Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les géants du web s’allient contre les "nazis"

Charlottesville ou le prétexte d’une répression antinationaliste mondiale

Les médias mondialistes, qui ne sont pas suivis par la majorité des peuples mais seulement par les grandes entreprises 2.0 et de leurs obligés les hommes politiques du Système, ont sauté sur l’unique victime (dans un pays aux 30 000 morts par an et par armes à feu) des manifestations de Charlottesville pour lancer une campagne mondiale contre le nationalisme.

 

On avait l’habitude de médias foncièrement antinationaux, aujourd’hui les grandes entreprises de communication de l’Internet s’y mettent, dans un ensemble parfait qui sent la coproduction. Pourtant, ce sont ces mêmes grandes entreprises qui ruinent les médias classiques. Mais rien n’y fait : l’appel de l’oligarchie à l’halali anti-Trump et à tout ce qu’il représente est le plus fort.

Sauf que Trump ne représente pas la « race blanche » ni les « nazis », néo ou pas : il représente la classe moyenne américaine, qui a voté pour lui, et qui fait la richesse de l’Amérique parce qu’elle travaille, ou essaye de travailler. La tornade anti-Trump actuelle annonce donc des lendemains encore plus difficiles pour la presse mainstream. L’oligarchie est en train de la sacrifier sur l’autel de ses intérêts, et elle, bonne fille, ne court pas, elle vole.

Voici quelques extraits de l’article, pioché au hasard parmi des dizaines d’autres de la même mouture, du service public audiovisuel français sur l’Internet, francetvinfo. Vous allez voir que les frontières du grotesque sont allègrement franchies.

Ils sont en train de faire place nette. Depuis le début de la semaine, les « géants » américains de l’Internet se joignent progressivement à la mobilisation contre les suprémacistes blancs et les groupes néonazis aux États-Unis. Alors qu’une femme a été tuée le 12 août par un militant d’extrême droite qui a foncé dans une foule de contres-manifestants à Charlottesville, en Virginie, plusieurs entreprises ont pris des mesures. Elles tentent de limiter les discours haineux sans contrevenir à la liberté d’expression. Franceinfo vous liste quatre d’entre elles.

JPEG - 66 ko
Le nazisme est interdit, OK, mais la marche aussi ?

 

On va garder la première, qui rivalise de zêle dans la dénonciation du culturo-nazisme : Spotify. Cette plateforme de musique en ligne supprime, tenez-vous bien, « des morceaux suprémacistes ». Mais alors, que penser des morceaux antisuprémacistes, ou d’extrême gauche internationaliste pro-migrants parmi lequels on a trouvé des terroristes tueurs de petits Blancs ? C’est un cas de droit assez intéressant, voyez-vous. C’est un journaliste zêlé du socialo-sionisme mondial qui a lancé la chasse aux mauvaises chansons :

« Je viens juste de trouver 37 groupes haineux de suprémacistes blancs sur Spotify », écrit un journaliste du site Digital Music New, le 14 août. La plateforme d’écoute de musique en ligne hébergeait des morceaux dont les propos contribuaient à la propagation de thèses racistes, selon l’organisation de surveillance de l’extrême droite américaine Southern Poverty Law Center.

Pour information, l’écrasante majorité des utilisateurs de Spotify ignoraient probablement jusqu’à ce jour (funeste pour la lilberté de chanter) les noms des chanteurs incriminés. Désormais, ils ont droit à une pub mondiale, et gageons que leurs chansons suprémacistes trouveront un public adolescent ravi d’écouter des trucs interdits sur les réseaux sociaux, qui ne sont pas tous contrôlables.

Les hébergeurs, dans un genre plus sérieux, ont suspendu des sites qui prônaient le racisme, l’antisémitisme, le genrisme, l’homophobie, la litanie habituelle des minorités pleurnichardes. C’est le site du Daily Stormer qui a pris la foudre.

L’une des publications insulte la femme présente dans la foule de contre-manifestants et tuée samedi par un automobiliste. Cloudflare, spécialiste de la sécurité en ligne a annoncé qu’il cessait de fournir ses services à Daily Stormer. « Je me suis réveillé de mauvaise humeur ce matin et j’ai décidé de les expulser d’Internet », a écrit le fondateur et directeur général de Cloudflare, Matthew Prince, dans un e-mail à ses employés.

Saluons l’incroyable courage de Matthew ! Se battre à mains nues contre des hordes nazies ! Ce concours mondial d’antinazisme fait plaisir à voir, surtout 77 ans après le conflit 1939-1945. Certes, Matthew et les antinazis du jour auraient peut-être détalé comme des lapins devant les chevaliers teutons organisés en divisions blindées en 1941, mais on ne va pas chipoter.

 

JPEG - 64.7 ko
Quelqu’un a vu Matthew, de Cloudflare ?

 

Le grand Marc Zuckerberg en personne, le multimilliardaire de Facebook qui ouvre ses données privées à certains services de renseignements, a écrasé la punaise nazie d’un coup de poing rageur en « supprimant plusieurs pages associées aux groupes haineux ». Diantre ! Il va falloir un jour définir ce que sont la « haine » et un « groupe haineux », car on va tout droit vers une pénalisation de toutes sortes de « haines », du moment qu’elles n’arrangent pas l’oligarchie et ses larbins.

En passant, les individus et les groupes qui expriment au quotidien leur haine sur les réseaux sociaux contre E&R et ses membres vont-ils aussi subir les foudres de la justice des multinationales de la communication mondiale ? Y aurait-il des exceptions ? Hein ? Allo ?

Aujourd’hui, en nommant « nazie » la liberté d’expression, le pouvoir profond exprime une chose très simple derrière cet euphémisme-amalgame : il veut détruire la liberté d’expression. Mais il n’obtiendra qu’un accroissement du « nazisme » de résistance.

Après ce massacre de la liberté d’expression, ivres du sang des pensées différentes, les socialo-sionistes se retrouveront entre eux, heureux, dans un monde sans débat ni contradiction. Un monde parfait, sans « nazisme » ni néonazisme – c’est le nom par lequel ils appellent les pensées qui ne sont pas dominantes ou qui sont dangereuses non pas pour les peuples mais pour la dominance et ses employés – et la consanguinité intellectuelle ainsi produite réduira leur pensée de la pathologie actuelle à un néant réjouissant. Ensuite, sortant de leurs planques, les hommes debout et lucides pourront revenir. Ce n’est qu’une question de temps.

Le nazisme, c’est quoi ?
La réponse la plus honnête se trouve chez Kontre Kulture :

À ne pas confondre avec le nationalisme français,
également chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

Après la chasse aux « nazis », la chasse aux néonazis, et bientôt aux néonéonazis, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1786025
    le 17/08/2017 par Le malicieux
    Les géants du web s’allient contre les "nazis"

    Nous sommes en guerre.

     

    • #1786049

      Elle n’avait "guère" cessé depuis trois milles ans.


    • #1786059
      le 17/08/2017 par Crux Fidelis
      Les géants du web s’allient contre les "nazis"

      Surtout idéologique, si l’être humain n’est pas encore trop aliéné cela ne devrait pas trop dépasser ce stade. Certes parce qu’ils ne leur restent plus que les slogans et les symboles, ils pourraient devenir violents mais quand on voit l’effet des tweets comme celui d’une certaine Eléonore et la réponse de Kévin Mayer on se dit qu’on est tranquille. Voyant comment un clin d’oeil sarcastique au " black is beautiful " en version blanche a ramené tous les walking deads de gauche a gratté l’os, on ne peut pas bouder notre plaisir.
      La réponse de Kévin Mayer est parfaite, avec la délation en plus, tout est parfait. Ces mêmes personnes qui sont idéologiquement sans race mais qui physiquement l’amalgame et l’hurle sur tous les toits quand il s’agit du pouvoir. Aux Etats-unis et aujourd’hui en France, pour ces gens là, comme dans toute la culture musicale, l’homme blanc a le pouvoir et restera donc toujours un enc****. On ne sait pas lequel, on ne sait pas qui, c’est un ensemble. Seul le blanc renié et balance ne trouve grâce à leurs yeux. Le Maire de New York enlève une plaque rendant hommage au Maréchal Pétain, là c’est 10 sur 10. On pourrait même porter plainte parce que cette honte était collé au béton de New York depuis combien de temps ? Inadmissible.
      Cela fait 120 ans que les amérindiens sont enfermés dans leurs immondes réserves et c’est peut-être enfin sous le mandat de Mister Trump qu’on va enfin se dire que ces saloperies de blancs devraient les en sortir et les intégrer au gouvernement. Curieusement, aucunes réclamations à ce sujet, j’espère que pour leurs crédibilités ils ne vont pas trop tarder. Parce que leur délire jacobin du " pas de race, y’a que la race humaine mais certaines valent plus que d’autres " sans sortir des slogans, les fils risquent de se toucher copieusement pour les walking deads. Restons vigilants tout de même, attentifs ensemble, d’autant qu’ils arrivent souvent de derrière


    • Oui nous sommes toujours en guerre, depuis 1945.


  • #1786043
    le 17/08/2017 par Silence Radieux
    Les géants du web s’allient contre les "nazis"

    Qu’ils fassent le menage ! Nous aussi on y verra plus clair. (Y’a quelques petites coquilles dans l’article).


  • #1786052

    Dailystormer.com cela a toujours ete extrement fun. C est un Charlie de droite. L humour en plus.

     

  • #1786061

    Il me semble que nous revivons (pour ceux né avant 1970) un remake du début de la fin de l’URSS. En effet à partir du début des années 80 les medias sovietiques (la Pravda entre autre) ne diffusaient que les informations autorisés et fournie par le pouvoir en place.
    Aucun débat ne pouvait avoir lieu et tout discours contraire à la doxa etait rigoureusement réprimé...
    ... Jusqu’ à un certain 9 novembre 1989.
    L’Empire va lui aussi connaitre son 9 novembre !!!

     

    • #1786251

      Ce n’est pas la même chose, de faire tomber les murs d’un Empire en plein doute, et d’ériger des frontières protectrices. Le capitalisme occidental a bien profité de la chute de l’URSS. Aujourd’hui il s’attaque aux derniers réduits de civilisation européenne. Reformulons ta prophétie : nous arriverons à faire tomber l’Empire lorsque nous autres (ouest-européens) fieffés individualistes qui avons inventé le libéralisme, trouverons la force et la volonté de nous imposer une discipline, une culture, une frontière, une souveraineté, une loi. À mort le nihilisme !


    • #1786270

      Sauf que l’URSS et le communisme "entravaient" uniquement la liberté de leurs citoyens (traîtres du marxisme et autres infiltrés du NOM) ! On a fait à l’URSS ce qu’on a fait à l’Ukraine et ce qu’on fait actuellement au Vénézuela et toute autre nation non alignée sur le NOM ...


  • #1786083

    Le site ER utilise justement Cloudflare, non ?

     

  • #1786085
    le 17/08/2017 par nanothermite
    Les géants du web s’allient contre les "nazis"

    J’ai lu par ailleurs (non vérifié) que le maire de Charlottesville était le colistier de la Clinton à la présidentielle. Il n’a pas fait intervenir la police lors des événements (!). Nul doute que la fameuse équipe Soros & Co a encore rémunéré des manifestants contre ceux appelés d’extrême droite.
    C’est cousu de fil blanc.

     

  • #1786106

    Hahaha, bravo ! On attend impatiemment la mise au pilori de Jonathan Schutz Staffel News de notre côté de l’Atlantique. Merci aux démocrates 2.0 ;)


  • #1786162
    le 17/08/2017 par Un Bourguignon
    Les géants du web s’allient contre les "nazis"

    Ça ferait presque rigoler en fait, si ça ne mettait pas en lumière les dérives sécuritaires auxquelles nous assistons déjà. Quelle est la prochaine étape ? Un SJW de la Sillicon Valley qui nous coupe le courant, furieux qu’on dénonce un peu trop Soros, les lobbies ou bien notre merveilleuse société moderne ?

    Dire que ces gens, en plus, se prennent pour Jean Moulin.... Dites, vous croyez que je peux devenir un grand combattant de la liberté en dénonçant les nasheeds djihadistes sur Youtube ? Ou bien en hackant le site officiel du gouvernement de Corée du Nord ?


  • #1786287
    le 18/08/2017 par Josselin Bigaut
    Les géants du web s’allient contre les "nazis"

    Qu’est-ce que le dailystormer si ce n’est pendant américain de democratieparticipative.biz ?


  • #1786321

    D’un pont de vue légal, cette attitude des "géants du web" semble relever du refus de vente ou de prestation.

    En France, l’article L121-11 du Code de la consommation dispose qu’« est interdit le fait de refuser à un consommateur la vente d’un produit ou la prestation d’un service, sauf motif légitime ». Cela signifie qu’un professionnel n’a pas le droit de refuser de vendre un produit ou une prestation de service à un consommateur.

    Qu’en est-il aux U.S.A. ?


  • #1786339

    Et le "pas d’amalgame" ? Ah non, pas là ?


  • #1786453
    le 18/08/2017 par envolées_des_incultes
    Les géants du web s’allient contre les "nazis"

    C’est tout bon pour nous.
    .
    S’ils en arrivent à ces extrémités, c’est bon signe. C’est le signe que les réveillés sont de plus en plus nombreux, et que, soucieux de ne pas les laisser s’organiser, les monopolistes leurs coupent la voix.
    .
    Merveille des paradoxes, en cette période d’hyper-techno, nous allons revenir aux papiers ds les boites aux lettres, avec un travail de terrain obligé, et ils ne pourrons plus suivre.
    En agissant ainsi, Ils obligent leurs adversaires de plus en plus nombreux à s’enfoncer dans l’ombre.
    .
    On saura à présent que tout ce qui restera en ligne ne sera rien de plus qu’une illusion, une opposition contrôlée. Ça va nous aider à faire le tri.


  • #1786463

    La plupart des marches militaires allemandes sont antérieures au régime hitlérien et ont, pour certaines, simplement été revisitées...
    Musique très entraînante, par ailleurs.
    D’une manière intemporelle, on pourrait dire :
    - les anglo-saxons pour les mélodies,
    - les français pour les textes,
    - les allemands pour la musique militaire...
    et alors !
    Allez écouter quelques morceaux cités dans la fenêtre, juste pour emmerder le monde...


Commentaires suivants