Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand le "Che" tenait des propos racialistes !

Les citations sont extraites de L’histoire vécue, l’autobiographie de Pierre Clostermann parue chez Flammarion en 1998 (pp. 207-208) :

 

Fin février 1965, le président algérien Ben Bella convia l’aviateur et industriel français Pierre Clostermann à un séminaire afro-asiatique pour les affaires économiques. Lors du banquet attingent, l’ancien « héros de la France libre » se trouva placé à côté du nouvellement célèbre Ernesto « Che » Guevara avec qui il devisa de longues heures pendant et après le repas. Le révolutionnaire, qui venait de combattre à la tête de 125 guérilléros cubains comme encadrement des tribus Balubas et Batékés, lui confia sans détours son opinion sur les Africains :

« Il revenait d’Afrique où il avait mené le combat à la fois contre l’ONU au Katanga et contre Tchombé tentant d’organiser une réaction à la mort de Lumumba (…) Che avait vite compris, m’a t-il dit, que les Africains ne combattaient que pour massacrer les sans défense et pour piller. Inutile de leur parler d’idéal et d’indépendance. La chute d’Atshoma qui était sa base arrière bien fortifiée, confiée à un certain Kabila, couard, incompétent et vénal qui l’avait vendue aux Indiens de l’ONU, avait fini de l’écœurer et de lui démontrer qu’une révolution libératrice de l’homme était impossible dans ce continent trop vaste et affligé de forces centrifuges (…) à mes objections, il répondait que les Africains étaient décevants, incapables de raisonner à long terme, d’une sauvage cruauté atavique et aveugle. Rien à voir avec les plus pauvres des prolétaires d’Amérique du Sud, probablement parce qu’ils avaient du sang européen dans les veines, quoique presque tous métissés à l’exception des Argentins et des Chiliens (…) il m’a répondu, et je ne l’ai pas oublié venant de lui, que l’on pouvait toujours accuser les nations coloniales avec leurs frontières découpant l’Afrique au mépris des ethnies et de la géographie, mais que, même dans cent ans, ils seraient incapables de prendre en main leurs propres affaires sans revenir aux mœurs tribales du XVIII° siècle. La notion de démocratie serait toujours « manière comique des Blancs ».

« Ceux que vous rencontrez à l’ONU ou dans les ambassades baisant la main des dames ne font que nous singer pour nous faire plaisir ou obtenir des fonds ! »

En conséquence de tout cela il allait rentrer à Cuba et changer, non point de philosophie, mais d’objectif...

Voir aussi, sur E&R :

L’Amérique latine et l’Afrique, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2115623

    Le Che un pur, et un grand bonhomme ! Mélenchon à côté, fait figure de piètre charlot !


  • #2115648
    le 05/01/2019 par tché donc
    Quand le "Che" tenait des propos racialistes !

    La logique veut donc que les Africains vivent en Afrique et les Européens en Europe.
    La démographie galopante africaine partout dans le monde n’existait pas avant que les Européens n’apportent leur conception du monde et leurs médicaments à l’Afrique.
    Toute seule, comme le fait la jungle, l’Afrique prend soin de ses enfants.
    Les destins sud-africains et rhodésiens sont un vivant témoignage de l’incompatibilité culturelle de l’Europe et de l’Afrique.
    L’image du Che sur les t-shirts et affiches est l’apanage d’un groupe qui punit sévèrement l’utilisation de cette image. Dommage. On pourrait ajouter l’une ou l’autre de ces petites phrases assassines sous l’effigie de ce chouchou des antifas.
    Il paraît que ce Che et fidel Castro ne s’entendaient pas si bien que ça ?
    https://www.swissinfo.ch/fre/econom...


  • #2115649

    Chacun s’enrichit par ses expériences.
    Le Che semble ne pas être le seul à juger ainsi les réalités de l’époque.
    L’Afrique a ses cultures, ses rites, ses concepts, ses climats, ses discontinuités, ses enclavements, et il faut en tenir compte, car ceci explique cela.

    Thémistoclès


  • #2115669

    Politiquement il avait totalement raison ! La France-a-fric est toujours là et la situation ne fait qu’empirer avec l’arrivée des prédateurs imperialos-sionistes qui, devant L’installation de la Chine et de la Russie , ont accélérés le processus de chaos en important et en créant des bandes terroristes dans les pays convoités afin de renforcer leur présence !
    Et le constat est terrible , les africains sont incapables de s’unir et de combattre efficacement les prédateurs mondialistes qui dépècent le continent !!

     

    • #2115718

      Vous n’avez pas tout compris. Si la Chine comme la Russie se mêle de l’Afrique c’est aussi pour éviter que l’américano sioniste prenne possession d’un trop grand nombre de richesse qui accroitrait sa domination.
      Ce sont des siècles de stratégies géo-politique qui hélas alourdisse l’ardoise pour une révolte potentiel provenant de l’afrique.


  • #2115673
    le 05/01/2019 par Des uns et des autres
    Quand le "Che" tenait des propos racialistes !

    Toutes les personnes qui sont allés bosser en Afrique en reviennent en général en faisant le même constat, sauf les assocs humanitaires, dont les membres ont besoin de continuellement nier la réalité pour pouvoir dorer leur égo de "grands sauveurs de l’humanité".
    Cela dit, il y en a là-bas qui essaient vraiment de développer leurs pays et de redonner sa dignité à l’Afrique. Leur combat est grand et honorable : ils font tous les jours face au tribalisme, à la corruption et aux populations elles-mêmes, qui n’y mettent pas toujours du leur, et ils sont bien sûr férocement contre le départ des africains pour les pays occidentaux, car ils savent que cela en réalité nuit à leur peuple et à leur pays...
    Dernière remarque, avec l’énorme masse que nos gouvernements d’occupation ont fait venir sur nos territoires, on peut légitimement s’attendre au pire dans les années à venir.

     

    • #2115731

      Je rejoins ce que vous dites, j’ai vécu quelques temps en Afrique étant plus jeune, et tous font le même constat. Je me réfère surtout aux retours des personnes plus cultivé ayant plus de recule qu’un simple travailleur expatrié dont le seul but était l’augmentation de salaire en bossant pour total ou autre, ainsi que ma propre expérience.
      Tous nos points de vue se rejoignent, après d’autres en tirent une conclusion plus affirmative et sans réel fondement pour établir un constat racialiste. Je pense plus qu’il est d’ordre culturel et passif historique de racialiste.
      Ce que le Ché pointe du doigt n’est pas anodin et une réalité, si tel n’était pas le cas, en plus de 5 siècles il en aurait été autrement pour l’Afrique.
      La culture historique peut permettre des sursauts idéalistes, j’espère quand même qu’il en sera de même pour d’autres peuples à travers le monde.


  • #2115674

    J’étais trop jeune à l’époque pour être un fanatique de Guevara (je suis né en 1956) mais je ne trouve pas ses propos particulièrement racistes ou racialistes, tout au plus font-ils preuve d’une lucidité peu commune dans les années 60.

     

    • #2115795

      Titus le Che n’a pas dit bête et méchant mais je pense qu’il a décrit des faits précis de manière honnête et sans tabou ce qui laisse penser justement qu’il n’avait rien de raciste. Si les faits décrit par ce dernier étaient faux, la oui j’aurais tout de suite penser qu’il était raciste.


    • #2115930

      @Ed

      Che Guevara a dit que les Noirs étaient « incapables de raisonner à long terme », c’est-à-dire bêtes, et « d’une sauvage cruauté atavique et aveugle », c’est-à-dire méchants.


    • #2116113

      Au début du texte, je pensais aussi qu’il mettait en cause la culture africaine. Mais quand il a parlé de sang européen forcer de constater qu’il ciblé la génétique et donc la race.


    • #2116754

      Ce sont des propos rapportés Mehdi.


  • #2115681

    Le Kabila dont parle Che Guevara ne serait-il pas Laurent-Désiré Kabila, ancien rebelle congolais soutenu par le Rwanda de Kagame pour renverser Mobutu et permettre au Rwanda de dominer le Congo avec notamment comme ancien chef-d’état major James Kabarebe qui est aujourd’hui ministre de la défense du Rwanda ?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/James...

     

    • #2115773
      le 05/01/2019 par toto la ciboulette
      Quand le "Che" tenait des propos racialistes !

      J’ai lu une biographie du Che où il assassinait ce Kabila dont le fils à le pouvoir actuellement dans l’ancien Zaire, il pestait après lui car ce Kabila était plus souvent au Kenya voisin à ce dorer la pilulle et à trombiner des putes qu’à faire de la résistance, pour lui, il serait un furur dirigeant complètement corrompu.

      C’est peut comme Louis Ferdinand Celine qu in’a rencontré qu des vas-t-en guerre comme BHL.


  • #2115687

    Bonjour
    Le Che a exprimé un point de vue sociologique. Il n’a pas jugé la race, l’individu.
    Le fait est que les africains ont été initiés au monde avec la colonisation qui est loin d’être un bien en soi, mais parfois même le mal fait du bien quelque part.
    D’ailleurs, depuis, on voit bien que les africains ont beaucoup progressé. Leur conscience politique est très élevée.
    Il y a des moments dans l’histoire où tous les peuples ont vécu dans l’ignorance. ce fut le cas de l’Europe, entre autres.
    Ce n’est jamais la race qui est en cause, mais la conscience d’appartenir fortement à une société efficace. La science a démontré que les cerveaux des hommes sont les mêmes dans toutes races confondues.
    Par conséquent, cela innocente le Che.

     

  • #2115695

    Il y a là un constat que ne renierait pas B. Lugan, c’est une réalité qu’il faut prendre en compte, les cris d’orfraie n’y changeront rien..


  • #2115704

    Aux dernières nouvelles Besancenot en a perdu sa moumoutte !!


  • #2115717

    Ce n’est pas à proprement parler du racisme.

    C’est constater des conséquences, en l’occurrence négatives, de l’enracinement de coutumes culturelles inappropriées, tribales, etc, qui mettent du temps à s’effacer, vu la taille du continent.

    C’est comme coller des niqab burka aux femmes partout où on va, c’est négatif, très désagréable, désespérant, on peut le dénoncer, mais ce n’est pas du racisme, simplement une constatation de mauvaises habitudes culturelles bien trop enracinées.


  • #2115726

    Dans ce qui est dit ici il n’y a pas de propos racialiste à proprement parler. Les médias mainstream l’auraient crié comme tel c’est certain, mais le Ché fait en réalité un constat qui tient plus du passif culturel africain qu’à proprement parler de race. Provenant de son expérience et de son vécu.
    Hélas on ne peut que lui donner raison du simple fait qu’il n’y a eu aucune révolte sur tout le continent Africain durant des siècles. Tous n’ont eu d’idéal de démocratie, mais plus le gain personnel.
    L’Afrique représente un continent avec une multitude d’éthnie à travers l’histoire.
    Le fait qu’il n’y ait pas eu une plus grande proportion d’unicité dans divers pays d’Afrique fait qu’il n’y pas d’idéal qui ait pu le temps d’émerger je suppose.

     

    • #2120300
      le 10/01/2019 par envolees-des-incultes
      Quand le "Che" tenait des propos racialistes !

      Bien sûr que ce sont des propos racistes, ou racialistes, si vous préférez.

      Ça vous défrise les poils du fion pour que vous tentiez d’esquiver la terminologie qui convient ?

      Ne connaissant pas le Ché, je l’imaginais se basant sur l’impérialisme pour parler du racisme, car les deux sont étroitement et inextricablement liés.

      Partout où l’impérialisme est absent, il n’y a pas de racisme, car les conditions de son existence sont absentes. Qu’il vienne du bas ou du haut, l’impérialisme créé le racisme par les injustice qu’il sème derrière lui.

      Immigré ou un colonisateur, même combat : profiter d’autrui est leur raison d’être. Il y a en commun chez les deux, un profil psychologique type, et les deux diffèrent uniquement par l’apparat. Mais au fond, tous deux sont opportunistes, pillards, et destructeurs, tant sur le plan matériel, qu’immatériel, consciemment ou inconsciemment.

      Ça n’est pas étonnant de constater que ceux qui en sont les plus grands promoteurs, sont les descendants de ceux qui ravagèrent l’Europe au néolithique, en prétextant, déjà à l’époque, d’un retour sur leur terre pour justifier l’envahissement via les Balkans, puis la mise en esclavage et la destruction des peuples qui se trouvaient là..

      Qui a dit que l’histoire ne repasse pas les plats ?


  • #2115744

    D’accord... Dénombrons le nombre d’insurrections européennes qui ont rendus les peuples européens maîtres de leurs destins... 1789 étant un leurre, bien sûr. Toutes les masses se valent, et ont à leurs têtes des tyrans masqués ou pas, organisés c’est sûr (sauf rares exceptions). Une bonne fois pour toute, l’Afrique n’a rien demandé aux autres et les peuples insurrectionnels dans l’âme n’enchaînent pas des Sarkozy, Hollande et Macron succésivement comme patrons de leurs affaires si réellement ils entendent être libres et non dominés... Les masses sont à la masse, malgré elles, hélas.
    Le "Che" quant à lui, perdait son temps avec ses armes et ses chimères, devenant un faux emblème de la voix à suivre (voyez-le sur les t-shirts)... son action n’a rien fait germer de décisif dans les faits en Amérique du Sud qui fut un terrain de jeu économique et géopolitique pour les puissants que l’on connaît... Même jeu en Afrique, berné par ses élites. Prenez la Tunisie, le marasme continue comme la corruption et la vie dure sans perspectives. Les Africains ont d’abord résisté aux occupants (ce qu’on omet de rappeler), vaincus ils étaient loin d’imaginer le supplice qu’allaient vivre leurs descendants !


  • #2115750

    Merde alors ! Moi qui croyais que les zoulous massacraient les fermiers blancs uniquement par amour de la terre bien travaillée...


  • #2115785

    Il faudrait déjà se mettre d’accord sur la définition du racialisme. Si l’on caricature en posant que c’est la race qui détermine nos comportements (hérédité etc..), le discours du Che est racialiste. Et alors ?
    Le hutu qui découpe son beau frère tutsi à la machette sur fonds musical de Radio Mille Collines aurait réglé son problème différemment s’ils avaient grandi dans une banlieue parisienne. Il le fait parce que c’est ainsi, c’est la coutume, la tradition. On découpe d’abord, on reconnecte les rares neurones ensuite. C’est du socio-culturel.
    Le racialisme n’a de sens que s’il a pour unité de lieu le pays d’origine.
    Tu vas au Cameroun, le gars bien sapé haut fonctionnaire à coté de qui tu déjeunes t’explique que dans son village on frappe les chiens à mort avant de les bouffer, la viande n’en n’est que meilleure...A Paris il va chez Hippopotamus et se tient à carreau.
    La question est : pourquoi l’africain est-il à ce point prisonnier de certaines traditions ? Oui mais que dire des français qui de laissent déposséder des leurs sans broncher, dans une adoration du veau d’or savamment orchestrée..
    Vaste débat….


  • #2115800

    La démocratie ne convient pas aux Africains : leur conscience politique les ramène invariablement à l’ethnie ou, au mieux, à la famille élargie ( Maghreb)... ne pas oublier que l’Afrique fut des siècles durant un continent de villages, la notion d’Etat ou de nation ( ou d’Etat nation) et de frontières leur étant très récente...

     

    • #2115973

      Bonjour tu parle du pays noirs quand tu dit qu’il y avait des Village la ???
      Parce que si c’est pas le cas lol je te montre des liens des villes du Royaume Berbère Numide qui ont 3000 ans (en France il y avait rien a cette époque ) ou des villes Carthaginoise qui est un empire Punico-berbere
      Dailleurs le mot Afrique qui viens du nom dune tribu berbère (ifrikyen) qui désigné seulement a l’antiquité par les grecs l’actuel est Algerien et la Tunisie

      si tu veux des références tape les mots clefs : Medracen , Massinissa , Cirta , Tiddis , Dougga ect ect ect

      ET JE NE PARLE PAS DE L EGYPTE


    • #2116232

      la democratie ne convient à personne si tu avais lu "La republique " de platon et Socrates .
      elle donne le pouvoir a celui qui parle ( ment ) le mieux et mene a la tyrannie .
      Elle n a jamais fonctionné depuis l’ere athenienne jusqu a nos jours


    • #2116292
      le 05/01/2019 par démo-pass
      Quand le "Che" tenait des propos racialistes !

      @ Truc : très bonne réponse qu’on n’entend trop peu .


    • #2116343
      le 06/01/2019 par démo-pass
      Quand le "Che" tenait des propos racialistes !

      ... qu’on entend trop peu *


  • #2115840

    Cent ans je sais pas, mais 60 ans après effectivement, ils bouffent toujours des galettes d’argile les mecs, et acceptent d’être payés 1 euro par jour.

    La jeunesse africaine on l’attend toujours !

     

    • #2116006

      La jeunesse africaine en Afrique tu veux dire.
      Parce que la jeunesse africaine en France, on ne l’attend plus, on l’a. Et c’est franchement décevant. (pour rester poli)


  • #2115923

    Tout culturaliser, contextualiser est un raisonnement typiquement féminin. La culture, les mœurs, les valeurs, l’organisation politique et civilisationnelle s’appuient fondamentalement sur un substrat génétique, pas exclusivement, mais il est décisif. Il est déterminé lui même par une longue évolution dans un endroit géographique donné. Les descendants de Chinois du nord, Coréens et Japonais sont devant les Européens du nord dans les études en Occident même. Des études de QI faites par des blancs disent que les asiatiques du nord sont les peuples avec le plus haut QI. Les Italiens du centre et du sud ont de très fortes origines moyen orientales qui datent de l’âge du bronze, ils ont à bien des égards un comportement très proche de celui des moyen orientaux/nord Africains : mafia, corruption, trafics, beaux parleurs, comédiens etc...
    Les descendants d’africains dans tous les continents et dans tous les contextes culturels ont très souvent un même comportement : misère, oisiveté, rap, danse, culture hip hop, même codes sociaux etc...

    Le déterminisme joue un rôle décisif dans les comportements, les aptitudes, les personnalités, les goûts etc...
    Vous ne ferez jamais de petits Guinéen de parfaits ingénieurs aéronautiques.


  • #2115949

    à ce post je renvoie celui là.
    https://www.egaliteetreconciliation...


  • #2115954
    le 05/01/2019 par Atos, Portos, et Aramis
    Quand le "Che" tenait des propos racialistes !

    Il place malgré tout le sang plutôt que la culture comme point decisif. Donc on reste dans le racialisme ici.


  • #2115962
    le 05/01/2019 par social donc national
    Quand le "Che" tenait des propos racialistes !

    Tient donc, les mêmes conclusions que Bernard Lugan... Pour quiconque ose regarder les réalités africaines en face, cela semble parfaitement logique... Il n’y a aucune forme de mépris ou de racisme, juste le constat objectif d’une réalité et c’est tout...
    Ce qui permet plus aisément de comprendre par exemple les "singeries" d’un Bokassa ou d’un Amin Dada...


  • #2115974

    les reunions des pays dits non alignés, à Alger et ailleurs, juste apres les indpendances africaines et asiatiques, meritent une étude approfondie. le meurtre systematique des protagonistes est un indice du degré de subversion et de nuisance qu ils avaient atteint en se confrontant au "mondialisme".


  • #2116072

    Les Argentins (20% d’ascendants amérindiens) et plus encore les Chiliens (50% d’ascendants amérindiens) sont des descendants d’Européens très métissés avec les populations amérindiennes.
    Même si il y a, comme dans beaucoup de pays latino-américains, du Mexique à l’Argentine, une importante proportion de la population qui descend exclusivement d’Européens, peut être est-ce d’ailleurs le cas de l’argentin Ernesto Guevara.

     

  • #2116535

    Par contre les noirs en Amérique Latine sont beaucoup plus conscients et combatifs pour changer la societé à diference de la comunauté noire de l’Afrique


  • #2116597

    Affligeant ! Clostermann est un de ces marxistes-maoistes qui sont passés au national-sionisme tout comme les Finkelkraut, les Gluksman, les Goupil et toute la clique (lire Guy Hocquenghem "lettre ouverte à ceux qui sont passés du col Mao au rotary") . On reconnaît bien dans ces mensonges la haine du peuple élu pour l’homme noir. Je serai curieux de savoir ce qu’inspirent ces propos à Dieudonné.


  • #2116613

    « à mes objections, il répondait que les Africains étaient décevants, incapables de raisonner à long terme, d’une sauvage cruauté atavique et aveugle. Rien à voir avec les plus pauvres des prolétaires d’Amérique du Sud, probablement parce qu’ils avaient du sang européen dans les veines, quoique presque tous métissés à l’exception des Argentins et des Chiliens »

    « Ceux que vous rencontrez à l’ONU ou dans les ambassades baisant la main des dames ne font que nous singer pour nous faire plaisir ou obtenir des fonds ! »



    Je trouve ces deux paragraphes, pourtant issu du même extrait, plutôt contradictoire.
    Effectivement, c’est un raisonnement racialiste puisque Gevara parle du sang européen qui, selon lui rendrait les prolos sud américain plus... "civilisé". Pas de culture ou de tradition, mais bien de sang.
    Dès lors, tout les africains qui se comporteraient normalement ne feraient que singer l’homme blanc, c’est en tous cas la conclusion qu’il en tire.

    Bon, je ne peut pas être d’accord avec une conclusion aussi généraliste et simplificatrice, mais je me dit qu’en France on a quand même la chance d’avoir une nation et une histoire à défendre et à faire perdurer.


  • #2118584
    le 08/01/2019 par La soeur c’est comme le frère.
    Quand le "Che" tenait des propos racialistes !

    Il faudrait donc déjà commencer par dire c’est quoi être raciste mais aussi racialiste.


Commentaires suivants