Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Printemps arabes" : tout ne fait que commencer...

Par Bernard Lugan

L’échec des « printemps arabes » est à la hauteur des emballements émotionnels qu’ils suscitèrent, tant chez les lemmings de la presse, que parmi ces lapins de coursive qui constituent la grande majorité de la classe politique française.

Moins de trois ans après le début d’un phénomène pour lequel tous eurent les « yeux de Chimène », le bilan est en effet bien amer, les fleurs de ces prétendus « printemps » ayant précocement fané. Que l’on en juge :

- En Tunisie, pays que le président Ben Ali avait presque sorti du « sous-développement » et où Mohammed Brahmi vient d’être assassiné, la faillite économique est totale cependant que le climat politique est devenu explosif.

Alors que la révolution s’était faite pour plus de liberté, les Frères musulmans, arrivés au pouvoir à la faveur du renversement du régime qui les combattait, veulent faire adopter une Constitution ayant la charia pour norme. Or, ils sont considérés comme des « traîtres » par les fondamentalistes (environ 10 % du corps électoral), qui posent ouvertement la question du rétablissement de la polygamie, abolie en 1956, celle des unions avec des filles juste pubères, et jusqu’à celle des « bienfaits » sociologiques de l’excision clitoridienne…

Comme l’armée tunisienne n’a, du moins jusqu’à ce jour, aucune tradition « putschiste », on voit mal comment la « douce » Tunisie peut sortir de cette ornière...

- En Égypte, ceux qui ne supportaient plus leur vieux chef militaire ont permis aux islamistes d’arriver au pouvoir ; puis, terrorisés par le sort qui les attendait, ils ont appelé au secours un autre chef militaire, foulant ainsi aux pieds les principes démocratiques dans lesquels ils se drapaient quelques mois auparavant… et le pays bascule insensiblement vers une guerre civile.

- En Libye, où l’intervention sarkozo-otanienne s’est faite au nom des droits de l’homme, le pays n’existe plus. Le Nord est éclaté et aux mains de milices tribales ou religieuses, cependant que le Sud est devenu un « Libystan », fief des jihadistes à partir duquel toute la région saharo-sahélienne est contaminée.

Forcés de prendre enfin en compte l’échec de leur illusion, les médias dressent désormais le bilan calamiteux de ces prétendus « printemps arabes » auxquels ils ont tant cru... Le journal Le Monde, qui eut une attitude « en pointe » sur la question, laisse aujourd’hui transparaître son dépit dans les termes suivants :

« (…) Au moment où l’Égypte sombre dans le chaos, au moment où la Libye ne parvient pas à sortir de l’instabilité et de la violence (…), la Tunisie (est) la dernière chance du “printemps arabe”. »

Le Monde, 6 juillet 2013

Une « dernière chance » qui relève une fois de plus de la méthode Coué... Engagés dans une politique destinée à réduire au silence leurs opposants, les islamistes ont en effet créé des milices de nervis qui font régner la terreur. Ainsi la Ligue de protection de la Révolution, qui dépend du parti Ennahda et qu’un député de ce parti gouvernemental menace de lancer sur les opposants afin « (qu’ils) soient punis de mort, par crucifixion, démembrement ou bannissement, car ils sont les ennemis de Dieu et de son Prophète ».

Tant en Tunisie, qu’en Égypte ou encore qu’en Libye, tout ne fait donc que commencer…

 

Bernard Lugan, le 26 juillet 2013

Sur les « printemps arabes », chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #476830
    le 28/07/2013 par René-Louis BERCLAZ
    "Printemps arabes" : tout ne fait que commencer...

    Peu importe ce qui se passe dans ces pays : ces gens font ce qu’ils veulent chez eux.
    Par contre, les fauteurs de troubles en provenance de ces pays, venus subvertir les pays d’Europe, doivent immédiatement être internés en attendant d’être renvoyés chez eux.
    Il n’y a pas à transiger là-dessus, la "réconciliation" est un mythe mortifère et suicidaire (relire le Camp des Saints de Jean Raspail).
    Ceux qui prêchent la "réconciliation" se font les complices de ces criminels.

     

    • #477185

      le mode de vie de ce que tu appelles " les fauteurs de troubles en provenance....." est plus proche du tien que de ceux qui habitent l’Afrique du nord. ils aiment le foot et Mc do comme toi. ils sont loin d’etre des grands fan de la babouche, ils preferent plutot nike et lacoste. des mondialiste comme toi.


  • #476842

    pour moi cet article perd de sa crédibilité lorsqu’il parle d’excision.

    l’excision n’est pas dans l’islam, et elle n’est pas dans la tradition maghrébine.

    je ne vois pas pourquoi Ennahda en ferait la promotion.

     

  • que va-t-il se passer pour l’Algérie ? je crains le pire...

     

  • #476887

    "En Tunisie, pays que le président Ben Ali avait presque sorti du « sous-développement »"

    C’est un peu excessif, quand même ! C’est à se demander pourquoi le peuple s’est soulevé contre Ben Ali......... Souvenons-nous comment le prédateur tunisien avait amassé un butin colossal qu’il stockait, entre autres, dans ses palais et composés d’or, de diamants, de liasses de billets, de bijoux, de voitures de luxe etc. Comment Lugan ose-t-il parler de "développement" alors que ce despote et son épouse avaient verrouillé l’économie du pays en confisquant les richesses à leur propre profit ! Ben Ali n’est pas Bachar !

     

    • #477153
      le 28/07/2013 par Salimtourcoing
      "Printemps arabes" : tout ne fait que commencer...

      C clair....il avait surtout fait de ce pays un pays schizophréne ou il etait interditde se promener avec un voile dabs un pays mmusulman depuis le 7 eme avec une ville sainte....et puis une economie complètement tournee vers le tourisme est mortifere ....


    • #477179

      Excessif,peut etre ,mais la situation tunisienne illustre bien les "PRINTEMPS ARABES" ou comment passer d’une croissance de 5,5 à -2...


  • #476891

    Entre ’Les dix petits nègres’ d’Agatha Christie et un mauvais film d’horreur où chacun part tour à tour et un à un chercher Steve, qui est allé chercher Robert, lui même qui était allé chercher John partit chercher du bois.

    Pour ceux qui y ont cru c’est un échec, pour ceux qui les ont crées (apatrides) le chaos était l’objectif et est quasi-atteint. Après c’est vrai, il y a des variantes tactiques (pousse t’on les pions au nom de la démocratie ou du fondamentalisme, voire les deux mais alors dans quel ordre ?).

    Au tableau restent l’Algérie et la Syrie comme gênantes, le Maroc et la Turquie collaborent mais auront leur tour après (qu’est-ce qu’elles croient !).

    L’Europe n’est pas en reste (terrain économique, on a plus l’illusion de la démocratie) la France regarde l’Italie comme elle même regardait l’Espagne qui regardait le Portugal qui regardait la Grèce...

    Who’s next ?


  • Conclusion ? Tout va bien dans le meilleur des mondes pour... Israël, non ?


  • #476917

    Comme dirait quelqu’un, c’est ce que l’on appelle :
    "Le retour du concret."
    Au delà du fiasco mediatico-politique. Il faut voir a qui profite cet état d’instabilité dans cette zone. Quand tout ces pays auront sombré dans le chaos total. Qui viendra leur apporter la civilisation/démocratie/droits de l’homme à grands coups de bombes/phosphore dans la gueule ?

     

    • à qui profite le crime ? pas à la France, en tout cas : nous nous situons à deux jets de pierre de ces zones de turbulences...on aura bien de la chance si on arrive à passer au travers des gouttes. Question : qui vend les parapluies ?


  • Heureusement que tout va bien en Syrie !


  • #477107

    D’après ce que je comme à assimiler au fur et à meure de ma lecture de "Comprendre l’Empire" d’Alain Soral, les banques islamiques et leur idéologie font parties des derniers bastions de résistances à faire chuter et à mettre au pas...sous domination des banques de l’Empire... !!!

    "Comprendre l’Empire" page 70, je cite :
    "Une finance islamique qui représente donc une résistance spirituelle à la toute puissance de l’argent, et qui justifie à elle seule le sourd combat que livre actuellement la Banque au monde musulman afin de le soumettre -comme avant lui les mondes catholiques et soviétiques- à la toute puissance de sa domination..."

    Ai-je bien compris Alain ???

     

    • les banques islamiques ont perdu leur but premier clairement defini par AS. Ne serait ce qu’a travers les "taux deguisés" exorbitant qu’il impose pour un achat immobilier par exemple et qui est egal voir superieur à ce que peux proposer une banque classique


  • #477116

    Tout sauf les "islamistes" pour les belles bacchantes de Bernard !

    Les écrits de cet aristo-élitiste,bon chic-bon genre, qui a de sérieux problèmes de chevilles,collaborateur au CFR et revendiqué comme tel, en a surpris plus d’un avec des sorties du genre "notre ami le Roi éclairé Hassan II" du Maroc !, ou bien celle qui absout le tyran sanguinaire Ben Ali " qui avait presque sorti la Tunisie du « sous-développement » !!!

    Là,en opposant radical à l’ islam politique, il synthétise :
    ** les "islamistes" ne pensent qu’à la chose : " polygamie- union avec des filles juste pubères -excision " .
    ** Le peuple égyptien "terrorisé par ce qui l’attendait" fit appel aux militaires !
    ** Des " milices de nervis islamistes qui font régner la terreur " et une " Ligue islamiste de protection de la Révolution", digne du sinistre Comité révolutionnaire de 1793, adepte de "crucifixion", de "démembrement" et de "bannissement" !

    Mais que fait l’OTAN ?! BHL....au secours !


  • #477126

    Ces "Printemps arabes" couvrent des enjeux de domination spirituelle et économique..., bref une force qui veut soumettre, de gré ou de force, toutes les autres forces à sa seule gloire... !!!
    Amen !
    Il suffit de lire "Comprendre l’Empire" d’Alain Soral.

    Merci Alain !

     

    • #477177

      Ce n’est pas une question de gloire...juste une histoire de fric , car il est écrit qu’à la fin des temps , les clés de toutes les richesses des nations seront aux mains du peuple élu !


  • Mr Lugan, étant personnellement assidu à vos articles que vous publiez sur votre page personelle, et ce depuis les premiers mouvements de ce printemps Arabe, soit environ trois ans, j’admire votre faculté d’analyse ainsi que la justesse de vos propos. Vous aviez, déjà à l’époque, annoncé ce que nous constatons hélas aujourd’hui.

    Je pense que la démocratie telle que nous l’entendons en France ne peut s’exporter en Afrique, que cela soit au Maghreb ou en Afrique noire, une démocratie apaisée, avec des transitions de pouvoir dans la paix et l’entendement n’est guère possible, malgrè le souhait d’une certaine frange de la population autochtone, qui n’est en fait que la petite bourgeoisie urbaine.

    Quant à nos médias et à leur interprétation gauchiste et universaliste, il ne pouvait en effet que déchanter, comme vous le soulignez très bien.

     

  • #477174

    quelques remarques :

    1) "En Tunisie, pays que le président Ben Ali avait presque sorti du « sous-développement »" : l’endettement a atteint des records et les institutions sont pourries jusqu’à la moelle. la corruption partout ... il est tombé car rien ne tenait plus sous ses pieds.

    2) Les « bienfaits » sociologiques de l’excision clitoridienne : c’est un problème qui existe dans certains pays d’Afrique sub saharienne. c’est un genre de protubérance dans le sexe avec laquelle sont nées certaines femmes. cette forme peut être gênante pour la femme. l’islam autorise cette opération en cas de nécessite avérée. un "spécialiste" doit la confirmer : médecin .. ce problème n’existe pas en Tunisie.

    3) l’armée tunisienne n’a ... aucune tradition « putschiste »  : devrions nous vivre sous une dictature militaire pour avoir la cote auprès de l’auteur. drôle de conception de l’égalité et de la liberté.

    Franchement, si c’est comme ça, c’est trop facile d’écrire des livres. Je crois que je vais m’y mettre aussi.

     

    • #477362

      Les Tunisiens ont bien voté, non ?
      Qui a gagné ?
      Qui a contracté un emprunt au FMI ?
      Qui a fait peur aux touristes ?
      Qui assassine les politiciens ?

      Je crois que tu ne te rends pas compte d’une chose : la Tunisie est en chute libre. L’exode de la jeunesse vers Lampedusa au moment du départ de Ben Ali était un symbole.

      À mon sens, un pays arabo-musulman ne tient que grâce à un tyran, éclairé de préférence. La pseudo démocratie parlementaire est une chimère européenne imposée à des cultures et des peuples qui n’en veulent pas, du moins pas aujourd’hui.

      Par conséquent, des types comme Ben Ali, Gaddafi, Al Assad ou Moubarak sont essentiels pour gouverner ces pays où des fous furieux échaudés et financé par l’axe de Washington n’attende que l’opportunité infime de se déchainer dans le sang.


    • A Maurice et bien tu es vraiment tombé dans le piège du système impérialiste, pourquoi empêche t on des gouvernements islamistes choisis par le peuple (Tunisie et Egypte) de fonctionner car l’empire a peur de ce modèle car ces pays deviendraient indépendant et ne se soumettront plus au système impérialiste et sioniste qu’on commence à découvrir petit à petit en Europe(la fausse démocratie) et ailleurs, voila pourquoi des agents secrets du Mossad et Cia(qui agissent dans l’ombre et la tunisie est infesté) avec la complicité de l’armée du pays concerné créent le chao dans ces états, leur but abattre ces vrais démocraties et créer la guerre civile, et tu sait très bien que la Cia et le mossad sont entres les main d’israel et œuvrent pour israel, qu’elle tromperie !!!!!


  • Je crois surtout que personne ne sait ce qui va se passer dans ces pays dans un futur proche. L’Égypte, la Libye et la Tunisie peuvent basculer dans la guerre civile ou pas. Qui travaille pour qui, qui est soutenu par qui ? On ne comprend plus rien, on en perd notre latin. On est forcé de constater les événements au jour le jour. Les pays arabes ne fonctionnent pas comme les notre. Ce qui se passe là-bas n’est pas forcément interprété de la même façon qu’on se trouve au nord ou au sud de la Méditerranée. Est-ce qu’Israël est gagnant ou pas...Personne ne peut le savoir.


  • #477475

    Salut à tous, il faut comme même avouer que ce type bien qu’il soit un pion en la matière c’est à dire l’histoire ne devrait pas trop s’occuper de la géopolitique, car il n’en a pas les bases et comme je préfère des gens qui se définissent comme ils le sont, il devrait se présenter comme quelqu’un qui a un sérieux problème avec les races inférieures et surtout avec l’islam, donc ces analyses boooof ! c’est toujours la faute aux sanguinaires intégristes polygames dont le seul soucis est les jeunes filles pre-pubères ! plus de 23000 pré adolescentes chaque année en France tombent enceintes dont 14000 finissent par avorter. Et puis pour ce qui est de l’émancipation économique (sous développement, le mot sous qu’il adore employé en parlant des bronzés de tous genre) je dis à Bernard : MERCI HOLLYWOOD !


  • C’est un sioniste qui a écrit cet article, à enquêter, ils s’infiltrent partout, n-oubliez pas le doctorat en tromperie

     

    • #478206

      Je ne crois pas que ce soit un sioniste mais une chose est sûre cet individu s’en prend à l’Islam. Dans ses écrits sur l’Afrique, "l’islamisme et les islamistes" reviennent comme un leitmotiv, tout en usant des mêmes techniques que les médias pour forger une image tordue et dégradante de l’Islam.


  • Le printemps arabe a profondément divisé plusieurs pays du monde arabe et parfois au-delà (Égypte, Syrie, Libye, Tunisie, Liban, Mali...). Il y a de fortes tensions ethnico-religieuses à l’intérieur de ces pays entre Arabes, Kurdes, Touaregs ou populations noires, mais aussi entre chiites, sunnites, chrétiens ou alors entre islamistes et laïcs. Ces divisions vont restés gravés pendant de longues années dans le monde arabe. En Irak, la violence revient à l’ordre du jour.


Afficher les commentaires suivants