Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Municipales au Venezuela : carton plein pour Maduro

"L’héritier de Chávez semble redevenu le maître du jeu"

Le parti chaviste a remporté plus de 300 mairies sur 335. Le président vénézuélien a annoncé que les principaux partis d’opposition ne pourront pas participer à la présidentielle de 2018 du fait de leur appel au boycottage des municipales.

 

Sous la statue du héros national, Simon Bolivar, le président Nicolas Maduro ne cachait pas sa joie dimanche soir à Caracas devant une foule de partisans. « Nous avons gagné plus de 300 des 335 mairies du pays. » Le Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV, le parti chaviste du nom du prédécesseur de Nicolas Maduro, Hugo Chávez) en dirigeait jusque-là 242.

La coalition de l’opposition, la Table de l’Unité démocratique (MUD), ne présentait pas de candidat. Les principaux partis, Voluntad popular (Volonté populaire), Primero justicia (d’abord la justice) et Accion democratica (Action démocratique), avaient appelé au boycottage du scrutin. Dans de nombreuses circonscriptions, plusieurs candidats de l’opposition se présentaient sous les couleurs des autres partis de l’opposition, UNT, AP, Copei ou le MAS. L’opposition s’est ainsi assuré une éclatante défaite.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Maduro résiste ! Voir sur E&R :

Comprendre la situation au Venezuela avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1859014

    Que penser de ce scrutin, si ce n’est que c’est loin du vrai chavisme ? Je me demande combien l’opposition a négocié cet abandon du peuple...

     

    • #1859024
      le 11/12/2017 par réGénération
      Municipales au Venezuela : carton plein pour Maduro

      Les contre-attaques de l’Étoile Noire ne font que des flop sur la Planète Bleue.
      L’armée des Ewoks est en marche.
      Comprenne qui pourra.


    • #1859076

      @réGénération

      A votre place j’éviterais de m’identifier à l’Alliance rebelle de Star Wars car dans les faits celle-ci représente l’inverse de ce que vous pensez qu’elle représente...


    • #1859080

      Que veux tu dire ton commentaire est incompréhensible.....


    • #1859111
      le 11/12/2017 par matrix le gaulois
      Municipales au Venezuela : carton plein pour Maduro

      @ Mort de rire

      La guerre des étoiles, loin de la bouse commerciale que c’est devenue, a été une excellente trilogie travaillant les mythe Campbellien du héros aux mille visages et du mono-mythe en transposant l’ossature de l’ensemble des légendes et des contes connus dans un seul univers. L’archétype du héros, l’archétype de la princesse, l’archétype du seigneur du mal, l’archétype de l’anti-héros qui trouve la rédemption. Ce serait bien de ne pas salir le cinéma américain des années 70-80 en l’assimilant aux turpitudes du monde actuel ; une époque qui était différente de la nôtre où les USA, sortant de la guerre du Vietnam et pas encore engagés dans la guerre du Golfe, faisaient un cinéma qui pouvait présenter un intérêt philosophique et moral bien supérieur à ce qu’était le cinéma français déjà à l’époque où à ce qu’est devenu le cinéma U.S. actuel.
      Blade Runner, Robocop, Alien, Starship Troopers, Full Metal Jacket, Terminator, Zombies etc. étaient de bons films, non seulement agréables à voir, mais bien plus intéressants à regarder quand on est jeune et que l’on découvre le monde que quelque autre entrée en matière que ce soit.

      La morale du film : les bons résistent à une grande puissance impérialiste oppressive et l’emportent à la fin car ils sont aidés par une entité quasi-divine qui ne dit jamais son nom (la force), les mauvais, eux, soutiennent l’empire et finissent par perdre.

      Dans Terminator : la science sans conscience éradiquera l’humanité de la terre. Dans Alien : le capitalisme estime que l’humain vaut moins cher que des monstres inhumains et purement destructeurs capables d’anéantir toute vie. Ce sont des évidences pour des gens comme vous et moi, mais ça ne l’est pas forcément pour quelqu’un qui est encore tout jeune et qui ne sait pas encore comment le monde fonctionne. Je suis sûr que ce genre de film, désolé de le dire, a peut-être encouragé plus de gens à aller vers la dissidence et à lire des livres que ces livres eux-mêmes.

      Le cinéma hollywoodien actuel est nul précisément parce qu’il a perdu cette sagesse que l’on trouvait dans les grands films de cette époque (aujourd’hui : c’est élection divine (Harry Potter), jouissance destructrice (les films de superhéros) et dépravation (50 nuances de gray)). Mais ce serait bien de ne pas tout mettre dans le même sac. J’ai adoré les premiers starwars, pas les nouveaux, et je ne suis pas un esclave ravi de suivre le système pour autant.


    • #1859150

      Bien vu matrix le gaulois,

      La guerre des étoiles c´est une trilogie, du grand cinéma, puis je ne sais combien de bouses additionnelles, avec fil d´attente pour voir le film.
      Pareil pour Rocky, il y a le 1, un tout petit peu le 2, le 6 à mon sens, puis le tiroir-caisse. Idem pour Rambo, le 1 puis la réplique fameuse du Colonel Trotman ! Il est dans ton cul ". C´est la force du libéralisme de absolument tout dégueulasser.


    • #1859164

      @ matrix le gaulois,
      Merci d’avoir ramené la pensée de Campbell dans ce tohu-bohu, qui permet à certains égarés de (re)trouver l’endroit du chemin qui prête à se perdre : et de parfaire par la connaissance, le terrain propre à la réflexion.


    • #1859194
      le 11/12/2017 par matrix le gaulois
      Municipales au Venezuela : carton plein pour Maduro

      @ Gilles

      Les films de Stallone sont intéressants parce qu’ils témoignent de l’évolution entre un cinéma des années 70 contestataire vers un cinéma des années 80 de plus en plus pro-système et consumériste (ce qui n’a pas empêché les années 80-90 de donner encore de bons films intéressants à voir avant les assez plates années 2000 et les terribles années 2010 qui sont un calvaire pour quiconque a connu et aimé le bon cinéma de qualité produit au cours des décennies précédentes).

      Rocky 1 était purement dans l’esprit du Nouvel Hollywood : présenter la vie d’un prolo italo-américain, loin des idées reçues sur la maffia ; il a du mal à joindre les 2 bouts, il perd son combat à la fin face à un noir-américain que le système semble avoir un peu plus privilégié, mais il a des amis (son entraîneur), une compagne avec qui convoler et ça, c’est ce dont la majorité des gens a le plus besoin. En soit, ce film a une morale assez saine. On peut être un loser dans un système américain qui n’a d’yeux que pour les gagnants et s’en sortir quand-même bien avec femme et amis. Dès le 2, la morale est toute autre : Rocky doit gagner, le film ne s’intéresse plus à sa petite vie mais à la boxe et uniquement à la boxe et il devient un personnage important parce qu’il gagne. Le 2 est une totale trahison de l’esprit du 1er.

      Et c’est valable aussi pour Rambo, le 1er est un Rocky en plus pessimiste et sombre : le héros est un vétéran qui rentre du Vietnam, qui se fait juger de haut par un flic, qui se révolte et qui finit (dans la version originale) par se faire tuer par Trautman qui a fait de "son poulain" un bon soldat : un héros sur le champs de bataille ... et à peine un sdf sitôt la guerre terminée, un personnage incapable de se re-socialiser (quelque part, c’était Trautman le "méchant" du film, le fautif).

      Dès le 2, on en fait un simili super-héros qui massacre des soldats vietnamiens qui ne font que défendre leur pays. Et je crois que le 4 (John Rambo) est à la fois le pire et aussi le plus intéressant car ce film de 2007 nous résume un peu la situation actuelle : le héros occidental l’emporte à la fin grâce à : une ONG qui dispense la bonne morale + des mercenaires appâtés par l’argent + des "terroristes" birmans (des Rohingyas ?) face à des "méchants militaires birmans" qui, là encore, ne font que défendre leur territoire et qui n’ont envahi personne.

      Une préfiguration du printemps arabe ?


  • #1859021

    Il est où le Capriles ? Il ne faut pas perdre de vue cette crapule. Il est aussi sournois que ses congénères.


  • #1859079

    un pays qui résiste à l’empire,qui n’a pas de base de l’OTAN et qui n’a pas les Rothschild à la direction de sa banque centrale c’est forcément une dictature.


  • #1859096

    Cette victoire écrasante du camp de Maduro, démontre la maturité incroyable du peuple du Vénézuéla frappé de plein fouet par l’hyperinflation organisée par les ennemis du pays que nous connaissons tous ici et que le peuple du Vénézuéla a bien identifiés.

    Viva Maduro !!!


  • #1859140

    Bientôt le cancer...
    Je dis ça, je dis rien ^^

     

  • #1859186

    Une belle quenelle pour les USA et leurs marionnettes Vénézueliennes.


  • #1859251

    Vote electronique plus boycotte et division de l opposition ; ca fait 1 victoire facile
    c est 1 peu comme si on disait que les 66% des electeurs de macron etaient vraiment pour lui
    la victoire de maduro doit donc etre relativise

     

    • #1861838

      Faux ! Celles et ceux qui ont voté Macreux avaient d autres options ! S abstenir ou voter blanc !
      Les couillons qui ont voté pour le transfuge de la finance en prétextant par exemple qu ils ont fait barrage au FN se deballonnent en réalité des conséquences de leurs votes de merde à moindre frais !
      A partir du moment où tu as voté pour un candidat, tu peux toujours trouver les prétextes que bons te semblent par la suite, tu l as bel et bien cautionné dans les faits !!
      Personne n est obliger de voter pour un candidat ou soi disant contre un autre, celles et ceux qui procèdent ainsi sont en réalité, je le répète, des deballonnes et des hypocrites !


  • #1859376

    Té , ça me fait bien plaisir putaing...


  • #1860008

    Bravo au Presidente. On sent l’aura de Chavez qui fait grandir la sienne.