Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Comment Arte grossit le danger "néonazi" allemand

Les réseaux sociaux répondent à coups de migrants qui agressent des Allemands

Le 12 décembre 2016, dans Arte Journal, les téléspectateurs français et allemands ont droit à une leçon de néonazisme sous le titre « Allemagne, les nostalgiques du Reich ». Le titre de la page sur le site d’Arte est, lui, beaucoup plus fort :

En Allemagne, les "Citoyens du Reich" sèment le chaos

À la lecture de la vidéo, on se rend compte que le chaos en question se résume à quelques courriers envoyés aux fonctionnaires communaux de la ville de Radeberg, près de Dresde, par des personnes qui ne reconnaissent pas la République fédérale allemande et qui posent la question de sa légitimité. D’après le maire de la ville, souriant, il s’agit d’un « charabia » bourré d’« histoires tordues ».
La voix off explique tout de même de quoi il retourne :

« Pour les Citoyens du Reich, l’État allemand est une dictature sans constitution contrôlée par des groupes américains et d’autres forces obscures »

Merkel ayant fait allégeance de manières directe et indirecte à la puissance américaine, et n’étant pas farouchement opposée aux écoutes de « ses » alliés, la première partie de la définition ne semble pas fantaisiste. En revanche, il faudrait en savoir plus sur les « autres forces obscures » pour se prononcer. Pour en savoir plus, nous avons exhumé un article du Figaro datant du 20 octobre 2016 qui explique, en substance, que les Citoyens du Reich sont un conglomérat d’« hurluberlus » et de militants « d’extrême droite ». Ils ne reconnaissent pas l’État et produisent par exemple leurs propres papiers d’identité. Ils s’appuient pour cela sur une décision de la Cour suprême allemande de 1973 qui laisse « entendre que le Reich allemand n’a pas disparu légalement après la capitulation de 1945 ».

Cependant, parmi les « hurluberlus », il y en a qui s’arment, et un policier est mort de ses blessures, mi-octobre, après avoir été abattu par un des Reichsbürger. Ces derniers seraient responsables de « plus de 200 incidents depuis 2012 ».

Qu’il s’agisse d’un micro-phénomène ou d’une épidémie de néonazisme, on a l’impression que le système médiatico-politique allemand, très sensible à ces questions, cherche un contrepoids et des contre-feux aux problèmes civiques posés par l’adjonction d’un million de migrants en 2015, et environ 300 000 en 2016.

Tous ne sont pas des délinquants, mais la délinquance de ces déracinés, souvent des jeunes hommes perturbés à la fois culturellement et sexuellement, a choqué la population. Pendant que le pouvoir central et les médias aux ordres hurlent au nazisme renaissant, les Allemands d’en bas s’échangent les vidéos d’agressions perpétrées par des migrants ou des étrangers. Il y a comme une escalade dans la dénonciation d’exactions de part et d’autre, avec une surdité grandissante des deux côtés.

 

 

Angela Merkel et sa politique sont aujourd’hui très fermement contestées par la base populaire. Car ne l’oublions pas, si l’Allemagne est le pays riche de l’Europe, il y a toujours un peuple allemand, qui s’était calmé politiquement (il a toujours été très à gauche ou très à droite historiquement) à la faveur des années économiques fastes, et du haut niveau de l’emploi national. Cependant, la crise profonde que traverse le pays, la baisse de natalité, la punition migratoire, la tutelle américaine, le « politische Korrektheit », ont fait resurgir les fantômes du passé : le rêve d’une Allemagne indépendante, qui pense d’abord à ses habitants, et ethniquement plus homogène. Ce qui est le cauchemar de ses dirigeants.

Il ne faut pas analyser autrement la « hitlermania » qui s’empare de toute une frange de la jeunesse allemande, qui cherche des repères forts dans le passé, vu ce que le présent leur propose. Ainsi, cette vidéo d’Hitler fascine les jeunes :

 

 

Certes, Hitler était un monstre – sous une apparence humaine plutôt bonhomme –, mais le régime actuel allemand ne déclenche pas la même ferveur, c’est le moins qu’on puisse dire. C’est cette équation qui donne la migraine à tous les spécialistes de la politique : les régimes démocratiques ne rencontrent plus l’adhésion des foules, qu’ils craignent comme la peste et qu’ils ont logiquement hitlérisées, des foules qui réclament une certaine transcendance. Elles ont besoin de se transcender dans quelque chose. Et ce quelque chose ne peut être que la Nation.

Qu’elle soit d’essence royaliste ou républicaine, la nation a prouvé, dans les moments de crise, qu’elle était un idéal efficace, pour qu’un peuple se retrouve, se ressoude et reconstitue ses forces.
La démocratie parlementaire montre ses limites dans la situation actuelle. On en voit le résultat piteux avec l’Union européenne, ses errements, et la méfiance, voire la rétractation, des peuples concernés. Cependant, la Nation, c’est justement ce que les régimes en place, pris dans les rets de l’oligarchie internationale et ses injonctions (chaos migratoire, logique de marché, primat de la finance, destruction des frontières, profit de masse, chômage de masse), interdisent. Alors, comment sauver ces régimes dits démocratiques, s’ils perdent progressivement leur appui populaire, comme c’est le cas actuellement en Europe, et s’ils n’ont pas le droit d’exalter le nationalisme ?
Aucun régime ne peut tenir longtemps sans l’adhésion de son peuple. Quel contrat lui proposer, sans retomber dans les excès du nazisme ?

Découvrir l’histoire cachée de l’Allemagne avec Kontre Kulture

 

La situation politique allemande se tend, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1623056
    le 13/12/2016 par rectificateur
    Comment Arte grossit le danger "néonazi" allemand

    Une paille de néonazisme en Allemagne contre une poutre de néonazisme en Ukraine... et laquelle sera montrée du doigt par les media "progressistes" et "humanistes" ?


  • #1623074

    Vidéo impressionnante : une femme seule et agressée par derrière par plusieurs futurs Montaigne, la totale !

     

  • #1623089

    C’est juste horrible cette violence gratuite, biere à la main. Ça c’est de la racaille . On a des cameras, des gens doivent etres capables de suivres ces fauteurs de troubles et de reclamer justice ! (Pas celle de la police, mais celle de la victime et de sa famille ).

     

    • #1623532

      Une enquête semble t’il vient d’être ouverte en Allemagne ... pour retrouver le coupable ... non pas celui qui donne le coup de pied ... non non, le méchant qui a diffusé cette vidéo. Monde Orwélien, tout est inversé. Ca suffit ce bordel.


  • #1623222
    le 13/12/2016 par regis dubreil
    Comment Arte grossit le danger "néonazi" allemand

    " Certes, Hitler était un monstre – sous une apparence humaine plutôt bonhomme –" Ah bon . c’est radio Shalom ici on débat sur de l’affectif ?

     

    • #1623262

      C’est exactement ce que je voulais dire, mais est-il bien nécessaire de le répéter ? bah..oui !


    • #1623342

      Tout à fait d’accord avec vous. Hitler un monstre ?! C’est comme sous-entendre qu’il ai pu tuer 1,5 million d’Irakiens pour rien, fais des guerres partout en ne laissant que désolation, jeter une (voir deux, soyons fou !) bombes atomiques sur un pays ... J’ai du mal à y croire et ça me choque qu’on puisse l’appeler "monstre". Mais sûrement est-ce pour se dédouaner d’avoir oser partager un si beau discours et éviter un nouveau procès. Ne pas trop froisser la bien-pensance, il reste des thèmes réellement tabous


    • #1623410

      Hahaha, ok. Il s’est défait de l’occupation étrangère, des sanctions financières et restrictions imposées par le traité de Versailles. Sorti son pays de la récession et beaucoup de points de la politique économique, industrielle ou sociale du IIIe Reich sont à mettre à son credit. Également la fierté de l’héritage historique et culturel germanique. Les valeurs familiales et l’importance primordiale de la natalité allemande. Ou les mouvements de jeunesse mêlant nourriture saine, sport, culture, activités de groupe. Etc...

      Mais l’autre face de la médaille montre un dictateur névrosé avec de multiples addictions, obnubilé par l’ésotérisme, la voyance, la numérologie. Imposant des lois liberticides et répressives, ne laissant s’exprimer aucune voix (politique, religion, mœurs) discordante. Expansionniste et guerrier (sous couvert de protection des minorités puis d’espace vital), racialiste et supprémaciste, entraînant la mise en esclavage et la mort (peu importe la manière et le nombre) de quantité d’opposants et minorités. Ce qui provoquera la chute de son régime et remodèlera ensuite le monde après les procès de Nürnberg (et jusqu’à nos jours)...

      Alors on peut utiliser l’adjectif qu’on veut, faire fi d’une des faces de la médaille ou ne pas avoir d’objection sur l’ensemble de ce personnage. Mais les exactions perpétrées en son nom ont complètement éclipsé ses politiques et valeurs positives, entraînant par la même occasion la diabolisation pour des générations de toute politique nationaliste...


    • #1623743

      Ben en voila des adorateurs du "Reich"...


  • #1623226

    Une femme asiatique est morte en France il y a quelques années, d’avoir été ainsi poussée dans un escalier (il était roulant) pour lui voler son portable.
    Elle était sérieuse, bonne étudiante, prometteuse. Ses parents avaient beaucoup sacrifié pour elle...
    Voilà.
    Dehors les migrants. Frontières rétablies, armée rétablie.


  • #1623229

    Il y a vraiment du Manuel Valls chez l’Adolf (ou inversement)

     

    • #1623413

      Manuel Valls est un fleau pour notre pays.
      Du cote du peuple, il n’est pas aime.
      Ses mesures sont un desastre, necessitant le 49.3 pour etre passees.

      Adolf Hitler lui, etait adore par son peuple.
      Ses mesures on releve le pays et l’on fait revivre.
      Il a libere l’Allemagne de la dette et de la misere.

      L’un etait bon pour son peuple, l’autre une peste.
      J’ai vraiment du mal a comprendre ou vous pouvez trouver une similitude entre ces deux hommes.


    • #1623698

      d’accord avec Nicolas, c’est du même niveau que de comparer Valls à Pétain !


  • #1623230

    Je trouve les jeunes Allemands de l’époque très en forme, plus beaux que ce qu’on voit défiler aujourd’hui sur les Champs-Elysées, et bourrés d’énergie. Croire à quelque chose embellit son homme.
    Ce que dit Hitler dans la vidéo est tout à fait raisonnable.
    N’oublions pas que le peuple allemand souffrait beaucoup des menées de financiers affameurs.


  • #1623240

    IL suffit que le peuple rouspete et v’lan on nous rabache les heures les plus zombres de notre histoire.
    Moi meme je ne reconnais plus Paris .
    Le boulanger,le chauffeur de bus ,taxis le coiffeur .Le charme Francais a disparu soyons honnêtes bon sang.

    Mais attention une guerre civil et on l’aura dans l’os car la communauté international se demenera pour sauver les minorités quitte a intervenir militairement et le schema yougoslave comme addition.

     

    • #1623327

      L’histoire ne se répète pas forcément ; dernièrement, elle n’allait pas dans le sens des ploutocrates et de leurs valets.
      Il suffit de distinguer quelques chefs, attendus par le bon peuple souffrant, qui les suivra. Pour l’instant, les candidats chefs sont corrompus peu ou prou (plutôt prou).
      Mais d’autres, en ce moment-même, se préparent.


    • #1623586

      En fait c’est ce que je pensais aussi, mais je ne suis pas sûr qu’en cas de conflit ici, des pays pourraient venir nous envahir comme ils veulent.

      On n’a quand même la bombe atomique, et des vecteurs efficaces pour la balancer (sous marins très performants).

      Aussi il y a le côté social. Le peuple américain par exemple est devenu très anti immigrationniste/multiculturaliste (Trump a gagné ce n’est pas pour rien). Il faudrait pire que les attentats du WTC pour les faire bouger ce coup-ci...


  • #1623352

    Les politiques économiques d’Hitler pourraient-elles marcher aujourd’hui en Allemagne ? Et non aux USA ou en France... !

    Ces solutions sont sans doute plus réalisables dans les pays comme la Suède, le Danemark et les Pays-Bas, dotés d’une population bien éduquée, autodisciplinée et homogène ethniquement et culturellement, ayant par tradition un fort génie « communautariste, » avec en conséquence un niveau élevé de confiance sociale.

    Les mesures économiques d’Hitler sont moins applicables aux USA et en France où la population est diversifiée ethniquement et culturellement, nettement individualiste, avec une tradition de « laissez-faire »... Patriotisme complètement absent, repentence, haine de soi...

    Que certains allemands en aient plein le cul des agressions et des viols de la part de réfugiés, on peut comprendre. Pour le peu que ces groupuscules adhéraient déjà à l’idée de l’Etat Raciste décrit dans Mein Kampf... C’est la révélation !

    L’envahisseur leurs fournit l’alibi, l’assentiment parfait ! Là-bas ce n’est pas la main tendue, mais ferme...

    C’est plutôt le bras tendu et tu là ferme !
    Pas de mixité sociale, donc pas de racisme !
    Logique d’un point de vue de la doctrine nationalsozialismus !

    Dieudo parle de repartir au Cameroun... Kemi Seba vit au Sénégal et tout le panafricanisme veut retourner en terre natale (Marcus Garvey and C°) !

    Ce siècle connaîtra le grand remplacement ou la re-migration... On verra bien !

     

    • Ne parlez pas de la Scandinavie elle meme en decomposition ...


    • #1623760

      La Suede est sur les traces de la Grece et aura disparu ethniquement dans 15 ans. Seul le Danemark résiste et refuse de se faire marcher dessus. D’ailleurs il n’y a pas plus différent qu’un danois et un suedois comme d’un congolais et un somalien.
      Donc parlez de scandinavie sur ce sujet n’a aucun sens


  • #1623372

    La video de l’agression bien triste. ce genre de comportement est inadmissible.

    Ceci dit, si vous etudiez les videos d’archives de l’epoque, les textes, les faits de maniere objective, vous decouvrirez que cela ne correspond pas du tout au cauchemars qu’on nous raconte.

    La propagande "anti-nazie" habituelle ou on vous montre les gens de l’Allemagne Nationale Socialiste comme des demons, pervers et assoifes de violence est un tissu de mensonge.

    A l’epoque, on pronait le fait d’etre correct, poli, habille de facon normale, d’etre honnorable, courageux, respectable, afin de pouvoir etre fier de soit et de son pays.

    Rien a voir avec ces jeunes dans cette agression. Ca, c’est le fait de jeunes racailles.
    Ces jeunes sont autant National Socialiste que Francois Hollande etait un bon president pour la France.


  • #1623495

    "Certes, Hitler était un monstre – sous une apparence humaine plutôt bonhomme".

    Phrase malhonnête lorsque l’on connaît la vérité du nazisme comme nous l’enseigne Vincent Reynouard.


  • #1623498

    Le pire, c’est qu’il y aura des salopards pour trouver des excuses à cette brute, qui attaque par derrière une pauvre femme. Dégueulasse il n’y a pas d’autre mot pour qualifier ce comportement.

    Il semble que 6 mois de bagne à Cayenne, aurait pu donner à réfléchir à cette crapule, pour autant qu’il soit doté d’un cerveau, ce qui n’est pas forcément le cas.

     

  • #1623639

    J’adore cette fascination voué à Hitler par certains, il a fait ceci, redressé cela, dit je ne sais quoi etc...
    Comment a t’il financé tous ces programmes ?
    Et ses guerres par la suite ?
    On a comme une tendance à éclipser cette partie devant ses discours nationalistes, édifiant car seuls les actes restent.

     

    • #1623808
      le 14/12/2016 par The Shoavengers
      Comment Arte grossit le danger "néonazi" allemand

      Qui a parlé de fascination ? Qui parle d’Hitler en permanence sinon les merdias sionistes ?


    • #1623920

      Oui les actes et seuls les actes comptent. Qui lui a déclaré une guerre économique sinon Wallstreet et la City dès 1933 ? Quel allié lui a finalement tourné le dos à l’approche de la guerre alors qu’il avait été soutenu sinon les mouvements sionistes ? Qui a programmé un plan d’extermination de population et démantèlement industriel d’un pays entier si ce n’est les Anglo-américains ? Qui a financé le projet de l’URSS, ne lui a jamais déclaré la guerre malgré l’invasion de 6 états en 1939 (Lettonie, Estonie, Lituanie, Pologne, Roumanie via la Bessarabie, Finlande) si ce n’est les alliés "défenseurs des opprimés" ? Qui a couvert les crimes de l’URSS pendant toute la guerre froide si ce n’est Londres, Washington et Paris ? Qui empêche de réviser tant les causes de cette guerre, que la Shoah ou les crimes alliés sur l’Axe si ce n’est les lobbys juifs ? Qui a déclaré que le problème n’était pas Hitler mais sa politique économique basé sur l’étalon-travail qui rendait caduc le dollar et l’or, si ce n’est Churchill ?
      Le mythe de financement d’Hitler, pantin des Rothschild a la vie dur grâce aux réseaux trotskistes. La fondation Rockefeller a donné des sommes dérisoires et uniquement entre 1932 et 1933. Quand on peut emprunter à un taux 0 à sa banque nationale, quand la monnaie n’est plus basée sur l’or, quand les industriels acceptent de meilleurs conditions de travail aux ouvriers et versent une partie de leur bénéfice à l’Etat (et que ce dernier en compensation lance d’innombrable commande) , quand tout un peuple va dans la même direction avec envie et fierté car les agitateurs et opposants sont muselés, un bon en avant est possible. Des privations ont été accepté pendant deux ans et une solidarité collective a eu lieu. Concernant les guerres, les pays vaincus ont payé des indemnités, l’économie était assez forte pour la soutenir (le rationnement n’est intervenu qu’en 1943 !), et les banques suisses ont fait des crédits.


    • #1624287
      le 15/12/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Comment Arte grossit le danger "néonazi" allemand

      @ borussia1871

      Pourquoi n’intervenez-vous pas plus souvent ?
      Pour les autres, lisez le très éclairant Jacques Benoist-Méchin !


  • #1623917

    L’économie se passe de toute idéologie par contre n’importe quelle idéologie est valable si elle peut servir l’économie. Le nazisme est mort en 1945 mais s’en souvenir peut raviver les flammes du fascisme et de l’intolérance.


  • #1623965

    Il faut arrêter de tomber dans ce cliché consistant à mettre Richard Wagner en fond musical dés qu’il s’agit d’Hitler. Je sais bien que c’est tentant, et que cela a tendance à remarquablement coller, mais il est grotesque d’associer sempiternellement Wagner à Hitler. Comme dit Alex dans "Orange mécanique" (à propos de Beethoven) : Wagner n’a rien demandé, il n’a rien à voir avec Hitler (qui n’était pas né), il a juste écrit de la musique. Assez avec les élucubrations de Théodore Adorno


Commentaires suivants