Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France en prise au terrorisme de ses propres alliés de l’Otan

La France vient d’être la cible d’un nouvel attentat terroriste, à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle. Pour Thierry Meyssan, Paris doit cesser de raconter des sornettes et prendre la mesure des événements : le terrorisme international – auquel il participe – est commandité et instrumenté jusque contre lui par certains de ses alliés au sein de l’Otan.

 

Au début 2017, nous avons été informés que des jihadistes préparaient des actions pour contraindre la France et l’Allemagne à repousser leurs élections. Il n’était pas clair :
- s’il s’agissait de repousser l’élection présidentielle française (avril-mai) ou les élections législatives française (juin) ou les deux ;
- si la France était une cible en soi, ou si les actions menées en France devaient être une préparation aux futures actions contre l’Allemagne.

Parmi les candidats à l’élection présidentielle, seuls François Fillon et Marine Le Pen dénoncent le soutien apporté aux Frères musulmans. Le premier en a même fait un des thèmes récurrents de sa campagne (Discours de Chassieu (Lyon), le 22 novembre 2016).

 

 

Nous avons alerté nos lecteurs de ce que les campagnes de presse et les affaires de Justice lancées contre Donald Trump aux États-Unis et contre François Fillon en France étaient commanditées par les mêmes groupes. Nous écrivions que selon MM. Trump & Fillon, « il ne sera pas possible de restaurer la paix et la prospérité sans en finir d’abord avec l’instrumentation du terrorisme islamique, sans libérer le monde musulman de l’emprise des jihadistes, et sans aller jusqu’à attaquer la matrice du terrorisme : les Frères musulmans » [1]

À l’époque, les Français, croyant à tort que les Frères musulmans forment une tendance au sein de la religion musulmane, ne réagirent pas. Par la suite, j’ai publié un livre, Sous nos yeux. Du 11-Septembre à Donald Trump, dont la seconde partie expose en détail pour la première fois ce qu’est cette organisation secrète, créée et contrôlée par le MI6, les services secrets britanniques. C’est cette Confrérie, qui depuis la Seconde Guerre mondiale a tenté de transformer l’islam sunnite en un instrument politique. C’est d’elle dont est issue la totalité des leaders des groupes jihadistes, d’Oussama Ben Laden à Abou Bakr al-Baghdadi.

Le 26 février, François Fillon publiait sans explication un communiqué qui fut largement critiqué :

« Nous sommes dans une situation inédite : à deux mois de l’élection présidentielle, nous vivons dans une situation de quasi guerre civile qui vient perturber le cours normal de cette campagne (…) Je rappelle que nous sommes en état d’urgence et pourtant, le gouvernement laisse faire (…) Aujourd’hui, en tant qu’ancien Premier ministre, en tant qu’élu de la Nation, j’accuse solennellement le Premier ministre et le gouvernement de ne pas assurer les conditions d’un exercice serein de la démocratie. Ils portent une très lourde responsabilité en laissant se développer dans le pays un climat de quasi guerre civile qui ne peut que profiter aux extrêmes (…) Quels que soient les candidats, ils doivent avoir le droit de s’exprimer et le gouvernement doit prendre des mesures pour que les casseurs et les ennemis de la démocratie cessent de perturber cette campagne présidentielle » [2].

Le 17 avril, la Police nationale informait les quatre principaux candidats de menaces sur leur sécurité et renforçait leur protection.

Le 18 avril, M. (29 ans) et Clément B. (23 ans) ont été arrêtés alors qu’ils préparaient un attentat lors d’un meeting en faveur de François Fillon.

Le 20 avril, un policier a été tué et deux autres grièvement blessés lors d’un attentat sur les Champs-Élysées.

François Fillon et Marine Le Pen ont annulé leurs déplacements prévus le 21 avril. Suivant le mouvement et bien qu’il n’y ait aucune réelle menace le concernant, Emmanuel Macron a fait de même.

 

La responsabilité du prochain président de la République française

La sécurité des Français sera au centre du prochain quinquennat. Cette question est d’autant plus difficile que les récents attentats terroristes commis sur le sol français ont impliqué trois de nos alliés de l’Otan : l’État profond US, le Royaume-Uni et la Turquie.

J’ai abondamment traité la question des attentats de Paris (13 novembre 2015) et de Bruxelles (22 mars 2016). [3]. Dans mon dernier livre j’ai indiqué que si ces attentats ont été revendiqués par le président Recep Tayyip Erdoğan et sa presse, ils ont été réalisés par « des commandos distincts, à l’exception d’un opérateur commun, Mohammed Abrini du MI6 » (p. 231) [4].

Depuis des années, les présidences successives de Nicolas Sarkozy et d’Alain Juppé et celle de François Hollande et de Laurent Fabius ont caché leurs activités criminelles aux Français et la conséquence de ce qu’ils ont semé : le terrorisme intra muros.

Il est absurde de croire qu’Al-Qaïda et Daesh puissent disposer de tant d’argent et d’armes sans le soutien de grands États. Il est absurde de croire que la France ait pu participer à l’opération de remodelage du « Moyen-Orient élargi » sans en subir les contre-coups. Il est absurde de croire qu’il soit simple de lutter contre le terrorisme international quand il est commandité par nos propres alliés au sein de l’Otan.

Thierry Meyssan

Notes

[1] « Qui utilise la presse et la Justice contre Trump & Fillon ? », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 11 février 2017.

[2] « Violences perturbant la campagne présidentielle », François Fillon, Fillon2017.fr, 26 février 2017.

[3] Voir par exemple : « La République française prise en otage » et « Le mobile des attentats de Paris et de Bruxelles », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 16 novembre 2015 et 28 mars 2016.

[4] Sur ces attentats, voir aussi p. 91.

Des vérités géopolitiques incroyables et pourtant logiques, sur Kontre Kulture

 

Thierry Meyssan, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Alain l’avait une fois de plus predit :

    Si les choses ne tournent pas comme l’oligrachie souhaite, il n’est pas impossible qu’elle recourre a l’article 16 pour annuler l’election, il suffira d’organiser des troubles publics relativement significatifs...


  • 100% Cacher. Les Rabbins vous bénissent mon cher Meyssan.


  • Toute cette clique semble beaucoup plus préoccupée par la sécurité de l’état voyou que par celle des français.


  • Les 3 femmes du PKK assassinée à Paris, ce n’était sans doute pas le chauffeur car il a toujours nié. Maintenant il est mort, d’ailleurs il est mort très jeune, c’est curieux...


  • C’est le propre des Etats profonds d’essayer de nous la mettre encore plus profond. Désolé pour cette obscénité mais je ne vois pas plus réaliste...


  • "Au début 2017, nous avons été informés que des jihadistes préparaient des actions pour contraindre la France et l’Allemagne à repousser leurs élections. Il n’était pas clair :
    - s’il s’agissait de repousser l’élection présidentielle française (avril-mai) ou les élections législatives française (juin) ou les deux ;
    - si la France était une cible en soi, ou si les actions menées en France devaient être une préparation aux futures actions contre l’Allemagne."

    Meyssan a parfois d’excellents tuyaux.

    Considérons que le pouvoir des financiers a supplanté le pouvoir des industriels depuis la période Reagan-Thatcher. Les complexes militaro-industriels sont encore très loin de connaître la famine, mais ils ne détiennent plus le pouvoir suprême. Dit autrement, aujourd’hui, le plus profond de l’état profond se situe dans les banques centrales.

    Or il n’y a pas d’OTAN des banques centrales. Il n’y a que le FMI, dont la Federal Reserve a perdu le contrôle lorsqu’elle a frôlé la faillite à l’automne 2008.

    Bref, le $ et la £ ont décidé d’avoir la peau de l’€.

    Une fois de plus nous seront libérés des boches par les rosbifs et les amerloques. Enfin bon.

     


    • Or il n’y a pas d’OTAN des banques centrales




      non mais il y a mieux, la Banque des Règlements Internationaux de Bâle, là où se préparent les guerres car c’est l’argent qui est le moteur des guerres, les états n’en sont que les champs de bataille.on ne sait pas trop ce qu"elle prépare en ce moment, mais historiquement, on connait son rôle dans le financement par exemple de la deuxième guerre mondiale,les fameux prêts faits aux allemands par les banquiers alliés et remboursables en or.
      http://www.bis.org/about/history_2w...
      autre source plus détaillée : les mémoires d’un magicien (KK)


    • Ben voila, il reste la BRI, mais sa fonction n’a jamais été d’empêcher les agressions entre ses membres.
      Elle compte les ponts du match et assure la logistique du transfert des gains aux vainqueurs.


  • Analyse très réaliste et très bien étayée de Thierry Messan. Merci à lui.


  • Un peu de bons sens tout le monde ! Un "terroriste" descend de son véhicule, tire sur des policiers armés, n’en tue qu’un seul et se fait abattre ... Si vous étiez le chef d’une organisation terroriste, accepteriez-vous ce scénario ? imaginez maintenant un psychopathe qui déteste la police, la France et le monde entier et veut en finir avec la vie. Il achète une arme (très facile), prend sa voiture, met quelques couteaux dans son coffre (on se demande bien pourquoi des couteaux quand on a une arme de guerre entre les mains), prends le soin de conserver ses papiers d’identité et d’écrire quelques messages "compromettants", puis va au devant de la mort qu’il souhaite plus que tout au monde. Rien que cela lui vaudra l’Enfer, car lorsqu’on est musulman, on doit vivre. C’est Allah qui décide quand ;où et comment je vais mourir !

     

    • Camarade awrassi ,
      tu as oublié le coran retrouvé ainsi qu’une feuille manuscrite ou le minable déclare faire partie de daesh.
      Franchement les officines ne sont plus ce qu’elles étaient.
      Avant y avait du style, des effets spéciaux..
      Tout fout le camps.
      Ne varietur.
      Lavrov.


  • L’article de Meyssan est un peu décousu et par moments très étrange. Exemple :

    "Au début 2017, nous avons été informés que des jihadistes préparaient des actions pour contraindre la France et l’Allemagne à repousser leurs élections. Il n’était pas clair :
    - s’il s’agissait de repousser l’élection présidentielle française (avril-mai) ou les élections législatives française (juin) ou les deux ;
    - si la France était une cible en soi, ou si les actions menées en France devaient être une préparation aux futures actions contre l’Allemagne."

    Dans quel but les "jihadistes" souhaitent-ils que les élections françaises et allemandes soient repoussées ? A quoi et à qui cela serait-il d’une quelconque utilité ??

    Comme les prétendus terroristes ne sont, on le sait bien, que des outils entre les mains de l’Empire anglo-saxon et de ses alliés pro-sionistes, qui donc voudrait déstabiliser la France et l’Allemagne, lesquelles sont pourtant que je sache, de fidèles supplétifs de l’OTAN ?


  • Et les agents de la DGSI qui ont attrapé puis relâché le "terroriste" il y a quelques semaines, individu déjà condamné pour triple homicide contre des agents de police justement, en plein État d’urgence, c’est des Frères Musulmans peut être... ? Tocard...un journaliste c’est soit une pute, soit un chômeur, meyssan ne fait exception à l’adage de soral...