Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Conseil de sécurité de l’ONU : les Occidentaux bloquent le témoignage de l’ancien directeur de l’OIAC

La Fédération de Russie, qui préside le Conseil de sécurité des Nations Unies durant le mois d’octobre 2020, avait souhaitée entendre le témoignage du Brésilien José Bustani [photo], ancien directeur de l’OIAC (Organisation pour l’interdiction des armes chimiques), au sujet de l’évolution de cette institution. Cependant l’Allemagne, la Belgique, l’Estonie, les États-Unis, la France et le Royaume-Uni s’y sont opposés.

 

C’est la première fois qu’un témoin appelé par le président du Conseil de sécurité est récusé par d’autres membres du Conseil depuis la création des Nations Unies.

Le 23 octobre 2013, l’association Courage avait rendu public l’enquête d’un groupe de sept experts, dont José Bustani, attestant que le rapport de l’OIAC sur l’attaque chimique de Douma (Syrie, 7 avril 2018) avait été falsifié par le secrétariat général ; en l’occurrence, par le directeur de cabinet du directeur général de l’Organisation, le diplomate français Sébastien Braha. Par la suite, les statuts de l’OIAC ont été modifiés sur proposition de la France afin que les Occidentaux puisse bloquer toute discussion.

Après avoir falsifié les faits sur la prétendue attaque chimique de Douma, justifiant ainsi le bombardement allié de la Syrie du 14 avril 2018, l’OIAC « enquête » sur les affaires Skripal et Navalny.

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Y a pas à dire, c’est beau.


  • En politique extérieure, ne jamais dire "la France" car cela englobe tous les français.
    Évidemment, c’est inexact.
    Dire plutôt "la force occupante et ses obligés", ou formulation similaire, c’est beaucoup plus proche de la vérité.


  • Plus généralement, sans liberté de parole, toute justice devient impossible.


  • Il faudrait que l’ensemble des citoyens de nos belles "démocrassies" soient consultés avant que de fixer une décision pareille.

    Ce refus résonne comme une insulte faites aux braves casques blancs, qui voient là leurs actions minimisées alors que, eux aussi, ont fait "du bon boulot" en Syrie.
    Quelle impolitesse !

    Allez Laulau, un petit coup de pouce pour la bonne cause !


  • Arté a diffusé un documentaire sur la Syrie Mardi soir je me suis forcé à regarder
    jusqu à la fin , sachant très bien que la république syrienne serait accusé de tous les
    tort et surtout d avoir utilisé des armes chimiques
    Alors que des preuves accablantes accuse les gentils rebelles... écoeurant
    Il faudra attendre que se système s effondre pour que la vérité remonte

     

  • bonjour, le gouvernement "français" est plus que jamais le serviteur de la plutocratie internationale et des fausses démocraties, le "faire valoir" idiot et pleutre de forces malveillantes et aux regard du monde le peuple français est complice. "jusqu’où va t-on descendre". Déchéance nationale et internationale. Est-il temps de changer de "gilet" ? Ou de disparaître dans la honte.


  • Pas folles les guêpes occidentales ! Pourquoi écouter un témoignage gênant pardi ?


  • lorsqu’ on sait que dans la conception républicano-sioniste du monde, la Loi remplace Dieu et le Droit les écrits sacrés (même rétroactivement parlant), on est surpris du peu de respect avec lequel le Droit est malmené et pour quels intérêts finalement la Loi est promulgée....
    ça dit beaucoup d’ une époque ou le gigantisme des moyens sert les plus misérables projets !



  • le rapport de l’OIAC sur l’attaque chimique de Douma (Syrie, 7 avril 2018) avait été falsifié par le secrétariat général ; en l’occurrence, par le directeur de cabinet du directeur général de l’Organisation, le diplomate français Sébastien Braha. Par la suite, les statuts de l’OIAC ont été modifiés sur proposition de la France afin que les Occidentaux puisse bloquer toute discussion.




    La honte absolue...


  • Devinez à quelle secte appartient Sébastien Braha ? Fastoche ! Et personne ne l’attaque pour faux, détention, recel et usage de faux ??? Ou alors, on nous cache des choses... Ca m’étonnerait beaucoup que les Russes ait laissé passer cela !

    Quant aux autres faux-culs de l’OTAN + USA qui s’opposent parce que cela ne les arrangerait pas, ils signent leur imposture. La Ghoutta, Skrypal et Navalny sont donc des false flag. Pour La Ghoutta, on savait déjà que les Casques Blancs du MI-6 avaient mis en scène et tourné un film "fake", pour Skrypal, il suffit de voir bondir Bojo pour comprendre qu’il y a anguille sous roche. Donc, l’affaire Navalny est du même tonneau : de la propagande anti-russe !! Décidément, ces Britanniques devraient changer d’agence de conseil en communication !


  • "Braha", un patronyme bien de chez nous ! Cela doit venir de "berakha", bénédiction en ... hébreu.


  • "Falsification par le Secrétariat Général"....absolument stupéfiant !

    Je signale une brève selon laquelle une journaliste canadienne Judi Rever, qui devait participer à un salon des reporters-combattants, à Bayeux, s’est vue notifier l’annulation de sa participation, vu qu’elle mettait Kagamé en cause dans le déclenchement du génocide au Rwanda, sujet-tabou s’il en est.

    Il ne fait pas bon toucher aux "vérités officielles" dans aucun domaine !


  • Bah que l’ONU ou les États-Unis ou la France ou la Turquie etc... fasse une demande de déclassification totale sur les attentats de Moscou en 1999 qui ont justifiés la deuxième guerre tchétchène et mon petit doigt me dit que la Russie refusera catégoriquement ! Tout le monde joue le même petit jeu Hypocrite sur les saloperies commissent par la totalité des joueurs ! C’est de bonne guerre comme on dit !


Commentaires suivants