Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

Avec un enregistrement secret d’Adolf Hitler en Finlande

Puisqu’on parle beaucoup des années 30 dans les médias français, une décennie qui n’a visiblement pas été digérée, voici, sous forme d’affiches, un condensé de cette époque très riche politiquement, où s’affrontaient une vraie gauche et une vraie droite.

 

 

À savoir le pangermanisme allemand, fondé sur le droit du sang, et le pancommunisme stalinien, fondé sur un internationalisme anticapitaliste. Deux visions du monde qui se sont heurtées dans un fracas terrible, dont l’onde de choc continue à peser sur la vie politique. Deux idéologies radicales qui n’ont pas vraiment de rapport, puisque leur culture et leur histoire étaient tout sauf identiques. Le parallèle entre l’hitlérisme et le stalinisme est aussi excitant mentalement qu’infertile politiquement.

Seule leur volonté de vaincre, leur instinct de domination totale, leur suprémacisme et leur hégémonisme, étaient comparables. Entre le « surhomme » allemand et l’« homme nouveau » soviétique, il n’y a pas eu grande entente, en tout cas pas longtemps. Car les deux pays ont été liés par un traité secret jusqu’en 1941, jusqu’à l’attaque allemande du 22 juin. Un accord portant sur l’échange de matières premières contre des machines, sur l’essai d’armes modernes (qui étaient interdits pour les Allemands), et surtout le partage de la Pologne. Les deux pays étant opposés aux démocraties occidentales symbolisées par l’axe anglo-américain.

Justement, un enregistrement d’époque vient d’être exhumé qui éclaire les raisons profondes de l’entrée en guerre de l’Allemagne contre l’URSS. Il s’agit d’une conversation entre le chancelier Hitler et le maréchal Carl Mannerheim, le Finlandais qui tint tête aux Russes sur leur frontière commune. Le contexte de cet enregistrement pirate est détaillé par le site didi18ungraindesable.ru :

L’enregistrement par la Société finlandaise de radiodiffusion (Yleisradio) a été fait en secret le 4 Juin 1942, à la fête d’anniversaire pour les 75 ans du maréchal Mannerheim. La visite d’Hitler en Finlande fut brève et dura environ six heures.

Cet enregistrement à l’insu d’Hitler fut réalisé par l’ingénieur Thor Damen de la Yleisradio (Radio nationale finlandaise), qui avait reçu l’ordre d’enregistrer les discours officiels d’anniversaire et les réponses de Mannerheim.

Plus tard, dans les années 1980, la police criminelle allemande authentifiera la voix du Führer.

 

 

Voici maintenant un florilège des affiches qui forgèrent la fameuse esthétique des années 30, la décennie qui terrorise toujours la gauche française, qui affiche son antinazisme et son anticommunisme plus de 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les caricaturistes de l’époque mêlaient un fort esprit patriotique et un talent certain. Une guerre artistique par delà les frontières, un affrontement de soft power avant la lettre.

Pour mieux comprendre les années 30 au-delà des clichés,
lire sur Kontre Kulture

 

Hitler et Staline, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1708414

    Les dessins de la semaine ont un jour d’avance ?
    Celui de la pieuvre (communiste) m’a touché, je le trouve très réussi.


  • #1708421

    Sur l’attaque de l’URSS par l’Allemagne, il faut lire La Guerre d’extermination de Staline de Joachim Hoffmann. L’auteur produit des documents soviétiques montrant que l’URSS avait l’intention d’attaquer l’Allemagne. L’Allemagne aurait devancé l’attaque de l’URSS.

     

    • #1708456
      le 22/04/2017 par Georges 4bitbol
      Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

      Pourquoi pas, on nous a tellement raconté de craques sur la 2eme guerre mondiale et tellement diabolisé Hitler qu’il faut tout reconsidérer. En tout cas, ce ne sera pas la version d’ Annie Lacroix-Riz.


    • #1708525

      On ne peut plus vrai.
      En tout un million de parachutistes préparés et ce, dans chaque village russe...pour la défense !
      Soit 100 plus que tous les autres pays réunis...Pour info l’Allemagne nazie en comptait seulement 4000
      L’invasion totale de l’Europe, Angleterre y compris était l’objectif final de Staline
      Lire "Le Brise Glace" de Suvorov à ce sujet


    • #1708541

      Il faut lire aussi The Chief Culprit : Stalin’s Grand Design to Start World War II de Viktor Suvorov qui arrive à la même conclusion.


    • #1708566

      Il faut lire aussi The Chief Culprit : Stalin’s Grand Design to Start World War II de Viktor Suvorov qui arrive à la même conclusion.


    • #1708767

      Selon le billet suivant, Staline avait bel et bien prévu d’envahir l’Europe (pas seulement l’Allemagne !!), et il s’en est fallu d’un cheveu en matière de calendrier pour que ce soit le cas, l’opération Barbarossa coupant court à ces visées :
      http://notrememoire.blogspot.fr/200...


  • #1708424

    Mannerheim racontera plus tard à son entourage que pour savoir si Hitler venait le voir en position de force il se mit à allumer un énorme cigare - sachant qu’Adolf détestait l’odeur du tabac . Hitler n’objecta rien et Mannerheim conclut qu’il se trouvait en situation délicate et en position de demandeur .

     

    • #1708476
      le 22/04/2017 par Georges 4bitbol
      Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

      Hitler ne dit pas autre chose dans cet enregistrement :
      - la mauvaise surprise de l’armement soviétique considérable notamment en tanks.
      - l’handicap du matériel allemand non conçu pour les conditions hivernales
      - le retard pris dans l’attaque de L’URSS par une mauvaise météo et l’attaque des italiens en Grèce.


  • #1708428

    Je ne lis pas l’allemand ni assez bien le russe pour vraiment comprendre.

    Il serait intéressant d’avoir une traduction des textes sur les affiches.

     

    • #1708463
      le 22/04/2017 par Georges 4bitbol
      Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

      La 1ère affiche en allemand ; le bolchevisme apporte la guerre, le chômage et la famine, suit l’annonce d’un rassemblement à Berlin, la 2eme " le bolchevisme" suit un rassemblement à Karlsruhe.
      Toutes les affiches sont assez explicites pour se passer de traduction.


    • #1708751

      Celui avec le communiste pouilleux noir contre la grande femme ailée rouge dit : "Le Bolshévisme apporte la guerre, le chomâge et la faim.
      Union pour combattre le bolshévisme (et une adresse à Berlin)"


  • #1708436

    Hitler a sous estimé la puissance de l’armée soviétique car en 1920 l’armée polonaise a vaincu l’armée rouge . En 1939, ayant vaincu l’armée polonaise en un mois, Hitler pensait que la guerre avec l’URSS serait une promenade militaire...


  • #1708439

    Très bien le bonobo Trotski sur les remparts du Kremlin, on jurerait Krivine sur les murs de la Sorbonne, en 1968 .


  • #1708440

    C’est authentifié sûr de sûr cette conversation ? La remarque d’Hitler "si j’avais attaqué en 39 le sort du monde aurait été changé" semble quand même suspecte alors qu’on est qu’en 1942. Ça fait manipulation bien ultérieure dont l’auteur aurait laissé passer une "coquille", non ?

     

    • #1708489
      le 22/04/2017 par Georges 4bitbol
      Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

      S’il avait attaqué la France en 39, l’URSS suivait en 40 et c’est exact que l’union soviétique n’était pas prête. Mais avec le recul, on sait que l’Allemagne nationale-socialiste n’avait, à terme, aucune chance de l’emporter car la toute première déclaration de guerre contre elle émanait des juifs. Aujourd’hui, avec le recul, on appréhende mieux sa signification.


    • #1708713

      Depuis quand cet enregistrement est-il connu ? Son contenu est presque trop parfait pour la cause de l’atlantisme. Je ne suis pas expert, mais c’est peut-être un fake, produit par un service de renseignement. Pourquoi Hitler raconterait-il tout ceci à cet occasion ? Assez suspect à mon avis.


    • #1709027
      le 23/04/2017 par envolées_des_incultes
      Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

      @ atropine
      Je ne sais pas comment vous faites le lien avec l’atlantisme et cet enregistrement audio.
      Ce qui me frappe, c’est qu’Hitler et ses généraux étaient surpris de voir en face d’eux une armée russe suffisamment dotée pour conquérir l’Europe.
      Je ne conçois pas comment l’élite financière cosmopolite de l’époque pouvait ignorer les immenses mouvements de capitaux, ni leur destination. Il fallait payer l’extraction des matières premières, les ouvriers des usines, etc ...
      Par conséquent, c’est l’impression de s’être fait berner par les banquiers/financiers qui ressort de ce vestige audio. Et cet enregistrement légitime l’invasion allemande en disant que les Russes étaient armés jusqu’aux dents. Est-ce là que se trouve le piège ?
      En fait, tout semble avoir été prévu pour que des forces suffisamment conséquentes s’affrontent et fassent le plus de dégâts possible. La gestion du temps et l’enchainement des évènements laissent à penser que tout a été réglé comme du papier à musique.


    • #1709037

      à 2.03...on chope bien l’accent particulier d’A.H....comparable à ces interventions radiodiffusés sans l’exaltation des grands discours... !!!!

      On comprend pourquoi la Finlande s’est retiré du conflit en 1942...Mannerheim étant l’unique général tsariste ayant survécu à la révolution de 1917 avec une carrière politique... !!!
      Il ne sous estimait pas le potentiel de la Russie... !!


    • #1709038

      à 2.03...on chope bien l’accent particulier d’A.H....comparable à ces interventions radiodiffusés (sans l’exaltation des grands discours)... !!!!
      On comprend pourquoi la Finlande s’est retiré du conflit en 1942...Mannerheim étant l’unique général tsariste ayant survécu à la révolution de 1917 avec une carrière politique... !!!
      Il ne sous estimait pas le potentiel de la Russie... !!


    • #1710059

      Idem effectivement, d’où sort cet enregistrement ? Qu’elle est sa fiabilité ? Car perso c’est sûr que c’est compliqué et long des fois pour vérifier les sources, mais je fais très attention depuis que j’ai retrouvé la raison lol.

      Si non effectivement pour parler de la conversation (si elle est véridique) Hitler semble très surpris de la quantité de l’armement soviétique, tout en sachant qu’il le rappelle lui même "si l’on m’avait dit qu’ils avaient x chars... Je ne l’aurais pas cru... comment est ce possible". La conversation tourne autour de cela.

      Par qui ont-il était doublé, comment ont-ils pu s’armer autant ? en si peu de temps ? D’où proviennent ces financements ?
      Hitler en parle d’ailleurs à priori concernant ses panzers, et que c’est une grosse consomation en terme d’approvisionnement à priori et donc n’arrive pas à comprendre comment ils ont pu s’armer autant en raison de leurs ressources et productivités semblerait-ils.

      Si j’ai bien compris


  • #1708441
    le 22/04/2017 par Georges 4bitbol
    Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

    Pour ceux que ça intéresse sur YouTube deux vidéos sur la course au pétrole lors de la WW2. Ploesti ne pouvait pas être attaquée par la Russie en 40 à cause du pacte germano soviétique et lors de l’avancée fulgurante de la Whermacht en 41, trop loin du rayon d’action des avions soviétiques.
    On remarque dans cet enregistrement les analyses cohérentes du chancelier Hitler muni d’une voix chaude. Sans être fan, on est loin des caricatures hystériques le concernant.
    Par ailleurs, le rôle de la haute finance internationale n’est pas abordé.


  • #1708483

    traduction des affiches qu’il pourrait être judicieux de mettre sous chacune (cf commentaire précédent) :

    Soldat de l’Armée Rouge !
    Tu vas "libérer" les peuples ?
    Libère-toi d’abord de tes oppresseurs.

    *****

    L’ennemi est fourbe
    - soit sur ta garde !

    *****

    Le "fonctionnaire" de l’Allemagne contemporaine

    *****

    Le balai de l’Armée Rouge nettoie jusqu’à la dernière ordure
    (sur le balais : des noms de villes soviétiques ; sur le journal : "terreur et esclavage pour les peuples", signé Hitler)

    *****

    (en polonais)
    Qui voudrait accepter ça pour ses femmes et enfants ?
    Unissez vos forces contre les Bolchéviques !

    *****

    La paix et la liberté de l’union soviétique (terme utilisé péjoratif, difficilement traduisible)

    dessin : Trotskiy sur les murs du Kremlin

    *****

    Exterminer la vermine !
    Effacer de la surface de la terre l’ennemi du peuple Trotskiy et sa bande de fascistes sanglants.

    *****

    (fr)

    *****

    Le bolchevisme apporte la guerre, le chômage et la famine.
    Union pour le combat contre le bolchevisme.

    *****

    Le Bolchevisme.
    Grand exposition antibolchévique, Karlsruhe
    tous les jours de 10 à 21h


  • #1708491
    le 22/04/2017 par Jakubochvitz
    Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

    "Deux visions du monde qui se sont heurtées dans un fracas terrible"

    D’où la Victoire du petit coq "capitaliste"...
    On s’est fait baiser jusqu’au trognon Walter !


  • #1708492

    Je me demande toujours si Hitler avait la moindre chance de gagner la guerre, c´est-à-dire d´obtenir un territoire de contrôl, et un statu-quo. Étant donné que Wall Street communiste attaquait à l´Est, et que Wall street capitaliste débarquait le 8 Octobre 1942 en Afrique, c´était rapé, mais je suis preneur d´avis de gens plus éclairés.
    Avec la bombe atomique peut-être...

    Où on comprend que le camp du bien a heureusement gagné, c´est que l´affreuse première caricature vaudrait aujourd´hui prison, dégradation sociale, clochardisation à terme, si ce n´est assassinat.

     

    • #1708551
      le 22/04/2017 par Georges 4bitbol
      Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

      Il n’avait aucune chance d’établir son Reich et encore moins 1000 ans. Le redressement de l’Allemagne et l’alliance avec des pays de moindre importance, y compris le Japon très handicapé par son manque de pétrole, la ferveur populaire et l’avancée technologique et scientifique allemande ne faisaient pas le poids face à l’oligarchie mondialiste et financière. D’ailleurs c’est elle qui nous domine aujourd’hui, mais sans drapeau, sans tanks et sans uniformes pour être identifiée.
      les millions de morts, la souffrance insoutenable, le courage inouï n’ont servi que nos maîtres actuels.


    • #1708952
      le 23/04/2017 par Nicolas Cuchet
      Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

      Si Hitler avait eut la bombe atomique, il y aurait eut comme une sorte de guerre froide.

      Ca lui aurait permit de faire durer son Reich plus longtemps.

      L’Europe d’aujourd’hui ne serait pas ce qu’elle, avec ses vagues d’immigration.
      Et, le monde serait peut être meilleur qu’aujourd’hui.


    • #1711490

      Au final, en 2017 l’Allemagne et ses alliés obscurs ont gagné la guerre.
      Bon c’est pas le même empire rêvé mais ils contrôlent bien toute l’Europe et leurs partenaires le monde.


  • #1708513

    Si ce document est réellement authentifié, c’est une bombe pour les historiens. Il y a très peu de documents sonores impliquant AH, notamment dans le déroulement des opérations militaires. Sa façon de s’exprimer, mesurée, calme, indique un homme plutôt stable sur le plan mental. J’en viens à me poser une question qui fait froid dans le dos : nous a t-on menti à son sujet ? Etait-il vraiment fou, xénophobe, génocidaire etc... ? Et si Faurisson était dans le vrai ? Et si tout ça n’était pas une mascarade qui consistait à masquer que le national-socialisme allemand était un régime politique performant sur le plan économique et social, qui allait à l’encontre des intérêts de la communauté de lumière.... J’attends vos réponses.

     

    • #1708552
      le 22/04/2017 par Georges 4bitbol
      Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

      La réponse est dans la question et le mensonge domine le monde.


    • #1708617

      Bonsoir,

      Lis Mein Kampf et tu auras un début de réponse à tes questions.


    • #1708674

      C’ est la conclusion à laquelle je suis parvenue, après avoir lu "la révolution Européenne" de Francis Delaisi, qui était pourtant un Français de gauche. Imagine la panique de la communauté prédatrice, face à un système économique qui se passe de leurs services, puisque le National-Socialisme a remplacé l’ étalon or par l’ étalon travail et qu’ un certain Feder à identifié la nécessité de supprimer le principe de l’ usure. Une authentique révolution qui fit ses preuves, contrairement au système communiste qui lui, ne représentait aucune menace en tant que marché fermé et totalement captif du système économique international.


    • #1708825

      ne croyez pas trop à une Allemagne indépendante du système financier international, le mark travail était une monnaie intérieure, mais les dettes extérieures se payaient en or (voir mémoires d’un magicien). De plus, le grand financier du reich n’avait rien de nazi c’était un libéral patriote mais il a eu le génie de faire garantir les prêts internationaux par de l’épargne productive allemande monétisée en bons spéciaux. En fait, il a convaincu les banquiers internationaux que le remboursement de la dette Allemande serait fait rubis sur l’ongle et en or, et c’est ce qui s’est passé jusqu’à la fin de la guerre. Les allemands grâce à leur productivité ont été de parfaits clients pour ces banquiers dont la seule morale est le gain financier.
      l’économie nazie est un leurre, les nazis n’ont fait que profiter de cette manne, ils n’ont rien inventé.
      Deuxièmement, l’idéologie liberale était à l’époque eugéniste. mais un eugénisme universaliste (théoriquement pour la race humaine mais de fait pour la race blanche, l’idéologie coloniale est là pour le prouver). L’idéologie nazie n’a fait que reprendre cette idéologie eugéniste pour l’appliquer au perfectionnement exclusif de la race aryenne . Le "gazage" des juifs c’est de l’eugénisme bien compris. En fait on a reproché à Hitler ce que font :
      les juifs avec leur eugénisme tribal
      les mondialistes avec leur eugénisme universaliste qui prend un autre nom aujourd’hui : le transhumanisme.
      tout ça pour dire que défendre quoique ce soit du système nazi n’a rien de valable. la seule chose qu’on peut critiquer c’est l’hypocrisie des accusations contre le nazisme (on fait pareil) et la manipulation qui a déclenché la deuxième guerre mondiale pour les intérêts exclusifs de la finance internationale (éponger la crise en créant de nouveaux marchés) et du sionisme
      Hitler en devient presque anecdotique, le dindon de la farce.


    • #1708840

      (suite) on peut faire la même analyse avec le bolchevisme, l’URSS a vécu de la finance internationale,et elle a payé en or (lisez Sutton).
      quant à l’eugénisme soviétique il n’était pas racial mais "prolétarien".
      petit exemple : l’art soviétique a les mêmes ficelles eugénistes que l’art national socialiste, seuls les drapeaux changent


    • #1708863
      le 23/04/2017 par Georges 4bitbol
      Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

      @ paramesh
      Analyse la plus probable.


    • #1708893

       ;@Georges 4bitbol
      rien de bien nouveau, je pioche chez Soral et je développe. d’ailleurs sa dernière intervention sur
      geopolitica.ru est encore une mine d’idées à développer. ce type est un trésor conceptuel.
      Pour les plus délicats, il suffit juste de gratter la couche polémiste qui peut sembler indigeste mais le coeur c’est du filet de charolais


    • #1710101

      N’en reste pas qu’à la surface @fabien. Ce qui m’étonne c’est que tu te poses seulement maintenant cette question alors que tu es sur E&R.
      Je voulais savoir jusqu’où et à quand le mensonge pouvait s’étaler et à quel niveau, j’ai lu mein kampf pour aller à la source et savoir plus ce que penser et comment voyer Hitler, je pense que c’est le meilleur exemple et c’est là qu’il ne faut pas confondre. J’étais pas né à cette époque, donc je n’ai que la vision que le système m’a proposé.
      Tu t’apercevras il n’empêche qu’il hiérarchise bel et bien les races comme beaucoup d’élite se disant à gauche, social et j’en passe et se cachant derrière de jolies mots.
      Il estimait les français par exemple l’équivalent des porcs "les français sont comme des porcs".
      Enfin je te conseil de le lire tu auras une idée bien clair de qui il était.
      Le problème c’est que l’être humain à fort tendance à passer d’un extrême à un autre, de tout et son contraire sans demi mesure sauf que Hitler pouvait être une pourriture comme ceux qui l’ont combattus sous de faux aires de l’axe du bien mais ayant en tête d’autres intentions ou les même.
      Notamment la fameuse guerre de sécession Américaine qui est vendu dans l’histoire comme le combat du racisme contre l’anti-racisme (donc de façon manichéenne très simpliste) sauf que si tel était le cas comment se fait-il que même dans les 30 et 60 aux USA le racisme en Amérique était omniprésent si soit disant les nordistes avaient gagné contre les méchants sudistes ?

      C’est souvent comme ça. Je pense fortement qu’hitler a découvert réellement le projet de domination raciste juif (sioniste) et qu’il a voulu faire de même mais curieusement comment aussi se fait-il qu’hitler avait noué certains pactes avec certains rabbins (si je puis dire) juif de l’époque si soit disant il voulait tant établir un génocide des juifs.
      Autre paradoxe historique et d’appellation, comment se fait-il que l’on parle de génocide juif, alors que le peuple juif n’a jamais existé, mais constitue une communauté. Génocide signifie exterminer un gêne commun à un peuple, une race, là ça n’est pas le cas.
      Beaucoup de contradiction qui donne des pistes de recherche et de "reculture" de l’histoire.


  • #1708536

    L’affiche avec le numéro 1040 (photo prise d’une expo on dirait vu le reflet en fond) ressemble fort à du kukryniksy. Un trio de caricaturistes soviétiques ayant réalisé d’excellentes affiches sur ce thème.


  • #1708581

    Les Allemands auraient pu gagner la guerre à la seule condition que leurs savants atomistes - qui avaient réalisé la première fission de l’atome en 1933 - eussent réussi à fabriquer la bombe atomique avant les US . Or quand Werner Heisenberg eut été capturé par les US en 1945, ils réalisèrent que les Allemands avaient pris deux ans de retard sur les Américains .


  • #1708659
    le 23/04/2017 par Fan de Yagoda
    Le choc Allemagne/URSS des années 30 en affiches

    À propos de l’idéologie révolutionnaire des communistes Yagoda et Kaganovitch, j’aimerais bien trouver quelques extraits de leurs discours des années 20 et 30 pour voir si c’est vrai que ça ressemble à la prose actuelle de la LICRA.

    J’ai fait une brève recherche sur Google, mais je n’ai rien trouvé.


  • #1708770

    Le pacte germano-soviétique laisse à penser que :
    - le "bolchévisme" (sous Staline, on ne devrait plus parler de bolchévisme mais de communisme) n’est pas l’ennemi mortel du national-socialisme,
    - le national-socialisme n’est pas l’ennemi mortel du communisme.
    Il y a, d’ailleurs, certaines similitudes entre les deux régimes.
    Hitler jusque tardivement n’avait pas renoncé à obtenir le soutien sinon la neutralité de l’Angleterre (Edouard VIII et le régime hitlérien) et les Etats-Unis ne voyait pas Hitler comme une menace contre leurs intérêts.
    Lors de l’attaque allemande contre l’Angleterre, il semble que la victoire était parfaitement envisageable (malgré la résistance des anglais) selon l’état-major d’Hitler. Il semble également que l’opération Barbarossa (guerre à l’Est) était mal préparée (selon certains généraux allemands)...
    Question : "qu’est-ce qui a pu décidé Hitler d’abandonner un projet sur de bons rails pour une "aventure" alléatoire" ?
    Je ne vois qu’une réponse cohérente : certaines assurances avaient été données par les anglo-américains (certaine neutralité) en échange d’une lutte contre le communisme et une expansion à l’Est.
    Ceci a l’avantage d’expliquer les tergiversations et la mansuétude des américains envers le régime national-socialiste jusque tardivement dans la guerre...
    Les choses étant toujours plus compliquées (et plus tordues) que ce qu’elles paraissent !


Commentaires suivants