Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le pape François demande "pardon" aux réfugiés "rohingyas"

Bien dans la ligne mondialiste

Après sa prudence verbale en Birmanie, le pape François a demandé vendredi depuis le Bangladesh « pardon » aux réfugiés « rohingyas », après avoir écouté avec gravité les récits de seize d’entre eux et prononcé le nom de leur communauté pour la première fois depuis le début de son voyage en Asie.

 

Le souverain pontife a donc attendu d’être à Dacca pour réutiliser le mot « Rohingya », communément utilisé par la communauté internationale et martelé depuis la place Saint-Pierre de Rome, mais taboue en Birmanie.

« Votre tragédie est très dure, très grande, mais a une place dans notre cœur », a souligné publiquement le pape. « Au nom de tous ceux qui vous ont persécutés, qui vous ont fait du mal, en particulier dans l’indifférence du monde, je vous demande pardon ! », a-t-il lancé.

« Ces frères et soeurs portent en eux le sel de Dieu », a souligné le pape. « Ne fermons pas nos cœurs, ne regardons pas dans l’autre direction. La présence de Dieu aujourd’hui s’appelle aussi Rohingya », a-t-il enfin dit.

L’exode de cette minorité musulmane a constitué le fil rouge du voyage du pape François en Asie, entamé lundi en Birmanie et qui s’achève samedi après-midi au Bangladesh.

 

JPEG - 76.2 ko
François rencontre une réfgugiée rohingya à Dacca le 1er décembre 2017

 

À l’issue d’une rencontre interreligieuse à Dacca, une délégation de réfugiés rohingyas, dont des femmes et des enfants, a formé une petite file pour s’entretenir à tour de rôle avec le souverain pontife. Celui-ci les a écoutés en hochant de la tête, avec tristesse.

[...]

Hafez Mohammad Nurullah, 27 ans, a expliqué s’être fait le porte-voix des revendications de son peuple : « nous voulons récupérer notre citoyenneté en Birmanie. C’est la cinquième fois que ma famille a pris la fuite au Bangladesh pour échapper aux persécutions. »

Le pape François n’a jamais mâché ses mots depuis le Vatican sur le sort des Rohingyas, y compris en amont de la marée humaine de plus de 620 000 réfugiés qui a afflué au Bangladesh ces trois derniers mois. L’exode forcé a été qualifié « d’épuration ethnique » par l’ONU et par Washington.

En Birmanie pendant quatre jours, il a appelé les bouddhistes birmans « à dépasser toutes les formes d’intolérance, de préjugé et de haine » en évitant toutefois de mentionner directement le sort de la minorité musulmane rohingya.

Dans ce pays, la xénophobie et la haine des musulmans gagnent du terrain et une grande majorité des habitants considèrent les Rohingyas, qu’ils nomment « Bangladais », comme des immigrés illégaux qui ne font pas partie du pays.

Lire l’article entier sur lepoint.fr

 

Et maintenant un peu de realpolitik avec les Rohingyas :

 

 

 

À lire, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1854589

    Le pape francmac Bergoglio qui demande pardon dans un conflit bouddhistes/djihadistes !! Et les enfants du Yemen et de Palestine ? C’est là qu’il doit demander pardon pour toutes les trahisons qui conduisent les enfants de ces peuples à mourir prématurément. La mine contrite, le seul role que ce minable acteur est capable de jouer et ce, toujours dans l’intèret des chiens de guerre.
    Il ferait mieux de demander pardon aux catholiques.


  • "En Birmanie pendant quatre jours, il a appelé les bouddhistes birmans « à dépasser toutes les formes d’intolérance, de préjugé et de haine »"
    En bref il injurie benoîtement les gens qui sont chez eux en toute légitimité et font ce qu’ils doivent dans l’intérêt de leur descendance. Et auxquels Bergoglio demeure parfaitement étranger. Ce faisant, ce prélat les met en position de se faire "sanctionner", juger en TPI, ruiner, etc. C’est de la tartuferie.
    Il y a un lobby qui voudrait discréditer la papauté, qu’il ne s’y prendrait pas autrement.
    Quant aux chrétiens persécutés dans ce vaste monde, ils ne manquent pas. Mêle-toi de tes ouailles, Bergo, voudrait-on dire. Mais il n’est que Bergo, un faux pape.


  • Qui est ce monsieur ? Benoit XVI est le pape, que ça plaise ou non et qu’il le veuille ou non. Vous me direz il n’est pas terrible non plus...


  • #1854647

    "Je vous demande pardon". Pitoyable. Il ferait mieux de ne rien dire, il n’a aucun pouvoir.
    Y’a que les catholiques qui l’ont pas encore vu. Ils devraient relever la tête de temps à autre.


  • Ils le virent quand ce curé défroqué ?


  • Les missionnaires envoyés en terre d’Islam s’y sont toujours cassé les dents . Si ce pape judéo-chrétien croit qu’il va pouvoir les draguer il se trompe . Sa demande de "pardon" est particulièrement ridicule .


  • Cet individu va faire plus pendant son pontificat pour vider les églises et perdre des fidèles, que les différentes persécutions religieuses au fil des siècles, contre les catholiques !

    Cet individu est une imposture ! Sa capacité à lécher les fions islamiques commence à gonfler sérieusement !

    Qu’il se convertisse et qu’il dégage !

    Adishatz

    H/


  • Bergoglio fidèle à Lui Même !

    Politicard jusqu’à la moelle,Bergo
    se ridiculise sur la scène mondiale
    où il fait figure de mauvais acteur.
    Déclaré hérétique dans une procédure
    officielle,le pape continue son cirque .
    Qui est ce monsieur ?


  • Pourquoi demande t-il pardon ?... On voit bien le pendant de ce monsieur qui est de faire croire qu’être chrétien c’est être en permanence à genoux devant autrui pour des raisons qui n’en sont pas.
    Les chrétiens n’ont pas à être culpabilisés sans vergogne. Que leur contrition s’exprime vis à vis de Dieu, pour le reste que chacun se reconnaisse pécheur.

     

    • #1854787

      Vous dites que les chrétiens n’ont pas à être culpabilisés et ensuite que chacun se reconnaisse pécheur ?... Moi je suis coupable de rien du tout. Je crois même que l’humanité est tout à fait innocente. Comme vous dites y’en a marre de ce victimisme, et difficile de tenir l’épée à genoux !



    • Vous dites que les chrétiens n’ont pas à être culpabilisés et ensuite que chacun se reconnaisse pécheur ?...




      Cela semble contradictoire mais en fait ça ne l’est pas.



      Moi je suis coupable de rien du tout.




      En êtes-vous certain ? N’avez-vous jamais manqué dans votre devoir de vérité en ayant menti ne serait-ce qu’une fois ?



      Je crois même que l’humanité est tout à fait innocente.




      Se croire innocent est le lit de tous les malheurs, et c’est pourquoi justement l’humanité souffre. Car de se croire innocent alors qu’on ne l’est pas, on est en vérité en proie à l’orgueil. Une humanité innocente, ne sacrifierai aucun innocent, hors ce n’est pas ce qui se passe.

      Donc, comme je l’ai écrit j’ai précisé "sans vergogne", c’est à dire sans raison. Se reconnaître pécheur c’est reconnaître son imperfection tout simplement. Êtes-vous parfait ? non. Alors vous êtes pécheur... Nous sommes tous menteurs, plus ou moins, tous orgueilleux, plus ou moins, tous voleurs, plus ou moins. Tous. Et des tares humaines il y en d’autres qui peuplent les coeurs.

      Ce n’est pas tant se culpabiliser que de dire cela, que de reconnaître une vérité. Et la Vérité s’impose.

      Ce n’est pas se culpabiliser, mais éviter l’orgueil de se dire sans tâche, celui qui, apparemment, vous étreint.


  • Les Rohingyas ont envahi la Birmanie au cours du XIXe siècle, chassés du Bengale par les Anglais, qui les considéraient comme une minorité religieuse « très dangereuse, prédatrice et parasitaire », en quelques mots des « criminal tribes » (Tribus criminelles).
    Depuis leur arrivée en Birmanie les Rohingyas vivent en communauté, refusent de s’intégrer, rejettent les traditions, la culture et le mode de vie birman, tout en revendiquant tous les avantages que leur accordait la citoyenneté birmane.
    Depuis le début de ce XXIe siècle et le développement mondial de l’islamisme, avec la guerre déclarée par l’État Islamique au reste du monde, les Rohingyas du sud de la Birmanie se révoltent : ils saccagent les élevages de porcs et les restaurants qui en servent, ils veulent imposer la charia et leurs mœurs dans cette Birmanie dont la majorité de la population est bouddhiste.
    Ce dernier mois de ramadan par exemple, une vingtaine de postes de police ont été détruits par des djihadistes Rohingyas dans la région de Rakhine, et la décision a été prise par les autorités birmanes d’y mettre un terme et d’expulser cette minorité vers son pays d’origine, le Bengladesh.
    Plus de deux cent mille clandestins Rohingyas ont déjà été expulsés.
    Bien entendu tous les pays musulmans du monde crient au génocide (et qui mieux qu’eux pour en parler puisqu’ils le pratiquent depuis des siècles) contre cette campagne antiterroriste.
    En revanche on se garde bien de vous informer sur la persécution permanente des chrétiens du Timor, en Indonésie, des coptes en Égypte, des Syriaques en Irak et même des juifs, dans tous ces pays essentiellement musulmans.
    On passe sous silence les attentats répétés commis par une minorité musulmane islamiste, aux Philippines, à majorité chrétienne !
    Nos médias critiquent ouvertement le silence de Aung San Suu Kyi, l’actuelle chef du gouvernement birman, qu’ils encensaient naguère pour son Prix Nobel de la Paix.
    Même les bouddhistes, religion de paix et de sagesse s’il en est, se trouvent devant l’obligation de s’armer et de se défendre.
    Les pays qui, eux, sont parfaitement au courant de cette situation dramatique pour la Birmanie, comme l’Inde et la Chine, lui apportent un soutien inconditionnel.
    Bottom line : la Birmanie ne prend plus de gants contre le terrorisme islamique.
    Le Pape est un traitre aux intérêts bien compris de l’humanité entière et accessoirement aux intérêts catholiques, qui eux, sont le dernier de ses soucis, s’ils sont un souci.

     

  • Ce pape est une vraie calamité, il fait honte à la religion catholique. A croire qu’il a été choisi exprès pour sa stupidité ou sa servilité.

     

  • Je me fous du sort des rognagnas du tiers comme du quart .
    Quand à ce Pope fantoche , il trouve bizarrement gràce parmi les medias, comme aucun autre pape ,ce qui est un signe de sa sournoise collaboration .


  • N’oublie pas de dire pardon aux victimes de le Shoah !!!

     

    • #1854907

      Chaque matin, je me lève et je me pose une question : à qui n’ai-je pas encore demandé pardon ?
      Comme Caron l’a dit à Moix sur le plateau de ONPC, c’est "obsessionnel"...


    • je ne pense pas que ce soit un pardon dans ce sens là, "d’un Chrétien à Musulman", je pense qu’il désignait juste son impuissance du style "désolé de ne pas pouvoir faire quelque chose même en tant que souverain..." Quand bien même il l’aurait été d’une autre religion.

      Pour le réduire à nous c’est comme être désolé de ne pas pouvoir aider un ami dans la tourmente.


  • C’est dans la droite ligne de la bienpensance, comme le couvent des Petites soeurs franciscaines de Thal Marmoutier qui accueillera 55 réfugiés sur 10000m2 soit 180m2 par réfugié !!! Le patelin n’a que 800 âmes à la base.


  • Les petits pardons font le Grand Pardon..
    C’est clair non ?


  • #1854793

    Les médias dominants (surtout de "gôôôche) adorent ce faux pape qui se mêle de tout et donc de politique mais ne supportent pas que les catholiques de base "se mêlent de politique" ou "mélangent politique et religion", "ne respectent pas la laïcité" etc quand tout simplement, les cathos votent selon leurs convictions...

    J’aimerais pouvoir dire aux Birmans que j’ai honte et que ce faux pape ne représentent pas les catholiques de base


  • J’attends toujours qu’il se convertisse à l’Islam ou qu’il avoue carrément qu’il n’est pas croyant.

     

    • Et bien justement, il avait un jour déclaré que son dieu "n’était pas le dieu catholique"... On ne peut pas faire plus clair.


    • J’éprouve une grande méfiance à l’égard de ce pape.

      Néanmoins, les arguments ne peuvent être orientés en fonction des circonstances.
      Bergoglio a dit : "" Moi je crois en Dieu. Non pas en un Dieu catholique car il n’existe pas un Dieu catholique : il existe Dieu, tout court. Et je crois en Jésus Christ, son incarnation. Jésus est mon professeur et mon pasteur mais Dieu le père, Abba, c’est la lumière et le Créateur. ""
      Dieu ne peut être annexé. En ce sens le pape n’a pas tort.
      Pour l’Homme de foi non asphyxié par les dogmes, Dieu n’a pas d’appartenance.
      Jésus est le fondateur du renouveau : "aimez-vous les uns les autres." L’amour dont il est question est une force qui dépasse le sens commun. C’est pourquoi tout n’est pas admissible : invasion des migrants et Rohingyas opportuns, utilisés par le système.
      Le pape est un des vecteurs de la fraude, de cette force sombre qui veut dominer le monde.
      Il est l’heure de la bataille des géants.


    • "Moi je crois en Dieu. Non pas en un Dieu catholique car il n’existe pas un Dieu catholique"

      Pour n’importe quel catholique cette phrase est une hérésie absolue quel que puisse être le contexte dans lequel on la prononce, ou l’habillage (version vaseline) qui suit.

      Quand on est catholique, les principaux dogmes auxquels ont se doit d’adhérer, c’est d’affirmer qu’il n’existe pas d’autre dieu que le Dieu trinitaire de l’Église catholique (auquel ni les juifs, ni les musulmans ne croient, puisque pour eux le Christ n’est pas Dieu), que seule l’Église est détentrice de la vérité, qu’en dehors d’elle il n’y a point de salut et que toute autre idole/divinité est un démon.

      Que les personnes qui sont en dehors de l’Église ne partage pas ce point de vue, est de bonne guerre... On ne peut pas leur en vouloir d’avoir une autre opinion et de défendre leur paroisse.

      Mais par contre, que ce prétendu "Pape" ose ne pas tenir son rang et faire des concessions à des païens, des apostats, des schismatiques, des hérétiques, ou des mahométans est au mieux de la stupidité et au pire (et plus probablement) de la trahison.

      Son discours n’est en rien un discours catholique et encore moins un discours de Pape. C’est un discours de baltringue soumise et de traitre !


  • Les Papes ne représentent personne, ils sont choisis par des gens qui ne sont eux-mêmes représentatifs de personne.
    Je me suis toujours posé la question de savoir pourquoi le Pape qui n’est qu’un fonctionnaire a tant d’influence auprès des croyants alors que ceux-ci ne devraient se référer qu’aux écrits religieux et à la limite à leur curé local.

     

    • J’en arrive à comprendre Luther. Dire qu’il y a encore des fans de ce type prêt à aller l’acclamer sur la place saint Pierre. Jean Paul II me manque.


    • "Je me suis toujours posé la question de savoir pourquoi le Pape qui n’est qu’un fonctionnaire a tant d’influence auprès des croyants alors que ceux-ci ne devraient se référer qu’aux écrits religieux et à la limite à leur curé local."

      Penser que le catholicisme se limite aux écris et "à la limite au curé local", c’est aussi délirant que de penser que la France se résume à Paris et "à la limite" à la bibliothèque du coin.

      Un pays ne se résume pas à sa capitale et à une ou deux institutions locales en prime... Et l’Église ne se résume pas aux seules écritures qui si elles sont laissées à la libre interprétation du premier démagogue venu seront aussi dangereuses qu’un flingue chargé entre les mains d’un pilier de bar complètement bourré avec en prime de l’héroïne plein les veines.

      Il n’y a rien de plus dangereux qu’un demi savoir, sauf peut-être l’orgueil de croire que du haut de sa suffisance on peut tout seul mieux interpréter les écritures que des clercs qui pendant 20 siècles ont voué (et souvent sacrifié) leurs vie à cela.

      Le Catholicisme n’est pas -et n’a JAMAIS été- une religion du livre. C’est une religion du prêche au sein de laquelle l’importance de la tradition orale est première et prééminente.

      Ce n’est pas non plus une religion du libre examen : Son interprétation et celle des écritures n’est pas libre dans le catholicisme (ça évite la multiplication des fanatiques, des gourous et des dingues). Elle est l’exclusivité des papes (à condition qu’ils le soient réellement) et des pères de l’Église.


  • Il s’agit donc bien du dernier pape, celui qui liquide la boutique. Après lui rien ne peut repousser. On pourrait faire un parallèle avec le fin de la Monarchie Française, quand toute cette noblesse de cour était intoxiquée par les Lumières (des ténèbres), avant de lâcher définitivement prise...


  • Ce pape est un collaborateur du grand capital mondialiste. Sa mission est de finir de détruire ce qu’il restait de l’église, dite catholique.

    Qu’il y ait encore quelque naïfs pour le suivre est possible, mais encore un effort, et il va marcher tout seul.

    Quant aux musulmans, il ne va pas monter dans leur estime, en demandant pardon toutes les cinq minutes. Pardon de quoi d’ailleurs ?

     

    • #1855231

      Déjà, selon les modalités d’investiture du Pape, ce n’en est même pas un, ensuite, selon ses positions sournoises et progressistes, il achève de se démarquer de ce qu’était le christianisme, enfin, il demande pardon de demander pardon.


  • "Il s’agit donc bien du dernier pape," ben oui dans la mesure où bientôt il n’y aura plus personne dans ce pays pour comprendre comment qu’y cause !


  • On rappellera que le catholicisme affirme qu’un hérétique ne peut pas être Pape et que puisque le pape dispose "du charisme de l’infaillibilité" (c’est à dire qu’il ne peut se tromper en ce qui concerne la foi et les mœurs), si une personne se prétendant pape, se met à prêcher publiquement des hérésies, c’est qu’il ne l’a jamais été.

    Après je rappelerait que l’ami Bergoglio avait publiquement affirmé que "son dieu n’est pas le dieu catholique".

    Mais bon, je dis ça, je dis rien.


  • #1855000

    Désastreux ce Pape qui plie le genou devant les musulmans et qui ne défend pas les Chrétiens d’Orient et les Coptes...Pauvres Catholiques qui vont boire le calice du déshonneur et de la lâcheté jusqu’au bout...Mais le Seigneur recadrera tôt ou tard ces traîtres...

     

    • Ce sont des Musulmans qui défendent les Chrétiens d’Orient contre les Takfiris en risquant leur vie ! Et vous, vous faites quoi pour eux depuis votre confort occidental ?


    • "Et vous, vous faites quoi pour eux depuis votre confort occidental ?"

      Je ne sais pas si tu es au courant, mais dans certaines religions (le Catholicisme en particulier) il est strictement interdit sous quelque motif que ce soit de partir en guerre si l’on n’y est pas expressément autorisé par les autorités légales de son pays, ou si le Pape n’a pas déclaré une Croisade (la dernière en date étant la guerre d’Espagne du côté des nationalistes).

      Chez les catholiques, on a le droit de défendre son foyer s’il est menacé, mais pas de partir en guerre sur un coup de tête, ni de jouer au nostalgique des brigades internationales.

      Peu importe si le motif est légitime, ou si la situation des syriens est une horreur. Sans l’autorisation claire et précise du prince ou de la papauté, tu restes chez toi et tu te contente de remplir ton devoir d’état.


    • #1856593

      Francette
      Ce sont aussi eux qui les égorgent


  • Et pour la guerre et la famine au Yémen il dit pardon ?
    Pour le massacre des chrétiens d’orient et du peuple Syrien,Lybien,Irakien il a dit pardon ?
    Une taupe qui ira en enfer pour sur.


  • #1855232

    Il ferait bien mieux d’aller sur place et de directement lécher les pieds des victimes. A force de tendre la joue avant de se faire frapper, on se demande ce qu’il va finir par tendre.
    C’est a se demander qui est le plus pathétique : la grande marionnette qui fait ce que ses maitres lui ordonnent, ou les petites marionnettes qui n’ont aucune idée de ce que représente ces pièces de théâtre qu’elles jouent, ni leurs enjeux. L’horizon que regardent les yeux dans la photo est synonyme de néant, une absence totale de conviction, personne ne semble être sur place et tout le monde semble chercher à se rappeler ce qu’il faut faire. Ni les chrétiens, ni les musulmans n’y gagnent en fait.


  • Je comprends mieux pourquoi les églises sont vides..

     

    • C’est très exactement l’objectif recherché par ce guignol et ceux qui le manipulent en coulisse.


    • C’est pour que dans une période de tourments le quidam en vienne à se dire en voyant ce pape :

      "Non, vraiment la catholicité est idiote et dangereuse" et qu’il se dise même plus largement "croire en Dieu ne sert à rien, ce n’est pas la solution".

      Bref, barrer la route aux âmes afin qu’elles ne cherchent pas d’aide verticale. C’est une façon de jouer avec un coup d’avance : on sabote toutes les bases de la société (famille, école...), on créé de la fragilité sociale par l’individualisme qui isole en cloisonnant les personnes, par le chômage en enlevant la dignité au travail etc. et on enlève en même temps par tous les moyens la possibilité à ceux qui subissent cette ingénierie sociale d’avoir les moyens de s’élever pour s’en sortir.


  • Votre Sainteté, la mousse de la crèche, ça ne se fume pas...


  • je suis en Inde en ce moment et je vous annonce que le président Modi vient de demander à la cour suprême de Delhi de considerer l’immigration de Rohingyas en Inde de menace pour l’unité de la nation. (des ONG tentent de les introduire au cashemire et au Jammu indiens)


  • si le pape présente ses excuses pour la souffrance des peuples en fonction des dires de la presse, on n’est pas prêt de le voir prier pour les palestiniens


  • #1855868

    Il paraît que le Pape vient de demander pardon pour la mort de Johnny .


  • #1856030

    Il se Chalgoumise pour pouvoir prétendre au titre de grand homme de paille du noachisme.

    Il a une carrière à faire avancer...


  • L’éclipse que vit l’Église à travers ses derniers papes est un mal nécessaire. Bergoglio qui est beaucoup plus intelligent qu’il n’en a l’air à travers les médias sait très bien tout ceci. Sérieusement, qui peut croire qu’un homme comme lui arrive à ce poste suprême de chef de l’Église, et réagisse en simple militant humaniste ? Il peut sembler du mauvais côté, mais ce n’est pas aussi simpliste que ça, et il y a une raison précise. Tros gros comme fable.

    Les prophéties mariales (La Sallette en 1848) ne se trompent jamais et il y a une juste raison à tout ça, de même qu’il y avait une juste raison au Déluge. Tout n’est pas noir ou blanc. Et le terme "éclipse" est un terme particulièrement précis.
    Selon mon simple avis, sans cette éclipse l’Église serait morte depuis longtemps, non par elle-même, mais tuée par les forces extérieures. Qu’adviendrait-il de nos jours d’une Église qui maintiendrait une position dans la droite ligne du Syllabus de Pie IX ? Ce n’est pas seulement la substance qui se perdrait, c’est le catholicisme tout entier qui serait interdit. Le relativisme de V2 a permis d’empêcher les forces occultes de s’attaquer à l’Église dans sa totalité. Elle existe toujours...

    En réalité elle survie à travers ce monde grâce à Vatican 2 qui a mis l’Église en veille le temps de l’orage, même si c’est difficile à admettre. Vatican II est un concile qui a été préparé des décennies à l’avance. Les prémices de ce concile datent de bien avant Jean XXIII et Paul VI. On peut corrompre un homme fût-il le pape lui-même, on ne peut pas corrompre aussi rapidement et aussi facilement la majorité des pères conciliaires, c’est-à-dire les plus de 2000 évêques (!) ayant participé au concile. C’est impossible et même absurde.

    De même que le Soleil réapparaît après une éclipse, l’Église réapparaîtra dans toute sa splendeur. Plus vite qu’on ne le croit.
    Je le répète, il y a une raison supérieure à tout ça. Arrêtons de politiser l’événement de Vatican II (vision très humaine des choses), et soyons confiants. Ce qui doit arriver arrivera.

    Lamentations 3 ; 37-38
    Qui dira qu’une chose arrive, Sans que le Seigneur l’ait ordonnée ? N’est-ce pas de la volonté du Très-Haut que viennent Les maux et les biens ?…
    Ecclesiaste 3 ; 1
    Il y a un moment pour tout et un temps pour toute chose sous le ciel.
    Psaumes 135 ; 6
    Tout ce que l’Éternel veut, il le fait, Dans les cieux et sur la terre, Dans les mers et dans tous les abîmes.

    Gardons la Foi.


Commentaires suivants