Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"SugarBaby" : sites de rencontre ou incitation à la prostitution ?

La société libérale s’interroge

La mairie de Paris a indiqué, mercredi soir, avoir saisi le procureur de la République contre le site baptisé RichMeetBeautiful.fr, un site qui met en relation de jeunes femmes ou jeunes hommes et des vieux aisés. La loi interdit la prostitution mais ces plateformes qui se présentent comme des sites de rencontres profitent souvent d’un « flou juridique ».

 

C’est quoi RichMeetBeautiful.fr ?

Ce site norvégien, qui vient de lancer sa campagne en France, se présente comme un « réseau de rencontres en ligne pour hommes et femmes adultes de plus de 18 ans, à la recherche d’une relation mutuellement avantageuse aussi bien pour l’un que l’autre ». Il met en relation des « SugarBaby » (des jeunes filles) et des « SugarDaddy » (des vieux aisés). Ces derniers sont « déterminés et aiment avoir à leur côté de la compagnie séduisante. L’argent n’est pas un problème, ils savent se montrer généreux lorsqu’il s’agit de soutenir une SugarBaby », précise le site. Qui promet : « Retrouvez la jeunesse grâce à la présence d’une jeune femme pétillante. Vous vous sentirez dix ans plus jeune et revigoré avec une SugarBaby ardente à vos côtés ».

Hier mercredi, un véhicule tractant une remorque faisait de la publicité autour de l’université Paris Descartes, à Paris. « Hey, étudiant(e)s, romantique, passion, pas de prêt étudiant : sortez avec un SugarDaddy SuggarMama », disaient les panneaux. Camion qui, depuis, a été saisi.

Très explicites, les images montraient un homme dénudé couché sur une femme. En septembre, le site avait déjà été accusé d’encourager la prostitution étudiante en Belgique.

 

Est-ce autorisé  ?

Les sites de rencontres, oui. La prostitution, non. La loi du 13 avril 2016 interdit l’achat d’actes sexuels. Le racolage passif a été aboli et ce sont désormais les clients qui sont visés. « On a changé le paradigme de la loi. La prostituée est considérée comme victime, et le client comme un délinquant », indique Augustin Fuguet, chargé du pôle juridique des Équipes d’action contre le proxénétisme (EACP).

 

Est-ce de la prostitution  ?

C’est toute la difficulté. Officiellement, le site RichMeetBeautiful.fr se présente comme un site de rencontres. Mais dissimule-t-il une forme de prostitution  ? C’est ce que devra dire la justice.

Lire la suite de l’article sur ouest-france.fr

Voir aussi, sur E&R :

L’offensive oligarchique sur le front du sexe,
lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • De la prostitution ?
    Non, Un harveystissement exogame sur l’avenir...
    Espérons qu’il n’en soit pas pour les petites putes d’un jour tel qu’il en est des chasseurs des troupes de montagnes oeuvrant sous les bons auspices de Saint Bernard : « Chasseur un jour, chasseur toujours ! »

    J’imagine déjà les veillées au coin du feu, propices à raconter les contes et les légendes des temps jadis et propres à forger la relève :
    « Mamie, comment as-tu intégré Sup de Co avant de rencontrer Papi ?
    - Comme la plupart de mes copines, j’ai fait la pute... »
    Le Papi entrant dans la pièce, un silence de plomb pèse alors soudainement sur l’atmosphère.
    « Oh, ne vous gênez pas pour moi les enfants, moi aussi j’ai fait quelques spécialités de Saint Claude moyennnant sonnant et trébuchant, avant de rencontrer votre Grand-Mère : sur un autre site d’ailleurs ; "AdopteUneConne". C’est vous dire si j’ai décroché le gros lot... »
    Et les chiens ne faisant pas des chats...

     

  • Question :
    Quelle difference entre racolage passif et racolage actif ????

     

  • Rien de choquant, il suffit de faire un saut sur vivastreet pour voir le nombre de "masseuse pour moment de détente" ... Ca fait des vagues depuis des années, mais rien n’a changé.

    D’ici trois mois de bad buzz la moitié des étudiantes seront inscrites dessus, juste pour voir, juste pour "lol" avec les copines ... Puis viendra une affaire glauque, je vois bien une mineure avec un vieux et gros riche, ça fera la une et hop, on aura sans s’en être rendu compte normalisé la base même du site web, la prostitution d’étudiantes avec des riches. Le site sera "acceptable" mais attention, faut l’interdire aux mineurs ! Les macs, pardon, webmasters du site ajouteront deux trois cases à cocher à l’inscription et hop, le premier véritable bordel d’europe et de navarre sera né.

    Puis ça sera le tour des garçons, mécano le jour, gigolo la nuit et esclave sexuel le week-end. Le lundi au retour au boulot, on parlera pas du nombre de but marqués par un guignol en short, non, on comptera les points de sutures.

    C’est beau l’amour. Cependant je me pose une question, est-ce qu’il sera possible de se faire livrer les putes en même temps que l’on commande notre repas, ça fera pas trop lourd sur le vélo ?

     

  • Quand est-ce que la Mairie de Paris dépose une plainte contre tous les sites de cul qui cachent à coup sur des réseaux de prostitution ? Quand est-ce que la Mairie de Paris porte plainte contre le site "Gleeden" (site spécialisé dans les rencontres "extra-conjugales") pour atteinte aux bonnes moeurs ? Quand est-ce que la Mairie de Paris porte plainte contre le site "AdopteUnMec" (du verbe "Adopter" comme on "adopte" un animal) pour discrimination et sexisme ? Quand est-ce que la Mairie de Paris ferme les salons de massages (99% sont des maisons closes déguisées), ferme l’ensemble des commerces X place Pigalle, ferment les "backroom" gays, la "fistinière", les clubs privés de partouze et les salles de shoot, pour atteinte à la dignité humaine ?

     

    • Jamais : même la Mairie est fictive d’où l’on sort des gens avec des emplois fictifs, des missions fictives, des associations fictives, percevant des salaires, émoluments et subventions réels, puis des mises en examen fictives et des condamnations réelles qui s’appliquent fictivement...
      Un mix de jeu de boneto et de lapin du chapeau...


    • La Mairie de Paris ne déposera aucune plainte car ces réseaux de prostitution enrichissent la grande Famille Sioniste, friande de tous les sales trucs pourvu qu’ils soient lucratifs . "Touche pas au grisbi Hidalgo !" .


    • S’ils font ça, déja que la ville est en déficit de budget, là avec tout ce manque à gagner, s’il faut compenser, ça va coûter cher aux habitants !
      Voire à ceux qui transitent........

      Impossible dans l’état actuel du système, pervers, qui s’auto-entretient par la marchandisation de perversité en tous genres !

      Adishatz

      H/


  • Ce serait intéressant de voir quels hommes politiques ou grands patrons ou amis des puissants se sont inscrits sur ce site....je pense que le hashtag #balancetonporc atteindrait des nouveaux records :)


  • ça fait un bail que beaucoup d’étudiantes "modèles" font ça, même pas besoin de site. Il y a peut-être même votre fille dans le lot, même si vous l’imaginez parfaite, elle, elle tripe à un point de non-retour de s’en sortir de manière si facile en baisant la gueule à tout le monde, et surtout vous... !


  • N’est-ce pas ce que le feu Pierre berger disait sur les corps.
    Tout être humain est une pute ou en devenir, c’est qu’une question de prix....

     

  • Bonsoir,

    Ainsi, ils-elles, seront prêt pour le monde professionnel...

    Des personnes pretes êtes à tout, il y en aura toujours... et il n’est aucunement question de pauvreté estudiantine ! J’ai moi même fais des études supérieures , je travaillais pour financer ces études... #le courage et l’honneur

    SalSa


  • Tout va bien capitaine, le bateau coule normalement !


  • C’est assez "banal" si je puis dire et ça ne se limite pas à un site de rencontres.

    C’est de la prostitution non tarifée, tout simplement.

    Allez dans les facs de médecine, de Droit, les grandes écoles... (et je ne parle même pas des centres de formation des équipes de football professionnelles), "on" y cherche, et mise sur, le bon cheval. Et plus "on" a une belle paire d’arguments (je réduis), plus "on" a de chances de décrocher le gros pari.

    Ces sites en font un commerce de masse mais sinon ; épiphénomène.


  • Je comprend très bien que certaines étudiantes préfèrent se taper quelques hommes mûres qu’elles choisissent selon leurs critères, plutôt que de se faire chier à bosser au Mc Do pour un salaire misérable.
    C’est peut être triste d’en arriver là, mais lequel de ces deux choix (forcé financièrement) est le plus déshumanisant ?

     

    • Si vous vous posez vraiment cette question, vous devez avoir bien peu de dignité.


    • Le principal problème est qu’avec le temps, les jeunes et jolies étudiantes auront de plus en plus de mal à obtenir un prêt de leur banque pour financer leurs études et autre.

      Pourquoi ?

      L’augmentation de la puissance et du stockage informatique associée à l’extension des réseaux sociaux a permis la création de bases de données entraînant l’émergence des publicités personnalisées. Aujourd’hui, un publicitaire peut vous proposer très précisément et rien qu’à vous, une publicité pour une marchandise correspondant à votre historique personnel de recherche et de consultation Internet.

      Demain, l’oppression bancaire dans un but marchand sera elle aussi personnalisée (l’oppression bancaire personnalisée existe déjà mais pour des raisons politiques, cf. les ennuis d’un Alain Soral par exemple).

      Pour l’instant, l’oppression bancaire à but marchand est généralisée aux populations, ce qui la rend peu efficace car elle entraîne des réactions de défense au niveau du groupe. Mais demain, elle se manifestera rien que pour vous dès que vous aurez le malheur de correspondre à certains critères, par exemple des critères physiques établis par de riches demandeurs qui ont envie de se taper un ou une petite jeune. Le principe s’étend à l’infini et je peux vous assurer que si vos gosses deviennent possibles à vendre, la Banque facilitera et même engendrera les transactions commerciales en vous forçant à les vendre, car la Banque est un péage, autrement dit un parasite qui se repaît de la vigueur marchande.

      La Banque a les moyens de vous faire commercer !
      La Banque a le besoin vital de vous faire commercer !

      Et demain, la jolie fille (ou le beau mec) qui a le malheur d’être demandée par un riche n’aura pas de prêt, car il sera plus rentable pour la Banque qu’elle commerce avec un sugar daddy (car une telle transaction présente pour la Banque une meilleure rentabilité au péage qu’un simple prêt).

      J’entends d’ici les incrédules qui invoqueront la théorie du complot ou le syndrome de la science-fiction. Erreur mes amis, c’est juste un problème de base de donnée. Toute la technologie et la superstructure mentale sont déjà en place.

      Hier existait la manipulation des masses à la Bernays.
      Aujourd’hui, on fait l’expérience de la phase transitoire vers la personnalisation, avec le "Big Data" qui découpe les masses en sous-groupes manipulables.
      Demain, on sera tous visés au niveau individuel. C’est la logique naturelle de cette cybernétique capitaliste.


    • Je ne sais pas si c’est moi ou la société actuelle qui manque de dignité.
      Quand j’ai entendu Pierre Bergé mettre sur un pied d’égalité la location de son ventre avec celle de ces bras, j’ai trouvé cela abject. Et c’est toujours le cas d’ailleurs !
      Et en même temps, je le répète, une femme ou un homme qui ne sacralise pas forcément l’acte sexuel, peut très bien choisir de se prostituer (dans le cas où c’est elle qui choisit ses clients) plutôt que de trimer 8h par jour dans une usine. Je ne crois que plier des cartons ou préparer des Big Mac soit plus digne...


    • @Jaco, évite de confondre « dignité » avec « fierté ».

      La dignité, c’est important et c’est tout-terrain.

      Mais la fierté, faut savoir se la carrer au c..


    • Et si c’était ta fille ?
      Tu en penserais quoi ?...


    • Son message est loin d’être déplacé, car c’est aujourd’hui un choix pas si évident que ça.
      Quand vous êtes une belle jeune femme et que vous accompagnez un vieux milliardaire, vous avez droit à tout : vous pouvez terminer vos études, mettre votre famille à l’abri pour un moment, vous êtes en général traitée avec galanterie par un homme éduqué, et vous échappez aux semaines de stress, avec patron, collègues et clients invivables, avec un salaire nettement inférieur à celui d’une sugarbaby. C’est peut être "indigne", mais prostituée ou esclave, honnêtement la question mérite d’être posée...
      Soit dit en passant, une femme qui échange son corps contre une sécurité financière et matérielle, ça se fait tous les jours dans beaucoup d’unions, mais comme ça ne dit pas son nom, ça choque moins. La prostitution est une notion toute relative. On peut regretter l’existence de ce genre d’agence, mais elle met en lumière un phénomène multimillénaire.


    • Ça me rappelle un peu ce vieil adage issu de la sagesse populaire :
      "Louer ses fesses à un vieux libidineux ou louer ses bras pour préparer des Big Mac, quelle différence ?"


    • Qu’est il plus dégradant pour une femme, travailler comme une esclave dans une entreprise qui l’ exploite, ou qu’elle fasse plaisir à un homme qui va la considerer comme sa déesse...et de le mener par le bout du nez.
      De toute façon, le coté matériel des relations amoureuses est on ne peut plus naturel, le reste est hormonal.


    • Si c’était ma fille, j’en discuterai calmement avec elle. Si c’est un "choix" réfléchi et qu’elle est majeure alors pas de souci de mon côté. Après je dis ça, peut être que le jour où ça arrivera je ne réagirai pas comme ça...
      Dans ma famille, on a toujours privilégié la discussion sur tout les sujets, (drogue, sexe, religion, politique) et je crois que ça fonctionne plutôt bien. Cela n’empêche pas de punir. Etre à l’écoute mais être ferme quand il le faut.


    • Ig21 a écrit exactement la réalité dans son commentaire.
      De toute façon, dans les couples "ordinaires", censés être "sains", la femme aura toujours tendance à prendre la poudre d’escampette quand il y a souci financier (faillite, saisies, perte d’emploi etc.) Ce qui sert en plus à empirer l’état du type, soit psychologiquement soit financièrement, souvent les deux.
      Allez causer un peu avec certains SDF dans les rues de vos grandes villes, vous comprendrez.


    • @lg21



      Soit dit en passant, une femme qui échange son corps contre une sécurité financière et matérielle, ça se fait tous les jours dans beaucoup d’unions, mais comme ça ne dit pas son nom, ça choque moins.




      Pour rajouter à votre juste analyse, bien évidemment que cela dit son nom :
      - Chez ma Grand-Mère cela s’appelait « trouver un bon parti ».
      - Chez les anthropologues, cela s’appelle l’exogamie, quand bien même l’on prêtera au mariage les appellations plus contemporaines qui concernent tous types de liaisons, voire d’alliances.


  • Comment un tel affichage ou la création d’une entreprise pareille ont-t-ils été rendus possible ?


  • Glauque glauque... Disons que ça résume à leur plus froide expression les fondements des rapports hommes femmes.

    E&R met en lien sous cet article "La Pornocratie" de Proudhon, qui, je cite de mémoire, présente le couple comme un échange gagnant-gagnant entre la beauté et la force (capacité de production).
    On peut enrober tant qu’on veut, c’est pertinent et ça reste le fond de l’histoire...

    Si rien d’autre que des "mon cul pour 6 mois contre le paiement de mes 3ans de fac de sociologie" ne sort de ce site, alors oui, c’est le quartier rouge sur internet.

    Mais s’il en sort du long terme et des enfants, je trouve ça tout a fait acceptable.
    C’est au contraire bien plus honnête que le jeu de séduction/engagement hypocrite
    qui fait la loi actuellement chez les jeunes de 20/30 ans.


  • Céline, qui fut peut-être un peu maquereau à Londres en 1915, écrit en 1935 ceci à son traducteur John Marks, séducteur de jeunes filles : " Que ne faites-vous travailler toutes ces conquêtes ? Elles n’attendent que cela pour être vraiment heureuses . Je vous assure . Le reste n’est que tromperies et palabres . Au tapin, les amoureuses ! C’EST LEUR PLACE A TOUTES ET LEUR PROFONDE VOCATION . Un maquereau vaut cinq enfants . Il faut choisir .Trente ans bientôt d’expérience génitales me donnent trente mille fois raison " .


  • Regrettons les temps révolus où des pères dignes de ce nom, auraient entrepris de rappeler les "convenances" aux vieux boucs, riches ou pas, qui décidément essaiment en ce moment...

    C’était une autre époque et pas forcément plus "obscure" que la nôtre.

     

  • Ce machin c’est du sur-mesure pour ceux qui ont du fric et pour qui tout est marchandise.
    Les joies d’un monde dont la capitale...C’est con j’ai un trou de mémoire.

    Ca peut s’appeler aussi "Reach Meat Beautiful" , c’est de toute évidence une histoire de viande..


  • C’est à travers ce genre de fait divers que l’on réalise la profonde décadence de la France, pas seulement en tant que société mais aussi en tant que peuple. Dans certains pays aux peuples encore vivaces, un tel camion n’aurait pas pu rouler dix mètres...


  • Dieu merci aujourd’hui on peut toucher une bourse étudiante.


  • C’est à mettre en rapport avec l’interview d’une jeune "hardeuse" qui expliquait qu’en une journée de tournage elle gagnait - quasiment - autant qu’en un mois à bosser dans une chaine de fast food bien connu...
    Alors ensuite "se prostituer"...

     

  • comme je viens de le lire :un bon conseil : il y a moyen de faire encore ++++ de fric ; les femmes couchent avec les vieux puis .... hurlent au viol et reçoivent des indemnités compensatoires !!! pas belle la vie ????


  • Les médias ne cessent d’y participer.
    Cette incrimination reprend celle de l’article 334-2 de l’ancien code pénal qui punissait également de prison et d’amende « quiconque aura habituellement attenté aux mœurs en incitant à la débauche ou en favorisant la corruption des mineurs de dix-huit ans ou même occasionnellement des mineurs de seize ans.


  • Ce qui distingue l’homme de l’humain , c’est que ce dernier , digne , ne se laisse pas compromettre. Alors imaginez une futur maman qui s’est faite trou-de-ballé pendant des années pour ses pseudo-études qu’elle ne terminera certainement jamais. Je ne voudrais pas être ni son enfant ni sont compagnon. Ceci dit , celui-ci n’aura plus aucun doute sur les valeurs de faignasse de sa compagne.
    L’argent trop facile est sans valeur et ne contribue pas à la dignité.

    Nocif


  • Quand une prostituée est - complaisamment - interviewée à la télé elle ne dit JAMAIS qu’elle donne tout son fric à son maquereau, avec lequel elle ne vit jamais, par prudence . Ces émissions dégueulasses sont faites pour inciter les jeunes filles à se prostituer, la pute dit toujours qu’elle gagne tout son fric facilement etc... Même des très belles que j’ai connu sont logées misérablement, chambrette avec matelas par terre, cafards à tous les étages, Clichy-sous-Bois...



  • « Retrouvez la jeunesse grâce à la présence d’une jeune femme pétillante. Vous vous sentirez dix ans plus jeune et revigoré avec une SugarBaby ardente à vos côtés ».



    ca se pratiquait avant quand on faisait coucher une jeune personne pour réchauffer le malade. C’est un transfert d’énergie. L’argent, le sexe. C’est la même vision que la pédophilie, la politique, le satanisme, une recherche de pouvoir, un vampirisme de la substance des êtres.


  • Et pourquoi pas un site de rencontre entre personnes vierges ??

     

  • #1828014

    Le capital en crise par à la conquête des derniers marché solvable à fort potentiel de croissance , il met progressivement sa main invisible sur les secteurs économique resté archaïque et marginal du fait du trop grand déchirement qu’il provoque dans nos être générique . Mais voilà cette être générique progressivement invertie par l’argent qui a investie tout ses forces dissolvantes dans cette entreprise vitale pour lui à progressivement rendu discutable , donc acceptable , donc inévitable la marchandisation décomplexée , officielle , reconnu honorable de l’intimité des corps .
    Ultime déchirement à mettre sur le même plan que toutes les autres saloperies du capital : marchandisations des enfants des foetus des spermatozoïdes et tout les rapports humain , bref ultime marchandisation de la vie .
    Mais réjouissons nous car la marchandisation qui se nourrit de notre humanité se condamne à la famine en la ruinant rendant donc possible , donc nécessaire , donc inévitable son renversement .
    Ainsi naîtra de ces ruines une nouvelle humanité non séparée dans le local , une humanité universelle donc inaliénable . C’est scientifique !
    Quand aux généreux sponsor de nos filles , qu’ils prennent garde car le logos dis :
    " Malheur au monde marchand à cause des scandales ! Car il est nécessaire qu’arrive des scandales , mais malheur aussi à l’homme par qui le scandale arrive . Si ton sexe est pour toi sujet de chute alors coupe le et jette le loin de toi car mieux vaut pour toi vivre en eunuques que d’être jeté dans le feu de la colère de l’être . "
    Quand à notre sauveuse l’Anne bâté :
    La vérité s’inscrit toujours en négatif des apparences , le plus grand danger n’est donc pas dans sugard baby qui révèle l’essence de la marchandise mais dans l’hypocrisie baby idalgo , enfant inconscient du capital qui joue le rôle d’amortisseur afin de voiler cette essence et d’empêcher de poser la seul question que l’humanité doit maintenant se poser :
    Commodity or not commodity , that is a question


  • Si tout ça existe c’est qu’il y a des demandeurs ,un public acheteur et un peuple abruti et indifférent .
    Un jet de canon à merde sur le camion réglerait le problème . Mais les gens se demandent plutôt s’il y aura encore du beurre (!) au supermarché demain et font des stocks !! (Je signale que la vaseline fait aussi l’affaire !)

     

    • Le problème c’est que TOUT LE MONDE se dit la même chose que vous.
      "Faudrait" se réveiller, "Y’a qu’à" se révolter, "Faut pas" qu’on se laisse faire etc.
      Mais en dernière instance, qui bouge ? Vous ? Et comment ? Parce que dans la plupart des cas, un type honorable et courageux se fait ramasser dans la demi-heure par les flics s’il tente quoi que ce soit. Je lis en permanence des trucs du genre "les gens sont cons, tous des moutons etc.", avec des commentateurs s’excluant systématiquement de la masse qu’ils critiquent. Sauf que les "gens", bah vous en faites parti. Alors vous allez me dire que vous pouvez pas agir tout seul, certes, mais encore une fois tout le monde se dit ça et se traite d’abruti, alors au final personne ne fait rien. Le frein c’est pas le manque de bonne volonté de la population, c’est le manque de personnalités ou d’organismes fédérateurs, on ne peut pas lutter quand on est atomisé. Suffit pas d’avoir éteint sa télé pour être une élite révolutionnaire, malheureusement.

      Et pour en revenir à la prostitution, de toute façon vous ne pouvez pas lutter contre des individus qui sont en fin de compte bien contents de leur sort. Les sugarbaby, c’est un peu comme les petits trafiquants de banlieue, quand vous vous faites en 1 journée l’équivalent d’un smic, on a beau vous traiter de pute ou de criminel, vous revoyez votre définition de la dignité. Vous voyez les esclaves se péter la santé à l’usine ou dans la restauration rapide, finir en burn-out ou avec un cancer, et vous vous dites "ces gens là me jugent alors que je préfèrerais crever plutôt que d’être comme eux". Franchement je ne crois pas du tout à cette légende de la jeune femme "forcée" de se prostituer pour payer ses études, c’est juste la voie la moins fatigante et la plus gratifiante, pour peu qu’on ne sacralise pas la sexualité.


  • Une fille qui essaierait le truc risquerait de tomber sur un maquereau et de se retrouver sur le trottoir, et il est très difficile de sortir de la prostitution - c’est à dire de la misère car le maquereau leur prend tout . Danger .


  • @ Ig21 Mais mon bon monsieur ,je ne peux hélas rien faire seul, d’autant plus que je me déplace avec un déambulateur .Mais vous méme comment menez vous votre combat ? On pourrait s’associer en cellule factieuse , j’ai déjà la cagoule de mes ancêtres ..


Commentaires suivants