Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le choix de la défaite - Annie Lacroix-Riz

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #32961

    et le libre penseur en confrontation réelle avec Annie Lacroix-Riz : http://www.dailymotion.com/video/x9...


  • #33092

    et Soral (merci), madame a un chateau au Vesinet, héritière des papiers Riz Lacroix... son geste de remettre son foulard régulièrement mettait sur la voie... à partir de 1:55 : http://www.youtube.com/watch?v=TsAZ...

     

    • Et alors, elle n’a pas choisie d’être une héritière et ça n’empêche pas qu’elle soit sincère et qu’elle fasse un bon travail d’historien.
      Je pense qu’elle fait parti de ces très rares « clercs » aujourd’hui, souvent issus de la bourgeoisie depuis deux siècles, qui n’ont pas trahi.
      Quant au LLP je l’aime bien, mais il me fatigue un peu avec son esprit confus et brouillon de scientifique...il faut bien qu’il comprenne une chose : si certains capitalistes banquiers pour la plupart ont financé Lénine, Trotski et consorts au début c’était pour abattre en premier lieu le régime féodal de la Russie, le tour du régime communiste viendra plus tard. Chaque chose en son temps...


  • #33955
    le 28/07/2011 par jasmin indien
    Le choix de la défaite - Annie Lacroix-Riz

    Une historienne en béton armé
    Il faut attendre la fin pour que toute cette histoire soit résumée à partir de 3:16:29 :
    "On a la culture qu’on mérite"- - - "si on ne résiste pas cela ne va pas s’arrêter tout seul" - - - "On va abrutir de plus en plus les populations" - - - "je pense qu’il y a toujours une limite à l’idéologie" - - - "finalement, les populations finissent par se mettre en pétard quand elles ne peuvent plus faire autrement" - - - "on est entré dans une période d’absence de contrôle du capital tel que le capital ne sait même plus ce qui se passe, ne peut plus contrôler les masses de capitaux qui se baladent" - - - "la tendance du capital est de faire vivre au niveau du bol de riz. Qu’est ce qui s’opposera à ça ? la réaction des populations, pas autre chose, sinon il n’y a pas de limite à la baisse du coup de revient. Si il y a la limite du coup de revient qui représente les masses populaires"- - - "faut comprendre les choses pour les changer"- - - "pour agir sur le réel, il vaut mieux le voir comme il est"- - - "on n’est jamais meilleur militant que quand on réfléchit, qu’on lit, qu’on exerce son esprit critique. Les gens qui sont très actifs, très militants, ont le devoir, pour résister à l’idéologie dominante, de se cultiver au maximum, de savoir un maximum de choses. Quand vous êtes face à des gens qui ne comprennent rien et qui croient comprendre tout et que vous êtes en béton armé, vous faites avancer vos positions. Quand vous les mettez en contradiction et que vous leur montrez qu’ils se trompent, finalement vous les faîtes avancer. Et c’est ce qui dicte le devoir de formation permanente." 3:21:39