Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Emploi des seniors : "les réformes des retraites ont contraint les gens à travailler plus longtemps"

C’est une véritable tendance de fond dans la société : en 2017, plus de six seniors sur dix travaillaient, une proportion qui a fortement augmenté en 10 ans, selon une étude de l’Insee publiée jeudi. Une évolution qui est « liée à la succession de réformes des retraites », explique sur Europe 1 Serge Guérin, sociologue, spécialiste des seniors, auteur de La silver économie.

 

 

Senior à 45 ans

L’année dernière, le taux d’emploi des 50-64 ans s’élevait à 61,5%, soit 8,2 points de plus qu’en 2007, précise l’Insee. Cette hausse est « avant tout portée par les personnes de 55 ans ou plus », ajoute l’Institut.

« La réalité est différente des chiffres de l’Insee, qui compte à partir de 50 ans. Désormais, dès 45 ans, on est considéré comme un senior dans les entreprises », estime pour sa part Serge Guérin.

[...]

Plus d’emploi…

Avec un âge légal de départ à la retraite et un nombre d’annuités progressivement portés à 62 ans et à 43 ans, le taux d’emploi des 60-64 ans a augmenté de 13,5 points (à 29,2%), celui des 55-59 ans de 17,0 points (à 72,4%). Les seniors sont la seule catégorie d’âge qui a enregistré une hausse de son taux, alors que ceux des 15-24 ans (-2,1 points) et des 25-49 ans (-1,9 point) sont en repli.

 

… mais plus de précarité

Reste que si les seniors sont plus nombreux à travailler qu’avant, ils ne sont pas pour autant à l’abri de la précarité. Chez les seniors en emploi, un sur cinq (20,6%) est à temps partiel.

[...]

Enfin, si le taux d’activité des seniors augmente, le chômage frappe encore durement cette couche de la population française. « Il y a encore beaucoup de seniors qui se retrouvent sans emploi. Le taux de chômage des seniors a augmenté de 50% sous le quinquennat Hollande. »

Lire l’article entier sur europe1.fr

 

JPEG - 813.4 ko
Ce genre de blague, on peut oublier

 

Penser la question sociale avec Kontre Kulture :

 

Les retraités sous pression, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La réforme, le "coût de la vie" (fallait pas naître), les pensions misérables surtaxées...

    Mon conseil : plutôt que de bosser pour votre retraite, bossez plutôt pour mettre des ronds de côté à investir dans un petit coin de paradis que vous travaillerez à rendre autonome et peu coûteux, et que vous pourrez léguer.
    C’est aussi mon souhait.
    Parce qu’on aura pas de retraite faut pas se leurrer, à coup de réforme, le temps que j’arrive (à quel âge déjà ?), y’aura plus de sous dans la Caisse. Y’en a déjà plus techniquement.

    Quant aux Tamalou, ils sont tellement heureux d’être en retraite, et ils se font tellement chier en fait, qu’ils passent leur temps à faire chier les autres ; le médecin généraliste par exemple - demander Dr. Cymes.

    Une vie c’est comme une start-up ! çà se planifie... il faut juste changer de cadre, d’environnement, d’orientation, assurer la transition vers de meilleurs lendemains et surtout assurer ses vieux jours.

     

    • Tout a fait. J’ai realise cela helas sur le tard a 40 ans et j’ai quitte la France et son paradis de parasites et d’assistes, de taxes et prelevements en tout genre sur la classe silencieuse qui bosse et ne fait pas parler d’elle, dont je faisais parti. 18 ans plus tard, a force de travail et d’economie, j’ai pu mettre enfin des sous de cote que j’ai investi et je vais pouvoir enfin m’arreter de bosser avant 60 ans. Le pire, c’est que si j’avais quitte la France 20 ans plus tot, j’aurais sans doute pu prendre ma retraite beaucoup plus tot a 40-45 ans. Lecon 1 : il n’est jamais trop tard pour changer la course de sa vie. Lecon 2 : il faut ne pas avoir peur de prendre des risques et ne pas ecouter les "conseils" de ceux et celles qui vous disent qu’il ne faut pas bouger. Lecon 3 : ne rien attendre de "l’etat providence" et ne compter que sur soi-meme. Lecon 4 : vivre frugalement et eviter les pieges de la societe de consommation.


    • C’est ce que je me dis souvent : je cotise pour la retraite mais j’en verrais sûrement jamais la couleur...
      Si quelqu’un a la solution...

      @Micusa : Si ce n’est pas trop indiscret, comment avez-vous réussi à vous émanciper ? Dans quel pays ?


    • Et vous mangerez quoi ?? les briques de votre maison ??...car pas ou peu de retraite..pas d’argent ..point barre !!


  • Fin du système social français, fin du CNR, ça va faire mal, très mal !..


  • Et quand à coté il y a des jeunes qui n’ont jamais bossé de leur vie.
    Je me souviens de ce Marseillais "au RSA depuis toujours", qui était allergique au travail car cela l’empêchait de pleinement se reposer avant ses activités festives.

    Le travail c’est la santé. Ne pas travailler c’est la préserver.
    On dirait que les deux points de vue, contradictoires à première vue, sont toutes les deux valables.


  • Quand la CSG a été créée par Rocard en 1991, elle était de 1,1 % . Elle a augmenté progressivement pour atteindre un peu moins de 10% aujourd’hui . Les retraités viennent voir la leur augmenter de 2% : et ce n’est qu’un début pour eux, Macron a bel et bien l’intention de les saigner : d’où l’allongement du temps de travail des seniors . Quand je vois quelqu’un sur le point de prendre sa retraite je lui suggère de continuer à bosser s’il veut maintenir son sacro-saint "pouvoir d’achat" .


  • Pour avoir une vraie retraite il faut travailler plus longtemps mais il y a de moins en moins de travail à partir de 50 ans ... (j’ai déjà 41 ...)
    Et en même temps on commence à travailler de plus en plus tard .. ;

    Voilà, c’est ça.

    Pour ne pas désespérer les jeunes, sachez que les années d’alternance comptent pour la retraite, c’est pas mal.


  • Je confirme, j’ai pris ma retraite à 65 ans et fais des petits boulots pour survivre. En revanche, je n’ai pas voté Macron, ni flanmou, ni sarcopathe, ni Chibrac, ni mythe errant.


  • Comme nos élites politiques sont inféodés aux financiers communautaires apatrides basés aux USA qui dirigent en fait ce pays , il faut " calquer " le modèle et la précarité des futurs salariés retraités francais est une des composantes qui existe déjà ...là-bas . ( nombre de reportages en témoignent depuis quelques années , à des fins certainement éducatives ?! Il faut toujours " préparer" les cerveaux ) .
    HS / j’avais volontairement accroché visiblement un tableau du même auteur ( l’angelus ) qui est resté plusieurs décennies dans chaque bureau où je séjournais , et visiblement ça n’était pas du goût de ceux qui passaient par là .


  • Il y a des années lorsque je discutais avec des amis sur les retraites, il fallait voir les discutions à bâton rompu disant que les retraites en France et tout ce qui était social par rapport aux États-Unis et dans d’autres pays était inégalable , et que nous avions une chance inouïe .Et bien souvent ma réponse était :" le pire c’est qu’en France, par rapport aux autres pays, vous aurez cotisé, mais en plus , vous aurez que dalle " un me riait souvent au nez .Et là je pense que nous arrivons à terme , le fruit est mûr, prêt à être cueilli, le sourire un peu crispé, car la sodomie commence à être douloureuse

     

    • "ils" y mettent une bonne dose de vaseline et çà continuera ! pour cela , "ils" ont les médias , dont la TV , qui "endort" plus profondément chaque jour , le 3ème et 4ème âge avec des jeux débiles , etc ... puis les anciens occupent les repas et thés dansants , parfois plusieurs fois par semaines !
      également les croisières pleines à craquer emmenées par leurs chanteurs ou accordéonneux préféré ! ...et quand ils sont de retour , ils font le déplacement en car jusqu’au Touquet pour faire des selfies avec Bribri ,et son élève chéri ! puis en rentrant , les fameuses assos qui en remettent une couche pour les lobotomiser ...nan , le système est bien huilé , on rafistole le bateau moribond de toutes parts , et le slogan " bien mangé et bien s’amuser " ( du pain et des jeux) , brille à tous les étages ! - ceci vaut pour toutes les générations avec des"produits " adaptés : çà fonctionne et
      cela stoppera en cas de gros coup dur , de type pseudo crise financière aigue , si celle ci est nécessaire au système .


  • On ne touchera pas aux retraites des Chefs d’Etat, Ministres, Députés, Sénateurs, etc. Évidemment.
    On ne touchera pas non plus aux retraites militaires, policières, et quelques autres parce que c’est dangereux.
    Les autres ? Ils ont voté Macron, il sont en marche vers le printemps.
    La Cmu, l’Ame, les subventions à la famille de Théo et autres, c’est à part.
    Autre question ?

     

    • Vous rigolez ou quoi ? La pension a déjà été repoussé à 19,5 ans, et autant vous dire que presque 20 ans a l’armée, quand on est combattant, ça use tellement le corps qu’il est très difficile d’en profiter. Et encore, C’est vraiment le minimum, C’est environ 25 ans pour pouvoir toucher une retraite digne, bien évidemment qu’on ne verse pas avant l’âge de départ à la retraite, le militaire a donc le choix entre continuer sa carrière malgres l’épuisement, soit aller travailler dans le civil a plus de 45 ans, avec le marché de l’emploi que l’on connaît... C’est plus du tout aussi intéressant qu’avant.


  • #2005234

    Mon cas personnel : retraité (ouvrier), 45 ans de cotisations pas une seule journée de chômage (pardon ce n’est plus une fierté) Jamais voulu de carte bancaire, de crédits, de portable, de découvert, de carte d’électeur (risque de poursuite pour association de malfaiteurs !)
    - 2 briques mensuel (les anciens comprendrons. Pour les plus jeunes, demandez à vos anciens)
    - 15 000 mensuel impôts revenu (s) (pas moi)
    - 700 000 novembre taxe habitation
    - 480 000 loyer (70m²)
    - 65 000 mutuelle
    Un chèque de 18 000 EDF rejeté ==> Interdit bancaire 5 ans
    Aides sociales : Enfin quelqu’un qui me dit que je gagne trop
    Je cherche un terrain près d’une marre et d’une décharge pour m’abriter dans ma voiture sans CT depuis 2 ans (estimée 1€ dossier surendettement)
    Jeunesse c’est à vous maintenant de faire en sorte que cela ne devienne pas la
    normalité prévue Cessez de dire :" c’est comme ça maintenant"