Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La prochaine tendance : se marier avec soi-même

Une Italienne fait le premier pas

À toutes les célibataires : n’attendez plus le prince charmant pour vous aimer vous-même.

 

 

Une robe blanche, un immense gâteau de mariage, l’alliance et les témoins. Laura Mesi, une coach sportive italienne de 40 ans, avait tout ce qu’il fallait pour son mariage. Tout, sauf, peut-être, le mari.

La quarantenaire est la première italienne à s’engager dans une union sologame, comme l’expliquait La Repubblica, le 21 septembre dernier. En d’autres termes : elle s’est mariée à elle-même. « L’idée m’était déjà venue il y a deux ans », raconte-t-elle au quotidien italien. Elle avait alors mis fin à une histoire d’amour longue de 12 ans. « J’ai dit à mes parents et amis que si je ne trouvais pas l’âme sœur, je me marierai à mes quarante ans. »

Une promesse qu’elle a tenue, après un enterrement de vie de jeune fille surprise, entourée de ses amies. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle n’a pas fait les choses à moitié. « J’ai dépensé un peu plus de 10 000 euros, tout de ma propre poche », détaille-t-elle. De quoi payer la robe de mariée, l’alliance, et toute la cérémonie, qui se tenait dans un restaurant de Vimercate, près de Milan, et à laquelle se sont rendus plus de 70 convives.

En plus du traditionnel gâteau où trônait, seule, une petite figurine à son effigie, le traiteur avait taillé une pastèque en fleur, en gravant dans la peau verte du fruit : « mariée célibataire ».

« J’ai promis de m’aimer toute ma vie, et d’accueillir les enfants que la nature voudra bien me donner », témoigne la nouvelle (presque) épousée, qui a voulu faire les choses jusqu’au bout.

Lire la suite de l’article sur huffingtonpost.fr

La modernité libérale institutionnalise les déviances,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

66 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1809931
    Le 29 septembre à 10:20 par Georges 4bitbol
    La prochaine tendance : se marier avec soi-même

    Une paumée, comme la société du spectacle en fabrique à la pelle, mise en spectacle au nom de la " dérision", mais utilisant la symbolique du mariage pour fêter son naufrage.

     

    Répondre à ce message

  • #1809953
    Le 29 septembre à 10:46 par vélo
    La prochaine tendance : se marier avec soi-même

    Mais qui a été pêcher une idée aussi loufoque ? - en plus, des gens étaient invités au mariage...
    Promotion du mariage pour les schizophrènes ?!

     

    Répondre à ce message

  • #1809973
    Le 29 septembre à 11:08 par zouzou
    La prochaine tendance : se marier avec soi-même

    Vide intersidéral et bêtise abyssale...et on creuse, et on creuse...et on se montre. Parce que, n’est-ce pas, c’est bien l’essentiel : montrer sa fraise...

     

    Répondre à ce message

  • #1810007
    Le 29 septembre à 11:56 par marions-la
    La prochaine tendance : se marier avec soi-même

    Ce n’est pas un mariage et ne peut l’être. Mariage, sémantiquement, implique deux éléments non semblables. Elle n’est qu’une. Si elle se voit deux, elle est schizo donc malade.
    Sa cérémonie est une ode au narcissisme ou un geste de dépit/défi comme en ont les enfants, ou un souhait déguisé, comme lorsqu’on jetait le bouquet de la mariée pour que celle qui l’attrape se marie dans l’année.
    Ce peut être aussi une pub, un investissement, pour obtenir un prétendant amusé par ce solo pathétique. Elle est dans l’urgence biologique, à 40 ans. Vite, un enfant ! Vous m’entendez, les hommes ?

     

    Répondre à ce message

  • #1810108
    Le 29 septembre à 14:24 par Fabien
    La prochaine tendance : se marier avec soi-même

    La chose est déjà populaire au Japon et arrive maintenant en Europe. Comme les poupées/objets sexuels toujours plus "réalistes". La classe...
    Si d’autres trucs de ce genre qu’on voit au Japon continuent d’arriver (voir notamment les conférences d’Adrien Sajous), on n’a pas fini de rigoler/pleurer.

     

    Répondre à ce message

  • #1810146
    Le 29 septembre à 15:05 par Samy
    La prochaine tendance : se marier avec soi-même

    C’est ça le gros problème : pour la plupart des gens, le mariage se résume à la cérémonie de mariage.

    Combien de fois avons-nous entendu : "Pourquoi interdire aux couples gays de montrer leur amour à leurs amis UN JOUR dans leur vie" ?

    Festivus et consommation immédiate, le nœuds (si j’ose dire) du problème.

     

    Répondre à ce message

  • #1810178
    Le 29 septembre à 15:51 par Paul82
    La prochaine tendance : se marier avec soi-même

    Quand je dis que psychiatre est un métier d’avenir....

     

    Répondre à ce message

  • #1810224
    Le 29 septembre à 17:14 par yasmine
    La prochaine tendance : se marier avec soi-même

    Moi je dis qu’elle à raison....
    Au moins,elle ne sera pas emmerdée quand il faudra divorcer !!

     

    Répondre à ce message

  • #1810663
    Le 30 septembre à 14:22 par Juda Nanas
    La prochaine tendance : se marier avec soi-même

    Enveloppe extérieure plutôt ravissante, mais cerveau atrophié par les féministes de pacotille et autres télé-réalité et plus globalement par l’abrutissement généralisé ...
    Si elle est seule à son âge en étant jolie comme elle est, c’est que ça doit être une personne invivable, égocentrique (c’est le cas de le dire pour le coup.), putain refoulée collectionneuse d’hommes. Les sites de rencontres toussa toussa ...
    Femme "indépendante", combien de fois j’ai entendu ça sonnant comme un "avertissement" ...
    Et puis ça fait le buzz, ça fait "moderne", quand toutes les vraies valeurs ont foutu le camp ... Reste plus qu’à se payer un enfant dans un catalogue en ligne ...
    Pauvre fille, même si je lui mettrai bien une cartouche ... Je sais on se refait pas complètement :)

     

    Répondre à ce message

  • #1810668
    Le 30 septembre à 14:26 par J’emmerde la mariée
    La prochaine tendance : se marier avec soi-même

    Au delà de la première apparence spectaculaire qui se veut bouffonnerie sympathique et inoffensif s’en cache une deuxième qui est une opération de propagande d’un consortium d’intérêt gravitant autour du business du mariage.
    Mais en dernière instance ce que révèlera le faux choix que penseront faire les futurs-es abrutis-es ( ;-) qui adopteront cette ineptie , n’est que la reconnaissance qu’il n’existe plus qu’au monde leurs-es petits-es atomes narcissiques auquels ils se raccrochent devant une assemblée temointe d’abrutis-es venus-es reconnaître la valeur marchande de leurs-es chaires mortes à travers les sommes dépensées pour organiser cette fête célébrant avant tout la grosseur de leur-es compte en banque .
    En conséquence , un simulacre de plus qui a pour seul intérêt de permettre la mesure de notre perte ontologique à la hauteur du taux prise de cette nouvelle lubie sur les consciences abrutis-es .
    Nous avons là le niveau supérieur des sites marchand de rencontre de l’entre-soi et de l’alter-ego empêchant tout dépassement de soi révolutionnaire , tout dépassement de la fausse conscience . L’homme n’ayant plus la possibilité de rencontrer véritablement autre chose que lui même , il s’agit donc là d’aller à la rencontre de son petit ego et de le gonfler de vide .
    Le mariage institution hypocrite doit être dépassé certe , mais non sur une base encore plus hypocrite qui est celle de la base marchande mais sur une base révolutionnaire .
    Ne gravons plus jamais nos noms en bas d’un parchemin .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents