Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Royaume-Uni : un prêtre dénonce la sous-culture de l’homosexualité dans l’Église catholique

C’est une lettre ouverte rédigée par le père David Marsden, ancien tuteur de formation au séminaire britannique St. Mary’s à Oscott, en Angleterre. Après des années de silence, poussé par les scandales d’abus sexuels qui s’accumulent, il a voulu, lui aussi, percer la chape de plomb qui couvre la tolérance, voire la protection accordée à l’homosexualité dans l’Église catholique, parmi ses propres prélats et prêtres, au cœur même de ses séminaires. C’est pour avoir tenté de maintenir l’enseignement de l’Église à ce sujet qu’il a été démis de ses fonctions.

 

Ses accusations sont sans ambages. « À la lumière du rapport explosif de l’archevêque Viganò, il devient encore plus évident que la cabale homosexuelle opérant dans l’Église catholique existe au plus haut niveau et même incrimine le pape François lui-même » écrit le père Marsden, qui voit l’éclatement de ce furoncle comme le début, finalement, d’une purification nécessaire.

 

Un prêtre britannique demande aux évêques de réformer les séminaires

« Je vous écris à tous pour vous demander d’agir et de prendre les mesures nécessaires pour réformer les trois séminaires restants en Angleterre. Les séminaristes orthodoxes [qui respectent le canon] et hétérosexuels méritent un séminaire exempt de sous-culture gay et de personnel de formation homosexuel. »

Adressée aux évêques d’Angleterre, d’Écosse et du Pays de Galles, la lettre ouverte du père David Marsden (qu’on peut lire in extenso sur le site Church militant) se veut aussi un témoignage :

« Je pense qu’il est de mon devoir d’informer à présent les catholiques fidèles que le collectif homosexuel au sein de la hiérarchie qui a permis à McCarrick de fonctionner sans obstruction est toujours bien vivant aujourd’hui dans l’Église catholique en Angleterre et au Pays de Galles ».

Son argument est simple : il a lui-même été démis de ses fonctions pour être entré en confrontation avec ce « collectif ». En poste depuis une année seulement au séminaire catholique de l’archidiocèse de Birmingham, il a été limogé en mai dernier par le recteur du séminaire, le chanoine David Oakley, parce qu’il avait recommandé à un séminariste ouvertement homosexuel de quitter le programme de formation. Le recteur lui a rétorqué que son évêque était « catégorique » sur le fait que cet élève resterait en formation, « que ce n’était pas ainsi que lui-même et plusieurs évêques interprétaient l’enseignement de l’Église sur l’homosexualité »…

Il y a deux ans, c’est aussi pour cette raison qu’il avait démissionné du St. Patrick’s College de Maynooth : parce qu’ils dirigeaient ouvertement des hommes homosexuels à la prêtrise.

 

Du « devoir de dissuader (une personne homosexuelle) de se diriger en conscience vers l’ordination »

Ainsi, il y a des religieux aux postes essentiels dans les séminaires qui ne s’opposent pas à l’homosexualité de leurs recrues, voire qu’ils le sont, déjà, eux-mêmes.

Le père David Marsden rapporte qu’un directeur spirituel du séminaire d’Oscott avait admis devant lui éprouver de l’attirance pour les jeunes hommes et que le chanoine David Oakley n’avait rien fait contre. « Le recteur est conscient de ce fait mais semble incapable de se confronter avec cet individu. Il a pourtant même noté que les amis qui accompagnent cet homme pour les vacances, chaque année, sont également homosexuels »…

Un autre des directeurs spirituels du séminaire pense aussi que les prêtres homosexuels sont une excellente idée car ils peuvent servir plus efficacement la communauté catholique homosexuelle !

Très clairement, la politique menée à Oscott semble être que si un candidat ne met pas en scène « ses tendances homosexuelles pour le moment ou ne se comporte pas de manière inappropriée, alors il est libre de suivre le programme de formation et d’avancer vers les ordres sacrés ».

On notera aussi, comme le remarque le père Marsden, que certains séminaristes sont envoyés au centre St. Luke de Manchester pour une évaluation psychologique dans le cadre de la politique de sélection… Cet établissement de santé mentale, réservé au clergé catholique, est connu pour soutenir des positions ambiguës sur l’homosexualité et la pédophilie.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • « Royaume-Uni : un prêtre dénonce la sous-culture de l’homosexualité dans l’Église catholique »
    Quand il dénonce la sous-culture c’est lui qui prend les gens pour des idiots . Il est tout simplement en train d’appliquer la technique de la confusion , pour rappel à cet ignorant diable signifie divisé , faire en sorte que tout les individus du même sexe reste chacun de son coté , c’est la méthode employer au bétail d’élevage pour éviter les naissances . Autre précision culturelle : Jésus n’a qu’un seul père , le saint esprit n’est pas un homme , quand on parle la vierge marie c’est pour un bonne raison , dans la bible il est dit "les hommes doivent s’aimer " il faut comprendre par humanité et non de copulation.
    En clair derrière cet ensemble d’enfumage , se met en place "les droits sexuels " qui est construit sur des bases de confusions soutenu par une certaine élites qui se prennent pour le messie.

     

    Répondre à ce message

  • Infiltration de l’Eglise Catholique,

    L’Empire finissant ,reproche à l’église catholique
    de ne pas encore avoir fait officiellement,de l’homosexualité
    un comportement équivalent à l’hétérosexualité .
    La pédophilie pratiquée à très haut niveau sera progressivement
    légalisée par abaissement de l’âge de consentement .
    Le sexe et la drogue,deux incontournables d’un Empire obscène
    qui propage et protège son satanisme dans l’église catholique .
    Le pape François a été placé au centre du cyclone .

     

    Répondre à ce message

  • quels sont les versets bibblique qui oblige le célibat des prètres ?

     

    Répondre à ce message

    • Une lettre de Paul aux corinthiens et toutes les revelations aux saints
      Quand un homme prend une femme il essaie de plaire a sa femme et sa femme essaie de lui plaire
      Pendant ce temps ils ne cherchent pas a plaire a Dieu
      C’est pourquoi l’homme et la femme devraient rester celibataires pour servir Dieu
      Ceux qui ne peuvent pas rester seuls peuvent se marier devant Dieu
      Voila l’idée générale..

       
    • Personne n’oblige , c’est un choix , le renoncement a la vie sexuelle c’est lorsque on choisit l’amour éternel et plein de félicité , pour Dieu , comme unique quête et qu’on veut Le servir 24h/24h . Ça n’est pas pour tout le monde et il faut déjà avoir réglé ses sens , suivi une discipline , acquis et réalisé le savoir spirituel , être prêt a tout sacrifier pour le plaisir de Dieu . Sinon il faut une vie de famille consacrée , réglée , responsable et y accomplir son devoir pour satisfaire le Seigneur .

       
    • @ ifuckcharlie

      N’importe quoi !

      En quoi le fait d’avoir une famille peut faire obstacle a une relation pleine et entière avec dieu ?

      C’est tout le contraire ! Envers dieu et envers ses paroissiens. Deja, a la confesse, il serait bien de parler a quelqu’un qui comprend... héhé.

       
  • Le pullulement des homosexuels dans l’église est le fait de l’infiltration de l’église par les sataniques,dans le but évident de discréditer la religion chrétienne et,in fine,la détruire. Cette stratégie d’infiltration,on la retrouve dans la guerre,sans merci,livrée par l’oligarchie pour détruire le socialisme,en l’infiltrant par le prétendu"socialisme à visage humain" c’est-à-dire la"sociale-démocratie" qui,et cela n’est un secret pour personne,un simple lifting du"libéralisme".On peut multiplier de tels exemples à l’infini. C’est là la signature du diable : tout dépraver,pour tout dominer.
    Lao-Tseu dit : Qui ne parle pas arrive au non-agir.

     

    Répondre à ce message

  • "Ceux qui pratiquent ces choses n’hériteront pas du Royaume de Dieu" - la Bible est pourtant claire !

    Encore faudrait-il qu’ils l’ouvrent de temps à autre...

     

    Répondre à ce message

  • #2067610

    Je pose juste une simple question, dont je n’ai évidemment pas la réponse sinon je ne la poserai pas :

    Existe t’il le même phénomène, pédophilie, homosexualité, dans les églises protestantes ?

     

    Répondre à ce message

  • Le pape Benoit XVI, après enquête, a déjà pris les mesures nécessaires. C’était vers 2010, après 5 ans de travail. Seulement, il faudra du temps pour que cela fasse effet. François maintien cette ligne, puisqu’il l’a rappelé en mai dernier. Ca sera long, mais les divers lobbys et autres affaires de moeurs seront nettoyé de l’Eglise. Ceux qui disent que l’Eglise ne fait rien se trompent. C’est simplement que ce n’est pas médiatique, car ça ne sert à rien de mettre davantage de l’huile sur le feu, et de donner toujours plus au médias des raisons de taper sur L’Eglise. Surtout après les résultats accablant de l’enquête qui fait un lien de cause à effet qui risquerait de faire perdre la tête aux progressistes. La double signification du discours polémique de François dans l’avion en aout prend tout son sens. Mais il est trop tôt pour dire la vérité. Le monde n’est pas encore prêt. Ou peut-être que l’Eglise garde, et révélera cette carte joker au moment le plus opportun.

     

    Répondre à ce message

  • Je vais certainement en faire rugir plus d’un (d’une) mais j’ai toujours trouvé anormal que les religieux ne se marient pas. S’ils avaient une saine vie conjugale beaucoup de ce genre de dérives n’existerait pas. Le protestantisme est beaucoup plus sain à ce niveau là. (cette fois je risque de me faire lapider...)

     

    Répondre à ce message

  • Trois remarques suite à ce que je viens de lire dans les commentaires :
    - Le mariage des prêtres est interdit depuis bientôt 1000 ans... pourquoi un débat aujourd’hui ? Qui y trouve son intérêt ?
    - L’immense majorité des actes de pédophilie est le fait d’hommes mariés. Doit-on interdire le mariage ?
    - Quelle image du mariage que celle qui consiste à le considérer comme un remède à la perversion ! Et vous les femmes ? Qu’est-ce que ça vous ferait de savoir que vous êtes le réceptacle du désir masculin ?

     

    Répondre à ce message

    • le mariage n’est pas là pour supprimer la perversion, il est là pour la cacher. Hypocrisie est le maître mot. Les règles sociales sont très simples : on peut faire ce qu’on veut à condition que çà ne se sache pas. "On apprend dès le berceau que l’amour est quelque chose de sale, et qu’il faudra payer plus tard pour l’obtenir". Message reçu cinq sur cinq par à peu près tout le monde, secrètement bien entendu : c’est une excellente motivation pour faire de bonnes études et décrocher un job très bien payé.

       
  • comment osent-ils ?
    Ça ne va mas se passer comme ils l’entendent.
    Trop c’est trop.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents