Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un plan de redressement pour l’hebdomadaire Marianne

Les tribulations de la presse de collaboration

Le tribunal de commerce de Paris a approuvé le plan de redressement de Marianne, qui prévoit notamment un recentrage des activités et une réduction des effectifs de l’hebdomadaire, a déclaré mardi à l’AFP son propriétaire et PDG, Yves de Chaisemartin. Le magazine s’était déclaré en cessation de paiement et avait été placé début janvier en redressement judiciaire.

Après une période d’observation et la présentation cet été d’un plan de redressement par voie de continuation, « le tribunal a rendu son jugement le 18 août pour valider intégralement, purement et simplement, le plan que j’ai proposé », a déclaré M. de Chaisemartin, confirmant une information de la Correspondance de la Presse.

Ce plan de continuation, qui a reçu notamment l’accord du comité d’entreprise et des représentants des salariés, représente pour Marianne « une renaissance après des années de galère et de difficultés », souligne le dirigeant, qui détient 86% des parts de l’hebdomadaire.

Il prévoit « un apurement de la dette et une réorganisation », pour « se recentrer sur le cœur nucléaire du métier et externaliser tout ce qui peut l’être, avec un retour aux sources de l’ADN de Marianne auquel nous tenons tous, Renaud Dély (le directeur de la rédaction, NDLR), l’équipe et moi tout particulièrement », a ajouté le PDG.

Il s’agit notamment de développer les ventes numériques, face à la crise de la presse traditionnelle. Le site Marianne.net a d’ores et déjà été refondu en début d’année. Les effectifs en CDI seront eux ramenés à 46 personnes, contre 52 au 1er juin, a-t-il précisé.

M. de Chaisemartin fait valoir que la fréquentation de Marianne.net a fortement progressé depuis deux ans, passant de deux millions de visiteurs uniques en 2015 à 4 millions l’an dernier, et à « 5 millions en moyenne depuis le début de l’année », avec un pic à 9 millions en mai.

Quand à la diffusion payante de l’hebdomadaire, en forte baisse ces dernières années, elle s’est stabilisée autour de « 150.000 exemplaires en moyenne, ce qui est pas mal compte tenu du marché », dit-il.

 


 

20 octobre 2015 : Vincent Lapierre rencontre les journalistes
de Marianne et Libération

 

Marianne, sur E&R :

 

Pour un journalisme de résistance, rendez-vous chez Kontre Kulture :

 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1788327
    Le 22 août à 23:09 par The Médiavengers
    Un plan de redressement pour l’hebdomadaire Marianne

    Ils sont incroyables. Ils croient qu’en jetant la population dans la misère ils vont augmenter les ventes ? A la limite, il vaut mieux s’abonner à Netflix ou à des jeux en lignes et c’est sans doute ce qui est en train d’arriver.

     

    Répondre à ce message

  • #1788353
    Le 23 août à 00:02 par TeddyTed
    Un plan de redressement pour l’hebdomadaire Marianne

    Franchement le mec qui intronise Renaud Dély rédacteur en chef, et qui couine parce que le journal coule, on ne peut rien pour lui...

     

    Répondre à ce message

  • #1788384
    Le 23 août à 01:47 par Gilles
    Un plan de redressement pour l’hebdomadaire Marianne

    On crache beaucoup sur Marianne, et Marianne, à raison, mais faut prioriser.
    Les Inrocks, Télérama, Le Monde, Le Canard entre autres, sont nettement pires niveau propagande mondialiste, d´infâmes torchons certains très lisibles il y a quelques dizaines d´années, devenus des outils de matraquages des cerveaux.

    Mais ca marche. Pour le constater parmi des gens très proches, quelqu´un qui est abonné à Télérama depuis 20 ans pourra voter pour un grille-pain demain si on le lui demande.

    Rappelons l´évangile selon Céline dans Les Beaux-Daps : " Le Peuple c’est un vrai Musée de toutes les conneries des Âges, il avale tout, il admire tout, il conserve tout, il défend tout, il comprend rien. "

    Faut bien être conscient qu´hormis un miracle, un grand homme, un grand événement, le peuple qui a manifesté le 21 Avril 2002, le même qui a voté printemps le 6 Mai 2017, continuera à être toujours plus con, technologie oblige. Faut se battre en étant lucide, c´est plutôt perdu, les gens s´en foutent.

     

    Répondre à ce message

  • #1788386
    Le 23 août à 01:49 par frugivore
    Un plan de redressement pour l’hebdomadaire Marianne

    Après avoir sauvé les banques, on sauve les journaux. Mais même si c’est déjà une arnaque pour les banques, je vois pas comment on pourrait parler d’un journal too big to fail !

     

    Répondre à ce message

  • #1788439
    Le 23 août à 08:24 par armata
    Un plan de redressement pour l’hebdomadaire Marianne

    M. de Chaisemartin fait valoir que la fréquentation de Marianne.net a fortement progressé depuis deux ans, passant de deux millions de visiteurs uniques en 2015 à 4 millions l’an dernier, et à « 5 millions en moyenne depuis le début de l’année », avec un pic à 9 millions en mai.

    Simple curiosité, quelqu’un connait les chiffres de fréquentation de E&R ?

     

    Répondre à ce message

  • #1788444
    Le 23 août à 08:35 par Philippot, vite !
    Un plan de redressement pour l’hebdomadaire Marianne

    Ce qui est anormal et scandaleux, ce sont les centaines de milliers d’euros d’argent public que reçoivent ces entreprises privées, sans aucune contrepartie autre que le vœu pieux de faire vivre la pluralité des opinions et la liberté d’expression en France... choses que ces médias de la pensée unique n’assurent même pas !

     

    Répondre à ce message

  • #1788447
    Le 23 août à 08:41 par DidierF
    Un plan de redressement pour l’hebdomadaire Marianne

    J’ai beaucoup aimé le Marianne du début. Il est mort et enterré avec le "Mariage pour tous" car il s’est mis à censurer ce qui le dérangeait. Ne pas être d’accord avec moi sur une idée importante est en ordre. Par contre si l’autre m’interdit de répondre à ses arguments, il perd toute ma confiance. Il cesse d’être un interlocuteur. Il cesse d’être une source d’informations.
    Les théories post-modernes de la vérité ne supportent pas son lien au réel. Pourtant, chacun de nous sent quand une affirmation a quelque chose de vrai et aussi de faux. Cette capacité d’intuition peut être tordue et déformée par l’étude soignée de la déconstruction mais elle ne peut pas être tuée. Toute la presse français meurt de ce fait.
    Pire, les personnes qui acceptent les "informations" des journaux déconstruits se disent qu’elles peuvent aussi se créer des informations à elles seules qui leur apparaissent valables. La perte du lien au réel autorise toutes les constructions de la réalité. Ces personnes pourront alors défendre sincèrement l’idée de la terre plate. Ils le feront comme on défend sa personne contre un assaillant.
    Toutes les folies sont possibles par cette rupture de lien. La dénonciation des "fake news" en devient un motif de censure et d’emprisonnement faits par des Inquisiteurs laïcs aussi horribles que les accusations commises contre leurs pendants religieux. Cela passe aussi mal que les accusations imaginaires infligées aux Inquisiteurs religieux.

     

    Répondre à ce message

  • #1788482

    "plan de redressement"... redresser du PQ qui vient de servir ?

     

    Répondre à ce message

  • #1788604
    Le 23 août à 13:21 par soyouz
    Un plan de redressement pour l’hebdomadaire Marianne

    TRADUCTION =
    les gens n’en veulent plus ,mais l’appareil d’état en a besoin .
    éniéme journal "subversif" sauvé par le systéme .

     

    Répondre à ce message

  • #1789772
    Le 25 août à 13:38 par Gelée Royale Air Force (GRAF)
    Un plan de redressement pour l’hebdomadaire Marianne

    Marianne a été condamné pour diffamation à l’encontre de Séralini (spécialiste des OGM et du Round up). Ils avaient osé dénigrer son travail au niveau de la "fraude scientifique"... Séralini, a, depuis, fini par être publié par une revue qui avait d’abord cédé aux pressions. Sa dernière étude dans Food and Chemical Toxicology porte sur la toxicité du Round up en-dessous des seuils réglementaires...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents