Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Six mois de prison ferme requis contre Alain Soral pour le dessin "pornographie mémorielle"

Alain SORAL comparaissait le 26 octobre 2017 à 13h30 devant la 17ème chambre correctionnelle du tribunal de Paris. Poursuivi par la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, Alain Soral était représenté par son avocat Maître Damien Viguier. La prévention portait sur la diffamation raciale, la provocation raciale et la contestation de crime contre l’humanité, à cause d’un dessin publié le 24 février 2013 sur le site d’E&R, dans la rubrique « Les dessins de la semaine ». Dessin ayant pour titre « Pornographie mémorielle ».

 

Après la plaidoirie de la LICRA et le réquisitoire du parquet, la défense s’est dite heurtée, et « très choquée » de ce qu’elle venait d’entendre. Maître Viguier a dit avoir « rougi » à l’audition du réquisitoire. « Le mot juif, a-t-il dit, a été prononcé ici avec un accent que l’on n’avait plus entendu entre ces murs (les murs du Palais de Justice de Paris) depuis 1943 ». « Bons exemples, a-t-il ajouté, de ce que l’on peut entendre par “pornographie mémorielle”. »

Il a expliqué que les accusations de la LICRA relevaient d’un délire dans lequel le tribunal se garderait d’entrer. Il est allé jusqu’à dire : « C’est moi qui défends la mémoire juive aujourd’hui ; je suis l’avocat des juifs ». Accusant une nouvelle fois, comme Norman Finkelstein, Raul Hilberg ou Jacob Cohen, les chasseurs d’antisémites d’en être eux-mêmes les pires exemples.

Le dessin incriminé s’inscrit tout simplement dans les registres permissifs de l’art, de l’humour et de la politique : dessin satirique de tradition française qu’il faut défendre contre tous les terrorismes, a-t-il martelé avant d’entrer dans un développement d’iconologie juridique en évoquant parmi ses références les rapports d’expertise de Robert Faurisson et de Jacob Cohen.

Le dessin pourrait se comprendre selon l’avocat d’Alain Soral comme établissant une analogie entre, d’un côté, la relation sexuelle, la pornographie et l’érotisme, et, de l’autre, la Seconde Guerre mondiale (avec tout ce qu’elle peut comprendre de génocides, d’holocaustes, de Shoah et de destruction des Juifs d’Europe), l’exploitation de la commémoration de la Shoah (avec ses lois mémorielles et son devoir de mémoire distordu) et les études historiques, philosophiques et juridiques sérieuses.

Délibéré le 7 décembre 2017 à 13h30.

 

HISTOIRE DE L’EXPRESSION
« PORNOGRAPHIE MÉMORIELLE »

2002
Parution en Israël et en hébreu de l’ouvrage d’Idith Zertal, La Nation et la mort, la Shoah dans le discours et la politique d’Israêl.

Date indéterminée
Marc Saint-Upéry, traducteur de l’ouvrage d’Idith Zertal, sous le titre La Nation et la mort, la Shoah dans le discours et la politique d’Israêl, trouve dans une version préliminaire du manuscrit en anglais l’expression « pornographie ». (NB : Il n’est plus certain aujourd’hui que le terme « mémoriel » y ait été accolé.) L’expression ne figure pas dans la version finale, Death and the Nation, Cambridge University Press, 2005.

2004
Parution de l’ouvrage d’Idith Zertal, La Nation et la mort, la Shoah dans le discours et la politique d’Israël, La Découverte. Dénonciation de l’instrumentalisation de la Shoah.

26 novembre 2004
Marc Saint-Upéry, traducteur de l’ouvrage d’Idith Zertal, La Nation et la mort, la Shoah dans le discours et la politique d’Israël, dans un texte personnel, en note de bas de page, attribue à cette dernière l’expression « pornographie mémorielle » (lettre ouverte à Jean-Christophe Rufin, diffusée sur le site internet marseillais d’Indymedia).

16 février 2005
Alger. Lors d’une conférence de presse l’humoriste Dieudonné prononce l’expression « pornographie mémorielle » pour la commémoration de la Shoah.

18 février 2005
Dieudonné invoque l’ouvrage d’Idith Zertal.

24 février 2005
L’Obs.

25 février 2005
Arianne Chemin, « L’historienne israélienne Idith Zertal dément avoir parlé de “pornographie mémorielle” pour la Shoah », in Le Monde.

Interview de Idith Zertal dans l’émission Chroniques pour la Paix sur Radio Judaïques (FM 94.8) du mouvement « La Paix Maintenant ».

28 mars 2005
Dieudonné : « Je n’ai jamais associé la Shoah à la pornographie ».

11 septembre 2007
Paris. Audience de plaidoirie. Dieudonné prévenu devant le tribunal de Paris (17ème chambre correctionnelle) pour diffamation publique à caractère racial. Le parquet requiert 10.000 euros d’amende.

Paris. Dieudonné condamné par le tribunal de Paris (17ème chambre correctionnelle) à 7.000 euros d’amende pour diffamation publique à caractère racial pour ses « propos antisémites sur la mémoire de la Shoah ».

10 avril 2008
Dieudonné comparaît devant la cour d’appel de Paris.

« L’humoriste affirme avoir visé par cette expression “l’instrumentalisation de la Shoah”. “C’est l’utilisation qui est faite de ce drame” dans de multiples commémorations “qui est obscène”, a réaffirmé l’humoriste » (Libération).

 


 

Que les amateurs d’affiches cultes bientôt interdites se dépêchent !

Vous pouvez encore vous procurer – et ce jusqu’au 7 décembre 2017 – l’affiche « Pornographie Mémorielle » sur la Boutique E&R mais il n’y en aura pas pour tout le monde !

 

 


 

Pour soutenir Alain Soral et son équipe « studio » d’ERTV,
rendez-vous sur la page de financement participatif :

(cliquer sur l’image)

 

En lien, sur E&R :

Pour mesurer l’ampleur de l’acharnement contre Alain Soral :

Sur la soumission des institutions françaises au pouvoir sioniste,
chez Kontre Kulture :

 
 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1828226

    Je vois qu’on risque moins en violant un enfant qu’en faisant un dessin humoristique...le fait d’être dans un pays "libre" y est peut être pour quelque chose....

     

    Répondre à ce message

  • #1828230

    SORAL a raison ? SORAL en prison !

     

    Répondre à ce message

  • Alain Soral et les autres figures de conscience, persécutées ou pas, ont suffisamment bien semé le champ de la compréhension du monde actuel. La bonne récolte à déjà commencé depuis ces dernières années.
    Les temps à venir seront inévitablement le temps de semer de plus en plus et permettre tous les ans de séparer le bon grain de l’ivraie, à chaque saison.

    Oui, ces figures citées plus haut ont déjà gagné grâce à tous ceux font partager leur existence déjà, dans chaque entourage, amical ou hostile.

     

    Répondre à ce message

  • A t-on le droit de condamner à des amendes si élevées et de la prison pour un dessin ?
    Ne serait-il pas possible de porter l’affaire devant la cour européenne des droits de l’Homme ?

     

    Répondre à ce message

  • #1828324

    Si jamais, très malheureusement et injustement, le tribunal de grande instance de Paris en arrive à condamner Alain Soral pour cette incrimination, sachez qu’au moins nous pourrions organiser une manifestation peut-être, ou au moins un rassemblement au tribunal ou sur une place emblématique de Paris. Cette possibilité de condamnation à de la prison ferme m’attriste et m’offusque réellement. Que faire à part hurler à l’injustice dans cette situation potentielle ? C’est désolant. Quelqu’un aurait-il des propositions qui pourraient avoir des effets immédiats sur cela ? Peut-être, des prises de parole pertinentes publiques et médiatisées pourraient avoir des conséquences différentes ? Que peut-on faire ? Je ne suis malheureusement pas au point, notamment juridique, sur cette question... J’espère que les lecteurs de cet article et de ce commentaire auront des propositions avisées... Merci d’avance.

     

    Répondre à ce message

    • #1828494

      Avec tous ces brillants intellectuels qu’on a chez E&R on va bien dans le lot en trouver un qui va trouver l’idée à proposer.

       
    • @ Le prieur

      Avec certaines de nos propres actions, on « aide » l’ennemi à faire rétrécir le cadre légal. On est gentiment entrain de glisser de « tout ce qui n’est pas interdit est autorisé » à « tout ce qui n’est pas autorisé est interdit ». La légalité est un verrou mental. Rares sont ceux qui l’ont fait sauter. Bon courage aux prisonniers.

      (Visionner le film Walkyrie (de Bryan Singer - 2008) n’est pas (encore) un délit)

       
  • #1828356

    “dessin satirique de tradition française qu’il faut défendre contre tous les terrorismes...”

    Y comprit le terrorisme mémoriel.

     

    Répondre à ce message

  • « Poursuivi par la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme »

    Illégitime. Ces gens n’ont-ils pas honte de parler au nom de gens qui ne leur ont pas donné l’autorisation ? On est dans un racisme, une fois de plus, inaperçu : ces gens sont des animaux, des marchandises. On les utilise. Une fonction simplement utilitaire. Et quoi encore ?! Il faut qu’on se déplace pour leur demander leur avis ? Ils savent parler au moins ? Hein ? Ils savent prendre des décisions personnelles ? hohohoho

    A vomir.

     

    Répondre à ce message

  • #1828486

    Le corset, il est en tissus quoi, dites-vous ?

     

    Répondre à ce message

  • #1828764
    Le 28 octobre à 15:10 par Philippot, vite !
    Six mois de prison ferme requis contre Alain Soral pour le dessin (...)

    De la prison ferme requise pour avoir raillé, avec un dessin humoristique, l’exploitation politique et financière d’un crime contre l’humanité...

    Monsieur le procureur de la république considère-t-il comme normal de faire du businness avec la souffrance d’autrui ? Ce sont ces exploitants ignobles qui devraient être condamnés, pas ceux qui les montrent du doigt.

     

    Répondre à ce message

    • Monsieur le procureur de la république regarde le doigt de celui qui montre la lune donc un “bip-bip” forcément qui a besoin d’être guidé car ne connaît probablement pas que le principal financier de cette exploitation fait parti de la famille qui se sert de cet abject qualificatif pour museler les opinions contraire à une doctrine mondialiste souhaitable, souhaitée, pensée, organisée et tend à se mettre par la politique des petits pas et l’ingénierie sociale ; socles de cette idéologie pour avancer leurs pions à bas bruit.

       
    • #1828895

      Il mérite vraiment pas ça

       
  • On marche sur la tête. Charlie Hebdo a fait mille fois pire avec des caricatures scato sur les religions et leur prophète par exemple. Aucune condamnation.
    Vraiment on a le sentiment de vivre au temps du goulags en URSS où seule la ligne officielle est autorisée : Charlie Hebdo, le canard, etc

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents