Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

YouTube annonce l’interdiction des vidéos "négationnistes ou promouvant l’idéologie nazie"

Le service de vidéos de YouTube a annoncé un renforcement de ses règles d’utilisation.

 

Les vidéos qui « promeuvent ou glorifient l’idéologie nazie, qui est intrinsèquement discriminante », et celles qui « nient l’existence d’évènements violents bien documentés, comme l’Holocauste ou la fusillade de Sandy Hook », seront désormais totalement interdites sur YouTube, a annoncé la plate-forme de vidéos en ligne ce 5 juin.

Ce changement des règles d’utilisation de la plate-forme, annoncé sur le blog de YouTube, fait partie d’un changement plus large qui prohibe désormais la publication de « toute vidéo affirmant qu’un groupe d’êtres humains est supérieur à un autre pour justifier les discriminations, la ségrégation ou l’exclusion sur des bases comme l’âge, le genre, la race, la caste, la religion, l’orientation sexuelle ou le statut de vétéran », écrit YouTube.

En pratique, YouTube supprimait déjà une partie des vidéos faisant l’apologie du nazisme, au titre de l’incitation à la haine, et a procédé à la suppression de vidéos conspirationnistes sur la fusillade de Sandy Hook, pour incitation au harcèlement des survivants et de leurs familles.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents