Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017

Haziza brûlé, Finkielkraut chauffé, règlements de comptes chez les sionistes

 

 

Mercredi 22 novembre 2017, ce sont encore trois agressions de l’oligarchie à travers ses relais qui font l’actualité. On peut penser que sans elle (l’oligarchie), l’État protecteur ou providence que l’on connaissait laisserait les Français tranquilles, comme avant. Mais peut-être que les forces dominantes de la société (Banque, Médias, Renseignement) produisent immanquablement une oligarchie, c’est-à-dire un ensemble d’alliances plus ou moins durables, plus ou moins cachées au public, dans le but de maintenir ou d’augmenter sa propre puissance et ce, au détriment de tout le reste.

 

C’est objectivement ce qu’on voit avec l’enrichissement des sociétés du CAC40 et la paupérisation du peuple français. Cela ne veut évidemment pas dire que les multinationales volent le pain des Français, mais que dans le jeu économique, les bénéfices ne sont plus distribués de manière équitable, considérons par exemple les 80 milliards d’évasion fiscale en regard du prétendu trou de la Sécu. L’argent va à l’argent, pas à ceux qui en ont besoin. On va arrêter là avant de tomber dans des considérations trop Marx ou trop Christ.

Il y a 10 ans, on avait UN mec dans l’œil du cyclone (médiatique), c’était Dieudonné, et le cyclone durait longtemps. Depuis, il y a eu Soral et peu à peu, par capillarité, toute une ribambelle de vrais ou faux malpensants, dissidents, appelez-les comme vous voulez. Mais la grande nouveauté, c’est que les juges d’hier passent du mauvais côté de l’inquisition. En trois jours, on a vu Haziza senior, Finkielkraut et Enthoven junior mordre la poussière. Et c’est pas fini.

 

 

Perso on n’aurait jamais lynché Haziza pour deux ou trois mains au cul ou pressages de nichons. C’est pas bien, on le sait, mais la frustration sexuelle mène souvent à la bêtise, puis au délit, et enfin au crime. En tout il faut une proportionnalité. On dira qu’Haziza a été lynché pour de mauvaises raisons, ou en tout cas pour des raisons bénignes par rapport à son véritable harcèlement, qui est un harcèlement politique, comportement pour lequel il bénéficie d’une impunité totale.

 

JPEG - 87 ko
La dissidence a pris ce doigt d’honneur pour elle, mais peut-être était-il adressé à une dame ?

 

On se rappelle tous cette image d’un Haziza ravi d’accompagner le président François Hollande en Israël, comprendre que l’agent déguisé en journaliste commandait le gros larbin de l’Élysée, et des violentes frasques du journaliste de LCP, la chaîne parlementaire réglée rubis sur l’ongle par les Français pour se faire cracher dessus. Haziza tombe pour harcèlement sexuel, alors qu’il fallait le juger pour harcèlement ultracommunautaire. Le premier problème est réglé, le second pas vraiment. La preuve, son fils prend le relais, comme c’est l’usage chez les oligarques. Regardez le fils Glucksmann, qui reprend le flambeau israélo-américain du père, le fils Enthoven qui insulte les chrétiens et les musulmans...

 

 

Et voici ce qu’écrit David Isaac Haziza, le fils du harceleur, sur La Règle du jeu de BHL :

« Dieudonné, lui, cherche à susciter de futurs Merah et de futurs Fofana. En un sens, ces deux démarches sont même le contraire l’une de l’autre. Kacimi est un artiste, Dieudonné un fauteur de troubles : je n’ai pas d’avis tranché quant à l’opportunité d’interdire ses spectacles mais je sais au moins qu’il suffirait pour le justifier de démontrer – et ça ne me semble pas si difficile – la menace pour l’ordre public et la paix civile que constitue ce saltimbanque. Or une chose est pour moi certaine, c’est qu’il n’en va pas de même de notre dramaturge, dont le geste peut déranger mais que l’on ne saurait accuser d’apologie du terrorisme. »

Bon ben le virus est transmis, hein, à ce degré d’auto-intoxication on peut plus rien faire. Y a qu’à attendre que le fils dérape, comme le père, puisque la justice ne condamne pas de tels propos, absolument scandaleux, mensongers et dangereux. Un véritable appel au lynchage ! Décidément, y en a qui comprennent pas, qu’on est en France, patrie de la Tolérance, et que les communautés minoritaires qui nous donnent des ordres nous cassent les couilles.

Tenez, on a trouvé ça, ça matche [1] dans le contexte :

 

Après Haziza, au tour de Finky de passer dans l’œil du cyclone, cette perturbation politico-climatique qu’il a contribué à développer avec ses petits amis au pouvoir médiatico-culturel.

 

 

C’est Attali, visiblement situé très au-dessus dans la hiérarchie communautaire, qui tire l’oreille de l’impudent. On sent qu’il y a deux tendances là-haut, n’est-ce pas ? Mais ce n’est pas l’objet de cette chronique. Toutes ces choses compliquées, c’est pas pour nous, humbles petits Français de souche ou de branche (bransouche ?). L’engueulade d’Attali, le vrai Président de la République française depuis 1981 – les présidents passent, le Consigliere reste – fait tout de même un peu désordre. On aimerait que nos maîtres s’entendent sur la ligne politique à adopter, parce que nous, en bas, dans la fange, on ne veut pas commettre d’impair.

Par exemple, ceux qui traitaient hier Finky de « raciste » pour ses mots contre les « Noirs » en équipe de France se faisaient latter. Carton rouge direct. Aujourd’hui, une porte s’ouvre, et Finky semble près de la sortie. Tout commence à 16’25 dans l’émission Z&N de Zemmour et Naulleau de la mi-novembre sur Paris Première :

 

 

Haziza dans la nasse, Finky menacé, Enthoven secoué... les humbles Français de bransouche seraient tentés de se réjouir, mais on renifle quelque chose qui ressemble à une opération de nettoyage oligarchique, de changement de paradigme. Oh, rassurez-vous, nous serons toujours des esclaves, leurs esclaves, mais la brutalité directe n’est plus de mise. Les choses – l’exploitation, la répression – vont se faire de manière plus subtile... mais non moins efficace. L’élimination des sionistes purs et durs, pour parler franco, est à l’ordre du jour.

 

Traduction : les sionistes 2.0 arrivent !

Le sionisme trop visible est contreproductif. Cela n’empêche pas la propagande lourde de continuer à polluer notre vie, car elle a été programmée en profondeur et elle est en quelque sorte auto-alimentée. Hier sur France 2 et dans une église de Marseille, deux exemples calmeront ceux qui seraient tentés de déboucher une bouteille de champagne :

 

 

 

Mince alors, piqûre d’Hitler et piqûre de migrants coup sur coup.
Allez, on rebouche les boutanches.
Le combat continue.

Voir aussi :

15 décembre
Un jour en France : vendredi 15 décembre 2017
Le retour de la France, le retour de Najat (et Hollande), le départ de Tex
16
14 décembre
Un jour en France : jeudi 14 décembre 2017
Le Thalys de Clint Eastwood, Marsault censuré, la ZAD crade
37
13 décembre
Un jour en France : mercredi 13 décembre 2017
Révolte anti-Ernotte, Masure déchire Haziza, Rokhaya Diallo numérisée
27
12 décembre
Un jour en France : mardi 12 décembre 2017
Terreur et chômage, Balkany et Johnny, sexe et galanterie
20
11 décembre
Un jour en France : lundi 11 décembre 2017
Les matches Mediapart/Bertin, Dupont-Aignan/Mimie Mathy, Rossignol/Ménard
38
8 décembre
Un jour en France : vendredi 8 décembre 2017
Théâtrale Shoah, les Français détestent Manuel Valls, Polytechnique sa mère
17
7 décembre
Un jour en France : jeudi 7 décembre 2017
Sus aux anti-crèches, la croix de Ploërmel, et la croix de Johnny
40
6 décembre
Un jour en France : mercredi 6 décembre 2017
Johnny, le Milieu, la came, les filles et l’alcool
45
5 décembre
Un jour en France : mardi 5 décembre 2017
Macron contre la télé publique, Mélenchon contre miss Salamé-Glucksmann, Blanquer dicte sa loi
22
4 décembre
Un jour en France : lundi 4 décembre 2017
Au fait la dette on la doit à qui ?, Aphatie la grosse balance, Massar mort pour le crack
17
1er décembre
Un jour en France : vendredi 1er décembre 2017
Porno contre féminisme, Hanouna contre JoeyStarr, Dany Machado contre le Bataclan
13
30 novembre
Un jour en France : jeudi 30 novembre 2017
France 2 romantise le Bataclan, Cantat la violence, Hugo Clément dérape et gicle
9
29 novembre
Un jour en France : mercredi 29 novembre 2017
Macron défonce le Burkina, Deschamps Cantona : 1-0, Filoche la grosse pétoche
17
28 novembre
Un jour en France : mardi 28 novembre 2017
Omar Sy en promo au Bangladesh, France 2 dégraisse (ouf), Satan en Concert sur Arte
40
27 novembre
Un jour en France : lundi 27 novembre 2017
Caroline Fourest chérie, autoracisme antiblanc, Patrick Cohen sur liste noire ?
10
24 novembre
Un jour en France : vendredi 24 novembre 2017
Pierre Ménès disjoncte, Raphaël Enthoven s’excuse, Raphaël Glucksmann attaque
11
23 novembre
Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017
Emmanuel Petit déprimé, ouvrières harcelées, Najat Belkacem insensée
10
21 novembre
Un jour en France : mardi 21 novembre 2017
"Ferme ta gueule", "Touche à ton cul" et "Bouffe ta merde"
29
20 novembre
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
27
17 novembre
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6
16 novembre
Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017
Miss Artois & Marion Le Pen, Alice Zeniter pour les lycéens, et la famille Traoré
27
15 novembre
Un jour en France : mercredi 15 novembre 2017
Public fake news Sénat, métro boulot crado, Jamel accuse ses auteurs !
11
14 novembre
Un jour en France : mardi 14 novembre 2017
Le plagiaire Jamel chez Drucker, le caïd Benzema sur Canal, Cantona l’antifrançais
85
13 novembre
Un jour en France : lundi 13 novembre 2017
Plenel plénélisé, dessins interdits, Stéphane Bern catho intégriste ?
16
10 novembre
Un jour en France : vendredi 10 novembre 2017
Macron 1er chez Salman 1er, Brigitte voilée, révolte anti-islam à Clichy
22

Notes

[1] Expression américaine qui veut dire en gros « bingo ça correspond ».

Liberté d’expression j’écris ton nom,
sur Kontre Kulture

 

 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1845712
    Le 22 novembre à 18:52 par zorg
    Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017

    « Mais peut-être que les forces dominantes de la société (Banque, Médias, Renseignement) produisent immanquablement une oligarchie, c’est-à-dire un ensemble d’alliances plus ou moins durables, plus ou moins cachées au public, dans le but de maintenir ou d’augmenter sa propre puissance et ce, au détriment de tout le reste. »

    "Chaque chose, autant qu’il est en elle, s’efforce de persévérer dans son être."
    Ethique III Proposition VI

     

    Répondre à ce message

  • #1845849
    Le 22 novembre à 21:35 par VIVACHAVEZ
    Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017

    Et pas d’occupation de mosquée ou de synagogue ? C’est dingue que les gauchiasses qui crachent le plus sur l’église soient les premiers à l’appeler au secours lorsqu’ils se retrouvent en calcif.......

     

    Répondre à ce message

    • #1845946
      Le 23 novembre à 00:17 par Santiago
      Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017

      Mais c’est une très bonne idée à chuchoter à la bienpensante de l’association envahissante ! Des negros sous-hommes dans le lieu de culte du Peuple de Lumière et qui en font un hôtel ? Mais il faudrait que les rabbins désinfectent pendant des mois, à cloche-pied le lundi, en ne touchant rien en bois le mardi, en chantant le mercredi habillé de blanc la Torah en verlan, le jeudi sur les mains, bref, comme Yahvé le psychopathe a aussi des interprètes facétieux dans ce club d’élus, on rigolerait bien…
      (Dommage que dans la vraie vie on ne puisse pas se débarrasser des noirs aussi vite que dans un scénario hollywoodien, hein, les talmudos ?)

       
  • #1845876
    Le 22 novembre à 22:08 par Gav’roche Diallo
    Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017

    Quelqu’un peut-il expliquer ce que l’article reproche à finkielcrotte ? et le sujet du tweet d’Attali ? Merci

     

    Répondre à ce message

  • #1845915
    Le 22 novembre à 22:58 par Eloise
    Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017

    Une actualite d’allogenes par des allogenes. La cerise sur le gateau, des migrants qui bouffent des pizzas dans une eglise.
    Vous avez oublie que les actionnaires d’Altice NV engagent des poursuites pour dissimulation d’endettement. Qui va payer ?.

     

    Répondre à ce message

  • #1845944
    Le 23 novembre à 00:08 par Un homme libre pas bransouchien
    Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017

    Funky Finky attaqué par les bransouches pour avoir dit qu’il y avait trop de noirs en équipe de France ? Ce n’est pas justement une protestation pour laquelle les bransouches seraient d’accord avec le licencié d’anglais pseudo-philosophe de café du commerce ?

    Sinon, bien joué Laurent Bazin ! Sur l’image on dirait que les jeunes hitleriens font une quenelle alors qu’ils tiennent un drapeau. Ça lui vaudra combien de gommettes vertes du CRIF ? Promotion en vue ?
    Moi, je le nommerais bien pour un Bobard d’Or, mention "avertissement bien compris".

     

    Répondre à ce message

  • #1845965
    Le 23 novembre à 01:39 par Sedetiam
    Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017

    Mince alors, piqûre d’Hitler et piqûre de migrants coup sur coup.



    Dans ce monde d’inversion, il n’est pas sûr que quelques bourrins, lassés du trait, ne se méprennent pas sur le sens à donner à cela, qu’ils en reviennent à un premier degré qui ne soit pas piqué des hannetons et il suffirait qu’un gus tombe sur le vieil opus « Juste Lobel, Alsacien » dans un grenier poussiérieux, qu’il n’aille ensuite chercher quelqu’épée pour aller au culot, sabrer quelques bouteilles, au clair.

     

    Répondre à ce message

  • #1845966
    Le 23 novembre à 01:49 par vincesampras
    Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017

    Al Capone est bien tombé pour fraude fiscale. Alors Haziza, c’est bien égal. Le but final est le même, c’est même plutôt un fabuleux retour de bâton. Ils n’ont pas vu venir le coup.

     

    Répondre à ce message

  • #1846040
    Le 23 novembre à 09:11 par Padrepio
    Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017

    Et si c’était l’effet Macron ?
    je m’explique : le gamin a réussi un tour de force en devenant président alors qu’il était inconnu. On peut dire ce qu’on veut, mais c’est fort !
    Je vois doucement le pays changer, et pas en mal. Les prières de rue, hier tolérées toutes les semaines à Clichy, aujourd’hui remises en question et certainement interdites demain. La réponse très posée de Macron a une étrangère sur l’immigration et la priorité nationale. Mine de rien il a reçu Poutine pour un anniversaire (rencontre de Pierre le grand et Louis XV jeune), Trump au défilé.
    Je ne pense pas que ce soit seulement du symbolique.
    Et pour en venir aux sionistes dans la tourmente, peut être que des acteurs importants placés récemment et avec une mission veulent se débarrasser de ces nuisibles.
    bref, il y a les ordonnances, mais je demande à voir. On parle du code du travail cassé, tout ça... j’ai envie de voir ! On peut se mentir longtemps mais pour faciliter la création d’entreprise il faut aussi faciliter leur chute, donc faciliter les licenciements. Cents bête comme le froid en hiver et le chaud en été. Alors qu’il soit rabotté un peu par ci, un peu par là, nous verrons bien.
    Ce qui me ferait surtout du bien c’est de voir Macron faire une politique nationale souverainiste. J’attends de voir pour l’instant car depuis le début de son mandat, mis à part la gestion calamiteuse des effets de l’ouragan, le reste le semble correct politiquement. Reste à voir si l’economie peut se relever malgré la planche à billet de la BCE, malgré la toute puissante commission européenne.

     

    Répondre à ce message

  • #1846085
    Le 23 novembre à 10:55 par Karim
    Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017

    Enthoven prétend expliquer ce que pensent les musulmans, on aura tout vu...
    Un truc complètement illogique en plus. Le mot "soumettre" n’a pas besoin de l’Islam pour exister dans la langue française...
    Et l’islam est la soumission à Dieu, pas à la tentation !
    A part Chalghoumi, jamais un musulman ne se sentira visé par ce changement dans le Notre Père.

    Tentative de triangulation grossière, stupide, obsessionnelle. Il mériterait que ça lui revienne bien dans la gueule.

     

    Répondre à ce message

  • #1846725
    Le 23 novembre à 23:09 par Erdoval
    Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017

    Pas de quoi crier victoire. Au mieux on peut peut-être dire que les fouteurs de merde sont contaminés par leur merde. Mais on peut aussi penser que cela fait partie de la perte de repères organisée pour que le chaos mondialisé souhaité par les oligarques s’aggrave ; en d’autres termes que ce désordre en voie de généralisation se transforme peu en peu en nouvelle terreur. A propos certains voudraient fêter en 2018 les 50 ans de mai 68. A mon avis ça risque n’est moins gai, beaucoup plus trash.

     

    Répondre à ce message