Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les 20 phrases marquantes du débat de la primaire à gauche

Peillon : "Le revenu universel va coûter 400 milliards par an. Qui les paiera ?"

Pour ceux qui auraient raté le débat de la Belle Alliance Populaire du jeudi 12 janvier 2017 au soir, voici un résumé en images et en petites phrases de ce combat des sous-chefs. Si on ne doit pas réduire la politique à des petites phrases ou des anecdotes, parfois, elles font gagner du temps par rapport au volume de langue de bois, de promesses enchanteresses irréalistes, ou aux mensonges purs et simples.

 

JPEG - 195.7 ko
Carte de France simplifiée en couleurs pour Vincent

 

Petit précis d’économie à l’intention de Vincent Peillon

Entre autres énormités entendues pendant le débat, le chiffrage à « 400 milliards » du revenu universel par Vincent Peillon, qui s’oppose à cette proposition de Benoît Hamon.
On peut être philosophe et ne pas avoir séché les cours d’économie : en 2015, le PIB (produit intérieur brut, soit la valeur de la production nationale) était de 2 181 000 000 euros, autrement dit deux milliards cent quatre-vingt-un millions d’euros. Si le revenu universel coûtait 400 milliards, cela voudrait dire, d’après nos calculs (400 milliards divisés par 750 – le montant mensuel du RU – puis par 12) que 44 millions de Français le toucheraient !

 

 

Alors soit Peillon n’est pas au courant de l’ordre des « masses » dans la Nation, soit il a mélangé les anciens francs, les nouveaux francs et les euros, en transformant 4 milliards d’euros en 400 milliards d’anciens euros, ce qui ne veut rien dire, mais qui aurait une certaine logique. En tous les cas, pour un prétendant au trône de France, une drôle de méconnaissance des chiffres de base, que tous les Français devraient connaître : la France est un pays de 66 millions d’habitants vivant sur 550 000 km2, dont le PIB dépasse les 2 000 milliards d’euros, avec un taux de chômage de 10% environ, 13 millions de moins de 15 ans, 13 millions de plus de 64 ans, le tout dirigé par une bande d’incompétents.

- La rédaction d’E&R -

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir la suite des petites phrases de gauche sur tempsreel.nouvelobs.com

Derrière les petites phrases, la réalité du pouvoir politique français
lire sur Kontre Kulture

 

La primaire de gauche (pro-socialiste), sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La primaire de droite sur une chaîne de gauche.
    La primaire de gauche sur une chaîne de droite.


  • #1642160

    Effectivement,ça vole très très bas....C’est une tragédie-comique,de piètres personnages qui nous l’a met profond,mais,qui les croient ?

     

  • Ca me fait bien rire cette grosse hypocrisie de revenu universel , alors que d’un autre coté si tu décides de rien demander a personne de t’installer a ton compte et de vivre simplement et si par malheur tu te loupes , on va t’envoyer le GIGN pour te faire raquer jusqu’au dernier centime et rien te laisser pour bouffer.
    Les gens ne veulent pas l’aumône mais la liberté .


  • #1642208

    Hamon parle de la "légitimité démocratique" d’un Parlement élu au scrutin majoritaire à deux tours, c’est à dire grâce à un tour de passe-passe sioniste .


  • #1642210

    Peillon n’a pas tort quand il parle d’une "société d’héritiers" : aujourd’hui les 2/3 des "riches" sont effectivement des héritiers . Regardez autour de vous vous verrez quantité de vieilles gonzesses archi nulles mais pleines du fric qu’elles ont hérité de leurs papas chéris .

     

    • #1642282

      Et ? Qu’est-ce que cela change à ta vie à toi ? Où te mène ce fabuleux constat ?


    • Vu que Peillon veut faire de nous de petits Français dont la religion est la laïcité, coupés de notre famille, de notre religion, de notre morale, etc...

      Vous pouvez être sûr que c’est NOTRE héritage qu’il veut nous enlever... Probablement au nom de l’égalité, pour que tout le monde commence dans la société républicaine à niveau égal... Les vrais gens de l’élite, eux, garderont leur héritage, vous pouvez en être sûr...


  • "Le revenu universel" d’Hamon ou le rêve de tous les branleurs enfin réalisé .

     

    • #1642267

      Avis contrasté, la couche de population est plus complexe que celle des simples "branleurs". La précarisation qui s’étend, une personne au RSA n’ayant pas droit à une pension d’invalidité car la sécu la laisse à 0,01% de cette possibilité (et les cas sont nombreux), à ce moment un revenu universel peut rendre service. Le revenu universel à partir de quel âge ? Si les étudiant peuvent plus facilement payer leur logement ne serait-ce pas mieux. Plutôt que de faire des petit job l’été, continuer d’étudier et faire du stage...


    • #1642463

      @Grandet

      Vois plutôt ça comme le cauchemar des fils à papa à 3 neurones qui vont subir de plein fouet la concurrence des jeunes des classes populaires soustrait de tous problèmes matériels et qui pourront pleinement se consacrer à leur projet...et chasser des parasites...


  • Macron ce n’est pas "Monsieur X" comme le dit Montebourg, c’est la marionnette de Ben Drahi .


  • Perso je vote FN pour ne plus jamais voir ces têtes de glands. Après nous sommes en démocratie, si certains adorent la vaseline, qu’ils votent à gauche, peu importe.


  • Desdichado, tu te mets le doigt dans l’œil, l’ennemi n’est pas l’héritière, mais la loi qui t’empêche de transmettre à tes biens à tes enfants


  • D’habitude je regarde tous les débats et toutes les émissions politiques mais là j’ai zappé, overdose de socialos !


  • Peillon a raison, il n’y a rien de pire qu’un capitalisme de rente a l’oppose de la méritocratie.
    L’ascenseur social est en panne depuis belle lurette, rien de pire que de voir des glandu vivre tranquillement car ils on hérité d’un patrimoine immobilier pendant que d’autre trime et essaie de vivre dignement avec un smic

     

    • Je connais aussi des gens qui n’ont pas de patrimoine immobilier parce qu’ils choisissent de "flamber" tout ce qu’ils gagnent... Vouloir faire de l’égalitarisme alors que nous sommes tous différents conduit un jour ou l’autre à la dictature.


    • #1642490

      Dans certaines communes, la taxe foncière (sans la taxe d’habitation) est supérieure à la moitié de la valeur locative annuelle. J’ai presque l’impression d’être devenu le locataire de ma commune qui serait en fait la vraie propriétaire. A ça, tu ajoutes les frais de succession (l’Etat, la commune, quelle différence ?).

      Puis, tu ajoutes les frais d’entretien, car, hé oui, un bien hérité est souvent un vieux bien, et alors tu as l’impression d’être le gérant de ta commune pour les artisans chargés de l’entretien.
      Exemple de dépenses :remplacement des poêles à charbon par des chauffages électriques, peintures, changement de gouttières (en urgence), enduit mural, transformation de l’ancienne buanderie en salle de bain.

      En bref, un locataire un peu spécial, qui a le droit de sous-louer à condition que cet argent serve à payer le maire et les artisans de la communes. Et en plus il doit avancer l’argent.

      Certain rattache ça à l’oppression du grand capital. C’est absurde.


  • Un revenu vraiment universel pour 44millions de personnes coûte bien 400 milliards d’euros. C’est différent d’une allocation unique, et c’est le nec plus ultra de la dépendance à l’Etat. Ce n’est pas le coût le problème, c’est le principe.

     

  • #1642510
    le 13/01/2017 par Antivalls_Antisémite_Donc
    Les 20 phrases marquantes du débat de la primaire à gauche

    J’ai regardé un moment, le temps de quasiment m’endormir. Alors, j’ai éteint la lucarne (sinon coup de coude...). C’est "ça" qui prétend diriger la France ? Merde !
    J’ai juste eu le temps d’une réflexion, leur revenu universel à la con, pourquoi ne pas l’avoir appelé carrément "revenu mondialiste" ? Tout un tas de couillons vont voter pour cependant, les sangsues y voit une augmentation. Ils se feront baiser, de toute manière.
    Bref, le mot est bien choisi, c’était vraiment primaire...


  • #1642575

     en 2015, le PIB (produit intérieur brut, soit la valeur de la production nationale) était de 2 181 000 000 euros



    Il manque des zéros. Le pib 2015, c’est 2 181 000 000 000 euros (deux milles cent quatre vingt un milliards d’euros)

    En 2015, le bénéfice des entreprises du cac 40 s’élevait à 54,71 milliards d’euros (54 710 000 000).

    Je me trompe ?


  • "revenu universel"
    cette somme de 750€ devrait être le salaire maximum d’un politique français au service de son pays et ces citoyens, non ? et des primes pour bons résultats, octroyées ou non, par la population via des référendums.

     

  • Hamon reste celui qui dit le moins de conneries en fait.
    Dommage que ce soit un gauchiste

     

  • #1647357

    Hamon est bien, il a l’air le plus honnête : "Le revenu universel est le nouveau revenu de solidarité, comme l’était la sécurité sociale pour notre génération".
    Vous aurez le RU à la place de la sécurité sociale. Quand mon père est mort après 3 semaine de réa, ça a couté 40 000 euro... Combien d’années de revenu universel à 750€ il me faut pour rembourser ça ? 4 ans et demi ! En y consacrant la totalité de la somme. J’ai intérêt à pas avoir de souci de santé moi-même et d’avoir un travail à coté...
    Toute politique économique présente des avantages et des inconvénients. Faites bien gaffe à pas vous faire mettre les sans-dents !


Commentaires suivants