Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

Plaidoyer pour Ruquier, Macron contre Philippot, le FN contre Montel

 

 

Allez hop, c’est reparti pour un tour de manège politico-médiatique, comploto-sioniste et réseauto-oligarchique. Nous sommes le lundi 4 septembre 2017, c’est la fête de l’Éducation nationale, 12 385 800 enfants (à 83% dans le public) retournent au turbin, où 884 300 enseignants les attendent avec knout et bâton. Côté adultes, 18 millions d’employés attendent le fouet macronien sur la réforme du Code du travail. Petits et grands, on va tous en prendre plein la gueule pour pas un rond ! Ça, c’est de l’égalité républicaine !

 

Plaidoyer pour Laurent Ruquier

Laurent est souvent attaqué par la droitosphère, la fachosphère, l’homophobosphère et l’antibobosphère, mais c’est pas le mauvais bougre. Son argent, il ne l’a pas volé. Il cartonne en télé, en radio, il produit comédiens et humoristes sur scène, il donne à bouffer à pas mal de gens. On a vu pire comme propagandiste et salopard.
Si Laurent invitait des méchants comme Dieudonné ou Soral dans ses émissions, il serait obligé de mettre la clé sous la porte. On l’a en outre moins que d’autres entendu dégoiser contre ces deux symboles de la résistance sur l’Internet. Alors qu’est-ce qu’il lui a pris de caster Angot et Moix dans son émission du samedi soir ? Ceux qui ont vu la paire à l’œuvre le 2 septembre 2017 sont épouvantés, même les journalistes mainstream.

 

 

Si l’on suppose que Laurent n’est pas con, on peut imaginer qu’on lui a forcé la main : Angot comme chroniqueuse, c’est le suicide de l’émission. On peut même penser que c’est le moyen de flinguer sa collaboration avec France 2 et de passer sur TF1, du genre « vous voulez les deux sionistes ? OK vous allez les avoir ».
Dernière solution, Laurent paye pour sa première formule, beaucoup plus trash d’un point de vue critique, avec la paire Zemmour & Naulleau. Un concentré de vacheries de droite et de gauche qui déstabilisait un peu trop les personnalités invitées. On ne peut donc pas reprocher à Laurent d’avoir tout essayé. Mais la pression oligarchique est trop forte pour un seul homme, fusse-t-il homo, et de gauche. Il manque encore un tropisme, le principal.

Le « principal », c’est le jeune Macron qui a été le rencontrer ce lundi matin, jour de rentrée des classes pour nos chères têtes blondes, brunes, frisées ou pas. Il a joué les pédagogues, comme l’écrit joliment L’Express, dans une école de Forbach. Mais ? Forbach n’est-il pas le fief de Philippot ? Quel fieffé filou ce Macron, il fait d’une pierre trois coups : visite d’une classe dédoublée puis d’une classe d’handicapés, reprise de Quand on n’a que l’amour de Brel avec les élèves, et coup de pied de l’âne dans l’électorat de Philippot.

En quittant l’école, il a passé plus d’un quart d’heure à bavarder avec quelques centaines de résidents de ce quartier du Wiesberg, qui l’ont accueilli avec des bravos et des youyous.

Philippot, le numéro 2 du FN, décrié pour sa fibre sociale qui passe devant sa fibre identitaire pour certains. À ce propos, la philippostiste Sophie Montel vient de se faire dégager du FN, pour reprendre l’expression des mélenchonistes.

 

Sophie Montel (de 2’31 à 2’54) : « J’ai juste dit que sur le programme de l’immigration nous étions en 2017, qu’un certain nombre de nos compatriotes avait dans leur famille des gens d’origine étrangère et qu’il fallait peut-être adapter ou en tout cas les rassurer dans le sens où le jour où nous arriverons au pouvoir, nous n’allons évidemment pas renvoyer ces personnes dans leur pays d’origine, elles sont françaises, elles sont parfaitement intégrées, parfaitement assimilées même, ils sont aussi français que je le suis moi. »

Il semble donc que le FN se dirige vers une ligne identitaire pure, qui est perdante à long terme, puisqu’elle annonce l’alliance avec une droite libérale européiste et américano-sioniste. Une ligne oligarchique et impopulaire malgré tous les écrans et trompe-l’œil que la dominance peut imposer au peuple.

On nous reproche souvent ces mantras (formules mystiques) que sont oligarchie, américano-sionisme, européisme, système médiatico-politique ou ingénierie, oui sauf que les choses sont dites, qualifiées, et précises. Ce n’est pas sur France 2 qu’on va faire entrer la politique profonde dans la tête des téléspectateurs à coups de mots clés. La preuve, la nouvelle formule de C dans l’air, consacrée le 1er septembre 2017 aux mélenchonistes, a dérapé déontologiquement. Il faut dire que le plateau était succulent dans le genre ultralibéral décomplexé : Bruno Jeudy (Paris Match), Nathalie Saint-Cricq (France 2), celle-là même qui demandait à ce qu’on dénonce et punisse ceux qui n’étaient pas Charlie, et enfin le triste Matthieu Croissandeau de l’Obs, le directeur qui a 80% de sa rédac contre lui. Un parterre de valets qui a rempli son rôle de social-traîtres.

 

 

Les invités (dont Jérôme Fourquet de l’IFOP, un institut de sondages vachement indépendant du pouvoir) avaient tous une dent oligarchique contre Mélenchon et sa troupe, alors que ces derniers ne bousculent pas vraiment l’ordre établi. Mais ce faisant, ces propagandistes médiatico-politiques installent (sans le savoir, ils sont trop intoxiqués pour cela, et font là où on leur dit de faire) la France insoumise dans le fauteuil d’opposant numéro 1, place piquée au FN qui a pourtant raflé plus de voix populaires. C’est une bonne petite ingénierie qui nous fait prendre les vessies de la France insoumise pour les lanternes de la libération…
Eh oui, il faut se méfier de tout, en politique, un piège en cache un autre, et l’oligarchie en a toujours un d’avance.

Nous achèverons cette chronique nauséabonde par ce merveilleux tweet de MacDonald’s France, la multinationale qui exploite nos étudiants pauvres sans payer trop d’impôts chez nous, Macdo qui souhaite une bonne rentrée à tous les analphabètes. C’est vrai qu’analphabétisme rime avec américanisme.

 

 

Voir aussi :

20 septembre
Un jour en France : mercredi 20 septembre 2017
Macron rappelle les expatriés, sélection à la fac, le gros cancre Aphatie
8
19 septembre
Un jour en France : mardi 19 septembre 2017
Le Monde avec Bernanos, la France Alzheimer, le porno gay 120 Battements
10
18 septembre
Un jour en France : lundi 18 septembre 2017
Couscous Philippot, des migrants à la fac !, et la défaite de l’Huma
40
15 septembre
Un jour en France : vendredi 15 septembre 2017
La pleurniche de Stéphane Guillon, Ardisson sodomisé, Dupontel à la rue
23
14 septembre
Un jour en France : jeudi 14 septembre 2017
Spécial "santé" avec le Glyphosate, le Lévothyrox et le couple PMA-GPA
19
13 septembre
Un jour en France : mercredi 13 septembre 2017
Macron 1er à Saint-Martin, "journalisme" à Europe 1, poissons des grands fonds
13
12 septembre
Un jour en France : mardi 12 septembre 2017
Philippot avec Campion, on ne vole pas un Sri-Lankais, 1€ Le Monde
27
11 septembre
Un jour en France : lundi 11 septembre 2017
Le 11 Septembre de Causeur, cheminots remboursez !, Griveaux le fainéant
10
8 septembre
Un jour en France : vendredi 8 septembre 2017
Plenel contre la Corée du Nord, Ménard contre Philippot, Sotto satisfaction
11
7 septembre
Un jour en France : jeudi 7 septembre 2017
Naturel, politique ou médiatique, le climat se barre en couille
6
6 septembre
Un jour en France : mercredi 6 septembre 2017
Aubry flingue Macron, pénurie de beurre, drones français armés
9
5 septembre
Un jour en France : mardi 5 septembre 2017
Goncourt communautaire, Marcel Campion résiste, Chronopost le dimanche
15
30 juin
Un jour en France : vendredi 30 juin 2017
Adieu Loulou Nicollin, la priorité de Macron 1er, un député voilé !
19
29 juin
Un jour en France : jeudi 29 juin 2017
Tour de France sexy, Marseille anti kebabs, TGV Paris-Vinci-Bordeaux
24
28 juin
Un jour en France : mercredi 28 juin 2017
Rwanda/France, la rééducation nationale, Amrani/Valls
24
27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
28
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
17
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13

La France qui résiste est chez Kontre Kulture !

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1795307
    Le 4 septembre à 22:21 par Alexandre L
    Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

    Ce faux débat du FN sur l’immigration est grotesque. Aucun gouvernement ne pourra rien faire pour limiter l’immigration sans retrouver les éléments de souveraineté abandonnés à l’Union européenne. Limiter l’immigration pour sauver l’identité, c’est impossible sans avoir le dernier mot dans son propre pays - ce qui ne sera jamais le cas tant que l’UE maintiendra sur nous ses outils d’asservissement. Sans même évoquer Schengen, la CEDH, la CJCE... Bref.

    Ceux qui prétendent le contraire, ceux qui pensent à la souveraineté partagée, sont des idiots ou des menteurs. Hélas, il y en a beaucoup au FN. La ligne Philippot peut ne pas plaire, mais elle a le mérite de la clarté.

     

    Répondre à ce message

  • #1795318
    Le 4 septembre à 22:45 par Django
    Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

    Les choix du Fn sont prévus d’avance. Ce parti est mort et va dans le mur. Ou bien non : il a été entièrement reprit par le système et des infiltrés, et les acteurs du Fn vont tout faire pour pousser à la tension raciale en France, vu que la survie de ce parti est entièrement liée à cela.
    Aliot et sa femme adorent trop être les chefs d’un mouvement qui leur rapportent plein de fric, tout en étant sûr de ne jamais avoir de responsabilités concrètes dans le pays. Si ils le voulaient pas ça, ils jouearient la carte de la réconciliation et dénonceraient les 20 années précédentes en expliquant que le peuple français se fait enculer quotidiennement !

     

    Répondre à ce message

    • #1795349
      Le 5 septembre à 00:11 par rf556
      Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

      Vous y allez fort ... le FN n’ a que rarement encouragé à la tension raciale.
      Qu’on prenne la période Jean-Marie, ou la période plus récente, ce ne sont jamais eux qui ont profité des troubles,émeutes ou du racialisme : c’est plutôt la droite dite conventionnelle.

      Et aujourd’hui les "identitaires" appellent à un mouvement plus dur ...,on voit poindre qui ? Tout en se défendant de toute alliance avec le FN... alors ? Il faudrait regarder la situation en face, sinon ce serait malhonnête.

      Le FN a fait à fait tout le travail, sans jamais verser dans le racialisme,et aujourd’hui des "identitaires" viennent cueillir la fleur en répudiant le FN (et ses leaders),tout en prônant une idéologie autrement plus dure... on se moque de qui ?

       
  • #1795322
    Le 4 septembre à 22:50 par Fernand
    Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

    Petit rappel pour la Rentrée scolaire .....
    https://youtu.be/bcvGmszOvXA

     

    Répondre à ce message

  • #1795331
    Le 4 septembre à 23:06 par bilbooot
    Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

    Vivement que Philipot se barre du FN.
    On se doute qu’il attend de se faire virer mais pas sûr qu’en face ils soient assez bête pour ça.

    Le système sait que son seul adversaire crédible est Philipot.

    Je n’ai jamais adhéré à un parti politique de ma vie, mais si lui fonde le sien, j’y cours... et je pense qu’on sera nombreux dans ce cas.

     

    Répondre à ce message

    • #1795368
      Le 5 septembre à 01:45 par Pas mieux
      Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

      Bravo. Entièrement d’accord avec vous.

       
    • #1795436
      Le 5 septembre à 09:18 par Rivarol
      Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

      Le parti des invertis qui ne voient pas où est le problème.
      Mais ce ne sera pas ma solution.
      Gay pride obligatoire !

       
    • #1795479
      Le 5 septembre à 10:52 par bilbooot
      Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

      @Rivarol

      Croit bien que ça m’a longtemps posé un problème aussi, mais vu la situation, force est de reconnaître que c’est notre meilleur espoir.
      Et que je sache il a toujours fermement défendu la Manif pour tous.

      A un moment donné, il faut être objectif et faire fi de ses a priori.

       
  • #1795364
    Le 5 septembre à 01:27 par Frédéric
    Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

    Elle est au PS cette Montel ?

    Négationisme du péril migratoire + cautionnement de l’avortement
    = destruction programmée de notre peuple.

    Je partage la fermeté de Philippot sur l’UE et l’euro mais c’est un problème secondaire : les institutions ça se change vite (il suffit de regarder l’histoire) et une économie ça s’assainit et se redresse en moins de 10 ans (cf la Russie de Poutine).

    Ce qui est irréversible c’est le remplacement de population. 200 000 avortements et 250 000 immigrés par an, c’est la destruction assurée. C’est le programme commun de Mélenchon à LR.

     

    Répondre à ce message

  • #1795424
    Le 5 septembre à 08:43 par Domino
    Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

    "la France insoumise dans le fauteuil d’opposant numéro 1"
    On est déjà en vue de 2022 : ils vont installer Mélenchon en opposant n°1, le faire monter â coup de sondages et de déclarations médiatiques, afin de faire réélire Macron contre lui au 2e tour. Car les électeurs de droite ne voteront pas davantage pour Mélenchon que ceux de gauche pour MLP...

     

    Répondre à ce message

    • #1795448
      Le 5 septembre à 09:44 par seb59
      Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

      Exactement, et c est pour cela qu il faut une droite forte qui s assume. Sinon on a 10 ans de macron. Le problème de Philippot c est qu il néglige la droite des valeurs, le mariage homo, l IVG pour tous les cas de grossesse . Sa ligne super étatiste est difficile a tenir, l état est omniprésent partout, ca en est flippant, sauf la ou il devrait être, protéger la France de l immmigration, sa langue , son histoire, sa culture. Voila le rôle d un état.

       
    • #1795480
      Le 5 septembre à 10:59 par Bilbooot
      Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

      @seb
      "protéger la France de l immmigration, sa langue , son histoire, sa culture. "

      Non mais c’est une blague ?
      Sur ça et le reste dont vous parlez, Philippot a toujours fait le job, toujours répondu d’une manière indéboulonnable aux journalopes hystériques.
      C’est fort en chocolat de ne pas l’admettre.
      Sauf que lui est cohérent, il propose également les moyens d’y parvenir ; à savoir recouvrer les pouvoirs d’un Etat régalien. Là où en face ils ont plus que du mal...

       
  • #1795516
    Le 5 septembre à 12:25 par Ex militant FN
    Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

    Je ne comprends pas la bienveillance de certains pour l’infiltre Philippot et ses sbires.
    - ER prône l’émancipation par l’entrepreneriat alors que ce type est ce qui se fait de pire (enarque haut fonctionnaire) dans l’etatisme.
    - ER donne une tribune forte aux croyants sincères et défend la loi naturelle alors qu’il a fait rater le coche de LMPT au FN et qu’ il considère la question comme "aussi importante que la culture du bonsaï"
    - ER explore les possibilités d’une remigration constructive alors que cette Montel qui est un de ses principaux lieutenants nie le risque vital du grand remplacement

    Les megretistes ne sont pas non plus ma tasse de thé mais je ne pense pas que des gens integres comme Holeindre, Golnisch ou Marion apprécient la bande d’arrivistes communautaires a qui il a fait donner tant de places.

     

    Répondre à ce message

    • #1795561
      Le 5 septembre à 13:59 par bilbooot
      Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

      "ER prône l’émancipation par l’entrepreneriat alors que ce type est ce qui se fait de pire (enarque haut fonctionnaire) dans l’etatisme. "

      Est-ce que c’est parce qu’il est énarque qu’il est bon à jeter ?
      Dans ce cas on accepte plus personne : aucun patron car ils exploitent des gens, aucun ingénieur fraichement diplômé car ils ne connaissent la dure réalité du travail manuel, aucun banquier car ils sont tous des vampires inféodés au système, aucun étudiant car ce ne sont que des petits cons incultes et inexpérimentés, ............... . Tout n’est pas noir ou blanc.

      "ER donne une tribune forte aux croyants sincères et défend la loi naturelle alors qu’il a fait rater le coche de LMPT au FN et qu’ il considère la question comme "aussi importante que la culture du bonsaï"
      A la base ER n’est pas une tribune pour croyants. C’est une tribune pour tout le monde. L’idée était de rapprocher les communautés, de respecter et faire respecter le laïcisme sur un plan public censé être la règle en France, et de laisser les religions dans la sphère du privée là où seul le catholicisme y est relégué actuellement.

      "ER explore les possibilités d’une remigration constructive alors que cette Montel qui est un de ses principaux lieutenants nie le risque vital du grand remplacement"

      N’importe quoi. Philippot n’a jamais nié la politique du grand remplacement et ne cesse de répéter qu’il veut arrêter l’immigration et pour se faire remettre les frontières en place (et donc sortir de l’Europe).
      Les propos de Montel cités dans l’article ER ne nie pas le risque du grand remplacement, et ne sont pas contraires à la politique proposée par Philippot. C’est juste du bon sens.

      Ce qui est triste c’est que les détracteurs de Philippot ne soulèvent que des questions subsidiaires ou subordonnée alors que les principales questions sont sociales et régaliennes.
      Non seulement ils sont dans une caricature (et totalement fausse) des idées de Philippot concernant les premières, mais en plus tombent dans le piège des merdias de les enfermer dans ses questions subsidiaires... qui n’ont aucun moyen d’être réglées un jour si les questions sociales et régaliennes ne le sont pas en premier lieu.

      Vous creusez notre tombe à tous.

       
    • #1795573
      Le 5 septembre à 14:11 par Rivarol
      Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

      Bien sûr.
      Il y aurait beaucoup à dire...

       
    • #1795670
      Le 5 septembre à 17:36 par Eric
      Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

      Très juste @bilbooot. Il est clair que certains s’y entendent pour se tirer des balles dans les pieds mais aussi pour tirer sur les côtés. J’entendais dire une fois P.Y. Rougeyron une chose très juste, à savoir que quand on est un patriote, quels que soient les désaccords que l’on peut avoir sur certains points, on ne tire jamais sur les côtés.

       
  • #1795555
    Le 5 septembre à 13:41 par VIVACHAVEZ
    Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

    Vené come vouzète, ce n’est pas du français.
    Macdo, ça n’est pas de la nourriture.
    Finalement, on est dans le monde du paraître......

     

    Répondre à ce message

  • #1795562
    Le 5 septembre à 14:00 par Mami Wata
    Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

    Le FN doit jouer la ruse : fusionner avec le parti LR et tous les partis de droite, changer de nom, infiltrer le nouveau parti unifié grâce au large soutien populaire qu’il bénéficie (Marine a devancé Fillon quand même !), imposer sa ligne idéologique qui est la souveraineté politique à travers un vote populaire par les militants et non pas par les adhérents et les cadres seulement. C’est possible.

     

    Répondre à ce message

    • #1795576
      Le 5 septembre à 14:17 par Rivarol
      Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

      Parfait.
      Comme ça l’affaire est définitivement réglée.
      Il n’y a plus de Front et "Vive la république".
      "La république c’est la banqueroute ; la démocratie c’est l’esclavage."
      Maurras je crois... !

       
    • #1795604
      Le 5 septembre à 15:06 par Mami Wata
      Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

      @Rivarol
      Soit ils font ça, soit ils continuent à servir d’épouvantail afin d’assurer l’élection d’un autre larbin du système ou la réélection de McRon. Philippot peut gouverner, Marine peut gouverner, Marion aussi, mais pour y parvenir, il leur faut une base électorale assez élargie. C’est seulement quand ils seront au pouvoir qu’ils pourront mettre en place leurs véritables réformes et poser par exemple la question de la souveraineté monétaire dont les médias mal intentionnés du système s’en sont servis pour clouer la campagne de second tour de Marine. C’est ça la real politik il faut ruser et ne montrer son réel visage qu’une fois au pouvoir ; et ce réel visage de Marine ne peut d’ailleurs qu’être bénéfique pour la France puisque le programme du FN depuis années les gens avertis le connaissent. A cause de la presse aux ordres il faut ruser, car elle empêche considérablement à la majorité des français de connaitre la vérité et qui sont les vrais ennemis de la nation.

       
    • #1795926
      Le 6 septembre à 09:01 par Rivarol
      Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

      C’est pas la peine de se tordre le cerveau dans tous les sens.
      Un avortement est un meurtre.

       
  • #1795691
    Le 5 septembre à 18:06 par Dumnorix
    Un jour en France : lundi 4 septembre 2017

    Apparemment tout est désormais fait au FN pour que la gauche du travail et la droite des valeurs ne s’entendent pas. Le retrait de Gollnisch en est certainement un symptôme et son rôle d’électron libre pourrait devenir intéressant.
    A croire que la scission du FN était manigancée de longue date à travers tous les nouveaux venus de ces dernières années. Une scission qui va s’opérer par le départ de ceux-ci vers la "gauche" (du travail) comme Philippot l’énarque, qui ira en rejoindre un autre (NDA), et vers la "droite" (des valeurs) comme Collard et Ménard, qui rejoindront Wauquiez et peut-être Villiers, énarques également.
    Ce sera la fin du parti originel anti-système, qui représentait le mince espoir que la gauche du travail et la droite des valeurs arrivent ensemble au pouvoir par les urnes.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents