Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pape François : "L’enfer n’existe pas"

C’est aussi ce que dit le Diable

Le Vatican a pris, jeudi 29 mars [2018], ses distances avec des propos attribués au pape François, selon lesquels l’enfer n’existerait pas. « L’enfer n’existe pas, ce qui existe c’est la disparition des âmes pécheresses », déclare le pape dans un entretien avec Eugenio Scalfari, le fondateur du journal italien La Repubblica, paru jeudi.

 

Le Vatican a très vite réagi, qualifiant de « reconstruction » cette interview, qui n’est pas la première entre le vieux journaliste athée, qui aura 94 ans le 6 avril, et le pape argentin.

[...]

Toujours cité par La Repubblica, Jorge Bergoglio explique que les âmes pécheresses ne sont pas punies.

 

« Celles qui se repentent obtiennent le pardon de Dieu et prennent leur place parmi celles qui le contemplent, mais celles qui ne se repentent pas, et qui donc ne peuvent pas être pardonnées, disparaissent », explique le pape François.

Le catéchisme officiel de l’Église catholique évoque pourtant bien « l’existence de l’enfer et son éternité », selon sa retranscription sur le site internet du Vatican.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

 


 

Que pense le pape François du diable ?

On est loin de la représentation que l’on voit généralement dans l’iconographie ou au cinéma : un homme à l’air méchant et des cornes sur la tête. Le diable dont parle souvent le pape François dans ses homélies et ses catéchèses, se manifeste de manière très différente. C’est un germe présent dans la société qui sème la zizanie et tente de diviser les hommes. Un être qui tente continuellement de les faire tomber dans la tentation.

 

Dans un ouvrage intitulé Il diavolo c’è (en français « le diable existe »), l’écrivain italien Diego Manetti rassemble toutes les interventions où le Saint-Père met en garde contre les dangers de Satan et dit ce qu’il pense de lui. Tentations, mondanité, hypocrisie… Trois des neuf manières utilisées par Satan pour agir contre les hommes.

[...]

2) Voleur d’espérance

« Notre joie n’est pas une joie qui naît du fait de posséder de nombreuses choses, mais elle naît du fait d’avoir rencontré une Personne : Jésus, qui est parmi nous ; elle naît du fait de savoir qu’avec lui nous ne sommes jamais seuls, même dans les moments difficiles, même quand le chemin de la vie se heurte à des problèmes et à des obstacles qui semblent insurmontables, et il y en a tant ! Et à moment-là vient l’ennemi, vient le diable, si souvent déguisé en ange, et insidieusement nous dit sa parole. Ne l’écoutez pas ! Suivons Jésus ! » (Pape François, Homélie du dimanche des Rameaux, 24 mars 2013)

[...]

4) Satan est habile

« Le devoir du peuple de Dieu est de conserver l’homme en soi-même : l’homme Jésus. Le conserver, parce que c’est l’homme qui donne vie à tous les hommes, à toute l’humanité ». Et, pour leur part, « les anges luttent pour faire vaincre l’homme ». Ainsi, « l’homme, le Fils de Dieu, Jésus et l’homme, l’humanité, nous tous, luttons contre toutes ces choses que Satan fait pour le détruire. Tant de projets, à l’exception de ses propres péchés, mais tant, tant de projets de déshumanisation de l’homme sont menés par le démon, tout simplement parce qu’il déteste l’homme. Satan est habile : la première page de la Genèse le dit. Il est habile, présente les choses comme si c’étaient de bonnes choses. Mais son intention est de tout détruire. » (Pape François, Méditation matinale du 29 septembre 2014)

5) Un dangereux séducteur

« Satan est un séducteur, quelqu’un qui pose des pièges et un séducteur. Il séduit en jouant de charme, un charme démoniaque qui vous porte à croire à tout. Avec ce charme, il sait vendre et il vend bien, mais à la fin paye mal ! »

« Le vieux serpent, le démon, a trois méthodes : d’abord, obtenir des choses, dans ce cas le pain, les richesses qui vous conduisent lentement à la corruption et je ne vous raconte pas d’histoire, de la corruption il y en a partout ! Beaucoup de gens vendent leur âme pour deux sous, vendent leur bonheur, vendent leur vie, vendent tout. Ça c’est le premier niveau : l’argent, les richesses. » (Pape François, Homélie de la messe pour le Corps de la gendarmerie vaticane, 3 octobre 2015)

Lire l’article entier sur fr.aleteia.org

Un pape mondialiste programmé pour tuer l’Église ?
Voir sur E&R :

Comprendre les raisons des cette « évolution »
avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

121 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1932776

    L’enfer existe mais il est vide actuellement, les démons étant tous sur terre !

     

    • #1932840

      Si l’enfer n’existe pas le paradis non plus . Donc pas d’au delà : ce n’est plus la peine d’en chier comme un Russe pour espérer gagner la vie éternelle...


    • #1932857

      Pas d’enfer, pas de paradis . Des astibloches .


    • #1932875

      @Kalach

      L’enfer, ce n’est pas un lieu, c’est une situation ! A la Résurrection, toutes les âmes, y compris celles des pécheurs, seront réunies avec leur Corps Glorieux, comme Celui du Christ ; la seule différence, c’est que les Saints et les Bienheureux se réjouiront d’être enfin dans la contemplation infinie de Dieu, tandis que les damnés seront condamnés à vivre éternellement auprès de ce Dieu qu’ils détestent ! Sauf que cette fois-ci, ils ne pourront plus se cacher derrière leur orgueil, qui aura volé en éclat (comment voulez-vous vous la péter avec votre orgueil quand votre Corps Glorieux vous a été rendu par Celui-là même dont vous n’avez cessé soit de nier l’existence, soit de rejeter son Amour ?), en même temps que leurs doutes sur l’existence de Dieu !

      L’autre source de souffrance pour les damnés sera de revoir leur vie sur terre, encore et encore, incapables de sortir de cette spirale infernale qui ressemblera en gros à : je suis tout seul dans le Paradis, il ne me reste plus que mon orgueil => oui mais c’est à cause de mon orgueil que je suis tout seul => mais je suis moi => mais je suis tout seul !

      Et cette fois-ci, il n’y aura plus personne pour s’attendrir sur leur sort : les Bienheureux et les Saints seront bien trop occupés à contempler Dieu, à enfin comprendre toutes les merveilles de la Création, et à s’épanouir pleinement dans leur relation à Dieu et à l’Autre ! J’en viens même à me dire d’ailleurs que l’éternité, ça risque d’être un peu juste pour profiter de tout ça !


    • #1932915

      @Pierre
      Je respecte vos croyances mais permettez-moi de ne pas y adhérer. Je pense sincèrement qu’il existe deux sortes de personnes totalement différentes sur cette planète. La première est composée de CROYANTS qui sont convaincus de détenir une forme ou une autre de vérité, tandis que la deuxième (dont je fais partie) ne trouvent leur bonheur que dans le DOUTE, seul aiguillon permettant d’avancer dans l’indicible. Pour moi, cette quête spirituelle dépasse et transcende toute forme de croyance car l’esprit stagne dans la certitude et ne progresse plus.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Porta...

      PS Expliquez-moi QUI a raison et QUI a tord parmi cette myriade de croyances ?!


    • #1932966
      le 30/03/2018 par winphobe
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      @kalack

      PS Expliquez-moi QUI a raison et QUI a tord parmi cette myriade de croyances ?!

      Pour expliquer il faut user de Raison. La Spiritualité et la Raison sont deux choses inconciliables.
      La Spiritualité est quelque chose que l’on ressent au plus profond de soi et la Foi peut aussi être accompagnée de doute. Le Christ fait homme ne l’avait -Il pas perdu sur la croix. Avec la Raison c’est un peu comme si vous étiez sur des rails où il est impossible d’aller à gauche comme à droite, c ’est où l’argument appelle l’argument, une situation "more géométrico". La Spiritualité apporte un plus à la Raison.


    • #1933175

      De 1 , ce qui compte ce n’est pas d’etre croyant, c’est d’être bon.

      De 2 " seigneur pourquoi m’a tu abandonné ? " est une " traduction " complètement faussée des mêmes que d’habitudes. La traduction correcte qui avait encore court il y a peu est " Seigneur , je remets ma vie entre tes mains ".

      Donc non, le christ n’a pas perdu la foi.


    • #1933304

      @Kalach

      J’appartiens effectivement à la 1ère des deux catégories que vous énonciez, à savoir celle des croyants ; je nuancerais cependant du fait que je ne détiens pas de vérité, je considère que c’est l’inverse : j’appartiens à cette vérité ! Je lui appartiens car j’y adhère, je ne l’ai pas créée. Cette vérité existe sans moi, et je considère que la réciproque est fausse.

      Par ailleurs, la quête spirituelle s’accommode parfaitement de certitudes : cela donne des repères, des points de départ pour chercher dans de multiples direction, car si Jésus est le Seul Chemin qui mène au Père, selon mes croyances, il existe en revanche autant de façon d’appréhender Jésus qu’il n’y a de gens sur cette Terre. Le but, pour moi, de la croyance, est de mener à la contemplation du Divin, chose possible au Paradis après le Jugement Dernier et la Résurrection des Corps.

      En ce qui concerne la myriade de croyances que vous évoquiez, pour moi elle évoque un besoin de l’âme, non tant de croire en quelque chose de supérieur, mais bien plutôt de retrouver son origine ! Après, qui sait si le Catholicisme est vrai ou pas ? Je crois que oui pour de multiples raisons, mais j’entends également les arguments d’autres religieux, comme les Musulmans, les Juifs, les Bouddhistes, avec qui j’ai déjà eu l’occasion de discuter… Comme je le disais, de nombreuses pistes peuvent amener à croire au Divin, mais pour moi, c’est l’Incarnation, concept absolument unique et absent de toutes les autres religions qui fait la différence.


  • #1932777

    On ira tous au Paradis....
    Pourtant, c’est bien connu, l’enfer, c’est les autres ... et on sait lesquels !
    Il démissionne quand, ce pantin ?


  • #1932778

    Le diable a parlé.


  • #1932779

    "L’enfer n’existe pas" ,selon les dires de notre Pape.
    Oui, il sait lui, il a été faire un petit tour pour voir s’il y en avait un, n’en ayant pas trouvé, donc, il en conclut et affirme qu’il y en a pas .Fermez le banc. Le tampon du Vatican faisant foi..


  • #1932781
    le 30/03/2018 par Jean Le Chevalier
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    Ce pseudo pape n’est pas Chrétien....c’est un usurpateur, suppôt du N.O.M...


  • #1932782

    DIEU ET L’ENFER : OÙ EST LA VÉRITÉ
    Il y a quelques années j’ai reçu un commentaire d’un jeune homme nommé Scott. Ce commentaire s’est retrouvé dans le livre de Conversations avec Dieu pour les ADOLESCENTS. Connaissez-vous ce livre ? Connaissiez-vous son existence ? C’est un outil merveilleux pour les parents d’adolescents qui aimeraient initier leurs jeunes au contenu de CAD.
    Dans cette lettre, ce jeune homme écrit…
    “Comment un Dieu qui pardonne tout peut-il être aussi isolationniste et intolérant devant les opinions des autres ? Comment un Dieu qui pardonne tout peut-il condamner quelqu’un ou quelque chose ? Pourquoi condamner la magie qui guérit ? Pourquoi condamner pour l’éternité des erreurs passagères ? Scott, 18, Californie.
    Dieu répondit immédiatement, les pensées de Dieu remplissant immédiatement mon esprit. Voici ce que Dieu m’a inspiré comme réponse à la question de Scott…
    Mon cher Scott, je ne pense pas être un isolationniste, et j’espère bien ne pas être intolérant. Je pense que tu parles ici d’un Dieu différent de moi. C’est peut-être le Dieu qu’on t’a enseigné, mais ce n’est pas le véritable Dieu. Le Dieu que tu décris est le fruit de vos imaginations collectives.
    De plus – et que ce soit bien clair – je ne condamne personne pour quoi que ce soit. Je l’ai dit et répété encore et encore à la race humaine à travers différentes sources et pendant plusieurs années.
    J’ai expliqué cela en détail dans les livres de Conversations avec Dieu, Amitié avec Dieu et Communion avec Dieu. Beaucoup de gens à qui j’ai livré ces vérités ont passé mon message au monde entier. Pas seulement des auteurs comme Neale Donald Walsch, mais aussi des chefs spirituels de calibre international comme le Pape Jean Paul II.
    Lors d’une audience papale à Rome le 28 juillet 1999, le pape a déclaré : “La condamnation éternelle n’est jamais une initiative de Dieu, c’est une punition qu’on s’impose soi-même en refusant l’amour de Dieu…” Cet énoncé du pape était exact. Ce que cela veut dire c’est que je ne déciderai jamais de vous punir, mais par contre vous pouvez décider de vous punir vous-même. Vous pouvez créer votre propre enfer. L’auto-punition est simplement votre décision de vous juger vous-même, ou votre décision de renier mon existence ou ma présence, et par le fait même, vous séparer de Moi.
    Suite

     

  • #1932783

    Ce pape détruit l’Eglise.
    J’aime bien citer la phrase d’une chanson des Brigandes parlant de lui : "tu as rendu l’Evangile futile".
    Le père Amorth, célèbre exorciste du Vatican doit se retourner dans sa tombe.
    Pour montrer toute la perversion du bonhomme voyez ce que dit le prêtre sacrilège de Saint-Merry (église dédiée au Baphomet (voir photos du portail sur le net)) et de sa conversation avec Bergoglio . Une plainte a été déposée auprès du Tribunal ecclésiastique. Allons voir si il y aura suite.
    https://www.youtube.com/watch?v=Cvo...


  • #1932785

    suite texte Dieu et l’Enfer
    Le pape a dit que “la damnation éternelle n’est jamais l’initiative de Dieu” ? Oui. Il a aussi fait d’autres commentaires très courageux sur le ciel et l’enfer durant la même période de juillet 1999. Vous pouvez aller consulter vos journaux de cette période pour le confirmer.
    Ces communiqués de presse rapportent qu’il aurait dit que le Ciel n’est pas un endroit mais plutôt une relation intime avec Dieu qui peut être expérimenté partiellement sur Terre.
    On rapporte aussi dans les journaux que le pape a déclaré que l’idée que l’on se fait du paradis dans le ciel vient d’une métaphore provenant du langage biblique formant une distinction entre la place où réside l’humanité et la place où réside Dieu. Mais l’Ancien Testament est très clair… Dieu “ne peut pas être enfermé dans le Paradis,” que Dieu entend les prières des humains, qu’il intervient dans l’histoire des humains, et que, “par la grâce, les croyants peuvent rejoindre” la présence de Dieu, voilà ce que le pape a énoncé.
    Finalement, pour ce qui a trait à l’enfer, le pape Jean Paul II a dit que la damnation éternelle n’est pas une punition infligée par un Dieu de l’extérieur. C’est une sensation interne de séparation d’avec Dieu.
    Et ensuite, Scott, vint l’énoncé le plus extraordinaire du pape : que les humains puissent aller en enfer ”demeure une possible réalité, mais ce n’est pas quelque chose qui nous est donné de connaître” a-t-il dit.
    Jusqu’à maintenant, aucun pape ou enseignant chrétien renommé n’a jamais parlé ou venu près de suggérer qu’il puisse y avoir quelque chose comme une assurance absolue au sujet des âmes qui seraient en enfer, que ces enseignants appellent la “place de l’éternelle damnation.” Voici donc le dirigeant spirituel de la plus grande communauté Chrétienne de la planète qui déclare qu’il ne peut pas avoir de certitude sur l’enfer.
    D’autres religions aussi, ont changé de ton et adouci leur rhétorique sur l’enfer et l’éternelle damnation ces dernières années, et ces nouveaux énoncés des grands chefs spirituels du monde sont maintenant des signes importants montrant que vous êtes en train de changer votre vision sur Moi. Vous pouvez maintenant cesser de vivre dans la “peur constante de Dieu,” et débuter une amitié avec Dieu au lieu d’une “peur bleue de Dieu.”


  • #1932788

    Fin Texte Dieu et l’Enfer

    ...Ce n’est pas un petit changement. Ce n’est pas une petite altération. Ceci change tout. De quelle façon ? Notre relation peut enfin en être une d’amour et non plus de terreur.
    La chose la plus excitante à ce sujet est que lorsque vous cessez de me craindre, vous cessez aussi de craindre les autres. Vous pouvez commencer à croire la vérité la plus grandiose au sujet de Dieu (qui est que je ne peux blesser personne) et la vérité la plus grande sur la Vie (la Vie est éternelle, l’Amour est tout ce qui existe, et qu’il y a assez de Dieu et de Vie et tout ce que contient la Vie pour tous et chacun), la vérité la plus grande sur chacun de vous (vous ne faites qu’UN) et la vérité la plus grande sur votre véritable Soi (votre but est d’évoluer sans fin, et que votre Soi ne peut pas être détruit sous aucune circonstance). Ceci vient tout changer. Cela change votre relation avec Moi, votre relation avec vous-même et vos relations avec les autres.
    Cela change le monde.
    Neale Donald Walsch
    Source : The CWG Foundation Weekly Bulletin N° 440

     

    • #1933357
      le 31/03/2018 par Tetar 1er
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Odyle, sérieusement, vous ressentez beaucoup de "terreur" de Dieu autour de vous ?
      Je ne comprends pas : pourquoi se focaliser sur un discours qui n’a aucune prise sur la réalité actuelle.
      Notre époque témoigne chaque jour de son vide spirituel flagrant, et en même temps il est à peu près acté que tout le monde se contrefout de Dieu et ne ressent aucune crainte, si ce n’est celle de "disparaître" (angoisse naturelle à toute forme d’ego). C’est à peu près comme aborder une maladie en s’acharnant sur un symptôme qui n’est déjà plus là.

      Il ne suffit pas de répéter 20 fois le mot amour pour aimer. Il y a des chaînes qui nous lient à ce que nous aimons, et ces chaînes peuvent prendre différentes formes.
      La crainte en est une, et elle est surement la plus courante. C’est un vecteur d’amour envers le Créateur.
      L’humilité, si chère à nos prêcheurs, ne s’accompagne-t-elle pas immédiatement de la "crainte des petits" ? Pourquoi évacuer à tout prix la réalité d’un sentiment auquel l’homme ne peut de toute façon pas échapper de par sa condition de créature qui sera jugée à la fin des fins ? C’est une contradiction intenable, mais je note bien que pour y échapper, vous évacuez l’idée même de jugement, pourtant explicitement annoncé par l’Evangile.

      Sans monter très haut dans la théologie, n’est-il pas évident que l’amour filial envers le Père est toujours embelli et approfondi par la crainte ? la crainte du Père (crainte de décevoir avant même crainte du courroux) ne fait-elle pas aussi la substance de l’amour particulier que tout être peut vouer à son père (géniteur ou spirituel), et qui le pousse à s’élever, se dépasser ? Je me souviens d’un très beau psaume de David où celui-ci demande à Dieu de faire grandir la crainte en lui, afin de L’aimer davantage.
      Les hommes de notre temps ont préféré rassembler ces "sentiments" sous le terme de "respect", quitte à amputer celui d’"amour" d’une part de sa virilité.

      Pour finir, il y a surement quelques saints qui n’ont pas eu besoin de craindre, parce que surnaturellement dépourvus d’orgueil, mais l’enseignement s’adresse au plus grand nombre, et la foi de ce plus grand nombre obéit plus "naturellement" à la crainte de gâter ou de dénaturer son amour en ne prenant pas assez soin de son prix (son prix étant ce qu’il a coûté : le sacrifice du Christ).

      Mais si la nonchalance et le relâchement généralisé vous semble un meilleur terreau pour faire pousser par ces temps difficiles...


  • #1932790

    La nuance c’est qu’il ne dit pas que le purgatoire n’existe pas
    et selon plusieurs religions certains purgatoires ressemblent
    aux pires enfers imaginable.


  • #1932796
    le 30/03/2018 par France occupée
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    [Les âmes qui] « ne peuvent pas être pardonnées, disparaissent »

    Je crois que c’est faux : l’âme est éternelle, c’est le corps qui disparaît.

    Là où il a raison de le rappeler à propos de Satan : « son intention est de tout détruire. »
    (çà me rappelle un certain projet mondialiste étoilé...)

    Article « L’enfer existe bien, Fatima le confirme, rappelle le cardinal Arinze » :
    http://reinformation.tv/enfer-exist...


  • #1932799

    L’enfer n’existe pas en tant que gouffre de feu ou lieu de souffrances physiques.
    L’enfer c’est être séparé de Dieu pour toujours. C’est ça la pire des souffrances.

     

    • #1933359
      le 31/03/2018 par Tetar 1er
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      C’est ce qu’une âme sainte doit finir par penser quand elle a suffisamment grandi dans l’Amour de Dieu

      Mais la doctrine c’est autre chose : ça ne s’adresse pas en premier aux âmes poétesses ou mystiques, mais à des intelligences qui mangent solides et ont besoin de penser droit. Or à partir du moment où l’on dit qu’en enfer il n’y a que des volontaires (c’est le sens de la répartie qui consiste à dire que Dieu ne punit pas mais laisse simplement s’en aller ceux qui se refusent à lui) on ne voit pas bien comment cet éloignement obstiné deviendrait subitement le motif de leur angoisse et de leur souffrance...sauf à psychologiser de manière futile et surtout inappropriée (ici on parle d’âmes rendues à un état de transparence inouï, puisque séparées du corps).

      A un moment donné, à force de maquiller l’intelligence de la doctrine pour que Dieu ressemble à tout prix à une sorte de Panda législateur, on se perd un peu dans ses chaussons roses...


  • #1932802

    L’hérésie atteint un niveau alarmant chez cet homme. Encore la preuve que les autorités religieuses supérieures n’ont aucun sens et que le Pape n’est qu’un fonctionnaire ou un employé administratif et en aucun cas un sage ou un représentant d’une quelconque divinité...


  • #1932803
    le 30/03/2018 par sa majesté
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    J’ai lu quelque part qu’il nous prépare encore un autre coup médiatique. Cette fois ce ne serait pas les pieds des migrants qu’il compte laver mais carrément leur introduire sa langue dans un endroit auquel on aurait jamais pensé. Encore une fois, c’est ce que j’ai lu.


  • #1932806

    Une personne qui commet un pêché le fait généralement parce qu’elle a été conditionnée pour le faire de par son vécu (éducation, affection reçue, traumas) ainsi que les substances chimiques qui influencent son humeur (dopamine, alcool, parfois métaux lourds etc.).
    Je m’étonne donc qu’au 21ème siècle on parle encore "d’âme pécheresse" ou de "grande âme". L’âme n’a selon moi rien à voir avec le comportement et donc l’enfer ou le paradis sont des notions désuètes.

    Quant à Satan, il s’agit d’une construction de l’Eglise romaine visant à discréditer les cultes concurrents (notamment le Dieu Pan cornu à pattes de chèvre). L’ancien testament ne parle pas de lui. Pourquoi surgit-il soudainement dans l’Apocalypse ?
    Satan a surtout servi d’excuse à l’humain pour se dédouaner de ses responsabilités. "J’ai battu ma femme, j’ai bu en excès, j’ai volé, mais c’est Satan qui m’a inspiré".

    L’humanité a selon moi besoin de s’éloigner des dogmes anciens pour progresser spirituellement.

     

    • #1932878

      Ce commentaire est fort de naturalisme, la négation de l’âme et du surnaturel y est partout, or ce n’est peut-être pas pour rien que le Fils de Dieu est venu sur terre et a fait des miracles a foison, pour choquer les esprits, si bien qu’à partir d’un peu de terre et de sa salive il a rendu la vue à des aveugles, j’attends impatiemment vos explications à ce sujet, comment un peu de boue sans qualité peut rendre la vue à un aveugle qui n’a jamais vu ?

      Pour ce qui est de Satan de l’ancien testament, avez-vous entendu parler du serpent de la genèse, du proto-évangile de la genèse (la double postérité, celle de la femme et celle du serpent), du livre de Job, des prophètes de l’ancien testament qui décrivent la chute de Lucifer, tout cela ne vous dit rien ?
      Les juifs reprochaient à Jésus d’être un possédé et de chasser les esprits mauvais au nom du démon, et tout le mérite de la création de Satan en reviendrait à saint Jean, à l’église romaine ?


    • #1932885

      On voit ce qu’a donné cet éloignement de nos jours que dépravation, pédophilie, homosexualité.... pensez vous ce que vous dites ?


    • #1932986

      Camarades, je ne nie pas l’âme ni le surnaturel. Disons que je vois les choses autrement.
      J’avais déjà eu ce débat sur le Forum des adhérents de ce site il y a quelques mois. Mais à part un seul adhérent farouchement en désaccord avec moi, personne ne venait discuter :(

      Pour être bref.

      Je crois au Dieu de Spinoza. Il n’est pas transcendant (au dessus de sa création) mais immanent (il fait partie de sa création).
      Dieu est l’énergie primordiale, le 1
      Dieu est toutefois d’une nature duelle, masculine et féminine.
      Le masculin sacré est constitué par les ondes à vibration rapide qui forment le domaine de l’invisible.
      Le féminin sacré est constitué de « nœuds de matières », ou vibrations plus lentes, qui forment la matière visible.
      Le vivant est constitué par « le mariage alchimique » entre l’éternel masculin et féminin. La différence entre les êtres vivants est comparable à la différence entre deux ampoules. Leur forme, leur puissance, leur couleur sont différentes mais c’est la même énergie qui les traverse.
      En somme : l’âme n’est pas personnelle à un individu, mais commune à tous les êtres vivants.

      Le but de l’existence : écraser son égo (le véritable satan selon moi), celui qui cré l’illusion de la division entre l’homme, Dieu et la création. L’égo écrasé, l’énergie vitale masculine circule plus facilement et accroit nos capacité intellectuelles, notre succès, notre bonheur. C’est ensuite que le féminin sacré (ou la matière) s’adaptera pour « épouser » le masculin. En d’autres termes, l’évolution donnera naissance à une nouvelle humanité, plus solidaire et intelligente.

      Pour écraser l’égo : il faut être initié, c’est à dire « mourir » symboliquement à ce monde au cours de rituels (comme la mise au tombeau que pratiquaient les anciens égyptiens).

      Voilà pour l’essentiel.
      PS : Je suis membre de l’AMORC (ordre ancien et mystique de la Rose Croix), dont l’existence est plus ancienne que la franc-maçonnerie.


    • #1933003

      @ El Vago
      La vie de Jésus est symbolique. Les miracles ne concernent toujours que des époques lointaines dans le passé et le futur, évidemment insondables. Le seul miracle de Dieu que nous puissions appréhender c’est l’univers. A nous de l’explorer pour comprendre Dieu par analogie (car tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, donc le visible et l’invisible procèdent du même principe).
      Le serpent de la génèse n’est pas le diable (il n’est d’ailleurs pas nommé ainsi) mais une personnification des bas instincts. Le Al-Satan (ou l’accusateur) du Livre de Job est un ange de Dieu, la chute de Lucifer désignerait en réalité celle d’un roi de Tyr puissant et orgueilleux.

      Quant au démon, n’oublions pas que les anciens juifs étaient plein de superstitions.

      Nous pouvons au 21ème siècle comprendre Dieu grâce aux découvertes de la science (notamment la passionnante physique quantique) et de la psychologie.

      @ Anonyme
      La pédophilie et les rituels abominables pratiqués par nos élites sont conçus pour des pervers narcissiques. C’est à dire des êtres morts spirituellement à cause d’un égo trop fort lié à un manque de structure éducationnelle ou des traumas. Pour survivre et accroître leur pouvoir ils aspirent l’énergie vitale d’autres êtres vivants en leur faisant du mal. Ils sont des vampires modernes en quelque sorte.
      Les pervers narcissiques sont cependant présents partout autour de nous. Ils n’ont aucune émotion, aucun affect. La seule chose qui leur fait peur est la justice des hommes. Nos élites étant au dessus de cette justice, ils peuvent faire du mal (et vampiriser l’énergie) en toute impunité.
      Je vous propose de découvrir cette psychologue remarquable :
      https://www.youtube.com/watch?v=3vx...


    • #1933018
      le 30/03/2018 par Salomoon
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Satan est présent dans l’ancien testament. Relisez le livre de Job par exemple


    • #1933056
      le 30/03/2018 par Le prieur
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      @ Juju

      Satan ne "surgit" pas dans le Nouveau-Testament au livre de l’Apocalypse, voici quelques exemples :

      Évangile de Jésus-Christ selon Saint Matthieu, 16.23 : "Mais [Jésus], se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes."

      Selon Saint Marc, dans la parabole de la semence, parole de Dieu (plus ou moins apte à être reçue/accueillie selon les terrains, à savoir les cœurs des hommes) : "4.15 [...] Il y a ceux qui sont au bord du chemin où la Parole est semée : quand ils l’entendent, Satan vient aussitôt et enlève la Parole semée en eux."

      Lors de la "tentation" de Jésus lui-même par Satan, 1.13 : "et, dans le désert, il resta quarante jours, tenté par Satan"

      Selon Saint Luc, 11.18 : "Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons."
      22.03 : "Satan entra en Judas"

      Selon Saint Jean, 13.27 : "Et, quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. Jésus lui dit alors : « Ce que tu fais, fais-le vite. »"

      Dans le livre des actes des apôtres, 5.03 : "Pierre lui dit : « Ananie, comment se fait-il que Satan a envahi ton cœur, pour que tu mentes à l’Esprit, l’Esprit Saint, et que tu détournes pour toi une partie du montant du domaine ?"
      26.18 "pour leur ouvrir les yeux, pour les ramener des ténèbres vers la lumière et du pouvoir de Satan vers Dieu, afin qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et une part d’héritage avec ceux qui ont été sanctifiés.”

      Lettre de Saint Paul apôtre aux romains, 16.20 : "Alors, sans délai, le Dieu de la paix écrasera Satan sous vos pied"

      Première lettre de Saint Paul apôtre aux corinthiens, 7.05 : "autrement, Satan vous tenterait, profitant de votre incapacité à vous maîtriser"

      Deuxième lettre de Saint Paul apôtre aux corinthiens, 2.11 "pour ne pas nous laisser dominer par Satan, dont nous connaissons bien les intentions"
      11.14 "Satan lui-même se déguise en ange de lumière"

      Deuxième lettre de Saint Paul apôtre aux thessaloniciens, 2.09 : "La venue de l’Impie, elle, se fera par la force de Satan avec une grande puissance, des signes et des prodiges trompeurs"

      Première lettre de Saint Paul apôtre à Timothée, 5.15 : "Car déjà quelques-unes se sont détournées pour suivre Satan"

      Etc.

      D’ailleurs Jésus fait plus référence à l’enfer qu’il ne fait référence au paradis.


    • #1933162

      "L’humanité a selon moi besoin de s’éloigner des dogmes anciens pour progresser spirituellement."
      Oui, il serait temps.
      Surtout que plus on avance, plus la science contredit ces dogmes.
      - Temps linéaire.
      - Date de la création de monde vers -4000 environ.
      - Dogme de péché originel qui se transmet par le sang et ainsi contamine tout le monde.
      - Dogme de la libération collective juste parce que quelqu’un prend nos péchés sur lui.
      - Dogme de Satan responsable de tous les problèmes.
      - Dogme de la création ex nihilo.
      - Dogme du purgatoire, des limbes, etc.
      - Dogme de la vie unique.
      - Dogme d’un paradis où on jouit des mêmes plaisirs qu’ici, mais sans les obstacles, ce qui à la longue va devenir bien lassant, et même pourrait devenir un "enfer " ...d’ennui.
      - Dogme de l’enfer éternel qui à la longue n’en sera plus un, car on s’habitue à tout. S’il n’y a plus de plaisirs, au bout d’un moment il n’y aura aussi plus de souffrances, les deux étant indissociables, car leur ressenti se fait toujours par comparaison.
      etc.

      Maintenant Rose Croix n’est qu’une mixture de philosophies indiennes à la sauce occidentale ( imbibée par la logique aristotélicienne binaire) tout en évitant de citer les sources.


    • #1933213

      @ Le prieur
      vous avez raison sur ce point.
      Il n’empêche que le concept d’un diable qui tente son créateur, c’est assez singulier.
      Vraiment au 21ème siècle, il faudrait passer à autre chose.
      La source du mal c’est l’Ego, le Sur-Moi.
      D’ailleurs n’est ce pas l’orgueil (ou l’Ego) qui cause la chute de Lucifer ?


    • #1933218

      @ Jay
      Très bien dit
      Et vos critiques sur l’AMORC sont je trouve partiellement fondées.
      Leur concept de réincarnationnisme tout droit sortie des philosophies orientales me gêne.
      Prenez par exemple le pourri des pourri, le pervers narcissique.
      Quel est l’intérêt pour une âme de s’incarner dans ce truc ?
      Après on tombe dans des discussion sans fin avec des arguments alambiqués "L’âme s’incarne dans un être mauvais pour éprouver les autres".
      Allo Quoi...

      L’être humain n’est pas prêt à admettre que son Moi n’est qu’une illusion qui s’achèvera à sa mort.


    • #1933292

      "L’emmerdant, c’est la gnose,
      l’emmerdant, c’est la gnose,
      crois moi !"


    • #1933341

      Juju
      La réincarnation est indissociable de la notion de Karma.
      On récolte ce que l’on sème.
      Si on est pourri toute sa vie et que l’on n’a fait aucun effort pour changer, la vie suivante on continue à pourrir, c’est-à-dire à souffrir.
      C’est notre état de conscience qui détermine notre prochaine naissance, on ne choisit pas. C’est de son vivant que l’on choisit, pas au moment de quitter son corps.
      Quant à l’âme, il n’y a pas ce concept dans toutes les écoles de l’Inde.
      Il y a "Atman", mais qui ne peut pas se traduire par âme qui vient de concepts judéo-chrétiens.
      L’Atman est la source de la conscience matérielle du "Je" et du "Mien" mais sa conscience propre spirituelle n’est pas éveillé pour 99,9999% des humains.
      Quant à madame Blavatsky, elle reprit la théorie de l’invasion aryenne des colons britannique et en fit une sauce avec les continents perdus de Lémuria et d’Atlantis pour déboucher sur des théories raciales justifiant la colonisation de l’Inde barbare par les blancs aryens, de retour. Une théorie qui existe encore de nos jours et qui nourrit maintenant aussi les séparatistes dravidiens causant de gros problèmes dans la politique de l’Inde.


    • #1933825

      @ Jay
      La notion de Karma me semble logique, mais je pense qu’elle s’applique dans cette vie. Celui qui commet une faute a deux choix :
      soit il se repend et donc regrette > souffrance.
      soit il ne se repend pas mais alors alimente son égo > il considère que sa faute n’en était pas une et la reproduit > il suscite l’animosité de son entourage > solitude et souffrance.
      Le fait de souffrir dans une autre vie ne me semble pas logique, et cela pose d’autres questions insolubles, comme la réincarnation à l’état d’animal, ou le nombre d’âmes qui s’incarnent dans une population mondiale qui explose.
      Je préfère construire mon raisonnement sur ce que je peux observer et comprendre. La croyance en la métempsychose n’est pour moi qu’une tentative de l’être humain de conjurer sa peur de la mort.
      Merci pour l’info sur les dravidiens, c’est intéressant.


    • #1933882

      Juju
      La notion de monde ne se limite pas à la seule petite planète minuscule qu’est la terre.
      La vision du cosmos des anciens en Inde est très proche de ce que l’astronomie nous révèle tant sur la notion des dimensions que des échelles de temps.
      Le karma avec la réincarnation est la seule solution pour expliquer les inégalités des naissances et des aptitudes des individus. Donc sur le plan de la logique c’est déjà un grand pas.
      Le karma est aussi la seule solution pour expliquer la justice divine, car beaucoup d’ordures vivent heureuses toute leur vie jusqu’à leur mort et beaucoup de gens bons souffrent toute leur vie jusqu’à leur mort.
      Ensuite changer de corps n’a rien d’extraordinaire et la science moderne nous explique que toutes nos cellules changent. Donc le corps d’un enfant ou d’un bébé n’est pas même corps de ce même individu à 90 ans. On se réincarne dans cette vie même alors de là à changer de corps au moment de la mort ce n’est pas si extraordinaire.
      Sur la Dravidisme : Aryen et Dravidien sont des catégories raciales inventés par les colons britanniques et les évangélistes afin de diviser pour mieux régner ou convertir.
      C’est parti de la bible avec les 3 fils de Noé et de Sem maudit a devenir l’esclave de ses deux frères. Évidemment, comme par hasards, les descendants de Sem sont les Africains, les amérindiens, et les Indiens. C’est pratique pour se déculpabiliser et justifier la colonisation et la mise en esclavage.


  • #1932807

    Faux Prophète !
    Dans 6 mois il nous dira que Jésus Christ n’est pas mort sur la croix pour nos pèchès, et les cathos le suivront toujours comme des moutons...
    Les français ! faut retourner aux sources de la Parole : la Bible ; quitter vite cette église de satan afin que le Seigneur ne vous mette pas dans le même sac lors de son jugement.

     

    • #1933027
      le 30/03/2018 par Francois Desvignes
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Les brebis ne sont pas responsables du berger déserteur.
      Restez à la bergerie, dans l’aile droite : la FSSPX
      Car la Tradition éprouvée sur 20 siècles et qui ne nous a jamais menti, ne nous mentira JAMAIS.


    • #1934445
      le 01/04/2018 par Catholique Semper Idem
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      @Francois Desvignes
      Pardon mais on reparlera de tout ça après le chapitre 2018, parce-qu’actuellement la FSSPX fait n’importe quoi, avec à sa tête Mgr Felay, espérons qu’elle retourne dans la droite ligne d’ou elle vient , pour le moment il n’y a que la Résistance Catholique (de la FSSPX- Mgr Faure & Williamson) les Cassissiacum, les sedevacantistes (Mater Boni Consilii. , abbé Rioult, Salenave et Pinaud les Amis du Christ Roy de France et quelques autres) qui résistent et tiennent encore le cap , le reste flanche, comme ont flanchés déjà avant la FSSP, le Christ-Roi et Institut du Bon Pasteur
      Mais prions pour que la FSSPX redevienne comme avec Mgr Lefebvre
      Que Dieu nous vienne en aide


  • #1932808

    Pape François et Père Hamel,

    Le pape ne connait pas l’Enfer
    ni son maître Satan,qu’a dénoncé
    le Père Hamel .Le Pape a jugé bon
    de préciser après l’exécution du Père Hamel
    qu’Il n’était pas habilité pour juger cet acte .
    Le Pape précise aujourd’hui sa pensée .
    "L’Enfer n’existe pas".Que veut-Il dire ?
    Qu’il n’y a plus de sanction divine ?
    Que Satan n’existe pas ?
    Que Jésus en disant "Arrière de Moi Satan",
    s’est trompé ?
    Pape François,vous avez des responsabilités,
    vous n’êtes plus un jeune séminariste qui hésite
    et doute,allez au bout de votre raisonnement
    et dîtes nous pourquoi vous tenez à demeurer le
    chef d’une Eglise dont vous doutez des fondements .
    Au fait ,Jésus était-Il fils de Dieu comme il l’a soutenu
    devant le Sanhédrin,ce qui lui a valu sa condamnation
    à mort ? Dîtes nous Pape François qui parlez tant
    aux élites qui vous admirent et si peu aux peuples
    qui s’émeuvent et ne comprennent plus !


  • #1932817
    le 30/03/2018 par polly magoo
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    ce qui est marrant, c’est que toutes les choses que la religion repproche au Diable, on peut aussi les lui repprocher à elle : elle séduit en faisant miroiter des faux espoirs (la vie éternelle), elle pousse les gens à faire des choix qui, au soir de la vie, seront douloureusement regrettés (comme de s’abstenir de faire des choses dont on avait très envie, mais dont la religion nous disait que c’était mal, et une fois qu’on est vieux et moche on regrette amèrement de ne pas les avoir faites quand il était encore temps), elle fait passer pour pêché la sensualité, du coup les gens ont tendance à se rattraper sur la bouffe et deviennent obèses et moches, etc

     

    • #1933457
      le 31/03/2018 par Brebis_garée
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Une personne qui regrette est une personne qui a mal compris. Le regret est très intéressant philosophiquement car on sait qu’il est inutile mais alors pourquoi s’y soumettre ? Le stoïcisme éclaire parfaitement ce principe dans le sens où une vie n’a pas d’autre durée que le présent. Vivre 100 ans ou 15 est équivalent.


    • #1933710
      le 31/03/2018 par Tetar 1er
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Mais pourquoi les cochons parlent-ils ?
      si, "au soir de votre vie", les premières choses que vous avez en tête c’est "mais bordel pourquoi j’ai pas bourré la gamine !!", excusez-moi mais c’est consternant ! Ce sera ça tout votre désir, l’angoisse de toute votre vie ?
      .
      N’oubliez pas non plus de regretter "de ne pas vous être assez gavé de chocolat", ou bien de ne pas avoir sauté une fois cul nul dans un buisson ; C’est bête quoi, vous en aviez envie, et vous ne l’avez pas fait parce que la religion avait bêtement mis en vous un petit aiguillon contre la clownerie (et je laisse le "l" pour rester poli)..

      Quel charmant tableau ! Après ça, on a vraiment envie de croire à l’âme...

      Aller, on fait comme si vous n’aviez rien dit. Réfléchissez un peu, et revenez quand vous aurez les idées un peu plus fraîches, et que ça vous démangera un peu moins entre les jambes !


  • #1932823
    le 30/03/2018 par listener
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    La femme n’existe pas (Lacan) etc.. Il y a pas mal de chose donc "l’existence" (il faudrait s’entendre sur ce qui est derrière ce terme ambigu et peu philosophique qui souvent justifie la morale et que la "société" adore) n’est que pure convention.

    Un pape (jésuite) commence à faire de l’ontologie. Pas très catholique. Il faut revenir comme toujours aux présocratiques et surtout à ce fameux Gorgias, maltraité par Platon.. Gorgias, le radical de l’inexistence, donc met en place, dans l’ordre, trois propositions fondamentales d’une audace inouïe structurant toute la pensée occidentale jusqu’à l’époque moderne mais surtout mettant en place une sorte de stratégie "de recul". Ne doit-on pas devant un adversaire à la rhétorique astucieuse, avant d’être vaincu, reculer, tout simplement ?

    Premièrement, "rien n’existe" (πρῶτον ὅτι οὐδὲν ἔστιν)

    Deuxièmement que, en admettant qu’il existe quelque chose, l’homme ne peut l’appréhender (ce quelque chose reste incompréhensible) (δεύτερον ὅτι εἰ καὶ ἔστιν, ἀκατάληπτον ἀνθρώπωι)

    Troisièmement, que mettons que ce quelque chose existe et est compréhensible, on ne peut ni le formuler ni l’expliquer à autrui (incommunicable à autrui). (τρίτον ὅτι εἰ καὶ καταληπτόν, ἀλλὰ τοί γε ἀνέξοιστον καὶ ἀνερμήνευτον τῶι πέλας.)

    Or cela n’est pas du tout mais pas du tout le genre de l’Eglise catholique qui fait le contraire : elle avance chaque fois qu’elle trouve un obstacle et parvient à imposer par force une vérité dogmatique de plus en plus extraordinaire (Concile Vatican I).

     

    • #1932931

      Essai de réponse !

      La première proposition est absurde :

      Si rien n’existe, qui est donc ce Gorgias qui proclame l’inexistence radicale ?

      En ce qui concerne les deux autres propositions, qui remettent en cause l’entendement humain et la communicabilité :

      En soi, on ne peut en effet démontrer le contraire. Toute pensée se fonde sur des axiomes (c’est à dire des propositions non-démontrées). L’entendement et la communicabilité sont des partis-pris.

      Cela étant, on peut faire remarquer plusieurs choses.
      Premièrement, que si Gorgias se pensait incapable d’appréhender et/ou de communiquer le réel, alors il aurait du se taire, car son discours est une affirmation qui se veut vraie et suppose entendement et communicabilité. Là encore sa pensée est absurde et donc disqualifiée.
      Ensuite, on remarquera l’extraordinaire fécondité de la pensée réaliste (Socrate, Platon, Aristote, St Thomas...) et son rejeton, la méthode empirique, qui nécessite de croire que l’univers existe et est intelligible par l’être intelligent qu’est l’homme.

      En résumé, vous avez le choix entre l’absurdité radicale et la compagnie des plus grands esprits que l’humanité ait produit.
      Comme vous l’avez vous même remarqué, l’Église adhère à la seconde option.

      Si rien n’existe ou si ce qui existe est inintelligible, alors il n’y a pas matière à philosopher, et votre message n’a aucune raison d’être.


    • #1933617
      le 31/03/2018 par listener
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Rép à Olivier : c’est précisément ce qu’a compris Gorgias. Il a d’abord flingué la notion assez bloquante de "réel" en remarquant que par le "logos" probablement, on pouvait (c’est possible en effet, il suffit de parler) nier tout, et même nier le "Tout" : donc en effet "rien n’est" car je dis "rien n’est" et, sous entendu, je vous emmerde avec tout votre "réel" et vos "choses". Je peux dire "rien n’est" et donc rien n’est. Ah ! Ces grecs !

      Mais il a prévu la levée de bouclier (dont la vôtre) et il a aménagé des positions de replis tactique. C’est ce qui est étonnant dans ses proposition 2 et 3 ; Rien n’est. Et ... si même quelque chose était, elle serait inconnaissable. Et ... si même quelque chose était et était connaissable, elle serait incommunicable à autrui...

      Réfutez moi cela !


  • #1932824
    le 30/03/2018 par goy pride
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    Quelle imposture ce lascar !


  • #1932829

    Le débat théologique n est pas sans intérêt.
    La question est : sommes nous jugés dès notre mort puis promis à la félicité au paradis près du Seigneur ou aux tourments de l’enfer ?
    Si oui, quel est le sens du jugement dernier ? Serons nous jugés une deuxième fois, avec la possibilité que Dieu désavoue son jugement premier ?
    Si on admet la perfection de Dieu, on ne peut concevoir qu’il se soit trompé.
    Par conséquent, si le jugement est remis aux temps derniers, la promesse du paradis ou de l’enfer le sont également. Dans cette acception, ni le paradis, ni l’enfer n’existent de notre temps.


  • #1932833
    le 30/03/2018 par Gaindé Ndiaye
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    SI le pape dit que Stan exite cela ne veut pas dire que l’enfer existe forcément. L’un n’empêche pas l’autre. Il dit d’un coté que Satan existe et est une tentation et sème la zizanie, d’un autre coté il dit que l’enfer n’existe pas et que les ame condamné vont juste disparaitre. Cela ressemble à de la tromperie de sa part, c’est genre faite attention a Satan mais au pire si vous tombez dans sa tentation il n’y a rien de grave qui va vous arriver.

     

    • #1933405
      le 31/03/2018 par France occupée
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Oui, çà s’appelle le relativisme : on dénie qu’il y ait un sens à la vie, un ordre naturel aux choses et aux êtres, bref on relativise, « c’est pas grave », « on s’en fout », « je fais ce que je veux »...

      Le Pape a aussi dit que la vie du Christ s’était finalement soldée par un échec :
      - https://www.youtube.com/watch?v=SXB...

      2ème preuve qu’il n’est pas de notre côté.

      Ceux qui idolâtrent ce pape sont les faux chrétiens, désolé de le constater. Çà fait du monde.


  • #1932841

    J’ai volé violé et tué, mais je me repends : j’ai bon là ?

     

    • #1932996

      Mon fils, vous me ferez 30 minutes de génuflexion et vous glisserez une petite pièce dans l’escarcelle de notre paroisse et votre place au paradis sera achetée ! On fait aussi des promos sur l’eau bénite et on offre un crucifix en cadeau à tous nos nouveaux adhérents...je veux dire convertis !


    • #1933104

      Essayez d’offrir un pain au chocolat à vos victimes. Je sais bien, on dirait du foutage de gueule mais ça a pourtant marché pour un célèbre journaliste de la chaîne parlementaire.


    • #1933210

      Mandark
      L absolution n a jamais été monayée. Seules les bulles permettant à ceux qui ont commis un péché notoire, public, et nécessitant d etre enregistrées, de prouver qu ils s etaient repentis,l’ont été. Sans elles pour prouver que le pecheur a été absoud, il lui,était impossible de communier pu d accéder à certains sacrements. Ces bulles etaient l equivalent des amendes d aujourd hui


    • #1934611
      le 02/04/2018 par Je suis pas Charlie
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      "J’ai volé violé et tué, mais je me repends : j’ai bon là ?"

      Tant que vous ne reniez pas la Shoah et la Sainte Chambre à Gaz, vous êtes pardonné mon fils !


  • #1932850
    le 30/03/2018 par Octopussy
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    Si L Enfer n existe pas le Paradis non plus de fait !
    Franchement c est quoi ce Pape ?


  • #1932869

    Il suffit de dire la vérité, et immédiatement les crédules se méfient mdr

     

    • #1932982
      le 30/03/2018 par Desguarde
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Si c’est une vérité, vous pouvez nous la prouver n’est ce pas ?


    • #1933059

      @desgardes
      et vous, votre thèse que l’enfer existe, vous pouvez nous la prouver, bien sûr ?
      Ah oui, suis-je bête ! C’est écrit dans un livre, donc c’est forcément vrai, bien sûr !


    • #1933333
      le 31/03/2018 par Desguarde
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      @ Elynn
      Je ne prétend rien démontrer ni affirmer. Je me place en observateur.
      Quelqu’un parle de vérité, donc j’attend ses preuves, ou à défauts des arguments qui vaudront plus qu’une phrase péremptoire.

      Si c’est juste un ressenti, alors il ni a pas de différence entre ceux qui prônent une vérité inverse.
      De même que certains non croyants ne réalisent pas que leur anti-déisme carabiné est aussi dogmatique que les religieux qui méprisent les non croyants.


    • #1933400
      le 31/03/2018 par France occupée
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Effectivement, les Soros, Bush, Obama, Clinton, ou encore la Reine d’Angleterre et compagnie, qui auraient choisi le "bon dieu" (et nous le mauvais), ne croient pas à l’Enfer.

      Ce qui est logique puisqu’ils ne croient pas au Paradis.

      Autre chose logique cher KAMISAN, et dans les premières lois universelles, si ce n’est la première : toute chose a ou est reconnaissable à son contraire.

      Je vous laisse prendre conscience de ce fait scientifique. Parlez-en au Pape !


    • #1933512

      Comme il est dit souvent, le plus grand mensonge du diable, c’est de faire croire qu’il n’existe pas. Regardez un peu la vie du curé d’Ars, ou de Padre Pio, cela sera sûrement instructif. Dieu respecte notre liberté, c’est pourquoi l’enfer existe. L’enfer est un endroit où les âmes sont coupées de Dieu pour l’éternité, c’est pourquoi c’est aussi l’antre des démons. Le relativisme rampant et la volonté d’être nos propres dieux sont évidemment et naturellement poussés à s’indigner qu’il y ait un enfer, on balaie d’un revers de main tous les témoignages des saints, les annonces de la Vierge notamment à Fatima, etc. Et là, Satan est bien content. La grande tentation c’est en fait de vouloir être la lumière, de vouloir être Dieu, d’abord en interprétant ses pensées (orgueil !), ensuite en rejetant le démon comme s’il s’agissait d’un conte pour enfant. Mais il y a bien depuis le début du monde un combat entre le bien et le mal, et il faut choisir son camp les gars. Et ne pas transiger avec le Mal !


    • #1934061
      le 01/04/2018 par Yankee98
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      @Desgardes, le coup de l’agnostique à deux balles qui se place là, sans adhérer à rien mais en acceptant tout, c’est assez éculé.

      Le problème c’est que dans la civilisation occidentale, cette histoire de paradis et d’enfer passe pour une vérité culturelle, mais qui bien sûr n’a jamais été prouvée.

      Et là, maintenant, tout d’un coup, il faudrait prouver « que ça n’existe pas ».

      Il est possible de prouver que quelque chose existe, mais l’inverse...

      Va donc prouver qu’un insecte qui parle n’existe pas...

      Tu devrais te renforcer niveau rhétorique.


  • #1932870

    Il vous faut quoi comme preuve supplémentaire pour comprendre que ce type n’a jamais été Pape ?!!!...

    Un Pape est infaillible !... C’est un DOGME de foi catholique qui a été réaffirmé lors du concile de Vatican 1.

    Donc si un prétendu "pape" se met à débaltérer des hérésies manifestes, c’est qu’il ne possède pas le charisme de l’infaillibilité pontificale et que donc non seulement il n’est pas le Pape, mais qu’en prime il ne l’a jamais été.

    Ce guignol est un hérétique absolu et n’appartient par définition pas à l’Église Catholique.

     

    • #1932935

      Je vous encourage à allez lire et revenir citer le contenu dogmatique de l’infaillibilité pontificale.
      Celle-ci n’est pas inconditionnelle, et ça change tout à votre analyse : car un pape n’est pas infaillible dans toutes ses pensées, paroles et gestes.


    • #1933313
      le 30/03/2018 par listener
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      A olivier : "car un pape n’est pas infaillible dans toutes ses pensées, paroles et gestes" ;

      Certes, mais qui va décider de classer telle pensée, parole ou geste du pape dans telle ou telle catégorie, celle ou il est faillible et celle ou il est infaillible... Personne n’osera.

      Le "pouvoir des clés" et aussi terrifiant que celui de Staline. Or sur ce dernier, on a raconté qu’il inspirait tellement la peur que, le jour de sa mort, personne n’a osé le prévenir qu’il était mort...


    • #1933346
      le 31/03/2018 par Ultimaratioregum
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      @Olivier :
      La constitution dogmatique Pastor aeternus du Concile Vatican 1 nous dit ceci : "Car le Saint Esprit n’a pas été promis aux successeurs de Pierre pour qu’ils fassent connaître, sous sa révélation, une nouvelle doctrine, mais pour qu’avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la révélation transmise par les Apôtres, c’est-à-dire le dépôt de la foi.

      Leur doctrine apostolique a été reçue par tous les Pères vénérés, révérée et suivie par les saints docteurs orthodoxes. Ils savaient parfaitement que ce siège de Pierre demeurait pur de toute erreur, aux termes de la promesse divine de notre Seigneur et Sauveur au chef de ses disciples : " J’ai prié pour toi, pour que ta foi ne défaille pas ; et quand tu seras revenu, affermis tes frères " [Lc 22, 32].

      Ce charisme de vérité et de foi à jamais indéfectible a été accordé par Dieu à Pierre et à ses successeurs en cette chaire, afin qu’ils remplissent leur haute charge pour le salut de tous, afin que le troupeau universel du Christ, écarté des nourritures empoisonnées de l’erreur, soit nourri de l’aliment de la doctrine céleste, afin que, toute occasion de schisme étant supprimée, l’Église soit conservée tout entière dans l’unité et qu’établie sur son fondement elle tienne ferme contre les portes de l’enfer."

      Bergoglio l’antipape serait anathèmatisé par Saint Paul lui même qui nous à mis en garde contre ce genre de faux pasteur... Notre Dame à la Salette : "Rome perdra la Foi et deviendra le Siège de l’antéchrist.


    • #1933458

      Pape infaillible ? Hum.
      Saviez-vous qu’il y a eu à un moment 3 papes en même temps, s’excommuniant mutuellement ?
      Saviez-vous qu’une dizaine de rois de France ont été excommuniés (dont Louis XIV et Henri IV).
      Et ce commerce des indulgences, validés par la papauté ?


    • #1933795
      le 31/03/2018 par Ultimaratioregum
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Un antipape n’est pas un pape et l’excommunication d’un antipape est invalide.
      Obtenir des Indulgences (remise totale ou partielle des peines du Purgatoire) par la pratique de prières ou de dons indulgenciées fait parti des moyens "faciles" et légitimes que la Sainte Eglise et le Vicaire du Christ mettent à notre disposition, dans leur grande bonté et mansuétude envers les hommes.
      Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain et mépriser les trésors de la Miséricorde Divine dont l’Eglise est la dépositaire, à causes d’abus qui ont été commis par des hommes.


  • #1932879

    Sacré Imposteur, ça avance bien Vatican III ? Puis après ce sera Vatican infini, le perpétuel changement !


  • #1932890
    le 30/03/2018 par listener
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    "Dieu est Dieu ! Nom de Dieu !

    Le problème n’est pas qu’il y ait ou non un paradis, un purgatoire et un enfer. Ce n’est pas le problème et la théologie s’est embourbée comme à son habitude dans cette question mal posée.

    Le problème est qu’il faut bien un "juge" pour juger qui a droit à ceci et cela et un juge à qui on fasse confiance ! Qui peut JUGER de précipiter certains dans l’enfer, ou de les recevoir au paradis ou de leur faire passer les affres du purgatoire ? Mais qui peut juger de ces choses ? Or "Dieu est Dieu, nom de Dieu ! C’est le pouvoir d’un juge, d’un Dieu-Juge. Mais le Dieu-Juge sera forcé de juger au nom d’une Loi au dessus de son jugement et d’un Super-Dieu. Et si Dieu a quelque chose au dessus de lui, il n’est pas Dieu et pas Tout Puissant ! On en sort pas.

    Or Dieu est récusé par les "modernes". Il est ridiculisé par Freud et Lacan...

    Donc les choses restent ouvertes et actuellement : va au paradis qui voudra. A celui qui proteste et dira qu’il faut punir les méchants, on répondra : mais peux-tu juger de ces choses ? Et si on invoque le Dieu "rémunérateur-vengeur" de Voltaire, cela fait un peu vieux. C’est donc Dieu "en tant que juge" qui est là récusé par son justiciable. Etre récusé comme juge, c’est pire que de ne pas exister.

    Conclusion : "On ira tous au paradis". Et Dieu ira se rhabiller.

     

    • #1933050

      Cette idée que Dieu jugerait en vertu d’une Loi qui lui serait donc supérieure) est absurde. Et quand bien même, elle n’impliquerait aucunement une quelconque contradiction. Quand je me donne une règle d’action, par exemple une discipline, l’ensemble des règles qui la constitue ne se tient aucunement ’au dessus de moi’, puisqu’elle émane directement de moi.
      Pour le reste, il y a effectivement une difficulté à concilier "la justice de Dieu" et la "Bonté de Dieu". les musulmans ne s’embetent pas : pour eux, Dieu sauve qui Il veut, et perd qui Il veut. Ce qui règle le problème. Dans ce cas, la toute puissance divine emporte le morceau et la Loi de Dieu n’est rien d’autre que le Vouloir de Dieu. Et parce qu’il est le produit du Vouloir de Dieu, tout ce qui en résulte est d’emblée Juste (pas besoin d’invoquer une loi de justice supérieure, donc). Et le caractère arbitraire ou non de la décision n’est par définition pas discutable par un simple mortel car "Dieu sait mieux".
      Les catholiques ont récemment trouvé une solution au dilemme, et il s’agit de la seule logiquement possible. C’est chaque âme qui, en entrant dans la lumière de la Vérité Divine (en gros après le décès physique, moment pendant lequel d’ailleurs, pour cette âme et seulement pour cette âme, le temps s’arrête, de sorte qu’il lui reste une "dernière chance"), se voit comme elle est vraiment, et qui s’applique à elle-même le "traitement" qui lui permettra de s’en libérer. De sorte que le résultat est absolument juste et que Dieu préserve à la fois les attributs de justice, de bonté et de toute puissance. Pas sur de l’hypothèse exacte en cours de discussion, mais ca ressemble à ça ^^
      L’erreur, c’est de penser ce "Jugement" sur le mode des opérations de jugements ordinaires, alors que ça n’a d’emblée rien à voir, ne serait ce que parce-que 1/ Dieu est sans "contexte normatif" et 2/ les jugements humains ne sont pas des décisions ontologiques au cours desquels les juges et ceux qui sont jugés transformeraient leur propre nature, ce qui transformerait leur appréciation ainsi que le contenu de leur jugement, ce qui transformerait leur nature, etc, le tout dans un même instant/acte de jugement... jusqu’à ce que l’épure/équilibre parfait soit trouvé.


    • #1933099
      le 30/03/2018 par listener
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      A mouarf : j’ai lu attentivement votre réponse. Vous écrivez : "Dieu est sans "contexte normatif".

      Là surgit une aporie (impasse) puisque Dieu est là pour imposer Sa Loi, Il est "loi" en quelque sorte. Mais Lui y échapperait et serait "sans contexte normatif" ? C’est absurde. Que dirait-on d’un juge (car il est juge et détient le criterium) qui chargé d’appliquer une loi déclarerait qu’il n’y est pas lui-même soumis ?

      Autrement dit, si Dieu n’a pas de contexte normatif, ses lois ne sont rien. Elles n’ont qu’une portée conventionnelle. On fait semblant. Alors quoi ? A Dieu tout est permis ? A ses créatures, rien ? Qu’est-ce à dire ?

      Je pense qu’il faut approfondir la notion de "nomos" (νόμος), (le fait que les choses ont une "loi" et donc que l’Etre aussi), rechercher alors si Dieu est aussi soumis au νόμος, pour en sortir.. Si Dieu n’y est pas soumis, alors quoi ? On est dans le vide. .


  • #1932893
    le 30/03/2018 par DePassage
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    L’antipape François Bergolio n’en est pas à sa première énormité pour ne pas dire hérésie. Cet agent US du protestantisme et de la maçonnerie globalisée n’est pas à sa place ! Les chrétiens en nombre ne le suivent plus, il est temps qu’un défenseur de la Foi remonte sur le trône de Saint Pierre !


  • #1932894
    le 30/03/2018 par Kim Gordon
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    L’a-t-il réellement dit ? Ou manoeuvre politico-journalistique .....

     

    • #1933017
      le 30/03/2018 par Salomoon
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Oui, c’est une bonne question. Mais Bergoglio a déjà eu des propos hérétiques par le passé. En tout cas, manipulation médiatique ou réalité, Satan nous a fait un petit cadeau pour Pâques


  • #1932927

    C’est vrai que Bergoglio ressemble à la gargouille. Frappant !
    Dans la bible, dans les religions des Indiens du pôle sud (là où la vie est une sorte d’enfer) c’est le paradis qui n’existe pas. Il faudrait l’avoir connu sur terre.
    Bergoglio n’est pas tout jeune. L’Ankou va bientôt pointer son nez creux. Il sent comme un souffle ardent sur sa peau périssable, un bruit de charrette... Non !!! Ce ne peut être et ce ne sera pas. J’irai forcément au paradis, spécule-t-il d’un air badin. Et c’est le pape qui vous le dit.


  • #1932930
    le 30/03/2018 par El Picador
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    L’enfer c’est la tombe pour l’éternité emprisonnée dans cette dimension pour la chair et pour l’âmes après la mort , le paradis c’est la résurrection de l’âmes dans sa plénitude initiale au plus prés de la source libre de toutes dimensions pour l’éternité

     

  • #1932939

    Je pense que l’enfer c’est d’être séparé de la Vie et de la communauté humaine, du "Logos" en général. Si on y réfléchit c’est vrai, il y a bien deux camps dans ce monde : le bon grain et l’ivraie. Ceux qui travaillent pour l’intérêt général, et ceux qui travaillent contre (Mammon, le diable). Le péché c’est cette disposition que nous avons en nous qui nous pousse à l’égoïsme et nous éloigne des autres, tous nos mauvais penchants (la chair, notre "Moi narcissique" dit la psychologie). Le Christ nous a offert son exemple pour ne pas nous écarter de la bonne voie. La bonne nouvelle que nous apporte NSJC c’est qu’il est toujours possible de se racheter tant qu’on est en vie. L’exemple du bon larron l’illustre bien : celui-ci a eu le courage de reconnaître ses torts et d’assumer, et il a été pardonné in extremis. Il a gardé sa dignité et on l’admire encore aujourd’hui. Qu’on croie à un au-delà où pas n’y change rien finalement, chacun laisse une trace indélébile après son court passage sur terre. Et la mort peut nous surprendre n’importe quand c’est pour cela qu’il ne faut pas "s’endormir". Veillons et prions !


  • #1932949

    Qu’il aille donc demander aux petits palestiniens, syriens , libyens, irakiens, Afghans si l’enfer judeo-evengelisto-wahabite n’existe pas !!


  • #1932967

    vatican 2, les séouds, le sionisme... la trinité infernale, ou le symbole du dajjal.


  • #1932972

    En tout cas, le docteur Charbonnier, spécialiste des expériences de mort provisoire, rapporte nombre de témoignages de personnes ayant vécu de manière peu flatteuse, revenir de l’au-delà tellement choquées par leur passage par une dimension horrible (l’enfer en somme), qu’elles ont changé du tout au tout leur conduite ensuite.

    Et en écho au commentaire citant JP II, bien inspiré sur ce coup (et beaucoup moins sur les prêtres latino-américains...), Denis d’Orion dit avoir rencontré dans ses voyages astraux des défunts errants dans des dimensions, prisonniers de leurs peurs qui leur font vivre... l’enfer.

     

    • #1933057

      çà ne vous est jamais venu à l’esprit que ces prétendus "témoignages" puissent être des inventions de mythomanes, de croyants hystériques pressés de donner corps à leurs espérances, voire des faux témoignages de gens rétribués par des sectes ?


    • #1933061

      @srth

      C’est facilement vérifiable... malheureusement pour les athées qui perdent ainsi leur croyance réconfortante qu’il ne se passe rien après la mort, et en particulier qu’il n’y a pas de jugement de leur vie (péchés, fautes, talents gâchés, etc.).


    • #1933192
      le 30/03/2018 par Cap Falcon
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Dans les expériences de mort imminente, une minorité parle de souffrances et d’"enfer", la grande majorité parle de bonheur, de sensation de plénitude.
      Savez vous que beaucoup de personnes en mourant ressentent un profond bonheur, on voit souvent chez eux un large sourire et sentiment de plénitude au moment du décès sur leur visage.
      Apparemment, lorsque le corps abandonne la partie, lorsqu’il sait que la vie ne peut plus se maintenir, il rend la mort plus douce en envoyant de la dopamine, de la sérotonine et des endorphines au cerveau.
      La souffrance, l’"enfer", la douleur, n’ont pour seule fonction que de nous avertir que nous tendons vers la mort. (cf mon commentaire plus bas).
      Dans cette logique ceux qui ont ressenti du bonheur au moment d’une EMI, allaient certainement mourir, ils sont revenus par miracle. Ceux qui décrivent de la souffrance, c’est simplement le fait que le corps luttait encore et ne s’est pas résout à sa propre mort.


    • #1933206

      @Cap falcon



      Dans les expériences de mort imminente, une minorité parle de souffrances et d’"enfer", la grande majorité parle de bonheur, de sensation de plénitude.




      On ne peut pas en déduire que les expériences de mort imminente infernales sont moins nombreuses que les expériences de mort imminente paradisiaques, parce que ceux qui vont en enfer ont toutes les raisons de le taire.


  • #1933007
    le 30/03/2018 par Pierre-Albert Espénel
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    Il y a toujours cette confusion maintenue par l’agent de la division, le diable qui vient des profondeurs de la Terre et se répand à la surface, et le lieu appelé enfer où sont jugées et punies la plupart des âmes pécheresses. Satan ou le diable n’est pas le maître de ces lieux . Il a certainement la capacité de tourmenter les êtres humains et de les soumettre à la tentation du plaisirs des sens mais pas celle d’imposer un châtiment après la morts de ces âmes déchues.
    Beaucoup de chemin reste à faire pour ceux qui ont laissé tomber le catéchisme en vue de s’interroger sur la réalité de ces phénomènes et lieux variés où sont soumis à la torture durant des temps incalculables les êtres concernés.
    L’enfer, s’il existe bel et bien, n’est pas éternel, toutes les bonnes choses ayant une fin ici-bas.

     

  • #1933012
    le 30/03/2018 par Francois Desvignes
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    Padre Pio à une femme qui lui disait que l’enfer n’existait pas :

    " Comme vus voudrez, Madame...vous saurez qu’il existe quand vos y serez !"

    Et aller contre une verité de foi connue est un des six péchés contre l’Esprit saint, irrémissible.

    C’est con, Brocoli en enfer.

    Chipolatas du diable.

    heureusement il est pas pape.
    Il fait fonction de
    Mais il ne l’est pas.
    Pierre n’a ses successeurs qu’un par un.
    Et Benoit est en très bonne santé.


  • #1933015

    Ce que dit cet agent du mondialisme, intéresse-t-il encore beaucoup de monde ?


  • #1933025

    L’enfer existe mais il n’est pas une institution de Dieu
    il est l’oeuvre des hommes !
    Après sa mort chacun se retrouve dans l’au-delà dans l’environnement
    qu’il s’est lui-même créé sur terre selon le genre de pensées et d’action qu’il a semé, au milieu des formes qu’il a lui même engendré !
    L’enfer c’est le lieu de résidence de ceux qui sur terre ont gravement manqué à la loi divine.

     

  • #1933055

    L’enfer c’est le monde de la matière, la forge des âmes...le paradis, c’est l’endroit où tu vas quand t’es pas en enfer, pour refroidir un peu, boire un coup...mais tu peux être sûr que l’enfer tu y retournes sans cesse et chaque fois que tu repasses au paradis, t’es un peu moins con... La connerie étant le noyau dur autour duquel s’articule la vie pendant des eons et des eons et c’est ce noyau de connerie qu’il faut transmuter en intelligence grâce à une connexion personnelle (et personnalisable, comme un forfait sfr, mais gratuit) avec la lumière...
    Après, Dieu et Diable ne sont plus que marionnettes de gardiens de troupeaux destinées à être dépassées et laissées sur le bord de la route, avec leurs dogmes, leurs mensonges, leurs fantasmes et des traces de pas sur la gueule...
    Mais certains petits frères ont besoin que chtulluh s’éveillent et détruise leurs illusions et ils l’appellent depuis toujours en consignant les prophéties qu’ils émirent au long de l’Histoire, promettant une guerre, la maladie, la famine, un nouveau film marvel (tm, copyright, touchpa...) et s’évertuant à tout faire pour qu’elles se réalisent...C’était prévu cosmiquement...tout comme l’échec du projet... parce qu’il a , le cosmos (le dao, si t’as le mot), autre chose à foutre que mettre en l’air un développement vibratoire de miyardannés en laissant faire les possédés de l’antimatière aller au bout de leur vibration lourde, pataude, méchante et stupide qui n’aboutis, à terme, qu’à la destruction de la pulsion même de vie sur un astre, dans un système solaire, dans une galaxie...jusque dans ton cul.
    Le cosmos produit des âmes qui maturent dans la matière et deviennent des dieux à leur majorité...
    C’est aussi con que ça...
    C’est banal en fait... :)

     

  • #1933072
    le 30/03/2018 par listener
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    Oscar Wilde disait finement : "Ce n’est pas ce qui est dit qui importe, c’est qui le dit".

    On a dit tout et son contraire sur l’enfer le paradis et le "purgatoire". Absolument tout et des choses assez intelligentes et même belles, depuis Dante. Tout le monde en parle assez librement d’ailleurs.

    Mais quand un certain "Bergoglio", François, l’as à cheval comme on dit aux courses, pontife de profession, s’exprime à ce sujet urbi et orbi, tout le monde écoute et commente savamment. Moi aussi, j’en ai parlé et souvent, et personne n’a écouté et personne ne s’en souvient. Pourquoi ?

    Le monde changera du tout au tout lorsque comprendra que ce qui importe, c’est "ce qui est dit" et non "qui" le dit. Mais ça, on peut attendre...


  • #1933093

    Cet homme a peur.

    Il n’a pas la conscience tranquille. Il a peur d’y allez un jour en Enfer alors il essaie de nier son existence de toutes ses forces pour se rassurer mais on n’échappe pas à son destin, hein mon Père ?


  • #1933096
    le 30/03/2018 par Archimede
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    Il a raison il revient juste aux premiers dogmes du christianisme qui a pioché un peu partout (religion egyptienne perse babylonnienne etc..)

     

  • #1933107

    La messe de Satan est dite !


  • #1933110

    Le pape a t-il dit çà ? une petite enquête sur le journaliste montrerait que tout çà sent le gaz et le radicalisme.


  • #1933113

    Métaphysiquement l’Enfer n’existe pas, certes, mais ce n’est pas sur ce terrain que se situent les propos du pape.

    Remarquons qu’il reprend à son compte le point de vue des Témoins de Jéhovah sur la question, ce qui est plutôt surprenant.

    Si l’Enfer n’existe pas, comment se fait-il que les Ecritures le mentionne ?

     

    • #1933599

      Un jour , J’ai lu un livre qui mentionnait que les licornes et les éléphants roses existaient , m’aurait t-on menti ?


    • #1933707
      le 31/03/2018 par Le_Lyonniste
      Pape François : "L’enfer n’existe pas"

      Ah mais non, la Bible ne mentionne pas d’enfer. Elle parle seulement d’un lac de feu dans le livre de l’Apocalypse. Mais c’est un livre très allégorique, pas à prendre au sens littéral. Comme quand Jésus a dit qu’il fallait boire son sang et manger sa chair. Bien sûr, c’était symbolique...


  • #1933136
    le 30/03/2018 par Cap Falcon
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    L’enfer c’est la souffrance, la souffrance est un mécanisme biologique qui a pour but de prévenir le vivant qu’il est en danger de mort et qu’il doit donc éviter ce danger.
    L’enfer c’est donc la vie !
    Notre organisme, notre corps donc "nous", ne craint en réalité qu’une seule chose : Sa fin de vie, sous sa forme telle que nous la connaissons en tout cas.

    Tout ce que fait l’être humain, sans la moindre exception : Travailler, s’accoupler, réfléchir, construire,prier, poster sur E&R, parler, philosopher sur Dieu, l’enfer et le paradis, n’a pour fonction que cette finalité.


  • #1933166
    le 30/03/2018 par Mojo Risin
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    Selon la vision du pape, avec un peu de chance Hitler s’est repenti et nous pourrons tous le rejoindre.
    Cette journée pluvieuse finit bien.


  • #1933202
    le 30/03/2018 par fela kuti
    Pape François : "L’enfer n’existe pas"

    Il est con ce pape, diable ça vient de diabolos qui veut dire diviser.
    Je rejoins l’analyse de Francis Cousin sur le dualisme entre nature et marché (yin et yang) mal et bien, solidarité contre individualisme,...


  • #1933279

    Tiens, un pape qui a lu la Bible ?
    Je provoque mais de nombreux Chrétiens ont une interprétation de la Bible disant qu’évidemment, le dieu sadique des Judéo-Catholiques qui regardera ses enfants souffrir éternellement dans un lac de feu, n’existe pas, et que la vérité c’est qu’il n’y a que la vie éternelle, ou la mort définitive (dite "seconde mort", que seul Jésus-Christ a connu sur la croix, la mort que les humains connaissent n’étant que temporaire).
    Faut-il préciser que si ces questions théologiques sont importantes, ce n’est pas pour autant qu’il faut diaboliser ceux avec qui on n’est pas d’accord...
    Quant au diable, je ne vois pas ce qu’il a dit de gênant ? Satan/Lucifer étant la plus belle créature jamais créée, depuis sa chute il utilise la séduction et le mensonge pour entrainer des anges et des hommes dans sa rébellion... Rien à voir en effet avec l’imagerie hideuse qui en est faite, mieux vaut être au courant quand même, ce ne sont pas nos sens qui nous font détecter et éviter le mal, au contraire même...
    Enfin bon. On sait bien qu’ici, on a plus du catholicisme tribal que réellement spirituel.


  • #1933376

    Le dogme catholique est au-dessus de tout, même des papes, surtout des antipapes. François peut bien dire ce qu’il veut, d’autres peuvent bien en profiter pour vociférer sur l’Eglise catholique (ce genre de "nouvelles", ça réveil la masse) ça ne change rien. Les chiens aboient, la caravane passe. Par contre quand il s’agit de parler par exemple des nouvelles sur les œuvres de charité de l’Eglise, il n’y a soudainement plus personne.

    Et encore, je veux bien lui accorder le bénéfice du doute cette fois ; lors de ses homélies à St Marthe ou lors de ses Angélus au balcon de St Pierre (chaque semaine) nous avons un tout autre Bergoglio, bien plus fidèle. Il dit les choses directement, sans intermédiaires douteux comme ici (ce n’est pas la première fois). Combien ici écoutent ou lisent régulièrement ses homélies ? Combien ne font au contraire que rapporter les "on dit" de la presse (même pas catholique) à son sujet ?
    Soyons honnête.


  • #1933601

    Moi qui croyait que l’Enfer était sur terre ! Ou dans cette société humaine en putréfaction pour être plus exact ...


  • #1934349

    Chers camarades, fake news. Le pape n’a pas dit ça, évidemment. https://www.catholicnewsagency.com/...
    Ne pas verifier les news de l’oligarchie quand elles vont dans notre sens (*en apparence*), voilà notre point faible. Ici, rien de mieux pour éloigner les dissidents de l’Eglise. Je rappelle que le Talmud a été créé pour détruire le message du Christ.


  • #1934480

    Ouvrez un peu votre Bible si vous en avez une et voyez par vous-même qu’il n’est pas question d’un enfer de feu où les âmes damnées sont tourmentées éternellement. Pas plus que d’immortalité de l’âme.

    Sérieux, ça vous semble pas un chouya disproportionné, un Dieu qui punirait une vie de 80 ans de péchés par une éternité de tourments ?? Pourrait-il à bon droit s’affirmer juste, comme il le fait à de multiples reprises dans la Bible ??

    Ca ne tient pas debout, voyons...

     

    • #1934641

      Ben oui mais bon, y’en a qui sont tellement dogmatiques et intolérants, qu’ils auront peut-être même du mal à reconnaitre leurs erreurs devant Jésus en personne, lorsque la Vérité sera révélée. "Oui mais Saint-Machin a dit que..."


    • #1934908

      Je vous retourne votre sage conseil : ouvrez votre Bible ! Notamment les quatre Evangiles synoptiques où Jesus mentionne à de nombreuses reprises le feu éternel, fournaise infernale, etc. Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir...


    • #1935337

      Sérieux, ça vous semble pas un chouya disproportionné, un Dieu qui punirait une vie de 80 ans de péchés par une éternité de tourments ??



      Ce qui est puni, c’est l’absence de repentir, qui empêche le pardon de Dieu. 80 ans ou 800 ans, la prise de conscience de ses propres péchés sera toujours fulgurante à l’échelle d’une vie, ou bien ne sera pas...


Commentaires suivants