Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Toutes les lois injustes sont faites pour être contournées

Après avoir demandé aux Français d’avoir peur d’une grippe, de rester chez eux sans bouger, de mettre un slip sur la tête et des gants Mapa sur les mains, les escrocs aux commandes de ce pays vont nous demander de sortir avec un entonnoir sur la tête, un concombre dans l’oignon et un couteau entre les omoplates. Et comme c’est parti, on risque de retrouver une bonne partie de la population dans cet état.

 

Des (catholiques) zombies

Le pays a été zombifié par une bande d’ingénieurs sociaux qui savent utiliser la peur, mais ils l’ont un peu trop dosée. Ceux qui sortent tous les jours depuis 40 jours, ce nombre biblique, sont toujours vivants et pensent qu’il s’agit d’un miracle, ou que Dieu les a choisis. Il n’en est rien. Beaucoup d’innocents sont morts pendant cette parenthèse terroriste qui a fait plus de morts que les mitraillages de 2015 ou les matraquages de 2018-2019. Des vieux ont été laissés mourir de faim dans les maisons de retraite qu’on appelle Ehpad pour ne plus dire maison de retraite ou, pire, mouroir. C’est comme ça qu’on appelait avant les maisons de retraite pour pauvres. Il y en a toujours, car cela coûte très cher, et si on peut s’en débarrasser, de ces poids morts ou pas encore morts, pas assez vite morts...

Si vous tracez un chemin dans la forêt qui ne correspond pas aux désirs des marcheurs, non seulement le chemin sera abandonné, mais il sera doublé. Les marcheurs trouveront un chemin plus agréable, ou plus sportif, ou moins con. C’est l’explication des chemins de traverse ou des voies parallèles que l’on trouve dans les sentiers de randonnée, qui ressemblent parfois trop à des autoroutes. On finit par découvrir plus beau, plus fort, plus intéressant.
Les lois que les néolibéraux nous imposent depuis trois ans maintenant (sans compter les lois qui brident la liberté d’expression), trois ans au 7 mai 2020, sont pour la plupart des lois injustes qui se retourneront contre leurs concepteurs et qui de toute façon seront tournées par la population. Après avoir été ratissés par la Banque, qui parmi les restaurateurs, les artisans, les commerçants, les autoentrepreneurs, les indépendants, va faire remonter 100 % de ses charges à l’État, là où les pilleurs néolibéraux se sont installés ?
Peu, selon nos estimations. L’argent va avoir du mal à remonter, et même les Français endettés vont avoir du mal à rembourser. Non parce qu’ils manqueraient d’argent, mais parce qu’ils n’ont pas envie de nourrir la Bête, celle qui nous truande, nous tond et nous tue.

L’argent va avoir du mal à remonter ces prochains temps, et les assassins du french way of life vont devoir aller le chercher avec les dents. Les tribunaux vont exploser sous les procédures, la justice devrait rapidement péter les plombs.

 

Le virus « n’aime pas l’art de vivre à la française »... comme le néolibéralisme !

Le Président a récemment déclaré quelque chose de très intéressant, de très symbolique :

« En grandes difficultés, restaurateurs et hôteliers se sont entretenus ce vendredi avec Emmanuel Macron dans l’espoir de mesures de soutien, voire d’une réouverture après le confinement. Face à eux, le chef de l’État s’est dit conscient de la complexité pour eux de survivre aux mesures de confinement : “Et je sais que quand j’ai annoncé le 11 mai que certains secteurs ne pourraient pas rouvrir tout de suite, ça été une annonce difficile."
Mais "ce virus n’aime pas l’art de vivre à la française puisqu’il se propage essentiellement par des contacts humains et c’est ce qui nous pénalise", a exposé Emmanuel Macron dans ses propos liminaires.
Certes, ce secteur est "essentiel" car il représente une "tradition, une sociabilité, un savoir-faire, une gastronomie, un art de la table, notre façon de vivre". Mais "un long moment au restaurant, au café, ce n’est pas recommandé par nos scientifiques", a-t-il poursuivi, se disant conscient de "toute l’angoisse" des restaurateurs et hôteliers. » (BFMTV)

Les restaurateurs ont des raisons d’être inquiets : si on suit les recommandations du Premier ministre du Terrorisme, Édouard Philippe, les restos qui font la fierté de la France n’ouvriront pas avant la Saint-Glinglin. Les petits vont crever et comme souvent pendant les crises capitalistes, organisées ou voulues par le capitalisme, les gros poissons vont bouffer les petits qui les intéressent. Les autres crèveront sur la berge, le ventre à l’air, au soleil. Où l’on comprend que le virus a les mêmes intérêts que le néolibéralisme, le même fonctionnement, les mêmes buts. Éradiquer l’un n’ira pas sans éradiquer l’autre, tant ils sont consubstantiels.

 

Venez chercher notre fric avec les dents

Le pouvoir central devra faire appel à la force publique et à la force juridique pour faire remonter la maille, mais quand on sait que les avocats eux-mêmes sont en guerre contre les puissances de l’Argent, les extorqueurs ont du souci à se faire. Les lois d’exceptions qui durent – des lois d’exception curieusement durables ! – ne tiendront pas longtemps, car elles contreviennent à l’humain, en l’occurrence au Français. Le Christ disait justement (il avait souvent raison, le bougre) que l’homme n’est pas fait pour le shabbat, mais le shabbat fait pour l’homme, à un rabbin malicieux qui lui demandait s’il fallait récupérer un môme tombé dans un puits un jour de shabbat...

La phrase du Christ devrait résonner dans toutes les oreilles aujourd’hui, son message est plus que contemporain, il est vivant, et combatif. Traduction : loi néolibérale, loi sioniste et loi maçonne, toutes ces lois qui n’ont pas été voulues par le peuple, seront contournées.

En vérité on vous le dit, à partir d’aujourd’hui, l’État aux prises des néolibéraux aura de plus en plus de mal à récupérer notre argent. Les Français voudront de moins en moins se faire racketter, pour ne parler que de cet impôt inique, et maléfique, 139 euros par an pour un service public audiovisuel de merde, occupé par les puissances occultes que sont le lobby sioniste et la franc-maçonnerie, ces grands copains des Français. Tous ceux qui aujourd’hui vivent grassement sur le dos de la Bête, c’est-à-dire Nous, ont du souci à se faire. Les bas de laine vont grossir, les rackettés se méfier, il faudra venir chercher le fric avec les dents.

Comme disent les potes d’E&R, les Gilets jaunes sont en pointe dans la lutte anti-oligarchique, mais les Américains de base anti-confinement – on ne touche pas à leur liberté là-bas – n’ont pas de pancartes : ils ont des M16.

Nous n’appelons pas ici à la sédition fiscale ou armée, mais c’est clairement ce qui risque de se passer quand une masse critique de Français comprendra qu’ils se sont fait entuber par le virus néolibéral.

 

 

Ne les loupez pas, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Oui ça s’appelle la résistance à l’oppression normalement garantie par la constitution mais étant donné que la liberté, la propriété et la sûreté ne sont plus disponibles, ça m’étonnerait que ça s’applique encore.
    Je ne vois d’ailleurs personne ici désobéir à quoi que ce soit alors que former un groupe de pression est d’une simplicité enfantine (le port du masque sera autorisé aux réunions annuelles).


  • #2447298

    En citation dans la même veine j’aime bien celle-ci aussi, p. 88 d’un livre réédité par Kontre Kulture :
    « Quand un gouvernement conduit un peuple à sa ruine par tous les moyens, la rébellion de chaque membre de ce peuple devient non pas un droit, mais un devoir. »

    Sur le fond de l’article : je souscris complètement, merci de cette publication.


  • Vous avez oublié le passeport d’immunité ! Hallucinant


  • "Dura lex, sed Lex" (la loi est dure, mais c’est la loi) qu’il disait tout en pensant : "mais c’est moi qui fait la loi bande d’ignorants !"
    Il a oublié cependant qu’il y a les lois de la nature (ou dieu, ou le grand esprit, ou Pacha mama etc...) et celles-ci sont des boomerangs dont on aurait oublié qu’on les a lancé. Oui le temps fait son affaire !
    ça va faire mal quand ils vont se prendre les boomerangs dans la tronche et là on pourra dire : "dieu se rit de ceux qui se plaignent des effets dont ils en chérissent les causes"


  • "Les petits vont crever et comme souvent pendant les crises capitalistes, organisées ou voulues par le capitalisme, les gros poissons vont bouffer les petits qui les intéressent. Les autres crèveront sur la berge, le ventre à l’air, au soleil. Où l’on comprend que le virus a les mêmes intérêts que le néolibéralisme, le même fonctionnement, les mêmes buts. Éradiquer l’un n’ira pas sans éradiquer l’autre, tant ils sont consubstantiels."
    Tout est dit !


  • #2447349
    le 26/04/2020 par marre des coronnards
    Toutes les lois injustes sont faites pour être contournées

    C’est hors de question que je porte un masque bec de canard !

     

  • Quand le ridicule tue : nos experts en crimes sous contrôle expliquent qu’il est très risqué, d’ouvrir les restos, bars et bistrot, sous peine de revoir la deuxième vague surgir en septembre et pendant ce temps là ; eux (ils sont généralement 4 dans un plateau télé) ne portent aucun masque, ni distanciation en plus avec l’air conditionné.
    Continuez à nous prendre pour des moutons. Je reste confiné en fumant mon café, le cauchemar continu.


  • #2447375

    Peut-être que le moment est venu pour les indépendants de comprendre que l’URRS AF n’est pas leur ami, est qu’ils peuvent l’abandonner à son triste sort, avec ou sans l’aide du docteur Claude Reichman, fondateur du Mouvement Pour La Liberté Sociale depuis 1992, peut-être ?


  • #2447406

    Purée si un restaurateur ruiné et malade pouvait faire un coup d’éclat contre la Macronie je promets de mener ensuite une vie quasi monacale !!!
    Tous ces gens au bout du rouleau qui se suicident sans emporter au moins une des ordures responsables de leur malheur dans la tombe avec eux c’est d’une lâcheté inouie et bien représentative d’une mentalité de soumis,avis à ceux qui voudraient passer à la postérité...
    Tout le monde se souvient de Lee Oswald ou Ravaillac mais qui se souvient d’Edouard II ou de Louis le gros ???


  • Certes personne n’aura envie de payer des impôts encore plus injustes qu’auparavant mais ils n’auront pas à venir "chercher notre fric avec les dents", avez vous oublié que désormais l’impôt est prélevé à la source ?


  • #2447472

    Injuste peut-être, mais gaulé c’est 135 balles ! Les gendarmes c’est comme les cocottes minutes... dès que ça siffle c’est cuit ! Bah faudrait que le peuple en jaune se lève en masse... mais pour l’instant, tout le monde a peur du méchant virus pendant que les banksters nous font les poches... après il sera trop tard.



  • Peu, selon nos estimations. L’argent va avoir du mal à remonter, et même les Français endettés vont avoir du mal à rembourser. Non parce qu’ils manqueraient d’argent, mais parce qu’ils n’ont pas envie de nourrir la Bête, celle qui nous truande, nous tond et nous tue.



    L’argent est la première phase du pillage. Nous en sommes désormais à la seconde consistant à piller ce qu’il reste du patrimoine national. Les PME mises à genou qui ont un intérêt pour l’oligarchie seront racheté/saisies par des transnationales...les autres seront tout simplement laissées à mourir pour disparaître.

    En ce qui concerne la restauration c’était le dernier bastion de la libre entreprise où tout à chacun pouvait encore avec de l’huile de coude, du courage...se lancer pour monter sa petite entreprise de manière relativement libre. Certes avec des montagnes de normes et régulations à respecter mais avec néanmoins une certaine souplesse des autorités...et bien ce bastion va aussi être détruit ! Dans les années 80 il y avait eu une première tentative de destruction en imposant des normes grotesques (interdiction d’utiliser des œufs frais...), puis pas encore déterminés à détruire ce secteur de l’économie française il y a eu des arrangements et abandon de certaines normes. Mais cette fois-ci ils ont décidé de siffler la fin de la récréation et de démolir le dernier secteur de l’économie où la libre entreprise était encore relativement respectée...


  • Le contournement de la loi en tant qu’action de résistance individuelle est une spécialité française, mais dans la situation actuelle ce n’est plus suffisant. Il faut passer au stade de l’action collective concertée ; il est plus difficile de harceler 100, 1000, 10000 personnes organisées qui désobéissent qu’une poignée d’individus esseulés sur lesquels l’Etat peut s’acharner. On peut poursuivre en justice et emprisonner quelques dizaines de personnes à droite et à gauche pour l’exemple...mais plus difficilement 10000, 100000, 1000000 de réfractaires ! Vous me rétorquerez que ces dingos sont tout à fait capables d’ouvrir des camps d’internement pour y incarcérer des millions de personnes. Oui, mais une telle violence dans la répression finira par créer une contre-réaction proportionnée. Soit par une révolte populaire, soit par une révolte d’une partie de certains corps constitués, soit les deux. Par exemple en Chine certaines expérimentation politique délirante furent arrêtée par des révoltes internes au sein du PCC...

     

  • Le premier acte de résistance est de ne pas emprunter et de ne pas laissez plus de 20 euros sur votre compte bancaire. La création monétaire est la force des banksters, alors luttons contre elle d’abord, puisque nous sommes trop lâches et trop occupés avec notre smartphone pour faire une révolution digne de ce nom. Le combat n’est plus politique, pour notre engeance sans couilles, il est financier ... Mais, même là, nous restons comme des flans !


  • #2447569

    On est considéré comme des bestiaux !
    D’abord le masque, d’un grotesque absolu, qui nous contraint à la muselière pour sortir ! Ensuite, ce test ridicule qui consiste à nous fourrer un coton tige dans les naseaux ! Bientôt un thermomètre dans le cul pour nous contrôler la température dans les lieux publics ? Et pourquoi pas un toucher rectal ? L’alcootest bientôt remplacé par l’analtest !
    Et tous ces cons finés qui se soumettent sans broncher à ces conneries, en attendant la piqûre et le puçage !

     

    • Le coton tige dans la narine, bref, le dépistage devait être l’unique solution.
      Pas besoin de confinement.

      Il fallait dépister tous le monde, donner un traitement médicamenteux (protocole de Didier Raoult par exemple) aux malades dépistés et confiner uniquement ces derniers.

      POINT.


  • #2447584

    Tout est dit dans le titre !


  • #2447589

    Plusieurs fois dans l’article l’auteur utilise le terme "néolibéralisme"...

    Considéré un pays dont 57 % de la richesse produite est absorbé par l’Etat me parait totalement erroné.

    La France est plutôt néo-communiste. Avec des monopoles privé ou d’Etat ; des monopoles et des ententes au niveau local, régional, national.
    La concurrence ne s’exerce que sur qques secteurs minoritaires.

    Pour bien lutter, il faut savoir contre qui et quoi on se bat.
    Car avec ce simple mot, vous confortez les anti-fa ; faut écolos en carton et autres punk à chiens . Ceux là croient que leur ennemi est le petit artisan peintre, boulanger ou autres qui a réussi.


  • Enlevez leur la TVA sur tous les produits ,là ,il y a une manne énorme à leur supprimer .Vendre tout HT .


  • #2447647

    Le pays a été zombifié par une bande d’ingénieurs sociaux qui savent utiliser la peur, mais ils l’ont un peu trop dosée. Ceux qui sortent tous les jours depuis 40 jours, ce nombre biblique, sont toujours vivants et pensent qu’il s’agit d’un miracle, ou que Dieu les a choisis. Il n’en est rien. […]
    le virus a les mêmes intérêts que le néolibéralisme, le même fonctionnement, les mêmes buts. Éradiquer l’un n’ira pas sans éradiquer l’autre, tant ils sont consubstantiels.




    Dans l’épître de Paul aux Romains, Le Nouveau Testament déclare que toutes choses concourent au bien de ceux aiment Dieu (Ro 8.28a). Et le bon sens populaire observe qu’à quelque chose malheur est bon.
    1. La concomitance du coronavirus artificiel et du virus néolibéral expose au grand jour la Grande Truanderie qu’est devenue la tête de l’État français ; un tel état de pourriture avancée que nul n’aurait pu imaginer et encore moins prouver auparavant.
    2. Malgré sa zombification, la France catholique et royale a tout le savoir et le savoir-faire nécessaires pour renaître des cendres encore chaudes de Notre-Dame, et accomplir sa mission divine.

    ps : chrétiennement avec les malades et les familles endeuillées.


  • #2447805

    attention, ’bougre’ est une insulte qui veut dire sodomite !!! https://www.cnrtl.fr/definition/bougre

     

    • Lire l’étymologie est également instructif. On y apprend qu’à l’origine un bougre est un Bulgare. Faut croire qu’on ne considéraient pas les Bulgares comme de bons chrétiens. M’enfin, de là à dire que ce mot est aujourd’hui une insulte… Mieux vaut ne pas laisser ce genre de considérations politiquement correctes nous pourrir le plaisir de lire un papier d’E&R.


  • Pendant ce temps, ces lois dont vous parlez s’étendent à d’autres sujets dont ils se gardent bien de parler...
    Cette vidéo qui m’a bien faire rire (jaune tout de même) et démontre, s’il y avait encore besoin où ils veulent vraiment en venir, en tout cas il ne manque pas d’humour et de connaissances ER :

    https://www.youtube.com/watch?v=LmK...


  • Vous croyez que tous les gens dehors sont des héros qui ont tout compris des entourloupes de nos élites mafieuse ? vraiment ?
    C’est leur faire trop d’honneur faut pas charier !
    Sur la totalité y’en a juste 90% qui se battent les c...... de tout et 10% qui le font par objectivité/rébellion bien sentie et/ou après analyse.
    Chelou l’axe que prennent certains article de E R depuis quelque temps.


Commentaires suivants