Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La FED cherche-t-elle à créer une récession mondiale ?

Avec Donald Trump en bouc émissaire

Une contraction du crédit, subite, importante, et à ce titre, rare, affecte actuellement les États-Unis de Donald Trump. Des analystes stratégiques cités par Ambrose Evans-Pritchard du Telegraph de Londres craignent un retour de bâton : le ralentissement synchronisé des économies américaines et chinoises qui pourrait, cette année, surprendre un marché aujourd’hui euphorique. C’est l’indicateur d’un problème de fond dont la Réserve fédérale américaine a choisi de ne tenir aucun compte en remontant ses taux de base.

 

L’un des indicateurs clés de l’emprunt par les sociétés américaines – directement lié au taux d’activité économique – chute actuellement avec une rapidité qu’on n’avait pas vue depuis la crise de la banque Lehman. De même, la croissance des liquidités disponibles connaît un ralentissement notable. Outil de financiers, ces indicateurs donnent une vision précise de l’économie réelle, et elle est inquiétante, selon Evans-Pritchard.

 

Aux États-Unis, la contraction du crédit montre-t-elle la mauvaise santé de l’économie réelle

Sur ce marché de 2 000 milliards de dollars des prêts industriels et commerciaux, on note que les prêteurs se font plus parcimonieux, notamment pour financer l’acquisition d’immobilier non résidentiel : au cours des trois derniers mois, on a observé un ralentissement qui, en valeur annuelle, attendrait 5,4 % – du jamais vu depuis décembre 2008.

Patrick Perret-Green d’AD Macro commente : « Les prêts aux sociétés sont au point mort et je suis abasourdi de voir que la FED augmente ses taux. Ils ont fait une très grosse erreur. »

Erreur ou action délibérée ? Les chiffres analysés sont précisément ceux de la FED qui sait donc exactement ce qu’il en est. Nous nous demandions ici il y a dix jours si cette baisse des taux n’était pas une manœuvre anti-Trump.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

La FED ou le cœur de l’Empire, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1691457

    La " FED " cherche des noises ...

    Elle a été conçue pour ça ...


  • encore une fois la FED monte les taux car il s’agit d’attitrer les capitaux aux états-unis au moment

    a- le déficit moyen des comptes courants s’élevait à us 40 milliards par mois en 2016 ce qui n’est pas en soi nouveau en revanche ce qui est nouveau c’est que des pays à fort potentiel de financement telles que la Russie ou la chine sont de plus en plus réticentes à le faire l’urgence du programme de trump qui consiste à rapatrier l’industrie américaine sur le sol des états-unis trouve tout son sens dans ce contexte. Il en va de la survie du dollar surtout

    b- la mesure - monter les taux - la plus efficace au moment où partout ailleurs dans le monde ’’développé’’ les taux sont historiquement très bas.

    en conclusion la hausse des taux ne se justifie pas par rapport au cycle économique. Aucune surchauffe ni inflation à l’horizon.


  • Une des difficultés pour un investisseur c’est de savoir quand vendre, quand se retirer.
    Sortir du systeme effectivement c’est peut être le moment, faire monter le "populisme" mettre des pions en place et leur faire porter le chapeau ... Oui c’est effectivement une excellente strategie.


  • La FED cherche a spolier la population avec l’hyper inflation et va mettre cela sur le dos de Trump.
    A mon avis, l’Angleterre est sortie de l’UE en prevision de l’hyper inflation a venir aux US et UE.

     

    • #1691681

      Les anglais ne sont pas dans l’euro.
      Ce n’est donc pas une question de monnaie. Si l’euro se casse la gueule l’impact sur l’Angleterre sera minime.

      C’est une question de traités européens : il doit y avoir un point qui gène les anglais pour les prochaines années.

      Peut être est-ce simplement le problème des réfugiés. Hors de la communauté, les anglais pourront refouler les hordes de parasites qui voudront venir chez eux.

      Ou d’autres points plus subtils ?


  • #1691657

    Peut-être le moment pour les USA de reprendre leur souveraineté monétaire avec des dollars estampillés United States Note ?


  • La Bourse ne monte plus depuis que le projet de Trump de supprimer l’Obamacare est mis en échec . Il va y avoir une récession mondiale si Trump ne peut réaliser son programme .

     

    • C’est le projet de Paul Ryan qui a été retoqué (car outrageusement favorable aux profits des entreprises de la santé). Et un échec de Ryan n’est pas pour déplaire à Trump, à mon avis.

      Tant que l’Obamacare n’est pas résolu, le projet suivant, les baisses d’impôts pour les entreprises, est retardé (peut être même de six mois ou un an). C’est ce retard qui a stoppé la progression de WallStreet. Ca n’a pas de conséquence directe en terme de récession.


  • La FED ,l’organe du pouvoir Total ,

    Peu importe,inflation ou pas,croissance ou pas,
    la seule chose qui importe c’est d’avoir le ...Pouvoir !
    Et ce pouvoir il s’exerce directement sur les banques,
    qui ne doivent être que des filiales de la FED,...sinon... !

     

    • La Fed est sous le contrôle des plus grosses banques, et non l’inverse


    • A JP,

      La FED ,c’est les plus grosses banques ...d’affaires !
      Ne pas confondre banques classiques connues du grand public
      et ...banques d’affaires
      Curieuse et symptomatique confusion !


    • @Bertin
      Ca fait 18 ans que le Glass-Steagall Act a été annulé. La distinction que vous faites ne correspond donc pas à la réalité US.
      Ma "confusion" est symptomatique de la prise en compte du réel.
      Après, ce n’est pas un scoop que d’annoncer qu’il y a des relations de pouvoir entre les entreprises. Mais c’est rarement la motivation la plus importante. Ce qui prime, c’est l’avidité, en résumé.


  • #1691742

    la fin de l’argent gratuit pour ceux qui marchent (pas) droit

     

    • C’est aussi simple que çà !

      Curieux que de grands "économistes",
      ne parlent pas du Pouvoir des banques centrales privées !
      Curieux ces offensives contre les banques en général
      qui masquent le rôle des banques d’affaires et des banquescentrales !


  • #1691808
    le 28/03/2017 par Heureux qui, comme Ulysse...
    La FED cherche-t-elle à créer une récession mondiale ?

    Un sujet qui n’étonnera que ceux qui pensent encore que le pouvoir profond se situe à Tel-Aviv ou Washington...
    Trump était le candidat objectif du système aux USA comme Marine Le Pen l’est en France (allez-y, faites-vous plaisir), mais l’échiquier est trop vaste pour celui qui rechigne à s’élever au-dessus de l’horizon.
    Le "Brexit" était donc l’expression de la volonté du peuple, oui, bien sûr !
    Mais au fait, quel est le statut juridique de La City ?
    Vous avez dit féodalité ?
    Et sinon, pourquoi l’or de la planète a-t-il migré vers l’Asie ?

     

  • Tout comme le FN finira par passer aux Présidentielles, car il faudra que l’extrème droite, le "populisme " comme on dit aujourd’hui, porte la responsabilité d’une crise bancaire, et comme la crise au final est proche, la probabilité de voir Le Pen élue, voire dès le premier tour ne serait pas si surprenante....

    Et là c’est indépendemment de son programme et de ses idées


  • #1691886

    Bien vu l’aigle américain déplumé, il représente l’Amérique plumée sans vergogne par la communauté sioniste !!


  • #1692156

    C’est le fonctionnement du système bancaire. La monnaie étant créer par le crédit, le robinet monétaire n’est autre que le taux d’intérêt de la banque centrale et les banksters d’élite n’ont qu’a jouer avec celui-ci pour générer des périodes successive d’abondance et de pénurie monétaire. Les crises financières sont déclenchées artificiellement de cette manière depuis la création de la FED en 1913.

    Il est intéressant de comparer l’historique des taux d’intérêts de la FED avec l’historique des récentes crises financières.
    http://fr.global-rates.com/taux-de-...
    On peu distinguer deux pics dans cette courbe (celle des taux de la BCE a la même forme) :
    2001 : éclatement de la "bulle internet"
    2008 : crise des subprimes
    Puis des taux quasi nul de 2009 jusqu’à aujourd’hui. Je pense que l’on n’imagine pas l’ampleur de la dépression économique qu’ils sont en train de nous préparer.


Commentaires suivants