Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Pentagone continue de livrer des armes aux jihadistes

Conformément aux contrats signés par l’administration Obama

Le Pentagone poursuit son trafic d’armes du port de Burgas (Bulgarie) à celui de Jeddah (Arabie saoudite). Il fait livrer aux groupes jihadistes en Syrie – incluant Daech – des armes de fabrication ex-soviétiques non homologuées par l’OTAN, produites par Vazovski Machine Building Factory (VMZ) (Bulgaire) et Tatra Defense Industrial Ltd. (Tchéquie).

 

Le 5 mai 2017, le Marianne Danica a quitté la Bulgarie. Il est arrivé le 20 mai en Arabie saoudite, tandis que le Hanne Danica retournait de Jeddah à Burgas.

Selon Yörük Işık et Alper Beler, ces cargos transportaient illégalement des lance-roquettes multiples Grad et des blindés de type OT-64 SKOT (photo).

Ces livraisons feraient partie d’un des derniers contrats de l’administration Obama, passé début janvier – c’est-à-dire à la fin de la période de transition –, avec Orbital ATK pour une valeur de 200 millions de dollars. Orbital a sous-traité la livraison à Chemring, qui a lui-même loué ces cargos à Danish H. Folmer & Co.

L’administration Trump, qui a cessé de commanditer ce type de contrat, n’a pas annulé ceux qui avaient déjà été signés.

Trump aux prises avec les néoconservateurs ?
Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article