Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La République dominicaine émet un mandat d’arrêt contre Aymeric Chauprade

La justice dominicaine a émis un mandat d’arrêt contre trois Français, dont un député européen, Aymeric Chauprade, pour leur participation à l’évasion de République dominicaine de deux pilotes français condamnés à la prison dans une affaire de trafic de drogue, a annoncé dimanche 22 novembre le ministère public.

Les deux autres Français visés par ce mandat d’arrêt international sont Christophe Naudin, criminologue et spécialiste de la sûreté aérienne, et Pierre Malinowski, assistant parlementaire à Strasbourg de Jean-Marie Le Pen, ancien président du parti d’extrême droite Front national, et de Aymeric Chauprade, qui a quitté dernièrement le FN. Le mandat d’arrêt « a été établi concernant messieurs Aymeric Chauprade, Christophe Naudin et Pierre Malinowski, après que les autorités dominicaines eurent présenté des preuves de leur implication présumée dans la fuite » des deux pilotes français, a indiqué le procureur général Francisco Dominguez Brito.

Les trois hommes ont reconnu être impliqués dans l’évasion des deux pilotes français.

Le procureur a annoncé la diffusion par Interpol, l’Organisation internationale de police criminelle (OIPC), d’une demande internationale d’arrestation, appelée « notice rouge ».

« Cela implique que si l’un ou plusieurs d’entre eux venaient à quitter le territoire français pour se rendre dans un autre pays, ils seraient arrêtés pour répondre devant la justice dominicaine de violation de la loi 137-03 sur le trafic illégal de migrants et la traite de personnes », a déclaré le procureur.

Lire la suite de l’article sur challenges.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants