Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Russie : deux dirigeants de la rébellion islamiste du Caucase tués par les forces spéciales

Deux dirigeants du principal groupe des rebelles islamistes russes ont été tués dans une opération des forces de l’ordre au Daguestan, république instable du Caucase du Nord, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Le chef du groupe islamiste Émirat du Caucase, Magomed Souleïmanov, 39 ans, a été tué avec son bras droit Kamil Saïdov, recherché depuis 2006 pour terrorisme, a annoncé dans un communiqué le Comité national antiterroriste (NAK) cité par les agences de presse russes.

Deux autres rebelles ont été tués, selon le NAK.

Ceux-ci seraient l’émir du Daguestan Saëd Al-Arkani et l’un des proches de Magomed Souleïmanov, Abdallah Al-Ghemraoui, a indiqué l’émirat du Daguestan, selon un communiqué publié sur les sites jihadistes.

L’opération, qui impliquait notamment des hélicoptères, a duré deux jours dans le village montagnard de Guimry, au Daguestan, a précisé le site indépendantiste Kavkaz Center.

L’Émirat du Caucase a revendiqué ces dernières années de nombreuses attaques sur le territoire russe, notamment l’attentat à l’aéroport Domodedovo de Moscou qui a fait 37 morts en 2011 et le double attentat à Volgograd, dans le sud de Russie, où ont péri 34 personnes en 2013.

Fin juin, la rébellion armée islamiste dans le Caucase russe a prêté allégeance à l’organisation État islamique (EI), dans une vidéo publiée en ligne, alors qu’environ 2 000 Russes combattraient dans ses rangs en Syrie et en Irak, selon les services de renseignement russes.

Magomed Souleïmanov avait fait ses études à l’Institut islamique Al-Fatih à Damas, en Syrie, avant de commencer à recruter des hommes pour la rébellion du Caucase dans son village natal, Guimry, selon sa biographie publiée sur le site indépendantiste.

Ce n’est qu’en juillet qu’il avait pris la tête du groupe Emirat du Caucase, après la mort de son prédécesseur, Aliaskhab Kebekov, tué dans une opération des forces spéciales russes en avril.

Aliaskhab Kebekov avait pris la tête du groupe islamiste après la mort, en mars 2014, du chef rebelle Dokou Oumarov, lui aussi tué par les forces russes.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Vladimir Poutine va probablement éradiquer toutes les formes d’extrémisme, comme ce fut le cas il y a quelques années en Tchétchénie. La paix et la prospérité étant revenues dans cette région, l’on peut donc déjà affirmer, grâce à ce savoir-faire, qu’aucune menace terroriste venue de l’extérieure ne parviendra à déstabiliser la Russie.


  • Je ne pense pas que ce que certains appellent, par idéologie, "Wahhabisme" s’apprenne à "l’Institut islamique Al-Fatih à Damas", m’enfin c’est tellement plus simple ainsi... : )

    Vous saviez qu’au 19 siècles du calendrier chrétien (sauf erreur), même début de 20 ième de ce même calendrier il me semble (non ?), ceux que les français appelaient "islamiste" (pour rester dans le cas français ou "monde francophone" (fruit de cette histoire) et non pour nier et empêcher de comprendre que les anglois (etc, même russes, pas oublier) faisaient pareil, d’ailleurs d’où vient le nom de "wahhabisme" ?) étaient principalement ces tariqa soufis ???

    Vous savez cette tendance (mais pas qu’elle) qui, en s’appuyant sur un hadith faible (voir carrément faux ou inventé ?), veut nous faire croire qu’il serait plus dur de rester chez soit et de ne pas faire un péché que de sortir arme à la main pour aller au combat... ! : )

    Bon l’infiltration maçonnique à dut depuis s’être effectuée, à moins que ce soit l’infiltration de la maçonnerie par le soufisme ???

    Bah, sans importance, de toute façons depuis ils ont vu qu’ils avaient beaucoup de point en commun, pas pour rien que les maçons dans le monde muslims sont très souvent soufis... et l’Émir ’Abdel-Qader n’est qu’un exemple parmi tant d’autres... !

    Et il ne s’agit pas ici pour moi d’une légitimation de ces groupes de nervis, évidement (car en plus ceux qui nous parlent de ce concept erroné l’utilise mal, vu que quelque part ils ne contrent argumente pas vraiment contre ces groupes de soit disant Jihâd, est-ce le but ?), surtout que le Jihâd est un sujet, en toute simplicité, complexe, les règles concernant le Jihâd offensif et défensif ne sont pas les mêmes et c’est bien pour cela que certains veulent faire passer leurs agressions pour de la légitime défense, comme ça ils n’ont pas a respecter les règles concernant l’offensif, etc, bien que de toute façon il ne respectent pas que cela...

    Quant au Jihâd, mis à part l’erreur, il se divise aussi en plusieurs catégories, que ce soit avec les armes (et ses règles donc), mais aussi, évidement, contre les mauvais penchant de son âme, ou contre le diables, contre les innovation religieuses, etc...

    Il se fait aussi avec le coeur et la plume, mais c’est pas l’endroit pour en faire un long cour exhaustif, puis j’en ai pas les moyens et connaissances nécessaire pour pouvoir le faire, c’était juste pour comprendre que de réduire ce sujet à deux chose est réducteur et une grossière erreur.

     

    • T’y vas un peu fort sur le soufisme, le soufisme hétérodoxe ou charlataniste infiltrée par le franc-maçonnerie peut-être, mais il existe aussi un soufisme proche de l’orthodoxie sunnite (ach’arite et matouroudite dans la plupart des cas), le meilleure exemple de nos jours étant les Talibans qui sont des matouroudites issu de l’école Déobandi... Le soufisme hétérodoxe est la perversion de ce qu’est le soufisme bien compris dans l’islam, et beaucoup de salafistes en herbe n’arrivent pas à faire cette distinction...


    • Si le commentateur anonyme veut nous rappeler qu’une partie de ceux qui ont rejoint le néo-califat sont des aventuriers et bien souvent des ignorants qui n’ont jamais lu le Coran, sans doute... ; il parait même (entendu sur Franceinfo) que 25% des Français ayant rallié le néo-califat sont des convertis, bien souvent récents...
      Mais, même si la doctrine wahhabite est mal connue de ces ’islamistes’ armés, il n’empêche que ceux qui financent ces conflits fratricides prétendent eux être wahhabites.


  • Ca traine pas en Russie