Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Jacques Sapir – Covid-19 : quand la récession s’ajoute à la dépression

Le plan de relance, sur E&R :

Jacques Sapir et l’économie covidée, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Jean Castex, le 15 septembre : " Les Français ont d’autres préoccupations en ce moment que la réforme du mode de scrutin " (source : le Figaro) . En clair cela signifie que "l’épidémie" préoccuperait plus les Français que le retour de la Proportionnelle . Le croque-mort de Prades ré-enterre la proportionnelle . Petit rappel : depuis 1958 les Français votent à des lé
    gislatives et des présidentielles complètement truquées par le scrutin majoritaire à deux tours, et ils sont bien trop abrutis par les medias pour s’en rendre compte . " On est cocu depuis 1958, c’est à dire depuis 62 ans, mais on en tellement l’habitude qu’on ne s’en aperçoit même plus " .

     

  • Il y a plus de morts de suicides que de la Covid actuellement en Europe !

    Le plan est démoniaque et a pour but :

    1- Effondrement des PME, indépendants et entreprises familiales ! Les multinationales n’ont plus aucun nouveau marché et perdent même de la clientèle.

    2- Concentration des multinationales : les méga fusions sont de retour.

    3- Ubérasition totale du commerce d’ou le besoin de la 5G et 6G

    4- Destruction des classes moyennes qui coûtent trop cher avec le progrès technologique qui a encore l’indecence de réfléchir et de se rebeller.

    5- Destruction de l’éducation et contrôle total avec cous sur Internet obligatoire. Gates ne supporte pas que l’éducation ne soit pas un marché ...

    6- Destruction des rapports affectifs , des contacts sociaux et de la famille le grand ennemi des francs-maçons des hautes loges.

    7- Disparition progressive des libertés

    8- Vaccin qui a pour but de réduire l’espérance de vie et de rendre stérile

    9- Instaurer un gouvernement mondial et dictature verte. L ONU veut imposer 30 % de réserves naturelles sur Terre d ’ici 2030 ce qui est impossible avec 8 milliards d’habitants.

     

  • L’économie n’a jamais existé sans la politique donc tenter de prévoir quand et comment le capitalisme mourra est totalement dénué de sens. Une chose est sûre, les banques sont toutes ruinées, elles ne versent même plus un centime d’intérêt ou alors quelques miettes loin des 15% d’inflation réels avec un pouvoir d’achat en berne depuis un demi-siècle.


  • Sapir semble ignorer que "l’option nucléaire" choisie par les ministres des finances de l’UE en novembre 2011, sur les conseils de leur homologue américain timothy geithner, constituait déjà une violation flagrante des traités européens qui interdisent formellement à la BCE de monétiser les dettes publiques par le rachat de titres. Or la BCE a racheté des quantités massives de titres de dette publics et privés sous prétexte de suaver la solvabilité des banques menacées par la dépréciation de leurs portefeuilles de dettes, lors de QE successifs qui se poursuivent aujourd’hui avec la mise en oeuvre d’un plan de relance dont a priorité numéro un n’est pas tant de sauver l’emploi qui de réorienter l’économie des Etats membres en fonction des directives fixées par le Green deal de la Commission européenne et autres engagements internationaux comme les accords de Rio et de Paris dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique. La question n’est donc pas de savoir s’il s’agit de mesures provisoires, mais de quel type de mesures il s’agit, qui dans ce cas apparaissent comme nettement structurelles et non conjoncturelles comme le laissent penser les propos de Sapir. Il s’agit d’une volonté délibérée de saisir l’opportunité crée tout exprès par cette nouvelle "crise", pour rebattre les cartes des actifs économiques dépréciés qui sont soit éliminés soit rachetés par la dette émise par les différents états membres qui veulent metre en oeuvre un nouveau type de modèle économique tour en fusionnant les économies nationales autant que possible. C’est la raison pour laquelle les médias vous resservent les sempiternels "champions européen"s nés de fusion/acquisitions ou la nécessite de créer un budget européen, en plus des budgets existants. Car la mutualisation de la dette existe depuis longtemps, sous la forme de la monnaie unique qui a permis de créer un vase marché de la dette en euros, ce que semble oublier J Sapir. Ici il s’agit non pas de mutualiser la dette mais de faire émettre de la dette par la Commission, sous prétexte de mutualiser des dépenses exceptionnelles qui en fait servent de prétexte à l’augmentation des ressources propres de la Commission, y compris par la dette de marché, en plus des taxes environnementales, ce qui n’est prévu dans aucun traité, et à l’insu des citoyens européens. Ensuite viendra la fiscalité européenne pour faire face au paiement des intérêts de la dette obligataire émise illégalement sur les marchés par la Commission.


  • La gouvernance mondiale est en train de s’installer. Une dictature totalitaire se met en place par l’idéologie de la peur. C’est véritable catastrophe sanitaire qui va avoir lieu dans le monde. Un génocide sanitaire programmé par nos autorités sanitaires.
    Jamais les peuples ont atteint un tel niveau d’abrutissement aujourd’hui ! C’est de la pure folie ce que l’on voit !!!


  • Sapir et la nuance... A un moment, si j’ai bien compris pour « décarboner » par ci, on carbonisera par là. Ça passe bien, le tout à l’avenant.


  • Jacques il faut toujours l’écouter en creux, un peu comme un ambassadeur.