Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand BHL faisait l’éloge de Weinstein

Pour avoir défendu Polanski...

L’enthousiasme qu’avait manifesté Bernard-Henri Lévy à l’égard d’Harvey Weinstein pour sa réaction à l’affaire Polanski, a refait surface sur les réseaux sociaux, à l’heure où le producteur est lui-même empêtré dans un scandale sexuel.

 

En plein scandale sexuel concernant Harvey Weinstein, un certain nombre d’internautes ont exhumé des réseaux sociaux des propos élogieux de Bernard-Henri Lévy à l’égard du producteur hollywoodien... pour sa défense de Roman Polanski.

Le philosophe français n’avait en effet pas tari d’éloges envers le producteur, qui avait soutenu le réalisateur franco-polonais menacé d’extradition vers les États-Unis, où il est poursuivi pour un viol présumé commis il y a 40 ans.

« Bernard-Henri Lévy [...] a souligné qu’Harvey Weinstein fit partie des rares Américains qui, au moment du lynchage de Roman Polanski, furent du bon côté de la barricade et s’opposèrent avec force aux modernes Sorcières de Salem », pouvait-on lire notamment dans un article publié en 2012 sur le site de La règle du jeu, revue littéraire fondée par BHL, concernant le film Le serment de Tobrouk (réalisé par l’écrivain français et distribué aux États-Unis par Harvey Weinstein).

L’ironie du choix du philosophe aventurier d’évoquer l’affaire Polanski, pour faire l’éloge d’un homme lui-même accusé quelques années plus tard de multiples agressions sexuelles, a été soulignée sur les réseaux sociaux, ainsi que par Les crises, blog spécialisé dans les questions économiques animé par Olivier Berruyer.

 

 

La chute du « Dieu » d’Hollywood

Décrit comme un « faiseur d’Oscars », le producteur Harvey Weinstein a longtemps été un incontournable d’Hollywood et de la politique (il a notamment apporté un soutien financier à la campagne présidentielle de Hillary Clinton). Meryl Streep le surnommait notamment « Dieu »... jusqu’à sa récente chute.

Le producteur a en effet été licencié le 8 octobre de la Weinstein Company, entreprise qu’il avait cofondée avec son frère, à la suite d’un immense scandale sexuel qui aura eu raison de son influence sur l’industrie du cinéma américain. Une enquête du New York Times a révélé au moins huit accords à l’amiable passés pour étouffer des allégations de harcèlement sexuel, notamment avec l’actrice Ashley Judd, forcée de le regarder prendre une douche dans sa chambre d’hôtel.

D’autres accusations, exprimées notamment par les actrices Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow, Asia Argento, Rosanna Arquette et trois autres femmes, ont été portées depuis contre l’homme d’affaire, qui se concentre désormais sur sa défense.

En lien, sur E&R :

BHL, Weinstein et les autres, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1821901
    le 18/10/2017 par Mort de rire
    Quand BHL faisait l’éloge de Weinstein

    Ah oui ce fameux texte ou le génial (((BHL))) nous disait penser d’abord aux souffrances du peuple syrien... Aujourd’hui encore je ne puis empêcher de me marrer à la simple évocation de ces écrits.


  • #1821914
    le 18/10/2017 par Justice
    Quand BHL faisait l’éloge de Weinstein

    Hollywood est en train de dévoiler son vrai visage :
    celui de Pedowood, et on est qu’au début du déballage, qui s’accélère, de jour en jour... l’effet domino est en marche, et n’est plus à stopper, avis de tempête annoncé...


  • #1821923

    C’est ce qui s’appelle savoir faire la chaine...BHL et le ’bon côté’, tout un programme...Ce mec a signé un pacte germano-soviétique de non-agression avec la honte...

     

    • #1822010

      Faux ! Béachel signe l’Accord Haavara 2.
      Cette deuxième mouture est plus élargie et complète, et comprend à présent également la France.
      En fait, elle comprend maintenant tous les anciens de l’AXE (membres ou simplement collabos).
      "AXE", ancien nom de l’Union Européenne.


  • #1821939

    On sait très bien que BHL ne se trompe jamais ,c’est ce qu’on appel avoir du nez .Il serait peut être meilleur pour la truffe ,donc plus utile .

     

    • #1822014

      D’où ce mec tient il sont pouvoire,pouquoi lui ? Il est chez lui partous, fait la guerre quand il veut où il veut.
      J’ai demandé à mon fils qui à 5 ans ce qu’il veut faire plus tard, il m’a dit :
      "Moi quand je serais grand je voudrais devenir BHL comme travail, pour être le plus gros fils de pute sur la terre, hahahaha". Pas sympa pour sa mère, en même temps pour mettre au monde une ordure pareil, faut bien être pourri de l’intérieur, aussi je me demande si elle ne la pas eu avec mon beau père.
      C’est pas possible c’est pas mon fils ! Decidément l’internet est une autre époque.
      Ps : J’écris des pièces de théatre qui ne veront jamais le jours ;-)


  • #1821965

    Les viols de paul sans slip maintenant sont avérés et le premier a mis fin à la carrière de l’adolescente. Je suis en train d’étudier les autres affaires.
    Je ne prends pas les dires de ce philosophe ou plutôt idéologue à la légère, c’est un assassin responsable en partie de millions de morts surtout sémites d’ailleurs.
    Pour le producteur, c’est bien moins grave, les accusatrices étant toutes des traînées connues. L’ancien soutien de la strip est plus embarrassant.


  • #1822057
    le 18/10/2017 par Patatepoilue
    Quand BHL faisait l’éloge de Weinstein

    Il y a plein de gens qui dénoncent, tout d’un coup. Tous en même temps.
    Bravo pour les gens qui dénoncent... mais je me demande... pourquoi tous là, maintenant ?

    Il n’y a pas longtemps, on nous cassait la tête ici au Québec avec la "culture du viol" . Il y avait eu alors plusieurs objections et critiques à ce sujet.
    Et là, aujourd’hui, un nouvel article sur le sujet :
    http://www.journaldequebec.com/2017...
    http://ici.radio-canada.ca/nouvelle...

    Une "idéologie" qu’ils veulent qu’on entre dans notre tête. Selon moi, la "culture du viol" vient généraliser le problème sur l’ensemble d’une population, au lieu de viser les agresseurs eux-mêmes. Je me trompe ?

     

    • #1822158
      le 18/10/2017 par Que Toute Chair Fasse Silence
      Quand BHL faisait l’éloge de Weinstein

      Non, vous ne vous trompez pas parce que les féministes se heurtent à une réalité qu’elles refusent de voir : les harceleurs (le type qui te suit dans la rue, le "hey madmoiselle ! oh salope !", le type qui insiste lourdement etc...) sont majoritairement des "racisés" pour reprendre leur charabia. Ça pose problème au féministes qui sont avant toute chose des antiracistes. C’est une contradiction fondamentale de laquelle elles ne peuvent pas sortir sans fracas.


  • #1822083

    "...ont été portées depuis contre l’homme d’affaire, qui se concentre désormais sur sa défense."

    C’est sûr qu’il va falloir qu’il se concentre maintenant... Et beaucoup.

    Question : combien de temps va-t-il falloir pour que nous revoyions Botul à la télé ou que nous l’écoutions de nouveau à la radio ? N’importe quel homme avec un peu d’honneur et de dignité aurait choisi, à sa place et avec ses casseroles ( on ne les compte plus ), de disparaître des media et d’aller cacher sa honte dans une caverne, au bout du monde. Ce serait la réaction normale d’un homme normal. Affaire de "common decency". Seulement voilà, ce n’est pas un homme normal : il n’a honte de rien. Car il n’a ni honneur, ni dignité. Et que dire des media qui vont continuer à l’inviter ? Je préfère me taire...


  • #1822099
    le 18/10/2017 par Un ploemeurois
    Quand BHL faisait l’éloge de Weinstein

    Lisez Hervé Ryssen et Laurent Guyénot, si vous n’avez encore tout saisi.

    Mon salut à eux deux.


  • #1822285

    Bhl, Weinstein, Polanski....
    He, ho ! La famille, c’est sacré !