Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Édouard Philippe veut imposer le télétravail pour les Français en arrêt maladie

Comment endiguer la hausse annuelle de 4 % du coût des arrêts de travail ? L’assurance maladie et le gouvernement cherchent désespérément des pistes pour réduire de 200 millions d’euros l’enveloppe de 7 milliards d’euros consacrée en 2017 aux indemnités journalières. Soit 7,4 millions d’arrêts maladie prescrits dont la majorité (60 %) ont une durée inférieure à 15 jours.

 

 

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a mandaté l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) qui, ce mardi soir [13 novembre 2018], a réuni tous les acteurs – médecins, syndicats du patronat et des salariés, et représentants des patients – pour faire un point d’étape. Un état des lieux a été dressé, et plusieurs pistes évoquées dans un document que nous avons pu consulter.

Parmi elles, celle d’un retour précoce au travail, lors d’un arrêt maladie, en ayant recours au télétravail. Piste évoquée ce mercredi matin sur RTL, par le Premier ministre qui n’est pas entré dans les détails. En réalité, c’est tout un arsenal que propose l’IgGAS qui va réunir une dernière fois les partenaires sociaux les 28 et 29 novembre avant de rendre sa copie au Premier ministre le 13 décembre. Objectif de cette boîte à outils : que les salariés arrêtés perdent le moins possible l’habitude de travailler. Un point sur ces mesures.

 

Réduire la durée des arrêts en favorisant le télétravail

L’IgGAS a fait un constat à la fois simple et inquiétant : 50 % des salariés arrêtés plus de six mois ne reprennent jamais le travail. D’où cette idée de réduire au maximum le recours et la durée des arrêts maladie. Comment ? En faisant « pression » sur les salariés et les médecins pour qu’ils prescrivent des arrêts très courts dès le départ. Pour cela, il faudra manier la pédagogie. L’idée, c’est d’inciter le patient à discuter avec son employeur d’une reprise anticipée grâce au télétravail.

 

 

Une nouvelle case sur la feuille de maladie

L’IGAS a constaté que pour les arrêts longue durée (supérieurs à 15 jours d’arrêt), un quart avait pour cause les conditions de travail. Pour inciter le salarié à reprendre plus vite le travail ou éviter son installation dans la maladie, l’IGAS suggère d’introduire sur la future feuille d’arrêt une nouvelle case à cocher par le médecin : « Voir la médecine du travail ». Si cette case est cochée, l’employeur devrait alors organiser un rendez-vous entre le salarié et le médecin du travail pour régler le problème et accélérer la reprise du travail. C’est le volet accompagnement du retour au travail. Un point d’autant plus important que l’accroissement du nombre d’arrêts de travail est en grande partie liée à la réforme des retraites qui a repoussé l’âge d’arrêt d’activité. Les salariés seniors se retrouvent plus nombreux à poursuivre leur activité, souvent sans adaptation de leurs conditions de travail, ils tombent donc plus souvent et plus longtemps en maladie.

 

Augmenter les contrôles et convocation par SMS

Chantier déjà engagé depuis plusieurs mois, la dématérialisation des arrêts de travail pourrait intervenir rapidement. La prescription d’un arrêt maladie devenue électronique serait alors transmise via Internet à l’employeur qui pourrait plus rapidement demander un contrôle en cas de doute sur la légitimité de cet arrêt. Le salarié concerné pourrait alors se voir convoqué pour un contrôle, par SMS. Des expérimentations seraient déjà en cours, ce que l’assurance maladie ne nous a pas confirmé.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

 

 

En 2017, le tout nouveau Premier ministre préconisait le développement du télétravail, avec une petite idée derrière la tête...

 

 

Les avantages et les inconvénients du télétravail, du point de vue du salarié et de l’employeur :

Maladie et politique, sur E&R :

 

Découvrir le syndicalisme révolutionnaire français avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Zéro prélèvement sur les salaire et zéro indemnité, sauf cas grave, serait la meilleur solution pour faire aimer aux gens leur travail encore plus !


  • C’est là que je remercie le destin, d’avoir été usineur machines-outils, toute ma carrière. Dans cette profession, le télé-travail, le boss, il n’ y pense même pas... LOL


  • Non Philippe ! La solution c’est plus de migrants !!!! Si possible clandestins, analphabètes et haineux.


  • C’est une très bonne idée pour les personnes de ma région qui, en grande partie, travaillent à la chaîne dans l’agro-industrie. Mais également les maçons, les carreleurs, les caristes etc.. Ah intelligence quand tu nous tiens !


  • Ben, le gouv.fr n’a qu’à négocier l’affaire auprès des cadres de Force Ouvrière au cours d’escales entre deux voyages à Tahiti ou à Saint-Martin en buvant l’apéro servi par deux jeunes métis :)

     

  • Et ceux que sont dans le coma, feront comment ?
    ahahah !

    On est pas au bout de nos surprises avec cette fine équipe... !


  • C’est ça l’intérêt de l’immigration :
    1/ ça augmente le chômage, pour ensuite casser nos acquis sociaux 2/ ça offre un réservoir de salariés jugés dociles (car ils viennent de pays où les arrêts de travail n’existent pas : ils se battront peu/pas pour les conserver ici !)

    Sinon beaucoup de salariés (pas "fait néants") ont déjà essayé ça (travailler en étant malades).
    Résultat : ils font des erreurs, reprochées +tard, lors du bilan annuel ! "Vous avez fait 2/3 erreurs, je ne vous augmente pas cette année !".
    Ainsi j’ai fini par utiliser mes arrêts maladie quand on m’en prescrivait.

    Le but est vraiment d’avoir des esclaves (et non des salariés) ou des chômeurs (le Système a l’air d’aimer le "revenu universel"). Pourquoi ?


  • Encore une ineptie d’énarque, cela ne peut concerner qu’une trés minorité de personnes travaillant essentiellement dans le tertiaire et demain l’enseignement..
    Exit du projet le BTP, la SANTE, les TRANSPORTS, Les USINES et Manufactures, le commerce et l’artisanat etc.… soit au pif plus de 85% des actifs.


  • Pour les gens en soins palliatifs aussi ? J’ai eu la grippe (la seule fois où j’ai bénéficié d’un vaccin préventif ) Le ((médecin)) m’a donné 2 jours d’arrèt alors que j’avais presque 31 ° de température frisant la combustion spontanée .Je suis donc retourné contaminer tout le service avec 39 Il m’a demandé si je n’avais pas de diarrhée d’un œil soupçonneux ,au cas où j’aurais pu étre en phase terminale de SIDA ,auquel cas il m’aurait peut étre demandé de bosser à domicile jusqu’à la fin de mes jours ..
    Autre chose : la voiture pollue, mais les (( héros de courses automobiles à la con )) qui ravagent la nature de régions vierges du monde et tuent des autochtones tous les ans, sont encensées comme les nouveaux chevaliers du monde moderne .Le web ne polluerait pas ,tout fonctionne par l’opération du saint esprit ,les déplacements tous azimuts des "élites" se font aussi sur des tapis volants Seuls les pauvres polluent .
    La France est endettée jusqu’à la moelle , mais elle vient de filer 1 milliard (avoué )au Maroc pour la construction d’une ligne TGV ,ici on ferme les gares ,mais c’est pas grave les généreux donateurs pourront toujours retourner dans le pays d’origine de leurs ancêtres pour la plupart ,les poches pleines et laisser la France dévastée .


  • Ou comment dévoyer un fonctionnement pourtant fort intéressant à la base, et porteur d’avenir finalement, pour fliquer et opprimer le populot.
    Décidément, rien à tirer de bon de nos gouvernants.


  • Le télé travail ? Merci bien , le progrès je présume . Pourquoi ne pas mettre au point un système ou tout le monde pourrait pédaler chez lui en produisant de l’ électricité , payé au Kw . Fin de mois difficile ? Tu pédales . Chomage ? Vas y Jeannot .

     

  • Quand on est de fait placé à 3 jours sur 10 de l’esclavage pur et simple par une fiscalité, une ’’protection’’ et une organisation sociale’’ délirantes ; comme unique fournisseur réel de ressources d’un appareil d’état qui représente en majeure partie la part du pays qui ’’mange’’ l’autre, c’est dans des conditions psychologiques, sanitaires et techniques qui s’en prennent à l’état de santé (faut-il faire un dessin ?). On comprend aisément que les bénéficiaires de la mise en coupe réglée de la Ressource s’inquiètent de leur niveau de standing et veuille mettre/remettre au travail tout ce qui bouge encore malgré les dégâts qu’ils provoquent pour faire juter la machine à cash. Ne s’en prendre qu’à ce qui est sans défense et corvéable à merci trouve aussi des limites, ce sont celles que touchent Edouart maintenant, dans la prise en charge publique des séquelles des aberrations accumulées au cours de 50 années de délire. Changer de population pour ne pas changer de régime ça coûte un pognon de dingue...


  • Ça ne s’appelle plus un arrêt maladie...
    Pour récupérer vos droits sociaux et autres contributions abusives,
    cocher la case "voir la banque rothschild".


  • Je suis d’accord avec cette mesure. Je connais personnellement des personnes aux alentours de 25-30 ans qui simulent des burnout. Arrêt maladie qui peut durer jusqu’à... 2-3 ans ! Du n’importe quoi

     

    • @Jean-Registre

      Vous avez le dossier médical de ces personnes ? Ne jugez pas hâtivement.
      Si vous n’avez jamais été en arrêt maladie, tant mieux pour vous mais un jour peut-être...
      D’après vos propos, vous êtes prêt à devenir délateur.
      Pour ma part, ce qui me dérange profondément est de travailler pour financer les smartphones des migrants, leurs logements etc. Là il y a un gouffre.


    • Je connais tellement cette personne que c’est un ami. Il me raconte ça joint à la bouche. Voilà quoi


    • @Jean-Registre

      Pour en arriver à ce stade il y a forcement un mal-être quelque part, même si pour faire le malin, un reste d’égo de votre ami affirmera le contraire.

      Quand il rebossera il replongera.

      Le travail est de plus en plus bourré d’injonctions à contre sens qui aggissent sur les nerfs (et ça ne date pas d’aujoud’hui).

      Cela explique la prise de substances lié au cerveau (alcool, tabac, autres...) pour vous calmer ou vous faire oublier votre vie de merde au travail TOUT comme le shopping et la surconsommation en générale qui sont l’une des réponses aux frustrations...

      Certains on la recettes pour provoquer le burnout chez l’autre : le management par la terreur.

      La robotosation de l’esprit humain érigé en mode de vie au travail (soit con, écrase et fait ton travail) n’y est pas non plus étrangé. - évidemment ça ne marche pas -. tous sans exception trouveront une façon d’y échapper, d’autre non et tomberont malade.

      Mon conseil : prenez les choses un peu plus au sérieux et ne jalousé plus votre ami.

      S’il bossent de chez lui en AM, à terme il est bon pour se pendre car ce truc du gouvernement ressemble à une forme ultime de contre-subversion.

      La propagande avec les mesures écologiques et environnementales sont l’une des pierres angulaire du nouvel ordre mondial et les extorqueurs du grand capital sont en parti les fils et filles de Taylor ne l’oubliez jamais.


    • Vous parlez d’un cas général, je parle d’un cas isolé que je connais parfaitement. Il n’y a aucun liens entre ce joint et son boulot car il en fume depuis le lycée. D’ailleurs, je ne pense pas qu’il en fume à cause d’une soi-disante vie de merde. Pour tout vous dire il est issue d’une petite bourgesoisie catholique, il a tout eu dans la vie. Je suis d’accord avec votre message, mais s’agissant précisément d’une personne, ce n’est pas totalement vrai.
      Cette voie il l’a choisie, il connaissait les conditions de ce travail (ingénieur du bâtiment). S’il n’assumme pas, eh bah qu’il arrête. Étant donné son salaire confortable, crois moi il va PROFITER au maximum des aides françaises.

      J’ai un boulot où je fais du 9h-20h, desfois jusqu’à 21h. C’est un boulot épuisant mais j’adore mon travail et j’y prends goût. Je ne vais pas craquer à la moindre pression comme une tapette. Féminisation de la société on vous dit.


    • @Jean-Registre



      J’ai un boulot où je fais du 9h-20h, desfois jusqu’à 21h. C’est un boulot épuisant mais j’adore mon travail et j’y prends goût. Je ne vais pas craquer à la moindre pression comme une tapette. Féminisation de la société on vous dit.



      Avez-vous déja entendu parlé d’« aliénation sociale » ? Un "état d’esprit" très intérressant à étudier et qui pourrait vous en apprendre un peu plus sur vous-même et « com-prendre » : nous ne parlons par de féminisation mais d’ouverture, de lucidité et de courage finalement.


  • Oubliez le mot "gouverner", aujourd’hui il faut gérer économiquement le bétail, la seule valeur qui leur rapporte est pécunière.

    Il suffit de jouer avec les curseurs de l’Administration, qui leur fournit par ailleurs un excellent substrat feuilleté pour poser leurs gros culs de manipulateurs corrompus (et illégitimes rappelons-le), le tout sur le dos du Peuple-Payeur.

    Qu’est-ce qu’on doit leur payer au juste ? Pourquoi paye-t-on ces gens-là, pourquoi validons-nous ce système ?

    Édouard Philippe a dit : "Manifester oui, mais pas n’importe comment ; il faut les autorisations, je suis garant de la sécurité des Français blablabla, blablabla, etc."

    Les Français ont bon dos ! Demander l’autorisation à l’État pour qu’on puisse manifester contre lui ?! Très drôle... et on t’emmerde au fait.


  • Mon arrière grand mère que j’ai connue, marié à un industriel, que je n’ai pas connu, disait comprendre qu’on donnât des congés annuels mais pas qu’on les paie.

    Caniches de gauche Pavloviens qui n’avez jamais bossé, attendez un peu avant d’aboyer :

    Elle disait : si tout travail mérite salaire, et il le faut sinon le travail n’aurait plus de valeur,, il faut, pour conserver sa valeur au travail, ne jamais salarier l’oisiveté.

    Elle disait donc que les congés payés étaient du vol : le patron pour payer l’oisiveté du 12 ième mois, sous payait a proportion pendant les onze mois précédents son ouvrier ce qui était compliqué, injuste, et méprisant à l’égard du salarié bien capable, même depuis Dickens et Zola, de gérer le fruit de son travail.

    Elle disait enfin, (fine mouche quand même) , que si les congés étaient un droit, le droit de ne pas les prendre ne pouvait pas être un délit mais un droit au dessus du droit, et que donc, si le salarié endetté ou rapace voulait faire le plein de ses salaires en travaillant 12 mois, personne ne devrait pouvoir l’y empêcher, seul le repos dominical ayant été prévu et même pas par nous, mais par Dieu et Moise.

    En vertu de la jurisprudence Bonne Maman, aucun arrêt maladie ne devrait donc être payé.

    On paye un travail.On indemnise un dommage.
    l’indemnisation des dommages relève de l’assurance privée.
    Elle n’est pas la santé (elle prise en charge par la sécu car elle n’a justement pas de prix).
    Elle est le dommage pécuniaire de la maladie.


  • Quand on est à l’hôpital, les jours sont longs. C’est agréable de voir un premier ministre qui a de l’imagination. Prochaine bonne idée : télé travail dans les EPHAD

     

  • Pour les parasites de Bruxelles grassement payés par nous 20 000 euros par mois (hors primes et frais !) et qui en réalité n’y travaillent que 2 voir 3 jours maximum, je parle des Junker et autres Moscovici pour prendre des exemples, cette mesure s’appliquera t’elle ?

    Ce serait bien déjà de leur appliquer d’office afin de remettre les hauts fonctionnaires au travail, les députés quand on voit l’hémicycle vide à 80%, les sénateurs, le conseil économique et social, toutes ces institutions dispendieuses qui ne servent plus à rien...


  • Marrant de voir les guignols du gouvernement parlé de travail alors que ce sont tous des bande de parasites qui vive sur le dos des vrais travailleurs

    quel époque de dingo quand même !!

     

    • Pas étonnant ! Cet ancien coq gaulois transformé en chapon depuis qu’il a fait allégeance au CRIF(il était un moment favorable à la réédition des pamphlets de Céline avant d’être rattrapé par la patrouille) n’a que des idées sirupeuses en la matière telles celles qui sont échangées sur RMC entre le sioniste ultra-libéral Brunet et le socialo-sioniste Neumann chaque matin. Et je ne serai pas surpris que d’ici peu, il baisse la vitesse autorisée en ville à 20 km/h, soit la vitesse maximale qu’un chapon peut atteindre dans une basse-cour.


  • #2081856

    Encore un sondage qui n’existe pas mais qu’on veut nous faire avaler : 61% aspirent au télétravail.... STOP au foutage de gueule !


  • En quoi consiste le télétravail quand on est ouvrier ... ??? ;-))

     

  • NON Edouard,

    la solution c’est plus de migrants ! Si possible analphabète et haineux.

    Et tant qu’a faire, arrête la télé travail, on t’a assez vu.


  • Va dire ça aux maçons, aux égouttiers, aux carreleurs, aux équarisseurs, aux ramoneurs, aux cantonniers, aux livreurs, aux marins pêcheurs, aux peintres en bâtiment, aux couvreurs, charpentiers, menuisiers ébenistes, aux éboueurs, aux infirmiers etc... Et on en reparlera.

     

  • même un esclave on le laissait se reposer et se soigner car sa vie avait plus de valeurs que la notre !(,car un maître l ’avait acheter ) aujourd’hui ils a 6 millions de chômeurs sur la touche ce qui leur permet d avoir ce genre d’idées revoltantes


  • ILS Y VIENDRONT : opérer les nouveaux-nés pour leur enlever le cerveau et placer à la place un ordinateur. Ce n’est qu’une question de temps pour nous déshumaniser intégralement ! On pourrait aussi déterrer les dépouilles pour en faire de la biomasse !


  • Encore une idée à la con de quelqu’un qui n’a jamais travaillé réellement...Combien de professions peuvent elles se faire par la ""télé"" ?

    - Qui c’est ? C’est le plombier dans votre écran Mme TRUCMUCHE.....Alors votre fuite d’eau elle vient d’où Mâme TRUCMUCHE ? Comment ça vous ne savez pas ... ! faudrait voir à coopérer un peu hein Mâme TRUCMUCHE pasque moi derrière mon écran j’peux pas voir s’qui passe dans votre salle de bians hein alors faut mouiller la ch’mise hein allez au boulot Mâme TRUCMUCHE...Et pis la facture vous irez l’imprimer en ligne aussi ...Bon allez c’est pas tout ça mais faut que j’vois ma température maintenant j’vous laisse...

    MORALITE : Le plombier ET Mâme TRUCMUCHE en ont plein l’ C.l. !...Vulgaire moi ? Nooon un peu excédée c’est tout ............ :)


  • Les policiers et les gendarmes vont télé-arrêter les malfaiteurs et les sapeurs pompiers télé-éteindront les incendies. Ah la la, qu’est ce qu’on s’marre en Macronie !!!!!!!!

     

    • #2082766

      « Une Société qui repousse, définitivement et par instinct, la guerre et l’esprit de conquête est en décadence : elle est mûre pour la démocratie et le régime des épiciers. »
      F.Nietzsche
      Toi mon p’tit Edouard , la conquête, la guerre c’est à nos esprits, à notre santé, à nos familles que tu les mènes , attention, les proverbes biblique, n’ont jamais eu autant de sens .
      "Puisqu’ils sèment le vent, il moissonneront la tempête".


  • Il remet en cause le fonctionnement des médecins et il doute de leurs capacités à donner un arrêt maladie !
    Bien sûr, du télé-travail lorsque l’on a de la température ou bien d’autres soucis de santé.
    Pour garder la forme, il faudrait se ressourcer sur une île de temps à autre, ce qu’il fait régulièrement et pas à ses frais.
    Il est fait de chair et de sang et il n’est pas à l’abri d’une maladie mais à ce moment, je doute fort qu’il rédige ses discours nuls du fond de son lit !
    Les personnes qui travaillent, pour certaines, ne peuvent plus s’offrir de vacances pour se détendre, il ne faut pas s’étonner qu’elles puissent être fatiguées et plus fragiles.
    Et la cerise sur le gâteau, l’employeur pourra demander à son aise des renseignements auprès de l’organisme payeur pour juger de la bonne foi ou non du salarié tout en mettant en cause le médecin.
    C’est honteux ! Il n’y a plus aucun respect de l’individu.


  • Le télétravail : le français de base ne sait même ce que c’est et ils sont des millions.
    Au mieux c’est régarder Nagui sur un téléviseur portable au boulot.


  • Sauf erreur de ma part, les arrêts de travail sont déjà dématérialisés.


  • Tout est logique dans ce genre de mesure ! L’hyper classe nomade et parasite d’en haut continu sa guerre à mort via ses hauts fonctionnaires traîtres et sur payés afin de détruire ce qui reste de la classe moyenne et ouvrière au seul profit de cette fausse économie financière et de ceux qui là tiennent qui sont les mondialistes !

    La classe moyenne et ouvrière n’ayant toujours rien compris à ce qui se passe et à l’endroit ou ses intérêts réelles demeurent, elle pleurniche et fait comme si elle était encore surprise par ce déchaînement de violence oligarchique à son encontre !


  • Le télétravail existe déjà mais partiellement et pour les professions pour lesquelles ça a un sens. Encore un truc dont le caractère positif restreint cherche à être utilisé de manière retorse par des politiques de bas étage. Tiens, j’ai une idée ! Imposer le chômage aux glands dans le genre de ce type.


  • Qu’en est ce qu’on les attrape par le col (blanc) pour les coller dans un bain de goudron et les enduire de plume... ah oui et les pendre également... qu’on s’amuse un peu nous aussi...


  • Les Consternants à la manoeuvre. Admirez leur souplesse et tout ce qu’ils dispersent d’énergie pour ne surtout jamais rien faire ou penser de Normal. Heureusement que les lois de la physique sont intangibles, qui constituent autant d’infranchissables obstacles à leurs ruées dans l’Improbable, leurs révoltes chroniques contre les lois universelles ou le simple bon sens. Crétins procéduriers perdus dans les labyrinthes qu’ils bâtissent infatigablement, pour pouvoir appeler madame un homme qui se coupe les testicules, français un étranger, taxe un racket, élite la lie, génie un psychopathe, artiste un jean-foutre, maman un homosexuel, progrès une déchéance. Athlètes du contrepied, infatigables expliqueurs de tout, tout le temps, tout le monde, mais ne s’occupant jamais, jamais, jamais du résultat dans la Réalité...C’est dramatique d’être tyrannisés par des cons.


Commentaires suivants