Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

Delon, Petrus et Serge Gainsbourg

Le Fouquet’s est une institution, comme la Tour Eiffel, Brigitte Bardot, le général De Gaulle ou Alain Delon (mais pas Macron et encore moins Castaner qui seront rapidement effacés de l’histoire et de la mémoire nationales). Ces « institutions » sont des lieux ou des personnalités qui font France. N’importe quel pékin dans un trou paumé connaît « BB » ou Delon, le Fouquet’s et aussi Maxim’s, considéré par les ignorants comme le meilleur ou le plus chic restaurant du monde.

 

 

C’est dans ces endroits-là où Gainsbourg venait bouffer, tout seul, et s’arsouiller avec du flacon de première bourre. Marie-Dominique Lelièvre, cette biographe exceptionnelle, d’une autre trempe professionnelle que Thomas Legrand ou Jean-Michel Aphatie, a dans son chapitre « Le fric de Gainsbarre » balancé une note chipée chez Lasserre, autre resto chicos du triangle d’or parisien.

C’était il y a 30 ans, on parle donc en francs, mais le franc avait encore une certaine valeur à l’époque. Le Smic mensuel y était de 4 300 francs, soit 658 euros. C’est juste pour donner un ordre d’idées de ce qui va suivre. On convertira ensuite en euros 2019.

 

 

Ouh le coquin, une douloureuse de 50 000 balles, soit 7 623 euros ! Mais attention, en euros constant, ça donne deux fois et demi cette somme aujourd’hui (on a utilisé le rapport entre le Smic de 1988 et celui de 2019), soit 17 000 euros, et encore, on n’a pas inclus l’inflation de la carte et encore moins celle des grands crus, dont les prix ont explosé...

Par exemple, un Petrus 1959 vaut aujourd’hui 5 544 euros, et un Yquem 1967 (les pinards que Gainsbarre a éclusés) 1 295 euros. OK, on a pris des vins qui sont aujourd’hui plus anciens de 30 ans mais ça fait pas une si grande différence. Par exemple, pour le Petrus 1959, soit 29 ans avant le dîner de Gainsbarre, on prendrait aujourd’hui un Petrus de 1990 qui vaut 5 494 euros.

 

JPEG - 395.1 ko
La police de la bourgeoisie défend les grands crus avec une violence inouïe

 

On va pas s’égarer dans les cotes, on revient à notre sujet qui est le Fouquet’s et les Gilets jaunes en passant par les grands crus. Car vous n’êtes pas sans savoir qu’au cours de l’Acte XVIII, dit l’Acte sauvage, voire barbare, des malandrins se sont servis dans les caves du Fouquet’s.

 

 

En 2011, la star internationale Alain Delon mettait justement sa cave aux enchères au Fouquet’s (Le Figaro) :

« Le dos de chaque bouteille est siglé Alain Delon, les panneaux de ses casiers manuscrits seront offerts dès les premiers lots. Des pépites figurent dans la liste des vins : six bouteilles de Cheval Blanc 1947, trois bouteilles de Lafite 1928, du Mouton 1945 en caisse d’origine, du Petrus, de l’Yquem... Et des cognacs Bisquit Dubouché 1840, un salmanazar Besserat de Bellefon 1979, Dom Pérignon, Cristal Roederer... »

En septembre 2018, en toute discrétion, la famille Moueix qui commercialise le Petrus aurait cédé 20% du capital à un investisseur américain, pour la coquette somme de 200 millions d’euros !

Mais arrêtons de parler de fric. Lors de l’Acte XVIII, donc, des Gilets jaunes ont emprunté quelques bouteilles de prestige. Gageons qu’ils sauront les rendre après les avoir admirées, sans les avoir ouvertes et encore moins bues ! Car un pauvre ne peut pas goûter à du Petrus. C’est formellement interdit. Mais cet interdit majeur sur lequel est fondé notre société de classes n’a pas arrêté « Rémi », dont l’histoire nous est narrée par l’irremplaçable Paris Match :

 

 

Une photo a immortalisé cet instant historique :

 

 

Vu la qualité du cliché, on ne peut pas évaluer le prix des boutanches chouravées mais ça doit pas être de la pisse de bistrot. C’est mal de voler mais ces personnes se présentent comme des justiciers sociaux qui ponctionnent les riches, il s’agit donc d’une espèce d’impôt révolutionnaire. Les anars partent du principe que la propriété c’est le vol, donc voler un riche possédant c’est reprendre un bien. C’est bien sûr très mal de penser comme ça, car les riches méritent leur argent, même s’ils volent les pauvres ou s’ils ont hérité, ou les deux.

Symboliquement, avec cette histoire de grands crus arrachés à la cave du Fouquet’s, une poignée de Gilets jaunes a pu goûter aux nectars des dieux. D’un certain côté, c’est assez républicain comme truc, même si c’est amoral. Nous lançons donc un appel à Rémi et à ses copains anarchistes afin qu’ils nous renvoient les bouteilles sans les ouvrir, nous les rendrons au directeur du Fouquet’s ou aux riches du quartier, à qui elles sont dévolues.

 

Subtilitas (précision en latin)

La note de Gainsbourg est authentique mais l’honnêteté nous oblige à dire qu’il a bouffé ce soir-là avec Bambou pour l’anniversaire de ses 60 ans. Donc Gainsbourg n’était pas un radin (sauf si Bambou était anorexique et qu’il le savait ou alors qu’elle ne buvait pas de pinard).

 

Le vin, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2165881
    le 24/03/2019 par jeandelalune
    Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

    l article, la photo et son commentaire résume toute la situation actuelle
    les ricards - cinzano sont là les petrus peuvent reposer en paix

    suite a ce fait, certains sombrent dans l’émotion, par contre je n’entends pas beaucoup de cris d’orfraie de leurs parts lorsque des restos du coeur se font incendier

    dépenser 50000 balles pour une table à deux, surtout lorsque l’on sait ce que sont devenus ces 50000 balles 24 heures plus tard, alors, talents ou pas , avec mérites ou sans mérites, cette argent à une odeur de cabinets


  • #2165883
    le 24/03/2019 par L’insolent
    Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

    L’éternel retour du concret.
    Tout n’est qu’une question de force.
    Les lois sont faites par les puissants pour pouvoir dominer les faibles et les pauvres.
    Doit-on les respecter ?
    Je dirai ça dépend.
    Moi je les respecte même si je sais qu’elles sont absurdes.

     

    • #2165952

      Je ne sais plus qui disait, le code pénal c’est pour empêcher les pauvres de voler aux riches, et le code civil c’est pour permettre aux riches de voler aux pauvres...
      Bah, si, comme le dit Chouard, il n’y pas d’institutions populaires pour contrôler le haut de l’État, comment voulez vous qu’il en soit autrement ?


  • #2165900
    le 24/03/2019 par anonyme
    Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

    80 fr la bouteille d’Évian... le grand resto c’est aussi accepter de se faire enfiler sur les prix, mais toujours avec élégance... C’est le prix qui fait la valeur, comme dans l’art contemporain même si le truc normalement ne vaut presque rien...

     

    • #2166113

      Je me suis aussi fait la réflexion. C’était du grand chichi pour friqué où on surtaxait juste pour surtaxer.

      J’ai été caissier à la FNAC des Termes et j’ai vu passer beaucoup de monde, dont les gens du sentier qui aimaient faire respirer leurs liasses pour te la passer sous le nez et tenter de nous rendre jaloux, nous autres smicards.


  • #2165907
    le 24/03/2019 par L’insolent
    Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

    Autre chose importante, le dernier dispositif de police était impressionnant, gardes, contrôles, présence policières, interpellations, drones.
    Ça m’étonnerait que ce niveau de sécurité soit reconduit tous les samedi.
    Ça doit coûter un pognon de dingue.


  • #2165908
    le 24/03/2019 par Identité effacée
    Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

    Ouais , enfin au Fouquet’s, vous avez le menu unique du soir à 85 euros ! Je le sais parce que ma mère rêvait d’y aller , et pour ses soixante ans je l’ai invitée dans cet endroit mythique de Paris . La belle affaire ! Pour une fois dans ma vie j’ai casqué 230 euros dans un grand restaurant français et ma mère était aux anges d’etre avec sa fille ( moi) dans un des meilleurs endroits du monde . Que des prestations de qualité, élégant, bien tenu ; toutes les marques attendues d’un restaurant français distingué et distinctif .

    Le Fouquet’s , rappelons le , appartient au patrimoine gastronomique, immatériel et historique de la France . Pas la Fronce mais la France , celle qui était le plus beau pays du monde avant qu’ une invasion migratoire ne vienne l’enlaidir ! Vous préférez le Kebab ou le Mac Donald ?

    C’est un peu facile de s’attaquer à ce genre de monument gastronomique qui fait de la France une identité raffinée et élégante !

     

    • #2165972
      le 24/03/2019 par lemecnormal
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      C’est tout à fait juste.
      Mais dans les révoltes,ce sont des actes coutumiers.
      La Révolution avait décapité la statuaire des églises et des cathédrales,on peut le regretter encore aujourd’hui.
      Mais là ,ce ne sont que de petits matériels,le Fouquet’s ne disparaîtra pas.
      C’est plutôt le symbole qui était visé.Un symbole inutilement dévasté,car ,espérons le,l’identité raffinée et élégante de la France ne saurait disparaître sous les MacDo et les Kebab...tant que nous serons encore en majorité dans notre pays,et les GJ,dans leur majorité sans doute, l’ont très bien compris...


    • #2165987
      le 24/03/2019 par Florian Geyer
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      Mon père qui était à l’ époque contremaitre sur plate forme pétrolière dans le golfe du Mexique puis au large de la Norvège gagnait 3500 F par mois all inclusive (salaire énorme ! ) avec des périodes de de boulot de 30 jours scandées en 3X 8 et des repos de 10 jours ; Il ne rentrait en France que pour les congés payés .et passait son temp à dormir ou promener le chien dans les bois . Je n’ai fait que le croiser pendant mon enfance et mon adolescence . Il est mort à 63ans .


    • #2166036
      le 24/03/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      Parfaitement, je préfère le kebab, et à emporter : j’aime être à l’aise, avec le ciel au-dessus de ma tête...


    • #2166068
      le 25/03/2019 par Identité effacée
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      Le mec normal,

      J’apprecie beaucoup cette touche d’espoir, mais malheureusement je ne suis pas aussi optimiste que toi . Si l’on suit la logique démographique de l’immigration qui a fait souche en france, un beau matin plus rien ne sera bon dans le cochon car il sera détrôné par le mouton. La prestigieuse boulangerie place de Béthune à Lille – cinq siècles d’existence, tout de même – a fermé ses portes il y’a quelques années . Les patrons ont pris leur retraite, et c’est un kebab qui prend la place.

      Passé aux kebabs ou marchands de nems, le commerce français a changé de mains sans faire de bruit. C’est cela aussi le grand remplacement. Notre identité a été effacée


    • #2166082
      le 25/03/2019 par Yankee98
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      Le kebab, super.

      Le truc déjà ringard, avant d’avoir eu le temps légitime de le devenir.


    • #2166134
      le 25/03/2019 par Identité effacée
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      Palm Beach Post : "Cult !"

      « Parfaitement, je préfère le kebab, et à emporter : j’aime être à l’aise, avec le ciel au-dessus de ma tête... »

      Kebab, Mac Donald , c’est du pareil au même ! C’est certifié par la même maison et ils roulent tous deux pour les mêmes !


    • #2166196
      le 25/03/2019 par c’est pas fini
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      @ Florian Geyer

      3500F ? doit manquer un zéro, car en 82-83 et durant 4 mois alors que je n’avais que 14-15 ans je faisais la plonge dans une brasserie et je prenais 4000F/mois au black, nourris.


    • #2167144
      le 26/03/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      "Kebab, Mac Donald , c’est du pareil au même ! C’est certifié par la même maison et ils roulent tous deux pour les mêmes !"

      Un kebab, c’est un grec-frites, un p’tit restau individuel de quartier, pas une chaîne comme McDonald’s, ton propos est délirant.

      Rêver d’aller faire le pingouin au Fouquet’s, c’est de la misère petite-bourgeoise toute étriquée.
      Limite, vous les méritez, les Macron & Cie...


  • #2165951

    Des pillards. Pas des gilets jaunes.


  • #2165968
    le 24/03/2019 par VIVACHAVEZ
    Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

    "Les anars partent du principe que la propriété c’est le vol, donc voler un riche possédant c’est reprendre un bien. C’est bien sûr très mal de penser comme ça, car les riches méritent leur argent, même s’ils volent les pauvres ou s’ils ont hérité, ou les deux."

    "Derrière chaque fortune, il y a un crime."

    Honoré De Balzac


  • #2165973
    le 24/03/2019 par culturovore
    Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

    Si Rémi souhaite rendre les bouteilles, bien lui en fasse. Comme il est en province et moi proche de Paris, je suis disposé à lui faire parvenir mon adresse pour envoi, et m’engage sur l’honneur de Castaner ou Macron (au choix) à les rapporter quasi pleines au légitime propriétaire après un sacrifice maçonnique au dieu Bacchus.

     

    • #2165995
      le 24/03/2019 par Florian Geyer
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      Erreur de fra pp : mon père gagnait 6500 F par mois


    • #2166002
      le 24/03/2019 par VIVACHAVEZ
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      Une cuite au Petrus, ça doit déchirer grave !!!! Pas question de manger des raviolis avec ça, ce serait une faute contre l’honneur.


    • #2166054
      le 24/03/2019 par culturovore
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      @ VIVACHAVEZ

      Sauf des raviolis chez Lasserre, caviardés comme la gauche !


    • #2166259
      le 25/03/2019 par c’est pas fini
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      @VIVACHAVEZ
      juste par curiosité alors, pour voir.
      mais franchement, foutre autant de fric dans un pinard, faut pas déconner. j’te trouve des vins à moins de 10€ tu es heureux. et de sucroît comme aurait dit " Brassens "

      Le meilleur vin n’est pas le plus cher, mais celui que l’on partage entres amis


  • #2165998

    Grand bravo à E&R d’avoir réussi à réunir ces infos. Cette étalage d’argent mal gagné et dépensé en flambe est scandaleux. Déjà en 1988 les français de la base subissaient les prodromes de l’oppression actuelle. Ces restaurants sont obscènes et leur saccage ponctuel ne devrait pas faire la une des journaux comme si c’était important. Des français agriculteurs se tuent à la tâche au sens strict, pour fournir ces restaurants, pendant ce temps !

     

    • #2166141

      Ceux qui fournissent le fouquets gagnent bien , il faut pas tout mélanger. C est bien parce que le francais de tout les jours va faire ses courses en hypermarchés que le producteur gagne si peu. Les riches enrichissent ceux qui travaillent avec eux. En france , il y a une sale mentalité de jalousie envers celui qui gagne de l argent qui fait partir les riches "les 7 péchés capitaux".
      Je voyais une pancarte lors de la manif acte 19 " moins de riches , moins de pauvres".
      On voit le niveau zéro de l économie, au moins les riches sont riches et plus les pauvres sont pauvres. C est du bon sens.


    • #2166665
      le 26/03/2019 par paramesh
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      Seb, tu te plantes, plus les riches sont riches et plus ils sont durs en affaires et intraitables. les grandes surfaces par exemple assassinent les producteurs car elles ont la puissance financière de le faire.
      Plus tu es riche et plus tu mégotes avec les pauvres et en général avec aucune empathie et ça je le sais d’expérience ayant vécu de la vente de mes tableaux à différentes clientelles, les plus rats et les plus blessants sont les plus riches (pas tous heureusement) ; mais, par exemple, depuis la crise de 2008, ils savent qu’on est à l’arrache et ils en profitent pour nous dépouiller (pas par besoin mais par jeu, par plaisir malsain de profiter au mieux des "lois du marché"


  • #2166022
    le 24/03/2019 par Certainement
    Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

    Le mignon de veau moins cher que le café ?


  • #2166045
    le 24/03/2019 par Bon appétit
    Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

    LES CAFARDS DU FOUQUET’S
    Vendredi, 14 Janvier, 1994
    Décidément, tout fout le camp, même au Fouquet’s. Le patron de la prestigieuse cantine des stars, sur les Champs-Elysées, vient d’être condamné pour publicité mensongère ainsi que pour infractions à la réglementation sur la propreté des locaux et la congélation des produits.

    Les visites successives des agents de la répression des fraudes y ont toujours été fort utiles : le 10 juillet 1992, ces contrôleurs, que personne n’attendait, tombent sur un plateau de fromages de la ferme (à 60 francs) exclusivement composé de fromages venus d’une crémerie industrielle de la capitale. Minable.

    Ainsi encouragés à pousser plus loin leurs investigations, les limiers des fraudes pénètrent dans la réserve et dans la cuisine. Là, ils découvrent d’abord que le Mir et l’alcool à brûler sont stockés à côté de la poudre de lait, puis que des pastilles de nettoyant WC voisinent avec les boîtes de sucre en morceau. Désordre.

    Poussant plus loin leurs investigations, ils tombent nez à nez avec un régiment de blattes de « taille adulte » dans le local à vaisselle, et avec des mouches dans celui où sont entreposées le patates. Dégoût. Répulsion.

    Alors, n’en croyant pas leurs yeux et une certaine réputation, ils forcent le destin et reviennent... en septembre 1993. Cette fois, leur attention est attirée par des foies de volaille et du thon congelé sur place (à 400 francs le menu n’est-on pas en droit d’exiger des produits frais ?) ainsi que par de vulgaires poulets aux hormones qui deviennent, sur la carte du chef, de superbes poulardes de Bresse. Trop c’est trop pour l’image de marque de la France. Les PV sont dressés, la justice saisie.

    Aujourd’hui, le patron du Fouquet’s, qui gagne un million de francs par an pour galvauder l’image de marque de la France et une part de rêve, se plaint d’être traité comme un vulgaire bistrot de quartier. Si j’étais un honnête bistrotier de quartier, je l’aurais très mauvaise...

    Magali Jauffret
    (journal L’Humanité)


  • #2166086
    le 25/03/2019 par Rogiero_In
    Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

    Ah... Ce brave Rémi, qui parait tout droit sorti des élucubrations de la rédaction Paris Match (PM)... Rémi, c’est cet enseignant de province, enragé, façon Dr Jekyll et Mr Hide. Équipé d’un K-way noir, il quitte femme et enfants pour se livrer secrètement à ses "aventures militantes" avec des "connaissances". En fait, un fight-club de robins des bois. Ils se lâchent de manif en manif, volent et spolient sans vergogne les riches. En fait, les annonceurs de PM qui font rêver ces lecteurs. Lorsqu’en pleine action, Rémi rencontre ses élèves, pas de problème. Il tombe le masque. Ce jour là d’ailleurs, il opérait à visage découvert, sic ! Pris sur le fait (de vol) par ses élèves, Rémi aggrave son cas. Il corrompt ces innocents qui deviennent complices en acceptant de garder le silence. Est-ce que le journaliste a pensé à dénoncer ces faits à la justice ? Ainsi, Rémi était parmi ces casseurs venus piller le Fouquet’s, pourtant, nul robin des bois à visage découvert sur les images.

    Ce récit prépare insidieusement les mentalités des lecteurs de PM afin de maîtriser les lignes de front présentes et à venir. De fait, Rémi est un symbole : l’enseignant militant de province, un psychopathe qu’il faudra réduire au silence si la situation empire. L’aversion qu’inspire un symbole favorise tjs les raccourcis intellectuels fallacieux… Du genre : GJ = stylo rouge = casseur, l’ordre républicain vs les GJ, Paris vs la province, les stylos rouges débauchent les lycéens, sans parler de la quenelle... Après les premiers pas d’émancipation de jeunes bourgeois pour sauver la planète et le mouvement des stylos rouges qui germe, l’équation du nouveau front est simple : L’ordre en marche ! Blanquer Vite !

    Ainsi, vous pouvez croire le récit de PM, rêver de boire une bouteille avec un merdeux tel que "Rémi" et rejeter mes sarcasmes. Une chose est sûre, un changement de régime est en cours. Les GJ ne vont pas disparaître du paysage, les stylos rouges et les jeunes non plus.
    La convergence des luttes acquise, viendra l’étape décisive du mouvement social avec la prise d’un média national de masse (Radio France). La voie est libre puisque l’armée s’occupe de garder nos bâtiments et elle ne tirera pas sur le peuple. Réfléchissez un peu aux conséquences en France et dans le monde si l’armée ouvrait le feu. C’est juste impossible. Comme Babel et Nimrod en son temps, la République s’effondre avec Macron. C’est inéluctable.
    Que la paix du Seigneur soit avec vous ! Priez, priez, priez


  • #2166095
    le 25/03/2019 par jpgrillon
    Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

    La réalité est que le Fouquet de part son image fait parti du patrimoine de la France, ok les gros bourgeois vont y manger etc... mais je préfère cela qu’a un nivellement par le bas style révolution culturelle en Asie.
    Aussi le fait que des gros riches casquent un pognon de dingue permet a des artisans de perfectionner leur art, et a leur savoir faire de perdurer, et je ne parle pas de merde d’art moderne, mais de Luthiers, d’ebenistes, de joaliers, etc... un bon exemple est le château de Versailles, les gros bourrins de gauchistes verraient d’un bon oeil de le voir réduit en cendre.


  • #2166193

    Vandaliser ne sert strictement à rien, c’est primaire et est contre productif. Ensuite, certains ont revendu sur internet des objets volés, on sent vraiment la motivation pure de l’action politique ! Des justiciers sociaux ? Il semblerait ? ( lu quelque part ) pourtant que - je cite - « Le Fouquet’s réalise 31 ME de CA annuel, paie environ 9ME de salaire à plus de 300 salariés et 6ME de charges sociales et taxes pour la collectivité . Près de 10 mE sont dépensés pour acheter des produits de qualité à des agriculteurs français, bio pour la plupart. Tout ça avec de l’argent de gens riches. Et par ailleurs aucun dividende n’a été versé à ses actionnaires depuis des années. Le Fouquet’s c’était le robin des Bois puissance 10, c’était la quintessence du programme insoumis. Et les GJ le brûlent ou s’ils n’étaient pas de mêche, tentent d’expliquer les raisons de ce déferlement de haine par des pseudo-ingégalités ? Pour eux désormais deux solutions : la prison pour les casseurs et les bancs de l’écoule pour les autre. L’ignore et l’inculture, armes de destruction massive.". Donc une fois que ces abrutis de première ont bien saccagé le Fouquet’s, on suppose que C’est mieux ensuite d’aller chez mAcoDo ou autre sanctuaire de la malbouffe, mais ça ne les dérange pas de donner leur argent à des entreprises qui ne paient pas l’impôt en France ? Je reprends donc à leur encontre un terme officiel maintenant : " pov’cons " .

     

    • #2166667
      le 26/03/2019 par paramesh
      Fouquet’s, grands crus et Gilets jaunes

      Domus, tu pourrais faire le même constat avec les médias : ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de dividendes que c’est Robin des bois. ce serait Robin des bois s’ils faisaient cantine pour les pauvres. le Fouquets n’est pas fait pour gagner de l’argent (quoi que son directeur frise le million d’euros de salaire annuel) mais servir de vitrine au groupe Barrière. (le fouquets est un boulet financier pour le groupe depuis longtemps (8 millions par an de loyer), donc s’il le garde c’est qu’il y a une bonne raison, et pas par philanthropie), grand naif ,va !


    • #2166848

      Paramesh : je me fous de ce que gagne ou pas le Fourquet’s. C’est le soi-disant symbole dont on l’a affublé pour justifier sa destruction qui est nul. S’il y avait des lieux à vandaliser, ce serait plutôt les banques, les assurances, et autres institutions qui s’enrichissent en ne faisant pas plaisir au passage. Vandaliser sous prétexte que ça représente des gens qui peuvent se payer ce genre d’établissement est aussi con que de dire, comme on l’entend partout :" vous vous rendez compte, A.S ou Dieudo, ils gagnent de l’argent avec ce qu’ils font " et de détruire les librairies ou salles de spectacles sous prétexte qu’ils y ont accès. Pour les gens normaux, ça s’appelle juste gagner de l’argent en travaillant, et pour ceux qui n’ont pas compris ça, ça s’appelle être un abruti.


  • #2166367

    "La propriété c’est le vol", cette phrase est de notre cher Proudhon.
    Proudhon, qui à la fin de sa vie a dit : "L’impôt c’est le vol".
    Mais de quel impôt parlait-il ? Car à l’époque, il n’existait ni l’impôt sur le revenu, ni l’impôt sur la fortune, ni la TVA.


Commentaires suivants