Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Chez les Kurdes de Syrie, la peur d’être lâchés par Washington

Washington a annoncé un futur « ajustement » du soutien aux forces kurdes après l’effondrement du groupe jihadiste État islamique (EI) et le rapatriement de 400 Marines déployés en Syrie.

 

Avec un risque de désengagement, une offensive de la Turquie voisine est à craindre selon des analystes et des habitants kurdes, la montée en puissance des Kurdes pendant le conflit ayant provoqué l’ire d’Ankara.

« Nous avons peur que les États-Unis nous lâchent après la fin des combats contre l’EI », confie à l’AFP Nada Abbas, professeure d’anglais de 30 ans dans la ville de Qamichli, grande ville à majorité kurde du nord-est syrien.

« Ce sera un cadeau pour la Turquie car elle n’accepte pas que les Kurdes aient leur propre force ; elle nous attaquera », craint-elle.

Estimés à 15% de la population syrienne, opprimés pendant des décennies sous le régime du clan Assad, les Kurdes ont profité de la guerre déclenchée en 2011 pour établir une autonomie de facto dans les territoires qu’ils contrôlent, dans le nord et le nord-est du pays.

En 2016, ils ont proclamé une « région fédérale » et organisent désormais des élections locales. Ils ont introduit la langue kurde longtemps bannie dans les écoles et ont créé leurs propres forces de sécurité et surtout leur propre milice, les Unités de protection du peuple kurde (YPG).

[...]

« Nous avons peur des États-Unis », affirme Rafee Ismaïl, vendeur ambulant d’accessoires à Qamichli. « Depuis longtemps, ils nous utilisent comme carte entre leurs mains. Quand nous ne leur serons plus utiles, ils nous oublieront », estime cet homme âgé de 37 ans.

[...]

Washington a dénoncé le référendum sur l’indépendance organisé le 25 septembre dans la région autonome du Kurdistan irakien. La consultation a été rejetée par le pouvoir central à Bagdad, dont les troupes se sont ensuite emparées des territoires disputés.

[...]

Protection russe ?

« La principale menace pour les Kurdes en Syrie, c’est la Turquie », confirme Nicholas Heras, expert du Center for a New American Security à Washington.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan « a été très clair à ce sujet, dès que les Américains ne seront plus là, il prévoit d’écraser les Kurdes de Syrie », avance-t-il.

Une perspective qui pourrait jeter les Kurdes dans les bras de la Russie, grand rival des Américains dans la guerre complexe qui ensanglante la Syrie.

Moscou, un allié du régime syrien de Bachar al-Assad, a montré des signes de soutien à cette minorité, affirmant notamment que son aviation avait effectué des dizaines de missions de soutien aux milices kurdes dans la lutte anti-EI, notamment das l’est.

Lire l’article entier sur information.tv5monde.com

En lien, sur E&R :

À lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La question kurde est gravissime, c’est une bombe qui finira par nous péter à la gueule . La communauté internationale devrait faire l’effort de la désamorcer maintenant avant qu’il ne soit trop tard .

     

  • Qu’est-ce que c’est que cet article ?????? Les kurdes syriens souhaitent rester dans le cadre de la Syrie et le clament haut et fort !!!!!

    Que cela défrise les américo-sionistes et les neo-cons qui ne rêvent que d’une partition de la Syrie,est tout à fait possible !!!

    N’en déplaise à Nicholas Heras, soit-disant expert du Center for a New American Security à Washington.


  • Lorsqu’on on signe un pacte avec le diable...


  • "les Kurdes ont profité de la guerre déclenchée en 2011"
    Alors il s’agissait d’une guerre déclenchée et non d’une révolution comme nous l’ont affirmé les médias pendant six années. Dois-je en conclure que pendant six ans les médias mainstream ont propagé des fausses rumeurs et des fake news ?
    Pourtant je faisais gaffe à pas me laisser intoxiquer par du complotisme, je vérifiais les infos avec décodex !!!


  • Le moyen orient a toujours été un nid de guêpes, depuis au moins l’époque des pharaons, depuis l’Humanité peut être... Évidemment que ça va repartir de plus belle ! Le Grand Échiquier, de ZiBi....... Il en existe pleins d’autres, d’échiquiers, en Europe, en Asie, en Arctique, partout ! Le problème ne vient pas des USA, en eux-mêmes, mais de ceux qui ont les manettes.....


  • Il serait tentant pour l’empire de laisser tomber un allié qu’il aurait mis dans une position inconfortable afin de le laisser être victime d’un génocide pour pouvoir ensuite pleurer sur le fait que : "Beuh ! C’est la faute des anti-interventionnistes ! Si seulement on avait envahi la Syrie, il n’y aurait pas eu de génocide ! Que cela serve de leçon aux pacifistes et autres anti-impérialistes : vous avez du sang sur les mains !"
    Rappelons de quel titre furent affublés les opposants à la guerre en Irak en 2003 : des "Munichois", des pacifistes qui se sont opposés à la guerre contre l’Allemagne nazie et qui furent donc, indirectement responsable de la shouia.
    De plus, cela permettrait de faire un petit billet avec toutes les foires, toutes les expositions, tous les gala portant sur la souffrance du peuple kurde. Je vois bien toutes les star d’un Hollywood entaché par l’affaire Weinstein tenter de se refaire une virginité médiatique en se faisant prendre en photo avec des enfants kurdes (vous imaginez Lady Gaga adopter je ne sais pas combien d’enfants kurdes, les pauvres). C’est comme la cause tibétaine que les américains ne cessent d’agiter à la face de la Chine. Le pays qui a colonisé & exterminé les amérindiens, le pays qui regarde ailleurs quand les israéliens tuent des palestiniens pour leur voler leur terre ose donner des leçons de morale à ce que la Chine a fait au Tibet, quoi que l’on en pense.

    Je remarque que ce ne serait pas une première : rappelons le rôle indirect joué par les USA dans le génocide cambodgien. Génocide qui a permis d’incriminer LE communisme, d’amalgamer le régime de Pol Pot au leader syndical occidental et qui a servi d’argument massue dans la logique anti-communiste des années 80 (la période Reagan).


  • #1861786

    Camarades de E&R
    "les Kurdes ont profité de la guerre déclenchée en 2011 pour établir une autonomie de facto".
    Rien que cette phrase devrait nous faire réfléchir.
    Ne varietur
    Lavrov.

     

  • Pour ceux qui auraient un peu de sympathie pour les cure-dents, si un certain BHL les défend, c’est que ça pue.......


  • Les Kurdes de Syrie sont plus des Roms que des Kurdes ... Ils peuvent rester dans cette Syrie qui les accueillis il y a longtemps sans danger, s’ils acceptent d’être Syriens avant tout !

     

  • Comment peut croire à la fin d’une mine d’or, la guerre. Les kurdes ou je ne sais qui, n’importe quel prétexte sera trouvé sur cette planète pour ne pas tuer la poule aux oeufs d’or, la guerre. Entre les vendeurs d’armes, les rétro commissions, les petits chefs assoiffés de pouvoir ou même ceux des grandes nations, ils y ont tous un intérêt à nous la faire faire ou la faire faire par des idiots utiles, la guerre. Elle est devenue un indicateur dans le Pib international, elle définit la croissance mondiale, et notre pouvoir d’achat en occident, dès lors qui veut qu’elle s’arrête, la guerre. Peut être les gens comme nous, sans voix.


  • Allô les gens.C’est pas que les Kurdes en Syrie ont peur de voir Washington partir.C’est exactement le contraire ! Les Kurdes retournent leurs chemises en ce moment même ! Les Kurdes ont combattu EI et savent bien que les américains ont laissé passé des unités de Daesch pour ralentir les forces d’Assad.
    La présence américaine sur le sol Syrien est illégale.Le chef des forces iraniennes dans un message envoyé aux américains la bas (passant par les Russes) a dit que si les américains ne partirai pas ils seraient renvoyés dans des sacs mortuaires et jusqu’au dernier ! Les Iraniens ne sont pas géné pour le Liban.Ils recommenceront sans problème.Ils ont vite intérêt a dégager le plancher.


  • Hahaha, "les Kurdes" savent très bien ce à quoi ils ont participé sous le parapluie US / OTAN / BHL avec l’aide de "tribus" (huhu) sunnites ! Qu’ils balancent les preuves en signe de bonne foi, et se désengagent de Raqqa et des zones pétrolifères à l’Est de l’Euphrate...

    La République Arabe Syrienne (et ses alliés) serait alors plus prompte à jeter un voile pudique sur ce douloureux dossier interne. Et aura plus de facilités à leur laisser un minimum d’autonomie dans les sanctuaires (accordés d’un autre temps) où ils sont nombreux, voire majoritaires. Pour ce qui concerne l’Irak c’est un peu plus complexe...


  • Tv5monde, turcophobe a 100%.
    ’Kurdes’ pour désigné, masqué en réaliter le ypg et leur cousin du pkk. Même les USA ont désignés le ypg, pyd proche du pkk terroristes, pourquoi les média font sourdes oreilles, appelons un chat un chat !!! Pourquoi cette peur de la Turquie qui grandit de jour en jour ? Le retour d’un pseudo empire Ottoman ou de la oumma inquiète tant que ça ? La Turquie musulman est sur le bon chemin, voilà ce que je retiens, le rapport de forces sur terre doivent être rééquilibrer.


Commentaires suivants