Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean-Claude Michéa sur France Culture


 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #51762
    le 08/10/2011 par LearningFish
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    Bon, cette émission, c’est quand même "la gauche parle à la gauche"... Cela dit, c’est toujours un plaisir d’entendre Michéa. C’est quand même bcp mieux que la "gauche" Canal ou Libé et que la droite Sarko, naturellement. Je serais intéressé de savoir ce qu’il pense de Marine, parce-que finalement, même s’il n’ose certainement pas le dire, il me semble que c’est elle qui défend le mieux aujourd’hui cette société décente, populaire, traditionnelle, voire "anarcho-syndicaliste" : l’autonomie du peuple contre ses élites.


  • #51772
    le 08/10/2011 par Ali de Montmartre
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    Bon moment. Il se trompe sur l’état totalitaire qui n’existerait pas et va dans le sens du journaliste. Se croire en bonne compagnie, ça endort. Il serait bon de lui reposer la question. Merci à ER.

     

    • #52068
      le 09/10/2011 par machiavel1983
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      @Ali de Montmartre

      Il n’ a pas dit que l’Etat totalitaire n’existe pas, il a dit qu’Orwell pensait qu’on pouvait en finir sur le totalitarisme !
      Et vu le manque de temps il n’ a pu dévelloper la question !

      Il serait tout de meme interessant de lui reposer la question !


  • #51778

    Génialissime, mais trop peu long a mon gout !

    La question du journaleu sur la "common decency" qui " demande à être vérifier " à propos des classes populaires est une farce ! par contre sur celle des élites, on peut donner l’expression New Yorkaise wall streetienne : " si tu cherche un ami fidèle, achète toi un chien ! "

    Sur l’expérience Hollandaise, c’est du gâteau ! Génial ! le mec CONFIRME la pensée Soralienne ! plus ils sont islamisé, plus ils sont décent ! moins il le sont, et plus on vois apparaitre la culture libérale américanisé des guetto, du bling-bling, du sexe, de l’usure de la violence !!!
    du SATAN quoi !
    Et aussi la remarque d’un journaliste - peut être paradoxalement le même qui a posé la question dont j’ai commenté au dessus -
    à eu l’honnêteté de dire que la gauche au sens ou on l’entend aujourd’hui favorise beaucoup plus la "lumpenprolétarianisation" des esprit que le bon citoyen populaire qu’on pourrait classer de croyant/décroissant/traditionnaliste qu’il soit blanc paysan chrétien ou pas blanc, fabriquant de tapis et musulman !! - en gros - RÉACTIONNAIRE du SYSTÈME LIBÉRAL MONDIALISÉE A FINALITÉ MONDIALISTE COMMUNISTO-OLIGARCHIQUE * !

    * Dans le sens ou Orwell l’imagine, une société contrôlée par un gouvernement uniparti, d’un état, d’une élite (soviet suprême - ou la version moderne - L’UE) ou le peuple est mis en CONCURRENCE pour le profit du système et de ses élites qui forment un monobloc !
    Je pense au passage de la rédaction du journal dans 1984 !!

     

    • #51873
      le 08/10/2011 par Saroumane38
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      "plus ils sont islamisé, plus ils sont décent"
      Ouais bien sûr. Déclarons tout de suite l’islam religion officielle de l’europe et tous les problèmes seront résolus.
      Purée qu’est-ce qu’on peut lire comme conneries monumentales sur un site de soi-disant "patriotes". Je croyais que le patriotime, c’était, entre autre, le respect de l’histoire et de la culture de son pays. J’ignorais que la France était historiquement une terre d’islam.
      Et votre "génial" puéril est pitoyable mais révélateur. Laisse-moi deviner. Un converti ? Avec ce genre de propos, vous confirmez les craintes de ceux qui affirment qu’il existe un complot pour islamiser l’europe. Bref, pour moi vous êtes un traître au même titre que les pro-américains béats qui ne jurent que par la culture anglo-saxonne. Allez hop, couché.


    • #51896

      Je rejoins l’avis de souranne. Les " génial ! " , " j’adore ! " les excès de points d’exclamations et autres puérilités sont des produits d’importations et des indicateurs évidents de manques ( de courtoisie, de retenue, de décence, etc...).
      .
      En fait, ce n’est pas l’islamisation qui permet de rendre les gens décents, c’est la qualité de l’instruction qui est donné dans les écoles religieuses ( catholiques ou autres ) et la mise en perspective de l’homme dans son environnement par rapport aux puissances supérieures. Et la qualité de l’instruction ne vient pas de l’aspect religieux en lui même, mais de la qualité des prof et des conditions de travail.
      .
      ppdov confirme ma pensée. Nous sommes cernés par les cons et je le deviens moi-même de plus en plus, probablement par contagion.


    • #52073
      le 09/10/2011 par machiavel1983
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      @Saroumane38

      Personne n’ a dit qu’il fallait islamiser l’Europe pour en revenir à une certaine décence !

      Il est tout simplement dit que la ré-islamisation de jeunes prolétaires délinquant issus de l’ immigration conduisait au rejet de cette délinquance !

      Il n’est absolument pas question d’islamiser le bon bourgeois chrétien, calmez vous !!!


    • #52117

      Oui ben ça suffit à montrer que Michéa dit aussi des conneries.
      Ça n’est pas l’islamisation qui rend les jeunes décents, c’est la qualité de l’instruction et de l’éducation qui rend les gens décents aux yeux d’autrui.


    • #52191
      le 09/10/2011 par machiavel1983
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      @V
      La qualité de l’instruction a sans doute un rôle mais la spiritualité n’est sans doute pas à négliger.

      Je constate personnellement la même chose avec la re-christianisation de jeunes délinquants ( eh oui,ça existe).


  • #51780

    pierre hillard a un avis different sur orwell

     

    • #51867
      le 08/10/2011 par raphaël
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      Il a bien un avis différent, mais il me semble que c’est sur Huxley.


    • #52003
      le 09/10/2011 par Will Farnaby
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      L’avis de P. Hillard sur A. Huxley est simplement grotesque. Il se résume à une identification d’Huxley au milieu dont il est issu, ou au fait que son frère a été le premier directeur de l’Unesco...

      Hillard a sans doute montré des choses intéressantes, mais il fait aussi souvent beaucoup d’amalgames et de raccourcis.

      En ce qui concerne A. H. en tout cas, il donne un avis sur quelqu’un qu’il ne connaît pas, dont il n’a pas réellement lu les ouvrages. Si il l’avait fait A. Huxley ne trouverait sans doute pas grâce à ses yeux, P. Hillard étant un catho ultra-dogmatique. Du moins ne l’associerait-il sans doute pas au N.O.M.


    • #52076
      le 09/10/2011 par machiavel1983
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      @Will Farnaby

      Je ne vous comprend pas vous avez du mal interpréter les propos de pierre Hillard.

      Il dit simplement que " le meilleur des mondes" est le prototype du monde que voudrait le nouvel ordre mondial càd, l’ amour de sa propre servitude, le conditionnement de l’ être humain dès la naissance, la consommation comme valeur suprême, l’ absence de famille, l’ eugénisme, l’ éducation prise en charge par l’ État etc...

      Il dit aussi que Huxley étant issus d’ un certain milieu devait être au courant de certaines choses qui l’ on surement inspirés dans la rédaction du " meilleur des mondes" mais aussi de " retour au meilleur des mondes" !

      Je ne comprend pas du tout votre critique de l’ analyse que pierre Hillard fait de huxley qui à mon sens est excellente !


  • #51788
    le 08/10/2011 par poupoupidou
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    Avec Soral ça fait ainsi deux penseurs en France.


  • #51791
    le 08/10/2011 par Garçon
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    Bonsoir à tous,

    Puisqu’il n’y a pas de commentaires, je vais en laissé un. Bref.

    La différence fondamentale qui existe entre les socialismes et les libéralismes, au sens le plus large qui soit (pour les deux), est que les premiers empêchent la confrontation de la conscience de chacun au Sacré, alors que les seconds l’authorisent. Si vous n’avez pas cette confrontation, comment voulez-vous qu’IL soit reconnu ?

    "Lorsque le doigt montre la lune, l’idiot regarde le doigt". Les libéralismes suppriment le doigt.


  • #51803
    le 08/10/2011 par Strounga
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    Couturier qui dit que l’on est loin de 1984 ! Sur sa planéte peut être mais ici en isra... pardon en France, nous sommes en plein dedans.
    Pour reprendre Michéa, ce sont quand même les royalistes les premiers qui ont pris la défense des ouvriers et des paysans en demandant le retour aux corporations interdites par la révolution (nuit du 04 aout et abolition des "priviléges"), et pas la gauche qui a fait le jeu des bourgeois et du capitalisme dés le départ.

     

    • #51878
      le 08/10/2011 par Rokkfeller
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      Nous somme plutôt dans "le Meilleur des Mondes - Brave New World" d’Aldous Huxley.

      Si une prophétie doit se réaliser c’est celle la.


  • #51817

    J’apprecie Michéa mais en même temps si France culture lui donne la parole c’est qu’ils savent que c’est sans risques pour une remise en cause sérieuse et appronfondie du système faut pas s’attendre a des grandes révélations, qu’ils invite Alain Soral ou Pierre Hillard et sans leur couper la parole et qu’ils puissent parler librement après on verra mais là c’est pas demain que ça se produira.

     

    • #52080
      le 09/10/2011 par machiavel1983
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      @fred

      Inviter Michéa est sans risque puisque " le peuple de goooche" ne le comprendra même pas !

      Inviter Soral ?Tu crois encore au père noël ?


    • #52582

      D’accord avec Fred. On sent que le système injecte des "dissidents" dans la matrice comme pour lâcher un peu la pression et au cas ou leur train fantôme viendrait à dérailler. C’est un suppositoire, comme on a l’habitude d’en voir.
      On a eu droit à Onfray qui prônait l’hédonisme en se faisant passer pour un pauvre élevé dans une famille catho ( mais le type va jusqu’en Espagne pour "cracher" sur le catholicisme dans des amphithéâtres pleins de jeunes espagnols catholiques et il retourne les cervelles crédules avec son université "populaire" ...).
      .
      On a Michéa ( au passage, c’est la même tronche qu’Onfray, sans les cheveux ) qui fait des constats que plusieurs compatriotes semblent avoir fait aussi de leur coté, qui devient la coqueluche des médias ( peut-être parce qu’il ne nomme pas les ennemis et qu’il est de la tribu. ) Son rôle est visible comme un nez au milieu de la figure : détournez les esprits sur les vrais responsables des faits qu’ils dénoncent. Avant lui, on a eu Antony Sutton qui a démontré que capitalisme et communisme avait la même tête. La Miche nous rejoue le même couplet en changeant de "isme" et sans nommer la bête ... Pas de quoi crier au génie.
      .
      A mon sens, Michéa, comme Onfray, prépare le terrain pour le changement de paradigme au bénéfice de la tribu.


    • #52888

      @Machiavel 1983
      Si tu avais lu mon texte jusque au bout tu n’aurais pas eu besoin de poser ce genre de question.


  • #51821
    le 08/10/2011 par Gérard Bordel
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    Appart Julliard et Michéa, les autres ne sont sûrement pas assez talentueux pour parler sans lire un papier....
    Ca paraît con mais qu’est-ce que ca fait faux et incapable de voir des "journalistes" lire ce qu’ils ont écrit, à la radio !


  • #51832
    le 08/10/2011 par naille
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    L’alliance du lumpenprolétariat , c’est à dire la racaille de base, avec la racaille d’en haut n’est pas inédite et s’illustre parfaitement dans l’affaire Villepin/Bourgi. Il faut des hommes de main qui s’enrichissent en les mettant dans le camboui pour plus d’enrichissement des hommes de pouvoir au détriment de la classe intermédiaire qui ne peut concevoir que sa prétendue "élite" se retrouve dans l’âpreté au gain, le cynisme, la trahison, la violence, valeurs qu’elle partage avec la pègre.


  • #51864

    Michéa n’a jamais été proche (idéologiquement) des élites du FN et ne le sera sans doute jamais... il faudrait bien lire ses livres quand même et arrêter de confondre l’anarchisme ou socialisme primitif à la orwell ou lasch avec n’importe quoi.

     

    • #52139
      le 09/10/2011 par LearningFish
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      J’ai lu et relu attentivement tout Michéa (excepté le dernier dont ils parlent dans cet entretien). Tout le monde (PS, PC, Verts, Centre, UMP bien sûr...) se fait allumer, souvent violemment, et à mon avis, de manière ultra pertinente et justifiée. Mais, sauf erreur de ma part, il n’y a pas une ligne anti-FN (ni pour bien évidemment). Quand il se réclame d’une démocratie AUTHENTIQUE, c’est-à-dire gouvernement du peuple, pour le peuple et par le peuple, (aujourd’hui c’est gouvernement des experts, pour des intérêts particuliers, et par une caste oligarchique) il n’est sans doute pas sans savoir que seul le FN défend cela avec un recours systématique au référendum. Il défend un "populisme" authentique. Au minimum il doit en toute logique ressentir un certain respect pour le nouveau FN, pour un FN sur une ligne néo-soralienne disons, pas évidemment pour un FN années 80 ou un FN racialiste ou d’extrême droite. LF


  • #51865

    Très interessant, ça me donne envie d’en lire plus de Michéa ...


  • #51866

    Très bonne analyse de JC. Michea quant à l’imasse que représente le modernisme.
    Il ne reste aujourd’hui que les Bleus (bourgeoisie libérale) d’ou la jonction entre les rouges et les blancs proposé par A. Soral, sans laquelle il n’y aura pas de vraie révolution.
    Très bonne formule de Michéa pour définir notre système politique : l’alternance unique. Après quoi il s’est empressé de dire que ça vallait quand même mieux qu’un système à parti unique. Face au journaliste de gôche en face desquels il était, il eu été mal venu de dire le contraire. Vu la lèche qu’ils lui faisaient... Mais si le bipartisme permet en effet de sortir quelques petites "affaires", et est sans doute moins dur avec les "intellectuels dissidents", il est une vrai saloperie pour le peuple, une tromperie.
    Gauche du travail, Droite des valeurs, qui ne sont pas "les bonnes vieilles valeurs" comme le disait ironiquement E. Tod, mais des valeurs universelles et éternelles.


  • #51880
    le 08/10/2011 par coincoin
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    A écouter absolument !

    Je suis de gauche (allez-y conspuez-moi, je m’en fous ;) )... je conchie le PS, évidemment... et Michéa me semble être depuis pas mal de temps une sorte de pensée à la fois clairvoyante et bienveillante... j’aime bien ce mec.

    En fait, ses idées renforcent celles que j’ai pu développer tout seul comme un grand depuis une vingtaine d’années maintenant... depuis la date fatidique où j’ai définitivement balancé ma télévision à la déchetterie.

    Je m’interrogeais quand même pas mal sur la nature de ce site, parce qu’on y trouve des idées contradictoires piochant un peu partout (gauche / droite) du moment qu’elles servent l’opposition à la progression du nouvel ordre mondial.

    Cette interview de Michéa me semble être le liant de ces contradictions, qui recrée une cohérence en dehors de la fausse opposition droite / gauche, en lui substituant la véritable opposition digne d’intérêt "peuple (travailleur donc créateur de richesse) vs "élites (parasitaires / spoliatrices / oisives / qui sentent le vieux fromage...)".
    Ca fout un peu les boules de se découvrir de gauche ..... mais de droite.... quel monde de fous ^^
    Ceci dit, continuez, un peu d’indépendance intellectuelle ne fait pas de mal !
    :D

     

    • #52083
      le 09/10/2011 par machiavel1983
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      @coincoin

      Vous êtes de gooooche, comment osez vous, de gooooooche ( comme vous l’ avez demandé je vous conspue ) !

      Plus sérieusement, votre commentaire prouve que la gauche et la droite ça n’ existe plus !
      Aujourd’hui la vraie fracture est entre le mondialisme (financier ou internationaliste) et l’ l’ anti mondialisme !

      Peut être ne vous découvrez vous pas de droite mais anti-mondialiste ...


    • #52190
      le 09/10/2011 par coincoin
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      Eh eh eh ! Antimondialiste, je le suis depuis toujours... j’ai systématiquement voté contre la construction d’une Europe du fric que je craignais antidémocratique, j’avais flairé l’arnaque simplement parce qu’à l’époque du vote pour Maastricht, absolument tous les documents "officiels" étaient de la pure propagande (allant évidemment dans le même sens) décrivant un futur idyllique sans pour autant annoncer les enjeux ou expliquer quoique ce soit. Pas de pluralité d’opinions, pas de débat, un vaste cirque quasiment du même tonneau qu’en 2005. Donc, ce fut Non à Maastricht et également Non au pseudo traité constitutionnel... en vain :/

      M’enfin, même si je ne suis pas toujours d’accord avec ce site sur un certain nombre de points, longue vie à E&R.


  • #51897
    le 08/10/2011 par jasmin indien
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    45:00 "Orwell nous a prédit dans 1984, son livre le plus célèbre, que le totalitarisme était inéluctable et qu’il allait s’installer sur la totalité de la terre. Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est le contraire..." A mon avis, le gars n’est pas sorti de chez lui et n’a ni télé ni ordinateur.
    Selon wikimerdia : "L’expression totalitaire vient du fait qu’il ne s’agit pas seulement de contrôler l’activité des hommes, comme le ferait une dictature classique (sic) : un régime totalitaire tente de s’immiscer jusque dans la sphère intime de la pensée, en imposant à tous les citoyens l’adhésion à une idéologie obligatoire, hors de laquelle ils sont considérés comme ennemis de la communauté..."
    Et j’ajouterais, "Totalitarisme ressenti avant même la naissance. L’imposition se fait par l’hypnose puis les armes. Ennemis de LA communauté de financiers trans nationaux, que l’on ne peut nommer aujourd’hui mais qui devra s’exposer demain, agir en pleine lumière, afin de faire l’histoire, être connue des autres et de dieu. Sans cela ses agents dispersés, ne seront que des rats, usuriers grouillant dans les ténèbres d’orgies et de magouilles. Mais en voulant exercer un pouvoir usurpé, violent et donc illégitime, cette communauté signera son auto destruction. Elle va déclencher la haine et la punition, nourries par ses choix toxiques. Car comment n’aurait-elle pas raison ? En acceptant ses dictats iniques nous avons torts, et elle a raison de nous le faire payer. Et en la punissant nous avons raison puisque c’est un bien pour tous.
    Il n’y a pas de réflexion sur la sortie du capitalisme. Les humains ne sont qu’une tache thermique sur l’écran d’une rampe de missiles automatisés. Nous vivons un non présent qui nous tue en pleine gloire de sens.

     

    • #51989
      le 09/10/2011 par Will Farnaby
      Jean-Claude Michéa sur France Culture

      Mais, d’une certaine manière, Brice Couturier a raison : le totalitarisme qui se met en place n’est pas tellement celui d’Orwell, calqué sur le totalitarisme stalinien, c’est plutôt le totalitarisme "soft" décrit par Aldous Huxley dans Le meilleur des mondes écrit en 1931.

      27 ans plus tard, Huxley mettait en garde contre les dangers qui se profilaient dans un essai publié en français sous le titre Retour au meilleur des mondes (un bouquin qu’on trouve encore facilement chez les bouquinistes).


  • #51907
    le 08/10/2011 par Alexandre BONNASSIEUX
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    Très intéressant ... et un bon doublé "quenellier" concernant Steve Jobs et DSK !


  • #51910

    Je remercie Alain Soral pour sa contribution au travers de ses exposés, d’avoir fait connaître des penseurs, philosophes, sociologues, dont Michel Clouscard en autre et un des penseur clé de notre époque, Jean Claude Michéa, sans oublier sa plume concise qui nous révèle au travers de ses ouvrages comment se déploie historiquement la pensée mondialiste le libéralisme « que des vogues pas de vagues » et notamment dans son dernier livre, comprendre l’empire.
    Jean Claude Michéa, nous expose tout au long de ses écrits une formidable grille de lecture du libéralisme et surtout un historique de la participation objective de la gauche jusque dans ses contradictions de ce qu’on appelle généralement la « gauche » dans une conception binaire de la politique, le progressisme, le modernisme, pour ceux qui comme moi se réclamant de gauche mais ne s’y retrouvant absolument pas.
    Je prendrais donc mien le concept de « gens ordinaires »
    Page 66, le complexe d’Orphée de JC Michéa
    Défini par G Orwell « tous ceux quelle que soit la famille politique d’origine qui n’aspirent qu’à vivre décemment, d’une activité ayant une signification humaine et qui par conséquent ne cherchent habituellement ni à s’enrichir, ni à exercer du pouvoir, ni vivre au détriment de ses semblables. »


  • #51991
    le 09/10/2011 par Will Farnaby
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    Les travaux d’un autre philosophe, Bernard Stiegler, donnent un éclairage intéressant quant à la démission des forces de Gauche face au raz-de-marée libéral soulignée par Michéa dans l’interview.

    Une bonne introduction à ses analyses ici.


  • #51996
    le 09/10/2011 par damien
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    Beaucoup de matos (références, concepts...) intellectuels, mais on voit bien que Julliard et Michéa n’en font pas le même usage.

    Michéa a bon gout jusqu’au bout :) -> Fabulous Trobadour.


  • #52051
    le 09/10/2011 par Honestas
    Jean-Claude Michéa sur France Culture

    Un très pertinent Claude Michea.

    Néanmoins, ces analyses semblent être bien acceptées de ces journalistes. Pourquoi ? Serait-ce parce que Michea n’explique pas qui est responsable de la situation qu’il décrit et quel est leur but ultime ?