Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

Weinstein, Epstein, Polanski, Matzneff, Hamilton, Claude François, cet emballement mondial contre l’amour des jeunes filles est décidément suspect.

 

Si on laisse considérer qu’être attiré par une jeune fille est de la pédophilie, étant donné que le mot pédophilie évoque une perversion, tout homme normal sera bientôt considéré comme malade et criminel, car il est normal pour un homme de préférer une jeune fille à une femme plus ou moins vieille. Ceux qui le nient sont des castrats, d’authentiques pervers ou des hypocrites.

En outre, cette confusion des genres crée un dangereux continuum entre la petite fille et la jeune femme. La pédophilie vraie au sens psychiatrique et juridique en ressort comme blanchie. Aucune société n’a jamais accepté que les enfants aient des rapports sexuels, et surtout pas avec des adultes. La psychanalyse a brouillé les cartes et l’École de Francfort a pu se lancer dans le nihilisme. C’est hors de cause.

Qui trouve de l’intérêt à criminaliser la relation d’un homme avec une jeune femme qui peut avoir quatorze ou quinze ans ? J’espère que ce ne sont tout de même pas des femmes mûres qui, jalouses et castratrices, craignent la concurrence des nouvelles générations ! Alors qui y perd vraiment ? Certainement les sociétés normales qui marient les filles dès la puberté ou à peine après. Mais il y a plus encore à creuser.

Aux dissidents sérieux, à ceux que le salut de la nation ou que le salut des âmes tourmentent, à ceux même qui rêvent d’un salut social, je demande s’il ne vaudrait pas mieux réfléchir un peu à la barrière entre les sexes identiques, à celle entre le national et l’étranger ou encore au sein d’une même nation aux barrières entre les classes et les religions, plutôt que de contribuer à ériger des barrières contre nature et inhumaines.

Et curieusement il y a encore d’autres barrières, bien plus fondamentales encore que celles que je viens d’évoquer, aussi fondamentales que celle entre adulte et enfant. C’est la barrière du mariage et c’est la barrière de l’inceste. Quelle âme courageuse lutte encore de nos jours contre les relations hors mariage ? Ces médias et ces politiciens qui s’érigent en chasseurs de pédophiles sont les premiers à prôner la liberté sexuelle dès le plus jeune âge et hors mariage. L’adultère n’est plus du tout sanctionné. Par contre, il pèse aujourd’hui sur le mari une présomption de violence sur sa femme. Ce sera au mari, accusé devant le jury de l’Opinion manipulée, de prouver qu’il n’a pas violé et qu’il n’a pas tué.

La campagne contre le féminicide prend tout son sens si on la rapproche de cette soudaine offensive contre les pseudo-pédophiles. Et quant à l’inceste... Qui aurait encore aujourd’hui le courage de dénoncer nos lois, notre code civil qui permet quasiment tous les incestes, et la généralisation du risque que les PMA et les GPA entraînent ?

Dans le fond, c’est toujours la même logique qui est à l’œuvre. Logique de négation de toutes frontières. Que ce soit entre les États, entre les sexes, entre les sexualités ou entre les âges. Car la lutte médiatique contre la pédophilie ne vise jamais que le rapport avec la jeune fille, elle tend donc bien à nier la frontière sacrée entre l’enfant et l’adulte. Et ainsi ce sont les adversaires de la pédophilie qui fournissent les troupes de la subversion généralisée.

Damien Viguier

À ne surtout pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

123 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2356965

    L’affaire Gabriel Matzneff nous rappelle que la pédophilie, la sodomie de jeunes filles de 14 ans et de garçonnets philippins de 10 ans, a été acceptée, couverte, promue, encouragée en quelque sorte, à tous les niveaux de l’oligarchie intellectuelle, médiatique et judiciaire qui nous domine. Ainsi, quand un homme avoue ses crimes contre des enfants, notre société ne réagit pas. Pas plus ses semblables écrivains et intellectuels, les Philippe Sollers ou Frédéric Beigbeder, que ses éditeurs, que Bernard Pivot, présentateur star des années 90, que les politiques, les associations de défense des droits de l’enfant, les juges et procureurs… Personne ne s’est offusqué à l’exception de Denise Bombardier, journaliste québécoise qui, s’insurgeant des révélations nauséabondes, affirma qu’elles auraient été lourdement sanctionnées en Amérique du Nord. En France, rien pendant 30 longues années !

    Mais est-ce si étonnant dans un pays qui a élu à la présidence de la république un homme qui, âgé de 15 ans, entretenait une relation avec une femme de 24 ans son aîné ?

    Si Vanessa Springosa révèle dans « Le Consentement » l’emprise psychologique et physique maléfique qu’exerçait sur elle l’écrivain pédophile Gabriel Matzneff, Emmanuel Macron n’a-t-il pas lui-même été sous l’influence néfaste de Brigitte Trogneux à cet âge charnière qu’est l’adolescence ? Et ne le serait-il pas encore ?

    Voilà un signe qui devrait nous alerter sur l’état de décrépitude de l’oligarchie qui gouverne nos esprits et notre pays. Un qui s’ajoute à tous les autres que nous feignons d’ignorer.

     

    • #2357001
      le 05/01/2020 par Virginie
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Brigitte c’est la pygmalionne de Macron : il lui doit tout, on s’en rend compte en visionnant le reportage de BFMvécé intitulé : " Brigitte Macron, une femme d’influence " . Entre la désastreuse Pompadour et la bigotte Maintenon .


    • #2357083

      @YB

      Cette ex-madame Trogneux a baigné dans la perversion en s’en prenant à un gamin âgé seulement de 15 ans alors qu’elle était mère de famille d’enfants plus âgés que l’adolescent macron .On ne peut excuser des faits pédophiles pour que cela passe inaperçu .Il y a tout de même un os dans le pâté dans ce couple présidentiel, et encore si ce n’était que cela dans le marigot de cette union fantoche .
      On comprend pourquoi les affaires de pédophilie en France passent les unes derrière les autres comme une lettre à la poste , sans que les médias et les émissions qui défilent s’en émeuvent .


    • #2357191

      Tout ce que vous exprimez dans votre commentaire ne révèle que la partie émergée de l’iceberg des longues 30 années de silence médiatique ou de complaisance.

      Que de dégâts pendant ce temps, d’affaires non élucidées.

      Pasolini a mis en scène en 1976, la nature même des mœurs des ces d.élités dans son film-testament « Salò ou les 120 journées de Sodome » au sein précisément d’une République fantôche et d’un Palais présidentiel !

      Ce film résume à lui seul la perversité l’emprise des esprits sataniques sur l’ensemble du corps social depuis plus de cinquante ans après 1968, sinon avant !

      Nous en voyons les résultats aujourd’hui, les conséquences sur la santé mentale. Bref, toute cette laideur, cette décadence !

      « Nul n’entrera dans le Nouvel Ordre Mondial s’il n’a subit une contre-Initiation » : nous y sommes ! Cette contre-Initiation vise au consentement à entrer dans le Palais de l’Ogre : il utilise tous les médias, les réseaux sociaux, tel l’Hydre de Lerne avec ses nombreuses tentacules en agissant sur le contrôle de la pensée.

      Les forces du Mal, de la mort imprègnent notre société. Poste de ministre de l’éducation nationale rendez-vous compte à qui était confiée la jeunesse française !

      Notre pays vit avec un lourd secret de famille pesant sur les âmes nées ou à naître comme celles des bébés qui naissent avec une dette avant même d’avoir respiré !


    • #2357253

      Brigitte a la tête et le corps d’une "femme-enfant", c’est peut-être ce qui a plu à "Emmanuel" .


  • #2356969

    Pour Aristote la norme c’est, quand on a trente ans, d’épouser une fille de 16 ans, pour faire son éducation . La fille de 16 ans a toujours été le rêve de Chateaubriand . La Juliette (de Roméo) avait seize ans . Quand "Gisèle" a été créée, la danseuse avait 16 ans . Aujourd’hui, hélas ! Gisèle est souvent interprétée par des "danseuses étoiles" de 40 ans...

     

  • #2357019

    D’accord avec Me Viguier. Tout est fait pour détruire le mariage et encourager les jeunes filles à coucher n’importe comment (un peu moins les jeunes hommes évidemment, puisque le but est de contrôler l’homme en lui opposant la jeune fille naïve, manipulatrice et manipulée elle-même par l’oligarchie).

    Mais comme par hasard, les mêmes qui promeuvent ça s’étonnent des dégâts. Qui parmi ces gens oseraient demander aux jeunes filles de 14 ans de contrôler leur sexualité jusqu’à ce qu’elles rencontrent l’époux idéal, ou presque ? Ce serait immédiatement considéré comme réactionnaire et arriéré dans les merdias.

     

    • #2357643
      le 06/01/2020 par Ekphrasis
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Qui parmi ces gens oseraient demander aux jeunes filles de 14 ans de contrôler leur sexualité jusqu’à ce qu’elles rencontrent l’époux idéal, ou presque ?




      Mais surtout c’est complètement impossible, irréaliste. La Nature ne shoote pas les filles et les garçons avec des doses d’hormones sexuelles pour qu’ils macèrent pendant dix ans ou plus avant de fonder une famille et faire des enfants. Ce n’est pas réaliste, tout simplement. Le réalisme, c’est de permettre le mariage, d’accompagner l’élan vital de la nature. Mais « contrôler la sexualité », prétendre mettre une barrière morale à l’explosion hormonale et vitale de la jeunesse, même l’Église ne l’a pas imaginé - elle permettait que les jeunes se marient dès la puberté. C’est même scandaleux au sens des Évangiles : mettre un interdit impossible à respecter, c’est-à-dire organiser l’échec de la personne, la pousser dans un combat qu’elle ne peut pas remporter. On demande aux enfants de résister d’eux-mêmes aux bonbons et aux jeux vidéos qu’on leur offre, et aux adolescents de résister au flot d’hormones dont la Nature inonde leurs corps... c’est dégueulasse.


    • #2358763

      @Ekphrasis
      Je n’ai pas dit que j’étais contre le mariage plus tôt, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Ce serait sans doute meilleur pour la société. Ensuite je ne vois pas en quoi se contrôler serait "dégueulasse", ou même impossible, c’est ce que font la plupart des gens. Sinon la société serait déjà totalement atomisée et individualiste, or elle tient encore justement grâce aux restes de morale traditionnelle qui subsistent.


    • #2363059
      le 13/01/2020 par petithous
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @Ekphrasis
      Vous ne trouvez pas que la nature a bon dos ?
      C’est surtout cette société permissive, qui booste le système hormonal des filles, et surtout des garçons.
      Aujourd’hui la plupart des femmes s’habillent et se pavanent, comme jamais n’auraient osé le faire les putains il y a 60 ans. Cette hyper-sexualisation du corps de la femme est un stimuli qui surchauffe la libido. Et vous savez bien que cela est un jeu pervers ... une femme à poil est beaucoup moins excitante que toutes celles que l’on croise à longueur de journée .Le pouvoir suggestif est immensément plus puissant et dévastateur que la réalité elle -même.
      J’ai 70 ans, et j’ai attendu 21 ans pour avoir mon premier rapport accompli . Je ne dis pas que cela a toujours été facile, mais c’était possible ... à l’époque .


  • #2357042
    le 05/01/2020 par un promeneur
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    J’attends une réaction d’ Alain Soral sur cette histoire...
    Peut-être l’occasion d’une nouvelle émission d’ERFM avec F&D, comme celle de septembre 2019 sur l’affaire Epstein ( toujours prononcer Epstiiiine, n’oubliez pas.....)

    Parce que dans cette fameuse émission M Soral a démontré qu’il connaissait bien le sujet de ces pervers ( du côté "people" et "entertainment") qui aiment les très jeunes gamins et/ou gamines !

    Peut-être à nouveau avec l’ami Pierrot Jovanovic, qui semble aussi bien connaître le sujet, mais cette fois du côté du "big business" ( banquiers, affairistes, etc....)

    Ça sera à télécharger et à écouter et ré-écouter, une mine d’informations, contrairement aux nullités que l’on entend sur les mainstream !

    Un bon moment de bonne radio à venir.......j’ai hâte !


  • #2357058

    Monsieur Viguier,

    Une enfant de 14 ans n’est pas une adulte et si la virginité a toujours été de nature à éveiller les fantasmes d’hommes faits, voire mûrs et vieillissants, le passage à l’acte reste une transgression. Entre la petite fille et la jeune femme, il y a la jeune fille. Nabokov, l’auteur de Lolita et Kinsey, auteur du rapport du même nom dénoncé par Judith Reisman, étaient des amis or pour banaliser in fine la pédophilie, il faut d’abord relativiser la transgression du passage à l’acte avec une très jeune fille. Vous ne pouvez ignorer ce processus.

    Que les media se ruent sur Gabriel Matzneff alors que, lorsqu’il était en état de nuire, ils lui laissèrent une large tribune lui donnant une audience qu’il n’aurait jamais dû avoir, est en effet très suspect ; de là à en faire une victime innocente de lynchage médiatique, il y a un pas !

    Cela dit, certes, Matzneff a bon dos quand Cohn-Bendit et tant d’autres ne sont pas inquiétés !!!

     

    • #2357111

      @ Mariana.

      En effet Mariana a raison.

      D’autre part il y a une grande différence entre des rapports dans la sphère privée et la glorification de ces rapports. Qu’un jeune adulte et un adulte aient des rapports consentis et consensuels est une chose ou chaque cas peut être particulier. En faire étalage et l’objet de livres donne un éclairage malsain et démontre la perversion. Faire de l’audience comme Pivot en invitant ces personnes et en donnant une tribune à leur déviances est de la complicité de malfaiteurs.
      Violer des enfants et en faire l’apologie n’est pas considéré comme un crime contre l’humanité Et pourquoi ?


    • #2357113

      Si une jeune femme de 14 ans n’est pas une adulte, elle est encore moins un enfant.


    • #2357210
      le 05/01/2020 par TeddyTed
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Mariana, quand j’étais au collège puis au lycée (deuxième moitié des années 70), la plupart des jolies filles sortaient avec des gars qui les attendaient dehors en moto ou en voiture. J’avais même une copine de 16 ans dans ma classe qui sortait un gars d’une trentaine d’années qui était chauffeur routier... Zéro souci pour personne (sauf nous les garçons de leur âge qui avions du mal à les conquérir !)
      Aujourd’hui encore d’après ce que je vois ce qui se passait dans le lycée de mon fiston, les jeunes filles aiment sortir avec des mecs plus âgés qu’elles.
      Je ne parle même pas des jeunes étudiantes qui se jettent un peu plus tard dans le lit de leurs professeurs !
      Ca me semble quelque chose d’assez naturel. Très loin de la vraie pédophilie d’un Cohn-Bendit qui branle des gamins de 5 ans !
      Tu proposes quoi ? Un nouvel ordre moral ? Une nouvelle brigade des braguettes ?


    • #2357362

      @TeddyTed

      Enfin quelqu’un qui me semble normal.

      Il est en effet tout à fait normal pour un homme adulte d’être attiré par une jeune femme à partir de 14 ans qui, avec ses habits, ses regards, ressemble presque à une adulte. Non ce n’est malsain pour un homme de 30 ou même 50 ans de sortir avec une nana de 15 ans si et seulement si les deux sont consentants. Je rappelle que la majorité sexuelle est à 15 ans, donc déjà la loi autorise pour un jeune de 15 ans de coucher avec qui bon lui semble, jusqu’à 100 ans s’il le souhaite.

      Ensuite certains ici parlent de jeune fille. NON !! A partir du moment où tu es entré dans la puberté, que tu as tes régles, que ton corps est transformé : hanches larges, fesses, cuisses qui grossissent, tu n’es plus une jeune fille. La différence entre jeune fille et jeune femme c’est la puberté.

      Dire comme l’autre plus haut qu’il y a petite fille et jeune fille est stupide. C’est la même chose. Une petite fille ou une jeune fille n’est pas pubère, elle n’est pas en âge de procréer. A partir du moment ou la puberté est là, les hormones transforment ton corps, et bien tu sais quoi ? L’envie de baiser est là aussi, c’est naturel.

      On a mis une barrière légale à 15 ans, car il faut bien en mettre une, ça pourrait être 18, ça pourrait être 11, 15 est bien, 14 aurait peut-être été plus en adéquation avec la réalité mais bon. Donc à partir d’un certain âge, on a envie de sexe, de faire l’amour. Certain(e)s ne se sentent pas pèrs avant 20 ans ou même plus, d’autres à 12 ans ont déjà ça qui les travaillent et en ont grave envie.

      Donc certains ici complètement tombés dans un puritanisme débile viennent nous dire que 15 ans avec un mec de 50 ans, c’est une horreur. Si les deux le veulent, sont heureux, mais de quoi vous venez vous mêlez ??? Si la fille n’est pas consentante, c’est un viol, si elle l’est, la nouvelle brigade des braguettes vient donner son avis ? Nan mais merde occupez vous de vos fesses alors !! Je suis persuadé que ces moralisateurs sont des frustrés ayant une vie sexuelle pauvre.

      L’autre dans son bouquin c’était 13 ou 14 ans, elle indique elle-même qu’elle était sexuellement précoce, qu’elle faisait tout pour attirer le regard des hommes, se maquillait et en résumé elle voulait baiser. Elle est tombée sur Matzneff, il lui a fait la cour avec des lettres d’amour enflammées, il ne l’a pas violée mais séduite. Ensuite que ce type couchait avec des gosses de 8 ans, c’est en effet dégueulasse et mériterait de la taule.


    • #2357578

      @pierre rassure toi comme tu peux. Si tu pense qu’un vieux de 50 peut fantasmer sur une ados, et qu’il n’ y à rien d’anormal ta un sérieux soucis.


    • #2357729
      le 06/01/2020 par VÉRITÉ
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Merci Mariana.
      @Pierre, vous vous enervez contre ceux qui ne sont pas de votre avis, mais a t on encore le droit de s’élever contre ces ignominies sans être taxés de pudibonds, coincés, mal b...et j’en passe ? Contrairement à ce que vous dites, la puberté n’est pas un état mais un processus, la jeune fille en devenir, ne l’est forcément pas à 14 ans .

      La preuve, cette petite Vanessa, se plaint aujourd’hui dans son bouquin (que je ne lirais pas), alors qu’elle avait l’air d’en être heureuse à l’époque des faits...pourquoi ? Parce qu’elle ne savait pas vraiment ce qu’elle faisait à cet âge, mais lui GM savait...
      Victime d’une époque, mais qui n’est pas révolue pour autant, victime de sa famille qui ne l’a pas protégée, un milieu bourgeois bohème post 68 ard où il est interdit d’interdir...


  • #2357065

    Comme un bon nombre d’affaires de pédophilie, la psychanalyse et l’école de Francfort sont très marqués communautairement... Est-ce un hasard ?


  • #2357071
    le 05/01/2020 par Mami Wata
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    Peut-être il aurait dû plus tard afin d’éviter les ennuis, épouser son accusatrice comme Macron a épousé Brigitte.


  • #2357086

    J’étais assez précoce et ai eu des relations avec des femmes toutes bien plus âgées que moi. Des fois un peu contre ma volonté aussi. Mais je ne suis pas traumatisé, au contraire, j’aurais dû commencer plus tôt encore tant qu’à faire.
    Je suis donc totalement anormal.
    Ceci étant dit, y a-t-il moyen de se faire un petit billet (ou deux si le coeur vous en dit...) ?

     

  • #2357105

    « Qui trouve de l’intérêt à criminaliser la relation d’un homme avec une jeune femme qui peut avoir quatorze ou quinze ans ? » Selon mes critères, à 14 et à 15, on est une enfant, une ado. Mon point de vue est sûrement très partagé voire largement majoritaire.
    De plus on peut parfaitement préférer une femme de sa génération à une jeune femme de 18 ans. Je ne suis ni hypocrite, ni pervers, ni un castrat mais un homme équilibré de 60 ans.

     

  • #2357120
    le 05/01/2020 par ghislain
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    sagesse de PMU ou in vino véritas :" s’il y a pelouse, il y a match !"

     

  • #2357145

    heu, je suis désolé de vous contredire, mais mon "expérience " de la vie m’a fait constater que les hommes préfèrent parfois une femme de 40 ans à une jeune femme de 20 ans. Alors bien sûr ce n’est pas pour fonder une famille ! mais apparemment ce n’est pas l’age qui attire ou repousse.

     

    • #2357248

      Bon et « en même temps », au plus haut sommet de l’Etat (inversé, ce qui est circonstance atténuante quelque part, je vous l’accorde)...


    • #2357254
      le 05/01/2020 par Chairfraîche + Déconnade
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Gérontophile !!!
      C’est à cause de gens comme vous que ma grand-mère...
      On serait pas sur ER, je vous signalerais.


    • #2357314

      les hommes préfèrent parfois une femme de 40 ans à une jeune femme de 20 ans




      « Parfois », c’est 1 fois sur 100 000 ?


    • #2357387

      Désolé de te contredire mais tu es d’une hypocrisie sans nom et tu fais partie toi et certains ici de ceux qui ont un discours "moi ??? mais je préfère les femmes d’âge mur voyons" tout en regardant les filles de 18 ans du coin de l’oeil et en fantasmant les posséder.

      Miss France c’est des nanas de 40 balais ou de 18-20 ans ? Bien sûr qu’une femme de 60 ans même qui s’entretient est désirable, j’en ai rencontrée une cette année, un corps de nana de 30 ans alors qu’elle a 60 berges. Une dingue au lit qui faisait tout. Mais le visage vieillit par le soleil, des rides profondes partout, évidemment elle fait moins rêver qu’une nana de 18 ans tout fraîche, au corps et à la peau parfaite, au visage parfait.

      Mais vous racontez n’importe quoi les mecs. Bien sur que oui les femmes de 40 ou 50 sont désirables mais la majorité à cet âge sont grosses, ne s’entretiennent plus beaucoup et à côté de ça tu vois des jeunettes de 18 ans magnifiques et tu voudrais nous faire croire qu’on va préfèrer celle qui a perdu de sa beauté, de son physique, et qui a 40 ou 50 balai à la minette de 16 ou 18 ans, belle comme un coeur ?

      Stop à l’hypocrisie !

      Tu vas à la sortie d’un lycée, tu ne vois que des belles nanas partout. Tu vas à la sortir d’une école maternelle, les mères qui viennent chercher leur enfant sont moches, habillées de manière banale et pour la majorité elles n’ont même pas 40 ans.

      C’est la nature d’aimer la beauté. Certains ici sont devenus tellement cons qu’ils viennent nou dire que ce serait anormal d’aimer ce qui est beau, jeune, pas flétri, au top de la beauté. La beauté d’une femme atteint son pic entre 15 et 25 ans grand maximum. Les hommes c’est plutôt 30-50 ans maximum.

      Bientôt il faudra aimer les femmes de 80 ans toute ridées pour ne pas passer pour un pédophile aux yeux de certains ? Oui il est normal de trouver des jeune femmes à partir de 14 - 15 ans jolies et attirantes et plutôt 16-17 ans ou la beauté est encore plus prononcées. C’est juste la nature. Dans le cerveau, dans les gênes. Vous pourriez faire une enquête anonyme de sociologie et interviewer 10.000 hommes de 50 ans, mais l’écrasante majorité choisirait des photos de filles entre 15 et 20 ans plutôt que 30 et encore moins 40 et au-delà encore encore moins.

      C’est la nature et certains hypocrites tentent de faire culpabiliser les autres. Non ce n’est ps anormal de trouver belle et sexuellement désirable une fille de 15 ans.


    • #2357490

      @pierre tu raconte n’importe quoi, ne prend pas ton cas pour une généralité faut avoir un sérieux problème pour préféré une jeune fille de 15 ans a une femme de 30 et plus.


    • #2358016

      Une femme de 40 ans n’est pas nécessairement « plus ou moins vieille ».


  • #2357171

    A 14 ans on ne tombe pas amoureuse d’un grand pére de 50 ans ! Sans doute une trés petite attirance et le type en profite pour pousser le bouchon un peu plus, (façon de parler) Elle n’a sans doute pas apprécier la suite, du moins pas en totalité.Ce qui me fait dire que ce n’est pas normal car même si c’est une jeune fille précoce, à 14 ans on n’est pas attiré par un vieux de 50, j’y crois pas du tout !!!

     

    • #2357301

      Il faut nuancer ! plus d ’une lycéenne sera tombée éperdument amoureuse de son prof quadra voir quinqua et Matzneff était bel homme et auréolé du prestige de l ’écrivain ; l ’écrivain ( grand écrivain pas une quelconque écrivassière d ’écrivaine ) Colette , était au siècle dernier tombée amoureuse adolescente de Willy un critique musical influent ; comme c ’était un grand écrivain avec du talent et du génie elle n ’aurait pas eu la bassesse de battre monnaie avec une relation consentie même si Willy était un séducteur compulsif et elle d ’ailleurs a des mots très réalistes sur la curiosité sexuelle des jeunes filles .


  • #2357182

    "il est normal pour un homme de préférer une jeune fille à une femme plus ou moins vieille" ?? Une jeune fille ??

    Une fille de 20-22 lorsqu’on en a 35-40 ça parait très jeune et pas assez mûr (sauf quelques exceptions). En tout cas pour baiser c’est très limite. La perception évolue avec l’âge. Il est normal d’être attiré par des personnes de sa tranche d’âge, voire un peu plus jeune mais surement pas avec des "jeunes filles".


  • #2357194
    le 05/01/2020 par bergamotte
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    Merci à ER et à Maître Viguier de fournir des éléments pour tenter de dissiper quelques volutes des épais écrans de fumée entourant cette histoire.

    Une chose intriguante :
    Yann Moix, Greta Thunberg et Vanessa Springora ont le même mot d’ordre, en résumé "you have stolen my childhood" (vous avez volé mon enfance, la formule de Greta à New York aux Nations-Unies en septembre dernier).

    - Yann Moix, publié chez Grasset et après quinze années de psychanalyse, multiplie les accusations peu plausibles contre ses parents alors qu’il aurait pu faire une description très intéressante des failles de la médecine en France dans les années 70 et 80 et des effets délétères de la vogue psychanalytique à l’époque.
    - Vanessa Springora, aussi publiée chez Grasset et après également quelques années de psychanalyse semble-t-il, accuse "le système" avec quelques raisons mais ne s’étend guère sur l’absence paternelle, sur la fragilité maternelle et surtout sur ses propres responsabilités : sa mère l’avait mise en garde ; qu’aurait-elle pu faire de plus ? Lui donner des râclées, comme le père de Moix ? Dénoncer Matzneff aux services sociaux et risquer de perdre sa fille à jamais ? Envoyer sa fille dans un internat au bout du monde ?
    Vanessa Springora dans ses interviews va jusqu’à mettre en cause établissements scolaire et hospitalier qu’elle fréquentait à l’époque.

    Derrière les aventures de ces trois personnages et leur traitement médiatique, il est possible d’entrevoir un grand mouvement se mettant en place et visant à disqualifier de façon générale tous les adultes et tous les parents, -même ceux qui n’ont pas démérité-, vis-à-vis de leurs enfants et des jeunes générations.

    Il y a aussi le brouillage des lignes entre enfance et adolescence, comme le remarque Maître Viguier. Ces derniers mois, à presque 17 ans, Greta ne se qualifiait-elle pas régulièrement "d’enfant". Selon la version officielle, rappelons-le, elle ne souffre pas de handicap intellectuel.

     

  • #2357216
    le 05/01/2020 par Tartempion
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    On en discute encore avant le combat :
    « Lorsque le mépris des traditions se répand, les femmes de la lignée deviennent impures. De l’impureté des femmes résulte le chaos social. »
    Le Chant de Félix, 1.40


  • #2357218
    le 05/01/2020 par delapomme y’ena
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    je me souviens avoir reçu une gamine de 13 ans qui avait trainé dans les bars en Belgique pour y faire je ne sais quoi ... les parents et la police l’avaient sauvée in extremiste d’une prostitution probable , la demande familiale était de rescolariser la gamine en France , cette derniere a débarqué dans mon bureau outrageusement maquillée et aux vetements ne laissant aucun doute sur sa vie actuelle , elle a commencé à me snober et a me faire son numero de charme , elle s’est decomposée quand je lui ai dit que sa place n’etait pas à trainer dans les lieux de perdition et qu’à 13 ans quoiqu ’elle aie pu vivre elle n’etait qu’une enfant et que qu’en tant qu’enfant elle devait etre protégée et aller comme toutes les filles de son age à l’ecole , elle s’est decomposée et j’ai rapidement retrouvé une enfant devant moi , pour ma part un adulte sait qu’à 13 14 ou 15 ans les filles ne sont pas encore des jeunes femmes

     

    • #2357306
      le 05/01/2020 par Robespierre le Petit
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Chapeau bas


    • #2357765
      le 06/01/2020 par VÉRITÉ
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Bravo, les jeunes essaient parfois de transgresser, ils cherchent en réalité des limites et c’est aux adultes sains d’esprit de les recadrer dans le droit chemin.
      Ça peut paraître trop moralisateur à certains mais c’est ainsi que je vois les choses.


    • #2359390

      Très belle action ! Vous avez tout mon respect. Les pauvres jeunes filles sont perdues, ce monde est trop corrompu !


    • #2359862
      le 08/01/2020 par Yvano Demiourgos
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Pour l’avoir lu, il ne fait aucun doute que Gabriel Matzneff est resté toute sa vie d’une grande immaturité affective. Pour autant, s’il a passé outre la légalité notamment avec cette Vanessa Spingora, ce n’est pas le grand méchant loup que la furie médiatique de ces dernières deux semaines s’applique à hurler comme des fous. Que souhaitent tous ces gens pétris de méchancetés ? Le mettre à poil ? Le passer à tabac ? Il a aujourd’hui 83 ans et on lui retire ses livres des rayons, sa dernière chronique du Point et même sa rente d’écrivain sans le sou. C’est dans les années 1980 quand il était sur le marché de la jeune fille qu’il fallait lui faire comprendre qu’il exagérait. Pourquoi Mme Springora n’a-t-elle pas déposé plainte en son temps ? Trente ans plus tard avec effet rétroactif ? C’est ridicule. Je trouve cela triste et opportuniste.


    • #2362638
      le 12/01/2020 par christiane
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @Yvano Demiourgos
      C’est exactement ce que je pense.
      Je suis une lectrice de Gabriel Matzneff ( à mon sens le plus grand écrivain français vivant), ayant lu avec le même intérêt la plupart de ses ouvrages, je ne pense pas que j’aurais poursuivi si j’y avais trouvé quelque chose de malsain. Ce qui pourrait parfois choquer, je le concède, est sublimé par une autre dimension, spirituelle (la civilisation greco-romaine et la religion orthodoxe y tiennent une large place.)
      Cette chasse à l’homme (un homme de 83 ans), trente ans aprés les faits qui lui sont reprochés, m’attriste et me paraît totalement indécente.Gabriel Matzneff a peut-être trop de talent, cela ne pardonne pas...
      Un grand merci à M.Viguier, dont l’article est dénué de vision partisane et met le problème à sa juste place.


  • #2357242

    D’accord avec la fin du propos : oui, l’idéologie d’aujourd’hui, c’est bien de détruire toutes les frontières, barrières, hommes/femmes, adultes/enfants, sexuelles, culturelles entre autres, et la famille au passage, famille hétérosexuelle, cela s’entend, par contre, être attiré par une jeune fille, si c’est si normal et si sain que ça, à voir, déjà être attiré et passer à l’acte sont deux deux choses différentes, et puis vous vous contredisez en déplorant qu’on ne vise pas l’ inceste, ni l’adultère, mais s’il est normal qu’un homme soit attiré par une une jeune fille plutôt que par sa femme, devenue plus vieille, alors pourquoi condamner l’adultère , et en plus, être attiré par une fille de l’âge de sa propre fille, ce n’est pas un peu incestueux ça ?


  • #2357244

    Comme Matzneff a été disperser les cendres de Montherlant sur le forum romain, Vanessa aurait pu disperser les siennes dans une pissotière (il en reste quelques unes) pour épicer le repas des "soupeurs"..


  • #2357258

    T’as fumé la moquette ? Tes arguments sont bidons de chez total.
    L’homme préférerait la jeune femme ? qui le dit, à quel âge ?
    Beaucoup de gens se préoccupent de la virginité et de la morale.
    Ce seraient des castrés, inhumains qui agiraient contre nature ?
    Que les politiciens soient pervertis, n’autorise pas à penser au pire.
    Ni en Mélangeant les sujets GPA PMA pour divertir de l’acte.
    Ils parlent des jeunes-filles justement pour dédramatiser l’affaire.
    Ils glisseront petit à petit vers l’âge du consentement des enfants.
    Franchement, j’ai honte de ce que vous avez écrit.

     

    • #2357353

      @ Lomix
      Aristote déjà, conseillait aux hommes de prendre une femme qui avait 10 ans de moins qu’eux pour construire un foyer paisible... voyez, tout ça n’est pas nouveau.

      Au delà de cela, il est plus facile (ou moins risqué) pour une femme jeune d’enfanter.
      Vous semblez oublier que la médecine moderne telle que nous la connaissons n’a pas toujours existé. Enfin, ce que nous appellons "amour" est une étiquette culturelle pour "accompagner" la force qui traverse les corps au niveau physiologique pour les besoins de reproduction d’une espèce. Et c’est très bien ainsi, ça veut juste dire que l’Homme est un animal très particulier puisqu’il a besoin d’une interface culturelle qui donne du sens à l’existencce.


    • #2357397
      le 05/01/2020 par Un passant
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @ezra
      Une femme jeune... Oui, entre 18 et 22 ans. Une grossesse avant cet âge là est extrêmement dangereuse pour la mère et l’enfant. Les hanches n’ont pas eu le temps de se développer, ni les seins de se former complètement. Une jeune fille est en général femme formée 3 ans après ses premières règles. En moyenne une fille a ses premières règles vers 13 ou 14 ans.
      Qu’on ne vienne pas parler des raisons biologiques qui poussent à coucher et mettre enceinte une fille qui n’est pas finie. Même les chiens ne le font pas.


    • #2357510

      Cher passant, le problème dans ton argumentaire c’est que les filles de nos jours ont leurs règles à 8-9 ans, donc si tu veux ajouter 4 ans tu vas donner raison à ton interlocuteur...
      Et puis de toute façon, pourquoi 18 ? Même en se fiant à ton calcul on devrait obtenir 16-17.

      Tu vois, les nombres ne règlent rien, c’est une question qui devrait être arbitrée.


    • #2359338
      le 08/01/2020 par VÉRITÉ
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @Vil "les filles ont leurs règles à 8-9 ans" NON, on marche sur la tête là !
      @Lomix et Un passant, merci c’est clair, net et précis...
      Parfois je me demande si certains ne sont pas seulement dans la pure provoc.


  • #2357263
    le 05/01/2020 par TaGueuleMatzneff !
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    Après, je ne crois pas que Matzneff ait Viguier pour Avocat, mais la défense à base de « c’était mon amour », c’est moyen. J’encule ton gosse et je t’emmerde ! Là on est bon ! Y’en a marre du goy de base, on veut du goy s’élevant, se rapprochant


  • #2357299
    le 05/01/2020 par Sigebert
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    Car la lutte médiatique contre la pédophilie ne vise jamais que le rapport avec la jeune fille, elle tend donc bien à nier la frontière sacrée entre l’enfant et l’adulte.




    Je n’ai cessé de le répéter dans mes commentaires aux articles sur Polanski, Matzneff, etc.

    Damien Viguier est brillant et sage, quel bonheur de le lire !!!!!!!!!!!!!!!


  • #2357335

    il est normal pour un homme de préférer une jeune fille à une femme plus ou moins vieille.



    Si tu as le choix de préférer, c’est que t’es au bordel ou sur youporn.

    Ceux qui le nient, je les laisse pas seuls avec mes enfants.

     

  • #2357339

    Il est normal pour un homme de préférer une "jeune femme" plutôt que "jeune fille". Quand on est un homme on cherche une femme non pas une "fille".

     

    • #2357396

      Damien Viguier n’a pas dit le contraire.

      Une jeune fille c’est une fille qui n’est pas pubère, donc encore une enfant. A partir de la puberté, qui commence vers les 10 ans, on arrive vers 12 ans avec un corps modifié radicalement. Poils, seins qui ont poussé, hanches, fesses, cuisses et là nous avons une jeune femme. Une jeune fille n’a pas envie de sexe. Or une jeune femme qui est pubère, qui a ses régles a envie de faire l’amour, a envie de sexe. C’est la nature. Et l’âge légal est fixé à 15 ans, même si les hormones poussent des envies de sexe dans la tête des jeunes bien avant.

      Merde vous avez été ado vous aussi ou pas ? Tout un tas on croirait que directement ils ont eu 20 ans. Moi à 12 ans en 5ème, j’avais envie de baiser la moitié des filles de ma classe et certains de mes profs femmes également.

      A 12 ans c’est encore jeune mais à 14 ans vous n’avez qu’à faire un tour sur un site comme "copainsdavant" et de regarder les photos de classe d’une classe de 3ème soit 14 ans. Les filles ne ressemblent plus à des petites filles mais à des jeunes femmes. Et on peut rencontrer dans la rue une nana de 14 ou 15 ans, avec ses habits un peu sexy, son maquillage, penser qu’elle a 16-17 ans et la trouver terriblement désirable. Dire le contraire n’est qu’une hypocrisie totale.

      On dirait aujourd’hui que trouver belle et désirable une nana de 15 ans serait anormal. C’est le contraire qui l’est et que je trouve hautement suspect.


    • #2357450
      le 05/01/2020 par Un passant
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @pierre
      Ahah une gamine de 12 ans est formée physiquement. Non. C’est biologiquement faux. La puberté commence vers 10 ou 11 ans, les premières règles vers 13 ou 14 ans, mais le corps n’est pas fini pour autant !
      Vous n’avez pas de fille, n’est-ce pas ? Ce genre de raisonnement s’effondre de lui-même par le vécu en général.


    • #2357584
      le 06/01/2020 par La Rochejaquelein
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Les hommes regardent les filles de quatorze ans toute le journée s’en le savoir par l’entremise de la publicité qui n’embauche plus après vingt-huit ans.


    • #2357695
      le 06/01/2020 par VÉRITÉ
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @Antoine
      Merci, rassurant de voir des gens raisonner.


  • #2357400

    D’abord je tenais à dire pour la première fois toute mon admiration pour maître Viguier que je suis depuis un moment déjà.

    Ensuite, par contre, je voulais réagir à sa phrase du début :

    "Ceux qui le nient sont des castrats, d’authentiques pervers ou des hypocrites".

    On peut être ni castrats, ni pervers, ni hypocrites, et dire qu’on préfère les femmes mûres aux minettes. Ce n’est pas incompatible. Loin d’être un cas isolé, j’’en suis même une des preuves !

    Pour le reste, comme toujours avec Maître Viguier, pas de soucis et je plussoie !


  • #2357465
    le 05/01/2020 par alderic-dit-le-microbe
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    Entre être attiré et passer à l’acte, entre penser et dire, il y a des nuances qui ont leur importance.

    Il est normal de vouloir les biens du voisins quand on n’a rien ou si peu. Est-ce qu’on les prend pour autant ?

    Vous avez des raisonnements complètement en décalage avec l’époque.

    Il est temps que les ravages des années 70 ou que les privilèges permettent, finissent dans les chiottes.

     

  • #2357509

    Oui enfin bon, Matzneff crée lui-même ce continuum "enfant-jeune femme", puisqu’il est aussi pédophile (gamins de 10-11 ans en Asie).

    Et puis sa défense justifiant tout par la jouissance et le plaisir, c’est un peu dégueulasse.

     

    • #2357587
      le 06/01/2020 par La Rochejaquelein
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Son livre, les moins de seize ans en témoigne.
      Hors dix ans et seize ans c’est très différent.
      La polémique tourne autour du consentement et s’inscrit selon moi davantage dans le cadre de la propagande mee too. Des rapports de dominations homme / femme. l’homme étant toujours l’homme blanc évidement


  • #2357527
    le 06/01/2020 par Maurice Duchemin
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    "car il est normal pour un homme de préférer une jeune fille à une femme plus ou moins vieille. Ceux qui le nient sont des castrats, d’authentiques pervers ou des hypocrites."

    Sans déconner les gars,
    suis je un "castrats pervers hypocrite"
    pour n’avoir jamais fantasmer, à mes 40 ans bien passés,
    que sur de vraies femmes plutôt que sur des jeunes filles
    de 16 ans ou moins à peine formées ?
    .
    Parceque c’est ce que dit ce type ,
    les hommes préfèrent tous en général des jeunes filles
    à des femmes ...
    .
    Personne pour trouver que ce gars là des perversions persos
    qu’il pense commune à toute la gente masculine ?
    .
    Ca me rappelle certains gays,
    qui pensent qui si des gars disent n’avoir jamais
    eu de fantasmes gay,
    c’est parce qu’ils n’assument pas leurs désirs cachés..
    .
    Mon grand t’as de la merde dans ta tête à toi d’assumer,
    nous mêle pas à tes délires de malade.

     

    • #2357705
      le 06/01/2020 par VÉRITÉ
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Merci pour votre message très juste.


    • #2358004

      Vous avez donc fantasmé sur une femme vieille ?


    • #2358289

      Merci Maurice :)


    • #2359456
      le 08/01/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @ Maurice Duchemin

      Il y aurait tant à dire qu’il me serait impossible d’appuyer votre propos et franchir les Fourches Caudines de la censure.
      Une grande inquiétude m’envahit soudain à la lecture de tous ces commentaires de ceux qui prétendent être des hommes mais n’en sont pas en réalité.
      Droite des valeurs… mon cul !
      Quant à vous, ne perdez pas votre temps et protégez vos filles de ces pervers qui ne méritent que la corde.


  • #2357580
    le 06/01/2020 par La rochejaquelein
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    @Damien Viguier
    La confusion entre pédophilie et éphèbophilie m’est aussi apparue. Je ne crois pas qu’elle soit là pour effacer la barrière adulte enfant et justifier la pédophilie.
    Cette affaire Matzneff/Spingora s’inscrit dans une lutte contre le vieux mâle blanc qui doit faire profil bas devant la furie féministe qui, comme chacun le sait ici n’est qu’un instrument d’une domination plus globale.


  • #2357600

    Je suis assez consternée par l’article de Me Viguier et atterrée de constater qu’on ne pense ici qu’au physique.
    Rien de spirituel dans de nombreux commentaires...Vous restez dans le consumérisme !
    Le corps féminin, s’il est capable d’enfanter dès que les organes sont matures pour cela, croyez-vous que la maturité intellectuelle et spirituelle soit au rendez-vous dès 13, 14 ans ? Que demandez-vous à une femme, du plaisir uniquement ?
    S’occuper d’un foyer, élever des enfants, soutenir son époux demande un apprentissage et de la sagesse !
    Non, nous ne sommes pas des animaux intelligents ! Nous sommes des Esprits issus du Paradis ! et nous devons nous comporter comme des êtres nobles et purs.
    C’est à cette seule condition que le monde pourra se transformer.

     

    • #2358189
      le 06/01/2020 par Sigebert
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @ Ariane



      S’occuper d’un foyer, élever des enfants, soutenir son époux demande un apprentissage et de la sagesse !




      N’importe quoi, la vie est un bain, on est jeté dedans et on fait avec. Votre mentalité c’est justement la mentalité consumériste : on dépense son salaire en conneries narcissiques jusque vers 35 ans et là c’est la panique, on cherche un homme en urgence pour faire un enfant, et on n’est pas mieux préparée qu’à 20 ans, loin de là, on n’a plus l’énergie pour les nuits blanches, les otites, les psychodrames scolaires, etc.

      La jeunesse a le désir de copuler et d’enfanter et elle a l’énergie d’assurer l’éducation des enfants...

      https://www.youtube.com/watch?v=4lt...

      On n’est jamais « prêt » à accueillir un enfant... comme si l’enfant n’était qu’un home cinema ou une smart fortwo de plus...


    • #2358230
      le 06/01/2020 par Sigebert
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @ ariane



      croyez-vous que la maturité intellectuelle et spirituelle soit au rendez-vous dès 13, 14 ans ?



      La seule maturité qui soit un enjeu pour une femme, c’est celle de dire « je le garde » quand elle est enceinte.

      Une fille de 14 ans qui dit « je le garde » est plus mûre qu’une célibatante (salariée isolée à l’approche de la ménopause) qui avorte pour une énième fois ou refuse de se marier pour une énième fois.

      La maturité n’arrive pas comme ça comme un miracle chez les humains, elle correspond aussi à une décision d’assumer, quel que soit l’âge, de faire avec le courant de la vie et les circonstances difficiles de la vie sur terre.

      Dans votre commentaire, j’ai l’impression qu’il y a tout une sédimentation bourgeoise et cléricale décadente justifiant la mort, justifiant de toujours reculer face à la vie, justifiant toutes les trouilles pour ne pas consentir à la vie, à son élan, qui nous précède et nous survivra... une mentalité égoïste et prométhéenne (l’individu devrait tout décider, tout créer de lui-même, à la force de son héroïsme, en refusant d’être précédé, en refusant que la vie le traverse et le dépasse)... C’est un catholicisme dévoyé, individualiste, protestant au fond...

      Nous ne sommes pas là aujourd’hui parce que nos ancêtres ont tout planifié et tout contrôlé, et tout fait dans leurs vies d’une façon dominatrice, victorieuse, narcissique, en se prenant pour des dieux... non pas du tout... il faisaient avec la vie, bricolant des arrangements, tentant de suivre le rythme du mieux qu’ils pouvaient... ils n’étaient jamais prêts, faisaient avec, et avançaient avec la vie.

      Votre idée de « maturité intellectuelle et spirituelle » ce n’est rien de plus que le choix d’avorter et de ne jamais se marier.

      Personne n’a jamais été « prêt » à accueillir un enfant et pourtant tous nos ancêtres l’ont fait.

      Bien cordialement


    • #2358320

      @ Sigebert

      Vous n’avez rien compris à mon message ! Relisez le svp.
      Comment pouvez-vous faire une pareille déduction !... Incompréhensible !
      "Votre idée de « maturité intellectuelle et spirituelle » ce n’est rien de plus que le choix d’avorter et de ne jamais se marier"


    • #2358391
      le 07/01/2020 par Sigebert
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @ Ariane



      Comment pouvez-vous faire une pareille déduction !... Incompréhensible !
      "Votre idée de « maturité intellectuelle et spirituelle » ce n’est rien de plus que le choix d’avorter et de ne jamais se marier"



      C’est que personne n’est jamais prêt à accueillir un enfant, ça n’existe pas « être prêt ». Une fille de 15 ans enceinte qui dit « je le garde » est prête, mille fois plus prête qu’une femme de 30 ans, diplômée, cadre, avec une Amex et un appartement dans Paris qui attend indéfiniment ou qui avorte. Aucune « maturité intellectuelle et spirituelle », ni aucune circonstance matérielle, ne fait qu’une femme serait enfin « prête » à accueillir un enfant.

      Au XVIIIe siècle, nos ancêtres auraient pu attendre les antiseptiques, les vaccins, les antibiotiques, les assurances, l’eau courante froide et chaude au robinet, le lait pasteurisé, etc. avant de faire des enfants ? Genre, « on n’est pas encore prêt à faire un enfant, on attend le vaccin contre la tuberculose »... À partir du moment où l’on commence à poser une condition, il n’y a plus de limites. Ma mère est née en 1942, pendant la guerre, comme des millions d’autres enfants dont les parents auraient pu dire qu’ils n’étaient pas prêts, que les circonstances n’étaient pas bonnes, qu’il fallait attendre, mais la vie n’attend pas...

      En plus votre « maturité » est impossible à mesurer, à partir de quand serait-on assez mûr intellectuellement et spirituellement pour faire un enfant ? En réalité, à partir du moment où l’on se donne un critère, il n’est jamais satisfait. Et c’est la justification principale de l’avortement : je n’était pas prête.

      Si donc la vie avait attendu que les filles et les garçons aient une « maturité intellectuelle et spirituelle », mais la Terre serait vide ! La seule condition que la vie demande aux garçons et aux filles qui font un enfant, c’est de ne pas le tuer, c’est tout. Après, on se débrouille comme on peut, dans des grottes, des huttes, des igloos, au milieu des ours et des lions, avec l’énergie et l’espérance aveugle de la jeunesse.

      C’est pour ça que je trouve votre idée de « maturité intellectuelle et spirituelle » morbide. Parce que c’est tout le contraire, ce sont les hormones, la jeunesse, l’espérance aveugle, une certaine insouciance même, la folie de la vie, qui font les enfants.


    • #2359391

      @ Sigisber

      Nous évoluons dans des mondes complètement différents...Certainement parce que nous ne sommes pas de la même génération, J’ai 70 ans... J’ai eu l’avantage de vivre ma jeunesse à la campagne, encore dans un monde qui respectait les jeunes filles et ne les considérait pas encore comme de la chair fraîche. J’étais très idéaliste et rêvais au Prince Charmant, vous savez celui qui est incapable d’un sentiment vulgaire, qui est capable des égards les plus délicats, qui est protecteur et non prédateur... J’en étais là quand mai 68 est arrivé...J’ai fait une tentative de suicide car ce monde nouveau qui détruisait la famille (protection de l’enfance) me déstabilisait complètement, surtout avec l’immonde pornographie qui commençait à envahir les films. Votre problème est que vous ne savez pas ce qu’est une véritable jeune fille (en existe-t-il encore aujourd’hui ?...) C’est un être fragile, rempli d’aspirations élevées qui souhaite évoluer dans un monde de beauté et de pureté. A l’époque on nous enseignait encore des valeurs familiales, nous étions préparées à une existence de femme au foyer et je peux témoigner que nos aspirations de jeunes filles de 14 ans étaient très éloignées de la sexualité...Cette quête du Prince Charmant était une quête de l’Amour le plus pur, c’est ainsi que je l’ai vécu. Et c’est à 19 ans que je me suis sentie prête, pas à 12 ni à 14 ! Je me suis mariée, j’ai eu trois enfants (dont deux adoptés)


  • #2357654

    Trouver désirable une jeune fille de 14 ans n’est pas quelque chose de pathologique ,pour autant je trouve normal que la loi prohibe les relations sexuelles entre un adulte et une adolescente ayant moins de 15 ans . 15 ans c’est une limite raisonnable . En dessous le risque que survienne un traumatisme est trop grand .

     

    • #2358260

      Ma grand mere au bled s’est mariée à 14 ans et a eu une belle et grande famille.
      A 14 ans beaucoup de filles sont physiquement des femmes.
      Si l’esprit ne suit pas, ce n’est pas congénital, c’est parce qu’à notre époque on infantilise les adolescent au lieu d’en faire des adultes.


  • #2357665

    Tiens, "ils" ont trouvé un nouveau moyen de diviser une fois de plus la société.
    A ceux ou celles qui pensent qu’à 14 ans on est encore un enfant, il va falloir être cohérent et arrêter de les mettre en prison et de les considérer comme responsables de leurs actes quand ce sont eux qui commettent des délits.
    L’adolescence est une invention (marketing) du XXème Siècle...


  • #2357684

    Matzneff parle de deux garçons de 8 et 11 ans dans son livre « Un galop d’enfer » en 1985 qu’il sodomise etc. etc. Matzneff a été un des grands militants de la pédophilie « consentante » à l’époque où le journal Libération fait l’éloge de la pédophilie dans des dizaines d’articles dans les années 70/80.


  • #2357691
    le 06/01/2020 par VÉRITÉ
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    Tout d’abord merci ER de donner la parole à tous, et même aux contradicteurs.

    ’Il est normal pour un homme de préférer une jeune fille à une femme plus ou moins vieille. Ceux qui le nient ne sont que des castrats, d’authentiques pervers ou des hypocrites"
    Ouahou la vache rien que ça ! Avez vous des enfants ? Et des filles ? Désolée mais à 14 ans on n’est pas une jeune fille (ou jeune femme comme vous l’écrivez plus loin "qui peut trouver de l’intérêt à criminaliser la relation d’un homme avec une jeune femme qui peut avoir quatorze ou quinze ans ?").
    A 14 ans on commence son adolescence....on est romantique on rêve du Prince Charmant ,non pas de galipettes, parce qu’on sort tout juste d’une enfance baignée de contes de fée. On devient une jeune fille après, de 18 à 25 ans...une femme lorsqu’on a, après la maturation physique, acquis une stabilité psychique, normalement à partir de 25 ans.

    Oui il y a des frontières à respecter, mais vous en faites fi de façon contradictoire dans votre texte.
    Après, même si c’’est à la mode de dénoncer, que Marzneff c’est l’arbre qui cache la forêt, il n’empêche que c’est salutaire et que TOUS les masques doivent tomber.

     

    • #2358068
      le 06/01/2020 par Reflex-sion
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Vous confondez nature et culture/organisation societale et maturité. Prenez du recul... Naturellement, une jeune fille qui a ses règles est en mesure de procréer. C’est un fait. Une aborigène de 13ans est plus "mature" qu’une occidentale de 18 ans... Chapeau Maître Damien Viguier de vous aventurer sur ce terrain très glissant alliant anthropologie et philosophie pour toujours plus de compréhension du monde qui nous entoure.


    • #2358094

      MERCI !...


  • #2357973

    Le coeur du problème vient de la nature de la Femme grand F. Sa structure mentale et affective propre peut être analysée(je connais un sociologue qui s’y attèle) mais cette étude lorsqu’elle est sérieusement et scientifiquement menée est difficile : conclusions dures à admettre, auxquelles s’ajoutent l’exclusion de l’idéologie officielle, le travail de sa Police, et la marginalisation des médias du Système.
    Puisque les femmes jouissent de la liberté libérale, il faut réenvisager de réintroduire le respect des bonnes moeurs et pourquoi pas des règles du clan, qui visent la préservation sous toutes ses formes des êtres fragiles, en l’occurrence, de la fille, même femme, et du fils, même homme.
    Le pavé dans la mare de Maître Viguier a l’avantage de prendre le pouls de la partie de l’opinion moyenne qui s’exprime sur E&R. Il permettra par la suite à un très grand philosophe de mieux nous répondre.

     

    • #2358134

      40 ans avec une fille de 16 ans ta honte de rien toi. Souvent les types comme toi qui parle de beauté, sont quand a eu peu reluisant. Tu es ridicule cher ami.


    • #2359860

      16 ans, c’est l’âge de nabila ? Ça me va. Je n’imagine pas l’échanger pour brigitte quand j’en aurai 77.
      L’une comme l’autre ont 10 ans d’avance sur moi et sur la plupart des mâles ici en terme de maturité.


    • #2361554

      @seb tu ne désire pas les femmes plus agées mais est ce qu’elles te désirent ? Te donne pas plus d’importance que tu en as.


  • #2358124

    Préférer une jeune fille à une plus vieille, je veux bien, mais enfin, lorsque la jeune fille elle a l’âge d’être ta fille, même si elle n’est plus si jeune, c’est quand même choquant. Mon analyse, elle est simple : MATZNEFF est un vieux dégueulasse, qui n’a jamais été amoureux et qui sans contestation possible est aussi un manipulateur. Ces gars, ils savent y faire pour repérer les gamines qui ont des problèmes psychologiques. Cependant, on peut difficilement contester que la gamine en question, elle était plutôt précoce et dévergondée. Etait ce la faute à son éducation ? La question peut se poser. On ne peut pas non plus comparer le comportement de MATZNEFF aux mariages de très jeunes filles des sociétés traditionnelles. Dans ce dernier cas, il y a mariage et cela change tout car cela confère un statut à la jeune fille, celui d’épouse légitime.

     

    • #2358177
      le 06/01/2020 par Sigebert
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @ momo



      lorsque la jeune fille elle a l’âge d’être ta fille, même si elle n’est plus si jeune, c’est quand même choquant. Mon analyse, elle est simple : MATZNEFF est un vieux dégueulasse,




      Choquant sur quel critère ? En quoi le fait qu’une fille de 20 ans couche avec un homme de 40 ou 50 ans est-il choquant ? Sur quel critère esthétique ? Au nom de quoi ?

      Une fille de 20 ans peut coucher avec un garçon de son âge, tomber enceinte, se faire avorter, et recommencer avec un autre, ce n’est pas choquant, c’est bon ? Mais si elle épouse un homme de 40 ans, fait un enfant, se marie, reçoit le nom du père et si l’enfant reçoit aussi le nom du père, ce serait choquant ?

      De plus, le « dégueulasse » dont vous parlez, est purement esthétique, et c’est votre construction, car Vanessa Springora, elle, ne trouvait pas Matzneff repoussant, il l’excitait, elle mouillait sa culotte, elle le dit ouvertement, elle-même, qu’elle le désirait. Et elle l’avoue aussi, le tournant pour elle, c’est la jalousie, quand elle a découvert qu’elle n’était pas le seul objet de son désir à lui... elle demandait l’exclusivité de l’attention de Matzneff.

      Beaucoup de gens s’indignent et poussent des cris d’orfraie, mais leurs critiques sont purement délirantes, complètement irréalistes, comme un rêve éveillé, un hallucination.

      Vanessa Springora mouillait sa culotte pour un homme de pouvoir et elle réclamait son attention exclusive : elle était déjà complètement une femme adulte... Quelle maturité lui aurait-elle manqué ? Il n’y a rien de plus pour faire une femme adulte que ces deux points : désirer un homme puissant, être jalouse de son attention. Les femmes ne vont jamais plus loin. Même une sainte vit son rapport au Christ sur ce double mode : elle « épouse » mystiquement le patron et sait qu’elle peut compter sur l’infinité de son amour divin, qu’elle ne recevra jamais moins d’amour qu’une autre...


    • #2358209

      C’est repugnant un vieux avec une jeune.


    • #2358249
      le 06/01/2020 par Sigebert
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @ Jack



      C’est repugnant un vieux avec une jeune.



      Ce qui vous répugne, c’est qu’une femme jeune préfère le pouvoir d’un homme âgé à la pauvreté d’un homme jeune. Et cela vous répugne parce que vous n’avez pas ce le pouvoir d’un homme âgé.

      C’est une injustice dans les rapports de classe qui vous répugne. Seulement, cette injustice est aussi inscrite dans la biologie et la mentalité des femmes, c’est aussi l’ordre du monde.

      Vous pouvez trouver que l’ordre du monde est répugnant, mais votre dégoût n’y changera rien. Vous voulez refaire la mentalité des femmes ? Leur expliquer qu’elle devraient tomber amoureuses des hommes pauvres et insolvables plutôt que des hommes riches et puissants ? Mais allez-y ! Faites !

      Le poète Maïakovski s’est suicidé parce qu’il pensait que la révolution changerait aussi le désir des femmes : manque de chance, elles n’ont pas changé, elles préféraient toujours un haut fonctionnaire à un poète... Des millions de morts pour changer la société, et les jolies femmes préféraient toujours les chefs du parti, les gouverneurs de province, les directeurs d’hôpitaux et les généraux aux poètes et aux mineurs de fond...

      Vous dites que c’est répugnant, mais précisez que c’est le matérialisme lubrique des femmes qui est répugnant, leur conservatisme, le fait qu’elles attendent de voir l’issue de la bataille pour choisir le vainqueur, une fois l’issue connue et pas avant, surtout pas avant. Lisez Chrétien de Troyes, le passage où la femme épouse l’assassin de son mari, parce qu’l est ainsi devenu le meilleur parti... c’est répugnant, peut-être, mais c’est l’ordre du monde.


    • #2358271

      Jack est un pseudo uniquement je suis une jeune femme. Ton analyse ne tient pas debout. Et ce n’est pas toutes les femmes qui aiment l’argent et le pouvoir sors de chez toi un peu et découvre le vrai monde au lieu de faire des grossières generalité je te le dis dis en tant que femme me faire aborder par des types bien plus agés me degoute profondement.


    • #2358400
      le 07/01/2020 par Sigebert dit Bébert
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @ Jack



      Et ce n’est pas toutes les femmes qui aiment l’argent et le pouvoir sors de chez toi un peu et découvre le vrai monde au lieu de faire des grossières generalité je te le dis dis en tant que femme me faire aborder par des types bien plus agés me degoute profondement.




      Je n’en crois pas un mot, voyez dans quel état se mettent ces adolescentes :

      https://youtu.be/LaqMwE5NKaM

      elles sont prêtes à tout pour coucher avec un homme plus âgé, qui leur dit en plus d’entrée : I’m an alligator, I’m a mama-papa coming for you... L’argent, la gloire, la puissance, les paillettes... irrésistible... des rangées de gamines mineures de 15 ans hystériques pour un homme qui peut avoir 10 ou 20 de plus qu’elles. Mais la plus belle image, c’est le tapis rouge :

      http://www1.pictures.zimbio.com/gi/...

      30 d’écart entre Moscovici et sa compagne... elle le vit très bien de coucher avec un homme plus âgé de 30 ans... la voiture avec chauffeur, le tapis rouge, les photographes... C’est tellement évident. Être abordée par un inconnu, qu’il soit jeune ou pas, c’est une chose, être présentée à un homme riche et puissant, c’est très différent... Et il y a mille façons d’arranger l’histoire, de rajouter du romantisme là où il n’y a qu’un pur intérêt biologique et matériel. Enfin, tout cela est bien connu, je vous réponds surtout pour le plaisir de citer l’immense homme de théâtre que fut Bowie en plus d’être un musicien talentueux.


    • #2358777

      @Sigebert justement la réaction des ados est une preuve de grande immaturité. J’ai et j’ai eu l’occasion de me mettre en couple avec des hommes riches je ne l’ai pas fais. Arrête avec t’es généralités y’ à ce que tu crois et la réalité. Je suis mariée à un homme qui comme moi travaille en tant qu’employé, il n’est absolument pas riche et je suis comblée avec lui. Et ta vidéo du concert de bowie prouve simplement l’idiotie des gamines.


    • #2359498
      le 08/01/2020 par VÉRITÉ
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      @Sigebert, vous glissez vers d’autres débats, ici il ne s’agit absolument pas d’une jeune fille de 20 ans !
      - Oui les "couples"20/40 ans ça existe bien sûr mais c’est quand même marginal. Est ce que ça dure je ne crois pas, un décalage générationnel créé aussi un déséquilibre de la relation un qui connaît tout, l’autre pas grand chose, pas terrible en dehors de l’attrait des débuts. Sans vouloir faire de son conjoint un "ami" y a un minimum. Après c’est vrai que c’est personnel ce qu’on cherche chez l’autre.
      L’homme se base d’abord sur le physique, la femme-enfant (=l’ado qui joue à la madame) le valorise. La femme plus que le pognon cherche la sécurité, assurer ses arrières (biologie de perpétuation de l’espèce). Après il y a dichotomie quand le mec a déjà eu des enfants il n’en veut plus avec la petite jeunette. Elle, elle cherche la figure du père, etc...
      - Le monde du show biz, de la politique et des medias est particulier, un concentré de gens ambitieux, sans scrupules et qui se croient au dessus des lois. Le pouvoir donne des ailes, dans ce petit cercle d’influences, les femmes aussi peuvent se caser avec des minots (Claire Chazal, Demi Moore, Madonna...).
      - Les ados en pamoison devant leurs idoles en concert eh bien elles se donnent aussi en spectacle, s’inventent une vie, une façon de s’exprimer dans l’extrême quand les garçons de leurs ages se réfugient dans les jeux vidéos, l’alcool...
      - Bowie était marié à Iman depuis plus de 24 ans et n’avait que 6 ans de plus que sa femme.


  • #2358637

    "Qui trouve de l’intérêt à criminaliser la relation d’un homme avec une jeune femme qui peut avoir quatorze ou quinze ans ?"
    Depuis quand, une jeune fille de 14 / 15 ans, peut être une jeune femme ?
    Vous pouvez essayer de tordre le réel autant que vous voudrez, vous ne ferez pas rentrer la forme cubique dans le cercle.
    Quant à ceux qui déblatèrent que les mômes de quatorze ans sont des femmes, il serait bien qu’ils se demandent alors pourquoi la majorité civile est à dix-huit ans.

     

  • #2358726
    le 07/01/2020 par Mojo Risin
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    Je me suis intéressé au cas Matzneff dès le début des années 80. A cette époque, je lisais le Marquis de Sade, je cherchais toutes les biographies possibles et surtout, je cherchais à comprendre ce qu’était cette oeuvre et sa nature (Philosophique ? Politique ? Littéraire ? Biographique ?) Dans le même mouvement, je cherchais à en savoir plus sur l’histoire de la publication des manuscrits de Sade et des procès qui l’ont accompagné.
    Quand j’ai appris qu’un type faisait une oeuvre en se vantant d’actes pédophiles, j’y suis allé... Les livres de Matzneff étaient partout et les actions en justice nulle part. A la lecture, il était évident que les écrits de Matzneff trouvaient leur source dans son narcissisme pervers, l’écriture de son propre personnage et la joie de sa réussite.
    Rien à voir avec une oeuvre folle, transgressive, puissante qui pousse tout, toutes et tous dans des abîmes de réflexion, qui agresse le genre humain et l’oblige a en rabattre avec ses certitudes.
    Matzneff se la jouait Des Esseintes branché lycéennes. Et, je m’en souviens très bien, les adultes florissants du spectacle-marchand auraient tellement eu peur de passer pour des "coincés" que... la sécurité des enfants, des jeunes, ils s’en tamponnaient. Dès qu’une fille était un peu cool, un peu "libérée" (de sa famille), elle était bonne pour la casserole, "volontairement".
    D’ailleur, il faut voir dans quel état elles sont aujourd’hui, la ménopause plus le multi-partenariat dès le plus jeune âge en ont fait des monstres difficilement approchables. .

     

    • #2359195
      le 08/01/2020 par FREDERIQUEFR
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      "Pervers narcissique", dites-vous ? A peine ! D’ailleurs voici la conclusion d’une chronique écrite par ledit pervers narcissique : "Il n’y a qu’une aventure qui me captive : la mienne !"

      Quant à ceux - heureusement rares - qui soutiennent ici ce monstre de perversité en avouant que s’ils le pouvaient ils feraient la même chose que lui, qu’ils se posent juste la question - en leur âme et conscience, si tant est qu’ils soient dotés de l’une ou de l’autre... - de savoir si être le sujet d’une fellation ou l’objet d’une sodomisation - ce que pratiquait GM à une échelle quasi industrielle - fait VRAIMENT partie des rêves des gamines de 13-14 ans, même aujourd’hui...


  • #2359050
    le 07/01/2020 par FREDERIQUEFR
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    A l’attention de Maître Viguier !

    Si, habituellement, j’ai plaisir à lire vos écrits, et cautionne votre positionnement de façon assez générale - surtout s’agissant de la défense d’Alain Soral - certaines phrases de cet article au mieux m’attristent et au pire me révoltent, en tant que femme et en tant que mère, et c’est pourquoi je me permets de vous faire des suggestions concernant les deux plus violentes.

    S’il est "est normal pour un homme de préférer une jeune fille à une femme plus ou moins vieille" (sic) que ceux qui le pensent prennent donc Greta Thunberg - exactement dans ledit créneau - ceux que vous nommez aimablement les "castrats, authentiques pervers, hypocrites" se contenteront de Sharon Stone, une vieille puisqu’elle a plus de 50 ans !

    Quant aux sociétés que vous qualifiez de "normales qui marient les filles dès le puberté ou à peine après" (sic) - avec des vieux de l’âge de leur père quand ce n’est pas de leur grand-père... - (autrement dit vers 12-13 ans), pourquoi ne pas vous exiler en Arabie Saoudite d’ici quelques années, puisque vous aurez l’âge adéquat ?

    Je terminerai par un petit rappel sur ce que, sans doute emporté par votre élan littéraire vous avez totalement oublié, à savoir qu’il existe des filles de 13-14 ans qui sont moches, voire même très moches, et des femmes de plus de 50 ans qui sont belles, voire même très belles...

    Et je signe
    Une vieille qui a la chance de ne jamais avoir été moche, et qui - bien que blonde - garde encore le sens de l’humour et de la répartie, même après la lecture de certains textes... ;-)

     

    • #2362586

      Donc en fait vous lui reprochez d’écrire en tant que homme. Ce qui pourtant vous donne la possibilité de lui répondre en tant que femme. La subjectivité fait partie de notre monde, ne pas le comprendre, l’assimiler ou vouloir le nier c’est nier la nature même.
      Ne vous concentrez pas sur le fait que les deux sexes pensent et voient de la même manière, mais en revanche qu’ils pensent vraiment.
      Votre introduction à toutes les qualités du texte crispant, sans parler de la sois disant "violence" du texte de Viguier. "Le monde est une comédie pour ceux qui pensent et une tragédie pour ceux qui ressentent" Pensons un peu plus avant d’être submerger par notre égocentrisme de narcissique fragile.


  • #2359206
    le 08/01/2020 par FREDERIQUEFR
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    Quant à ceux qui viennent ici parler de filles de 18-20 ans, ce n’est ni le sujet, ni un problème, même avec un homme qui aurait le double de leur âge.

    Car pour GM, il s’agissait de filles de 13/14 ans (et 10/12 ans pour les garçons...), ce qui fait une considérable différence, et ne pas le voir ni le comprendre relève au mieux de la stupidité, au pire de la malhonnêteté intellectuelle !

    Quant aux beaux esprits qui le défendent encore, qu’ils sachent que parmi ces filles de 13/14 ans, certaines ont du recourir à l’avortement clandestin, avec stérilité définitive à la clef, comme c’était souvent le cas à cette époque...


  • #2359222

    Meme si il y a matiere a débat, c est toujours louche de voir les médias jouer les grands jusstciers , en s acharnant sur un cas unique ( les mêmes qui défendaient Polanski et qui minorent les affaires les plus graves ) rien que cela me pousse plutot a regarder du coté du réseau international d Epstein et de son approvidionement en fillettes pre puberes ( moins de 13 ans ) qui faisaient sa réputation , et surtout le bohneur de beaucoup de gens de sa caste, jusqu a certain présidents américains.


  • #2359868

    Qui pense sérieusement que le sujet soit « pour ou contre la pédophilie » ? Qu’est-ce que les gens sont cons.


  • #2359982

    "Aucune société n’a jamais accepté que les enfants aient des rapports sexuels, et surtout pas avec des adultes." vous plaisantez ou vous manquez sérieusement de culture ; il y a des gamines mariées à 11 ans à des types de 40 ans en Afrique ... et Mahomet a consommé Aïcha quand elle avait 12 ans ...


  • #2360222
    le 09/01/2020 par LaMarquise
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    C’est pourtant simple, un adulte doit comprendre que la maturité sexuelle et la maturité psychologique sont bien distinctes. A 20 ans même, on est pas fini !!!!! Il faut laisser les enfants et les jeunes gens grandir et savoir ce qu’ils veulent dans la vie. C’est l’adulte qui est responsable ! ON NE COUCHE PAS AVEC DES ENFANTS OU DES JEUNES GENS car ils ne connaissent pas leur valeur à cet âge !!! C’est si difficile que ça à comprendre ?? Bien sûr que les enfants sont attirés pas les adultes, c’est justement pour cela que la maturité d’un adulte mettra des barrières !!! Faut être attardé pour pas comprendre cela !


  • #2360646
    le 09/01/2020 par Marion Sigaut
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    Que signifie



    soudaine offensive contre les pseudo-pédophiles




    Tout amateur de filles pubères qu’il s’avoue, Gabrtel Matzneff n’a pas à être qualifié de "pseudo pédophile" puisqu’il revendique haut et fort, et depuis des décennies, d’en être un. Il a fait campagne pour dépénaliser la pédophilie, a revendiqué d’avoir sodomisé des enfants en Asie, et a, à maintes reprises, fait allusion à des relations tout à fait hors d’âge.
    Matzneff est un pédophile, un vrai de vrai qui s’assume, et si la tardive campagne contre lui pue l’hypocrisie d’un milieu qui crie haro sur le baudet, elle n’en a pas moins, et largement, de quoi envoyer ce jouisseur prédateur terminer ses jours au frais.

     

    • #2362269

      Merci Marion pour cette mise au point.


    • #2371790
      le 24/01/2020 par Kikiopap
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      Merci pour cette belle et claire réponse. J’ajouterai qu’au delà du débat sur l’âge, qu’un homme considère qu’avoir des relations sexuelles avec des partenaires multiples soit un comportement normal et "saint", me paraît anormal et profondément malsain, comme s’il était resté "bloqué " a l’adolescence, et qu’il n’ai pas réussit a atteindre le stade d’un amour adulte.


  • #2362393
    le 12/01/2020 par petithous
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    Je propose à votre réflexion cette superbe chanson de George Brassens .https://www.youtube.com/watch?v=YOE...
    Chaque mot est bien choisi .
    Que les gamines de 12 - 13 ans soient attirées par les hommes mûrs et soient aguichantes à leurs égards, c’est un fait .
    Que l’homme mûr soit attiré physiquement par une jeune fille, rien que de plus évident.
    Mais la grandeur de l’homme c’est d’être capable de s’élever au dessus de sa nature animal, et de sacrifier ses pulsions sur l’autel de sa conscience .
    Ecoutez bien à la fin, quand Brassens dit, en parlant du croque-notes : "Il a le sentiment qu’il le regrette" .
    Le mot "sentiment" est bien choisi, c’est la reconnaissance de son désir, et quelque part de son sacrifice ... mais n’en doutez pas, si c’était à refaire, il referait la même chose ... car il y a de la noblesse dans son acte .
    Tous les hommes et toutes les femmes ne sont pas les mêmes, et ce qui fait la différence entre eux (elles), c’est leur rapport à leur animalité .

     

    • #2371792
      le 24/01/2020 par Kikiopap
      Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

      S’imaginer qu’une gamine de 13ans est consentante parcequ’elle est troublée, ou attirée par un homme adulte, c’est la définition même de la pédophilie.


  • #2362523
    le 12/01/2020 par listener
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    A remarquer tout de même qu’en fonction du principe de liberté, l’inceste n’est pas punissable en droit français sauf cas de minorité, justement.


  • #2363506

    A l’attention de ceux qui tentent un peu de pilpoul pour défendre la "pseudo-pédophilie" de Matzneff en se masturbant sur l’âge magique de 14 ans.
    Matzneff a sodomisé des enfants asiatiques, marocains, se vantaient de, je cite, "gober les couilles telles des cerises" d’enfants de moins de 10 ans.
    C’est un pur pédophile assumé alors arrêtez votre dissonance cognitive en essayant de vous convaincre qu’il aimait les filles pubères de plus de 15 ans.


  • #2370610
    le 22/01/2020 par James Fortitude
    Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

    Mr Viguier faites des videos pas des textes, merci car vous etes trop expressif pour vous en passer, surtout lorsque vous faites de l’humour pince sans rire en riant !


Commentaires suivants