Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Que reste-t-il du capitalisme ?

Par Michel Santi

Pour retrouver de la croissance, les pays occidentaux devront innover. Mais, pour l’économiste Michel Santi, la finance les en empêche en tuant l’outil de production et, par extension, le capitalisme de papa...

Notre avenir et notre prospérité dépendent de l’innovation, mais celle-ci n’intéresse quasiment plus personne au sein de nos sociétés occidentales. Les États-Unis eux-mêmes, qui furent le modèle suprême envié par le monde entier, dont les inventions et créations contribuèrent à améliorer l’existence de centaines de millions de personnes, se retrouvent depuis quelques années à la traîne en termes d’innovation. Une étude de la Information Technology & Innovation Foundation les place désormais effectivement au quatrième rang derrière de très petits pays comme Singapour ou la Finlande.

Pire encore puisque, sur les 10 dernières années, ils sont avant-derniers (d’une longue liste) pour la progression de leur innovation, juste devant la dernière de la classe globale qu’est l’Italie ! Une récente étude de l’OCDE constate par ailleurs que les États-Unis ne fabriquent guère plus de produits de pointe, et qu’ils se retrouvent aujourd’hui largement distancés par des nations ayant fortement investi dans la recherche, dans l’éducation, et qui ne souffrent pas d’une inégalité des revenus aussi choquante qu’aux USA.

Finance folle

De fait, les fondamentaux qui caractérisent une économie dite « traditionnelle » ont été amplement bouleversés, tant aux USA que dans la majeure partie des nations européennes. C’est en effet une inversion des valeurs qui a progressivement – mais sûrement – non seulement privé l’appareil de production des investissements qui y étaient canalisés, et qui permettaient naguère d’améliorer tant les conditions de travail des salariés que la qualité des produits manufacturés.

Lire la suite de l’article sur latribune.fr

 

Michel Santi est un économiste franco-suisse qui conseille des banques centrales de pays émergents. Il est membre du World Economic Forum, de l’IFRI et est membre fondateur de l’ONG « Finance Watch ».

Apprendre les bases de l’économie avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #508792
    le 30/08/2013 par oronte
    Que reste-t-il du capitalisme ?

    Les USA peu innovants ? Comment expliquez-vous alors qu’ils obtiennent les 4/5 ème des Prix Nobel scientifiques ?

     

    • #508983
      le 31/08/2013 par francky
      Que reste-t-il du capitalisme ?

      Tout simplement parce que ce sont les USA qui financent la fondation Nobel (voir conference de F Asselineau à ce sujet).


  • #508804
    le 30/08/2013 par rex
    Que reste-t-il du capitalisme ?

    Le probleme quand ont innove c’est de ne pas se faire voler son idée que l’on ebauché,par des organismes etatique ou autre.
    En France l’idée n’est pas réellement protégé,vous pouvez la déposer a l’inpi ou a la sacd et ce n’est pas un gage.

    Par exemple j’avais crée l’idée"A quelques chose près...",ébauché a hauteur de plusieurs mois de travail et de 7h d’enregistrements.(en fait plusieurs dizaine d’heures)

    Je l’ai déposé a la sacd en 2002,fait des cassettes(vidéo d’interview) et décrit précisement sur papier ce que je pensé faire et le but a atteindre,j’ai envoyé le tout a FR3 et ARTE.
    Il m’a été repondu par FR3 qu’ils ne voyez pas trop ou je voulais en venir.
    Et ARTE ma repondu qu’ils n’avaient pas l’argent pour realisé ce projet,cette idée.

    Du 10 janvier au 12 fevrier 2009 au grand palais a Paris il y a avait une exposition dont Yan arthus Bertrand etait soit disant l’initiateur qui s’intitulé : "Six milliards d’autres".

    J’en ai entendu parlé et je me suis dit que c’était marrant parceque cela ressemblé a ce que j’avais fait 8 ans auparavant (2001 exactement).

    J’y vais et là je m’apperçois qu’ils m’avaient volé l’idée,pensée par pensée.
    meme le style,le type d’interview etait identique.
    le site internet que je voulais faire.
    le livre pour que cela soit un support plus ludique pour les enfants.

    Tout était exactemment comme je l’avais decrit dans la lettre envoyé avec les 2 vid aux deux chaines publique,qui n’ont de puplique que le nom.

    Et tenaient vous bien deux des sponsors étaient FR3 et ARTE.
    Je me renseigne et m’apperçoit que cette idées avait été deposé en 2003 et moi je l’avais déposé en 2002 et envoyé en 2002 aux deux chaines publique.

    J’ai été voir un avocat qui ma repondu que les idées n’etaient pas défendu en France.

    C’est comme cela que j’ai été a new-york filmé des gens en decembre 2001 leur demandé ce qu’ils pensaient de l’existence et ce qu’ils pensaient des humains.

    En fait je posé toujours les 4 memes question de façon a avoir un point de vue objectif sur les differentes visions selon la nationalité et culture.
    J’ai put filmer tout l’hemisphere nord et une partie du sud.

    J’ai commencé a filmer parceque j’ai toujours frequenté des personnes qui ne pensaient pas comme tous le monde,je trouvé cela interessant et au fur et a mesure toujours en leur posant les 4 memes questions des tas de personnes sont venus me voir.
    Les amis des amis,ect...je les filmé et ensuite on regardé.
    Des fois on etait 20-30.


  • #508851
    le 31/08/2013 par rex
    Que reste-t-il du capitalisme ?

    (suite) Je voulais aussi rejeter a la face des personnes leurs conneries et leurs mechanceté et j’ai tres surpris en m’appercevant que pratiquement tout le monde a une reflexion methaphysique sur l’existence,sur les religions,sur notre positionnement dans l’univers,le fameux:d’ou venons nous ou allons nous.

    J’ai une idée qui pourrait completer le truc qu’ils m’ont piqué mais je ne me suis pas décider a aller voir arthus Bertrand.
    L’idée que seul un atypique peut avoir,ou un fou.
    ça parrait incroyable comme cela,mais pourtant c’est une realité qui est commune a chacun.
    Celui ou celle qui trouve:chapeau !

    Sinon je m’eclate dans mon metier actuel qui n’a rien avoir avec cela,l’intuition y est tres importante.
    L’intuition et l’imagination voila un etat creatif,il faut se faire confiance,avoir un grain de folie,sortir des dogmes communement admis,de la pensée unique ou pre-maché si vous préférez.
    Par exemple:pour moi quand je regarde un arbre,c’est comme un reseau sanguin.
    L’artere principal et les veines qui en partent,jusqu’au vaisseau infiniments petit.
    Un atome avec les electron, les protons et les neutrons qui orbitent autour c’est comme le systeme solaire avec le soleil et les planetes qui orbitent autour.
    L’atome a été inventé par les grecs juste en philosophant:Atomos,qui ne peut etre divisé.
    Leucippe et Democrite.

    Allongé dans les bois,les feuilles des arbres sont la matiere noire qui constitue la majeur partie de l’univers et la lumiere qui passe entre les feuilles c’est les etoiles.

    Une grande partie des decouvertes scientifique ont été faites en observant la nature,etudiant Einstein faisait des ballades dans la nature et essayé de comprendre la structure de l’univers en observant la nature autour de lui(le livre "ma vision du monde"A.Einstein).
    Le principe des ecrans a cristaux liquide a été inventé a la fin du XIXe siecles en observant la nature,c’est un botaniste qui la inventé et cela n’a été mis en application industrielle qu’a la fin du XXe siecles.

    La simplicité est la meilleur façon de créer,ce sont les meilleurs idées et celles qui marchent.

    Quand on a la centrifugeuse(cerveau) qui fonctionne a plein regime 24/24 ça aide,et puis un moment de contemplation,une reflexion,une discussion,un evenement anodin que l’on voit,ect... et bingo !

    Sinon je n’ai plus de tele depuis 12 ans et je pense que cela developpe l’imagination.

    Tout reste a inventer,le principal:dans quoi est contenu notre univers ?


  • #508856
    le 31/08/2013 par toto
    Que reste-t-il du capitalisme ?

    On aimerait que des gens qui se déclarent économistes prennent un peu de hauteur et laissent les analyses de surface à d’autres pour se concentrer sur les tendances lourdes qui expliquent les difficultés actuelles sans tomber dans la facilité consistant à taper sur les banques mêmes si elles le méritent en partie.

    Des gens ont eu l’idée à partir des années 70/80 de transférer une grande partie des productions occidentales vers des pays dits émergents pour bénéficier de coûts de production extrêmement faibles. Comme en bonne logique économique, on ne peut consommer que ce que l’on produit, ces mêmes personnes ont décidé que les revenus perdus dans le transfert de production seraient compensés par de la dette privée (ménages) ou publiques (Etat), peu importe car au final c’est toujours l’Etat qui est le garant en dernier ressort. Au final, l’économie dans laquelle nous vivons depuis 40 ans consiste à produire "pas cher" ailleurs ce que l’on vend "cher" en Occident.

    Les banques ont un rôle essentiel dans ce "montage" mais les grands gagnants de cette hérésie économique sont les activités tertiaires dans leur ensemble (commerce, publicité, marketing, transport, financement, etc.). Les commerçants en particulier (commerces de centre ville et grande distribution) se font des couilles en or en vendant aux ménages occidentaux (dont les revenus sont en partie fictifs) des produits fabriqués à l’étranger avec une marge plus que confortable.

    Ce système est à bout de souffle car les pays occidentaux ont atteint des niveaux d’endettements jugés excessif par les investisseurs.

    http://www.economist.com/content/gl...
    (voir la carte de la dette en % du PIB)

    Ces pays n’ont pas d’autres choix que de monétiser leurs dettes publiques (et donc euthanasier leurs classes moyennes) et/ou se lancer dans des aventures néo-coloniales "à la Jules Ferry" (dont le retour sur investissement est tout sauf garanti).

    Bref ça sent le (Michel) Sapin.


  • #508867
    le 31/08/2013 par solaine
    Que reste-t-il du capitalisme ?

    Très bonne question : Que reste-t-il du capitalisme ?
    Ma réponse : Rien sinon l’usure et la spéculation...
    Le capitalisme est mort, vive l’argent roi !


  • #508869
    le 31/08/2013 par goy pride
    Que reste-t-il du capitalisme ?

    Il faut prendre garde à l’"innovation" qui est bien souvent de l’ordre du gadget. L’innovation devrait être principalement centrée sur la durabilité des appareils et leur efficacité énergétique. En d’autres termes renouer avec la qualité de ce qui se faisait jusque dans les années 60 ou 70 en améliorant les paramètres liées à la consommation d’énergie. Or malheureusement l’innovation se réduit bien souvent à des guignoleries du genre remplacer le remonte-vitre manuel d’une voiture par quelque chose d’électrique...ou par le tout électronique très vulnérable, tombant facilement en panne et impossible à réparer à moins de changer des pièces entières qui elles mêmes sont impossibles à fabriquer artisanalement. Certes l’électronique peut améliorer les performances comme la gestion de l’injection des véhicules modernes améliorant un chouïa la consommation, mais il existe des possibilités technologiques de considérablement diminuer la consommation de carburant sans avoir recours à de complexe système électronique. En matière automobile une vraie innovation utile serait de concevoir une voiture à haut rendement énergétique ayant la durabilité et la simplicité d’un moteur d’une voiture du type 2 chevaux ou 4L. Ce que j’entends pas simplicité c’est dans le sens que chaque partie du moteur doit être réparable/remplaçable sans avoir besoin de matières premières et un outillage inaccessible pour le commun des mortels. Donc le moteur peut être d’une conception ingénieuse et complexe mais restant facilement réparable par un habile artisan .
    En vérité je suis fermement convaincu que notre avenir ne passera par la technologie moderne mais au contraire par la réappropriation des savoir-faire anciens. La technologie moderne s’appuie sur le paradigme d’une croissance perpétuelle basée sur de l’énergie abondante et bon marché ce qui est illusoire car impossible dans un monde fini. Même avec la soi-disante énergie libre nous seriont encore confronté à l’épuisement des autres ressources (minerais, terres arables, espace disponible...) sur lesquels reposent le développement. La problème n’est pas seulement énergétique !


  • #509330
    le 31/08/2013 par MrVeeshan
    Que reste-t-il du capitalisme ?

    La retraite à 67ans , quenelle de .... c’est tellement puissant que ce n’est plus dénombrable ...


  • #511589
    le 02/09/2013 par PROFANE
    Que reste-t-il du capitalisme ?

    DES BUDGETS NOIRS ;; ;

    Edward Snowden n’a pas fini de donner des sueurs froides aux autorités américaines. Sur la base d’un document fourni par l’ancien agent, le Washington Post vient de révéler le détail du budget des 16 agences de renseignement américaines, surnommé le « budget noir » des États-Unis.

    52,6 milliards de dollars : c’est la somme demandée en 2013 par le gouvernement au Congrès pour financer l’ensemble de ces agences. Avec 14,7 milliards de dollars, la CIA est la mieux dotée. Elle est suivie de près par la NSA (10,8 milliards) et le National Reconnaissance Office (NRO, 10,3 milliards). À elles trois, ces agences pèsent 69% du « budget noir ».