Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Marine Le Pen : "L’imposteur Mélenchon, je n’en peux plus"

La faute à qui ?

La présidente du FN fait sa rentrée médiatique ce jeudi après une longue cure de silence. Elle trépigne d’impatience de reprendre le flambeau de l’opposition, monopolisé par la France insoumise.

 

« Marine est reposée, combative, elle a les idées claires », confiait ce lundi Florian Philippot. Abattue par sa défaite à l’élection présidentielle, l’adversaire finaliste de Macron s’est montrée pour le moins atone dans les débuts, pourtant mouvementés, de la nouvelle législature. Celle qui s’affirmait en mai dernier comme chef de file de l’opposition en France n’a pas pu former de groupe parlementaire et s’est fait voler la vedette par son ennemi politique de toujours : Jean-Luc Mélenchon. De retour sur le devant de la scène politique et médiatique cette semaine, elle trépigne de lui disputer le leadership. « Mélenchon par-ci, Mélenchon par-là, je n’en peux plus ! À croire que c’est lui qui est arrivé au second tour ! », fulmine-t-elle, citée par Paris Match.

« Épuisée » par la séquence électorale, selon ses propres mots, Marine Le Pen s’est économisée ces derniers mois. Avec son compagnon Louis Aliot et leurs enfants respectifs, la présidente du FN a pris le large à Millas, dans les Pyrénées-Orientales. « Elle avait besoin de prendre du recul. La cicatrice du débat de l’entre-deux-tours a mis longtemps à se refermer mais c’est fait aujourd’hui », explique le député du Nord Sébastien Chenu.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 


 

Où est passé le Front national ?

 

Marine Le Pen fait sa rentrée politique samedi prochain. Une rentrée stratégique qui doit permettre au parti de reprendre la tête de l’opposition et à sa présidente de rassembler ses troupes. Ces dernières semaines, le Front national a surtout brillé par sa discrétion à l’Assemblée nationale et par ses divisions en interne.

 

[...]

Depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, c’est La France insoumise qui semble tenir la tête de l’opposition. Le Front national, en plein travail de refondation qui doit aboutir lors du Congrès de mars 2018, semble avoir disparu des radars. Mais au FN, on compte bien sur un changement après la rentrée.

« Marine Le Pen reviendra devant les Français expliquer pourquoi elle incarne le mieux l’opposition », explique ce mercredi Sébastien Chenu sur notre antenne.

« Marine Le Pen sera sur tous les combats et sur tous les fronts, sur des sujets d’actualité tels que la réforme du Code du travail ou encore la directive des travailleurs détachés », promet aussi Jean-Lin Lacapelle.

[...]

Pour Eddy Fougier, Marine Le Pen « joue gros » avec sa rentrée politique mais « n’a pas de menace immédiate devant elle », donc peut se permettre ce silence, notamment parce que les prochaines élections – européennes – sont pour 2019. Elle n’a pas non plus d’adversaire face à elle au sein du FN, depuis le départ de Marion Maréchal-Le Pen, même si ce départ a pu jouer dans la perte de repères de certains militants.

« Elle est la seule à pouvoir fédérer tout le monde », précise Jean-Lin Lacapelle. Cette rentrée sera l’occasion pour Marine Le Pen de réaffirmer son leadership que certains, comme Robert Ménard pendant l’été, sont tentés de contester, mais aussi de rassembler des troupes en ordre dispersé. Jeudi, Nicolas Bay, le secrétaire général du parti, doit se rendre en Bourgogne-Franche-Comté pour acter officiellement l’éviction de Sophie Montel de la présidence du groupe FN au Conseil régional.

Le départ de cette très proche de Florian Philippot, réclamé par la présidence du parti, est symptomatique des divisions qui perdurent au sein de la formation et viennent interférer avec le travail de fond opéré par les cadres. Sophie Montel, qui dénonce une « re-diabolisation » du FN, a plusieurs fois critiqué la ligne du parti, lui reprochant notamment d’être « anxiogène ».

« Ceux qui se croient en récréation, il est temps qu’ils rentrent en classe », prévient Jean-Lin Lacapelle, qui plaide pour « que les débats restent en interne ».

 

« Il est temps qu’on reprenne le combat politique »

Un pied-de-nez sans doute à Florian Philippot, très bavard à travers son association Les Patriotes et accusé de la jouer solo. Sur les réseaux sociaux, ces dissensions sont très visibles, comme ce mercredi sur la page Facebook de Louis Aliot, le compagnon de Marine Le Pen et député des Pyrénées-Orientales. Sans jamais citer Florian Philippot, il fustige le « festival de montgolfiérisation de cette rentrée » et présente dans le détail « les signes cliniques du narcissisme ». Il « croit qu’il est le seul à travailler sans s’intéresser à ce que font les autres », écrit-il notamment. Des tensions en interne qui ne semblent pas inquiéter Jean-Lin Lacapelle.

« Qu’il y ait quelques disputailles, très bien, mais il est temps qu’on reprenne le combat politique », conclut-il.

Lire l’intégralité de l’article sur bfmtv.com

Voir aussi, sur E&R :

À ne pas manquer, l’analyse de la défaite du Front national par Alain Soral :

La seule ligne politique viable pour les patriotes :
la réconciliation de la gauche du travail et de la droite des valeurs !
Voir chez Kontre Kulture :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1796448
    Le 7 septembre à 12:32 par Fiat Lux
    Marine Le Pen : "L’imposteur Mélenchon, je n’en peux plus"

    Moi j’en peut plus de ces parties politiques et des fausses oppositions qui prétendent défendre le peuple.Ils ne défendent que leurs intérêts et leurs pouvoirs.
    Comme dirait le directeur de la publication de Dieudo...

    Vous feriez mieux de vous émancipez de ça.Comme le disent si bien les riches.La politique c’est pour les pauvres !

     

    Répondre à ce message

    • #1797028

      Oui, il est temps d’arrêter de vouloir un berger pour nous ’protéger ’ et prendre soin de nous. Il est temps de devenir adulte et de prendre soin de nous-mêmes en solidarité avec d’autres adultes souverains. En tant qu’individu nous savons très bien nous organiser et gérer notre quotidien a tous les niveaux : familial, local et régional. Il y a juste a repérer notre confiance en nous, en nos talents, capacités et en nos coeurs !

       
  • #1796449

    En quoi la "france" (comment ont-ils le droit d’utiliser ce nom !) très soumise, camp de base du maussade et de l’atlantisme, est-il dans l’opposition alors que ce n’est qu’un tas de bouffe-pognons étrangers !

     

    Répondre à ce message

  • #1796473

    Mme Lepen a joué sur une démonstration réactionnaire plutot que de chercher à proposer le renouveau ou la renaissance. Elle a été tragiquement nulle, insistant lourdement sur son islamisme radical, ce que les francais se foutent éperduement. Elle a voulu faire réagir des mollusques dominés par l’esprit de foule, c’est à dire une masse inepte à la réflexion. Je ne pense pas qu’elle survivra politiquement à cette erreur dramatique. De toute façon, il n’y aura jamais de politique imposée du bas vers le haut et donc aucune ressaisie de la France. Elle est morte à tout jamais. Seuls quelques individus survivront ici ou là...

     

    Répondre à ce message

    • #1796518

      Sans déconner, Macron, il a été crédible ? parce que la il faut me dire comment est avec quoi .Programme 0, rien, nada .Gueuler dans un micro " penser printemps" et "c’est parce que c’est notre projet " Je comprends l’engouement de voter Macron, de suite ça met en confiance.
      Soyons un peu sérieux MLP n’a pas été brillante, j’en conviens, mais il y avait un programme, même si celui -ci n’était pas parfait .Mais ne jetons pas l’opprobre à MLP, c’est un peu trop facile et cela évite de culpabiliser les électeurs Macron .Non le Français est ainsi fait, il a toujours une excuse, mais ne se remet jamais en question .

       
    • #1796524

      J’aimerais pas habiter chez vous.

       
    • #1796531

      On n’en veut plus de cette chèvre. Il y a énormément de jeunes de grande qualité au FN. Marre de ces Alliot, Marine, Rochedy et consors. VOUS IMAGINEZ VRAIMENT CES GENS AU SOMMET DE L’ETAT ?

       
    • #1796546
      Le 7 septembre à 15:42 par Francois Desvignes
      Marine Le Pen : "L’imposteur Mélenchon, je n’en peux plus"

      Glaoui : vous avez tout dit de vous-même et de ce qui vous tient lieu de pensée en un pseudo

      Pourquoi vous nous faites des phrases ratatouille Glaoui ?

      "Jouer sur une démonstration réactionnaire"= surjouer le discours de la droite réactionnaire ? Elle a fait l’inverse....

      "Plutôt que de proposer le renouveau ou la renaissance" : vous voulez dire le renouveau ? C’est justement ce qu’elle a tenté de faire. Ou de faire semblant de faire.

      Elle a été nulle d’insister sur "islamisme radical" : vous exagérez toujours !

      Non : simplement, elle s’est suicidée politiquement quand elle a dit "islam DE France" au lieu de dire "islam HORS DE France".qui l’aurait mise au pouvoir illico.

      Elle a fait du mauvais Soral là où Glaoui espérait qu’elle ferait du Conversano radical.

      Elle s’est trompe de conseil : elle a préféré Philippot à Glaoui.

      Philippot avait beaucoup de prétention et peu de voix ; et Glaoui à lui tout seul avait tous les suffrages des anonymes. Glaoui, c’était la France !

      QE politique de Miss LE PEN : nul

      En politique comme ailleurs, être "fille de " c’est fatal.

      "inepte à la reflexion" : ce serait pas plutôt inapte au commentaire ?

      "une ressaisie" : bon, là je réclame un fauteuil pour vous à l’Académie !

      C’est vrai ça : il y avait UN ressaisissement (nom masculin) et vous qui militez chez les transgenres vous avez pris la ressaisie (nom féminin saisir une nouvelle fois) pour en faire UN redressement.

      Bravo !

      Parlant de la France :" elle est morte à tout jamais"

      A cause du tonneau Le Pen ? Je le crois pas !

      Eh, Glaoui, la France est justement vivante, c’est la république avec son personnel (dont LEPEN ) qui est en train de crever.

      Et peut-être aussi, la pensée et la langue républicaines que tu viens d’illustrer.

      Mérites-tu l’Académie, Elle, française ?

      A la réflexion :et après m’être ressaisi : OUI !

      OUI : il y a un génie créatif dans le speudo "Glaoui" et dans " la ressaisie", presque de l’humour dans "inepte à la réflexion".

      C’est cela le renouveau de la Renaissance de la langue française renouvelée.

      C’est du grand art : profond respect.

      Merci en tout cas d’avoir su si bien démontrer que la République et les républicains s’étaient suicidé à force de nullité.

       
    • #1796668

      Quels force et courage Desvignes !

       
  • #1796498
    Le 7 septembre à 13:52 par pauvrette
    Marine Le Pen : "L’imposteur Mélenchon, je n’en peux plus"

    "« Épuisée » par la séquence électorale, selon ses propres mots, Marine Le Pen s’est économisée ces derniers mois"
    Si elle avait été élue elle aurait commencé son mandat en septembre après un bon repos ? quelle pitrerie ce parti et cette famille qui vit comme un poisson dans l’eau dans ce système.

     

    Répondre à ce message

  • #1796499

    Quelle est la pertinence de rester dans un dogme idéologique partisan gauche droite, quand notre pays est sous tutelle Européenne qui fait de fait un politique ultralibérale de casse populaire ? A quoi bon se battre sur les conséquences des causes qu’ils ne veulent pas changer ou font mine de vouloir changer ? ( oui j’ai lu les programmes) Ce paradigme droite gauche n’a plus lieu d’être au sein de l’Union Européenne ! il n’y a plus qu’un clivage des 99% contre le 1%, les oligarchies qui se sont mijoté un traité juridique au petits oignons . Soit un clivage 99%/1% ! Vous voulez vous battre à nouveau pour des politiques de droite ou de gauche, revenir au paradigme d’avant les années 90 ? Sortons de l’Union européenne, c’est la seule solution, tout le reste n’est que de la gesticulation partisane stérile dans la bonne santé de notre beau pays qui se meurt...

     

    Répondre à ce message

  • #1796515
    Le 7 septembre à 14:29 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Marine Le Pen : "L’imposteur Mélenchon, je n’en peux plus"

    Marine Le Pen n’est rien.

    Politiquement, électoralement, c’est du vent maintenu par ses "adversaires" pour faire illusion.

    Florian Philippot a un discours correct, cohérent et crédible.
    Il entretient un espoir.
    C’est sa fonction.

    Macron en a une autre.

     

    Répondre à ce message

    • #1796627

      Je suis assez d’accord avec vous.
      Je ne vote plus tant qu’on n’arrive pas à changer de paradigme.

      Je ne crois pas en Marine le Pen. (La famille Le Pen est usée jusqu’à la corde, la seule qui l’a compris c’est Marion et elle a eu raison de se barrer).

      Je ne crois pas au FN qui ne fédèrera jamais l’ensemble des français. Il faut un concept nouveau et tout reprendre à zéro au lieu de laisser des Collards s’infiltrer.

      Il faut inventer un nouveau courant anti-mondialiste, anti-néo-libéral, anti banque et anti franc-maçons, un vrai courant populaire dans lequel les sujets seraient débattus par le peuple, pour le peuple. Et reprendre le contrôle des médias qui sont une honte totale...

       
  • #1796626
    Le 7 septembre à 17:53 par Il faut sauver le soldat France
    Marine Le Pen : "L’imposteur Mélenchon, je n’en peux plus"

    Il faut que Marine trouve la force de partir, c’est une question d’honneur. De dédiabolisation en dédiabolisation, Marine a tué le FN. Le seul parti qui jadis dénonçait l’immigration en provenance de pays hors Europe. Les français voulaient du Trump puissance 1000 , et pendant ce temps, Marine s’était transformée en porte-parole officielle de l’antiracisme. Ceci dit, la voie est désormais libre pour que des forces vives émergent.

     

    Répondre à ce message

  • #1796631

    Mélanchon et FI bossent à l’Assemblée sur les sujets economiques et sociaux pendant que le FN ne fout rien.

    Faudrait peut être penser à se reveiller au FN...

     

    Répondre à ce message

    • #1796714

      Ils ne bossent pas, non ! Ils sont présents et ne font que communiquer, ce qui est beaucoup plus superficiel que le fait de bosser réellement. Ce qui ne dédouane par contre en rien en effet le FN de son " omni-absence ". En l’absence d’adversaire sinon véritable du moins présent, Mélenchon et sa troupe d’acteurs auraient tort de se priver.

       
    • #1796781
      Le 7 septembre à 22:41 par Mort de rire
      Marine Le Pen : "L’imposteur Mélenchon, je n’en peux plus"

      Je doute que "bosser" ait quelques choses à voir avec le spectacle minable que nous jouent les députés de la fronce (in)soumise...

      Je pense que tu as confondu avec le mot gueuler.

       
  • #1796804
    Le 7 septembre à 23:02 par Jean Le Chevalier
    Marine Le Pen : "L’imposteur Mélenchon, je n’en peux plus"

    Le débat face à Macron restera une faute gravissime, inoubliable...qu’elle se retire du jeu, on ne veut plus d’elle, elle a tout gâché...C’est fini pour elle, quoi qu’elle dise ou qu’elle fasse...

     

    Répondre à ce message

    • #1797001
      Le 8 septembre à 09:51 par Gracchus
      Marine Le Pen : "L’imposteur Mélenchon, je n’en peux plus"

      Je pense qu’elle n’a jamais voulu du pouvoir, elle se bat juste pour son fromage, un coup au parlement européen un coup à l’assemblée nationale, elle finira peut-être présidente de la région Hauts-de-France. Les Collard et cie ont totalement décrédibilisé ce parti, et pour moi le débat a été sciemment saboté, elle avait un boulevard comme dirait l’autre, en face Macron avait beaucoup de casseroles, c’est le candidat du mondialisme, elle fait campagne contre le mondialisme............. et pendant le débat rien, elle aurait dû lui balancer les notes du professeur Hillard. On aurait eu l’instant de vérité, est-ce que le peuple de France est totalement lobotomisé (insensible aux arguments puissants de monsieur Hillard) ? Ou, aurions-nous assisté à son réveil ? On ne le saura jamais malheureusement.

       
  • #1797730

    MLP ; à force de nager à contre courant, grosse méduse échouée sur les plages de l’Europe avec tous les bancs de sardines qui la suivent, JLM dans le même sillage.
    En des circonstances aussi tragiques, que méduses et sardines veuillent bien excuser ces comparaisons peu flatteuses pour elles.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents