Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Julie Gayet citée dans le dossier des Rafale vendus à l’Inde

Tout ça pour produire un navet avec Kev Adams

Depuis plusieurs semaines, les Rafale vendus à New Delhi par l’avionneur français Dassault sont au centre d’une controverse politique en Inde. Avec la conclusion de ce contrat, le gouvernement de Narendra Modi est soupçonné d’avoir favorisé, au détriment des intérêts de son pays, les affaires d’un proche du pouvoir, le milliardaire Anil Ambani.

 

Or, affirme vendredi [31 août 2018] le journal The Indian Express, la compagne de François Hollande, alors président, Julie Gayet, aurait bénéficié en 2016 d’un financement pour un film, Tout-là haut, via sa société de production Rouge International, de la part de Reliance Entertainment. Et ... cette société indienne appartient au conglomérat d’Anil Ambani.

[...]

Selon les informations du journal indien, relayées par Courier International, le marché avec Julie Gayet a été conclu deux jours seulement avant la visite officielle de François Hollande en Inde en janvier 2016, qui a donné lieu au premier accord pour l’achat de 36 avions de la part de l’Inde.

Lire l’article entier sur ledauphine.com

 

On a retrouvé la corruption, pardon,
la coproduction Gayet-Rafale-India !

Un extrait de l’œuvre cinématographique avec Vincent Elbaz et Kev Adams, les Gabin et Delon d’aujourd’hui. Le film, réalisé par Serge Hazanavicius (sa belle-soeur Bérénice, la femme de Michel, incarne la princesse dedans), est une production franco-indienne :

 

 

Résultat de l’opération :

« Avec seulement 21 100 entrées pour son 1er jour sur 288 copies (dont 11 730 en avant-première), le nouveau film avec Kev Adams TOUT LA-HAUT est bien parti pour être un échec commercial. Malgré les vacances scolaires le film ne devrait pas dépasser les 400 000 entrées en fin de carrière… au mieux ! Quand on sait que le film a coûté un peu plus de 10M€, la rentabilité va être très loin (on peut estimer que le film aurait besoin de dépasser 1,5 million d’entrées). » (Leboxofficepourlesnuls.com)

Effectivement, à la fin de l’exploitation, la coproduction Gayet-Rafale-Inde atteint très péniblement les 304 297 entrées. Le film ne sortira même pas aux USA, en Allemagne et en Italie. On a connu le frère Hazanavicius plus inspiré, notamment chez Moustic. Mais que voulez-vous, on ne refuse rien aux copains...

Réseaux et corruption de l’élite française,
à lire sur Kontre Kulture

 

Le Rafale, tire-lire de nos dirigeants, voir sur E&R :

Les liens dangereux du couple Hollande-Gayet, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Plutôt qu’offrir un film perdant, un scooter aurait été mieux.
    Ah mais non, c’était déjà fait.

     

  • Tout ceci n’est pas anodin pour cette pseudo- comédienne qui s’est mis avec flamby, c’est certainement pas pour la beauté physique de l’étalon, mais surement pour la place qu’il occupait .Pour une catégorie de femmes cela s’appelle autrement et c’est plus visible et moins noble , mais le résultat est à peu près identique .Pa s folle la guêpe .
    Comme quoi hypocrisie de nos jours mène à tout, surtout lorsque le pot de confiture est à portée de main .


  • Il a raison le petit Kevinou de "préparer la pente" et de "bien prendre la ligne" (de coke ?)... parce qu’il arrive toujours un moment dans ce métier d’artifice d’images plates et de dialogues creux où les acteurs prennent une pente très descendante. Et cette pente se présente de plus en plus rapidement dans les carrières parfois éclaires de ces jeunes qui rêvent quasiment tous de notoriété, de fortune rapide, de médiatisation permanente... pour se sentir exister, bien entendu.

    Dujardin, malgré son "oscar" - les récompenses comme à l’école ! - tourne toujours certes, mais il passera en ligne 2 sur les futures affiches dans peu de temps. Un Magimel est déjà en 4ème ligne... on cherche encore ce que sont devenus les Titoff (la synthèse du gentil bas du front) ou la "révélation" Debouze qui, lui, plus vibrionnant, s’enrichit avec son pathétique défilé de rigolos de MJC de gauche qu’il appelle le MDR (Marrakech du rire... fallait oser....). On aura également compris que le prolixe, et pour le coup, cultivé Lorant Deutch, a été mit à la marge de la grosse tartufferie cinématographique française à cause de son penchant monarchiste... il s’en sort mieux avec ses "digests", bien faits au demeurant, d’histoire de France.

    La plupart des humoristes est aspiré par le système d’exploitation de divertissement ciblé sur le clampin de base puis éjectée du circuit pour récupération de nouveaux arrivés sur le tapis roulant fabriquant de pseudo starlettes jetables. Quant à Elbaz, plus ordinaire on ne trouve pas, il se maintient et on sait pourquoi... La Bejo a été grossièrement tenue à la marge dans le très discutable "The Artist" (ôde cire pompes aux "amis ricains") et s’en sort aussi malgré tout grâce à son scénariste de mari.

    On voit aussi que la tendance "les femmes prennent le pouvoir" (ah bon ?), produit une série de comédies écrites et tournées par des starlettes montantes du moment et que la plupart des contenus est tellement orientée "préoccupations de bonne femme" (les mecs, la drague, l’émotion de magasines psycho) que la vie de ces films niveau série Z se finit dans les pays francophones où l’on inflige ces inepties aux autochtones.

    Kevin Adam, le bien nommé, est le dernier mac Do de la grosse kulture crétinisante française... ce joli jeune homme doit se rêver en Di Capprio... le pauvre...

     

  • #2036572

    Je vous conseille le film "Là-haut", d’animation, de 2009, mais autrement plus poétique et moins con...


  • Tout là haut a été réalisé par Serge Hazanavicius son frère


  • Hollande vante sa "douceur" mais la demoiselle ne refuse pas les "douceurs" comme on disait sous Louis XIV à propos des souverains achetés par la France .


  • #2036620

    Tous ceux cités dans l’article sont issus du même sérail , la dernière phrase du texte devient forcément un pléonasme . ( il serait d’ailleurs intéressant de faire un petit lexique , avec les origines de tous ceux et celles qui oeuvrent dans l’audiovisuel - - -TV,radios ,spectacles ,ciné, prods, responsables de salle , tourneurs ,...- (lol) nous serions "anéantis " !!! ... à croire que les souchiens sont désormais exclus de ce monde , et ne peuvent prétendre qu’aux postes de subalternes dans ce milieu .


  • Que veux-tu : « Tout là-haut »," c’est déjà au-dessus...



  • avec Kev Adams TOUT LA-HAUT



    Au dessus de tout la-haut, y’a que le soleil !


  • "Vincent Elbaz et Kev Adams, les Gabin et Delon d’aujourd’hui...."

    Pauvre France !!!! Doit-on en rire ou en pleurer ?


  • Dire que Alexandre Astier peine à trouver de quoi financer le film kaamelot. ! C’est à pleurer .


  • Ce film doit encore être un foutage de gueule dont le cinéma français a le secret. Adam et Kev nous prennent pour des pommes........

     

  • Bonsoir,

    Qui est vraiment Julie Gayet ?

    Son papa a été le conseiller technique de Kouchner * en 1992.

    Elle a co-produit un film qui met en scène une jeune femme qui s’initie au cannibalisme. Ce film s’appelle "Grave". La réalisatrice du film est Julia Ducournau et a un look très gothique ou plutôt "pute" (désolé mais c’est le mot qui me vient en premier ) sataniste

    Selon Wikipedia Julie Ducournau a eu la chance de participer à un atelier d’écriture scénaristique à l’université Columbia encadré par Israël Horovitz.

    Julie Gayet alors qu’elle était la compagne du président Français Flamby premier tournait un film à Tel Aviv ou un criminel fugitif Chikli (recherché en France ) venait sur le plateau de tournage donné des conseils pour le film racontant ses arnaques au Goys.

    Chikli qui rime aussi avec Chelli habitait à Ashdod tout comme l’autre fugitif Chelli...

    Julie Gayet a tourné avec Elbaz et produit un autre film avec Elbaz qui pensait qu’il fallait donné une leçon à Dieudonné pour qu’il se taise enfin...

    Elle a produit encore ,récemment, un film nommé Meurs, monstre, meurs dont je ne connais pas le contenu mais visiblement les acteurs et elle semblent vouloir indiquer que c’est satanément bon .... voir photo en lien

    https://affif-sitepublic-media-prod...

    Julie j’ai envie de te dire WTF , Julie.... What the Fuck !!!

    Tu me fais flipper Julie ...

    * Pour rappel Kouchner est le professeur qui demandait aux journalistes si il avait une tête à vendre des organes.Personnellement je trouve qu’il a une tête bizzare et peut-être a-t-il aussi une tête a vendre des organes qui sait ?...
    https://www.youtube.com/watch?v=12H...

     

  • Ouais. L’inversion des courbes...c’était celles de Julie. Bordel, je vais reprendre une Chimay.


  • #2037071
    le 06/09/2018 par Wiki-pédale pour nous les z’homme-e-s
    Julie Gayet citée dans le dossier des Rafale vendus à l’Inde

    On a retrouvé la corruption, pardon,
    la coproduction Gayet-Rafale-India !
    J’aurai moi parlé de coprophagie , mais c’est un avis si personnel


  • Vincent Elbaz, Kev Adams et le frère Hazanavicius ... en coopérative horticole.

     

  • Les médias français relaient abondamment ces histoires de Rafale en Inde, alors que le pays est connu pour être traversé par ce genre de remous politiques surtout en vue d’élections. A les lire Dassault c’est horrible, pour faire comprendre en creux que la concurrence étrangère est sans doute plus vertueuse. Concurrence qui, jalouse du contrat entre Paris et New Delhi, entend bien pouvoir faire capoter sinon le contrat déjà signé au moins de futurs possibles contrats. Il faut le constater : les medias français participent au french bashing. Ils sont adversaires de l’épanouissement national.

    Les medias ont toujours agi en alimentant la critique de cet avion le plus possible, afin tout simplement qu’il ne se vende pas et que l’industrie de défense française disparaisse, en droite ligne de la volonté américaine.


Commentaires suivants