Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un acteur de films X interpelle Macron sur le porno et les violences faites aux femmes

Le discours d’Emmanuel Macron, lors de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, samedi 25 novembre, n’est pas passé inaperçu auprès de l’industrie de la pornographie. Le président de la République l’a en effet jugée responsable de véhiculer une image dégradée de la femme.

[...]

Manuel Ferrara, réalisateur et acteur français de films pornographiques, a vivement réagi. Sur Twitter, il n’a pas hésité à interpeller le chef de l’État, se disant « prêt à discuter d’un sujet qu’a priori, vous ne connaissez pas ». Il s’explique auprès de franceinfo.

 

 

Franceinfo : Pourquoi avez-vous interpellé Emmanuel Macron après son discours visant à lutter contre les inégalités entre les hommes et les femmes ?

Manuel Ferrara : Cette phrase d’Emmanuel Macron [sur la pornographie] est choquante. Il dit ce que les gens veulent entendre. Il diabolise l’industrie du porno et fait des amalgames. C’est pareil avec les jeux vidéo. C’est comme si vous disiez : « Cet adolescent joue à Call of Duty [un jeu de guerre] alors il va prendre une arme et tuer tout le monde dans son collège ». Ce n’est pas parce que le porno existe que les adolescents vont avoir une image dégradée de la femme.

[...]

Mais 14% des 11-12 ans et 51% des 15-17 ans ont déjà visionné un film X via un smartphone, un ordinateur ou une tablette. N’est-ce pas problématique ?

[...] Moi je suis père de famille et je fais en sorte que mes enfants n’aient accès à aucune pornographie. Je bloque tout sur les ordinateurs, téléphones et tablettes. Peut-être aussi que ces objets n’ont pas besoin d’être emmenés à l’école...

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

Comprendre la « modernité » avec Kontre Kulture :

Le porno, un divertissement qui fait des dégâts, voir sur E&R :

 






Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • La pornographie relève aux E.U. de la criminalité, comme la prostitution, en est-il autrement ici, là est la question. Je crois que c’est partout pareil, les figurants et réalisateurs sont du milieu (des cuisses dans ce cas précis).

     

    Répondre à ce message

  • Ferrera a raison. Les enfants ont vraiment besoin de ces appareils ? Et que font les parents ? Il y a pleins de façon pour bloquer. De même au niveau des Etats : suffit de demander aux FAI de se bouger (je les vois mal rechigner). Etc Quand on veut, on peut.

    Le porno a toujours été marginal, et il doit le rester. C’est ca le truc.

     

    Répondre à ce message

    • Autant je ne de défend pas le porno, autant l’appel à la censure est une démarche totalement contre-productrice car on sait où ça commence mais on ne sait pas où ça s’arrête.

      L’accès aux sites pornographiques est un faux problème et s’apparente à un trojan (cheval de troie) pour obtenir beaucoup plus efficacement d’autres formes de censures. D’autant que la censure ne peut être 100% efficace même s’il s’agit d’accepter un Internet "à la Chinoise" qui permet de censurer au niveau des FAI.

      Quid du piratage et de l’obtention de vidéos par des vecteurs parallèles ? Site de streaming, site de téléchargement légal ou illégal, échange de DVD de la main à la main dans la cour d’école.

      Je ne sais pas dans quel monde vous vivez, mais la pornographie était à la portée de tous bien avant l’avènement d’internet. Dans les librairies (presse) avec leur fameux long rayon au dessus de tout les autres. Dans les VHS du père d’un copain, quand on passait un mercredi après-midi chez lui. Sur des fichiers vidéos informatiques qui circulaient ici et là.

      Alors certes, on n’avait pas autant d’accès qu’aujourd’hui et ça restait une distraction digne de : "celui qui pissera plus loin que l’autre". Mais la question a se poser par rapport à un usage intensif de ce genre de vecteur de "jouissance instantanée" est plutôt du côté de l’individualisation de la société et des rapports homme/femme devenus bien plus complexes de nos jours.

      La frustration purgée par la masturbation névrotique.

      Si on doit résoudre un problème, on élimine les causes et pas les conséquences. Les sites pornographiques qui cartonnent faisant partie des conséquences.

       
    • Soyons clairs : de deux choses l’une : ou ca pose problème, et dans ce cas on résout le problème. Ou alors il n’y a pas de problème....

      Je n’ai pas parlé de censure total (c’est vous qui surinterprétez mes propos - problème de lecture ?) ; elle est parfaitement illusoire.
      Ensuite c’est pas la peine de me prendre de haut, à moins que vous soyez un vénérable de 80 ans. J’ai 35 ans et je sais parfaitement qu’on a pas attendu Internet pour avoir du porno. Le minitel rose, les revues etc. Là aussi soyons honnêtes : qualitativement on peut pas comparer ce que propose Newlook dans les années 80 et ce qu’on propose sur le Net en 2017....
      Enfin, vous proposez QUOI concrètement ? Facile de critiquer....

       
    • c’est vous qui surinterprétez mes propos - problème de lecture ?

      Visiblement c’est vous qui avez un problème avec la sur-interprétation des propos. Relisez moi et vous verrez que :

      1) Je ne fait que rebondir sur votre propos concernant la censure.
      2) Je ne m’adresse pas directement à vous, je m’adresse aux lecteurs d’E&R.
      3) Par conséquent, je ne vous prend absolument pas de haut.
      3) Je dis qu’appeler à une censure (même mesurée) c’est se tirer une balle dans le pied à long terme.
      4) Je propose une solution, s’attaquer aux causes du problème, et pas perdre son temps sur les conséquences. Ce qui est illusoire à mon sens.

      Je n’ai aucun animosité envers vous et vous stressez beaucoup pour peu de choses. Si vous avez pris mon message comme une agression, ce n’était absolument pas le cas.

      Amicalement.

       
  • #1852267
    Le 1er décembre à 18:04 par Aiguiseur de guillotines
    Un acteur de films X interpelle Macron sur le porno et les violences faites (...)

    Dans une société normale ce genre de mec n’aurait meme pas le droit d’etre interviewé.
    Depuis quand quand les acteurs et actrice de films porno donnent leur avis politique... ???
    C’est le monde à l’envers.

     

    Répondre à ce message

  • #1852383

    Pas besoin de rajout, vu que les commentaires sont très pertinents, je trouve ;
    II est toutefois clair que ce Ferrara ne crois pas trop en ce qu’il dit, il est trop malin pour ne pas défendre son biz’ de façon plus ou moins masquée ;
    C’est surtout le coût humain qui est exorbitant dans le porno ; beaucoup de vies brisées ; et l’actrice de base est loin d’être l’écervelée qui aime qu’on "la filme" ; il y a beaucoup de naiveté et d’image dévaluée chez nombre d’entre elles : du lumpen prolo, presque !
    Le type croit qu’il peut converser d’égal à égal avec un président, ma foi...
    Y’a eu pire : la fois ou siffredi a dit à salamé que c’était logique que son fils le filme durant ses scènes ! "arrêtez le monde, je veux descendre", ai-je envie de dire ;

     

    Répondre à ce message

  • #1852388

    Ce type écrit, à quelques lignes d’intervalle : "(Macron) dit ce que les gens veulent entendre. Il diabolise l’industrie du porno et fait des amalgames" puis "Moi je suis père de famille et je fais en sorte que mes enfants n’aient accès à aucune pornographie"

    Et il ne voit pas la contradiction ? Si, il la voit, mais fait preuve de mauvaise foi comme les individus de son espèce.

    Toute personne à peu près saine, devant les images pornos d’Internet, ne peut que les trouver repoussantes et érotiquement fausses, tous sexes confondus (si j’ose dire)

     

    Répondre à ce message

  • Ferrara ne rate jamais une occasion de faire parler de lui.

     

    Répondre à ce message

  • C’est le dernier sketch de Germain Gaiffe ?

    Entre 14 et 17 ans, j’en ai consommé du porno : époque 1 film par mois sur Canal avec Tabatha Cash, Zara White, Ashlyn Gere... puis j’ai eu une vraie vie, un travail, me suis marié. Divorcé en 2015, par clics solitaires j’ai redécouvert le porno 25 ans après... Bah bien qu’athée, je sais que ceux qui ont des idées pareilles (des fontaines de foutre sur une nana comme à la fête de la bière et tout ça sur des sites gratos) eux croient au Diable.

    Pourtant j’étais pas un coincé du cul, mais de là à faire la promo de l’inceste (par alliance certes : "Papa me refuse mon argent de poche, alors je baise sa femme qui a 20 ans de moins de lui pendant qu’il est en voyage" (scénario parodique de ce qu’on propose) )

    On comprend mieux Ryssen du coup...

     

    Répondre à ce message

  • #1853110

    Le porno ne nuit pas du tout à l’image de la femme, au contraire. Même si c’est de la fiction, elles paraissent douces, gentilles, attentionnées, compréhensives, heureuses. Rien à voir avec les femmes de la réalité.

     

    Répondre à ce message

  • #1853137

    Emmanuel Ferrara ressemble à un journaliste qui travaille.

    Quand je regardais encore du porno (j’ai arrêté, pas seulement mais notamment aussi à cause du compte rendu d’Ovidie invitée sur France Inter et relayé par E&R) (je vous laisse chercher), M. Ferrara n’a pas incarné pour moi les plus belles heures que j’ai pu visionner du "bizness" qui le fait vivre, loin de là.

    La descente aux enfers du pays continue.

     

    Répondre à ce message

  • Si vous avez un PC pour la famille ou que vous faites des lives, méfiez-vous des paramètres de saisie automatique. Du moins si vous fréquentez des sites pour adultes. Une fois je me suis marré parce qu’un type en plein live sur youtube tape "e" sur google puis "entrée" et se retrouve sur l’accueil d’Eporner......", ce que n’apprécie pas vraiment google quand il y’a du contenu pour adulte sur son site. Et si votre PC est pour la famille, ou que vous n’êtes pas tout seul devant le PC, ou même par exemple, comme dans mon cas, où ma fille vient un week-end sur 2 et qu’elle a libre accès au PC, bref vous comprenez le malaise ... il ne suffit pas de virer l’historique, le cache ou d’avoir des "favoris" impeccables. C’est juste un conseil. Quand je tape "e" chez moi c’est E&R, ou EDF, ou Eurosport et ainsi de suite, je ne fréquente aucun sites pour adultes mais chez vous, bref chacun est libre, mais évitez les situations compromettantes où même madame pourrait tomber dessus parce qu’un "collègue" vous a envoyé un lien douteux et cela je l’ai vécu il y’a plusieurs années, croyez-moi, je vous raconte pas le parcours du combattant pour remonter la pente de son estime.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents