Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ce que prépare le président Macron

Le trouble gagne les Français qui découvrent — mais un peu tard — ne pas connaître leur nouveau président, Emmanuel Macron. Interprétant ses récentes déclarations et ses actes au regard du rapport qu’il rédigea en 2008 pour la Commission Attali, Thierry Meyssan anticipe la direction vers laquelle il est « En marche ! ».

 

Depuis l’accident cérébral de Jacques Chirac, la France n’est plus présidée. Durant les deux dernières années de ses fonctions, il laissa ses ministres Villepin et Sarkozy s’entre-déchirer. Puis, les Français élurent deux personnalités qui ne parvinrent pas à investir la fonction présidentielle, Nicolas Sarkozy et François Hollande. Ils choisirent alors de porter Emmanuel Macron à l’Élysée, pensant ainsi que l’impétueux jeune homme était capable de reprendre le gouvernail.

Contrairement aux campagnes électorales précédentes, celle de 2017 n’a pas été l’occasion de débattre du fond. Tout au plus aura-t-on pu constater que tous les petits candidats (c’est-à-dire ceux qui n’étaient pas soutenus par de grands partis) contestaient profondément l’Union européenne que tous les grands candidats portaient eux au pinacle. L’essentiel de la campagne fut un feuilleton quotidien dénonçant la corruption supposée de la classe politique en général et du candidat favori, François Fillon, en particulier ; une narration typique des « révolutions colorées ». Comme dans tous ces modèles sans exception, l’opinion publique réagit en prônant le « dégagisme » : tout ce qui était ancien était corrompu, tout ce qui était nouveau était juste et bon. Pourtant aucun des crimes dont tous parlaient ne furent établis.

Dans les révolutions colorées précédentes, l’opinion publique mettait de trois mois (la révolution du Cèdre au Liban) à deux ans (la révolution des Roses en Géorgie) avant de se réveiller et de découvrir avoir été manipulée. Elle revenait alors vers ce qui restait de la première équipe. L’art des organisateurs de révolutions colorées consiste donc à réaliser sans attendre les changements que leurs commanditaires entendent opérer dans les institutions.

Emmanuel Macron a annoncé à l’avance qu’il allait réformer en urgence le Code du Travail, utilisant pour cela la procédure des ordonnances. En outre, il a annoncé d’importantes réformes institutionnelles : modification du Conseil économique et social, diminution — « licenciement » devrait-on dire en termes managériaux — par deux du nombre d’élus à tous les niveaux, et éléments de « moralisation » de la vie politique. Tous ces projets se situent dans le droit fil du rapport de la Commission pour la libération de la croissance française de 2008, dont Jacques Attali était le président et Emmanuel Macron le secrétaire général adjoint.

 

JPEG - 49.4 ko
Le rapport de la Commission Attali (créée par le président Sarkozy) débute par ces mots : « Ceci n’est ni un rapport, ni une étude, mais un mode d’emploi pour des réformes urgentes et fondatrices. Il n’est ni partisan, ni bipartisan : il est non partisan. »

 

Le Code du Travail

Concernant le Code du Travail, il y a effectivement un large consensus pour l’adapter aux situations économiques contemporaines. Cependant, au vu des documents préparatoires disponibles, le gouvernement se situe en dehors de ce consensus. Il envisage d’abandonner le système juridique latin pour celui en vigueur aux États-Unis. Un employé et son patron pourraient ainsi négocier entre eux un contrat contraire à la loi. Et pour qu’il n’y ait pas de doute sur l’ampleur et l’importance de cette réforme, le système éducatif devra produire des enfants bilingues français-anglais à la fin de l’école primaire.

Jamais ce changement de paradigme n’a été débattu en France. Tout au plus a-t-il été évoqué lors des débats parlementaires sur la loi El-Khomri-Macron de 2016. Certains observateurs avaient relevé que la prééminence des négociations d’entreprise sur les accords de branche ouvrait un possible basculement vers le droit états-unien.

Ce choix est d’autant plus surprenant que si les États-Unis forment la première puissance financière au monde, ils sont largement dépassés au plan économique par des pays aussi divers que la Chine ou l’Allemagne. En outre, si le Royaume-Uni respecte le vote de ses citoyens et poursuit sa sortie de l’Union européenne, celle-ci ne sera plus dominée par le modèle financier anglo-saxon, mais par celui économique de l’Allemagne.

 

Les institutions

Concernant la réforme des institutions, il est frappant de constater que, si les réformes envisagées par le président Macron peuvent s’avérer excellentes, aucune n’est attendue par les Français. Personne n’avait jusqu’ici dénoncé une pléthore de parlementaires ou de conseillers municipaux. Au contraire, quantité de rapports ont dénoncé l’accumulation de strates administratives (communes, communautés de communes, départements, régions, État) et la prolifération de « Comités Théodule ».

En réalité, le président Macron avance masqué. Son objectif à moyen terme, largement annoncé dès 2008, est la suppression des communes et des départements. Il s’agit d’homogénéiser les collectivités locales françaises avec le modèle déjà imposé partout ailleurs dans l’Union européenne. L’Élysée, rejetant l’expérience historique des Français, considère qu’ils peuvent être administrés comme tous les autres Européens.

La réforme du Conseil économique et social reste floue. Tout au plus sait-on qu’il s’agirait à la fois de dissoudre les innombrables « Comités Théodule » et de lui confier le dialogue social. L’échec de Charles De Gaulle sur ce sujet, en 1969, laisse à penser que si cette réforme était réalisée, ce ne serait pas pour résoudre un problème, mais pour l’enterrer définitivement. En effet, bien que le dialogue social s’effectue à présent au niveau des branches, la réforme du Code du Travail privera ce dialogue d’objet concret.

En 1969, le président De Gaulle s’était résigné à abandonner une nouvelle fois son vieux projet de « participation », c’est-à-dire de redistribution de l’accroissement du capital des entreprises entre leurs propriétaires et leurs employés. Il avait par contre proposé de faire participer le monde du Travail au processus législatif. Pour ce faire, il avait imaginé de faire fusionner le Conseil économique et social avec le Sénat, de sorte que la Chambre haute rassemble à la fois des représentants des régions et du monde professionnel. Surtout, il avait proposé que cette chambre ne puisse plus rédiger elle-même de lois, mais qu’elle émette un avis sur tout texte avant qu’il ne soit débattu par l’Assemblée nationale. Il s’agissait donc de donner un pouvoir d’avis législatif aux organisations paysannes et libérales, aux syndicats ouvriers et patronaux, aux universités et aux associations familiales, sociales et culturelles.

Les deux priorités que le président Macron entend conduire avant que ses électeurs ne se réveillent peuvent donc se résumer ainsi :
- régir le marché du Travail selon les principes du droit états-unien ;
- adapter les collectivités locales aux normes européennes et enkyster les organisations représentatives du monde du Travail dans une assemblée purement honorifique.

Outre effacer au profit des seuls capitalistes toute trace de plusieurs siècles de luttes sociales, Emmanuel Macron devrait donc éloigner les élus de leurs électeurs et décourager ceux-ci de s’investir dans la chose publique.

Macron, énième avatar du rouleau-compresseur capitaliste,
à lire chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1780895
    le 08/08/2017 par LVT
    Ce que prépare le président Macron

    La guerre sociale approche, sonnons le tocsin de l’insurrection de l’être, contre la société marchande... seule solution, seule alternative au monde invivable et anti-humain du capitalisme terminale. Et pour ceux qui ne comprendre pas ce que cela recouvre, ne vous en faites pas, vous verrez le moment venu... et il vient !

     

    • #1780944
      le 08/08/2017 par DavM29
      Ce que prépare le président Macron

      J’admire votre enthousiasme, mais je pense qu’en France le peuple acceptera son sort sans broncher, tel le poulet qui arrive à l’abattoir.
      Nous sommes allé trop loin, à mon sens le seul espoir que nous avons serait presque d’ordre divin.


    • #1780970
      le 08/08/2017 par bob8365
      Ce que prépare le président Macron

      Guerre de rien du tout !!

      Le troupeau de moutons écoute son berger et se fait rameuter par les patous au moindre écart.

      Les loups sont là pour en égorger certains ou pour les mener vers une barre rocheuse si l’unité et la surveillance n’est pas suffisante (pour ceux qui veulent s’émanciper)...

      Aucun risque de soulèvement ou de révolution, le peuple est conditionné et amorphe !!


    • #1781010
      le 08/08/2017 par jpgrillon
      Ce que prépare le président Macron

      Entre une population de souche lavée du cerveau ayant perdu le souvenir de son histoire et de ses luttes et une population issu de l’immigration fondamentalement non-insurrectionnelle, je pense qu’il n’y aura jamais de sursaut. Les gens a peu près conscient du problème, dissidents, ne représente qu’un petit pourcentage et ne constitue pas une communauté avec une transcendance et ni organisée comme peu l’être une autre... en gros, on est mal barré.


  • #1780922
    le 08/08/2017 par René
    Ce que prépare le président Macron

    Quelques imprécisions :
    - il y a accord des entreprises pour modifier le code du travail à leur profit bien sûr (les salaires n’augmentent plus depuis 20 ans) ;
    - il y a trop de hauts fonctionnaires et de politiciens donc trop d’échelons administratifs (presqu’un million de personnes vivent plus ou moins directement de la politique).
    Enfin, "s’adapter" à l’U.E., en fait au modèle allemand (ce qui est impossible) maintenant alors qu’elle est quasi morte après le brexit et la ruine grecque est ridicule.


  • #1780968
    le 08/08/2017 par awrassi
    Ce que prépare le président Macron

    Toute atteinte à la liberté des prolétaires (du peuple, car il est majoritairement prolétaire) se retournera contre le capital. Juste une question de temps (le temps que le peuple comprenne de quoi il retourne !)

     

    • #1781268
      le 09/08/2017 par odyssée
      Ce que prépare le président Macron

      Mais le temps que le peuple comprenne de quoi il retourne, il se fera retourner à nouveau . Cela dure depuis toujours, l’histoire nous le prouve . Nos ennemis désignés sont habiles dans cet art, qui est la manipulation des peuples et de leur histoire . Il faut se débarrasser de cette mentalité bourgeoise ; cette état d’ esprit égoïste et cupide, qui n’a aucune forme de spiritualité . Son mot d’ordre, l’argent . Tiens bizarre, j’ai déjà entendu ça quelque part, pas vous ?


  • #1781061
    le 08/08/2017 par Django
    Ce que prépare le président Macron

    Il aurait pu ajouter à la fin, concernant le fait que Macron va éloigner les gens de la chose publique, qu’il s’agit là bien d’un but inavoué de tout le merdier composé des gens qui lui disent quoi faire et comment faire ; un certain Jaques et ses amis occultes (cachés, dont les noms ne sont pas cités quotidiennement dans la presse comme défouloir symbolique, temporaire et quotidien pour les goys, évidemment.)


  • #1781099
    le 08/08/2017 par redsniper06
    Ce que prépare le président Macron

    Ce que prépare le président Macron ???... les conséquences joyeuses pour les abrutis qui ont voté pour lui !!!....à savoir ...............la m.... et le chaos !!!...


  • #1781124
    le 08/08/2017 par Pierre Loup
    Ce que prépare le président Macron

    Ce que prépare Macron ? L’enculade généralisée des masses d’abrutis qui peuple les sociétés contemporaines.


  • #1781213
    le 09/08/2017 par anonyme
    Ce que prépare le président Macron

    S’il y a contestations sociales.
    Les syndicats mèneront le peuple par le bout du nez...
    Et a la fin ,le très gros des reformes passera comme dans du beurre...

     

    • #1781262
      le 09/08/2017 par Willy B
      Ce que prépare le président Macron

      C’est pas sûr...S’il ya bien des mouvements syndicaux avec grandes manifestations à l’appui, il se peut que de nombreux non-syndiqués (donc hors-contrôle) s’agrègent à ces mouvement de rue. Il ne faut pas être des millions pour pouvoir encercler l’Assemblée nationale, la place de la Concorde et l’Elysée au même moment. C’est pas place de la Republique qu’il faut défiler mais aux Invalides dans le VIIème et bloquer en sus les ministères. Tout ce beau petit monde est géographiquement concentré dans le même secteur de Paris.


    • #1781358
      le 09/08/2017 par redsniper06
      Ce que prépare le président Macron

      @ Willy B
      Ton analyse de la situation me parait quoique généreuse et optimiste un peu utopique !!!...
      Faire des manifs dans la rue avec la gauchiasse mélenchonnienne, besancenienne, les anti fa, les no border,les punk à chiens, les écolos défoncés, et une partie du petit peule déçu et cocufié par Macron... me parait aussi efficace que de torcher le c.. d’un éléphant avec un confetti !!!...bien au contraire cela servira le pouvoir et le système par la récurrence des manifs ultra violentes de ces idiots utiles à ces derniers !!! ...
      Peu de solutions il est vrai... s’offrent aujourd’hui aux gens lucides et conscients de la réalité pénible et dramatique qui les attend...
      Vivant en partie à la campagne j’opte plutôt pour une résistance active organisée en petit maquis entre amis et congénères avertis !!!...d’ailleurs en y regardant de plus près c’est bien dans le monde rural que le FN a le plus progressé même si celui ci n’est pas la solution parfaite pour résoudre tous les problèmes que la France et son peuple sont amené malheureusement à subir !!!...
      Cordialement.


  • #1781277
    le 09/08/2017 par Francois Desvignes
    Ce que prépare le président Macron

    La réforme du travail et des communes est comprise dans la réforme des coûts.

    Toute structure de côut va être éradiquée.

    la commission ATTALI ie le programme d’E.M. est le suivant : trouver 130 milliards d’économies sur le budget de l’Etat CENTRAL et 130 milliards d’économies sur les budgets publiques décentralisés.

    Ça va se faire à la hache dans tous les secteurs : institutionnel, social, économique et de ce point de vue, la réforme du code du travail et des communes ne sont que les accessoires de la politique "des 130 milliards"

    130 milliards en 5 ans, donc 500 000 000 par semaine d’économies sur le budget d e l’Etat central et autant sur les coûts externes au budget d’Etat

    Pour que dans 5 ans on puisse amortir la dette en 10 ans en principal et intérêts pour, autrement dit, qu’on puisse payer ANNUELLEMENT pendant 10 ans :

    130 milliards + 130 milliards + 1,5% de 130 milliards = 2000 milliards + intérêts.

    A la demande ....des banquiers....

    Si, si : c’est tout à fait possible

    MAIS :

    - Semaine 40 heurs
    - 3 semaines de congés
    - Retraite à 70 ans
    - Dissolution du C.E.S.
    - Dissolution du Conseil constitutionnel
    - 250 représentants par assemblée
    - 5000 communes
    - Fin de la formation professionnelle
    - Fin de la Secu
    - Fin de la CAF
    - Abandon de la double nationalité
    - Abandon du regroupement familial
    - Indépendance des DOM TOM
    - Fin de l’Aide juridictionnelle
    - Fin des medias d’Etat
    - Fin des subventions
    - Repli sur les strictes missions régaliennes
    - Privatisation du public
    - Licenciement des fonctionnaires
    - Fin des subventions aux salons, cinéma, industries etc
    - Fin des ASSEDIC

    En fait : la France mais en 1900.

    Où le médicament du pauvre c’était l’alcool
    Sa sécurité, la mort
    Son salaire la misère

    Et une différence avec 1900 : tout le monde sera pauvre !

    En cinq ans : une vraie guerre.

    Il n’y aura pas de secteur épargné, de budget sanctuarisé : ce sera la shoah du public lato sensu.

    Les premiers trains sont déjà partis....

     

    • #1781970
      le 10/08/2017 par Caro
      Ce que prépare le président Macron

      Abandon de la double nationalité ? Du regroupement familial ? Fin des médias d’Etat ? Y’aurait pas que du mauvais alors...


  • #1781611
    le 09/08/2017 par 5h30 du mat
    Ce que prépare le président Macron

    depuis des années on nous saoule au boulot avec la souplesse , la polyvalence etc... et macron lui ...se durcit.