Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Étienne Chouard sur l’inflation et le chômage

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une démonstration efficace. Je ne connaissais pas ce monsieur, ce qu’il dit semble très intéressant.

     

    • #26838
      le 25/06/2011 par Parti Social Français
      Étienne Chouard sur l’inflation et le chômage

      Si vous ne le connaissiez pas, regardez ses autres vidéos sur le site, vous n’en reviendrez pas !
      .
      Pour le tirage au sort de nos représentants !
      .
      Vive la démocratie !


  • #26816

    Je serais heureux qu’un jour Marine sorte ça à la gueule des pseudo économistes qu’on lui balance dans les débats télés, payés pour trouver des pirouettes foireuses censées lui apporter la contradiction à son programme.


  • #26842

    Il se plaignait d’avoir enseigné pendant 10 ans des conneries a ses élèves avant de découvrir l’arnaque de l’europe, de la fed, etc.. il rattrape le temps perdu a priori et c’est tant mieux.


  • #26844

    Comment l’indexation protège les bas salaires si l’inflation réelle n’est pas la base du calcul ?


  • Très interessant sujet que les rouages de l’inflation qu mériterait vraiment d’être expérimenté afin de savoir la vérité.

    Tant que nous n’avons pas essayé, nous sommes toujours dans le domaine du concept , de l’idée et de l’information qui a son contraire : la désinformation.
    Tandis qu’une chose expérimenrée, vécue devient connaissance et selon mon niveau de conscience ne possède pas son contraire. On ne dis pas : déconnaissance.

    Je pense que c’est toujours la force de l’inertie et la peur qui nous englue dans le maramsme.

    Cela me rappelle , mon expérience du végétarisme !
    j’ai mis longtemps à prendre la décision car la peur de vivre sans viande qui m’a été serinée pendant des années faisait de moi un poltron.
    On me disait qu’il faut compenser par des produits biologiques très couteux. je me suis essayé à ces expédients biologiques pendant quelques mois, puis j’ai réalisé que c’était vraiment très chers et que je vivais ma vie sans y être le maître.
    Cela fait quinze ans que je sais que l’on peut vivre sans viande, sans produits biologiques compensatoires, sans peur et incarner la sagesse de la connaissance


  • #26852

    Mais dans quel monde Etienne Chouard vit-il ?
    Selon lui la "loi de phillips" dit que + il y a de chômage et moins il y a d’inflation et vis versa.
    Etienne Chouard ajoute que aujourd’hui les priorités des gouvernements sont la lutte contre l’inflation, déjà c’est une première nouvelle pour moi, cette politique de lutte contre l’inflation est selon la "loi de phillips" la cause du chômage.( Hé ben voyons, et la mondialisation, les délocalisations, l’abattement des barrières douanières, l’O.M.C, les privatisations, ect...)

    Etienne Chouard n’a certainement pas fait les constats suivant :
    1- l’inflation est actuellement galopante ( il ose même dire que cela ne gène pas les ménages à bas revenu), tout ceux qui font leurs courses au supermarché l’on remarqué
    2- les chiffres du chômages sont affolant tout cela en tenant compte du fait que les emplois précaires atténues la gravité des chiffres qui est selon l’INSEE (fev 2011) 2.700.000.

    En conclusion cette "loi phillips" c’est du pipeau, de l’esbroufe puisque nous connaissons à la fois un chômage de masse (USA, Espagne, Portugal,Grèce,France, Ect..)et une inflation galopante à cause de la spéculations sur les denrées alimentaires et les matières premières (Merci wall street et Blythe Master) de plus les gouvernements et l’U.E ont n’en rien à cirer contrairement à ce que dit Mr Chouard, les marches financiers et la finance adorent l’inflation d’ailleurs Greanspan déclarait que la plus grande menace qui guettait nos sociétés était la déflation, c’est dire à quelle point nos olligarques chérissent l’inflation contrairement à ce que Mr chouard dit !

    Comment E&R peut-il poster une tel vidéo ? Pierre Jovanovic, Michel Drac, OUI et deux fois OUI pour nous parlé d’économie, Mais Etienne Chouard en tout cas sur cette vidéo "Niet" le bon homme s’est complétement décrédibilisé à mes yeux en tout cas !
    On ne fait pas avancer les choses en informant avec de fausses théories sur des vrais problèmes.

     

    • #26873

      Non Monsieur E. Chouard a 100 fois raison l’inflation est a 2% le smic augmente de 2%.
      Une inflation a 2% est une inflation saine et normale, j’irai même jusqu’a dire que ce n’est pas de l’inflation.
      L’inflation a 5 % la oui c’est de l’inflation et si le seul moyen d’y arriver sainement est de diminuer la masse des chômeurs alors allons y !
      La BCE a pour mission non pas le taux de change de l’€ mais de veiller a un taux d’inflation faible, encore une réalité.
      Le taux de change de l’€ met a plat nos industries ( Espagne, Gréce etc...) et provoque de plus en plus de chômeurs.
      Il ne faut pas prendre comme vous le faite la démonstration à l’envers, E. Chouard ne demande pas a relancer l’inflation pour créer des emplois ! il dit simplement de lutter réellement contre le chômage quand bien même cela relance l’inflation, d’autant que la hausse du smic est indexée sur le taux d’inflation en France !
      Il semble que votre référence chez les économistes ( Jovanovic sic ) accompagne ses propos de signes astrales ou signes divins qui échappe encore à ma raison.....


    • A votre première remarque, il me semble bien que le monsieur a précisé que c’était dans le cas d’une indexation des salaires, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Donc dans un sens, votre remarque ne tiens pas...


    • 1- Lutter contre l’inflation, c’est faire augmenter le chômage.
      2- Quand les salaires sont indexés sur l’inflation, celle-ci est neutre pour le salarié (cf. échelle mobile des salaires)
      3- L’échelle mobile des salaires fût supprimée en 1983 par Jacques Delors, ministre des finances de François Mitterrand.


    • #26887

      @Maximum , Bonjour,

      1- Je conteste les chiffres officiels de l’inflation basé sur "l’IPC" et qui ne serait que de 2%en France ! (d’ailleurs l’inflation est de 2% sur les 5 premier mois de l’année ce qui est une grosse nuance et n’est pas « l’inflation annuel saine de 2% » dont vous parlez)
      L’inflation sur les 5 premier mois en Grande-Bretagne est de 4.42%, état-unis 3.57%, Belgique 3.35% et la France ne serait qu’à 2% je n’y crois pas ! De plus on camoufle l’inflation avec l’aide du "packaging" et du "marketing" autours des produits, on diminue la quantité du contenu tout en grossissant l’emballage.
      (Ref : taux inf :http://fr.global-rates.com/statisti...)

      2- La BCE et la FED ne se préoccupent pas du taux de change des monnaies c’est vrai ! Elles font marcher la planche à billets à plein régime et cela est encore plus vrai pour la FED qui déprécie sa monnaie ( le $) mais qui sauve ainsi les USA de la "bankrout" et maintient aussi wall-street à coup de crique virtuel en injectant des liquidités à travers les organismes financiers et tout cela avec un taux directeur de 0.25% (je crois).
      Le mythe de la non-compétitivité de l’industrie Française lié à l’EURO fort, n’est qu’une chimère, l’industrie Française a été bien plus mise à mal par les délocalisations, les privatisations, l’OMC, et tout cela à commencé bien avant la création de l’EURO !

      3-



      Le taux de change de l’€ met a plat nos industries ( Espagne, Gréce etc...) et provoque de plus en plus de chômeurs.




      Ce n’est pas l’EURO qui a mit à plat les industries européen (l’Allemagne s’en sort très bien,industrielllement parlant), mais la dette publique (voulu par les banque dixit loi rothschild) et plus globalement et schématiquement le système financier mondialiste.


    • #26891

      @ Maximun

      Etant limité par le nombre de caractères je n’ai pu terminer ma réponse donc je reprend

      4-




      Il ne faut pas prendre comme vous le faite la démonstration à l’envers, E. Chouard ne demande pas a relancer l’inflation pour créer des emplois ! il dit simplement de lutter réellement contre le chômage quand bien même cela relance l’inflation, d’autant que la hausse du smic est indexée sur le taux d’inflation en France !



      Je l’ai bien compris comme ça, mais Etienne Chouard à mon avis tape à coté sur ce sujet, on comprend bien que le patronat est contre le relèvement du SMIC, il utilise pour cela l’argument que cette hausse provoquerait une hausse de l’inflation même si cela est en partie vrai cela ne constitue pas la cause du chômage,c’est pour ça que je prétends que Chouard tape à coté.
      Une lutte à grande échelle contre le chômage ne passera pas par des "mesurettes", les mutations devrons être profonde, nous ne pouvons faire abstraction de la mondialisation lorsque l’on parle de chômage en 2011 en France, les théories économiques passé ne tiennent plus, elles ont été conçu hors de la prise en compte de la mondialisation.
      Les solutions n’émergerons qu’après que la France se soit réapproprié sa souveraineté mais aussi libéré des lobby financiers et bancaires, cela passera part une sortie de l’U.E et aussi de l’EURO et une abrogation de la "loi rothschild", cela dit je suis pessimiste il faudra aussi que toute les nations du monde retrouvent leurs souverainetés pour que un tel projet soit viable

      5-



      Il semble que votre référence chez les économistes ( Jovanovic sic ) accompagne ses propos de signes astrales ou signes divins qui échappe encore à ma raison.....



      Mes références valent ce quelles valent et cette remarque me parait hors propos et sont des attaques "ad hominem"


    • #26898
      le 25/06/2011 par Étienne Chouard
      Étienne Chouard sur l’inflation et le chômage

      @ Joeyffrey,

      Bonjour,

      D’abord, il me semble que tout le monde peut se tromper sans être pour autant globalement "totalement décrédibilisé". En effet, personne ne resterait crédible avec une telle sévérité. PERSONNE (ni vous non plus). Un tel manichéisme n’est pas raisonnable, je trouve.

      Ensuite, je ne suis pas seul (heureusement) à observer la corrélation entre le chômage et l’inflation (et j’ai d’ailleurs fait attention à rappeler que ces deux phénomènes sont évidemment multifactoriels, ce qui ne dispense pas de chercher des lignes de force notables).
      La courbe de Phillips n’est pas du tout une théorie, ce sont des faits, observés sur un siècle. Nuance.

      • Sur le lien mécanique entre inflation et chômage, voyez l’excellent petit livre de Liêm Hoang-Ngoc, "Le fabuleux destin de la courbe de Phillips" : EXTRAIT (Introduction) de ce livre DÉCAPANT :

      Liêm Hoang-Ngoc, "Le fabuleux destin de la courbe de Phillips" (Extrait)

      Avant-propos

      Le fabuleux destin d’Amélie Poulain n’avait sans doute pas d’autre ambition que d’être un conte romantique dans le Paris du XVIIIe arrondissement. Le film de Jean-Pierre Jeunet n’en fut pas moins injustement soupçonné d’idéaliser une « France moisie », habitée par une classe populaire autrefois « poujadisée », aujourd’hui « lepénisée ».

      La courbe de Phillips vit le même destin. Elle ne faisait que relater les difficultés rencontrées par la classe laborieuse à obtenir des augmentations de salaires lorsque prolifère l’« armée de réserve industrielle » (dixit Marx) permettant aux capitalistes d’exercer un chantage à l’emploi. Les réinterprétations de la relation inflation-chômage par la science économique « moderne » ont peu à peu fini par culpabiliser les travailleurs de prendre la parole. Ils en seraient même condamnés à accepter pour la première fois un allongement de leur durée de travail sous peine de délocalisations !

      [Je vous suggère de lire cet extrait (passionnant) à cette adresse (car la longueur des commentaires est limitée sur le présent site) :

      http://etienne.chouard.free.fr/Euro... ]

      Ceci dit, vos remarques sont très intéressantes.
      On pourrait en parler sans s’insulter, peut-être ?

      Cordialement.

      Étienne Chouard.


    • #26940

      @ Mr Chouard, Bonjour et merci pour votre réponse.
      Il est vrai que j’ai été un peu vite en besogne et je tiens à m’en excuser auprès de vous.

      Je suis d’accord avec le fait que la corrélation "hausse de salaire = hausse de l’inflation" (contredit par la loi de phillips) est utilisé par le patronat comme un moyen de pression psychologique sur les salariés, il est aussi vrai que ce discours est largement reprit par les économistes qui propagent leurs "bonnes paroles" aux ouailles du tiers-états dans le but caché de les culpabiliser ; ainsi les salariés résignés acceptent le gèle de leurs salaires et ceci pour le grand plaisir du patronat et au nom du "dieu profit".
      Ceci étant dit la "loi de phillips" dont j’admets ne pas connaitre l’étude historique des courbes du chômages et de l’inflation ne m’apparait pas pertinente à l’époque que nous vivons puisque selon les chiffres à ma connaissance, les tendances actuel en Occident sont globalement : une inflation forte et un chômage élevé.

      Ayant lu l’extrait de texte de "Liêm Hoang-Ngoc" je n’ai pu que tombé d’accord avec l’auteur et mieux comprendre le fond du discours que vous souteniez , de ce que j’ai compris du texte, celui-ci révèle l’idéologie et les méthodes des oligarques ainsi que le rôle joué par leur sous-traitant économistes propagandistes sur le l’opinion publique.

      PS : Je suis bien conscient d’avoir des connaissances limités sur le sujet, mon incartade fut motivé par la peur de voir certain simplifié le problème du chômage avec une corrélation à l’inflation.
      Je comprend bien aussi que les impératifs et l’ordre du jour pour les salariés et le smicard sont une hausse des salaires et que pour cela il faut détruire toutes les théories économistes qui empêche une telle amélioration, je comprend mon erreur et salut votre combat Mr Chouard, je suis sincèrement désolé de vous avoir porté atteinte vous qui êtes un vrai résistant et moi qu’un internaute, cette escarmouche m’auras au moins servit de leçon et votre réponse fut un honneur que je ne mérite certainement pas.

      @ Al D’accord avec toi j’ai bien compris mon erreur, d’ailleurs je n’avais jamais disjoncté jusqu’à ce jour sur une vidéo de Mr Chouard, "mea culpa"


    • #27272

      Je vous trouve nettement meilleur dans votre réponse à E.Chouard.....
      Et pour ce qui est des attaques " Ad Hominem " là je ne vous suit pas du tout je parle de faits et non pas de l’homme, je veux faire court et vous engage seulement a mieux écouter la personne que vous cité en exemple.
      Néanmoins bravo pour la qualité de votre nouvelle argumentation et votre mea culpa, en fait c’était l’emballement de vos premiers propos qui m’a fait réagir, longue vie à E&R !


    • oui mais l’inflation que l’on connait actuellement est conjoncturel , liée à la spéculation sur les matieres premieres.


  • #26853

    Et bien oui,après on va dire aux précaires qu’ils sont des parasites dixit "Wauquiez",alors que c’est eux les parasites,ils ont infiltrés un corps sain,c’est à dire la France et son peuple,mais comme on dit, la France est la fille ainée de l’Eglise,elle saura se débarrasser des vendus à l’empire satanique.Heureusement qu’il y a des gens comme E Chouard,A Soral,M Drac,F Asselineau et d’autres je ne vais pas tous les citer,mais une fois que le peuple aura repris les clés de la maison France,ces personnes qui élèvent le niveau auront un grand role à jouer pour relever le pays.Courage,c’est toujours par un petit nombre que le changement arrive,l’utopie d’aujourd’hui sera la réalité de demain,c’est inéluctable.Il faut briser cet outil de domination qu’est le NAIRU,en récupérant la création monétaire.Et après créer une éthique de l’existence post capitaliste,voir les travaux de Christian Arnsperger,maitre de recherche au FNRS en Belgique,et voici ce qu’il dit:Ce qui manque aujourd’hui ce n’est pas tant une volonté de changement profond du coté des citoyens,c’est un soutien politique réel aux initiatives radicales.


  • #26874
    le 25/06/2011 par Kombat_les_Protocoles
    Étienne Chouard sur l’inflation et le chômage

    Pendant les 30 Glorieures, forte inflation : période favorable à l’investisseur\entrepreneur qui rembourse ses emprunts dans une monnaie dévaluée par la hausse des prix.
    Population jeune du baby-boom. Peu de chômage.
    .
    Tournant néo-libéral\monétariste (Friedmann) au début des années 80 : la population commence à vieillir et doit penser à épargner pour sa retraite.
    Taux d’intérêts élevés pour casser l’inflation et favoriser le rentier (et politique du Franc fort arrimé au Mark en vue de l’Euro). Chômage de masse.
    .
    Guerre des classes d’âges et domination de la classe du baby-boom.
    Aujourd’hui devenue papy-boom, on pense à l’euthanasier.


  • Joeyffrey tu devrais réécouter les propos d’Etienne Chouard qui nous dit bien que "si" les salaire étaient indexés sur le cout de la vie.J’ai eu l’occasion de voir plusieurs videos de monsieur Chouard, E/R de temps à autre nous en poste une.Ces videos dure en général plus d’une heure,réussir à me faire rester devant une video parlant d’économie pendant plus d’une heure cela sans que je la zappe est déja un exploit en soi,il est quand meme étrange que quand les medias se lance dans se genre d’exercise je n’arrive pas à tenir plus de dix minutes.Faire en sorte qu’une chose aussi capital que l’économie soi quelque chose de pompeux, ennuyant est fait pour inciter les geux que nous sommes à ne pas fourrer notre nez dans ce domaine qui pourtant peu mettre à genoux voir ruiner un pays.Par contre quand il s’agit de la Star ac pas de soucis on vous explique de long en large,de haut en bas son fontionnement.


  • #26957

    Pour mieux comprendre ce dont parle Etienne Chouard

    http://www.lyc-arsonval-brive.ac-li...


  • #27036

    Moralité : On nous ment, on nous ment et on nous la met bien profond.


  • Je suis d’accord avec Chouard sur certains points (le tirage au sort). Mais là j’émettrais des réserves. En Suisse, ca ne se vérifie pas par exemple...

    Une haute inflation ferait augmenter sa propre volatilité, ce qui serait catastrophique pour l’économie. En effet les entreprises ne seraient plus capables de se projeter d’une année à l’autre. Maintenir l’inflation basse c’est stabiliser un système économique, lui permettre de créer de l’emploi à long terme. Dites-moi ce que vous en pensez, mais ca me parait plus logique.


  • #27162

    J’ai regardé les quelques videos de E. Chouard. Très intéressant. Mais ce que je ne comprends pas c’est cette relation de la courbe de Phillips. De quel chomage il parle ? Chomage structurel chomage conjoncturel ou chomage frictionnel ? C’est assez lapidaire de parler de "chomage" sans préciser et à mon avis il s’agit essentiellement de chomage conjoncturel (à confirmer je ne suis pas économiste). D’un point de vue économétrique le lien entre inflation et chomage n’est pas toujours établi de la manière décrite par Chouard en tout cas.

    Je pense qu’on a besoin davantage d’économistes et d’historiens sérieux (Chouard, Hillard) pour défricher tous ces mensonges.

    En tout cas merci à E&R pour tout le travail accompli et surtout le combat mené.

     

    • #27406

      Dans une de ses vidéos, Chouard explique que l’inflation, en ce qu’elle représente un surplus de liquidité, permet la création de nouveaux emplois. Pour la création d’emplois, ce ne sont pas la main d’oeuvre ou les projets qui manquent, seulement l’argent.
      Par ailleurs, la courbe de Philips est un résultat statistique, elle relève plus de l’observation que de la théorie...


  • A noter également que ce qu’il dit est d’une simplicité enfantine et comme il dit, c’est pas à 100% vrai parce qu’il y’a parfois des facteurs extraordinaires qui jouent, mais en règle général, ca se vérifie et c’est comme il le fait là qu’il faut réfléchir et pas comme mélenchon ou des crétins comme ca...
    A noter aussi que c’est soit disant pour empêcher l’inflation que la fameuse loi de 1973 est introduite qui oblige l’état à emprunter à des banques privées. Et un lourd prix à payer : la dette publique.
    Pourquoi ? : si l’état fabrique des nouveaux billets pour se refinancer, il y’a plus de billets en circulation et donc la valeur d’un billet diminue.
    A noter encore, au contraire de l’inflation qui est bien un transfert de richesse des riches vers les pauvres (l’argent aujourd’hui vaut plus que l’argent hier), la dette est un transfert de richesse des pauvres vers les riches...