Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Arrêter de soigner les anciens pour préserver la planète ?

Bienvenue dans le monde merveilleux des écologistes néerlandais

Une députée écologiste néerlandaise a provoqué un tollé en proposant de réduire les soins pour les plus de 70 ans.

 

Atlantico : Une députée écologiste néerlandaise a provoqué un tollé en proposant de réduire les soins pour les plus de 70 ans. Cette députée jure que sa proposition n’est pas guidée par des motivations économiques. Pourtant il y a là quelque chose de contestable. Pourquoi ?

 

Bertrand Vergely (philosophe et théologien) : En Angleterre, actuellement, la médecine britannique a décidé de ne pas se lancer dans des opérations chirurgicales lourdes à partir d’un certain âge. En France, quand certaines personnes âgées sont atteintes d’un cancer à évolution lente, d’une façon générale, les médecins décident de ne pas proposer à ces personnes des chimiothérapies. En Angleterre comme en France, quand les médecins décident de ne pas pratiquer des traitements lourds afin de soigner les personnes âgées, ce n’est pas du cynisme de leur part ni une volonté d’en finir de façon brutale, mais une réaction de sagesse. Il est fatigant de se soigner. Toute opération génère un choc. Parfois, certaines personnes âgées meurent parce qu’elles suivent un traitement fatigant ou parce qu’elles subissent un choc après une opération. D’où ce paradoxe : il arrive à la médecine de soigner en freinant la médecine.

Dans le cas de la députée néerlandaise et de sa proposition, il faut voir deux choses.

D’abord, une volonté de freiner la médecine en invitant celle-ci à un peu de décroissance. Ce qui n’est pas idiot. Le capitalisme est guidé par une quête effrénée de progrès et de profit. La médecine a tendance aujourd’hui à calquer ce modèle en devenant une médecine non seulement de performance mais de prouesse. Le médecin devenant un virtuose de la chirurgie et du traitement, on aboutit à des drames. Hyper-compétents, hyper-brillants, les médecins parviennent à faire vivre des patients qui en un autre temps seraient morts. Comme on dit, ils ont l’art de rattraper ces patients par les cheveux. Quand un patient peut vivre une vie vivable, tant mieux, bravo, chapeau. Respect et admiration pour le médecin-artiste et le chirurgien-virtuose. Mais, quand, comme dans le cas de Vincent Lambert, le génie médical et opératoire conduit à faire vivre à un patient une vie qui n’est pas vivable, on s’interroge. Le progrès infini en médecine comme le profit infini en économie est-il souhaitable ?

On pensait jusqu’à présent que l’écologie concernait uniquement la sphère économique. Or, avec la proposition de la députée écologiste néerlandaise, voilà que celle-ci s’invite dans le domaine de la médecine en proposant une décroissance médicale et non plus économique. Ce qui est totalement nouveau.

Autre aspect de la proposition de la députée néerlandaise. Jusqu’à présent, c’était la droite qui tenait des propos malthusiens en déclarant qu’il y a trop d’humains sur la planète. C’était elle qui se déclarait favorable à l’euthanasie en pensant que la vieillesse délabrée est trop longue et trop coûteuse. Or, voilà qu’une députée écologiste de gauche renouvelle cette thématique en lui donnant des couleurs écologiques.

À la base de cette révolution, une idée simple : ce n’est pas la vieillesse et les vieux qu’il convient d’attaquer et de mettre en question. Les pauvres ! Ils sont déjà assez accablés comme ça ! Ne les accablons pas davantage ! C’est le pouvoir médical qu’il importe de questionner.

Qui fait que la vieillesse est si lourde à porter ? Les vieux ? La vieillesse ? Non. Ce sont les jeunes et, derrière eux, le capitalisme avec sa dynamique de progrès et de performance. C’est parce que les jeunes ont décidé de s’éclater en se lançant dans une médecine du brio, de la prouesse et de la performance, que la vieillesse et les vieux éclatent.

Dernièrement, dans l’ouvrage qu’ils ont consacré à l’intelligence artificielle et à la guerre qui se joue au niveau mondial à ce sujet, Laurent Alexandre et Jean-François Copé ont dit en substance : on ne va pas quand même empêcher les chercheurs en informatique de jouer ! On tient là le cœur du problème qui est le nôtre.

Le monde est guidé par le divertissement, disait Pascal, notre monde est guidé par le jeu et notamment le jeu scientifique. La preuve : tout le monde joue. Dans le métro, dans le RER, dans les trains, dans la rue, le jour, la nuit, tout le monde joue. Tout le monde joue parce que le monde est dominé par des joueurs surdoués en Chine et en Amérique, qui, chaque jour, inventent de plus en plus de jeux afin que tout le monde joue.

L’homme ludique domine notre monde. En économie, c’est lui qui veut de plus en plus de profits. En médecine, c’est lui qui veut de plus en plus de progrès afin de vivre de plus en plus longtemps pour jouer de plus en plus.

La députée néerlandaise a provoqué une polémique avec se proposition de réduire les soins pour les plus de 70 ans. Cette proposition dérange. Rien de plus normal. Elle révèle l’absence de pensée qui sévit partout.

Lire la suite de l’article sur atlantico.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

73 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • ira-t-elle au bout de sa logique a 69 ns 12 mois et quelques jours ?

     

  • Moralité, évitons à des envahisseurs de se noyer mais noyons nos vieux cancéreux comme une portée de chats non désirée. Y’a vraiment un dieu pour faire du rangement dans ce monde bordélique ? J’en doute de plus en plus.....

     

  • Bon article d’atlantico qui fait se poser des questions.
    Les reponses ne sont pas si simples je pense.
    En tout cas je ne crois pas que la neerlandaise veuille diminuer le nombre de personnes âgées, sinon c’est du nazisme.
    Diminuer le nombre de naissances, c’est déjà plus sympa.

     

    • #2213919

      Foutre le nazisme à toutes les sauces c’est pénible et démontre une inculture crasse sur la question !


    • #2213928

      On supprime les allocations familiales, la CAF et les APL et on les remplace (ou pas ?) par des tickets de rationnement. On verra bien si les capotes et la pilule se vendent mieux au Val Fourré.


    • @ Anonyme, tu parles de nazisme cela veut dire quoi au juste ?
      J’ai remarqué que depuis des déjà dès qu’on ne parle que du nazisme concernant la mort comme s’il était détenteur du premier prix nobel sur ce point alors qu’il y a des régimes qui l’ont dépassé mais dont on ne parle jamais... Prenons simplement les USA.....si on fait le décompte le nazisme c’est de la roupie de sansonnet à côté sans compter qu’il serait temps qu’un certain mythe né après la dernière guerre soit remis au goût du jour pour correction.
      https://reseauinternational.net/les...


  • #2213815
    le 07/06/2019 par The Médiavengers Zionist War
    Arrêter de soigner les anciens pour préserver la planète ?

    Bon, tant pis pour le point Godwin, mais on est tout de même en plein Nazism’Revival. Les mecs t’expliquent tranquilou qu’il faut liquider les parasites et les malades -quel que soit leur age- pour "sauver la planète" (peut-être même l’univers ?) comme il mettent une lettre à la poste.
    Donc des type pas du tout anti-capitalistes, juste des porte-paroles parce que les capitalistes eux-mêmes n’osent pas le dire.
    Si on peut se lâcher, on peut parler des races inutiles ? On peut y aller franco, tant que c’est pour la planète ?
    Je ne comprends pas le besoin de se droguer (sauf pour y échapper). Ce monde est une hallucination permanente.


  • A ceux qui voient des Nazis partout et s’inquiètent du retour de l’antisémitisme.

    Ceux-là souvent ne s’inquiètent pas de Vincent LAMBERT.

    Les Nazis ont pratiqué des euthanasies et pas seulement à l’égard des malades et handicapés mentaux.

    J’ai entendu un jour sur Radio Courtoisie un libre journal évoquant entre autres le cas de Vincent LAMBERT. Selon un des intervenants, pendant la deuxième guerre mondiale, les blessés de guerre n’ayant pas pu quitter l’hôpital après 365 jours étaient euthanasiés de même que tous les malades considérés comme incurables.

    A vérifier et à méditer si c’est vrai….

     

    • Je ne sais pas si les Nazis ont euthanazier qui que ce soit, il faudrait demande à V Reynouard qui lui est un veritable expert en la matiere...
      Sinon excellent article avec lequel je me sens en phase. V Lambert ne vit pas il survit artificiellement et dans ce cas precis je n en voi pas l interet ni pour lui ni pour ses proches.

      Maintenant vouloir reduire les soins à partir de 70 ans c est une idée qui est un non sens uisque c est à partir de cet age qu on devient vulnerable...

      Maintenant comme je l ai souvent dit il y a 50 ou 60 ans les gens mourraient plus rapidement puisqu’aucune medecine ne savait les soigner et dans 50 ou 60 ans on vivra - peut etre en assez bonne forme - jusqu’a 120 ans ...

      J ai toujours beaucoup mal à comprendre les personnes - qui laissent des commentaires sur
      ER - en expliquant dans la même phrase qu’ils sont contre le progres scientifique et contre l’arrêt des soins palliatifs, il y a une contradiction du même ordre que les sionistes qui sont pour l immigration partout dans le monde sauf en Israel...

      Bon WE a tous malgres tout !!!


    • Je ne sais pas... Dans la dernière émission de Taddéî, sur la culture, un des deux intervenants parle des aspects cachés de la 2e GM, peut-être...


  • Une députée écologiste néerlandaise a provoqué un tollé en proposant de réduire les soins pour les plus de 70 ans.
    Elle n’est pas très douée comme députée .Elle en a beaucoup des comme ça ? j’ai beaucoup plus radical comme idée .Il faut les euthanasier .Ça c’est une réduction de soin sans précédent , et peut-être même avec les félicitations du jury .
    Encore une qui est passée dans une salle de shoot avant sa déclaration .


  • Je l’ai toujours dit, l’écologie est une doctrine mondialiste. Et donc extrémiste. Avant de se séparer de nos bibliothèques ridées, pourquoi ne vous suicidez-vous pas pour faire de la place, trouducs d’écolos ?


  • Qu’ils arrêtent de créer des maladies et l’on pourra vivre notre vieillesse tranquillement sans médocs...

     

    • C’est exactement ça.
      L’article n’a aucun intérêt puisqu’il ne pose pas les bonnes questions et sert à tout embrouiller dans une confusion permettant à chacun de se mettre en CONFLIT avec chaque autre.
      Confusion et conflit sont le but du système pour continuer à nous DIVISER ou nous désespérer pour nous DOMINER. Donc, mission accomplie ici.

      Cependant quelques indices de vérité transparaissent si on est capable de les remettre dans le bon contexte :
      « En France, quand certaines personnes âgées sont atteintes d’un cancer à évolution lente, d’une façon générale, les médecins décident de ne pas proposer à ces personnes des chimiothérapies. »
      « Il est fatigant de se soigner. »

      TRADUCTION :
      non seulement on nous tue en fabriquant des maladies, mais en plus on nous tue en nous administrant certains "traitements" contre ces maladies.
      La vérité est que lorsqu’on inflige ces "traitements" à des personnes âgées, elles en meurent trop souvent tout de suite : si on leur "offrait" ces "traitements" il deviendrait trop voyant que ces "traitements" tuent.

      il faut donc les réserver aux plus jeunes qui auront le bon goût de résister plus longtemps aux "traitements" afin que les destructions infligées à leur organisme soient différées dans le temps et n’entraînent surtout pas une mort immédiate.

      On a failli me tuer à l’hôpital et je ne veux aucun traitement médical. J’ai 67 ans.
      Je veux mourir en paix chez moi quand il en sera temps. d’ici là je continue à courir, danser, créer, penser.


  • Remettons les choses dans leur contexte.
    Les neerlandais (les populations du nord en general) sont deja frileux avec la prise de medicaments. Les medecins preconisent toujours du repos qques jours avant de prescrire des medicaments.
    Chose que nous ne connaissons pas dans nos cultures latines de sur-prescription pour chaque pet de travers.


  • Une députée écologiste néerlandaise a provoqué un tollé en proposant
    de réduire les soins pour les plus de 70 ans.

    écologiste donc de gauche et bien sur humaniste !

    Comme dirait le directeur de publication de >Dieudo :

    allez va te faire enc.....

    Et Si l’intelligence a ses limites, la connerie n’en a pas.


  • Voltaire à propos de la Hollande : " Canards, canaux, canailles " .

     

  • #2213887

    Notre système de soin n’est pas stable. À voter des budgets en déficit pour soigner personnes dépendantes, étrangers et toxicos on finira par ne plus avoir de service public de santé du tout.
    Pour bosser en hôpital, certaines vies sont pitoyables et on troquerait bien quelques années de vie végétative contre un peu de dignité.

     

    • @Castanietzsche : en somme vous laisseriez crever les personnes dépendantes pour pouvoir vous occuper des étrangers et des toxicos, c’est bien ça ?...


    • C’est justement cette dignité qu’on risque de ne plus avoir et d’y perdre nos âmes au nom de la rationalisation.Et c’est aussi la logique marchande qui détruit-après l’avoir envahi avec la complicité de nos chers représentants-le service public.
      Moi même soignant,Je partage votre avis concernant la situation de certains êtres très âgés:il y a vraiment parfois de quoi se poser la question "à quoi bon ?"
      Et bien,j’en reviens toujours à mon début de phrase de ce commentaire et souhaite à tous les gestionnaires ,jeunes ou moins jeunes,de se retrouver dans un lit pour se rendre compte de ce qu’est "l’optimisation de soins" dans leurs bouches d’abrutis.

      Salutations


    • Pour Caro, tu n as rien compris a son commentaire, relis le merci....


  • "c’était la droite qui tenait des propos malthusiens en déclarant qu’il y a trop d’humains sur la planète"... Ah bon ?
    Sinon, on voit transparaître la vraie nature de l’écologie politique qui est un mouvement malthusien, profondément anti-humaniste.
    Sur le fond, l’Etat n’a, en aucune façon que ce soit, à s’insérer dans la relation médecin-malade. Cela commence soi-disant pour votre bien (les vaccins...) et ça finit en euthanasie.


  • ils droguent et tuent déjà les vieux dans les maisons de retraite pour que l’état récupère plus vite les droits de succession alors vous savez on n’est plus à cela prêt !


  • Ce n’est pas si bête a priori, une réduction des soins. L’organisme du vieillard ralentit, se fragilise ; son corps se ratatine, donc se réduit. Il faut lui éviter le choc de thérapies brutales. S’il doit partir, qu’il le fasse naturellement.
    J’étais un jour à l’hôpital dans une chambre à deux lits. Un jour est arrivée en urgence une femme de 95 ans, pas gâteuse. Elle s’endormait en parlant, mourait probablement.
    Le médecin lui a prescrit un stimulant, si bien qu’elle a hoqueté et poussé de petits cris toute la nuit. Cela l’a achevée. Au matin, après une autre petite intervention médicaments, elle a claqué dans les mains du médecin.
    Il aurait mieux valu la laisser mourir tranquillement chez elle, en quelques jours ou semaines, paisiblement, comme Dieu le veut.
    Ce fut une agonie ratée dans la plus grande solitude.
    Quant à V. Lambert, j’ai lu dans mon enfance un conte où l’héroïne était changée en statue de pierre. De ses yeux restés vivants, coulaient de grosses larmes. Cela m’a paru l’enfer sur terre.


  • Bientôt en France, la retraite à 65 ans pour se voir euthanasier à 70... Soit 5 ans pour en profiter..

    Et ils arrivent à le vendre, ça ???

     

  • Le degrés zero de la pensée, et de la pensée politique. Tout ça pour ça ?

    Que ces idéologues préparent leurs valises pour les salles humides, chaudes et obscures de l’enfer.


  • Ce Vergely mériterait en tout cas un Michel de la philosophie !


  • Un directeur de cabinet de Simone Veil proposait la même chose il y a 40 ans (je me souviens plus de son nom), donc l’idée n’est pas neuve...

    Et puis, pourquoi s’arrêter en chemin ? Transformons-les en biscuit, comme dans le film Soleil vert.

     

    • Biscuits Bio, ça passera comme une lettre à la poste.


    • #2214027

      Oui, Soleil Vert, ici encore !
      Notez qu’on facilite chaque jour davantage le suicide des personnes âgées (aide au suicide).
      Que ceux qui n’ont pas vu le film prophétique Soleil Vert s’arrangent pour le voir.


    • L’euthanasie, au sens un tantinet galvaudé où nous l’entendons aujourd’hui et qui nous vaut effroi, existait chez le Sapiens du temps des « chasseurs-cueilleurs », entendu avant la sédentarisation, son agriculture et ses exploitations (de l’homme par l’homme ?) et enfin l’avènement des sociétés et civilisations : les gonzes, pour la survie du groupe nomade, butaient tout ce qui les rendaient vulnérables et tous ceux qui étaient inaptes ou impotents : handicapés, malades (ALD), vieillards...
      Pour autant, la politique, au sens où nous l’entendons, n’existait pas encore. L’on peut dès lors considérer qu’il s’agissait de bon sens : d’autant que le profit de l’époque nous sert ; nous sommes les descendants (fortifiés) de ces gonzes-là.
      Le seule règle immuable en ce bas monde et dans l’univers est que ne survit que ce qui est (maintenu) plus fort et qui se reproduit.
      Il est donc vrai que c’est une réelle pensée* que d’aborder le sujet, derechef.

      *politique sociale et sociétale conjuguées.


    • Oui tout à fait les mecs, faisons du bio ha ha !

      @ Sedetiam

      Je suis très sceptique quant à une quelconque euthanasie durant le paléolithique. La recherche semble plutôt montrer le contraire : les tribus prenaient soin de leurs vieux et des handicapés. Vous avez des références à ce sujet ?


  • Nous vivons dans une société du Loisir, qui est le nouveau Dieu sacré, et étant ancien prof, interdiction de remettre en cause ce dogme (cf. pas de devoirs à la maison pour le 1ère, et par ricochet, dans le 2ndaire).

    Désormais, pour des raisons malthusiennes (de ceux qui nous dirigent), il faut tenter de convaincre la classe laborieuse (= dont beaucoup aiment le loisir, et la jouissance de la vie, qui en fait n’est qu’un syndrome de la peur de vieillir) que les vieux nous coûtent cher (alors qu’on sait que l’argent abonde pour les migrants, etc. (quand il n’est pas créé artificiellement, mais c’est un autre sujet...). Ces personnes, prenant souvent l’avion désormais, allant dans des pays limite tiers-monde pour se faire dorer la pilule dans des hôtels 3 - 5 étoiles... Effectivement, au nom du Loisir, cela vaut le coup de massacrer un peu la planète, au détriment de vieux, qui nous rappellent notre condition de Mortel !

    En bref, je conseille aux gens soit de s’unir ensemble avec leurs semblables, qui ont encore du bon sens. Ou bien de s’isoler et de s’entretenir (compléments alimentaires, nourriture bio, etc.) afin de ne pas être victime de gentils, qui vous infligeront la piqûre ultime !

     

  • Le sujet du maintien ou non de la vie dans certaines circonstances n’est pas inintéressant en soi, mais l’article qui lui est consacré par le journaliste d’atlantico est hélas très indigeste et n’apporte absolument rien au débat d’idées.

     

    • Ici on ne parle pas de "certaines" circonstances, mais d’une circonstance certaine et inévitable qui concernent la quasi totalité des êtres humains arrivant à un certain âge, c’est à dire le vieillissement du corps et les potentiels pathologies qu’ils peut développer durant ce processus. Or de nos jours la quasi totalité des gens gens vieillissent mal et finissent par avoir besoin de soins médicaux relativement lourds, mais plutôt que d’envisager de les laisser crever sans soin les pouvoirs publics devraient plutôt s’attaquer à la racine du mal, c’est à dire la détérioration sensible de la qualité de l’alimentation afin de répondre aux exigences de rentabilité et à la cupidité de l’industrie agro-alimentaire et agro-chimiques...mais il ne faut pas rêver ! Les traîtres et ordures ayant usurpé le pouvoir dans le monde occidental ne sont pas prêts de s’attaquer à une industrie dont le chiffre d’affaire dépasse celui de la drogue et du porno cumulé !

      Mais le plus dégueulasse dans l’affaire c’est qu’une telle politique concernera les gens les plus pauvres et esseulés. Car bien évidemment un grand-père aimé par ses enfants, petits enfants...une grand-mère chérie par son vieux mari...bénéficieront du soutien financier de leurs proches afin d’obtenir les meilleurs soins possibles. Pour l’anecdote j’ai justement été récemment touché par un tel drame, et j’ai pu être témoin de mes propres yeux que les gens sont prêts à se saigner à blancs pour sauver la vie et apporter les meilleurs soins à un proche qui est malade ! Les gens refusent de laisser crever sans insistance leurs proches aimés ! Donc si une telle politique est appliquée non seulement cela fera faire des économies à la "société" mais surtout cela va alimenter un business extrêmement juteux où les gens claqueront des fortunes en soins médicaux pour maintenir en vie ou simplement améliorer les conditions de vie des êtres qui leur sont chers. Donc même les cyniques qui accepteraient cette idée seront perdant in fine ! Car comme pour l’euthanasie, ces gens recommandent toujours cela pour les autres, mais dès qu’ils sont eux mêmes concernés ils sont prêts à dépenser une énergie folle et des fortunes pour maintenir en vie le plus longtemps possible leur petite personne ou celle d’un être aimé. Soyez assurés que l’argument "faire des économies" est totalement invalides ! Les gens qui en auront les moyens financiers se saigneront à blanc pour vivre ou faire vivre un proche !


  • #2214087

    Et à côté de ça, on voit partout sur internet (forum, sites de rencontre) des gens qui répètent sans cesse que les enfants ruinent la vie des adultes, que ce sont des "erreurs".


  • Les vieux ce qu’ils veulent, c’est être chez leurs enfants, dans des maisons où de bonnes soupes fait-maison sont généreusement concoctées, et où les éclats de rire de leurs petits-enfants résonnent ci et là.
    Ce serait un bon début pour une fin en douceur.

     

    • Logiquement une bonne crise économique devrait résoudre l’affaire et créer un paradoxe : celui de revivre en famille, des plus anciennes aux plus jeunes générations. Le "vivre ensemble" devrait déjà se focaliser sur le noyau familial...


    • #2214578

      Ça c’était autrefois quand les gens mouraient vers 70 ans. Aujourd’hui, avec l’allongement de la vie, faut s’occuper de légumes complètement dépendants. Faut des compétences et le temps et surtout la patience et le dévouement dont font preuve les personnels des Ehpad.


  • La médecine aura beau faire, elle ne connait pas tout sur l’être humain, la vie, la mort.
    Voici un histoire (j’ai lu son livre) d’une dame qui failli être débranchée, considérée comme irrécupérable par les médecins et qui est sortie de son coma.
    https://youtu.be/xk2yK4wTYFY

    Un ami médecin disait qu’il a vu plus d’une fois des personnes âgées à deux doigt de la mort revenir vers la vie inexplicablement quelques jours après.


  • #2214196

    C’est comme les lgbts ces écolos, l’asile psychiatrique à ciel ouvert !
    Ce qui est ironique avec leur programme de stérilisation pour l’écologie, d’euthanasie pour l’écologie, toujours pour les blancs vous remarquerez mais pas pour les envahisseurs du tiers-monde, c’est qu’ils vont devenir les baleines, les phoques etc qu’ils veulent soi-disant sauver... bientôt SOS el blanco ?


  • #2214216
    le 07/06/2019 par Padamalgam/500 3x par jour
    Arrêter de soigner les anciens pour préserver la planète ?

    Pourquoi que 70 ans ?
    Pourquoi juste les vieux ?
    Pourquoi que les pauvres ?
    Et pourquoi que les néerlandais ?
    C’est stigmatisant, c’est injuste pour les autres (les blancs, les jaunes, les jeunes, les français, les italiens, les espagnols, les portugais, les allemands, les hétéros, les paysans....) égalité pour tous merde, non Padamalgam
    Et puis c’est pas la main d’oeuvre de remplacement qui manquent avec les migrants , non ?
    IVG, drogue, sodomie, euthanasie, MacDo, Eurovision, Youporn ,TPMP, ONPC, si ça c’est pas un programme fun, j’y connais rien

     

  • Enfumage écolo. La réalité c’est que les occidentaux sont les moins pollueurs de la planète et de loin. On nous interdit d’utiliser des sacs de plastique sous prétexte qu’un "continent de plastique " est en formation dans l’océan pacifique. C’est bien dommage tout ça, mais 95% du plastique retrouvé dans l’océan vient de huit fleuves d’Asie et deux d’Afrique. Mais ça faut pas le dire que l’Inde est énorme décharge à ciel ouvert ou que certains "terriens" non-occidentaux se comportent comme des porcs et avis aux pleureuses : le civisme n’a rien à voir avec la pauvreté.

     

  • en Hollande ils sont três en avance question déviances.. idéologie du transgenre , changement de sexe si l’enfant en exprime le souhait ,euthanazie décomplexée, pasteur célébrant le mariage entre homos..femmes dans les vitrines,réseaux pédos, stupéfiants en vente libre


  • Quelles d’ordures quand même ! C’est complètement dingue que l’on puisse envisager l’idée même de laisser crever des vieux sans soin ! Et bien entendu ce seront les plus pauvres, les vieux esseulés et désargentés qu’on laissera crever en masse ! Parce que les gens qui auront les moyens seront prêts à se saigner à blanc pour sauver leur propre vie ou celle d’un vieux père, d’une grand-mère...aimés ! Pour l’anecdote récemment ma belle-mère de 75 ans fut diagnostiquée avec un cancer de la vessie. Ce fut un drame absolu pour son vieux mari, ses enfants, petits enfants...et à leurs yeux il aurait été inconcevable de la laisser crever sans soin ! Heureusement où j’habite cette idéologie d’enculé n’est pas encore arrivée, de ce fait elle fut prise en charge par une équipe médicale très performante qui a accepté de procéder à une opération chirurgicale lourde et risquée pour une personne de son âge et dans son état (insuffisance rénale sévère.) L’opération a réussi et 6 mois plus tard la petite vieille pète la forme !
    Il est temps que cette société d’ordures arrive à son terme ! Entre l’idée épouvantable de l’avortement post-natale et maintenant de refuser les soins nécessaires aux vieux malades...mais quelle société abominable ! C’est ça l’humanisme ? Et dire que c’est cette société qui vient nous donner des leçons d’humanisme anti-fascistes, ani-nazies ! Putain ! Mais ce sont eux les fachos !


  • Dans le cas de Vincent Lambert, les témoignages semblent dire qu il ne s agit pas de prouesse technologique, mais simplement de l alimenter et l hydrater, et éventuellement de soins pour que ses muscles ne fondent pas, genre kine

     

    • Exact. Et je préciserai que Lambert "bénéficie" du minimum syndical en terme de soins et de ce fait a vu l’éventuelle amélioration de son état retardé. Les gens comme lui ont besoin de beaucoup d’exercice de rééducation afin de stimuler la régénération du tissus cérébral, l’apparition de nouvelles connexions neuronales...il faut également fournir à l’organisme les micro-nutriments susceptibles de faciliter ces processus...or je parie qu’il doit être nourri avec ces infâmes substituts de repas ce qui en terme de nutrition est l’équivalent de ce que l’on donne aux légumes dans les cultures hors sol...cela maintient en vie mais cela ne va plus loin !
      Le cas Lambert est aussi assez démonstratif de la mort de l’esprit de recherche en France et du désengagement de l’état. Ces mecs là sont les sujets idéaux pour expérimenter des protocoles de réhabilitation...perso si j’étais professeur en médecine je trouverais absolument fascinant de me donner pour challenge de ramener à l’état de conscience des patients dans ce type de coma. Mais je suppose qu’aucun fond ne serait accordé pour de telles recherches certes fascinantes mais aux résultats incertains et sans intérêts pour le Capital...


  • #2214402
    le 08/06/2019 par papyfaitdelarésistance
    Arrêter de soigner les anciens pour préserver la planète ?

    Je ne suis pas pour l’acharnement thérapeutique , ni pour l’abandon des soins , quelque soit l’age que l’on est .
    Je pense que ce n’est pas à un gouvernement , quel qu’il soit d’en décider , mais bien aux personnes concernés .
    Certains veulent partir et on les en empêche , d’autres veulent continuer à vivre et il faut donc les soigner .
    Si c’est des économies qu’ils veulent faire , il y a d’autres innombrables postes .


  • Il me vient une idée novatrice à proposer à cette dame pour ne rien perdre de nos vieux après 70 ans : on pourrait les réduire en chaire à pâté, en faire des petits batonnets de viande et les donner à manger aux pauvres, aux sans dents... J’ai même une idée de nom...du Soleil Vert. Et puis, pourquoi attendre 70 ans ? On pourrait abaisser cet âge à 30 ans comme dans « L’âge de Cristal ».
    Du fond de mon coeur je souhaite à cette greluche de finir ses jours grabataire et seule.

     

    • C’est simplement la peur de la mort qu’il faut éradiquer. La morale ambiante, catho , judéo-chrétienne a fait, en exploitant la peur de la mort, son fond de commerce, et elle domine toujours l’inconccient Collectif. Il est difficile et inconfortable d’avoir une opinion et le droit de disposer de soi même devrait être un droit inaliénable reconnu à tout être humain conscient.


    • #2214707
      le 08/06/2019 par Lynx dans la brousse
      Arrêter de soigner les anciens pour préserver la planète ?

      C’est pas la morale catho ou "judeo chrétienne" le problème. Justement cette morale poussait les familles à s’occuper de leurs vieux, aujourd’hui la mort on ne veut plus ni la voir ni en entendre parler. La morale catho, c’est de se préparer afin de partir le cœur en paix, dire à Dieu à ses proches lorsque l’on sent son terme proche, et non comme aujourd’hui s’accrocher désespérément à la vie et entretenir le plus longtemps possible une vie misérable sous cachetons, comme si on ne devait jamais mourir car la mort c’est "le mal". Tout l’opposé du judaïsme du christianisme et de l’islam. Les ehpad avec des soignants qui sont la plupart dans l’idéologie athéiste, c’est l’anti thèse de la fin de vie auprès de Dieu. Allez mémé on va faire la chambre, ouvrez grannnnnnd la bouche humm c’est bon ça mémé, allez pépé prenez votre pilule c’est pour pas souffrir c’est bon pour vous... Allez ce soir c’est halloween on va tous faire une belle fête pour oublier qu’on croit en rien regardez on a fait des belles décorations avec l’argent du contribuable qui vous laisse crever avec nous... Super les ehpad, ça fait envie... À peu prêt autant qu’un hosto psy.


  • #2214524

    Ben moi je rends hommage aux personnel soignant des EHPAD. Aux infirmières et aides soignantes qui sont admirables de gentillesse et de dévouement. Mon père est en EHPAD et je peux en témoigner !


  • #2214648

    On devrait arrêter de nourrir Brigitte Macron ! Hein ! Trop vieille à mon goût....

     

    • #2216165

      Brigitte Macron ça fait belle lurette qu’on la nourrit plus, t’as vu sa silhouette (on lui donne un yaourts probiotiques light par semaine ,yaourts 0%, 125G de rien, sans sucre, sans lait et à l’eau nature allégé)


  • Je sais bien que c’est pas le coeur du sujet, mais quand B. Vergely dit "L’homme ludique domine notre monde. En économie, c’est lui qui veut de plus en plus de profits.", il ne parle pas du vrai esprit ludique. Le Jeu originel est dans son essence : enfantin, naturel, gratuit, joyeux et sans arrières- pensées !


  • #2214975

    Ça veut dire quoi préserver la planète ? Faire payer ceux qui détruisent la planète. Pas plus compliqué que ça. Une autre idée c’est de réduire l’extension de l’urbanisme, concentrer l’urbanisation des villes tout en conservant des zones de repos naturels, limiter l’extension des villages, construire de nouveaux villages et faire en sorte que certains animaux et certaines plantes puissent se développer dans les villes et que dans les campagnes, il y ait partout des écureuils, des hérissons, des fourmis, des abeilles. etc. Réduire les pesticide au maximum ainsi que l’utilisation de tous les produits chimiques, etc. Tout cela sert ainsi à pouvoir mesurer le rapport de l’homme à la nature. Rien de moins et ça ne coûte pas plus cher.

     

    • ET : faire des tunnels ou des petits ponts sur les autoroutes et voies rapides pour les animaux comme ça se fait déjà dans certains endroits, faire des autoroutes des bois, ou la chasse est évidemment interdite, produire et acheter notre nourriture localement, en importer le moins possible...il y a tellement à faire, qui ne couterait cher qu’aux actionnaires- spéculateurs. Ce sont eux qui mènent notre monde vers la désastre , le chaos dans leur course effréné vers toujours plus de profits...
      .


  • Certes.
    Ceci étant dit, l’acharnement thérapeutique ne vaut pas mieux.
    Chez les inuits, les personnes très âgées, qui ne savent plus avancer, sont laissées sur le bord du chemin. Elles mourront de froid et seront mangées par les ours. Il y a un moment où les choses doivent s’arrêter. Le culte du vivant ou "de la vie pour la vie" (vitalisme), c’est aussi une forme extrême de naturalisme qui ne dit pas son nom.


  • #2215402

    "il arrive à la médecine de soigner en freinant la médecine"

    Personnellement (mais cela n’engage que moi, si sous permettez cet apparent pléonasme), je suis tellement d’accord que je me soigne (à 63 ans) en fréquentant le moins possible la médecine, et encore moins la pharmacie


  • On devrait faire comme dans les entreprises et proposer un départ volontaire avant le "plan de sauvetage".


  • #2215409

    "Jusqu’à présent, c’était la droite qui tenait des propos malthusiens en déclarant qu’il y a trop d’humains sur la planète. C’était elle qui se déclarait favorable à l’euthanasie en pensant que la vieillesse délabrée est trop longue et trop coûteuse"

    Là, par contre (car j’ai placé une autre remarque favorable à cet article), c’est une grosse arnaque : ce n’est pas la droite - en tout cas pas la vraie, dite extrême - qui est pour le malthusianisme ; à preuve, tous les tradis sont révoltés à l’idée de laisser Vincent Lambert sans soins, et que je sache, les tradis ne sont pas de gauche !


Commentaires suivants