Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Temple maçonnique dégradé, affiche contre BFM TV : la sordide répression contre les Gilets jaunes

On se demande si on est bien en France, le pays de toutes les libertés, et en 2019, un peu plus de 2 000 ans après Jésus Christ. Les deux affaires qui suivent montrent que la Justice ne mérite plus son nom, quel que soit son travail quotidien. Il s’agit de deux affaires symboliques en ce qu’elles touchent le pouvoir profond et on va voir que dans ce cas, la Justice a la main lourde.

 

Premier cas, rapporté par Sputniknews :

 

 

C’est pourtant l’image de ce qu’est l’esprit français : frondeur, imaginatif, drôle, anti-élite, populaire. BFM TV demandait 150 000 euros et a obtenu 30 000 pour le préjudice subi.

Quel préjudice ? Préjudice d’image bien entendu. L’image de BFM TV comme relais répressif du pouvoir en a pâti, c’est un fait. Mais tout le monde déteste BFM TV, dans la France d’en bas, chez les Gilets jaunes ! BFM a remplacé TF1, qui avait été attaquée en 2006 et 2007 lors de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. À l’époque, on le sait, il y avait eu une sorte de pacte entre la chaîne de Bouygues – propriétaire de TF1 – et son ami Sarko – propriétaire de la police – pour bien insister sur l’insécurité, les faits divers, et la dangerosité des banlieues.

Sans oublier une partie de la police qui avait fait une sorte de grève invisible pour laisser monter l’insécurité... Les émeutes de 2005 relayées par la télé qui fera rebondir la colère de cité en cité étaient passées par là... Alors associer aujourd’hui BFM au pouvoir, à la répression, n’a rien d’infamant. Surtout quand on sait que Macron a été en partie élu grâce à la chaîne d’info en continu de Patrick Drahi, l’homme assis sur 50 milliards de dettes.

Le professionnel taquin qui avait placardé l’affiche litigieuse sur deux panneaux publicitaires dans le Var a plaidé le « droit à la parodie et à la liberté d’expression ». Le tribunal le lui a refusé. Réaction du condamné en première instance :

« “32.000 euros pour avoir écrit BFMTV sur une affiche, c’est ahurissant, évidemment nous allons faire appel”, a réagi Michel-Ange Flori auprès de l’AFP, soulignant qu’il avait “purement et simplement caviardé une célèbre affiche de mai 68” frappée du slogan “la police vous parle tous les soirs à 20h” et du logo de l’ORTF. »

 

Il ne peut pas y avoir de justice dans un pays qui pratique le deux poids deux mesures, rapport à l’impunité judiciaire (on met de côté l’attentat) des attaques de Charlie Hebdo contre les catholiques et les nationalistes. Si l’humour est accepté d’un côté, il doit l’être de l’autre, sinon l’humour devient une arme politique à un seul tranchant : les agents pro-Système peuvent s’en donner à cœur joie contre leurs ennemis, les mal-pensants, les non-conformes, les non-alignés, les insoumis.

 

La loge maçonnique qui rend la justice, un délit d’initié ?

Deuxième exemple de l’injustice française, les 8 Gilets jaunes qui avaient légèrement secoué un temple maçonnique à Tarbes se sont retrouvés condamnés, tous les huit, et le meneur à deux ans de prison, dont un ferme. La raison invoquée ? « Apologie d’actes de terrorisme ». Mais on est où là ? On est bien en France, pays de la ou des libertés ? Les temples maçonniques, quand ils se mêlent de politique et qu’ils vouent aux gémonies les prétendus ennemis de la République, ils ne font pas l’apologie d’actes de violence à la limite du terrorisme, au moins intellectuel ? Et Notre-Dame, elle a brûlé toute seule ?

 

JPEG - 101.4 ko
En bas à droite de l’image, une chaise a été horriblement renversée.
Remarchera-t-elle un jour ?

 

Les fameuses dégradations en réunion qui leur sont imputées, on peut les imputer aussi aux loges maçonniques, qui cherchent à détruire la France éternelle depuis 250 ans ! Mais ça c’est de l’histoire profonde et les juges (la plupart font partie d’une loge) ne veulent pas en entendre parler. Tant qu’il y aura un seul juge dans une loge maçonnique, la Justice ne pourra pas être appelée Justice. Et les loges sont truffées de commissaires de police et de juges de la République. République de menteurs et de manipulateurs !

Le Parisien, le quotidien de l’Intérieur, égrène les condamnations, comme si tout était normal :

« Les huit ont été déclarés coupables. L’homme considéré comme le meneur du groupe a écopé de deux ans de prison, dont un avec sursis, et devra payer une amende de 1.000 euros. Il n’y a pas eu de mandat de dépôt à son encontre et il est ressorti libre du tribunal. Les sept autres prévenus ont écopé de peines allant de 1 350 euros d’amende à quatre mois de prison avec sursis et 14 heures de travail d’intérêt général.

Le tribunal a également prononcé à leur encontre une interdiction de manifester dans les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées, allant de 6 mois à deux ans. Le procureur de la République, Pierre Aurignac, avait requis des peines plus sévères, allant de 3 mois de prison ferme à 2 ans. Selon le magistrat, les huit ont assumé avoir fait partie des Gilets jaunes, la plupart depuis l’origine du mouvement en novembre. »

« Un lieu de culte ou de confession où la République doit garantir la liberté de penser... »

Mais le meilleur est à venir, dans la bouche du procureur, qui a parlé

« de dégradations exceptionnelles parce qu’on s’en est pris à un lieu de culte ou de confession, là où la République doit garantir la liberté de penser. Ça faisait un moment qu’on entendait parler des francs-maçons sur les réseaux sociaux. Ce qui a été visé, c’est le symbole. Ces dégradations ne sont pas banales, elles sont sous-tendues par la haine ».

Ah, on y arrive, la « haine », ce concept magnifique déniché par le CRIF pour inverser les rôles et les responsabilités. Castaner, ce jour-là, la nuit du 9 au 10 mars 2019, lâchera un tweet qui montrera son allégeance aux puissances du pouvoir profond :

« Après les juifs, les francs-maçons… Quand la bêtise rivalise avec l’intolérance la plus crasse »

Il suffit, dans cette France inversée à la Justice devenue Injustice, d’inverser les termes pour retrouver du sens, de la vérité : « Quand l’intelligence rivalise avec la tolérance la plus belle ».

Quand les Gilets visaient le vrai pouvoir, sur E&R :

 






Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • "dégradations exceptionnelles parce qu’on s’en est pris à un lieu de culte ou de confession, là où la République doit garantir la liberté de penser."
    C’est bizarre, on ne les entend pas jacqueter sur les profanations d’église pour autant...

     

    Répondre à ce message

    • #2216065

      Encore plus bizarre, ceux qui ont mis le feu à l’Eglise de Notre Dame et qui ont provoqué sciemment des dommages inestimables et très lourdes à notre lieu de culte et de confession, ne sont , et ne seront jamais accusés.

      Par contre, une chaise renversée dans un temple maçonnique ou les rites sataniques sont pratiquées c’est un acte grave pour un juge traitre à sa Nation et à ses ancêtres.

       
    • @Sortez Les Guillotines Mais puisqu’on vous dit que l’incendie a été causé par sept pauvres cigarettes laissées par un fumeur maladroit.

       
  • On notera une fois de plus non seulement le zèle de la "Justice" mais aussi la lourdeur des condamnations, pour des faits relativement.... modestes. Je ne dis pas que c’est pas grave, faut pas déconner, on parle de vandalisme. Et quand bien même on n’aime pas la FM, pas question de se lancer dans ce genre de chose, parce que nous savons tous que ca peut aller loin....

    Mais bref, deux ans (dont un ferme !) de prison pour des chaises renversées, ca fait cher ! si ca avait été des zyva en capuche, c’eut été quoi, un mois ?

     

    Répondre à ce message

  • C’est qui le Dieu de ce temple ?
    Trotsky ?

     

    Répondre à ce message

    • Le dieu de tous les temples maçonniques c’est Lucifer, tout le monde sait ça !

      Vous retrouvez Lulu en haut de la colonne Place de la République à Paris si vous faites une recherche.

      La République c’est la franc-maçonnerie, et la franc-maçonnerie c’est la Syna.... ?

      Donc pas étonnant que sionistes et franc-maçons soient cul et chemise, et que la République soutienne Israel !
      Au nom des droits de l’homme et de la démocratie bien sûr (on ne tue pas impunément y’a quand même une certaine morale !!!!)

       
  • Voici l’emplacement d’un autre temple, celui de Montpellier !
    https://www.google.com/maps/place/G...
    Un bloc de béton rond et sans fenêtres, au milieu d’un parking clôturé .
    Avec cette adresse : " Cercle Culturel Languedocien 2546 avenue de Maurin "
    [ bref, une grosse Guérite, une grosse Casemate ! ]

     

    Répondre à ce message

  • Il semble bien qu’un des principes fondamental de la F...M... soit la tolérance mot qui revient comme une litanie.

    Malheureusement pour les gilets jaunes, qui ont fait une petite visite dans les antres de la "république maçonnique", et renversé une pauvre chaise, la loge était du Grand Orient, obédience ultra gauchiste, et la plus intolérante de la maçonnerie.

    Les frères du GO qui ont le coeur tant à gauche pour prêcher le mondialisme, et l’humanisme, n’ont pas fait preuve d’une once de tolérance, à l’égard de pauvres français, demandant un peu de justice sociale.

    Le GO si à gauche, ne serait-il tolérant qu’avec la gauche caviar ?

    Tout porte à la croire, vu qu’il est composé essentiellement de gauchistes aux positions assises, et de ce fait bien éloignés des contingences des classes populaires, dont il font semblant de se préoccuper, pour se donner bonne conscience maçonnique. Le GO n’est décidément pas très fraternel avec ses frères en humanité.

     

    Répondre à ce message

  • Ils ont manifestement voulu faire un exemple. Nos temples cabalistes, pas touche ! Nos organes de propagande, pas touche ! Chouette ils ont peur.

    Eh oui, les gens commencent à se réveiller et à voir d’où viennent leurs problèmes. Il y a un bon travail fait par beaucoup de résistants pour les démasquer. ER bien sûr, mais les gilets jaunes en parlent.
    En France la maçonnerie c’est au grand max 2 français sur 1000.
    Avec ce type de répression, ils ne font qu’augmenter la colère. Et elle monte, elle monte.

     

    Répondre à ce message

  • Les femen qui profanent Notre Dame de Paris dégradent des cloches elle prennent quoi ? Que dalle !Ou plutôt elles se voient décernées le prix de la laïcité pour leurs hauts faits par l’ancien grand maître du grand orient de France dans le grand salon de l’hôtel de ville de Paris devant tout le gratin laïcard.En revanche les vigiles qui ont manqué d’égard envers ces dames en interrompant leur "happening" se sont vu condamnés !

     

    Répondre à ce message

  • Déjà le grand écrivain anglais catholique converti Chesterton donnait ce conseil :"quand une expression est confuse jusqu’à créer chez vous un certain malaise réécrivez- la en substituant aux mots qui la composent leur acception contraire.Vous la verrez alors devenir d’une clarté confondante."Exemple :- Franc,contraire : sournois.Maçon,contraire :-démolisseur.Donc,franc maçon =démolisseur sournois.

     

    Répondre à ce message

  • Discussion avec une dame algérienne ce matin... alors que la police bloquait même l’accès a un vide grenier..
    ..#*j’ai quitté l’Algerie alors que j’étais menacée..
    .. parce que je savais et je denoncais les massacres et attentats attribués au GIA..mais organisés par les militaires de Bouteflika, dont les Moines de Tiberhine.
    ...j’ai vécu les années de guerre civile algérienne depuis les années 1980..

    ...aujourd’hui la France est a la veille d’une même guerre civile comme en Algérie car le gouvernement Macron-Castaner se conduit policierement et judiciairement parlant comme Bouteflika...
    .. tous les signaux qu’envoit ce gouvernement Macron aux manifestants, aux GJ, aux retraites. Routiers, infirmiers, écrivains, artistes, médias, etc..a toutes les personnes devant circuler ou discourir, écrire, créer... librement...
    SONT LES MEMES QUE CEUX DE LA REPRESSION BOUTEFLIKA tandis que l’argent est placé dans les paradis fiscaux !#*
    Gj prend garde a toi pour l’Acte 31 !
    Arya

     

    Répondre à ce message

  • Eric de Montgolfier rare et excellent procureur de Nice tombeur du délinquant en col blanc Tapie, avait bien essayé de "nettoyer" le palais de "justice" de cette ville mafieuse, de la meute franc maçons de magistrats ou greffiers.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents