Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

Macron contre la télé publique, Mélenchon contre miss Salamé-Glucksmann, Blanquer dicte sa loi

 

Samedi 2 décembre 2017, Le Figaro sort un grand article intitulé « Ce big bang de l’audiovisuel public que prépare le gouvernement ». Un serpent de mer dont on entend parler depuis 20 ans environ, les effectifs de la radiotélé nationale ne cessant d’augmenter pour des audiences qui diminuent. Mais le pire, c’est le budget de l’ensemble...

 

Aujourd’hui, l’audiovisuel public, qui regroupe France Télévisions, Radio France, France Médias Monde, TV5 Monde, l’INA et Arte France, emploie quelque 18 000 salariés et vit grâce à une enveloppe de 3,8 milliards d’euros.

Ventilation de cette montagne de fric : 78M pour TV5 Monde, 89 pour l’INA, 250 pour France Médias Monde (les chaînes internationales), 274 pour Arte, 612 pour Radio France et 2 547 (soit 2 milliards et demi) pour France Télévisions.
On vous laisse digérer ces chiffres et on poursuit.

Les charges salariales de cette armée mexicaine équivalant à deux divisions d’infanterie pèsent pour 30% de l’ensemble. Traduction : la Machine bouffe un tiers de ce qu’on lui donne pour chier des programmes. Le nombre de directeurs et sous-directeurs y est tellement indécent qu’on ne donnera pas de chiffres, histoire de ne pas énerver les Français qui bossent dur. Et quand on touche à une chaîne, une station, un effectif, c’est la menace de grève, le chantage à l’emploi, les syndicats qui pleurent, etc.

Le problème surnuméraire, c’est que le tableau ne va pas s’arranger : la masse salariale augmente toute seule – eh oui, ancienneté, copinage, placards dorés et grasses retraites – tandis que le public vieillit. La moyenne d’âge du téléspectateur de France 2 est de 60 ans. Les jeunes ont déserté cette télé non pas de vieux, mais de merde. Donneuse de leçons, pourrie par la propagande, un monument d’indécence et d’incurie. Quant à la mission du service public, « informer, éduquer et divertir », on peut la changer en « désinformer, formater et prendre pour des cons ».

 

L’audiovisuel public est « la honte de la République », dixit Macron

On ne va pas s’apesantir sur ce qui aurait dû être un service public de l’information, indépendant du pouvoir politique et économique, mais on va vous donner un chiffre, un seul, même si c’est un nombre : l’INA, ces archives de la radiotélé française publique, fonctionne avec 1 000 employés, soit 1 000 fonctionnaires pour privatiser les images que nous avons financées. Car si un petit Français a le malheur de vouloir accéder à une émission, mettons de Maritie & Gilbert Carpentier qui reçoivent Claude François, il lui faudra passer une nouvelle fois à la caisse.

 

JPEG - 75.3 ko
Pour voir Cloclo, passe à la caisse, petit contribuable !

 

Même arnaque que les autoroutes. Ce qui aurait dû être public ne l’est objectivement pas. Et les vidéos proposées par l’INA gratuitement sur l’Internet sont tronquées et de mauvaise qualité. Une catastrophe, encore pire que les notes de taxi de l’ancienne boss Agnès Saal. De tout cela il ne ressort que du dégoût.

Où on en était ? Ah oui, la restructuration « Macron » : profitant de la désaffection du public et de l’inertie des syndicats, le président de la République va zapper des chaînes et des stations, ou fusionner ces dernières. Ainsi France 4 et Le Mouv’ peuvent se préparer pour la fosse commune, et France 3 va être mariée de force avec France Bleu. La rédaction de France 2 va fondre et nous, qui sommes pourtant pour un service public de qualité, mais national et social, on est obligés d’aller dans le sens de cette casse. On sait évidemment que ça n’ira pas mieux après, mais cette grosse arnaque devrait nous coûter moins cher.
Pour toutes ces raisons, la redevance annuelle de 138 euros, on aimerait la donner à ERTV ou ERFM. Sérieusement. Si un spécialiste du droit peut nous trouver une solution légale, plutôt que d’engraisser Léa Salamé et ses « amis »…

 

PNG - 518.8 ko
L’information de service public

 

Léa Salamé est-elle « communautaire » ? Ben, euh...

La Salamé-Glucksmann a été attaquée par Mélenchon après la dernière Émission politique, un traquenard – Mélenchon a raison – du libéralisme communautaire. Une émission déontologiquement immonde qui a fait hurler sur les réseaux sociaux, avec une distribution abominable : Philippe Val – Philippe Val, putain ! – en invité surprise, Nathalie Charlie Saint-Cricq en intervieweuse haineuse, Pascal Bruckner en rien du tout et Bernard Kosovo Kouchner dans La Suite… On croit rêver ! Casting suicidaire !

 

 

Seigneur, ça nous rend Clémentine Autain et Yassine Belattar presque sympathiques ! Comment voulez-vous qu’une telle négation de l’intelligence et du pluralisme soit respectable ? Mélenchon a eu raison d’envoyer valdinguer tout ce dispositif misérable d’agents obsédés par la communauté de Lumière et pas par les préoccupations du peuple français (même s’il a changé le message de la honte). On sait très bien que Mélenchon n’est pas le représentant du peuple, et on s’en fout, il a juste révélé toute l’ingénierie ambiante à son corps défendant, c’est déjà ça. Les téléspectateurs, eux, grâce à ce genre de piège, ont la conscience qui monte, qui monte…

 

JPEG - 109.9 ko
Le plateau de la honte

 

Politiquement, Mélenchon a tout à y gagner et il envoie des messages à la « fachosphère » : Marine Le Pen est dans les choux, le FN en perdant sa gauche redevient une annexe de la droite, donc deux heures d’insultes sur le service public socialo-sioniste c’est tout bénef électoralement. Après, ce qu’il va faire de ces voix est une autre histoire. On sait très bien que le Système binaire droite/gauche et pouvoir/opposition joue aux vases communicants : quand le Parti 1 déconne trop, on refile les clés du camion au Parti 2, qui les refile au Parti 1, et le tour de magie de l’alternance est joué. Le camion reste au propriétaire, quel que soit le conducteur. Nous ne fantasmons donc pas sur Mélenchon : c’est un opposant au pouvoir en place, pas au Système ! Opposant au pouvoir visible, pas au pouvoir profond.

 

 

On reste quand même sidérés par le fait que 66% des Français ont voté pour Macron. Les habitants de Villars-Les-Dombes vont se taper 90 migrants et ils ne sont pas contents. Combien parmi eux ont voté Macron sans comprendre ? Ils engueulent le sous-préfet mais ce dernier ne fait que relayer les ordres. Si on remonte la chaîne de commandement, on tombe sur qui ? Eh bien on ne le dira pas. C’est notre secret.

La nouvelle optimiste de ce mardi 5 décembre en France macronique, c’est Blanquer qui impose une dictée par jour en primaire, l’école, pas l’élection. Pendant 30 ans, les socialistes et leurs relais syndicaux ont déglinqué l’école, maintenant il faut reconstruire à partir des ruines, pierre par pierre, et ça va être du boulot. Dans le classement mondial, on est loin de la Russie ! Et le niveau des enfants, c’est notre futur.

Mais il y a une contradiction : si on arrête de baisser le niveau et qu’on produit des gosses conscients, qui deviendront des adultes conscients, comment pourra-t-on entuber ces derniers ? Le pouvoir profond, pédophile dans l’âme (il « baise » ses sujets), ne le permettra jamais.

Voir aussi :

15 décembre
Un jour en France : vendredi 15 décembre 2017
Le retour de la France, le retour de Najat (et Hollande), le départ de Tex
15
14 décembre
Un jour en France : jeudi 14 décembre 2017
Le Thalys de Clint Eastwood, Marsault censuré, la ZAD crade
35
13 décembre
Un jour en France : mercredi 13 décembre 2017
Révolte anti-Ernotte, Masure déchire Haziza, Rokhaya Diallo numérisée
26
12 décembre
Un jour en France : mardi 12 décembre 2017
Terreur et chômage, Balkany et Johnny, sexe et galanterie
20
11 décembre
Un jour en France : lundi 11 décembre 2017
Les matches Mediapart/Bertin, Dupont-Aignan/Mimie Mathy, Rossignol/Ménard
38
8 décembre
Un jour en France : vendredi 8 décembre 2017
Théâtrale Shoah, les Français détestent Manuel Valls, Polytechnique sa mère
17
7 décembre
Un jour en France : jeudi 7 décembre 2017
Sus aux anti-crèches, la croix de Ploërmel, et la croix de Johnny
40
6 décembre
Un jour en France : mercredi 6 décembre 2017
Johnny, le Milieu, la came, les filles et l’alcool
45
4 décembre
Un jour en France : lundi 4 décembre 2017
Au fait la dette on la doit à qui ?, Aphatie la grosse balance, Massar mort pour le crack
17
1er décembre
Un jour en France : vendredi 1er décembre 2017
Porno contre féminisme, Hanouna contre JoeyStarr, Dany Machado contre le Bataclan
13
30 novembre
Un jour en France : jeudi 30 novembre 2017
France 2 romantise le Bataclan, Cantat la violence, Hugo Clément dérape et gicle
9
29 novembre
Un jour en France : mercredi 29 novembre 2017
Macron défonce le Burkina, Deschamps Cantona : 1-0, Filoche la grosse pétoche
17
28 novembre
Un jour en France : mardi 28 novembre 2017
Omar Sy en promo au Bangladesh, France 2 dégraisse (ouf), Satan en Concert sur Arte
40
27 novembre
Un jour en France : lundi 27 novembre 2017
Caroline Fourest chérie, autoracisme antiblanc, Patrick Cohen sur liste noire ?
10
24 novembre
Un jour en France : vendredi 24 novembre 2017
Pierre Ménès disjoncte, Raphaël Enthoven s’excuse, Raphaël Glucksmann attaque
11
23 novembre
Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017
Emmanuel Petit déprimé, ouvrières harcelées, Najat Belkacem insensée
10
22 novembre
Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017
Haziza brûlé, Finkielkraut chauffé, règlements de comptes chez les sionistes
12
21 novembre
Un jour en France : mardi 21 novembre 2017
"Ferme ta gueule", "Touche à ton cul" et "Bouffe ta merde"
29
20 novembre
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
27
17 novembre
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6
16 novembre
Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017
Miss Artois & Marion Le Pen, Alice Zeniter pour les lycéens, et la famille Traoré
27
15 novembre
Un jour en France : mercredi 15 novembre 2017
Public fake news Sénat, métro boulot crado, Jamel accuse ses auteurs !
11
14 novembre
Un jour en France : mardi 14 novembre 2017
Le plagiaire Jamel chez Drucker, le caïd Benzema sur Canal, Cantona l’antifrançais
85
13 novembre
Un jour en France : lundi 13 novembre 2017
Plenel plénélisé, dessins interdits, Stéphane Bern catho intégriste ?
16
10 novembre
Un jour en France : vendredi 10 novembre 2017
Macron 1er chez Salman 1er, Brigitte voilée, révolte anti-islam à Clichy
22

De tout ce salmigondis, mieux vaut rire que pleurer !
En lisant sur Kontre Kulture

 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1855022
    Le 5 décembre à 21:34 par kantor
    Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

    Parfois je me demande, au vue de la médiocrité des divertissements, le samedi soir, ou les veilles de jours fériés. si tout n’est pas fait pour nous orienter vers les salles obscures de nos cinéma ou de spectacles, faisant preuve par là, d’une douteuse solidarité...

     

    Répondre à ce message

  • #1855026
    Le 5 décembre à 21:37 par At
    Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

    Il faut arrêter de croire que les jeunes ne regardent pas le JT traditionnel car ils ont compris la réalité et sont des dissidents en herbe.
    Ils sont juste trop cons pour le regarder et le comprendre, fût-il rempli de mensonges et de manipulations.
    C’est encore trop pour eux.
    Le niveau des élèves français publié aujourd’hui est encore là pour le prouver.
    Ils n’ont aucune patience, aucun sens de la hiérarchie, de l’ordre, (ce qu’il est sensé y avoir normalement dans un JT) donc ils regardent des informations en brut, sans lien ni hiérarchie entre elles, sur internet, ou les conneries comme les info mi-people mi-actu qui passent sur facebook.
    Cela traduit simplement le niveau pitoyable des jeunes.
    L’audience du Dessous des Cartes a peut-être baissé, par celle des Anges.

     

    Répondre à ce message

    • #1855110
      Le 5 décembre à 23:39 par Mort de rire
      Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

      Beaucoup de jeunes ne possèdent même plus la télévision tellement ces programmes les intéressent... En dehors des cassos, des immigrés, de certains bobos mentalement déficient et des petits vieux la plupart des gens ne regardent plus la télévision.

      Et pourquoi le feraient ils ? Plus aucun programme ne s’adresse plus aux gens normaux.

       
    • #1855492
      Le 6 décembre à 13:52 par louise
      Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

      Ah "les jeunes" !
      Et vous, vous vous êtes formé "politiquement" à quel âge ?

      Jeune et con, c’est assez naturel, non ? Faut laisser le temps aux gens avant de les déclarer incurables... le niveau baisse continuellement depuis des décennies, mais ça n’empêche rien,
      On peut quand même se rattraper avec un peu de méthode et de patience.

      Et puis après tout, les problèmes de notre époque ne sont pas si difficiles a comprendre.(avec les moyens de vulgarisation dont on dispose)

       
  • #1855036
    Le 5 décembre à 21:49 par Eric
    Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

    Concernant la montagne de fric de l’audiovisuel public, celle-ci ne risque pas de s’amenuiser comme elle le mériterait et comme elle a sûrement commencé à le faire avec le nombre de possesseurs de téléviseurs, et donc de contributeurs, qui va en s’amenuisant. En effet, pour parer à cela et comme c’était à prévoir, j’ai ouï dire qu’à compter de l’année prochaine et parallèlement à la réforme relative à la taxe d’habitation, la taxe de redevance audiovisuelle serait obligatoire pour tous (du moins j’imagine pour tous les détenteurs d’une connexion internet). Elle est pas belle la vie ? Je pense que dans un second temps nous verrons également des augmentations continues histoire de bien continuer à nous enculer. Excusez l’expression mais je suis énervé car il me semble qu’il y a de quoi être vert à la simple idée de financer de force toute cette merde. Je rêve de fronde fiscale tout en m’arrachant les cheveux à force de m’interroger en vain sur sa possibilité, à la fois en termes de mise en pratique et d’efficacité globale.

     

    Répondre à ce message

  • #1855076
    Le 5 décembre à 22:49 par Grey92
    Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

    Concernant l’obligation de payer la redevance télévisuelle, j’aimerai vous signaler que celle ci peut être facilement contournée, puisqu’il s’agit d’une déclaration sur la possession d’une télévision au premier janvier sur le formulaire des impôts, il suffit de déclarer ne pas avoir de télévision au premier janvier et au revoir la taxe audiovisuelle.
    Pour vous attraper, l’état devrait vous contrôler le premier de l’an, puisque le texte est spécifique au premier de l’an !
    Dommage que les fonctionnaires de l’état soient en congé ce jour là, entre les huîtres et marrons.
    Le mensuel le nouvel emmerdeur international en a fait une édition spéciale.
    Par la suite, libre à vous de verser tout ou partie de cette taxe audiovisuelle non versée à l’état, à l’organisme d’information de votre choix.
    Cordialement,

     

    Répondre à ce message

    • #1855173
      Le 6 décembre à 01:29 par Ashoka
      Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

      L’État à la possibilité de se renseigner auprès de votre opérateur pour savoir si le bouquet TV de votre abonnement internet est activé. Si celui-ci l’est, vous devez payer la redevance.

       
    • #1855430
      Le 6 décembre à 12:44 par Jayjay
      Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

      Bah, c’est stupide de ne pas payer sa redevance en arguant du fait de ne pas avoir de télévision si c’est pour ensuite la regarder via le net, non ?
      Je ne paie pas ma redevance ( bon, je suis non imposable, c’est vrai ) parceque j’ai coché la case mais bien entendu, dans le même temps, je ne regarde plus le télévision, que ce soit sur le net ou via la TNT . Je possède bien un écran mais il me sert uniquement pour des documentaires, films ou bien autres programmes que je télécharge. Pas d’antenne et pas de bouquet TV internet, le must :) .

       
  • #1855103
    Le 5 décembre à 23:33 par Mort de rire
    Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

    Politiquement, Mélenchon a tout à y gagner et il envoie des messages à la « fachosphère » : Marine Le Pen est dans les choux, le FN en perdant sa gauche redevient une annexe de la droite, donc deux heures d’insultes sur le service public socialo-sioniste c’est tout bénef électoralement.




    Ah oui et sur quelle base ce genre de coup de gueule pourrait il être bénéfique pour Mélenchon sur un plan électoral ? Le FN étant le syndicat ethnique des français ses électeurs possèdent des revendications très spécifiques auxquelles jamais un Mélenchon ne pourrait répondre, et ce n’est pas réellement en tapant sur les journalistes ou la communauté que cela pourrait faire changer la donne, les gens ne sont pas naïfs à ce point il savant très bien qu’ils n’ont rien à gagner en votant pour lui.

    Non, ce n’est pas pour capter l’intérêt de la fachosphère que le Méluche se permet se genre de chose mais pour récupérer les électeurs de banlieue, comme il subit un coup de mou dans les sondages à cause de son échec en tant qu’apprenti syndicaliste et la démagogie qui en a suivi alors il a tout simplement cherché à se relancer (pitoyablement je dois dire car en plus personne n’a regardé...).

    Personnellement cette rumeur annonçant le renforcement de Mélenchon au détriment de MLP me fatigue de plus en plus, car non seulement elle est entièrement fausse mais en plus elle défie toute logique, pourquoi des électeurs favorable à une certaine politique "identitaire" iraient se reporter sur un candidat partisan du cosmopolitisme métissé et mondialisé ? Déjà que la plupart des électeurs de MLP se définissent comme étant à droite voir très à droite sur un axe politique et que l’heure est au rejet du multiculturalisme alors quelles seraient les raisons les raisons objectives qui conduiraient à un inversement des tendances ?

    Nous ne sommes pas dans une espèce de reboot des années 80-90, dans toute l’Europe ( et dans l’Occident tout entier) l’extrême droite progresse et la gauche faiblit de plus en plus, et ce n’est pas en Grèce ou en Espagne que l’on vera le contraire car aux dernières nouvelles Tsipras est fini et Podemos a perdu bon nombre d’électeurs.

     

    Répondre à ce message

    • #1855245
      Le 6 décembre à 08:50 par Oleodedieu
      Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

      Tout simplement parce que pour l’instant le renforcement du vote "identitaire" réel est, dans les chiffres, totalement insignifiant !! La Fronde contestataire qui s’est rallié au FN a gonflé les chiffres, allié aussi avec les idées "nationalistes" (protectionistes) mais les identitaires... Ne sont carrément pas nombreux en pourcentage, les chiffres du FN prochainement nous donnerons peut être une idée.
      La mouvance identitaire du "Ouèb" français qui regarde les vidéos de gars qui prônent la race blanche avec des têtes "bronzées" c’est juste du folklore pour adolescents...

       
    • #1855485
      Le 6 décembre à 13:47 par Eric
      Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

      « La mouvance identitaire du "Ouèb" français qui regarde les vidéos de gars qui prônent la race blanche avec des têtes "bronzées" c’est juste du folklore pour adolescents... »
      En effet @oleodieu. Et j’ajouterais pour ma part, après les points de suspension, ... attardés !

       
    • #1855691
      Le 6 décembre à 17:40 par Mort de rire
      Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

      @Oleodedieu

      Oui c’est cela... Heureusement que vous êtes là pour nous éclairer car visiblement vous avez l’air d’avoir tout compris...ou pas.

      Parce que vous pensez que le vote FN serait un vote purement contestataire et n’aurait absolument aucune raison politique ou idéologique ? Mais mon pauvre ami vous semblez totalement en décalage par rapport avec la réalité...Si les électeurs du FN ne seraient rien d’autre que des protestataires n’adhérant pas à certaines opinions alors ils n’auraient probablement pas voté pour ce parti à la base, en général on ne vote pas pour un courant politique avec lequel on n’est pas d’accord c’est pourtant logique il me semble

      Les études d’opinions sont d’ailleurs très clair à ce sujet étant donné qu’elle montre que l’immense majorité des électeurs FN se positionnent à droite ou à l’extrême droite et non pas à gauche
      http://www.bvoltaire.fr/fn-electora...
      "Concernant l’électorat du FN, le résultat est le suivant : 32 % de ses électeurs se considèrent comme étant d’extrême droite, 32 % de droite, 19 % du centre, 3 % de gauche et 0 % d’extrême gauche ; 14 % n’ont pas voulu répondre"

      Je pense que c’est suffisamment clair comme ça

      Toute personne un tant soit peu doué de raison en arriverait à la même conclusion, en 2007 c’est vers Sarkozy que se sont reportés les électeurs du FN et non pas vers le PS ou le NPA pourtant très populaire à l’époque... Apparemment il semblerait que certaines personnes vivent dans des caves isolés du reste du monde et n’ont pas accès à toutes les informations car je pensais qu’il s’agissait d’une donnée connue de tous...

      Généralement l’électeur FN a comme motivation la mise à bas des valeurs de la Raie Publique, la lutte contre les principes soixante-huitards ou la défense des intérêts des vrais français et non pas des théories économiques ou une espèce de remake de la lutte des classes...en parlant de délires d’ados attardés il faudrait que certains vieux boomers grandissent un peu dans leurs esprits et parviennent à comprendre que leurs idéaux de jeunesses sont non seulement ineptes et dépassés mais qu’il conviendrait de se rendre compte que le monde a changé ces 50 dernières années

      Ce ne sont absolument pas les "contestataires" qui sont allés rejoindre le FN, la majeure partie des voix de MLP au premier tour est composé des "historiques" (et de leurs enfants) que sont venus rejoindre certains anciens de l’UMP, on ne voit donc pas pourquoi ils iraient voter pour la FI

       
    • #1856025
      Le 7 décembre à 08:06 par Eric
      Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

      Désolé d’avoir écorché votre pseudo. Je me reprends donc :
      « En effet @Oleodedieu. Et j’ajouterais pour ma part, après les points de suspension, ... attardés ! ». Et j’ajoute attardés de tous âges, la bêtise au même titre que la valeur n’attendant pas le nombre des années :-)

       
    • #1856748
      Le 8 décembre à 01:48 par Mort de rire
      Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

      @Eric



      la bêtise au même titre que la valeur n’attendant pas le nombre des années




      Il est dommage que vous ne développez pas suffisamment votre pensée car pour le coup vous avez entièrement raison, bien que vous ne mettez pas suffisamment vos préceptes en pratiques (ce qui est extrêmement dommageable quant à la qualité de vos interventions en effet il semblerait que vous ayez pour ainsi dire un problème avec la jeunesse...), et notamment au sujet du moment fatidique où survient la sénilité, l’age aidant les capacités cognitives et psychiques diminuent de plus en plus au point de rendre le sujet totalement incapable du moindre discernement (。•̀ᴗ-)✧

      C’est pour cela que l’on retrouve nombre de vieux boomers à délirer au sujet de choses totalement inexistantes et nous rabâcher je ne sais quel conseil totalement en décalage avec la réalité de notre époque, le pire dans l’affaire c’est que ce sont ces mêmes boomers qui ont fait que la situation actuelle est devenue presque invivable pour les jeunes et il est encore plus drôle de voir que ceux qui autrefois ont soutenu l’application des principes libertaires des années 70 se plaignent aujourd’hui que la société se trouve dans un état de plus en plus mauvais avec chaque jour qui passe.

      Comme l’écrivait Chateaubriand dans ses “Mémoires d’Outre-tombe” « La vieillesse est un naufrage, les vieux sont des épaves », tout les jours nous en avons l’illustration.

       
  • #1855394
    Le 6 décembre à 12:15 par redsniper06
    Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

    La mafia sionarde a fait main basse sur France 2 et les plateaux d’émissions politiques avec toutes ces journalopes corrompues et aux ordres se transforment systématiquement maintenant en procès hystérique, oppressif et tyrannique !!!...

     

    Répondre à ce message

  • #1855446
    Le 6 décembre à 13:02 par Le Manouche
    Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

    Il annonce le ménage à faire ... La honte ???
    Gros paradoxe quand cette même télévision, ces mêmes radios ont fait le bon taf et lui ont permis d’accéder au trône !
    Donc aujourd’hui il bave , moi je vois arriver là privatisation , à grands coups d’accords sous le manteau , pour y mettre qui ? Les mêmes , mais sans la perfusion des subventions !
    Va-t-on pour autant arrêter de payer la redevance audiovisuelle ?? Nul doute que non !
    Une fois de plus , Macronie rime avec sodomie

     

    Répondre à ce message

  • #1855739
    Le 6 décembre à 18:48 par H.M.
    Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

    3 800 000 000€ divisé par 18000 = 211 111€ par personne... Le tout pour promouvoir le mondialisme et toute la merde idéologique qui va avec. Oui, je sais que tout ne part pas en salaire mais ça fait mal au cul quand même.

     

    Répondre à ce message

  • #1855747
    Le 6 décembre à 18:54 par H.M.
    Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

    211 111€ divisé par 3 = 70 000€ par personne et par an en moyenne. Moi aussi, j’aimerais bien faire partie de "la grande famille de l’audiovisuel public français"...

     

    Répondre à ce message

  • #1862105
    Le 15 décembre à 20:12 par Michael B.
    Un jour en France : mardi 5 décembre 2017

    18’000 personnes jetées à la rue c’est triste.
    La télé en moins c’est très positif par contre.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents