Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

Juan Branco a un CV en or et une expérience en béton du terrain de la politique, à en faire frémir toutes les belles-mères rebelles. Les cheveux en pétard, celui qui est passé de 8.000 euros par mois au RSA pour ne pas avoir voulu se faire corrompre par un monde obscène, ne manque pas d’atours séduisants. Invité presque nulle part, chargé récemment dans un article de L’Express, ce sont des brevets de résistance qui nous parlent. Mais chez E&R il nous en faut davantage. C’était donc parti pour 2 heures de visionnage.

 

Cette fois c’est Thinkerview qui invite notre fringuant avocat. Qu’on nous excuse cet aparté mais Thinkerview nous intrigue : comment une telle chaîne Youtube venue de nulle part a pu, dès ses premiers invités, recevoir de telles personnalités de marque ?

Ce n’est en tout cas pas au présentateur, dont on ne sait pas grand-chose, que l’on doit un tel succès. Connu pour couper la parole de façon imprévisible, glissant des incises bien souvent sans intérêt et qui tombent à l’eau, s’essayant à des phrases alambiquées finissant en queue de poisson, il irrite beaucoup d’internautes qui lui reprochent de couper le rythme d’une phrase ou d’une idée de l’invité. Pire – et encore plus mystérieux – les invités semblent toujours impassibles voire indifférents à ses sorties abracadabrantes, avec une mine complice et même parfois un tutoiement suspect.

Mais c’est promis, si celui-ci a le courage d’inviter Alain Soral ou Dieudonné un jour, nous promettons de réévaluer notre jugement !

Revenons donc à notre sujet (d’autant qu’ici les révélations du petit Branco vont rendre l’animateur plutôt taiseux, pour notre plus grand plaisir).

Pendant deux heures, donc, Juan Branco va dévider la bobine, tirant sur un fil qui s’allonge et entraîne avec lui tout un tas de belles figures de l’oligarchie : Xavier Niel, Bernard Arnault, Mimi Marchand, Gabriel Attal, Emmanuel Macron, etc. Et nous devons l’avouer, une fois que l’on a accroché aux 5 premières minutes, on reste nous aussi lesté au fil qui se déroule. Bien sûr, tout lecteur d’E&R ne découvrira que peu de choses nouvelles dans cette abécédaire mafieux fait de copinages et de coucheries, de rentes bien grasses, d’exploitation du bien public mais aussi du peuple français (et d’ailleurs), mais quand cela vient de la bouche d’un (jeune) homme du Système qui en a même parfois un peu croqué, on se dit que bon sang on n’était pas complotistes pour rien – comme ils nous appellent.

Bien sûr, le petit Juan s’arrête là où les problèmes commencent. Comme l’avait dit Alain Soral, lors d’une conférence mythique organisée par Robert Ménard en 2009 sur la liberté d’expression, en introduction de son allocution, et après avoir écouté sagement les longues tirades de Pascal Boniface et du représentant de la Ligue des droits de l’homme (qui venait de le faire condamner pour ses propos (!)) :

« Alors évidemment j’applaudis des deux mains à tout ce qui a été dit à cette petite nuance près qu’il n’a rien été dit. Parce que commencer le débat c’est dire qui sont les vigilants, sur quels sujets on est systématiquement diabolisés et qui a les moyens de faire condamner et qui ne les a pas. Tant qu’on n’a pas dit ça on n’a strictement rien dit. Et c’est quand on va commencer à dire qui que la température va monter de 10°C. »

Ainsi Juan Branco, non seulement n’aborde pas les sujets qui fâchent, mais de surcroît reste engoncé dans son logiciel gauchiste désespérant. C’est le prix à payer pour le spectateur, mais parce que nous ne sommes pas sectaires, nous l’avons payé. Pour le plaisir quelque peu coupable d’entendre toutes ces vérités qui raffermissent nos convictions et nous rassérènent dans notre lutte.

 

L’analyse qui va au bout des choses, sur E&R :

Branco, Mélenchon et la VIe gauche, sur E&R :

 






Alerter

90 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2161612
    Le 17 mars à 13:45 par Eric
    Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

    Concernant le fait qu’il soit un peu light, il faut quand meme avoir en tete que personne ne peut passer de l’état initial de "monton" a membre actif ER comme cela juste en écoutant rapidement qqun qui balance la "vérité". C’est un processus. Un processus long, qui demande à etre progressif et pas trop violent pour ne pas provoquer de rejet. En l’occurence, evidemment que Thinkerview, Juan Branco, Les-Crises.fr, Berruyer, Chouard et d’autre ne sont pas ER et affichent volontiers leurs distances, mais ce n’est pas important, au contraire. Ils mettent avant tout un pied dans la porte. Ils initient un mouvement, un mouvement de défiance. Et quoi qu’il arrive, quand quelqu’un commence a remettre les choses en doute et a ouvrir les yeux, grace entre autres a ces gens (courageux tout de meme à leur niveau), il ne fait aucun doute que la curiosité fera le reste... Et c’est comme cela qu’il faut comprendre qu’un Ruffin soit obligé de renier Chouard. C’est une passerelle comme il le dit lui meme. Le système le sait très bien, et c’est pourquoi il laisse personne entrouvrir la porte. Mais n’est ce deja pas trop tard ?

     

    Répondre à ce message

    • #2161686
      Le 17 mars à 15:19 par Eric
      Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

      Ce n’est pas un « mouton », il est sans nul doute assez intelligent pour savoir clairement et précisément quels sont les terrains dangereux, précisément ceux où il ne s’aventure pas. Avec des raisonnements tels que ceux que vous déroulez on justifie tout, ou du moins beaucoup trop, à commencer par le fait de piétiner les comportements moraux les plus élémentaires ; à l’image de celui de Ruffin, comme s’il s’agissait de « construire des passerelles » alors que précisément ce sont ces passerelles (qui sont au contraires des digues) qu’il faut s’efforcer de rompre !!! Il peut donc paraître beaucoup plus judicieux de suggérer aux mous du bulbe, du moins à ceux qui dans cette catégorie seraient sincèrement bien intentionnés à l’égard de leur prochain (et pas juste des petits flics de la pensée), de songer sérieusement à passer la seconde. Par ailleurs, dans les gens que vous nommez, tous ne « mettent pas un pied dans la porte » (j’en suis désolé), et certains participent même sournoisement à l’idéologie ambiante et même parfois à l’hallali. Conclusion : votre interrogation finale devrait à mon avis vous amener à raisonner de manière un peu plus performative.

       
  • #2161863
    Le 17 mars à 21:26 par Gouria Bouteille Djah
    Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

    Ce type a une tête d’ado

     

    Répondre à ce message

    • #2161946
      Le 18 mars à 00:19 par Makaveli
      Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

      Vous savez... Comme disait Lordon : on a surtout l’age de sa vitalité plus que celui de son état civil ,ce jeune homme m’a l’air bien plus mûr que bon nombre de français qui se vautrent dans une impassibilité totale face à des arguments aussi solides que ceux que cet « ado » comme vous dites de 29 ans quand même ...leur balance à la figure à ses risques et perils .La publication commence par cette invite à moins de sectarisme,je vois que beaucoup de gens dans les commentaires ont du mal à conformer à cette volonté de l’auteur que je veux bien croire sincère malgré que j’y perçois un brin d’ironie voire de cynisme

       
    • #2161999
      Le 18 mars à 06:52 par Gouria Bouteille Djah
      Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

      @Makaveli
      Non j’ai juste du mal avec un homme qui paraît à peine plus vieux qu’un de mes fils voilà tout
      Chez nous aux pieds des montagnes on est un homme à son âge normalement

       
    • #2162019
      Le 18 mars à 08:39 par Paysan du Comminges
      Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

      Sans parler qu’il doit avoir les mains sans corne, sans calle , aussi lisse que le cul de ma petite dernière
      Et ça par chez moi, ça en dit long sur un bonhomme
      Ici celui qui n’a jamais toucher un marteau, une bêche ou une fourche à 30 piges et dont le métier est de parader sur les plateaux télé c’est louche
      Vu qu’ils sont beaucoup à prétendre nous apprendre la vie
      Moi aussi j’ai du mal avec ce bonhomme fils de bonne famille qui me raconte avoir galéré et touché le RSA
      Ça fait un peu panoplie du NPA en mode millionnaires mais facteur syndiqué
      C’est pas très clair tout ça

       
    • #2162046
      Le 18 mars à 09:50 par Eric
      Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

      « La publication commence par cette invite à moins de sectarisme,je vois que beaucoup de gens dans les commentaires ont du mal à conformer à cette volonté de l’auteur que je veux bien croire sincère malgré que j’y perçois un brin d’ironie voire de cynisme »
      Chat échaudé craint l’eau froide et prudence ne signifie pas sectarisme. Attendons plutôt de voir si dans la suite il se conforme lui-même à cette invite comme vous dites. D’autant qu’à « gauche » s’il y a bien une chose qui est partagée c’est précisément ce sectarisme qui va jusqu’à l’intolérance la plus crasse quand ce n’est pas la caution de la violence à l’encontre de ceux qui n’ont pas l’heur de penser comme elle. Le tout confit d’une hypocrisie dont elle a le secret, de celle des conseilleurs jamais payeurs. Lordon en est d’ailleurs un parfait exemple. Bref, on verra quand on rentrera dans le dur, à savoir quand les médias le ménageront un peu moins et qu’il sera soumis d’une manière ou d’une autre à la question. Ici n’est pas l’endroit du sectarisme mais plutôt de la circonspection et de la prudence auxquelles invite un minimum de lucidité sur la manière dont les choses se passent très souvent et depuis longtemps. Les gens se réjouiront par la suite s’il y a lieu, on ne demande que ça.

       
  • #2161900
    Le 17 mars à 22:44 par N.Fabre
    Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

    Juan Branco est une petite pute du système : dans une interview chez thinckerview (média franc mac !) il se montre anti Poutine, anti Trump, anti Assad (« il faut intervenir »bref néocon), il t’explique à quoi servent les black blocs (récupérer le système si il s’effondre) : « les ZAD ont de formidable terrain d’expérimentation (pour le système) »...
    Avocat wikileaks (Rotschild) truc pour recup des anonymous...

     

    Répondre à ce message

    • #2162253
      Le 18 mars à 15:42 par Julius G. Césarius
      Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

      Cela m’étonnerait beaucoup que Thinkerview soit une chaîne FM...
      Sinon ils n’inviteraient pas des anti-FM capables de détruire totalement leur image comme Kemi Seba, sur une chaîne de TV africaine à une heure de grande écoute.

       
  • #2161950
    Le 18 mars à 00:30 par Louis
    Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

    Effectivement, la lecture de son livre (Crépuscule) est éloquente : il pose le cadre du lobby à la marge pour se concentrer sur un système mafias de seconds couteaux.
    Attal, par exemple, est un aristo manqué, évidemment...

     

    Répondre à ce message

  • #2161962
    Le 18 mars à 01:01 par rico
    Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

    Branco est mignon tout plein mais... C’est juste un demi dissident au logiciel gocho libertaire ( avec tout de même le verbe en plus, comparativement a Cohn bendit... )

    Reste que des milliers de GJ pourraient bien se faire arnaquer par ce type de petit bourgeois aux allures de bisounours de la révolte. Soral a Thinkerview ? J’en rêve !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2162063
    Le 18 mars à 10:22 par anonyme
    Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

    Sur le fond, il pose la question de savoir ce qu’on fait de ses ’’études’’ dans ce triste endroit du monde (une espèce de vieille caserne aux arbres amputés, ou même les chiens s’ennuient...). Ce qu’il fait des siennes, ce qu’en font celles et ceux qu’il désigne. Ce qu’il démontre, ce sont les ’’études’’ comme accès à la rente définitive de situation ; dans un appareil d’état sclérosé par une faune qui n’a que cette ambition ; prête à y sacrifier tout ce qui n’en fait pas parti ; que toute ’’liberté’’ exaspère s’ils/elles n’en peuvent battre monnaie. Les faits démontrent assez le niveau de compétence et d’efficacité de ce que cette faune défend, qui reproduit tout en le niant, l’éternel modèle rudimentaire d’une organisation sociale dominé par les appétits les plus primitifs et les plus bas. Mérové ressuscité. Le Parasitisme comme modèle de comportement. Un corps social succombant sous la phagocytose de prédateurs empruntant toujours plus au nom de leurs victimes (ils osent tout), pour soutenir leur standing et stipendier leur garde prétorienne. Comment voudrait-on que cela se terminât ?

     

    Répondre à ce message

  • #2162157
    Le 18 mars à 13:18 par berutureb
    Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

    Le journaliste de Thinkerview est des plus insupportables, il est mal élevé, coupe sans cesse la parole, j’ai le souvenir de posts littéralement remplis de fautes d’orthographe, bref, c’est pas une flèche, et en plus, il ne se sent plus pisser le bougre, il pense tout savoir sur tout.
    il faut voir l’interview avec Laurent Obertone, le mec tombe dans la boboïtude la plus absolue en parlant des racailles qu’il qualifie de français à part entière, il ose, qui plus est, en plein milieu d’interview aller pisser tout en laissant Obertone parler, bien gentil pour le coup ce dernier pour ce manque de respect...

    Bref, Thinkerview, c’est de la m**** !

     

    Répondre à ce message

  • #2162220
    Le 18 mars à 14:57 par Julius G. Césarius
    Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

    J’ai particulièrement aimé la première partie de l’article, sur le présentateur de Thinkerview. Tu as réussi en quelques phrases, à parfaitement restituer toutes les impressions que j’ai eu de lui... et ceci, en ne visionnant qu’un seul épisode (celui avec Kemi Seba).
    Ils ont néanmoins eu l’audace de l’inviter, ce qui n’est négligeable, loin de là, et ce qui me fait penser qu’ils sont peut-être capables d’inviter Soral et Dieudo aussi.
    PS : Merci pour la découverte, je vais visionner son interview illico presto.

     

    Répondre à ce message

  • #2162642
    Le 19 mars à 07:28 par Gargan
    Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

    Il a bossé avec Fabius, et pas un mot dans ce que j’ai pu écouter de lui à l’égard de la politique étrangère française et des conflits d’intérêts. Y’a des trucs qui clochent.

     

    Répondre à ce message

  • #2163429
    Le 20 mars à 12:11 par Kez
    Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection

    "malgré que" "Si je pourrais"

    Comment se fait-il qu’un surdiplômé (en lettres, pas en science dure) puisse faire de telles fautes de français.
    Je m’interroge sur la façon dont il a obtenu tous ses diplômes...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents