Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Patrick Mbeko sur les rivalités entre la Chine et les États-Unis en Afrique

Patrick Mbeko, canadien d’origine congolaise, est l’auteur de plusieurs ouvrages de géopolitique.

Il intervient auprès de plusieurs médias sur des questions géostratégiques. Son dernier ouvrage "Le Canada dans les guerres en Afrique centrale" est paru en 2012.

Pour ERTV, il revient sur les rivalités entre la Chine et les États-Unis en Afrique.


Autour du sujet, chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pour résumer ce que dit Patrick Mbeko, l’impérialisme Chinois sera encore pire pour les Africains que l’impérialisme Occidental actuel. Entièrement d’accord avec lui.

     

    • roy, t’as tout faux, il dit juste que les Chinois ne sont pas des amis pour les africains. ils paient mieux que les occidentaux, et ils ne sont pas belliqueux, ils se contentent de traiter avec des gouvernements corrompus mis en place par les occidentaux et n’interfèrent pas dans les jeux guerriers.
      personnellement je trouve pour le coup Patrick Mbeko un peu naif de croire que les africains ont besoin d’un colonisateur, d’un parrain paternaliste.
      Il ne trouve pas les chinois assez colonisateurs ? je vois pas trop de quoi il se plaint : les chinois paient bien et n’interfèrent pas dans les magouilles politiques africaines. on a l’impression qu’il leur en veut de ne pas faire ami ami avec les Africains au pretexte qu’ils sont sous la domination financière du dollar. mais c’est la dure réalité, chacun pour soi et à chacun de tirer les marrons du feu. emprunter des dollars à la chine qui en regorge plutôt qu’au FMI, c’est le choix des Africains, c’est eux qui sont endettés, et pas à cause de la Chine.c’est donc
      à eux de choisir et ce n’est pas la Chine qui leur met le couteau sous la gorge.
      Après, quand on s’endette, on devient débiteur, on sait ce que ça donne avec le FMI, les chinois seront-ils plus cool ?
      personnellement je le pense (par leur culture et leur philosophie politique) mais je peux me tromper et surtout ce n’est pas moi qui emprunte.
      Donc aux Africains de prendre leurs resonsabilités, et déjà pour commencer, qu’ils virent leurs élites corrompues


    • maintenant, si les africains sont malins, qu’ils troquent leurs matières premières aux Chinois contre des biens de consommation ou des infrastructures et pas contre des dollars, et qu’ils disent merde à la dette. c’est la dette qui les tue, pas les chinois.
      pourquoi devraient -ils se vendre aux Chinois pour payer des dettes dues au FMI ?


    • @paramesh

      Pour avoir vécu en Afrique je peux te dire que les Africains ont beaucoup à craindre des Chinois. Leur façon de faire, de se comporter est bien différente de celle des occidentaux. Quand tu connais leurs conditions de vie et de travail, tu comprends mieux.

      J’ai assisté à leur pénétration en Afrique qui a été fulgurante ces dix dernières années.

      Pour le moment c’est vrai qu’ils ne se mêlent pas trop de politique, ils sont discrets mais on les voit de plus en plus.

      Quiconque les a vu à l’oeuvre pourra t’en parler.


  • Je préfère largement les analyses de monsieur Mbeko plus équilibrées à celles du sieur Lugan très liées à certains intérêts oligarchiques.
    La Chine et les USA se livrent une guerre sans merci mais tout en retenu car tuer l’un pourrait être fatal à l’autre et vice versa. La plus grosse faiblesse de la Chine est énergétique. Une rupture en approvisionnement énergétique et c’est plus d’un milliard de gueux affamés sur un espace vital relativement restreint qu’il faudra gérer !


  • Guerre Eurasia vs Océana


  • Merci à E&R pour cette interview sur l’Afrique d’un spécialiste Africain (pardon Mr Lugan...). Nous espérons qu’il y en aura d’autres.

    Cordialement


  • encore une fois c une analyse tres pertinente et interessante , merci à E&R de m’avoir fait découvrir monsieur Mbeko