Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Survivre à l’effondrement économique

Entretien avec Piero San Giorgio

 
 

Livres de Piero San Giorgio (2)




Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #180649

    A propos de B.A.D. et d’indépendance énergétique ou plus présisément d’économie énergétique je viens de faire une découverte qui m’a laissé le cul par terre : si j’utilise le gaz de ville pour me faire à bouffer je paye par mois 13,03euros HT rien que d’abonnement au gaz de ville sur lequel vient se rajouter le prix de ma conso. de gaz mensuel et lisez bien ça : si je me fait à bouffer normalement en utilisant mon réchaud camping gaz j’use par mois 2 bombonnes CV270 à 4euros piece soit 8euros par mois !!! trouvez l’arnaque !!! je réfléchis sérieusement de couper mon abonnement au gaz de ville qu’en pensez vous ?

     

    • #180715
      le 04/07/2012 par gloriavictis
      Survivre à l’effondrement économique

      Ce n’est pas dangereux d’utiliser un réchaud à gaz en intérieur (dégagement de monoxyde de carbone) ?


    • #180764

      "Ce n’est pas dangereux d’utiliser un réchaud à gaz en intérieur (dégagement de monoxyde de carbone) ?"

      Si ton réchaud est de bonne qualité : Non...


    • #181035

      Gazinière à bouteille de gaz : 25 / 30 euros la bouteille = minimum 6 mois de bouffe. Donc, environ 5 euros/mois grand max’.
      .
      Le calcul est vite fait !


    • #181116

      C’est l’abonnement qui est du vol pur et simple , quasi 15euros par mois et ils disent que le prix du gaz va prochainement augmenter de 5 à 10% ils nous prennent vraiment pour des pigeons :(


    • #181381
      le 05/07/2012 par Mathieu
      Survivre à l’effondrement économique

      Les prix sont assez variables selon les villles et la consommation.
      Avec le tarif réglementé je paye moins de 6€ par mois abonnement + conso à Paris.
      Si tu fais le test avec les bombonnes tu pourras choisir, mais en ce qui me concerne je doute tenir une semaine entière avec une bombonne !


    • #181455

      @Mathieu ; je crois pas un mot de ce que tu viens d’écrire puisque tu viens juste de nous dire que tu ne tiendrais pas 15 jours avec une bombonne de gaz à 4euros donc ça veut dire déja que à la base tu consommes plus de 8euros de gaz par mois et comme l’abonnement au gaz de ville c’est pas gratuit c’est impossible que tu payes 6euros par mois abonnement et conso. incluse .


  • #180657

    Toujours très intéressant mais pour être audible, il faut se mettre dans des conditions acceptables.

    J’ai du m’y reprendre par 3 fois pour terminer la vidéo tellement le bruit de la route est insupportable.

     

    • #180839

      La prochaine fois tu peux aller faire cet entretien toi-même. Peut-être que ce sera "mieux". -_-


    • #180869

      il arrive parfois que le son n’est pas très bon dans certaines vidéos.
      Pour pallier a ce problème j’utilise un casque audio et cela règle plutôt bien le problème d’écoute.


  • #180797
    le 04/07/2012 par lasieste
    Survivre à l’effondrement économique

    l’heure sur l’affiche londonienne donne 11h, ils ne sont jamais loin.
    tout a fait d’accord avec ce monsieur,un jour ou l’autre faut voir les choses en face et prendre une décision, mais dommage seuls la faim et l’insécurité pourraient déclencher le réveil général mais ce serait trop tard.
    pareil pour les religieux, ce qu’on voit actuellement n’est que des pratiques mécaniques vidées de toute guidée, celui qui ne connait pas dieu et l’approuve dans ce qu’il boit et mange,ne le connaîtra jamais.d’ou le but ultime de l’antéchrist ,affamer et assoiffer les foules avant sa sortie pour les esclaver ,devenir le dieu des hommes, dieu sur terre.
    ne pas comprendre ça, demain on deviendra une victime facile pour l’antéchrist, alors que toute personne indépendante et éloigné de cette civilisation de décadence pourrait, avec de la foi bien sur, survivre facilement à l’effondrement et aux tentations de l’antéchrist.
    la France est une terre agricole, 87% d’agriculteurs touchent le RSA, ça doit vous faire réfléchir,ainsi que le fait de pousser les gens qui habitent les campagnes ,par tout les moyens(destruction des services publics :poste ,ecole....), à émigrer vers les villes pour mieux les piéger le jour venu .

     

    • #180950
      le 04/07/2012 par karimbaud
      Survivre à l’effondrement économique

      @la sieste......la fin de ton post est très vraie...on rend les gens grégaires et dépendants pour mieux les inféoder au système "mortifère" universel !


  • #180865

    Je ne rejoins pas du tout Piero sur le fait que les Etats dominent les lobbies du pétrol. Je pense plutot que c’est une mafia, prête à loger une balle dans la tête à quiconque s’y oppose. D’ailleurs, si on fait une guerre en tuant des millions d’innocent pour, en partie, profiter des ressources, ce n’est pas pour se laisser marcher dessus par un président ou un ministre ou que sais-je.

     

    • #180916

      Tout à fait d’accord.

      Par exemple, les camps d’expatriés en Afrique sont protégés par des hommes en armes.
      Il faut savoir que les entreprises pétrolières ont du personnel hors listing RH (pas vraiment des ingénieurs hein ;-)), et elles ont leurs propres services de "renseignements".

      Donc, oui : après l’argent les intimidations, après les intimidations les menaces, après les menaces les cartouches (ou plus discret) !!!
      C’est pas "OK Choral" non plus. Leurs services de renseignements servent aussi par exemple à identifier des personnels peu fiables ou qui ont eu des soucis avec la Justice... et alors c’est "dehors !".

      Bon courage à toutes et à tous.

      David.


    • #181325
      le 05/07/2012 par goy pride
      Survivre à l’effondrement économique

      J’avoue aussi ne pas trop comprendre Piero sur ce point là. Il parle des Etats comme des entités autonomes et indépendantes des puissances économiques. Or nous savons que les Etats sont des extensions des intérêts privés d’entités économiques dont l’influence est telle que ce sont littéralement elle qui mènent les nations de ce bas monde. Pour ainsi dire toutes les réglementations, normes...ont été conçu pour les intérêts directs des acteurs majeurs du monde économique. Le contrôle technique de nos véhicules, les normes concernant la restauration et l’agriculture, la santé, la sécurité routière, la création d’entreprise, l’alimentation, l’environnement...toutes les lois et normes relatives à ces domaines tirent leurs sources d’intérêts privés dépassant l’intérêt général. Bien entendu la plupart de tout ceci est camouflé derrière des prétextes d’intérêts généraux, sécuritaires, de santé...
      Peut être qu’en tant que Suisse il est encore enfermé dans ce paradigme erroné de l’Etat émanation de la volonté et de intérêt populaire. Or même en Suisse les lobbies ont une influence majeure sur le gouvernement.


  • #181168
    le 04/07/2012 par Jean-Paul
    Survivre à l’effondrement économique

    J’ai beaucoup aimé le livre de Piero San Giorgio mais la théorie du pétrole biotique est intenable au niveau des lois de la thermo-dynamique (aller voir les textes d’origine russo-ukrainienne pour s’en convaincre). Ceci dit, rien ne permet à ma connaissance de connaître le taux de renouvellement du pétrole et donc la soutenabilité de l’extraction actuelle.

    Je ne soutiens absolument pas la gabegie actuelle de notre société en ce qui concerne le pétrole mais de là à dire que tout le monde (géologues, compagnies pétrolières, états...) soutient uniquement l’origine biotique du pétrole et que cela valide une théorie, il faut quand même réfléchir et se rendre compte que c’est dans leur intérêt, puisque la rareté théorisée augmente les prix et que c’est le peuple qui paie, comme toujours...

    Ne pas se laisser aveugler par nos élites, surtout en ce qui concerne l’énergie dont nous sommes tous esclaves car la gestion en est centralisée et soumise à l’impôt. Sur les autres ressources, notamment l’eau et les sols arables, son analyse est juste et la catastrophe est proche car c’est le système et sa gestion exécrable des ressources pour un profil maximal nous conduit droit à une guerre civile généralisée.

     

    • #181870

      Au début de la vidéo, celui qui pause les questions dans l’entretien parle du Pic Oil, ou pic pétrolier en français. C’est l’un des principaux problèmes qui vas causer la perte du très jeune système dans lequel nous évoluons, et je souhaite partager cette vidéo (qui ce trouve déjà surement dans les archives de E&R, et si ce n’est pas le cas, c’est à mettre en ligne impérativement) qui nous explique clairement ce que la perte de cette énergie dans notre société impliquerai... http://www.streamingpark.com/spip.p... (ce site contient beaucoup de vidéos et d’articles plus intéressant les uns que les autres, à consulter ;) )

      Je me demande depuis quelque temps également à quoi peux bien servir le pétrole pour la planète, car comme on le sais de plus en plus, la nature fonctionne sur un certain équilibre, et cet équilibre prend en compte énormément de données. Je me demande donc alors, qu’adviendra t’il à la planète quand elle n’aura plus de pétrole ou de gaz... ? Je vais essayer de me renseigner, mais si quelqu’un a des infos à ce sujet, je serais content de les recevoir.


    • #181947
      le 05/07/2012 par Jean-Paul
      Survivre à l’effondrement économique

      @Tony

      Le problème n’est pas exclusivement celui du pétrole. Quelle que soit la ressource consommée, c’est toujours le rapport offre/demande qui doit être étudié et donc le mode vie qui va avec. Notre "économie" est déficiente, elle gaspille tout. Si nous relocalisions les activités, il y aurait moins besoin de transports. Si nous avions des habitats bien isolés, nous aurions moins besoin de chauffage, d’électricité (surtout pour des gadgets inutiles).

      En dernière analyse, une société est durable si elle peut s’adapter aux énergies disponibles ce qui signifie que l’énergie est la clé de la technologie principalement. Et c’est cette technologie qui nous fait perdre notre "soi" au détriment du paraître et du "progrès" (fait une recherche sans préjugés sur l’obsolescence de l’humanité versus la technologie). Loin de moi l’idée de rejeter TOUTE technologie mais "science sans conscience...".

      Avec un peu de sagesse, nous pouvons redéfinir nos vies en fonction d’idées nobles (amour, compassion, justice, équité entre autres) et dès lors, nos besoins énergétiques et technologiques en seront de beaucoup diminués. Ce n’est pas une espérance utopique : il faut commencer par soi, rechercher une autonomie durable et recréer ce qui fait de nous des humains : le véritable contrat social, sans profit ni égocentrisme et sur ce sujet, le livre de Piero San Giorgio est instructif.

      En changeant de mode de vie (même si c’est difficile), nous pourrions retrouver une société à haute résilience et être tout à fait heureux. De l’énergie, il y a en pléthore. Des ressources, aussi, surtout si l’on sort du processus industriel classique et imitons un peu la nature. Le vrai problème est de (se) convaincre que notre économie n’a rien de naturel contrairement à ce que tout les thuriféraires nous racontent à longueur de journal télévisé. Mais pour que cela fonctionne, je suis convaincu que seul l’exemple plutôt que les discours, est efficace.


    • #188155

      @Jean Paul

      Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous dite. Je pense également que la principale solution est bien un changement de comportement de la part des Hommes, et qu’une meilleur adaptation à notre environnement est tout à fait possible. Les techniques sont même souvent déjà présentent dans la nature, par exemple, en ce qui concerne le logement, l’architecture animal est très évoluée, surtout celle des insectes (fourmis, termites, etc...), et elle commence à être étudiée et utilisée dans certaines infrastructures. Et les bénéfices d’un changement de mode de vie seraient tellement nombreux, qu’ils soient aussi bien social, sanitaire, techniques... Bref je vais bientôt commencer à lire ce livre qui, je suis sûr m’apportera des connaissances et des réflexions supplémentaires pour essayer de vivre mieux et bien préparé.


  • #181344
    le 05/07/2012 par jonathan
    Survivre à l’effondrement économique

    Encore un aveu...
    ce n’est pas tant que je n’adhére pas à la thése de piero san giorgio que notre incapacité financière à y participer qui me faire réagir.
    dés le début de l’entretien : "une partie considérable de mon argent et de mon temps a été consacré à la réalisation de ma BAD"
    Donc pour conclure sur Piero San giorgio :
    1)Soit vous étes riches et malins ET vous vous en sortez.
    2)Soit vous êtes riches et cons : vous mourrez.
    3)Soit vous êtes pauvres et malins (beaucoup d’entre nous se situent dans cette catégorie, soyons honnêtes) : vous mourrez
    4)pauvres et cons : suivant son raisonnement vous devriez être mort ahahhahahhh...
    Voici ce dont je suis sûr : pauvres, riches, cons, malins, intelligent ou quoique ce soit d’autres les événements nous dépassent tous... TOUS !!!
    qu’on comprenne les événements ou pas ne changera rien, qu’on s’y prépare ne changera rien.
    Un condamné à mort peut-il changer son destin face aux jugements des hommes ? il n’y a que dieu qui peut accorder son pardon...
    Jésus a dit : remettez-vous entre les mains de la providence !!!
    Piero San Giorgio je vous remercie de nous donner le mode d’emploi de la survie, mais beaucoup de gens à qui vous vous adresser ne peuvent pas faire comme vous.
    Vous me faites penser à ces gens chanceux dans la vie qui ne comprennent pas que d’autres puissent en avoir beaucoup, beaucoup, beaucoup moins.
    Grand bien vous fasse que vous ayez tout ce qu’il vous faut pour survivre, mais ne donnez pas de faux espoir aux pauvres gens qui ont déja du mal savoir si ils auront un toît pour la fin de l’année...car vous savez pertinnement qu’il faut des moyens presque colossaux pour aboutir à votre projet.

     

    • #181502
      le 05/07/2012 par Ours et sanglier
      Survivre à l’effondrement économique

      Tout à fait d’accord avec vous
      quand on vit seul, au smic, voir au chômage, il est TRES difficile de déménager de son HLM pour aller s’installer dans une ferme au fin fond de la brousse
      Même si ça a réellement du sens ! tout le monde aimerai vivre dans une jolie maison plutôt que dans un immeuble ,

      Entre le prix d’un déménagement , trouver une ferme ou une maison, à acheter, il faut encore avoir de quoi engager un prêt ?
      Si on a pas de thune de coté, c’est tout simplement irréalisable

      on peut agir simplement en faisant un stock de nourriture, chose comme ça, .. mais ça me parait dérisoire...

      ce qui est injuste c’est que les riches vont s’en sortir en laissant crever les pauvres...
      Autre point qui me dérange c’est cet esprit "Elitiste" qui se dégage du survivalisme

      En un c’est "je vais sauver ma peau et celle de ma famille, le monde peut s’écrouler j’en ai rien à faire"
      ensuite "je vais sauver un tel car il est médecin et j’ai besoin d’un médecin dans ma BAD, un tel car il est garagiste"

      je suis désolée mais il y a un petit quelquechose d’humain dans cette approche

      Apres je relativise tout n’est pas a jeter dans les cotés préventions, des choses tres judicieuses sont dites, c’est juste quand on arrive aux buts ultimes et ces "idéaux" de la BAD, pour moi.. ça coince
      Je me prépare comme je peux en demandant à Dieu de m’aider, moi "pauvre humain"


    • #181789
      le 05/07/2012 par Rorschach64
      Survivre à l’effondrement économique

      @jonathan

      Dans "Soit on est pauvre et malin" il y a le mot malin ;-)

      Les malins (riche ou pas) se regrouperons, et si t’es vraiment malin tu commences déjà à te préparer selon tes possibilités. Pas uniquement matériel, mais aussi et surtout en savoir faire et en connaissances. Et tu cherches autour de toi des gens susceptibles de se joindre à toi. T’as regardé s’il y avait des BAD par chez toi ? Tu peux prendre contact avec eux, les aider, apprendre et tisser des liens.


    • #182108

      @ Ours et sanglier

      La loi de la nature c’est la loi de la jungle, c’est pas le monde des bizounours malheureusement, rien ne t’empêche de prendre des cours du soir ou d’acquérir un savoir faire utile en cas de pépin

      Repense à la fable : la cigale et la fourmi

      Si il voulais pas aider les autres il ferais ces trucs dans son coin, il aurais pas écrit un livre et fait des conférences et des interviews


    • #183255

      Les gens "pauvres" financièrement développent depuis toujours des monceaux d’ingéniosité (regardons juste nos grands parents, souvent pauvres paysans) .
      De nos jours , dans nos pays industrialisés les "pauvres" (pas tous bien sûr) sont devenus incapables , juste bons à quémander un peu d’argent en plus .
      La "pauvreté" peut être une richesse car elle aide à développer les idées, le sens pratique, l’astuce, et au passage les muscles. Alors je ne pense pas que les BAD soient réservées aux riches (encore une excuse pour pas se bouger le C......)
      Ce mode de vie s’adresse à des personnes responsables ;surtout pas paresseuses ni pleurnichardes.
      En bref nos méninges sont faites pour être utilisées, alors allons y gaiement !!!


  • #181611

    Ce qui est interessant, à mon avis, c’est ce qu’ils disent à la fin : comment devenir le plus indépendant possible, vis à vis des banques, du salariat, de la "malbouffe", de l’isolement etc., et cela qu’il y ait un effondrement ou pas.
    Ou comment réapprendre à vivre.


  • #182802
    le 07/07/2012 par violette
    Survivre à l’effondrement économique

    Je suis d’accord mais je suis toute seule personne ne croit en cette theorie autour de moi. Comment faire ?


  • #184229

    Après avoir vu la vidéo et lu les commentaires qui sont souvent pertinents sur le forum, j’ai un avis un peu mitigé.
    Au sujet des gens pauvres, pour un peu qui arrivent déjà à boucler les fins de mois avec un maigre salaire serait peu être un atout dans la mesure ou ils sont déjà habitué à faire avec pas grand chose.

    Je n’en dirais pas autan des gens plus riches pour qui tout s’achète et les raisons seraient les suivantes:ils peuvent facilement devenir la cible des envieux et des voyous en tout genre et tant bien même s’ils résistent déjà à ça, le plus dur reste à venir argent ou pas.

    Il faut savoir je pense que la plupart des personnes riches ont souvent un travail qui a plutôt à voir avec la bureaucratie ou la gestion de fanfreluche (vu que la fonction pensée a toujours été mieux rémunérée que la réalisation en elle même) donc c’est pas forcément ce genre de boulots qui être d’un grand secours après.

    Quant à vivre à la campagne du jour au lendemain pour un citadin la partie n’est pas gagnée même avec une volonté farouche et des amis supposés.
    J’ai déjà eu quelques retours de personnes qui avaient tentés ce genre de projet assez similaire dans l’Ardèche et aussi dans d’autres coins de France.
    La perception de la part du voisinage à long terme n’est pas toujours favorable.

    Au début tout nouveau tout beau et on peut même avoir des passages quotidien de certains voisins tant que on leurs payent un canon et se serait donc la les premiers amis supposés.
    Les vrais personnes bonnes personnes on peu les rencontrer après qu’ils auront pu observer et juger du comportement des nouveaux arrivants que l’on représente.

    Il faut savoir que dans nos campagnes reculée on peu trouver des gens qui ont baroudés un peu partout dans le monde et notre vie de citadin passerais pour de la branlette de tourterelle à coté.

    Je trouve le concept intéressant et à mon avis si ça devait tourner mal, se retirer des villes me semble le seul salut.

    Quant à violette qui s’inquiète d’être toute seule, continue à t’informer comme nous tous et après c’est toi qui aidera les autres.Aujourd’hui on est derrière nos claviers mais demain on saura facilement se reconnaitre entre gens de bonne volonté.


  • #184318
    le 10/07/2012 par Antoine
    Survivre à l’effondrement économique

    revevenir a la monarchie est illusoire et dangereux. Le problème de nos jours n est pas notre système politique mais notre système économique. Pourquoi tout mélanger ????


  • #190869
    le 23/07/2012 par Huile de schiste 02
    Survivre à l’effondrement économique

    ON fait pousser les legumes comment avec l’huile de schiste ?


Afficher les commentaires suivants