Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Macron, qui tabasse les Gilets jaunes depuis un an, "bouleversé" par le film Les Misérables

Séquence politique grotesque à l’Élysée, où le président de la République franc-maçonne découvre, sidéré, les conditions de vie de certains banlieusards (mais pas tous, n’exagérons pas) en visionnant le film de Ladj Ly Les Misérables. Aussitôt, selon Le JDD, il a « demandé au gouvernement de se dépêcher de trouver des idées et d’agir pour améliorer les conditions de vie dans les quartiers ». Ainsi, il suffit d’un film pour que le premier des Français prenne un problème social à bras-le-corps. Qu’attendent les Gilets jaunes pour faire un film ? Pas de budget ? Allons, si tous les Gilets jaunes donnaient 10 euros, le film pourrait se monter en une semaine !

 

 

Oh ! le remake de La Haine (1995), ce film antifrançais au possible de ce pauvre Kassovitz !

 

 

Remarquons en passant que les films sur la banlieue ont toujours trouvé du financement, de l’aide CNC et du relais médiatique comme celui du très complaisant et du très SOS Racisme Mouloud Achour (et pas Moulouda Chour). Le Figaro note dans son Journal de Cannes du 16 mai 2019 la chose suivante :

« “Le point de départ des Misérables, c’est une bavure policière que j’ai filmée il y a dix ans”, poursuit Ladj Ly. Le sujet est on ne peut plus d’actualité. “Cela fait vingt ans qu’en banlieue on est Gilets jaunes, la réalité a rattrapé le film”, acquiesce, sous l’œil attentif de Kim Chapiron, Mouloud Achour et Romain Gavras, celui qui a fait ses armes avec Kourtrajmé. Serait-il passé des films outranciers et subversifs du collectif de cinéastes à un cinéma politique ? “Je suis simplement réalisateur, je ne suis pas un porte-parole”, confie-t-il. Mais son long-métrage est un “cri d’alarme” à l’ensemble de la société : “En banlieue, on se sent mis à l’écart. On a besoin d’être entendus pour faire évoluer les choses”. »

Nous revoilà repartis dans la chialerie de banlieue ! Alors que les paysans se pendent, que des ouvrières sont licenciées par milliers, que les infirmières croulent sous le boulot et que les pompiers se font caillasser, on nous bassine avec la souffrance des banlieues qui n’ont jamais assez d’argent et qui souffrent de la méchanceté de la police fasciste blanche !

 

 

Il serait temps de se dévictimiser (verbe à lancer) et à se retrousser les manches, sans faire de jeu de mots. Tout le monde n’est pas racaille en banlieue, il y a des gens qui bossent, qui ne foutent pas la merde, qui ne dealent pas, mais on en parle peu. En plus, si vivre en HLM n’est pas toujours agréable, les loyers n’y sont pas chers et les multiples aides sociales soutiennent bien des familles. Le hic, ce n’est pas d’habiter en HLM, c’est d’y rester. Normalement, une petite ascension sociale devrait permettre aux moins jeunes de quitter ces lieux de bannissement, comme dirait Jamel qui s’est cultivé, et de laisser la place aux jeunes (couples) qui en manquent. Mais les choses ne sont pas aussi simples, le manque de formation ne permet pas à tous de s’élever dans la hiérarchie sociale ou d’augmenter son salaire. Et là, on retombe sur un autre problème, plus profond en France : l’école.

Pour en revenir aux Misérables de Ladj Ly, forcément soutenus par l’antiraciste bien-pensant Mouloud Achour et maintenant par le locataire de l’Élysée, qui a besoin des voix autrefois glanées par les socialistes, on appréciera sa remarque qui sent le remplacement : « En banlieue, ça fait vingt ans qu’on est Gilets jaunes ».

C’est sûr qu’en votant socialiste depuis 35 ans, les choses se sont vachement améliorées en banlieue, une banlieue qui s’est fait enfumer par le mitterrandisme et le drayisme ! Nous ne reviendrons pas sur la magouille conjointe entre associations, lobby antiraciste et élus socialistes pour capter ce réservoir de voix contre des prébendes financées par la nation, prébendes qu’on a vu arriver dans les mains de familles de truands comme les Luhaka, ce merveilleux clan de chances pour la France qui a placé 5 de ses membres en garde à vue pour escroquerie, Théo compris, celui qui avait reçu dans sa chambre d’hosto François Hollande en personne.

Le résultat de 35 ans de socialisme trompeur, il est là, symbolisé par cette catastrophe morale, politique et sociale. Ladj Ly a ses raisons de repointer ce désastre du doigt, mais il fait partie de la chaîne de manipulation politique qu’on appelle l’antiracisme qui va d’Achour à Macron et qui victimise la banlieue depuis toujours pour un résultat nul, voire une régression. La victimisation est une régression infantile.

Ce n’est pas avec ces gens-là que la banlieue va s’en sortir (de la banlieue), c’est plutôt en tendant la main aux Gilets jaunes et en votant autrement...

 

Bonus : le discours de Victor Hugo contre la misère (1849)

Nous sommes le 9 juillet 1849, Victor prononce un discours à l’Assemblée contre le pouvoir en place qui ne fait rien devant la pauvreté qui a été à l’origine de la révolution de 1848. Si pour lui la pauvreté existera toujours, on peut et on doit lutter contre la misère. Une phrase parmi d’autres, qui devrait faire réfléchir les pouvoirs publics arroseurs de subventions sur les pleureuses de banlieue :

« Pour substituer à l’aumône qui dégrade, l’assistance qui fortifie... »

C’est au plus souffrant, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

110 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2324163
    le 18/11/2019 par président Maquereau et ses tapineuses
    Macron, qui tabasse les Gilets jaunes depuis un an, "bouleversé" par le film (...)

    encore une énième preuve que les racailles d’en Bas
    sont les chiens de garde et d’attaque (les cerbères)
    du racaille du sommet pyramidal (Macron)


  • La posture avant l’action !
    Comme souvent en France !
    Ce qui est d ’autant plus facile lorsque l’on a une sorte d’équipe autour de soi mais qui peut - aussi - .. s’amincir à la longue ... et si le combat se poursuit.
    Macron Emmanuel dans sa sincérité habituelle qui feint !
    Une sorte de réaction. Juste sur l’apparence et pas ? Sur le discours.
    Quels autres officines ou groupuscules même autorenommés fonctionnent de la même façon en France pour la noyauter ? Avec des postures uniquement alors que d’autres sont en rues avant le ou les . . . commentaires ? ... ??


  • Je ne crois pas que Macron puisse être bouleversé par quoi que ce soit, à part une légère baisse de son traitement de premier fonctionnaire de l’Etat, qui n’arrivera évidemment jamais..pas vrai mon Manu ?


  • Le bankster de l’Elysée s’en contrefout des banlieues !
    Et de ce film (probablement nul a chier) !

    Il cherche de la latitude contre la lente révolution populaire des GJ dirigée contre lui (et ses employeurs).

    Il tente de renouveller la vielle arnaque socialo-sioniste des années 80 avec des nouveaux traîtres dans le casting.. pas sur cette fois-ci que cette grossière manipulation prenne..

    Il est vraiment mauvais le président des loges et de la Banque...

     

  • Victor Hugo était un franc mac !!!! et il a écrits les misérables !!!

     

  • j’savais pas que les trous du culs avaient un cœur !!!


  • Les gentils noirs, les mechants blancs...
    Tant que ça marche et qu’il y a un p’tit billet à s’faire.

     

  • Non Ladj ly dans vingt ans vous serez des Gillet ... mais n’ inversez pas les rôles ,il y a vingt ans ces Gillet jaunes habitaient les banlieues ,la différence de cette révolution permanente , et ça depuis 230 ans , est : un qu’elle a toujours été contre le peuple et ; deux qu’elle a une perspective vers le néant .


  • Non mais bon, il faut être un peu lucide .Il va nous jouer sa scène pendant combien de temps encore .Tout ceci est fait pour gagner du temps , un point c’est tout .Au bout d’un an que les GJ battent le paver et se font démolir, il n’entend rien . Quand est-ce qu’il a demandé de les rencontrer ? au moins une fois ? Et maintenant, il s’apitoie sur un film "les misérable"
    Et moi, je demande, quand est-ce qu’il arrête de se foutre de notre gueule ?
    Et surtout, quand est ce que les Français le foutent dehors ? et qu’il aille faire son cinoche ailleurs..


  • Laurent Alexandre : « Gérer les médiocres est un vrai tabou de notre société »

    https://www.lefigaro.fr/decideurs/m...

     

    • Mon dieu... rien que les premières lignes de l’article font froid dans le dos...
      Et ce sont les mêmes qui traitent les autres de "fachos-extrêmistes-nazis-etc..."

      Dire que ce type est sensé être médecin à la base.... fiou !
      Un "médecin" qui si il a exercé un jour, s’est finalement illustré dans "le numérique" et non la médecine pure... tout un symbole.


  • Il serait temps de mettre un terme à cette gauche raciste, digne héritière de la gauche de Jules Ferry, celui qui parlait de civiliser, selon ses propres termes les "races inférieur ". Très loin de la "vraie " gauche sociale de Jaurès, ne distinguant pas les êtres face à l’injustice sociale.
    Triste aussi de voir la République faire la différence entre ses enfants et ceux de la France.Ces derniers n’ayant d’autres choix que celui d’assister et de "civiliser " les autres. Voilà l’état d’esprit de la République racialiste française (de son vrai nom ).


  • Le problème c’est que le cinéma français est devenu irregardable depuis 30 ans tellement c’est mal joué et mal filmé !

     

    • C’est bien pour cela que nous n’y mettons plus les pieds depuis des lustres. En outre, au prix où sont les places pour aller voir des navets, autant lire un bon livre.


    • Je confirme, j’ai visionné quelques films avec Adèle Haenel, suite à son affaire avec Ruggia, je voulais en savoir un peu plus sur sa filmographie.

      - 120 Battements Par Minutes : J’ai tenue dix minutes.
      - La fille inconnue : Lent, soporifique, misérabiliste, les acteurs jouent mal.
      - Trois Mondes : Un film de bobo parisien.Une merde.
      - Les combattants : Pas mal un petit film relaxant, distrayant.

      J’ai 47 ans c’est peut-être pour ça, je suis devenu un vieux con grincheux. Mais j’en démords pas je préfère Clousot, Autant-Lara, Pialat, Verneuil, Lautner, Melville, Granier-Deferre, M.Audiard, Herzog, Kubrick, Leone, Hitchcock, Scorsese…


  • le banquier des Rothschild qui s’émeut en regardant les misérables c’est un peu comme si madame Claude donnerait des cours de bonnes manières aux jeunes filles.


  • Ils sont gilets jaunes dans les banlieues depuis des années ?... Quelle mythologie.. Toujours à s’inventer une vie de persécution.

    De l’argent dans les banlieues y’en a, les gouvernements successifs ne font que ça verser des milliards pour les "quartiers populaires", les milliards qui sont justement ponctionnés aux GJ via la fiscalité...

    Les GJ paient, les banlieues engrangent... et se font passer pour les plus maltraités. Quelle indécence, quelle supercherie. Tout cela sur le dos du peuple français juste bon à signer le chèque et mourir en silence.

    Jamais les banlieues n’ont eues à subir les méthodes employées contre le GJ. En banlieues les flics se laissent faire, contre les GJ c’est open bar.

    Bien sûr qu’il y a des bavures, mais combien concernant des multi récidivistes, des délinquants notoires ? Les GJ se sont pour l’immense majorité des pères et mères de famille au casier vierge.

     

    • , 90% de ce que vous dites est faut, à l’image de ceux qui vous gouverne. Mais si c’est votre truc d’opposer des gens en difficulté avec d’autres gens en difficulté faite, si c’est votre solution.


    • C’est un constat Yjack, même s’il ne vous plaît pas. Il ne suffit pas que vous asséniez que "90% de ce que vous dites est faux" pour que ce soit le cas.

      La réconciliation ne peut se faire qu’en disant la vérité. Le peuple français a ses torts et je suis loin me concernant de tout lui passer, au contraire, jugeant qu’un peuple a les dirigeants qu’il mérite.

      Est esclavagisé qui est esclavagisable.


    • Les gilets jaunes qui ont manifesté dans les préfectures, les villes moyennent et surtout dans les grandes villes et pire à Paris, siège de tous les pouvoirs de la république FM, ont été très durement réprimés, tandis que les banlieusards mènent des révoltes dans leurs zones de vie et pas dans le XVI ème arrondissement où c’est une répression mortelle qui leur serait réservée. Si les banlieues avaient attaqué l’Elysée en 2005, la populasse avant Zineb el Razoui aurait appelé aux tirs à balles réelles. Pourtant beaucoup aujourd’hui aimeraient voir l’ancien château du duc de Berry tomber.


  • Ne pouvons nous pas demander de l’aide à la Russie ? Afin que Vladimir Poutine tente une opération diplomatique.


  • C’est un autiste, c’est sans espoir. Il n’est pas profilé, formaté, pour apporter des solutions mais pour créer des problèmes comme fond de commerce. Son parcours et son profil ne lui donnent aucune visibilité sur la Réalité et ses modalités fondamentales ; ce qui le cantonne dans les conséquences et l’exclue des causalités. Un constat factuel suffit a comprendre ce qu’il sait faire ou pas, et ce qu’est son utilité/rôle dans la société qu’ils surplombe brutalement, lui, ses congénères, ses mandants, ses complices et ses larbins.


  • Il m’a suffit de découvrir l’affiche de ce film bidon pour comprendre qu’on nous remettait une couche (jusqu’à l’étouffement des authentiques misérables de ce pays ?) de pleurniche orientée banlieue... histoire de forcer le cerveau global de la masse bovinisée à se détourner des GJ au profit, encore et toujours, de ces "pauvres banlieusards". Bouffis de violence, d’esprit de vengeance, de goût du lucre et du luxe comme attirail du paraître, tatoués jusqu’au bout de la queue et des seins, percés de clous et d’anneaux de rideaux arborés comme des bijoux de la branchitude racailleuse, une partie des jeunes, parfaitement inculte et grossière (où est le Père ??) sait très bien que l’état de notre pseudo gouvernement en errance n’hésitera pas à arroser de nouveau les banlieues de subventions pompés aux derniers esclaves travailleurs pour calmer cette couronne maudite qui ceint chaque grande ville de France où surnage le refoulé des basses manœuvres voulues par l’hyper libéralisme et son essence, le consumérisme 24 h sur 24.

    Faire oublier les GJ qui ne lâchent pas - et c’est tant mieux - sa colère ni ses actions, c’est ça l’objectif de la fine équipe de malfaisants surpayés de ce gouvernement élu par les médias. Zemmour, l’homme qui pousse à la guerre civile dans des débats bidons va avoir son nouvel os à ronger : ces banlieues vers lesquelles les projos de la merdiacratie et du monde puant du chaudbiz se braquent.

    Pendant qu’on pourrie méthodiquement la vraie révolte juste (les GJ), la "nouvelle France", qui n’a en réalité que faire de la France profonde des ronds points, ne rêve que d’une chose : prendre la place des bobos des centres ville... comme les bourgeois et marchands libéraux et anglophiles de 1789 rêvaient de prendre la place des aristocrates. Ils les tuèrent, en effet, les dépouillèrent, ainsi que les biens des catholiques qu’ils spolièrent, mais ils n’eurent jamais ni la culture, ni l’intelligence, ni la classe. C’est pourquoi, notre monde sombre dans le grossier achevé, le bas du front, le bling-bling, l’abjection, le sordide et la misère.

    L’argent n’élève jamais un esprit. Il le pourrie jusqu’à la moëlle.

     

  • Eh bien Manu s’entiche toujours du bois d’ébène... Pourtant, il c’était pris un vent à La Réunion !

    Sacré Manu, dés qu’il y a une connerie à faire, il met les deux pieds dedans ! Bravo !

    Etonnant, ce phénomène de grand remplacement cinématographique : "J’accuse" expulsé par "Les Misérables"...


  • “Cela fait vingt ans qu’en banlieue on est Gilets jaunes, la réalité a rattrapé le film”

    Il est sérieux là ? C’ est ce qui s’ appelle manger à tous les râteliers pour se faire remarquer.

     

  • Qu’il aille faire un tour d’où je viens ce tocard !
    Quand j’étais ado et qu’on quittait nos caravanes pour visiter les villes, mes potes et moi étions sidéré de découvrir le concept de cités défavorisées et leurs HLMs avec au moins une parabole par balcon, comme autant de signes extérieurs de pauvreté intérieure...


  • "le manque de formation ne permet pas à tous de s’élever dans la hiérarchie sociale ou d’augmenter son salaire" : le but de leur présence est de les sous-payer. La plupart des emplois sont dans le tertiaire parasitaire, la consommation (voire celle de formalités*) inutile.
    Une forte population est un frein au partage avec des frontières ouvertes. Le pays cumule des gains parmi les plus faibles des puissances mondiales avec la taxation la plus forte (record mondial, depuis deux ans, largement plus de 61% de ce que gagnent les travailleurs) et un coût de la vie parmi les plus élevés.
    L’idh y semble également très surévalué. Certains des chiffres de l’ONU, pour ne pas dire tous, sont fournis par les états donc sujets à caution.

    * le droit est ainsi artificiellement rendu incompréhensible afin que les décisions de justice soient incontestables même par un cabinet d’avocats spécialisés. C’est un phénomène mondial. La "paperasserie", malgré l’arrivée de l’ordinateur domestique est un autre facteur destiné à décourager toute démarche.


  • "Les Misérables" n’est pas un bon livre. Madame de Staël trouvait Hugo "vulgaire" et elle n’avait pas entièrement tort (mais elle était snobe). En tous les cas ce n’est pas un bon roman au sens de la tradition française depuis Chrétien de Troyes. et qui aboutit à Stendhal et avec beaucoup de réserve,au petit Proust mais en passant par Molière et Saint-Simon. Hugo ne sait pas brosser des personnages "psychologiquement vrais" comme Molière et Balzac, qui "marchent tout seuls" qui ont un moteur à l’intérieur. Trop "hugoliens". Il est dramaturge, et médiocre dramaturge ; Ses personnages sont schématiques et esquissés, des marionnettes aux mains de l’auteur. comme les personnages de Notre-Dame de Paris, autre mauvais roman, bon manifeste architectural pro-gotique, mauvais roman..

    En fait, seuls les instituteurs aiment ce livre à la morale assommante dont on fait des "digestes" encore plus indigestes que l’ensemble. Une seule chose à son actif et comme souvent dans Hugo, les fameux "morceaux de bravoure" dont Hugo est le maître y compris en poésie où ça décolle ! Ou plutôt de magnifiques "digressions". Hugo est un génie des "digressions", des promenades. La bataille de Waterloo est un passage inouï. La glorification d’un défaite et l’abaissement du vainqueur pour l’éternité. Et le tableau assez isolé du "bon prêtre" au début, qui est en l’occurrence un évêque, Monseigneur Bienvenü Miriel je crois, lequel est le modèle des de ces prêtres de belles figures. Et on trouve un chapitre "l’année 1817" qui est une poésie hétéro-chronique assez rare.

     

  • Le sujet a été abordé maintes fois depuis une trentaine d’années, avec notamment :
    " Raï " (1995) de Thomas Gilou, film percutant, avec le meilleur rôle de Samy Nacery.
    " État des lieux" (1995)de Jean François Richet, petit budget, mais grosse tension.
    " La Squale" (2000) de Fabrice Genestal, réaliste, violent, voire glauque.

    Show must go on.


  • Intéressant l’article, mais je voudrais préciser que je vis depuis plus de 40 ans en banlieue près de Paris, dans le même quartier, dans un HLM, et contrairement à ce que vous prétendez, l’argent n’est jamais arrivé ! Les travaux d’hier ont été financé par les charges.....
    L’argent a été détourné par les politiques et les associatifs. En banlieue c’est la Mafia qui gouverne.
    Les JO vont permettre de transformer la périphérie mais au bout de 40 ans !
    Les banlieusards, nous sommes les premiers Gilets Jaunes de la Mondialisation ! Les paysans se sont faits avoir par la PAC ! Subventionnés par l’UE et nos impôts ! Idem pour les fonctionnaires ! Un ramassis de blancs fainéants qui pleurnichent à présent qu’on leur demande de travailler !
    Nos parents ont travaillé dur dans les usines, sans avantages, le minimum et un peu d’alloc et entassés dans des HLM pourris !
    Des vacances au bled tout les deux ou trois ans !
    Alors cessez de critiquer la banlieue, on ne vous a rien pris ! Les immigrés ont fait le sale boulot ! Les milliards de la dette, ce n’est pas nous ! Ce sont les Français qui ont vécu à crédit ! On leur a vendu du rêve, à présent le réveil est douloureux !
    Le Principe de Réalité et Comme dit Lacan," la Vérité a surgit dans le Réel" et çà fait mal.
    Bien à vous.
    Fatima

     

    • Les milliards de dette sont le résultat de la dilapidation de l’argent public par des politiciens corrompus et/ou irresponsables, de grands chantiers publics facturés 3 ou 4 fois leurs valeurs réelles et j’en passe.
      Et en effet des étrangers ont fait le sale boulot à la place de francais au chômage...là aussi il faut demander aux politiques et grands patrons de l’époque qui ont rendu tout celà possible.



    • Intéressant l’article, mais je voudrais préciser que je vis depuis plus de 40 ans en banlieue près de Paris, dans le même quartier, dans un HLM, et contrairement à ce que vous prétendez, l’argent n’est jamais arrivé !




      L’argent est arrivé, mais pas jusqu’à toi. En tout cas, nous avons payé et nous payons encore des sommes astronomiques pour ces quartiers africanisés que ses nouveaux habitants ont transformé en ghettos par leur propre incurie.

      Ton commentaire est une parfaite illustration de ce que dénonce l’article. Quelle ingratitude ! Si tu n’es pas contente de ton HLM et tes allocations payées par les "Blancs fainéants" à fonds perdus depuis 40 ans, tu es libre de les quitter et de retourner définitivement dans ton bled, qui doit être encore plus pourri que ton HLM.

      Vous n’êtes pas des Gilets Jaunes, mais des soumis, que l’on déporte à volonté d’un pays à l’autre, d’un continent à l’autre, et dont on achète le silence et le vote avec quelques deniers.


    • "
      Alors cessez de critiquer la banlieue, on ne vous a rien pris ! Les immigrés ont fait le sale boulot ! Les milliards de la dette, ce n’est pas nous ! Ce sont les Français qui ont vécu à crédit !"

      Bonjour l’assimilation... le coeur du problème. Sont habiles,en face : ils savaient ce qu’ils faisaient...


    • "Ce sont les Français qui ont vécu à crédit ! On leur a vendu du rêve"
      Les français, ce sont les autres si je sais bien lire... Tu n’es donc qu’un français de papier entouré de fainéants chez eux.

      "Alors cessez de critiquer la banlieue, on ne vous a rien pris !"
      Pour avoir habité en banlieue parisienne au début des années 80, vous nous avez pris notre tranquillité. Si les banlieux sont pourris c’est parce que leurs habitants actuels y ont foutu la merde. Combien de fois l’ascenseur était en panne, dégradé ou souillé de pisse. Combien de fois j’ai entendu des "sale français" ou "sale chrétien" alors que j’ai une tête de métèque et pas chrétien pour un sous.

      Vous (arabes et noirs des banlieux) ne respectez ni les gens ni le matériel ni les infrastructures et vous plaignez qu’on vous méprise, qu’on ne vous respecte pas...

      Il y faisait bon vivre en banlieue jusqu’à ce que vous arriviez. Maintenant vous êtes entre vous et ça ne va toujours pas. Posez vous les bonnes questions au lieu de blâmer ces feignasses de français qui ne vous aiment pas assez !


    • Qui me dit que tu en paye des impôts, le blanc que je suis t’emmerde et le fonctionnaire aussi, il y a quarante ans personnes ne voulait travailler dans la fonction publique, dans le privé on gagnait deux fois plus, et toi tu viens nous raconter la messe... Tes parents doivent avoir leur baraque au bled et le jour où il commencera à faire chaud sérieusement, tout ce beau petit monde retournera au bled comme tu dis. HLM pourris que vous avez rendus pourris, moi le de souche j’ai découvert la douche des HLM à l’âge de seize ans, avant c’était bassine et robinet avec le pot de chambre et les chiottes sur le palier, alors j’en ai pleins les couilles de vous entendre pleurnicher et de se faire insulter.


  • ça me fait penser à l’histoire que me racontait mon meilleur pote, qui avait une petite entreprise de maçonnerie et travaillait parfois pour les HLM de Paris (contre une petite enveloppe bien sûr, autrement tu peux te brosser pour y bosser).
    durant la journée il posait des claustras en verre plein dans les entrées des immeubles et la nuit les mecs défonçaient le tout à la masse. et mon pote me disait : vu l’énergie qu’ils dépensent pour péter des trucs aussi costaudset en si peu de temps, ces mecs je les embaucherais direct si seulement ils voulaient bosser.
    ah oui et surtout, le boulot de réfection s’arrêtait quand le budget était bouffé, en attendant l’année suivante. pour reprendre pratiquement à zéro, un vrai tonneau des danaïdes


  • Il ne reste plus que les cassos et les migrants fraîchement débarqués en banlieue HLM, toujours à courir après toutes les aides possibles ; et les trafiquants n’ont que faire des allocs.
    Fort heureusement, beaucoup l’ont compris et ont quitté ces décharges à ciel ouvert, sont devenus propriétaires en périphérie de ces banlieues voire plus loin.
    Beaucoup préfèrent augmenter leur temps de trajet pour offrir à leur famille un cadre de vie agréable, ces hlm pourrave même gratuitement peu veulent y vivre.
    Je ne veux pas de discrimination, ni positive ni négative. Je veux que les meilleurs soit récompensés, pas de fils a papa ou de affirmative action.

     

    • Il y a beaucoup de français de souche en hlm dans les banlieues qui n’ont pas trop le choix et ne peuvent pas partir, car d’après vous c’est à eux de partir, pour laisser la place aux immigrés qui sont légitimes, vu qu’ils travaillent et paient leurs impôts, et qui sont là dans le but de remplacer toute la population française de souche, décider par les élites, et soutenus également par des français de souche qui nous tirent dans le dos, en trouvant cela acceptable car, en attendant, ils en profitent bien financièrement et souhaite que çà dure le plus longtemps possible.


    • @calendula,
      Je n’ai pas dis aux gens de partir, j’ai juste dit que quand tu vis dans des conditions difficiles, à toi de voir comment changer les choses. Moi j’ai choisi de quitter ces cités difficiles, j’ai allonger mon temps de transport mais je vis dans un joli cadre maintenant. Mais tu peux rester et te battre contre les incivilités, je l’ai fait pendant des années pour protéger mon immeuble mais je ne peux pas défendre le quartier entier.
      Et dans ces cités de tous les fantasmes, la très grande majorité bosse, étudie, se lève à 4h du matin pour prendre le premier métro et demandent seulement qu’on les laisse tranquille. Ces fouteurs de merde ne sont pas nombreux mais assez pour pourrir la vie de milliers de personne.
      Comme j’e l’ai dit à dautres QI de nouille, la branlette ou le gratin dégueu de bobonne sont plus pour les zemmouro-bulot. ER c’est pour les fins d’esprit.
      Et les Conversano et Nunez, vous n’êtes pas des "de souche" alors fermez là, vous n’êtes pas plus légitimes que d’autres et achetez vous un miroir pour regarder votre face à chaque reveil.


  • bof ,pour intéresser macaron ,suffit d’avoir de grands pieds noirs….

     

  • La vraie misère dont ils souffrent n’est pas matérielle mais spirituelle : ils vivent dans des pays étrangers, qui ne leur ressemblent pas, ils vivent loin des leurs et de leur propre destin.

    On ne répare pas une identité fragmentée à coup de pognon mais en la reliant de nouveau avec ce qu’elle est vraiment, et tout ceci passe par la redécouverte de sa terre, de son peuple, de son Histoire, de sa culture, de ses racines, de sa famille et de sa généalogie, dans un premier temps, puis, dans un second, par l’accomplissement de soi, qui se traduit dans les faits par la réalisation d’une oeuvre ou d’un métier utile à son propre peuple et à son propre pays, afin d’en assurer le développement et la transmission aux générations suivantes, et ainsi, de s’insérer à nouveau dans son Histoire et d’exister dans sa continuité.

    Il est évident qu’un type comme Macron, qui marche tous les jours à côté de ses pompes, ne peut comprendre cela.

    En attendant, il brise, par son élan de générosité larmoyante et hypocrite, l’accomplissement de soi de millions d’êtres, en les privant de leurs origines, et en privant de leur pays originel ceux qui sont contraints de les accueillir.

    Les misérables... ou le maintien du misérabilisme.


  • La vérité du Macrongate ? ...une situation grave aujourd’hui en France
    un clown sous son très triste chapiteau... l’Elysee.. une ménagerie portant cagoules et uniformes noirs armée jusqu’aux dents, comme du temps de Hollande, Peillon, Valls, Cazeneuve, Belkacem, etc...
    et on met en 1ere ligne les institutions répressives, police-justice-armee au passage retournées contre le Peuple, derrière lesquels se cachent les loges, les lobbies les Ferry, BHL, Hulot, qui appellent a ’’tirer contre le peuple’’. Ce doit être a cause de l’ouverture de la chasse ?
    A ce rythme là, c’est la fin programmée a très court terme de l’image légitimement respectable du policier ou du gendarme, en France.
    Et ces gens là répètent a l’envie, que...’’ les institutions de serrent les coudes, que les banlieues et les GJ peuvent bien mettre le feu, que cela ne renversera pas ce régime proclamé avec suffisance ’’démocratique !’’.
    Pourtant, c’est du jamais vu depuis les années 1930, sauf sous le régime nazi !
    Question ?
    ..’’combien de temps un gouvernement peut-il avec ses médias aux ordres, en utilisant a fond tout l’arsenal répressif, nier la vérité.. les français ne supportent plus les charges fisc-impots, le flicage, la spoliation des voitures, le remplacement immigrationnel, les radars+portiques+caméras+les pratiques orwelliennes, l’écologie parasite apôtres du réchauffage, imposée par les gabelous extremistes Hidalgo-Hulot-kohnbendit ?’’
    Zéro écoute, zéro concertation, des syndicats inexistants, les prisons et tribunaux saturés de citoyens ordinaires en GJ blessés et borgnes venus faire entendre leurs droits, les libertés d’expression ou artistique d’un Soral ou Dieudonne pietinnées ? La Honte est sur Macron l’Allemand, Castanet, la marionnette Benalla...
    Chez nous les sans-dents c’est chaud-bouillant, mais là-haut c’est on s’en met plein les fouilles, et si ça bouge trop...un flic dans chaque foyer français et on prend en otage, les retraités, les vieux en Epad, les utilisateurs des réseaux routiers, les enfants à naître, les écoliers recrutes pour les réseaux, les usagers de l’eau électricité, gaz, a coups de taxes habit-foncieres, etc.. !
    Cela s’appelle faire disparaitre, au nom du fric, l’intérêt général, la notion d’Etat, de citoyen, la solidarité, l’altérité, le respect, le français...nous quoi !


  • D’aucuns semblent ignorer comment se conquiert, se conserve, se défend ; qui par ignorance, lâcheté, perversité, déclenche et réitère ces forces. Elles sont de tous temps, fondamentales, irrépressibles. On perd tout en les négligeant, mais on a tout a gagner en les prenant en compte et en pratique selon le Droit. Qu’importe les nains qui se contorsionnent sous ces yeux là, ils sont surplombés de haut par cette Réalité. Leurs destins sont tout tracés.


  • Une personne âgée chez qui je bosse a fait comme ce monsieur à 7 minutes :
    https://www.youtube.com/watch?v=_4l...
    Pour les ehpad c’est plus des mouroirs , la prison tu en sors .

     

  • Le pouvoir courtise les allogenes assidûment, depuis quelques temps...

     

    • Peine perdue. Les allogènes s’en foutent et finiront par dominer et les francs maçons, et les femmes. Finalement, on y trouvera du bonnard au grand remplacement.On ira se réfugier dans la forêt des Ardennes.

      Je signale pour "ceux que cela intéresse" qu’on peut, après s’être bourré de Xanax pour tenir, visionner une suite incroyable d’émissions sur France Culture intitulées "Mécaniques du complotisme, saison 3 : le grand remplacement, un virus français" ? Il y en a quatre, rien de moins. Tout ! Tout ! Tout ! Tout ! Tout ! sur le complot. Le poisson est ferré et par petits mouvements brefs, il faut le remonter à la surface..

      C’est le grand complot anti-complots. Car comment arrêter les complotistes sans contre-complots ? Le complot est au contre-complot ce que le torpilleur est au contre-torpilleurs, l’amiral au contre-amiral.


  • Monsieur Macron préfère le pathos à l’ethos ou au logos de monsieur Soral. Nous le comprenons...


  • Comme de coutume Macron, se moque du monde. Il n’a jamais été capable de la moindre empathie, et ce n’est pas maintenant qu’il va commencer.

    C’est un monstre froid, impavide devant la misère humaine, dont il n’a aucune idée de ce qu’elle représente. Il a été justement choisi pour cette froideur par Jacques Attali, qui savait pertinemment, que Macron accomplirait toutes les saloperies qu’il lui demanderait.

     

  • Macron le nouveau Néron fauteur de guerre civile qui n’a pas le panache de l’Empereur Romain qui mit fin aux guerres de conquêtes de l’Empire et soucieux de paix.


  • Se montrer généreux, c’est bien beau, mais QUI va payer ?


  • Les vieux sont mis à l’écart par leurs deux enfants (statistique) "car ils ont une bonne pension de retraite ils n’ont qu’à aller dans une maison de retraite" . Supprimez les PENSIONS de retraite, vous relancerez la natalité ! Quand mon arrière grand-père accueillait son dernier-né (il en a fait 7 !) il disait : "c’est bon pour la retraite" . On faisait des mômes pour assurer ses vieux jours, pensant que sur les 4 ou 5 il y en aurait bien 1 ou 2 qui feraient leur devoir filial . Aujourd’hui le revenu des retraités est supérieur à celui des actifs, ça n’encourage pas les enfants à s’occuper de leurs vieux . Ils attendraient plutôt qu’ils calenchent pour hériter, toucher le gros lot, et enfin pouvoir faire la fête . Seulement les pauvres chéris attendent de plus en plus longtemps .

     

    • Là, vous vous égarez cher Monsieur. J’ai 64 ans, ma retraite c’est juste mes affaires et une petite retraite par capitalisation qui n’est pas française (travail à l’étranger), je suis propriétaire de ma petite maison. Donc, je ne vous coûte rien, cacahuète, mais je paye 940€ de CSG par an pour votre future retraite. Mes revenus sont de 1150€ par mois mais beaucoup de mes voisins paysans ou ouvriers agricoles tournent entre 600€ et 850€. Donc le revenu des retraités n’est pas supérieur à celui des actifs. Baisser les pensions pour que les enfants puissent s’occuper de vous, c’est une farce ? Cette génération d’incapable et de peureux ne s’occupera pas de vous.
      Pour ce qui est de l’EPAHD, pour moi c’est niet, je reprendrais mon petit voilier avec lequel j’ai voyagé et travaillé autour du monde presque 10 ans et j’attendrai, comme le vieil indien sur la colline. Monsieur je n’espère pas que vous soyez sans retraite. Ne faites pas de généralité.


    • C’est exactement ça ! J’ai une amie qui à mis son père en maison de retraite, et elle souhaite que son père flanche pour l’argent puis se reprend pour dire que c’est affreux de dire ça mais bon. Remarque, même lui désir partir pour rejoindre sa femme mais apparemment, c’est pas l’heure.


    • Arrête de fumer la moquette, les retraités perçoivent plus d’argents que les actifs...Tes arrières grand parents faisaient des mômes tous simplement parce que la pilule n’existait pas avant 1956 et en France à partir de 1967 ainsi que l’avortement rendu légal à cause oui à cause et non grâce de l’autre locataire du panthéon.


  • Macron verse des larmes de croco pour les racailles ...les gilets jaunes, eux versent des larmes de sang !!!...


  • Pourquoi en faire une analyse gilets jaunes contre banlieusards ? La problématique est erronée et le procédé inefficace.

     

    • ca dépend, quand on sait que le cout de l’immigration représente celui de la dette, alors... si nos gouvernements ne nous avaient pas imposé cette immigration, et bien, nous serions aujourd’hui un pays solvable, ce qui veut dire, très concrètement : pas de coupes budgétaires délirantes, pas de fermeture d’hopitaux, pas de désert médicaux, pas d’appauvrissement et de serrage de ceinture en même temps, pas d’impôts au montant exorbitants, pas de déshabillage de Paul pour habiller Jacques etc etc, mais je peux aussi vous le résumer en une phrase : pas de gilets jaunes dans la misère.
      le gouvernement doit rendre des comptes là dessus, le peuple doit absolument lui foutre ça sous le nez, par tous les moyens


  • les lumpens sont l’avenir, c’est tout !

    la promotion par l’uberisation
    qui est ENCORE suffisamment cons pour souhaiter ce plafond de verre ?
    ceux qui, une fois atteint, seront heureux de pouvoir voir de plus près les semelles cuirs "cousues black" de ceux qui marchent dessus ?

    ps / ce n’est pas macron qui tabasse


  • Mais qu’es-ce -qu’il fait comme cinéma... Brigitte l’a bien coaché...


  • l’opportunisme de série B d’un mutileur prét à sauter dans un hélico et les assauces anti france suceuses de subventions doivent traffiquer en coulisse pour pomper les travailleurs .

    le probléme est que depuis les gilets jaunes, la france se repolitise et devient consciente des alliances de salopards.


  • La Fondation de Mme Brigitte Bardot à signalée que dans LES DOM TOM certaines personnes mangaient les chiens ? Allez savoir, peut-être que pendant ses séjours la bas, le Nain Jaune (méchant et violant) y aurai pris goût.


  • C’est une mauvaise idée d’opposer les souffrances ! Il y des flics qui sont des ordures qui qui foutent la honte à toute la Police, ceux qui sont honnêtes.


  • Ladj Ly le réalisateur du film "les misérables" a ouvert une école de cinéma. Cette école nommée "Kourtrajmé" a reçu des subventions du CNC. Etonnamment, le président de la commission CNC Talent est le co-fondateur du collectif "Kourtrajmé". "Kourtrajmé" alias 113 alias Mafia K’1 Fry https://youtu.be/QzoBB9NO9Dc Immonde clip de rap...
    C’est le fils de Costa-Gavras. Dans la bande, il y a aussi les copains comme Kassovitch, Cassel & co…

    kassovitz le rebelle en peau de lapin qui, en 1984, témoignait dans "moi...je" avec sa parfaite dégaine de fils à papa : https://www.ina.fr/video/CP
    Il n’avait pas encore "la haine" semble-t-il... :-D


  • On verra si ce Film tient aussi bien l’affiche que le Film d’Édouard Bergeon "Au nom de la terre" (1 400 000 entrées) !
    [ un vrai regard sur la France ]


  • Franchement jsuis un beur , dès que je vois qu’ on pleurniche pour les banlieues et que je vois des sdf et des travailleurs pauvres de souche à
    la rue jsuis vraiment gêné .


  • Salvini comme Macron s’efondrerai en larmes devant la gueule de l’adolescent sur la photo de l’article présenté.


  • Croyez moi, je suis très très loin de défendre la racaille. Mais je pense sincèrement que le comportement de la police envers ces populations a détruit le peu de respect qu’ils pouvaient ressentir envers notre Ripoublique. J’ai vu la façon dont ils parlent aux sans dents bronzés. J’ai été de nombreuses fois le témoin oculaire de l’irrespect total avec lequel ils s’adressent aux pauvres. J’ai vu des mecs se faire exploser la tête pour une barrette de shit, accompagné de rires sadiques et satisfait. Et les gilets jaunes commencent à comprendre.
    nos policiers sur le terrain sont souvent des sous merdes, collabos, anciennes victimes du collège sans Q.i ni empathie.


  • Je me demande c’est quoi la différence entre un pays dictatorial et un autre démocratique comme la chère et douce France ? bah la réponse selon mes pensées de citoyens de deux cultures et connaissant les deux systèmes, c’est dans le système dictatorial totalitaire vous pouvez tout faire et tout dire sauf le président est épargné et préservé. dans la démocratique tout est interdit et sauf critiquer et insulter le président. En France, les contribuables sont pillés au dernier sous par le gouvernement, puis ils sont éborgnés, mutilés et scandalisés par les médias pour la bonne et la seule cause c’est de sauver la tête du pays...

     

  • Mais pourquoi ? Pourquoi notre peuple est il méprisé , démoli alors que d’autres sont élevés au rang d’icône de la souffrance ? Je n’arrive pas à comprendre et pourtant je lis et relis encore... J’ai mal pour les agriculteurs,les infirmières,les femmes précaires,j’ai mal vraiment et je vomis ce suicide de nous même.

     

    • c’est pourtant pas compliqué : vous vivez sous Occupation, et l’Occupant vous hait, il vous déteste et vous méprise au plus haut point, il veut votre soumission ou votre mort, parce qu’historiquement, vos ancêtres très chrétiens les ont foutus à plusieurs reprises dehors, sans s’encombrer des droits de l’humanité, mais en pensant au bien commun et à la défense des leurs et de leur pays. C’est ça le coeur du problème, ils veulent vous faire payer cet outrage.


  • ’’kassovitz, Cassel...la fille Gainsbourg qui suce les chiens, Bruel, la chanteuse Mylène Farmer qui est l’imposture totale archi-soutenue par les loges francs-maconnes, les animateurs d’Anal+ et Tmpp - prends tes RTT’’...et les autres pignoufs...
    Tout a fait d’accord avec toi ’’la mère Poulard’’ !
    C’est ça le cinéma français ? Ces cons aux yeux rougis par le crack qui se la jouent ’’rebelles’’ dans des navets irregardables ?
    Elle est belle leur France, et plus ils la montre puante, obscene et chiante, a leur image, plus ils en rajoutent dans l’abject...c’est ça leur cinoche !
    Avec un tel cercle de hauts-parleurs et médias, les cubitus au pouvoir peuvent tout se permettre..comme redresser la production grâce a Hollande et Montebourg, gérer le budget de l’Etat tout en cachant leurs sous dans les paradis fiscaux grâce aux Cahuzac et Benalla, ventiler les comptes en banque des français avec l’aide des éoliennes et des taxes carbones et vignettes critair merci Hulot, Hidalgo, kohnbendit...


  • Que ce "président " sioniste et lgbt, méprise les gilets jaunes, n’a rien de surprenant pour moi. Le problème c’est tous ces français qui ont eu un jugement extrêmement sévère sur leurs concitoyens en gilet jaune. J’ai été gilet jaune pacifiste et pourtant je peux vous dire que j’ai été gazé autant que les casseurs pendant que ces larves de français faisaient tranquillement les boutiques du centre de Caen. Quand un petit match de foot fait 7000 entrées et que nous gilets jaunes étions au plus fort du mouvement à peine 5000 à Caen, c’est que ça ne va pas encore assez mal dans ce pays. La fin de ce système sioniste ne viendra pas par des révoltes mais avec la dépression pétrolière et le déclin des autres ressources naturelles De notre petite et unique planète. Inch Allah !

     

    • Beaucoup de français ont un jugement sévère contre les gilets jaunes... parce que ce sont des fainéants qui en veulent toujours plus, des profiteurs, et par dessus le marché de violents casseurs. C’est BFM qui l’a dit. Ca ne vous suffit pas... ? Alors soit, je plussoie vos propos, malheureusement je n’arrive même pas à être si optimiste en me disant qu’une fois vraiment bien dans la merde, les français commenceront peut-être à réfléchir avec leur cerveau. M’est avis que la majorité est déjà complètement lobotomisée... La preuve, on a Macron comme président, et on l’aura peut-être encore après 2022...


  • mais qu’est ce que c’est mal joué...la meme bande annonce depuis 20 ans ca pue la merde...les flashball dans les banlieue ca m’etonnerai les baqueux de merde ont pas les couilles de s’attaquer aux non blancs pour 100 raisons differentes

    les miserables c’est les gilets jaunes...les banlieusards c’est des tiers mondistes privilegiés...

    c’est pas ton pays, sois content de toucher le RSA chez toi tu toucherais la pioche et les cailloux


  • Quant il y a de la racailles allogènes Macron il aime

     

  • #2324880

    lol, les commentaires de rageux,
    remplis de fautes d’orthographe...

    et ça prétend défendre la France
    mais bien sûr...

    aucune dignité


  • #2324889

    « demandé au gouvernement de se dépêcher de trouver des idées et d’agir pour améliorer les conditions de vie dans les quartiers »

    "les quartiers", déjà, c’est un aveu de mépris total
    parce que tu vis où, toi ?
    t’es pas dans "les quartiers"
    mais, t’es dans quel quartier, alors ?

    et "améliorer les conditions de vie"
    mais les gens, ils se débrouillent,
    comme en taule, pareil


  • On ne peut pas se dire pour la liberté, la démocratie, la justice sociale, le progrès, mon cul sur la commode.... Et faire le jeu des opposants à ces valeurs en opposants gilets jaunes et banlieusards. C’est un non sen absolu, un manque de maturité politique. J’espère que vous accepterez cette modeste critique et que vous diffuserez mon commentaire.


  • Dommage qu’il ne ressente pas autant d’empathie pour ses compatriotes infiniment plus légitimes comme objet de sollicitude, ne serait-ce que parce que c’est eux qui l’engraisse et qui bossent pour payer ses délires, ceux de ses patrons, de ses complices et de ses larbins et qui subissent l’intégralité de leurs conséquences présentes et à venir, comme otages et victimes de ses lacunes et de leurs escroqueries en tous genres. Qu’est-ce qui ne va pas chez lui, il n’a qu’un seul hémisphère en état de marche !?


  • « En banlieue, ça fait vingt ans qu’on est Gilets jaunes ».

    oh que non , vous n’avez pas le panache. , pas le coeur.

    vous faites semblant , mais depuis 30 ans vous votez pour ceux qui vous maintiennent dans la gamellerie .

    un jour peut étre au mieux vous rejoindrez les gilets jaunes , conscients et réellements politisés ( et pas mangeurs de disquettes).

    faut tjrs qu’ils s’accaparent le mérite des autres ces opportunistes , ces gratteurs.

     

    • Tes Gilets Jaunes ils ont voté pendant 30 ans, à gauche, à droite, à l’extrême-gauche, à l’extrême-droite..
      En banlieue le taux d’abstention est record pas seulement par désintérêt mais parce qu’ils ont compris avant l’heure l’entourloupe.

      Arrête de parler de panache, de coeur, les gilets jaunes n’en ont pas l’apanage. La plupart des pays du monde qui sont rentrés dans une phase de rébellion/révolution dernièrement ont fourni des mobilisations populaires infiniment plus grandioses en quantité et qualité que les gilets jaunes, notamment au Maghreb, ironie du sort (hirak du Rif, puis Algérie)


    • @Al
      Matthieu Kassovitz sors du corps de Al


    • al

      "ironie du sort (hirak du Rif, puis Algérie)"

      il était temps aprés une gestion calamiteuse de l’aprés 62 et une guerre civile ou se sont entre massacrés les algériens eux mémes , il était temps qu’ils réagissent .
      en france les gens bougent pour moins que ça , et n’ont pas besoin de descendre si bas dans le malheur pour se réveiller, ironie disais tu ?
      tu compare tout de suite france et algérie en bon revanchard de base alors que l’on te parle de banlieue.



  • Cela fait vingt ans qu’en banlieue on est Gilets jaunes,



    Comme je déteste entendre cette connerie !

    Sous prétexte qu’ils subissent également la police, ( Et encore la police n’utilise pas de LBD sur eux ) Les mecs des quartiers seraient eux aussi des "gilets jaunes".

    Non les gilets jaunes n’ont rien à voir avec les racailles de banlieue, c’est même l ’inverse le plus souvent les gilets jaunes subissent ces gens.

    La répression policière en banlieue même si elle est parfois excessive n ’existe que par le contexte hautement criminogène de ces zones de non droit qu’on appelle les quartiers.
    Les gilets jaunes ne nuisent a personne, ne réclament rien et n’attendent pas l’assistanat ou des subventions d’état , ce sont des travailleurs inoffensifs qui revendiquent uniquement le droit de vivre dignement de leur travail ( et non pas le droit de nuire a autrui ) , et ils sont eux victimes d’une répression 100% gratuite .


  • Il y a des soumis qui se rebellent et des rebelles qui se soumettent.
    Ça n’a rien à voir avec la couleur du gilet ni le lieu d’habitation.
    C’est une question de croyances qui explosent devant la réalité des faits.
    Croyance dans l’illusion d’exister grâce à la consommation de marchandises que l’on peut se payer ou pas.
    Nous observons, voire vivons, une dissonance cognitive qui peut être libératrice, mais à chacun de changer ses croyances ou d’accuser les autres.
    Et surtout, réfléchissez à cette idée qu’il faut choisir entre "vouloir avoir raison" et être heureux.


  • Dans les banlieues il y a tout les équipements et transports urbains à portée de la main. c’est arrosé de pognon, 10 fois plus que dans les campagnes et idéalement placé près des bassins d’emplois.... Alors quelle est le problème ? Faut-il que je le dise ?

     

  • Allez, encore de la victimisation communautaire.

    Le petit Gérard ou le Jean-Claude devenu Clodo sdf,

    Ladj Ly il s’en bas les noix.

    Ça fait 30 que j’entends que l’État déverse des Milliards

    dans les banlieues, pour quel résultat.

    Il serait temps de faire un audit si l’argent à bien été

    distribuée. Ras le bol de la pleuniche.


  • ce sont les gens qu’il subventionne qui lui expliquent le réel ?


  • En votant autrement !! LOL vous croyez encore à ça ??


Commentaires suivants