Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Robert Faurisson et Arthur Rimbaud : une histoire de poésie

Partie 1 : l’affaire Rimbaud

Robert Faurisson, cet homme connu dans le monde entier pour son travail historique, a pourtant commencé son héroïque aventure en territoire de poésie avec Arthur Rimbaud...

 

Dans cette première partie, le professeur agrégé des lettres (français, latin, grec), évoque son livre A-t-on lu Rimbaud ?, paru en 1961, dans lequel il a exposé son interprétation du célèbre poème « Voyelles ».

Face à la caméra, 55 ans plus tard, il nous raconte les premières étapes de sa rencontre avec ce sonnet réputé difficile à comprendre.

Voulant résoudre l’énigme de ce poème, il nous livre ici sa découverte, fruit du résultat de ses recherches approfondies.

 

 

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture :

Lire également, chez Kontre Kulture :

Retrouvez Robert Faurisson, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Là, il m’épate, le Professeur et quel bonheur en début de video de le voir si heureux à son age avec (je suppose et espere) ses petits ou arrieres petits enfants, quel pieds de nez aux nervis ultra d’une certaine communauté dite organisé....


  • Un monsieur toujours très agréable à écouter et d’une grande finesse.

    NB / C’est où cette jolie rivière ?

     

  • #1588035
    le 27/10/2016 par Whisky means Woman...
    Robert Faurisson et Arthur Rimbaud : une histoire de poésie

    Hélas Professeur, ce n’est pas toujours réussi.

    Ces poétes et leurs toujours coups d’avance ;
    Que l’on voudrait interpréter en tous sens, finissent par devenir dans le partage hérmétiques.
    A croire que s’exprimer leur suffit.

    Et, nous pauvres qu’on sonne, il nous reste pour l’ivresse les seules vapeurs d’alcool.


  • Il est génial.
    Fascinant cet homme et tellement délicat et profond de sincérité et de sagesse.


  • Merci ; mon brillantissime professeur de français à Levallois en 1ere avait exactement la même théorie sur ce poème et l’oeuvre de Rimbaud : une certaine métronomie et exactitude dans la construction et le phrasé de Rimbaud.
    Les sens cachés se croisaient en diagonale, (avec une symétrie dans le nombre de syllabes, etc...)
    Le professeur n’est donc pas isolé dans la défense de sa théorie....

     

  • #1588083

    Un modeste conseil : la poésie, il faut l’apprendre par cœur. En avoir une bonne réserve que l’on peut se réciter à tous moments, pendant un footing, lors d’une promenade, un soir tranquille en faisant la vaisselle, en bagnole. N’hésitez pas à vous constituer un répertoire varié de toutes époques et de tous genres à répéter inlassablement et sur tous les tons.

    Cette pratique magique a été annihilée pour tuer le meilleur de l’homme au profit du pire (télévision, mp3 à tous moments, bavardages inutiles, slogans publicitaires, émiettement organisé de la mémoire et du langage...)

     

    • #1588134

      Oui d’ailleurs çà serait pas mal un recueil de poésies comme le livre sur les contes... moi çà m’intéresse, mais de tout ce que j’ai feuilleté j’accroche pas, peut-être que l’époque ne s’y prête pas, et je suis plutôt habitué à lire de l’essai, du coup quand je m’intéresse à la poésie çà me paraît très... désuet ! Il existe des anthologies bien sûr, mais le choix de KontreKulture serait peut-être intéressant - çà demande un gros boulot, certes, ou bien le faire en plusieurs tomes ? sur le modèle des livres de Félix Niesche, par thèmes ?...


    • Que dire de plus ? Cela fait du bien à entendre !


    • Vos certitudes nuisent à l’esprit critique.
      Avez-vous regardé et compris la vidéo ?


    • #1588502

      Excellent Franck ! Pour évaluer ma compréhension de :
      a) la vidéo.
      b) le poème de Rimbaud.
      c) la poésie française

      je te suggère de m’envoyer le formulaire 24 bis dans sa version la plus récente. Bien entendu si j’échoue aux tests, je m’engage à suivre la formation Z32 afin d’améliorer ma rigueur.

      Sinon, j’ai suivi pendant deux ans les cours de Jean-Luc Steinmetz quand il enseignait à Rennes, un spécialiste de Rimbaud. J’en garde un excellent souvenir. Même si je ne doute pas que Faurrisson et ce soixante-huitard (poète auto-proclamé) ne soient pas du tout - mais alors pas du tout - de la même école.


    • #1588662

      Frank,

      Je ne comprends pas ce que vous reprochez au conseil, pourtant pertinent, de Mister Mojo Risin ?

      Eclairez-nous s’il vous plaît !


  • #1588085
    le 27/10/2016 par Elric De Melnibonée
    Robert Faurisson et Arthur Rimbaud : une histoire de poésie

    Et tout ça à son âge... Quelle leçon !


  • En lisant l’intégrale de Rimbaud, j’avais été très surpris de découvrir que M. Faurisson était un éminent spécialiste du "voyant", cité par ses pairs. Il passait du rang de l’obscur polémiste en chambres à gaz à celui de frère en humanité.
    Son interprétation est superbe. Rimbaud était très certainement un coquin, il se moquait de tout le monde. Il y’a comme un pied de nez dans "vois elles", adressé aux "assis", aux inspirés, aux agités aux yeux révulsés ... Vois, elles ! Non, tu ne les vois pas ! C’est trop simple !
    Il méprisait au fond de lui ce milieu déliquescent des poètes parisiens, ce qui le rend mille fois sympathique. Sa vie est aussi vraie que son oeuvre ... Pas une fausse note !


  • Le professeur de lettres classiques ...et la Troubadour !

    Le professeur rigoureux,nous fait une dissertation,
    Son Rimbaud ,n’est plus celui de nôtre adolescence,
    La Bohême nous a tellement enchanté,
    Et ce Poincaré des lettres nous met les points sur les i !
    Mérédith la troubadour de la dissidence est là !
    Oh ,là, là, l’amour splendide et triste est de retour !
    Quel duo étonnant pour découvrir Tout Rimbaud !

     

    • Pas de rimes, ni de rythmiques.
      Sans évoquer votre "nôtre" : effroyable erreur de débutant.

      Un conseil : lisez Faurisson,voire Rimbaud,
      (ou certains recueils de Bukowski accessoirement)
      mais ne faites plus de poésie.


    • Comme dirait le Professeur... Faut pas en faire tout un plat !

      L’excès d’enthousiasme monte comme le laid en ébulition et déborde de la casserole à la même cadence.
      Le plaisir de la réjouissance finit toujours par rassurer son contraire dans la dualité.
      Une à la fois c’est assez pour la journée ; comme le milk dans le thé, a drop is enough.

      Libre à chacun degoûter au delà du plaisir gustatif à l’opposé de la gourmandise.

      Et merci à M. Faurisson et à sa team de réalisation pour ces nouvelles vidéos sur un nouveau thème. Ça change rien à la situation de chacun, seulement c’est plus reposant que le programme à la télé. Même si on saisit pas tout à ces histoires de gonzesses et de voyelles en couleur, ce calme est olympien.


  • #1588227

    Un ange...parle, comme un sage incorrigible de curiosité.
    Merci pour ce moment gracieux de simplicité Mr Faurisson, la notoriété ne doit pas impressionner mais faire comprendre, enseigner la confiance que vous pouvez tout comprendre, question d’attention qui peut questionner.


  • #1588265

    Encore Merci, Professeur Robert Faurisson !

    Svp, E&R, une série introductive à la littérature française comme les Leçons de droit de Me Viguier, les Livres sur la commode de Pierre de Brague ... Merci bien.


  • Toujours un plaisir d’écouter le professeur Faurisson. Avis à Egalité et Réconciliation ; avez-vous déjà envisagé de créer une "Web TV" avec le professeur Faurisson où il pourrait nous parler de ce qu’il aime, c’est à dire littérature, héllénisme, latin. Nous serions beaucoup à en devenir les plus fidèles auditeurs.

    Je vois plusieurs avantages à cela

    - Apprendre
    - Casser l’image que véhicule le systême sur ses contradicteurs, toujours présentés comme des fous ou des imbéciles
    - Permettre au professeur de faire ce qu’il aime tout simplement

    Qu’en pensez-vous ?

     

  • #1588436

    Je remarque que, pour une fois, les commentaires ne sont pas truffés de fautes d’orthographe. Révélateur, non ?
    Enfin, je me comprends...


  • #1589035

    Le déroulement de la méthode AJAX c’est celui de la méthode PARDES des Kabbalistes, des Talmudistes et des Pères de l’Eglise.

    le Pshat : la vision des choses, sens obvie, littéral, historique, d’un mot signifiant simple, ordinaire, clair, facile, évident et du verbe pashot, ôter, enlever un vêtement ou une peau, déshabiller, épouiller, écorcher

    le Rémèz : sens allusif, symbolique, d’une racine signifiant insinué, suggéré, faire signe, clin d’œil, signe, et souvent illustré par des aggadoth, récits légendaires ou folkloriques.

    le Drash : (ou dérasha), interprétation homilétique parfois pointilleuse, du verbe darosh, chercher, interpréter, examiner, commenter, expliquer, d’où dérive le mot midrashim, légendes ou commentaires, développant les textes.

    le Sod : (secret), sens secret, mystique.


  • #1589234

    Merci pour cette plongée dans l’univers des hommes augmentés par leur art et non artificiellement comme nous le promettent les fossoyeurs de l’humanité.
    Ceux-là même qui nous noient dans leur prose mensongère chaque jour que Dieu fait.


  • Bonjour Mr Faurisson,

    Ne sachant comment mieux procéder, permettez-moi de vous poser une question toute simple : avez-vous, par le passé, commenté l’Apparition de la Sainte Vierge à La Salette ?

    En effet, une vidéo est accessible sur Youtube dans laquelle il me semble reconnaître votre voix.

    Titre de la vidéo : Fin des Temps Apparition de la Vierge Marie 1 La Salette 1846

    Je vous remercie pour votre réponse et reste admiratif devant votre courage.

    Jean Dumont


Commentaires suivants