Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017

Emmanuel Petit déprimé, ouvrières harcelées, Najat Belkacem insensée

 

 

On a beau être riche, célèbre et talentueux, on peut toujours tomber en dépression. La dépression est une maladie un peu honteuse à cause de l’environnement capitaliste qui nous demande d’être forts, d’être les premiers, de ne rien ressentir (pour les autres), et patatras, un jour, tout s’écroule. C’est ce qui est arrivé à Emmanuel Petit, qui a subi un contrecoup brutal au firmament de sa carrière.

 

 

 

Une bonne philosophie, n’est-ce pas, surtout pour un footballeur, diront les railleurs. La dépression, ça vous remet un ego en place. Mais faut pas que ça dure toute la vie. Dans ce cas, ne surtout pas cacher la maladie, tout mettre sur la table et traiter le mal. Un mal-être qui n’est pas l’apanage des occidentaux, même si on confond souvent déprime et dépression. Le train de vie de l’occidental moyen, pressé de toutes parts, avec l’obligation de survie à un haut standard de consommation et donc de revenus, avec les médias omniprésents, la pub violente et vulgaire, le stress quotidien, est source de déprime et de burn-out. On paye souvent cher son confort bourgeois. À chacun de trouver son équilibre entre travail, revenus et plaisir de vivre.

Les ouvrières harcelées sexuellement par leur petit chef ont une équation encore plus difficile à résoudre que les cadres. Le Monde, une fois n’est pas coutume, donne la parole au prolétariat féminin des usines. On en parle peu, elles ont peu la parole, alors le journal des Marchés fait un effort. C’est sa petite obole, sa minuscule concession au « social ». Après avoir entendu les doléances des actrices sur les « porcs » du cinéma, voici les témoignages des femmes d’en bas :

Marie (le prénom a été modifié), manutentionnaire, embauchée à 18 ans dans cette société et âgée d’une trentaine d’années aujourd’hui, a subi durant ­presque une décennie un harcèlement et des violences sexuels de son chef d’équipe. « Ça a commencé par des claques sur les fesses. Il disait que, si je voulais une bonne note, je devais passer sous son bureau. Un jour, il m’a allongée sur le sol et m’a mis une fessée. Tout le monde riait. Alors j’ai cru que c’était normal. C’était mon premier emploi. » Son chef lui propose une formation lui permettant d’obtenir un poste à responsabilité. C’est alors qu’ont commencé les « attouchements dans un coin. J’étais choquée, la première fois. Mais j’ai pensé que c’était mon péage pour avoir la formation ».

Le fait de subir ça tous les jours peut mener à la dépression, et les emplois sont rares, alors on s’accroche. La dépression devient alors le prix à payer pour survivre. Une équation difficile, qu’on vous disait.

 

 

Les vidéos sur le harcèlement des femmes à l’usine étant rares, on n’a trouvé que ça, on n’a qu’à dire que les deux jolies femmes en plateau qui ont souffert du harcèlement sont des « ouvrières de la télé ».

Toutes les femmes ne sont heureusement pas des victimes des hommes et des patrons, regardez Najat. Najat est le prénom de l’ancien ministre de l’Éducation, qui a fait un carnage sous Hollande (hum) avec la théorie du genre, l’antiracisme, l’antisoralisme et toutes ces salades. Un ministre dangereux puisqu’il avait la main sur la propagande qui farcissait chaque jour, à travers les profs de gauche sociétale et les manuels scolaires, les cerveaux pas encore assez résistants de nos enfants.

Belkacem, qui avait disparu depuis l’effondrement du hollandisme, du Parti socialiste et de sa candidature de député de Villeurbanne, revient dans l’actu avec une vanne grosse comme son culot. Le mensuel Lyon Mag (ça fait deux fois de suite qu’on le cite, les lecteurs complotistes vont croire qu’on touche) a dévoilé les conditions de l’ex-ministre pour diriger le PS : de l’argent et un mandat. Au moins les choses sont-elles claires !

 

JPEG - 30.1 ko
Avec Najat Belkacem, le futur PS va tout casser

 

Le PS est ruiné, il doit dégraisser et vendre son siège pour survivre, il est en pleine déprime, mais ça n’empêche pas les hiérarques de se chiffonner sur le prochain premier secrétaire. Rien ne change, chez les sociaux-traîtres ! Regardez ce qu’écrit Le Figaro :

Prête à replonger dans le grand bain politique, la socialiste – sans activité professionnelle ni mandat – a posé cependant deux conditions à sa candidature : celle d’obtenir la tête de liste lors des prochaines élections européennes, et que le poste de premier secrétaire soit rémunéré et non plus bénévole. « Je rappelle que le parti est en train de vivre un plan social, nous sommes dans l’impossibilité légale d’employer qui que ce soit pendant un an, s’agace un pilier de Solferino. Najat le saurait si elle prenait un minimum part à la vie du parti. »

Imaginez, à la tête d’un PS à l’agonie, la responsable de l’accélération du désastre de l’école publique française... Mais peut-être faut-il descendre au fond de soi, au fond du désastre, personnel ou collectif, pour se reconstruire et remonter. Emmanuel Petit a prouvé que c’était possible. On souhaite sincèrement bonne chance aux militants socialistes sincères, qui doivent depuis 30 ans subir une telle hiérarchie. Ce n’est pas le socialisme qui est mauvais, ce sont ceux qui l’ont confisqué et détourné au profit de l’oligarchie.

Voir aussi :

15 décembre
Un jour en France : vendredi 15 décembre 2017
Le retour de la France, le retour de Najat (et Hollande), le départ de Tex
16
14 décembre
Un jour en France : jeudi 14 décembre 2017
Le Thalys de Clint Eastwood, Marsault censuré, la ZAD crade
37
13 décembre
Un jour en France : mercredi 13 décembre 2017
Révolte anti-Ernotte, Masure déchire Haziza, Rokhaya Diallo numérisée
27
12 décembre
Un jour en France : mardi 12 décembre 2017
Terreur et chômage, Balkany et Johnny, sexe et galanterie
20
11 décembre
Un jour en France : lundi 11 décembre 2017
Les matches Mediapart/Bertin, Dupont-Aignan/Mimie Mathy, Rossignol/Ménard
38
8 décembre
Un jour en France : vendredi 8 décembre 2017
Théâtrale Shoah, les Français détestent Manuel Valls, Polytechnique sa mère
17
7 décembre
Un jour en France : jeudi 7 décembre 2017
Sus aux anti-crèches, la croix de Ploërmel, et la croix de Johnny
40
6 décembre
Un jour en France : mercredi 6 décembre 2017
Johnny, le Milieu, la came, les filles et l’alcool
45
5 décembre
Un jour en France : mardi 5 décembre 2017
Macron contre la télé publique, Mélenchon contre miss Salamé-Glucksmann, Blanquer dicte sa loi
22
4 décembre
Un jour en France : lundi 4 décembre 2017
Au fait la dette on la doit à qui ?, Aphatie la grosse balance, Massar mort pour le crack
17
1er décembre
Un jour en France : vendredi 1er décembre 2017
Porno contre féminisme, Hanouna contre JoeyStarr, Dany Machado contre le Bataclan
13
30 novembre
Un jour en France : jeudi 30 novembre 2017
France 2 romantise le Bataclan, Cantat la violence, Hugo Clément dérape et gicle
9
29 novembre
Un jour en France : mercredi 29 novembre 2017
Macron défonce le Burkina, Deschamps Cantona : 1-0, Filoche la grosse pétoche
17
28 novembre
Un jour en France : mardi 28 novembre 2017
Omar Sy en promo au Bangladesh, France 2 dégraisse (ouf), Satan en Concert sur Arte
40
27 novembre
Un jour en France : lundi 27 novembre 2017
Caroline Fourest chérie, autoracisme antiblanc, Patrick Cohen sur liste noire ?
10
24 novembre
Un jour en France : vendredi 24 novembre 2017
Pierre Ménès disjoncte, Raphaël Enthoven s’excuse, Raphaël Glucksmann attaque
11
22 novembre
Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017
Haziza brûlé, Finkielkraut chauffé, règlements de comptes chez les sionistes
12
21 novembre
Un jour en France : mardi 21 novembre 2017
"Ferme ta gueule", "Touche à ton cul" et "Bouffe ta merde"
29
20 novembre
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
27
17 novembre
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6
16 novembre
Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017
Miss Artois & Marion Le Pen, Alice Zeniter pour les lycéens, et la famille Traoré
27
15 novembre
Un jour en France : mercredi 15 novembre 2017
Public fake news Sénat, métro boulot crado, Jamel accuse ses auteurs !
11
14 novembre
Un jour en France : mardi 14 novembre 2017
Le plagiaire Jamel chez Drucker, le caïd Benzema sur Canal, Cantona l’antifrançais
85
13 novembre
Un jour en France : lundi 13 novembre 2017
Plenel plénélisé, dessins interdits, Stéphane Bern catho intégriste ?
16
10 novembre
Un jour en France : vendredi 10 novembre 2017
Macron 1er chez Salman 1er, Brigitte voilée, révolte anti-islam à Clichy
22

Une philosophie de vie, une analyse du capitalisme
et un petit coup dans le cul du féminisme,
tout est sur Kontre Kulture

 
 






Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1846558
    Le 23 novembre à 20:09 par Palikao
    Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017

    Ils ruinaient la France gratuitement ; maintenant ils veulent être rémunérés pour ça !

     

    Répondre à ce message

  • #1846591
    Le 23 novembre à 20:46 par Pamfli
    Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017

    Eh oh Najat ! Un bus sur un parking et après #balanceTonPorc ça le fait non ?

     

    Répondre à ce message

  • #1846688
    Le 23 novembre à 22:23 par Albert
    Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017

    On a du mal à penser que la 5 soit une station publique ou alors au sens de fille publique... C’est tellement nul qu’on ne sait pas par quel bout commencer...
    Quant à machatte alors elle, c’est une catégorie à part qu’il lui faudrait à elle toute seule.

     

    Répondre à ce message

  • #1846705
    Le 23 novembre à 22:42 par Schnecky
    Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017

    Tu peux pas t’appeler Schneck et te plaindre que les autres ne pensent qu’à ça hein ! Merde, quand même !

     

    Répondre à ce message

  • #1846717
    Le 23 novembre à 23:00 par king crimson
    Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017

    La meuf s’appelle Schneck en même temps faut pas s’étonner aha ...

     

    Répondre à ce message

  • #1846732
    Le 23 novembre à 23:13 par gudule
    Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017

    Najat est une young leader. Ne vous en faites pas pour elle, elle continuera à sévir longtemps.

     

    Répondre à ce message

  • #1846774
    Le 24 novembre à 00:06 par Xavier
    Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017

    La voilà la prochaine présidente souhaitée par Attali. On peut empêcher ça s’il vous plaît messieurs dames ?

     

    Répondre à ce message

  • #1846882
    Le 24 novembre à 07:57 par le gaulois
    Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017

    Moi aussi je compatis pour ceux de"gauche" car même si je ne partage pas leurs utopies(j’ai vu aussi ce que ça donnait avec des parents ayant travaillé pour des municipalités de cette couleur),je trouve qu’il y a vraiment de quoi être remonté contre ceux qui s’en revendiquent les représentants.
    Merci ER pour cette marque de respect
    Dire les choses qui fâchent et qui font mal a au moins le mérite de montrer courage et intégrité plutôt que faire l’autruche et détourner l’attention avec les florilèges d’excuses qui gomment toute responsabilité .
    Quant à la dépression,oui,elle peut toucher tout le monde:elle porte en elle la perspective de "renaître" à un nouveau sens à sa vie.C’est d’ailleurs à cela qu’elle sert:prendre le temps de s’écouter ,être attentif à soi et faire de ses ressentis une priorité comme cap à suivre tout en abandonnant toute recherche d’approbation des autres dans ses propres choix.
    Salutations

     

    Répondre à ce message

  • #1846933
    Le 24 novembre à 10:06 par Charlotte aux Fraises
    Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017

    Vous pouvez aussi vous faire harceler par un collègue. Ce n’est pas nécessairement un supérieur hiérarchique.

     

    Répondre à ce message

  • #1847240
    Le 24 novembre à 17:10 par Rat Caille
    Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017

    Exhiber des témoignages de violences au travail ou ailleurs, de façon insistante et répétée, est un biais cognitif d’exposition (qui fait parti de la manipulation par la rhétorique), c’est à dire faire croire qu’il n’y a que cela, que chaque femme en ce monde est victime de harcèlement. Certain que beaucoup ont subies des remarques, des regards, et d’autres choses pire que cela, mais des faits comme celui dénoncé restent rares. Ils n’en sont pas moi odieux. Les femmes ne font quasiment jamais de harcèlement physique, mais excèle dans le harcèlement moral et d’ailleurs également entre elles parfois. Ou bien usent du mépris et du dénigrement, surtout lorsqu’elles sont en position de force. Elles ne sont pas toujours victimes, faut arrêter avec ça. Ensuite il y a le dégré de perception ; certaines femmes détestent les approches des hommes et considèrent tout comme du harcèlement, d’autres adorent cela, et même que les hommes soient entreprenants voir même dominants. Cette saga de harcèlement est de la pure stratégie qui se joue du désarroi des vraies victimes.

     

    Répondre à ce message