Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Philippines : l’opposition accuse Duterte de "crime contre l’humanité"

Les parlementaires philippins ont rejeté lundi une plainte visant à destituer le président Rodrigo Duterte et l’accusant de crime contre l’humanité à cause du décès de milliers de personnes dans sa guerre contre la drogue.

 

Dans cette plainte, l’opposition accusait M. Duterte d’avoir institué une politique de meurtres extrajudiciaires ayant fait plus de 8 000 morts dans les huit premiers mois de son mandat.

Le Président est aussi accusé d’avoir joué un rôle dans des meurtres de masse lorsqu’il était maire de Davao, grand ville du sud de l’archipel.

La commission de la justice du Congrès n’a pas perdu de temps pour balayer cette plainte lors de sa première journée d’auditions sur la question, votant à sa grande majorité un texte la déclarant « insuffisamment fondée ».

« Cette plainte était frivole. Comment agir quand une plainte n’a aucun fondement ? », a déclaré à la presse le président de la commission parlementaire Reynaldo Umali, un membre du parti de M. Duterte.

Ce vote met de fait un terme à la procédure de destitution. Les opposants au président reconnaissaient eux-même que ses chances de succès étaient minces étant donné la majorité dont bénéficie le président à la chambre basse du Congrès.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

En lien, sur E&R :

Drogue, « crime contre l’humanité » et intérêts oligarchiques,
lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.