Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Stéphane Édouard – Christine Angot et l’inceste

Le sociologue Stéphane Édouard, spécialiste des relations homme-femme, poursuit son analyse sur le cas Christine Angot.

 

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • De toutes les façons, on ne sort jamais indemne d’un inceste, on est comme estampillé, marqué à vie dans sa propre chaire, c’est un électro choque .Angot devrait se faire psychanalyser au lieu d’être sur un plateau télé, son être est malade, meurtri , broyé, à la limite de la folie. Elle a un regard d’un prédateur prêt à en découdre, elle est encore sur la retenue, le verre est presque plein ,le pétage de plomb n’est pas loin .Il suffit de l’observer .
    L’analyse de Stéphane Édouard est incontestable .


  • Sa logique est peut-être valable en soi mais ne s’applique pas à Angot, car c’est adolescente que son père l’a violée, c’est à dire bien après la période de 0 à 5 ans de construction du moi qui serait le destructeur d’empathie.

     

    • #1819742

      qu’est-ce que tu en sais puisqu’on ne se souviens de rien très jeune. Les Hommes sont fous souvient toi camarade...


    • @eric
      Car le père d’Angot a abandonné la famille avant sa naissance pour ne réapparaître qu’à ses 14 ans. Donc si sa folie vient d’un choc traumatique entre 0 et 6 ans, ça n’est pas l’inceste paternel qu’elle évoque dans ses livres.


  • #1819774
    le 15/10/2017 par manageur de couscous
    Stéphane Édouard – Christine Angot et l’inceste

    Excellente analyse bravo.


  • Peux-t-on dire un peu de bien de Christine Angot ? Quelqu’un qui est contre l’écriture et le parler inclusifs ne peut pas être totalement mauvais.

    Avec la pleureuse écolo, elle s’est affirmée être "écrivain" au masculin, et hier avec l’autre larbin de l’assemblée, elle s’est insurgée sur le "celles et ceux" INSUPPORTABLE dont il usait à tout bout de champ (décontenancé le bonhomme !).

    En fait, si elle est assez caractérielle c’est vrai, je trouve qu’il a quelque chose aussi chez elle de plutôt simple et humain.


  • #1819857

    Mais oui, bien sur, un enfant qui subit un inceste, y prend tellement de plaisir qu’il ne peut pas avoir une sexualité normale. C’est de l’apologie de la pédocriminalité vu par Kinsey ?
    Ce monsieur est-il apte à juger de la pertinence de son raisonnement ou ce contente-t-il simplement de répéter ce qu’il a apprit dans un bouquin ?

    J’invite ce monsieur à lire ce bouquin http://www.kontrekulture.com/produi...


  • Je prie Notre Créateur, pour que l’aide provenant de la source originelle soit accordée à Christine Angot, ainsi qu’à toutes les personnes souffrant d’un mal similaire.


  • #1819987

    Alors comme ça les victimes d’inceste portent toute leur vie le souvenir d’un plaisir à haute dose !
    Le plaisir de se faire tripoter, posséder, pénétrer par un adulte lubrique...

    Mais c’est du Kinsey ça monsieur. Du Alfred Kinsey, que Kontre Kulture a contribué à dénoncer en publiant le remarquable travail de Judith Reisman.
    Monsieur Edouard se protège (c’est lui qui le dit : pourquoi, il est en danger ?) en citant ses sources : Marie-Claire.
    La presse féminine, ça c’est une référence. Et qui parle dans Marie-Claire ? Un psychanalyste.
    Eh bien ça c’est une source.
    Qui dit quoi ? Que quand on viole un gosse, il jouit. Et il jouit tellement qu’il ne s’en remettra pas.

    Alors, pour ceux que le sujet de la prétendue appétence des pré pubères pour le sexe intéresse, je signale quelques titres :

    Kinsey, la face cachée de la révolution sexuelle, de Judith Reisman chez Kontre Kulture
    La subversion sexuelle née des rapports Kinsey, de Judith Reisman, aux éditions Saint-rémy,
    L’imposture des droits sexuels, d’Ariane Bilheran, directement publié chez Amazon
    Les Droits sexuels ou la destruction programmée de l’enfance et de la famille, de votre servante, chez Sigest.

    Pour le reste, les vidéos de Judith et d’Ariane et de moi-même circulent sur la toile, qu’ils cherchent.

     

    • Chère Marion,
      Merci...


    • #1820779
      le 17/10/2017 par Catholique Semper Idem
      Stéphane Édouard – Christine Angot et l’inceste

      @Marion,
      Mille mercis et que NSJC-Roi vous garde toujours prés de nous...


    • #1820799

      Merci Mme Sigaut ! Je dénonce cet article de Marie-Claire depuis sa sortie ! Quel raccourci simpliste... et la vérité de l’inceste l’est finalement peut-être encore plus... quand on vous met le doigt dans l’œil Mr, il pleure ? C’est un réflexe physiologique... une enfant pénétrée va elle aussi avoir des réactions physiologiques locales (mouiller...) qui ne signifie pas qu’elle prend du plaisir.... et les problèmes de sexualité normée à l’âge adulte viennent, entre autre, de cette "culpabilité " de ce réflexe physiologique interprété comme du plaisir. Mais monsieur comment pouvez vous sortir une analyse avec un livre écrit de façon anonyme,je le rappelle, et relayer par ce torchon de Marie-Claire !?? Lisez les ouvrages cités par Mme Sigaut et refaite nous une petite vidéo ! Car cher Monsieur, quand on a souffert de la violence et de l’horreur du viol incestueux ce genre d’analyse de bas étage que vous relayez met en colère... parce qu’elle blesse mais surtout parce qu’elle relaye un message destructeur pour les victimes et très réjouissant pour les auteurs, après tout ils donnent tellement de plaisir à leur victime... à vomir !


    • #1820834
      le 17/10/2017 par No Passaran-Tamplan
      Stéphane Édouard – Christine Angot et l’inceste

      @Marion Sigaut & Muguette
      C’est un ami de Delavier, ça résume tout !


    • Jolie triplette. Et l’enfant dans tout ça.


    • Merci madame Sigaut pour tout votre travail.
      En effet, notre société est gangrenée par l’immoralité des pédo-satanistes.
      Le plus triste étant que la plupart des jeunes de la génération "2000" a l’air complètement lobotomisée sur le sujet de la sexualité (j’ai même vu une gamine de 14 ans qui se déclarait "gender-fluid"...).
      Bref, c’est le bazar.
      Mais grâce à vous (et d’autres résistants), l’espoir est possible.
      Que Dieu vous garde.
      Kakou


  • #1819999

    Trouvé chez Ariane Bilheran :
    Pour l’hypothétique "plaisir" sexuel des victimes de viol,d’inceste ou encore de torture, il s’agit d’un mécanisme de defense biologique et psychique qui peut se mettre en place en situation de grave danger et de traumatisme aigu, et qui secrète de la dissociation traumatique ainsi que des endorphines pour faire face à la situation de terreur sous peine de finir complètement fou.

    Ce "plaisir" donnera ensuite lieu à une immense culpabilité, à des conduites masochistes et autodestructrices d’autant plus immenses que les agressions auront eu lieu sur un psychisme vulnérable d’enfant.

    Ceci pour dire mon horreur face à l’instrumentalisation médiatique de la souffrance de l’écrivain Mme Angot qui n’a manifestement pas trouvé le thérapeute spécialisé dans le traumatisme qui lui aurait convenu, et que les médias (dont les éditeurs) font s’exhiber dans un intime violemment transgressé pour satisfaire un public toujours plus voyeuriste.

    L’ère perverse des "droits sexuels".
    Kinsey n’aurait pas rêvé mieux comme "héritage".
    https://www.facebook.com/arianebilh...